N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Une "simple" escorte [Mission Rang B]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 346
Rang : A

Message(#) Sujet: Une "simple" escorte [Mission Rang B] Mer 3 Mai 2017 - 18:00


Je finis par arriver aux portes du village où je devais être rejointe par deux autres coéquipiers pour partir en mission. Celle-ci se déroulait à Ame où nous devions accueillir une équipe Kazejine qui devait assister nos ingénieurs pour la constructions d’un prototype de réseau ferroviaire.

Je ne connaissais qu’une personne dans cette nouvelle équipe, Leika avec qui j’avais déjà eu l’occasion de faire équipe lorsqu’on avait découvert les traces de Rokubi lors d’une mission de disparition. Mon deuxième coéquipier était un Inuzuka, mais je ne connaissais que son nom, Hojo. Hm... Ça devrait le faire si il était comme Shizu, ce que j’espérais un peu.

Ils finirent par arriver rapidement, et je découvris que notre Inzuka ne possédait qu’un seul loup contrairement à mon amie et au chef de meute, dont je savais par Shizu qu’il possédait deux chiens. M’enfin, un peu de variété ne faisait pas de mal, et ce n’était pas vraiment un problème au final, juste différent de ce que je connaissais. Leika était telle que je m’en souvenais, donc rien à redire de ce côté.

- Bonjour, Leika et Hojo je suppose ? Leika tu le sais déjà et Hojo, au cas où tu ne l’aurais pas deviné ou su, je suis Gekei Izumi et mènerai cette équipe aujourd’hui. Comme vous le savez, nous devons nous rendre à Ame pour accueillir une équipe Kazejine qui aidera nos ingénieurs sur un prototype de train. Et même si c’était bien précisé dans l’ordre de mission, je préfère le répéter, on ne sort pas du chemin, on reste respectueux envers les Kazejins, et ce, même si vous avez un quelconque problème avec Kaze. Maintenant que la paix est signée, ce serait extrêmement contre-productif de les provoquer.

Je les fixai du regard un petit moment pour voir s’ils avaient bien compris avant de tourner les talons et de partir dans la direction voulue.

- Allons-y.

Nous arrivâmes quelques jours plus tard sur les lieux du rendez-vous et il ne nous restait donc plus qu’à attendre l’équipe Kazejine pour commencer la mission. En espérant que celle-ci se déroule sans accrocs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 927
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Une "simple" escorte [Mission Rang B] Mer 3 Mai 2017 - 21:50

Nous étions rentrés d'Ame depuis moins d'une dizaine de jours. À peine, le temps de se poser et de reprendre des forces suites aux épreuves que nous avions dû affronter au pays de la pluie que déjà, je recevais une nouvelle missive m'informant que je devais repartir pour une mission la encore à Ame no Kuni.

Immédiatement, la lassitude se dessina sur mon visage, mais plus que tout ça encore, ce fut la fatigue qui prit rapidement le pas sur tout le reste.
Machinalement, je me levais pour lancer une machine avec les affaires sales que j'avais ramenés. La maison était vide de toutes autres présences humaines en dehors de la mienne et je me sentais d'une certaine façon réconfortée de savoir que nos animaux étaient là pour me tenir compagnie.

Ryo était repartie en mission le jour même et cela commençait à peser sur mon moral, car depuis les investigations que nous avions commencé à mener aux pays des vagues et de la pluie, nous n'avions fait que nous croiser. Sa présence, sa chaleur me manquait.

J'allais me coucher sans manger ce soir-là et sans demander mon reste non plus. Je faisais cependant une entorse à nos règles de vie en appelant Riku et Mikan à me rejoindre dans le lit pour me tenir chaud et surtout compagnie. J'en avais plus que marre de dormir seule.

Chaudement emmitouflée sous une épaisse couette en plume, je profitais d'un repos réparateur avant que l'aube elle-même ne me tire du sommeil dans lequel j'étais plongée.

Le lendemain, je m'habillais en conséquence de ce qui allait suivre et après un petit-déjeuner consistant, je quittais la maison, prenant ainsi la direction du point de rendez vous.

J'arrivais à l'heure demandée. N'y en avance, n'y en retard. Il faut dire que je n'avais pas eu beaucoup de temps pour récupérer, mais à présent que j'étais là, je me contentais de saluer mes coéquipiers d'un simple hochement de tête positif et d'un petit :

"Bonjour !"

Avant de prendre place contre un mur pour attendre les instructions qui allaient suivre de la part d'Izumi qui supervisait la mission.
Suite à cela, je détournais légèrement le regard, sans prononcer la moindre parole avant de hisser mon sac sur mon dos et lorsqu'elle en donna l'ordre, je me contentais donc de la suivre afin que nous gagnions au plus vite le territoire que j'avais précédemment quitté.

