N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 [Mission] La grotte qui rend fou [Chigai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 999
Rang : A+

Message(#) Sujet: [Mission] La grotte qui rend fou [Chigai] Jeu 27 Avr 2017 - 17:36

Missive a écrit:
Les eaux du lac Keiryuu, voisin de Kumogakure, sont troublées. Il semblerait en effet qu'elles recèlent, dans leurs plus profondes strates, sous les ondes les plus basses, les entrées cachées d'une grotte s'enfonçant dans la montagne. Cette découverte n'est pas du fait des autorités Kumojines, mais bel et bien d'un scientifique qui a décidé d'établir son repère dans cette caverne secrète, afin de pouvoir y mener ses expériences en toute quiétude. Ce n'est que quand les eaux du lac ont pris une teinte rosâtre que la population a compris que quelque chose se tramait. A vous de parvenir jusqu'au repère du scientifique et de l'arrêter pour le livrer à la justice !

La mission me parvint alors que je venais tout juste de rentrer de la Mégalopole. Le voyage qui se déroula en majeur partie sur un navire de commerce fut ponctuer de plusieurs escales sur les côtes Konohajins, non sans une pointe d’appréhension. La fatigue et le stress n’avaient fait que s’accumuler depuis la conquête de Shimo, les événements s’enchainant sans que je n’aie eu le temps de me poser ne serait qu’un instant. Mais me complaindre n’arrangerait rien à ma situation, si ce n’était m’agacer et il fallait que j’assume pleinement ma nouvelle prise de responsabilité. Cette vie était maintenant la mienne et n’augurait que le début de ce qui s’annonçait comme palpitant.

A peine arrivé à mon bureau, je pris donc le morceau de papier et le lu avec attention. L’eau d’un certain lac Keiryuu avait soudainement changé de teinte et virée au rose. Un scientifique semblait en être le responsable et avait provoqué la panique des populations voisines. Terré dans sa grotte qui selon nos informations était truffé de pièges, j’avais été chargé, avec une de nos nouvelles recrues répondant au nom de Monjara Chigai. Son clan avait la capacité de contrôler les fils, des extensions nerveuses jaillissant de leur moelle épinière et de se battre avec, non sans rappeler un certain clan Kirijin capable de se battre avec ses os. Sa fiche, placée en annexe du dossier, décrivait un jeune homme en désaccord avec les valeurs pacifiques de son clan. J’espérais que sa propension à la violence ne m’oblige à agir en conséquence.

L’homme que nous recherchions semblait n’avoir que faire du respect de l’environnement et des hommes qui utilisaient tous les jours l’eau de ce lac pour vivre. Un homme qui avait besoin qu’on le remette dans le droit chemin. Mais plus encore que la fierté que je ressentais à rendre justice, cette mission attira mon attention à un moment opportun. Cet homme, en fonction des réponses qu’il me donnerait, pourrait être un futur élément du centre de recherche que je souhaitais créer à Shimo. Tous les scientifiques ayant la volonté et l’envie de changer le monde, tant est bien est qu’il respecte certaine règle évidente était le bienvenu, qu’importe son horizon. Ne restait plus qu’à parvenir jusque-là pour en apprendre plus.

Le temps s’écoulait et l’heure du rendez-vous avec le Monjara approchait à grand pas. Celui-ci avait été donné ici-même par les autorités et je descendis donc – une fois le dossier rigoureusement lu – et me posa dos contre le mur.

@Monjara Chigai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 45
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Mission] La grotte qui rend fou [Chigai] Sam 29 Avr 2017 - 6:14

Chigai avait passé sa matinée à dormir car il savait très bien qu'une mission l'attendrait en se réveillant et qu'il ne fallait pas être fatigué pour la réussir. Ça faisait longtemps qu'il en avait pas fait, mais ce n'est pas quelque chose qui allait le rendre enthousiaste ou heureux, car même si ce ne sont que des pas de plus vers sa réussite, ce n'était pas trop son kif de jouer l'esclave de tout un public (comme aider une petite fille à récupérer son chat dans l'arbre). Mais les missions données sont drôlement ridicules parfois mais cela n'est qu'un détail, s'il a décidé de se lancer sur la voie qui mène à être un ninja c'est qu'il y a bien une raison derrière. Mais même si ses idées pouvaient être parfois insolites et qu'il éprouvait une bienveillance extrême envers sa famille cela ne faisait pas de lui une personne totalement désintéresser des autres car souvent par son physique repoussant et son visage fermait il dégageait souvent ce ressenti envers autrui ce qui ne l'aidait pas à faire copain-copain avec les autres.

