N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Détruire. Massacrer. Annihiler. [Acte 7]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : XXX
Messages : 5
Rang : X

Message(#) Sujet: Détruire. Massacrer. Annihiler. [Acte 7] Ven 31 Mar 2017 - 20:02


- Prête, petite fille ?

Elle se trouvait sur le toit de sa vieille bâtisse en ruine, sur une île au large de Tetsu no Kuni. Le soleil se couchait paresseusement, teintant d’un rose pâle le ciel noir parsemé d’étoiles qui brillaient plus qu’à l’accoutumée. Sans doute avertissaient-elles les humains de cette planète du cataclysme qui arrivait. Joignant ses mains au niveau de son cœur, comme pour une dernière prière, elle laissait le vent lui caresser les cheveux. Un grognement se fit entendre ; elle ne sourcilla pas.

- J’entends ce que tu penses, sombre idiote.

- Ne te méprends pas. Je prie pour le salut de l’Humanité. Pas pour sa survie.

Elle ouvra les yeux brusquement, laissant le démon qu’elle abritait en elle prendre son contrôle, une nouvelle fois, comme il le faisait depuis qu’elle avait été désignée comme hôte, plusieurs années auparavant. Ouvrant la bouche dans une grimace hideuse, un cri résonna dans tout le Yuukan, créant des ondes sur la mer calme qui l’entourait. Le chakra prit la forme du démon et, dans une vitesse bien supérieure à ce qui existait sur cette Terre, Sumiyo plongea dans l’eau et se dirigea vers le continent. A ses côtés, cinq immenses limaces prirent formes et se dirigèrent dans d'autres directions.

Sur le Shoutai, quelque part dans Taki no Kuni…

Le pêcheur se laissait bercer par les flots qui faisaient dériver sa barque de bois. Cela faisait plusieurs heures qu’il était parti, laissant sa femme et ses deux enfants chez lui. Il rentrerait bientôt, chargé de poissons frais qui leur feraient manger à leur faim des semaines durant. Il sursauta lors, loin au Nord, il entendit le cri d’effroi qui transperça la nuit. Il se leva, faisant face à l’onde qui le frappait, et restant stoïque dans le silence qui en suivi. Il n’entendait plus rien. Il la voyait juste : cette ombre, qui passait sous lui et dont la taille titanesque le pétrifiait. Son cœur battit à tout rompre, ses muscles se tétanisèrent... Mais rien ne se passa. L'ombre ne fit que passer, laissant l'eau aussi calme et sereine qu'elle ne l'était avant. Le pêcheur poussa un soupir de soulagement, se laissant tomber au fond de sa barque. Mais rapidement, le bois commença à craquer, à fumer, à s'effriter. L'embarcation était en train de fondre sur l'eau qui s'était mise à bouillir depuis le passage du monstre. A peine l'homme eut-il effleuré l'eau que sa peau fut recouverte de cloque atrocement douloureuse, le liquide rongeant sa peau, sa chair et ses os. Mais, au beau milieu du fleuve désormais corrosif, il ne pouvait atteindre le rivage. Haletant, il priait tous les Dieux qu'il connaissait, mais il ne put éviter la sentence. Dans un cri à glacer le sang, l'homme tomba dans l'eau, mourant dans d'horribles souffrances...

Le lac Towada, à Kusa no Kuni…

Rokubi voyageait à une vitesse folle dans l’eau. Quelques heures à peine après son départ, au plus fort de la nuit, le démon surgit des flots devant quelques promeneurs noctambules apeurés qu’il décima en un rien de temps. Il poussa un nouveau cri et ravala sa puissance pour laisser place à la frêle petite fille qui avait les yeux exorbités, et qui tomba à genou lorsqu’elle reprit sa forme.

- J’oublie parfois que tu n’es qu’une humaine. En route, petite fille.

Péniblement, Sumiyo se releva et partit en direction de sa prochaine destination. Ils avaient tué sans hésiter sur la route les quelques malheureux qui se trouvaient près de l’eau lorsqu’ils passaient : les suivants ne dérogeraient pas à la règle. Ils traversèrent Ame no Kuni, donnant la mort aux pauvres personnes qu'ils croisaient, puis replongèrent en hurlant dans le lac Moi, en direction de Kawa no Kuni. Là-bas, ils se logèrent dans les montagnes, où une centaine d’adeptes s’étaient retrouvés, portant leurs capes sombres ornées de l’étoile à six branches.

- Mes amis... Dès que le soleil se sera couché, nous entamerons le début de la destruction.

D’un simple hochement de tête, ils acquiescèrent et disparurent, laissant Sumiyo et son démon au plus haut de la plus haute montagne de Kawa. De là, ils voyaient le désert de Kaze s’étendre à perte de vue, ainsi que les forêts de Hi de l’autre côté.

- Tu es anxieuse, petite fille.

- Les Pays du Feu et du Vent ont tout de même une force conséquente... L’un d’eux t’a même déjà vaincu, une fois.

- C’est vrai. Mais tu ne dois pas oublier une chose…



A nouveau, Rokubi hurla, d’un cri encore plus puissant qui devait sans doute résonner dans tout le Yuukan comme s’il était à côté de chacun d’entre eux. Le chakra noir sortit de Sumiyo, qui se prit la tête en se mettant de nouveau à genou.

- Ce ne sont que des humains...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Détruire. Massacrer. Annihiler. [Acte 7]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Reste du Monde :: Kawa no Kuni-