Ordre de Mission:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 36
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une "simple" escorte [Mission Rang B] Jeu 4 Mai 2017 - 16:29


La journée semblait si précieuse à ses yeux. C’était la première mission depuis la fin des événements d'Ame, une première pour le jeune garçon qui avait hâte de montrer de quoi il était capable et de prouver sa valeur. Hojo n’était pas de la partie, pourtant il essayait d’aider au maximum son village. La guerre, il connait bien les effets, mais surtout les méfaits. Il revoit sans arrêt sa mère revenir, avec son bras en moins. Un handicap qui à fait de lui un aspirant ninja sans la moindre émotion, parfois angoissé à l’idée de finir comme celle qui avait porté son être durant neuf mois. La guerre détruisait, elle mutilait et se servait sans la moindre vergogne. La violence semblait être la force des faibles, cependant il avait à l’esprit de défendre son village par tous les moyens, mais aussi surtout mettre les siens à l’abri, voir son clan perdurer et recevoir l’honneur qu’il mérite. Sa volonté de rester loin de l’urbanisation, c’est de ne pas oublier d’où il vient, l’origine même de ses ancêtres. La nature lui avait donné la force, l’envie d’être quelqu’un et lui rendait chaque jour en essayant au mieux possible de la respecter.

Onmoraki à ses côtés, il se dirigeait en direction de la porte du village. Une première mission de rang B pour le jeune shinobi qu’Hojo semblait vouloir devenir. Il était levé depuis environ deux heures lorsque le jour venait montrer le bout de son nez. La clope à la main, la fumée laissant une trace nauséabonde derrière lui, son ninken sur sa droite ne dépassant pas le frère qu’il était à ses yeux. Une main dans la poche, il laissait la légère brise bousculer sa veste sans manche avant de poser sa main devant les yeux pour voir se dessiner l’immense entrée du village. La main ébouriffant sa crinière ténébreuse, il laissait son corps le guider vers cette dernière avant de voir qu’il était le dernier à pointer le bout de sa frimousse.

« Salut. Enchanté. Lui c’est Onmoraki, On’ c’est plus simple. Entendu, allons-y.» disait-il avant de laisser les demoiselles ouvrir la marche. « Je vous laisse passer devant, je clôture la formation. Je laisse mes sens à votre service et je vous préviens en cas de problème.» laissait-il échapper avant de venir saisir une nouvelle tige de tabac avec ses dents, prenant soin de ranger son paquet dans la poche intérieur de sa veste. C’était une manière pour lui de laisser le stresse s’évacuer, bien qu’il était plus exciter qu’autres choses.

---

En avance sur horaire prévu, l’équipe faisait une pause en attendant l’arrivée des ingénieurs Kazejine, profitant de cet instant pour fumer une nouvelle cigarette. Restant sur ses gardes, il regardait les alentours, reniflait et laissait ses sens en éveil avant de prendre quelques minutes pour lui et fumer sa clope. « Excusez-moi, mais j’ai la volonté de réussir cette mission et pour le bien de cette dernière, je préfère vous laissez parler, parce que je ne suis pas quelqu’un de très à l’aise avec les mots lorsqu’il s’agit d’ignorer les sarcasmes, si sarcasme il y a bien entendu.» sifflait-il avant de baisser la tête, recrachant la fumée dans l’air comme pour la polluer volontairement, ce qui n’était bien sûr pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Une "simple" escorte [Mission Rang B] Lun 8 Mai 2017 - 1:03



Après quelques jours de voyages, vous voilà arrivés aux portes de Ame no Kuni. Les nuages gris au-dessus de vos têtes s’élèvent telle une menace. Cette dernière ne tarde pas à se mettre à exécution et après une dizaine de minutes à attendre patiemment les experts Kazejin, une fine pluie s’abat sur vous.

Seulement plus que la pluie, autre chose attire votre attention. Au loin se forme quatre silhouettes. Au fur et à mesure qu’elles se rapprochent, vous êtes en mesure d’apercevoir leur bandeau représentant leur appartenance à Suna. Une fois arrivés à une distance raisonnable, un homme à la peau bronzée s’adressa à vous.

« Salutations, nous somme l’équipe chargée d’aider vos ingénieurs dans l’élaboration d’un prototype ferroviaire, je suis Shojuro. » Déclara le chef du groupe.

Après vérification des identités, et les présentations échangées, votre groupe se rend dans la zone industrielle, où se déroulera la suite de la mission.

« Tch.. ! Je vois vraiment pas pourquoi on devrait partager notre savoir-faire aussi facilement ! » Pesta le roux fermant le groupe.

« Shin, ne recommence pas... » Avertit le responsable d’un regard en biais.

Votre arrivée dans l’usine ne passe pas inaperçue et en quelques instants, un groupe d’ingénieurs et d’ouvriers en blouse se rassemble devant vous. Ils semblaient pour la plupart motivés, même si certains affichaient des visages renfrognés. Une fois le groupe de Kazejin présenté, rien ne sert de perdre davantage de temps.