Il était dans la rue, les mains dans les poches et une capuche à moitier sur la tête, il était largement dans les temps, ça ne m'étonnait pas de lui plus qu'il était quelqu'un qui n'aimait pas perdre son temps et celui des autres avec, un véritable maniaque qui fait attention à l'image qu'il revoit -psychologiquement parlant- au proche ou à d'autres personnes. Cela peut faire référence à d'l'hypocrisie mais cela n'est rien d'autre qu'une forme de prévention pour ne pas avoir de surprise de la part de son "adversaire". Chaque chose qu'il faisait n'était sans intérêt bien sûr et cela était très rare qu'il se laisse emporter par ses émotions. Vous pouvez dire
que ce garçon est un salop mais gardez juste en tête où il reste néanmoins qu'un simple humain.

Alors qu'il faisait changer les enfants de trottoir, et que les plus vieux le dévisageaient, Chigai avait eu rendez-vous devant une librairie qui se trouvait en plein centre-ville (Il détestait le centre-ville). Chigai jeta un coup d'oeil sur sa montre avant de remarquer qu'il ne lui restait moins de trois minutes pour arriver au rendez-vous et tant mieux pour Chigai car il venait tout juste d'arriver au centre-ville dans lequel se trouver la fameuse librairie. Il tourna sa tête à droite et à gauche puis vit au loin un homme se posant contre un mur.

Mmh, c'est surement lui.

Il s'avança rapidement vers l'homme en se frayant assez facilement un passage dans la populace qui faisait des embouteillages humains, et c'est surement l'une des raisons pour laquelle il détestait le centre-ville. Mais il y sortit très vite, pour se retrouver directement à quelques mètres du fameux Izaya. Il s'arrêta, il enleva sa capuche laissant bien apparaitre une partie de ses cicatrices puis il passa ses mains dans ses cheveux et reprit sa marche vers Izaya pour le saluer.

Arriver devant-lui, il était 13h pil, même pas une seconde de retard, il soupira un bon coup avant d'afficher un léger sourire pour ensuite lui tendre la main.

- Bonjour... Izaya ? Je suis Chigai... Monjara Chigai, je dois vous accompagnez pour la misssssss~

J'éspère que c'est lui...

- -ion ?

Un homme pas très imposant pour son grade mais quelque chose de bizarre sortait de l'ordinaire, cet homme "en dégageait". Il était plus vieux que Chigai c'était une certitude et a vu d'oeil il ne devait pas dépasser les 25 ans. Mais cet homme dépassait déjà mentalement et physiquement Chigai, plus vieux et plus grand (en taille). Il ne devait pas faire n'importe quoi et juste d'un simple coup d'oeil Chigai se dit qu'il ne devait pas faillir à la mission.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.jaipasdesiteweb.com
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 999
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: [Mission] La grotte qui rend fou [Chigai] Lun 1 Mai 2017 - 17:53

Plusieurs minutes passèrent pendant lesquels j’observai la foule. Tout le monde sortait par une si belle journée de printemps, que j’aurai préféré passer à me reposer plutôt qu’à travailler. Une légère brise soufflait dans les ruelles du village de la foudre, caressant les visages qui passaient par ses douces mains. Nostalgique, je repensais à cet endroit que je foulais maintenant depuis bientôt 20 ans. Ce lieu qui auparavant me semblait étranger et que je considérais aujourd’hui comme chez moi. Ce lieu que je souhaitais défendre de toutes mes forces. De l’autre côté se tenait le pays du Givre, ma terre natale qui n’eut cesse de me faire souffrir pendant toutes ces années. Des blessures restées à vives si longtemps que je n’aurais pas cru un jour parvenir à les panser. En ce jour, je contemplais le monde le cœur apaisé.

La masse informe se scindait en deux au rythme des pas d’un jeune homme que je reconnus comme étant Monjara Chigai. Bien que connus, ses membres étaient rarement appréciés par les civils, pour cause leur apparence faite d’un amalgame de fil et de chair cousue. Leur pacifisme connus de tous ainsi que leurs bonnes actions leur avaient cependant permis de se faire un nom parmi les plus grands. Le fixant du regard, j’attendis qu’il ne parvienne jusqu’à moi et me releva.

« Bonjour Chigai, je suis bien Izaya Kinzoku. Ne perdons pas plus de temps, nous parlerons en route vers notre première étape : le village d’Edo. »

Ouvrant la marche, je me dirigeai jusqu’au sentier perdu à partir duquel nous commencerions notre voyage. Au pas de course – tout en veillant à ce que le Monjara puisse me suivre – je laissai derrière moi ma fatiguer et embrassait mes responsabilités.

« Dans un premier temps nous allons interroger les habitants du village pour en apprendre plus sur notre cible. Armes, défenses, motivations, toute information est bonne à prendre. »

Jetant furtivement quelques regards pour jauger de sa fatigue, je continuais mon discours avant de le laisser à son tour s’exprimer.