« Avant de penser à la construction, la première étape est le terrassement. Vous avez besoin de savoir exactement où passeront vos trains pour connaître les ressources dont vous aurez besoin. Avez-vous répertorié des zones potentiellement modifiables pour permettre l’installation des rails ? »

« La formation du réseau se fait en plusieurs segments ensuite, chaque groupe se charge d’un élément différent, s’en suit ensuite un assemblage de toutes les constructions. Commençant par les rails, vous devez avoir des matériaux différents de nous. » Ajouta Sayu, la seule femme du quatuor.

Les premières bases posées, c’était un long travail d’apprentissage qui attendait les ouvriers, se déroulerait-il sans accroc ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 346
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Une "simple" escorte [Mission Rang B] Mar 9 Mai 2017 - 12:20


Revenir à Ame après ce qui s’y était passé me mettait un peu sur mes gardes, mais je n’en montrai rien et gardai mon calme, tout en observant que Leika était aussi silencieuse que le reste de l’équipe. Sans doute elle aussi avait-elle été chamboulée par ce qu’il s’était passé sur ce territoire. Je fronçai un peu le nez à l’odeur de la cigarette, me demandant comment l’Inuzuka pouvait supporter celle-ci avec un odorat presque aussi sensible que le mien. Son commentaire me fit presque sourire sans humour. Je n’étais pas beaucoup plus douée avec les mots qu’il ne devait l’être. Enfin de toute façon, ce n’était pas le but de notre mission. Nous devions juste escorter cette équipe Kazejine.

Mes pensées furent interrompues alors que je détectai des formes approchant notre position, et je me mis une nouvelle fois sur mes gardes. Bon sang, j’étais vraiment devenue paranoïaque avec toutes ces histoires. Au final, le groupe de quatre personnes finit par arriver, et je pus aisément les identifier comme étant des Kazejines. Celui qui semblait être le chef du groupe ne tarda pas à ouvrir les présentations, et je hochai la tête.

- Je suis Gekei Izumi, nous sommes ceux chargés de vous accompagner lors de votre séjour ici. Et voici mon équipe.

Je laissai mes coéquipiers se présenter avant que nous ne prenions la route vers la zone industrielle. Je restai en tête du groupe, laissant mes camarades se charger de l’arrière pour la protection du groupe Kazejine. Mes fines oreilles captèrent le propos assez déplacé du rouquin du groupe, mais je ne dis rien, surtout que son chef le rappela vite à l’ordre. Il était évident que tout le monde n’était pas forcément en accord avec cette nouvelle alliance, mais j’espérais juste que cela n’allait pas entacher cette mission.

Une fois arrivés sur place, les ingénieurs Kazejines ne perdirent pas de temps à se mettre en contact avec notre propre équipe travaillant sur le prototype. Je restai un peu en retrait, observant les groupes interagir, tout en restant attentive à notre environnement. Leurs propos me passaient un peu au-dessus de la tête, même si j’en comprenais globalement le sens. C’était juste que le sujet ne m’intéressait pas particulièrement. Ce n’était pas pour autant que je n’écoutais pas d’une oreille distraite la discussion. Un des Hijins finit par se reprendre et étala un plan à même le sol avant de désigner plusieurs zones différentes.

- Nous avons déjà établi plusieurs zones possibles qui ne demanderaient pas beaucoup de travail à aménager pour accueillir les rails.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 927
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Une "simple" escorte [Mission Rang B] Jeu 11 Mai 2017 - 17:30

Le voyage se passa sans encombre et surtout dans le silence. Nous n'avions pas grand-chose à nous raconter pour dire la vérité et, pour ma part, je préférais me concentrer sur la mission qui allait suivre. Une mission d'escorte, cela ne me paraissait pas vraiment compliqué en soit, mais je savais que les missions les plus simples pouvaient très souvent être beaucoup plus ardu qu'elles n'y paraissaient.

Heureusement, ce fut sans surprise que nous atteignîmes le point de rendez-vous, quelques heures avant l'équipe Kazejin. Cela nous laissa le temps de nous reposer et de récupérer.

La pluie commence à tomber, par chance la région est montagneuse et nous trouvons facilement de quoi nous abriter. Cela nous permet d'observer dans une tranquillité toute relative l'arrivée des Kazejin sur le territoire du feu. Aussi, cette arrivée marque le début de notre mission et je m'empresse de resserrer les bandages autour de ma cheville avant de me redresser pour me positionner dans un coin de l'abri afin d'y vérifier le contenu de ma trousse médicale. Je préfère être paré à toutes les éventualités plutôt que d'avoir à subir des désagréments plus tard. Nous aurons un peu de route à faire dans tous les cas avant de rejoindre le chantier ferroviaire.
Trois hommes et une femme, voici donc l'objet de notre mission. Ils nous saluent :

"Bonjour, je suis Hayashi Leika !"