« Il y a de très fortes chances pour que sa grotte soit piégée et défendue à base de technologie Saibogu. En plus de maîtriser le métal je suis capable d’user du Ninjutsu, du Genjutsu et du Raiton. J’ai lu sur ton dossier que tu étais formé au Taijutsu, donc nous sommes complémentaires. Si nous devons nous battre tu iras donc au front tandis que je me chargerai de notre défense. Si tu n’as aucune objection à ce plan, parlons maintenant du plan à suivre une fois arrivé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 45
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Mission] La grotte qui rend fou [Chigai] Mar 2 Mai 2017 - 17:03

Il m'a pas serré la main...

C'était la première chose que Chigai se dit lorsque Izaya ouvrit la marche en direction du sentier perdu, cela ne l'avait pas blessé ou rabaisser mais c'est juste une remarque qu'il constata. Ce n'était pas important mais cela avait légèrement refroidi Chigai qui ne voulait pas échouer à sa mission. D'ailleurs vue l'homme qui l'accompagnait les chances étaient presque minime d'échouer.

Métal, Ninjutsu, Raiton et... Il m'en manque un...

Chigai était plongé dans ses pensées mais écouter quand même les consignes et avis de son "supérieur" qui allait directement dans le coeur du sujet ce qui fit un petit coup de pression en plus à notre Monjara qui par ailleurs ne répondait que par de simples mouvements de tête pour confirmer tout ce que disait Izaya. Mais après tout ils sont là pour travailler et non pour faire copain-copain ce qui expliquerait la franchise d'Izaya envers Chigai qui avait l'air beaucoup plus "cool" que son coéquipier. Mais comme dit précédemment Chigai avait vu juste, il n'allait pas rigoler avec lui car il montrait qu'il était sérieux et que le temps était précieux; la vitesse à laquelle il marchait et parlait montrer qu'il voulait faire le plus vite possible cette mission. En tout cas Chigai le traduisait comme ça.

- Non, non, j'ai rien à ajouter sur ce plan mais j'ai juste une question, savoir ce qu'il y a dans l'eau ne nous interesse pas ? Car cela pourrait toujours être utile de savoir ce qu'elle contient.

Chigai rajouta cela rapidement dans la conversation en suivant sans problème Izaya qui venait tout juste de me raconter le "sommaire" ce qu'ils allaient faire une fois arriver là-bas. Rien de bien compliquer pour l'instant, le seul véritable problème ça sera de pénétrer à l'intérieur de la grotte mais ils y étaient pas encore. Chigaia avait encore le temps de se préparer "mentalement" à cette future confrontation avec un scientifique... fou ?

Aucune idée s'il était fou ou par mais il devait avoir une graine dans la tête pour faire transformer une eau (surement utile) en eau rose bonbon, mais peu importe, Izaya et Chigai de rentrer dans le sentier perdu. Chigai fit un salut de la main au garde qui surveillaient le sentier puis rangea sa main dans sa poche. Un petit moment de marche, il voyait le bout du sentier et le silence planait dans le sentier et entre les deux coéquipiers mais ne voulant pas que ça soit le grand froid entre les deux, Chigai prit la parole pour dire :

- Sinon, Izaya.


Dit-il sans rajouter quelque chose derrière, il voulait poser une question mais ne savait pas quoi dire alors il dit sans réfléchir :

-Quel age à tu ?

Chigai avait regretté ses dernières paroles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.jaipasdesiteweb.com
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 999
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: [Mission] La grotte qui rend fou [Chigai] Lun 8 Mai 2017 - 14:27

Le Monjara souleva une interrogation sur l’eau, ce à quoi je répondis sans attendre.

« Si bien-sûr, ça nous intéresse, mais je doute que les villageois puissent nous répondre à ce sujet. Nous pourrions aussi réaliser des tests ou faire appel à des scientifiques du village mais cela prendrait certainement trop de temps. Nous aurons réponse à cette question lorsque nous mettrons la main sur ce scientifique fou. »

Bien que le village possédât de nombreux shinobis spécialistes en la matière, le manque d’infrastructure gérant cet aspect scientifique des missions se faisait fréquemment sentir. Dans un monde où le chakra était maître, il n’y avait que peu de place pour le reste. Je nourrissais l’espoir qu’un jour cela change, que la science puisse s’imposer et que nous trouvions réponses aux innombrables questions que nous nous posons. Mais toutes ces interrogations allaient bientôt trouver preneur, grâce à la création d’un complexe scientifique à Shimo no Kuni, fruits des efforts partagés entre le village, mon clan et le Kyomu. Ne restait plus qu’à en discuter et lancer cet immense projet qui je l’espérais, donnerait un nouveau souffle à ma terre natale.

Arrivé au bout du sentier après une marche silencieuse, Chigai m’interpella sur mon âge. Une question à laquelle je ne m’attendais aucunement, tant elle est imprévue et irrespectueuse. Les traits fermés, je le fixai et lui répondit d’un ton sec.

« Ce n’est pas une question que l’on demande à un inconnu, qui plus est un supérieur, jeune homme. »

Le Monjara n’était diplômé que depuis peu. Le protocole et tout ce qui l’en suit, devenu une habitude pour moi, ne devait en être rien pour lui. Je décidai donc de m’assouplir et de lui expliquer.

« J’ai bientôt la trentaine. Mais il n’empêche que ce n’est pas une question que tu peux poser à un supérieur que tu ne connais pas. »

Visiblement mal à l’aise le Monjara se perdait déblatérations inutiles. Je ne savais pas comment lui faire sentir qu’il pouvait s’exprimer librement.

« As-tu des questions concernant la mission, mes capacités ou tout autre sujet qui révèle de l’utile ? Toute question qui ne serait pas de l’ordre privé. »

Le Monjara avait fait un signe de la main au garde, garde qui avait complètement ignoré ce dernier. J’en déduisis que le jeune homme ne devait simplement pas être à l’aise en compagnie des autres. Les Monjaras, bien qu’appréciés éprouvaient de grandes difficultés à se mêler aux autres, qu’ils soient shinobis ou non. Leur apparence à la limite de l’humain n’aidant en rien leur affaire. Pour autant je ne ressentais aucun malaise à la vue de Chigai. Je ne jugeais pas sur les apparences, inutiles, mais sur les actions. Seules les actions pouvaient témoigner de la nature d’un homme ou d’une femme. Je souhaitais donner au peuple de Kaminari un cadre dans lequel ils pourraient s’épanouir et agir librement, sans toutefois oublier le respect et l’honneur. Ce cadre qui avait pendant de nombreuses années gommées, préférant la violence et la barbarie aux vertus.

En sortant du tunnel je fus ébloui par les rayons du soleil. Ce même soleil d’été qui annonçait un voyage éreintant et difficile. Extirpé de mes pensées, j’ouvris la marche en direction de notre première étape, veillant à ce que le Monjara suive mes pas.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 45
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Mission] La grotte qui rend fou [Chigai] Jeu 11 Mai 2017 - 18:45

Il avait raison, les villageois ne devaient surement rien savoir sur la composition de l'eau, la rivière n'était qu'un gros point d'interrogation pour eux et pour le petit duo... Mais ce jour-là, il allait enfin savoir quelle était les intentions du scientifique, car si ça se trouve il n'avait mis que du colorant dedans.

Izaya n'avait pas bien pris la question de Chigai, mais cela se comprenait aussi.Il fallait s'en douter que la réaction d'Izaya allait être celle-ci, il avait déjà prévenu indirectement Chigai que ça allait être carré avec lui. En même temps Chigai et Izaya n'étaient pas mais. Et ce que Chigai était en colère . Non. Est-ce que Chigai était triste ? Non plus. Contrairement au non-serrement de main de tout à l'heure ou aux non saluts venant de la part des gardes cela n'était pas un manque de politesse ou de la nonchalance, juste une remarque professionnelle venant du supérieur de Chigai et Chigai assuma pleinement son erreur. Izaya avait bien fait de le remarquer à Chigai car sinon il aurait continué à faire l'inquisiteur et à laisser de coté la relation qu'il DEVAIT entreprendre avec Izaya.

- Excuse-moi de ma mal adresse. Je ne vais pas te mentir que cette mission fait partie de mes premières. Et non, je pense que tu m'as dit ce que j'aurais voulu savoir.

Il se contenta de dire de simple excuse envers son maitre, car cette question n'avait pas lieu d'être, tout comme ce qu'il devait dire juste après comme quoi il ne faisait pas du tout son âge. Alors, Chigai continua de suivre Izaya de derrière, en parlant seulement quand quelque chose d'intelligent et réfléchit était dite mais là que ça soit intelligent ou pas, Chigai n'avait rien à rajouter, rien à conclure ou à exprimer jusqu'au moment où Izaya demanda si Chigai n'avait pas une question à poser, oui il en avait une, quelque chose d'un minimum utile à ses yeux.

- Monsieur, cet homme... enfin, ce scientifique, savons-nous quelque chose sur lui ? Car je ne sais pas si nous pouvons le qualifier de fou sans savoir quelque chose de lui. La couleur de la rivière n'est peut-être qu'une fausse manipe de la part de celui-ci, ou un phénomène dont nous ne connaissons pas l'existence- ce qui est peu probable d'ailleurs-. Mais ce que je veux dire c'est que cet homme est PEUT-ÊTRE un homme qui ne voulait pas faire de problème.