Nous partons et je me positionne non loin du dénommé Shin qui ne semble visiblement pas ravie de la mission et surtout du partage de savoir faire que nos nations ont décidé d'échanger. Je ne peux m'empêcher de sourire à cette remarque légèrement puérile, mais je ne dis rien, je me contente de lui sourire gentiment pour le mettre à l'aise avant de fermer la marche sur le flanc droit de notre convoi.
La suite ? Elle se passe sans encombre. Il faut dire que depuis que nous avons nettoyé le pays des troubles qui semblaient le bouleverser, tout est rentré dans l'ordre ce qui semble être une bonne chose pour ce dernier. Seule la pluie reste encore un problème, mais malheureusement en tant que shinobi, nous n'avons pas encore le pouvoir d'influencer réellement sur cette dernière.

Nous marchons à travers la boue et je ne peux m'empêcher de grelotter, resserrant légèrement autour de mes épaules la cape imperméable qui me protège du temps capricieux.

Cela ne nous arrête pas dans notre avancée et bientôt, nous voyons les prémices de l'endroit ou nous nous rendons se dessiner à l'horizon. L'arrivée là-bas et l'occasion pour nous de retrouver un semblant de confort, mais cela reste très discret. Je profite du fait que chacun se présente et que les quatre Kazejins se mettent à l'aise sur le chantier pour aller chercher des boissons chaudes afin de leur proposer :

"Je ne savais pas que vous vous vouliez, alors j'ai pris un peu de tout !"

Il ne m'a pas été très difficile de me procurer un plateau contenant du café, du thé et du chocolat. J'espère que cela leur permettra de se ragaillardir après le voyage que nous venons de faire et peut être, les mettre dans de meilleures dispositions. Pour la suite cependant, je reste une oreille attentive, mais discrète attendant de voir ce que nous allons bien pouvoir faire par la suite ? Peut-être nous diviser pour assurer la protection de chacun des membres du quatuor ? Nous n'étions que trois et si mes deux comparses n'avaient pas de techniques de clonage, je devrais donc être celle en charge de deux des membres de l'équipe du sable. Mon regard se posa sur Izumi attendant de voir qu'elles seraient ses instructions.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Une "simple" escorte [Mission Rang B] Jeu 18 Mai 2017 - 19:22




Ainsi aussitôt les instructions données par deux des Kazejins, le responsable Hijin du chantier ferroviaire prend les choses en main. Pour permettre une meilleure visibilité à tous les travailleurs présents, il étale un grand plan représentant le pays de la Pluie. Dessus, indiqués en rouge les différentes zones de passage des rails soigneusement étudiées par les ingénieurs. Mais la méthode ne semblait pas plaire à tous, ou du moins, Shin ne manqua pas de murmurer pour lui-même :

« Ils n’ont pas de table à Ame... ? »

Cependant la discrétion n’était pas le fort du jeune roux – ou alors c’était voulu ? - et une veine pulsa sur la tempe du responsable Hijin encore accroupi devant sa carte. Ce dernier tâcha tout de même de ne pas entrer dans le jeu du sunajin.

« C’est simplement afin qu’on puisse tous bien voir, il y a un problème ? » Sa voix témoignait tout de même d’un certain agacement.

« Oh nan simple remarque... » Répliqua l’ingénieur d’un ton innocent.

Shojuro ne manqua pas de lui lancer un regard des plus noirs, avant de se tourner vers le citoyen de la Pluie.

« Je vous prie d’excuser mon coéquipier, j’en prend l’entière responsabilité. »

Son interlocuteur plissa les yeux quelques secondes, fixant l’insolent qui le lui rendait bien, avant de soupirer et de passer à autre chose d’un signe de la main. La tension était palpable dans l’usine, mais c’était sans compter deux des ouvriers Hijins dont la face renfrognée ne cessait de s’accentuer. Malgré cela, l’étude du plan repris et des groupes de six se formèrent tandis que le quatuor sortait des fiches aux schémas complexes de leurs sacoches.

Le premier, dirigé par Kyo, le brun à la veste blanche jusqu’ici resté silencieux, s’en alla dans la partie droite de l’immense salle et se chargerait des rails. Bien que conservant une attitude assez froide, le shinobi accomplissait sa tâche sans problème. Le second, guidé par Shojuro s’affaira au centre dans la construction de la locomotive. Le dernier, à gauche, concernait l’assemblage des wagons et serait encadré par Sayu et Shin.

Chargés de veiller au bon déroulement de l’échange, vous surveilliez attentivement le comportement de chacune des personnes présentes. Une heure passa sans que rien ne se produise. Bien que surpris, les Kazejins apprécièrent l'attention de l'Hayashi et tout semblait aller pour le mieux. Suite à l’utilisation de différentes machines, la chaleur avait augmenté au point de devenir assez désagréable. Soudain, de violents coups sur les grandes portes fermées de l’usine brisèrent le calme. Sur vos gardes, vous les ouvriez lentement et tombiez sur un groupes d’une dizaine de militants. Ces derniers portaient fièrement des banderoles prônant la protection de l’environnement.