Chigai a dit ce qu'il voulait dire, il le dit sans vouloir offenser Izaya. Ce sujet était surement quelque chose qui se tramait dans sa tête depuis un petit moment et il avait enfin fini par sauter sur l'occasion de le dire. Chigai était quelqu'un qui ne rigolait pas avec la justice mais arrêter un innocent n'était pas quelque chose chose qu'il adhérait, alors il dit ce qu'il mit suite de mots sur ses pensées qu'il considérait comme "intéressant" pour aborder le sujet.

Et oui effectivement, Chigai, n'était pas très à l'aise avec les autres perso mais cela n'empêchait qu'il essayait de faire un maximum d'efforts pour chasser cette malaisance de lui. Il n'était pas quelqu'un de très sociable, mais son physique n'était pas la seule raison, son caractère peut-être parfois beaucoup trop osé lui faisait perdre le peu de connaissance qu'il avait. Ce n'était pas un dérangement en soi pour l'instant mais pour le futur s'il devait se confessait pour X raison il n'aurait eu personne.

Il mit sa main devant ses yeux pour éviter d'avoir des rayons en pleine figure, il faisait beau et tant mieux car faire un voyage pour une mission en temps dégradant n'était pas le mieux. Chigai pensait déjà à une seule chose arriver à cette fameuse rivière.

- On est arrivé...


Dernière édition par Monjara Chigai le Dim 21 Mai 2017 - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.jaipasdesiteweb.com
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 999
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: [Mission] La grotte qui rend fou [Chigai] Dim 14 Mai 2017 - 19:01

Le jeune homme ne perdit pas ses moyens, contrairement à ce que j'aurai pensé, et s’excusa aussitôt de son comportement. Il s’agissait là de sa première mission et tout le monde savait que la première mission était toujours un peu particulière. Rituel initiatique de l’entrée dans le monde des shinobis, il s’agissait d’une expérience à la fois enrichissante et très marquante, surtout lorsqu’il s’agissait d’une mission de rang B. Il était donc de mon devoir de veiller au bon déroulement de notre quête.

« Nous avons en effet quelques informations sur notre homme. Il s’appelle Hideaki Hojo. Civil de notre pays, il effectue depuis quelques années maintenant des recherches. Terré dans sa grotte il n’en sort pour ainsi dire jamais et est donc isolé du reste du village. Nous ne savons donc pas grand-chose d’autre le concernant, outre les rumeurs que les villageois nous ont fait parvenir. Les rumeurs ont toujours une part de vérité au fond, mais il faut faire attention car elles peuvent être très loin de la vérité. De ce que l’on sait d’autre : c’est un homme un peu fou qui ne se mêle jamais au reste de la population. Il n’est pas natif de la région et a immigré il y a 5 ans maintenant. Nous ne connaissons donc pas ses parents ainsi que sa ville – ou pays – d’origine. Il s’agit d’un point que nous devrons éclaircir le plus tôt possible. Imaginons que nous apprenons qu’il n’est non pas un civil, mais un Saibogu, dans ce cas nous devrons redoubler de prudence pour rentrer dans la grotte. »

Je marquai une courte pause pour laisser le temps au Monjara d’intégrer ces nouvelles informations.

« Ses recherches sont aussi diverses qu’elles nous sont inconnus. Les autorités locales, ou plutôt la milice locale n’en sait pas plus concernant ce sujet. La couleur de l’eau n’est peut-être donc que la partie émergée de l’iceberg. »

Plus je donnai de réponses, plus je me posai de question. Cette affaire semblait simple en apparence, mais ne l’était en rien et je craignais qu’elle ne puisse se compliquer, gravement se compliquer.

Le reste du voyage se fit dans le calme, le Monjara semblait trop gêné pour parler. Les champs du pays de la foudre me rendaient à chaque fois nostalgique. Je me revoyais là, 13 ans plus tôt, marcher à travers cette terre. Cette terre d’espoir qui avait su m’apporter la sérénité dont j’avais temps besoin. Cette terre d’espoir qui en cette période troublée, avait plus besoin de moi que jamais. Une légère brise se leva au milieu de notre voyage, caressant délicatement les champs de blés. Les vagues formaient courraient à nos côtés, comme pour nous accompagner dans notre voyage. Le soleil atteignit rapidement le zénith et nous vîmes les paysans chercher refuge dans le confort et la fraicheur de leur chaumière. Les rayons auparavant doux pesaient de toute leur puissance.

Lorsque le soleil commença à se coucher, je vis une auberge se dessiner à l’horizon.

« Nous allons nous reposer là-bas pour la nuit. » M’expliquai-je tout en pointant du doigt ladite auberge.

Arrivé sur les lieux, je fus un peu déçu de ce que je pensais être un endroit cosy pour la nuit. La bâtisse tombait littéralement ne ruine, le premier étage constitué de pierres était recouvert par les moisissures, quand les trous béants causés par les briques tombées au sol n’étaient pas remplis de plantes nid d’oiseaux. Je m’approchai de la porte en bois – avec un brin d’appréhension – et l’ouvrit d’un mouvement lent. A ma grande surprise elle ne grinça pas et cachait derrière elle un tableau bien différent de celui qui se dessinait jusqu’à maintenant. Je regardai à droit puis à gauche, cherchant la propriétaire des lieux mais à ma grande surprise la pièce était entièrement vide. L’entrée se composait d’une grande salle où était installé des chaises et des tables. L’aubergiste faisait peut-être également restaurant pour les gens de passages, bien que je n’eusse vu aucun panneau en témoignant. Au bout de l’allée qui se dessinait se trouvait un comptoir avec une sonnette, de laquelle je m’approchai d’un pas faussement rassuré. L’extérieur complètement abandonné et l’intérieur en parfait état de ces lieux lui donnait une ambiance inconfortable, que je ne fis pas durer plus longtemps. Je fixai la sonnette du regard, appuyai deux fois dessus et attendis que la responsable ne vienne répondre à notre appel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 45
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Mission] La grotte qui rend fou [Chigai] Dim 21 Mai 2017 - 14:34

Chigai n'avait jamais vraiment aimé les scientifiques.
Ils font des choses bizarres avec des substances bizarres et des ingrédients bizarres.

Pour Chigai tout bon scientifique était fou, une intelligence des plus inouïs les faisans souvent perdre la boule mais c'est grâce à eux que pleins de chose on eut lieu, il ne les crachera pas dessus mais évitera des fréquentait, cela pouvait assimiler à une phobie, mais d'où pouvait elle bien venir. Chaque peur, chaque envie à une origine, une racine, pourtant, lui il n'avait rien. Une peur qui était présente depuis sa tendre enfance, qui lui faisait faire des cauchemars des plus malsains, la chimie et tout ce qui touche les expériences scientifiques n'était vraiment pas son fort, ni sont grandes amours.

Chigai devait affronter sa peur et en tant que première mission c'était surement la meilleure chose à faire, vaincre pour réussir son long chemin vers une gloire incertaine. Vu son objectif aucune peur devait être présente dans sa mentalité, aucune crainte et aucune appréhension ne devaient régner le haut… dans sa tête.
Mais pour en revenir à là où on était Izaya avait raison sur toute la ligne, et le peu d’information qu’ils avaient sur cet homme faisait de lui un parfait coupable fou de plus ils ne connaissaient rien sur lui à part quelques trucs par-ci par-là, alors Chigi ne dit rien à la réponse d’Izabal. Il s’arrêta là et évita de seriner les réelles intentions du scientifique car un Homme qui reste seul pendant autant de temps devait surement avoir un léger débordement mental.

Oui, pour le reste du voyage Chigai ne dit plus un mot et se contenta de suivre Izabal et d’observer les alentours jusqu’au moment où le chemin qui était vide tout le long fut remplie par plusieurs paysans qui étaient en direction de leurs habitats.

C’était surement l’heure pour eux deux de faire de même et ils trouvèrent très vite une batisse qui avait l’air abandonné, ce n’était pas très acceuilant pour des voyageurs ou ninjas comme eux. Le désir de rentrer pour CHigai était négatif mais il ne pouvait pas faire autrement en plus de cela demain, une grande journée l’attendait puis de toute façon il ne veut pas une auberge de luxe. Il veut juste un endroit pour dormir.

Alors ils rentrèrent et à leur grande surprise, l’intérieur était juste magnifique. Chigai apprécia les lieux en suivant Izaya vers le comptoir là où il y avait une sonnette sur laquelle Izaya fit retentir deux fois et le bruit métallique résonna dans toute la pièce presque vide, il suffit de quelques minutes pour qu’une vieille femme souriante vient les accueillir, Izaya demanda juste une chambre avec lit séparait. La dame lui donna la clé et repartit aussi vite.

Chigai prit une douche puis manga pour ensuite se diriger presque automatiquement dans son lit, lui et son supérieur n’avaient pas communiqué cette soirée ( à part par un : « Bonne nuit ») mais ce n’était pas grave car ils avaient encore toute la journée demain.