« Ce projet est inadmissible ! Bientôt Ame ne ressemblera qu’à un tas de métal ! Le peuple d’Ame a le droit de se faire entendre ! » S’exclama une femme brune trentenaire à la coupe au carré.

Elle fut acclamée par ses partisans qui continuèrent de s’égosiller. Un autre repris.

« Et puis qui vous dit que cette alliance tiendra ? C’est encore trop tôt pour exposer notre territoire de la sorte ! »

« Ah là je suis bien d’accord ! » Rétorqua un certain roux dans votre dos.

En à peine quelques minutes, la situation avait pris un nouveau tournant. Visiblement, ce projet ferroviaire ne faisait absolument pas l’unanimité, et convaincre ces militants du contraire allait être compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 927
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Une "simple" escorte [Mission Rang B] Dim 21 Mai 2017 - 2:55

Mes tentatives pour essayer de rendre l'atmosphère plus respirable avaient-elles réussi ? En tout cas, je n'eus aucun signe probant. La vie continuait son cours et que je sois présente ou non, cela ne semblait pas avoir une influence majeure sur ce qui se déroulait en ce moment sous nos yeux.

Nous étions justes là pour leur servir d'escortes et pour assurer leur protection. Nous devions être parés à toutes éventualités, mais surtout, nous devions rester attentifs à tout ce qui se passait autour de nous.

Après avoir fait le service, je m'éloignais un peu du groupe d'ingénieur, préférant amplement les laisser se mettre en place seul sur ce projet qui dépassait de beaucoup mon simple entendement.

Les choses continuaient à suivre leur cour et je ne pouvais m'empêcher de remarquer que le rouquin du quatuor faisait encore des siennes. Il n'avait vraiment pas sa langue dans sa poche ce qui pouvait être une qualité, mais qui ici, mettait tout le monde dans l'embarras. Je soupirais, puis détournais la tête pour continuer à faire mon observation de la situation.

Une heure passa et rien, puis soudain, ces lourds coups sur les portes de l'usine. Un coup d'œil vers Izumi et je m'avance pour entrouvrir doucement les portes de cette dernière.

Tout se passe très vite. Les militants clament leur désaccord, la situation s'enveniment et notre rouquin ne fait rien pour arranger la situation. Quand on parle d'environnement cependant, en tant qu'Hayashi, je me sens forcément concerné par le sujet. Ma main se pose sur le deuxième battant de la porte face au visage de ma supérieure. Je ne sais pas trop pourquoi j'agis ainsi, mais je me positionne clairement pour leur barrer le terrain, car j'ai moi-même quelque chose à dire à ce sujet :

"Mon nom et Hayashi Leika du clan Hayashi de Konoha et je pense que j'ai tout à mon honneur le droit de dire que la nation du feu prend tout à cœur la protection de l'environnement."

Mon visage et calme et passif. Je n'exprime aucune émotion et pourtant, j'ai une certaine ferveur dans le regard. Je me positionne comme un bouclier face à cette dizaine de militants. Je ne compte pas les attaquer, mais je ne compte pas les laisser passer non plus. Je sais ce que mon clan représente et ce que la nature représente pour elle. Je sais l'influence qu'il a sur le pays du feu et sur les décisions qui peuvent être prise autour de cela. Je sais que la nature n'aura pas à trop pâtir de cela car nous ne l'accepterons tout simplement pas :

"Les gens que vous trouverez dans cette usine ne sont pas tous là de gaieté de cœur non plus. Ils ne font que leur travail donc ne vous en prenez pas à eux, cela n'avancera à rien et nous ne vous laisserons pas faire de toute façon !"

Je reste calme et posée dans mes paroles. Je n'exprime pas d'hostilité envers ses gens et pourtant, je tends la main vers eux :

"Il est normal que vous soyez effrayé par l'ampleur de ce chantier, mais faites confiance à vos dirigeants. Nous sommes là pour le bien de tous ... êtres humains ... Animaux ... Végétaux ... Personne n'aura à souffrir de ce qui se passe ici ..."

Le chantier devait rester un lieu de travail. Mon regard se pose sur Izumi afin qu'elle intervienne à son tour pour proposer peut-être un échange diplomatique avec ce groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 346
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Une "simple" escorte [Mission Rang B] Jeu 25 Mai 2017 - 15:37


Les bras croisés, j’écoutais distraitement les échanges entre les ingénieurs, retenant un rictus ennuyé quand le rouquin Kazejin vint encore tenter de nous provoquer. Heureusement, tout le monde était capable de garder son calme ici, et Leika tenta aussi de détendre la situation en proposant des boissons chaudes à tout le monde.

Pendant un certain temps, que je ne mesurai pas vraiment, seule la chaleur provoquée par les machines et les bruits du travail accaparaient mes sens, me faisant me relaxer un minimum. Malgré les provocations du plus insolent des Kazejins, tout semblait bien se passer, et je me mis à espérer qu’il n’y aurait aucun problème. Pour une fois.