Le lendemain, Chigai s’était levé tôt ce jour-là, lui et Izaya devait faire vite car leur arrivaient au lac de Keiryuu était encore longue, 2 heures de marche environ. Un café et un fruit suffirent pour les deux ninjas, ils se contentérent de ça puis ils partirent comme des voleurs de l’hôtel en remerciant.

Et le début d’une grande marche commença, cette fois-ci Chigai essaya d’être un peu plus communicatif avec son supérieur car la une équipe qui communique par est une équipe non efficace alors il posa des questions banales à Izaya pour se renseigner sur son humeur s’il allait bien… etc. Et le duo marcha pendant plus d’une heure trente dans le silence, en croisant des marchant, d'autres ninjas, des paysans et des voyageurs, tout ce qu’on pouvait croiser sur un chemin.

À la grande surprise de Chigai les des heures trente passèrent très vite, et lui et Izaya arrivèrent très vite à un endroit où l’eau était rose.

- On est enfin arrivé...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.jaipasdesiteweb.com
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 999
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: [Mission] La grotte qui rend fou [Chigai] Dim 4 Juin 2017 - 16:42

Nous n’eûmes pas longtemps à attendre avant que la propriétaire des lieux, une vieille femme d’un soixante-dizaine d’années, n’apparaisse du couloir à droite du comptoir. Marqué par les années qu’elle vécut, elle nous accueillit avec la chaleur dont ses personnes savaient si bien donner, nous donnant l’impression d’être chez nous alors que nous venions juste d’arriver.

« Bonjour messieurs, vous désirez une chambre ? » Dit-elle d’une voix assurée.

« Bonjour madame – je m’inclinai légèrement en signe de respect – oui, avec lit séparés s’il-vous-plait. Nous partirons tôt demain, ce ne sera pas un problème ? »

« Noon, de toute manière je me réveille aux aurores, passez-ici et sonnez à la cloche si vous ne me voyez pas. »

« Parfait. »

La gérante attrapa l’une des clés pendues au mur puis me la tendit.

« Votre chambre se trouve au deuxième étage, la première porte à droite en montant. Les douches sont communes, il y a une salle de bain ainsi que des toilettes au fond du couloir. Si jamais ne vous avez une requête vous savez quoi faire. »

J’acquiesçai avec le sourire puis m’enfila dans le couloir pour monter jusqu’à notre chambre. En ouvrant la porte, je vis deux lits disposés de chaque côté de la chambre avec chacun une table de chevet. Une fenêtre ouvrait sur l’extérieur au centre de la pièce, laissant passer les rayons de lumière. La bâtisse ne semblaient pas pourvus de volets, tout juste de rideaux épais absorbant une partie de la lumière. Deux commode, une au bout de chaque lit, contre le mur, nous permettaient de ranger nos affaires bien que dans la situation présente ce n’était pas utile. Je proposai à Chigai d’aller se doucher en premier puis j’y allai après lui. Nous mangeâmes ensemble mais en silence que je mettais sur le compte de la fatigue et de la gêne de mon jeune collègue. Je n’avais pour ma part pas l’envie autre mesure de parler. Les dernières semaines tiraient sur mes nerfs et ma seule envie était de m’affaler sur mon lit et profiter d’une nuit récupératrice.

Le lendemain, nous prîmes tous deux un café et un fruit puis partîmes aussitôt vers notre objectif. La vieille femme n’avait pas pris la peine de vérifier notre chambre, pensant surement qu’en tant que ce n’était pas utile. Comme je m’en doutais, les tarifs qu’elle proposait était très bas, le coin n’était que peu fréquenté et il s’agissait surtout d’un revenu d’appoint, permettant à sa famille de s’offrir plus que le champ de derrière ne leur donnait. Deux heures de course plus tard, nous parvînmes enfin à notre point de rendez-vous : le lac Keiryuu et ce fut sans étonnement une couleur rose écarlate qu’offrait l’eau. Avant toute chose, nous aller à la rencontre du village voisin, tant pour leur apprendre notre arrivée que pour les questionner sur la situation. J’aperçus justement un homme derrière un bosquet que je décidai d’interpeller. M’approchant de lui d’un pas assuré, accompagné de Chigai, j’attendis d’être à son niveau pour lui adresser la parole. Son visage passa du questionnement à la colère, signe qu’il semblait avoir compris notre rôle de soldat.