Seulement, j’aurais bien dû me douter qu’il ne fallait pas que je pense trop vite. Car la situation changea drastiquement quand des coups sur la porte de l’usine retentirent. Tout en gardant un œil sur tout le groupe derrière nous, je suivis Leika qui alla ouvrir la porte. Je dus me retenir de pousser un soupir d’agacement quand des militants écologistes apparurent devant nous, brandissant fièrement des banderoles, tout en clamant que ce projet était une erreur et une atteinte à l’environnement. Ces gens étaient-ils des idiots ? Avec tous les clans liés à la nature qui se trouvaient à Konoha, croyaient-ils vraiment que la préservation de l’environnement n’était pas un de nos objectifs ?

Je laissai l’Hayashi parler, puisqu’elle semblait être assez diplomate, et je ne comptais pas l’interrompre si elle faisait du bon travail. Ça ne servirait totalement à rien. Cependant, je dus tout de même intervenir à la fin de sa tirade. Certains de ses propos avaient été assez agressifs. Elle avait vite présumé que les militants comptaient agir avec trop de force alors que pour le moment, ils ne faisaient que parler. Même si la plupart de ses propos tapaient dans le mille, il n’en restait pas moins qu’à part dans leurs paroles, ils n’avaient pas montré la moindre agressivité.

M’avançant aux côtés de ma coéquipière, j’affichai aussi une expression neutre avant de prendre la parole d’une voix calme et posée, mais suffisamment puissante pour que tous les militants puissent m’entendre.

- Je suis Gekei Izumi. Je ne peux que confirmer les dires de Leika. Comment, avec autant de clans rattachés à la nature, le Pays du Feu, et Konoha ne pourraient-ils pas prendre à cœur la protection de l’environnement ?

Croisant nue nouvelle fois, les bras, je laissai mon regard passer sur tous les militants, le temps qu’ils assimilent cette information.

- De plus, cette coopération est justement faite pour renforcer l’alliance entre nos deux pays. Il n’y a pas de raison pour que ça échoue. Sans compter que vous présumez un peu trop rapidement. Vous êtes-vous au moins renseignés sur ce projet ? Je suis sûre qu’un ou plusieurs ingénieurs seront ravis de répondre à vos questions si vous avez des craintes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Une "simple" escorte [Mission Rang B] Lun 29 Mai 2017 - 12:08




Les militants continuèrent de s’égosiller pendant encore quelques instants, clament leur désaccord avec le projet se dessinant à l’intérieur de l’usine. Ils finirent tout de même par se calmer peu à peu lorsque l’Hayashi se plaça devant les grandes portes, la mine déterminée. La trentenaire retroussa son nez de désapprobation, mais écouta ce que la jeune femme avait à dire. À sa première phrase, une voix grave s’écria qu’elle mentait, mais la brune leva sa main pour lui intimer le silence, elle prenait cette affaire très à cœur et voulait réellement être prise au sérieux.

Cependant lorsque Leika reprit la parole, ses sourcils se froncèrent, n’avait-elle pas saisi que c’était particulièrement à eux qu’ils étaient venus parler ? À ceux qui encadraient ce projet qui était pour elle, un moyen de plus de noyer Ame sous la pollution. Effrayés, ils n’étaient pas simplement effrayés mais bel et bien furieux !

« Depuis combien de temps souffrons nous de la pollution ? Parce que nous sommes une minorité à nous plaindre, il nous faut faire des pieds et des mains pour être écoutés ?! Qu’attend Konoha pour agir, puisque vous, Hayashi, semblez être si proches de la nature ? Combien tombent malades à cause de toutes ces usines ? Et vous ajoutez un train, bientôt combien d’autres ? Nous affilier à vous, ne devait pas nous assurer une protection globale ?! Nous avons conscience de ce que Konoha a fait pour nous, mais là-dessus, eh bien nous attendons toujours ! »

Son visage était froissé par la colère, et de même que ses partisans. Non, ils n’avaient pas l’impression d’être pris en compte, et ce projet en était la preuve ! Et les dire de la coéquipière de l’Hayashi ne firent que l’agacer davantage.

« Mais vous avez de belles paroles ! Nous voulons des actes jeune fille ! Rien n’a été fait jusqu’à maintenant, jugez-en par vous-même ! »

« Justement avec tous ces clans à votre disposition, il est honteux de devoir vous faire remarquer notre situation ! »

Un véritable débat était lancé, mais la Gekei ne sembla pas se laisser faire et reprit de plus bel. L’homme, qui avait lancé ce sujet épineux concernant la nouvelle alliance entre Kaze et Hi serra les dents.

« On trouve toujours une raison ! Il vous faut vous rappeler ce qui a mis fin à la dernière alliance ?! Alors certes, nous connaissons l’histoire, mais nous ne sommes pas à l’abri, et nous rendre vulnérable ainsi en les laissant pénétrer ici est une mauvaise idée ! »

Shin ne sut retenir un ricanement, ravi de voir que d’autres partageaient son avis. La chef du groupe de militants posa fermement sa main sur celle de son compatriote. Son regard froid se plongea dans celui rubis de la Hijin. Des questions ?

« Oh nous en avons, soyez en sûres ! Demandez à nos ingénieurs, comment ils comptent assurer que ce train préservera le peu d’air pur que nous avons ? Quelles mesures ? Sans parler du reste. Et comment être certains qu’un simple train puisse solidifier une telle alliance ? J’imagine que vous avez une réponse toute faite à ça ! »

Ce groupe représentait le porte-parole de toute une population fatiguée de ne voir aucun changement, ils n’avaient pas l’intention de se laisser berner par de simples paroles. La pluie, qui avait cessé, reprit, mais les Amejins n’en avaient cure. Seules leurs résolutions semblaient compter. À l’entente des demandes de précisions de la trentenaire, l’ingénieur en chef, qui avait étalé le plan, se rapprocha du groupe.

« Ne restez donc pas sous la pluie dans un premier temps. »

Les militants s’échangèrent des regards, se demandant s’ils devaient accepter, puis finirent par entrer à la demande du chef. Leur regard sceptique observait les lieux avec attention, en s’arrêtant légèrement sur les Kazejins, vous pouviez de votre côté, remarquer qu’ils étaient un peu tendus par la situation imprévue.

« Je dois vous avouer que bien que nous ayons réfléchi à un moyen d’amenuiser la pollution qu’apportera ce projet, nos moyens technologiques sont trop peu développés pour y parvenir... »

« Comme c’est étonnant ! Et donc, qu’allez-vous faire, amis de la nature que vous êtes ? » Elle se tourna délibérément vers les jeunes femmes, attendant leur réponse avec impatience.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 927
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Une "simple" escorte [Mission Rang B] Sam 3 Juin 2017 - 10:55

Les paroles des militants étaient dures, mais aussi emprunte d'une certaine lassitude vis-à-vis d'une situation qui semble s'être aggravé au fil des années. Sauf que cela dépasse un peu le cadre de ma mission. Je ne suis pas ici pour faire de la politique ou encore gérer des conflits. Je suis juste là pour que les ingénieurs de Suna soit en sécurité et puissent faire leur travail dans de bonne condition.

Cela ne peut malheureusement pas se faire si nous devons compter sur ce petit groupuscule qui souhaite avant toutes autres choses faire entendre sa voix et manifesté son mécontentement.

Mon regard croise celui d'Izumi qui intervient peu après moi puis s'en suit l'échange verbal avec le chef du groupe sunajin qui visiblement semble beaucoup plus diplomate que nous sur la question.

Malheureusement, sa diplomatie n'eut pas l'effet escompté. Il n'avait pas la solution pour palier à un problème aussi grave que cela et des simples paroles seraient tout ce que nous pouvions leur apporter.

Leurs regards se posèrent sur moi et sur ma coéquipière. Je baissais les yeux pour ma part, avant de reprendre la parole de façon beaucoup plus calme et posé:

"Vous dires que j'ai une solution à votre problème et que je peux le résoudre d'un claquement de doigts ne serait qu'un mensonge de plus à ajouter à la longue liste que vous semblez déjà avoir dû subir…"

Mon regard se posa sur Izumi :

"Nous ne sommes que des militaires et notre mission à ce jour n'est pas de nous occuper de la nature, mais de nous assurer que nos hôtes Sunajins soient en sécurité et puissent assurer dans de bonnes conditions le travail pour lequel ils ont été mandaté sur ce lieu."

Oui, c'était ça notre mission. Pas résoudre des conflits de ce genre. Nous n'avions pas la carrure, n'y la stature.

"A mon petit niveau, tout ce que je peux vous promettre, c'est de faire remonter la situation à mes supérieurs, mais il n'est pas en ma capacité de vous assurer que cela aura un impact ou même une suite dans les idées de mes supérieurs."

Je n'avais juste pas les cartes en main pour cela et je ne souhaitais pas faire des promesses que je ne pourrais pas tenir. Enfin, si, il y en avait une que je pouvais faire :

"A l'heure d'aujourd'hui, c'est tout ce que je peux faire et si vous le souhaitez, vous dire ce qu'il en ressort. Mais je ne peux malheureusement, pas faire plus."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 346
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Une "simple" escorte [Mission Rang B] Lun 5 Juin 2017 - 16:42


Les esprits s’échauffaient, et je me retins de me pincer l’arrête du nez. Etaient-ils sérieux ? Ne savaient-ils pas que nous étions ici pour assurer que, justement, aucun incident ne se produise entre Hijins et Kazejins ? Je roulai des yeux au ricanement du rouquin. Qui l’avait choisi pour une telle mission s’il n’était pas capable de se contrôler ? Soupirant, je fis un pas de côté pour laisser le groupe entrer à la suggestion des ingénieurs Hijins.