« Et ben c’est pas trop tôt ! Vous êtes des Shinobis du village ? Regardez-moi cette eau ! Depuis qu’elle est devenue comme ça tous ceux qui l’ont bu sont tombés malades et tous les poissons sont morts ! Si ça continue on aura bientôt plus d’quoi vivre ! »

« Bonjour – j’insistai sur mes salutations, pour souligner l’incorrection et l’impolitesse de notre interlocuteur – nous sommes en effet des Shinobis de Kumo. Vous êtes ? »

« Harane m’sieur. »

« Pouvez-vous nous amener jusqu’à votre village ? »

« Suivez-moi. »

Pendant notre marche, je demandai au villageois ce qu’il savait du coupable de toute cette agitation. Sans grande surprise, il ne m’apprit rien d’intéressant, arguant que cet homme vivait en ermite depuis son arrivé et qu’il se mêlait rarement à eux. Ses expériences avaient à plusieurs occasions causées des accidents, mais rien de grave jusque-là. Arrivé sur les lieux, je vis un vieil homme – probablement le chef du village – venir à ma rencontre. Le saluant poliment, il ne m’apprit rien de plus que ce que venait de me dire Harane et je décidai donc de mener l’enquête par nos propres moyens.

« Chigai, nous allons commencer par fouiller l’ancienne maison de notre homme. Nous devrons cependant être prudent, qui sait ce qui nous attend là-bas. Vous – je m’adressai aux villageois – devriez rester ici, nous reviendrons dans quelques heures au plus tard. J’aurai d’autres question à vous poser si vous le voulez bien. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 45
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Mission] La grotte qui rend fou [Chigai] Ven 16 Juin 2017 - 21:15


Chigai regardait l’eau rosée du lac Keiryuu, il aimait bien, même si elle était surement toxique et qu’elle ne devait pas être qu’un simple mélange d’eau et de colorant rose, cela faisait un style le fait que ce lac ne se mariait pas du tout avec le paysage mais cela faisait quelque chose de plutôt original mais alors qu’il admirait le lac Chigai rejoignit son supérieur et se dirigeait vers un des villageois qui adressèrent la parole avec très peu de politesse et Izaya garda son calme sur ses paroles, il montrait à son interlocuteur son manque de politesse sans hausser la voix ou quoi ce soit d’autre juste ne commençant par le commencement «bonjour ». Quant à Chigai, lui, glissèrent ses salutations quand Izaya et Harane finirent leurs discussions.

- Bonjour.

Chigai était un peu surpris par la réaction du villageois, il ne s’attendait pas à ça, pourtant ils avaient fait vite, ils sont partis tôt et marchaient vite. Il ne pouvait pas mieux faire. Mais après tout Chigai les comprit, lorsque les sources d’eau utilisaient sont pollués il y a de quoi être en colère alors Chigai ne dit rien et se contenta de suivre Izaya et non le villageois.

Quand ils étaient enfin arrivés un vieil homme les accueillit et n’apprit pas grand-chose de plus à Izaya et Chigai en tout cas rien qui pourrait aider contre ce scientifique, aucune information véritablement utile. Chigai fit un petit signe de la tête pour le saluer.

Izaya adressa sa parole à Chigai pour lui dire qu’il devait fouiller l’ancienne maison de l’artiste qui a coloré le lac. Chigai n’avait rien à dire et pensait que c’était même une bonne idée, commençait par ce qui est accessible et non s’aventurer dans des lieux inconnus.
Le vieil homme dit aux deux Kumojines que la maison était comme lui, écartait du village, elle n’était pas si loin du village surement a dix minutes de là où il était. Il leur donna un villageois pour leur montrer le chemin vers la maison.

Chigai et Izaya partirent très vite après l’une des seules informations utile qu’il donna soit fournis, ils y arrivèrent très vite à une petite maison à un ou deu étage, dix minutes de trajet disent par le vieil homme. Chigai se tourna vers le villageois et lui poliment qu’il avait fait son travail et que c’était bon pour eux comme quoi il pouvait les laisser mais de venir jeter un coup toutes les demi-heures en cas de problème. Il acquiesça puis il partit rapidement.

Alors, le duo rentra dans la maison et Chigai regarda un peu partout, ils arrivèrent directement dans le salon, qui comportait pas grand-chose, table, canapé, une petite bibliothèque mais cette fois-ci ce n’était pas comme l’hôtel dans lequel ils avaient dormi la dernière fois. Là c’est délabré à l’intérieur comme à l’extérieur sauf que la décoration était plutôt bizarre. Des tableaux partout et certain mirent à l’envers, des lampes sans ampoule et des livres un peu partout enfin tout ce qui renforcerait l’idée qu’il soit fou. Les murs étaient solides mais les tapisseries murales commençaient à s’enlever du mur, cet homme était parti-il un petit moment.

- Atypique tout ça... dit-il puis reprit. Bon on va l’inspecter de fond en comble.

Chigai commença par inspecter la salle principale mais rien d'interessant à première vue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.jaipasdesiteweb.com
 

[Mission] La grotte qui rend fou [Chigai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kumogakure no Satô-