Bien entendu, cela ne déterra pas nos militants qui continuèrent de poser des questions, nous tenant pour responsables, Leika et moi, alors que nous n’étions là que pour assurer la sécurité des ingénieurs, chose que ma coéquipière leur rappela. Pinçant mes lèvres je dus me retenir de soupirer après que les Hijins eurent reconnu ne pas pouvoir faire grand-chose concernant la pollution. C’était une des raisons pour lesquelles les militants nous prirent à parti avec l’Hayashi.

Tâchant de garder mon calme, je surveillai les positions de chacun, notant qu’aucun d’eux ne semblait vouloir en arriver à la violence pour le moment. Nous étions face à un léger problème, et je me rapprochai légèrement du groupe des ingénieurs, sans pour autant tourner le dos à aucun des parties. Gardant toujours une expression neutre sur le visage, je finis par répondre aux accusations des militants après que Leika se soit exprimée. Les sourcils froncés, je commençai.

- Tout d’abord, il n’y aura conflit ici que si vous l’instillez. Pour le moment, tout allait bien jusqu’à ce que vous interveniez. Me retenant ensuite d’afficher un sourire et un ton sarcastique, je continuai. Et que voulez-vous qu’on fasse ? Comme l’a si bien dit Leika, nous ne sommes ici que pour assurer la sécurité des ingénieurs.

Je fermai les yeux, me concentrant avant d’adopter une expression un peu plus sympathique. Je pouvais comprendre leur désarroi, mais il n’y avait vraiment rien que moi ou l’Hayashi puisse faire pour les aider. Ce n’était absolument pas notre domaine d’activité. Et donc, nous ne pouvions rien faire face à leur mécontentement.

- Notre domaine de prédilection est le militaire, la sécurité, le combat, ou la médecine. Nous sommes des ninjas, pas des ingénieurs qui pourraient changer le cours des choses. Nous ne pouvons pas dicter des actions plus protectrices de l’environnement à ces hommes alors que nous n’y connaissons rien. Si vous avez des réclamations, faites les directement au chef du projet, ou autre. Vous semblez ne penser qu’aux inconvénients de ce projet, sans vous souciez des bons côtés qu’il pourrait apporter. Vous ne prenez pas le temps d’en discuter calmement avec les personnes habilitées, et à la place, vous vous tournez vers nous, des inexpérimentées dans ce domaine, pour régler ce problème alors que nous ne pouvons rien faire. N’est-ce pas un peu trop facile ?

Jetant un œil aux Kazejins, je me redressai un peu avant de fixer l’homme qui semblait être le plus contre cette alliance parmi les militants. Je ne voulais pas qu’un conflit éclate alors que nous faisions de notre mieux pour mettre nos différents de côté.

- Et j’apprécierais que vous cessiez vos accusations envers les Kazejins. Ils ont gracieusement accepté de nous aider alors qu’ils auraient pu nous tourner le dos et nous laisser nous débrouiller et ne pas avancer dans ce projet. Ils auraient très bien pu refuser justement à cause de la guerre qui a eu lieu entre nous. Et pourtant, ils sont là, leur Daimyô près à mettre nos différents de côté. J’aimerais que vous fassiez de même. Je ne voudrais pas que les Amejins passent pour des personnes incapables de reconnaissances et de civilité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Une "simple" escorte [Mission Rang B] Lun 12 Juin 2017 - 17:03




Le sourcil droit haussé manquant de rejoindre sa chevelure et détruisant la symétrie de son visage, la militante observait tour à tour les deux jeunes femmes face à elle. L’Hayashi ne tarda pas à reprendre la parole, la mine néanmoins baissée, comme si elle avait perdu un peu de son assurance présente précédemment. Cependant, son ton plus posé adoucit les traits de la trentenaire, même si elle ne put se retenir de plisser les yeux. Mais sa mâchoire se serra à l’entente des paroles de la Gekei, n’était-ce pas elle qui parlait de présomption trop rapide ?

« Qui parle de conflit jeune fille ? Nous ne faisons que parler, avez-vous vu une once de violence depuis notre arrivée ? »

Sa voix ferme et froide résonna dans l’entrepôt tandis qu’elle fusillait Izumi du regard, avant de se retourner vers Leika, qui elle devait l’avouer, lui semblait bien plus diplomate. Elle parla d’une manière un peu plus posée et calme.

« Bien sûr en venant ici, nous n’attendons pas à ce que vous, shinobi aient la solution, mais nous espérons grandement que vous ferez mention de ces problèmes dans vos rapports ! Puis, de nouveau, elle toisa la métamorphe, n’avait-elle rien écouté depuis le début ? – Vous pensez m’avoir donné une solution ? Si nous sommes si en colère, c’est parce que vos chefs de projets ne nous prennent pas en considération ! Vous les inexpérimentés comme vous dites, êtes à même de faire remonter une simple information n’est-ce pas ? J’en suis persuadée ! Bien sûr que nous connaissons les bons côtés de ce projet, mais est-ce que ces derniers sont plus importants que tout le reste ? J’en doute fort ! On voit que vous êtes une habituée de la belle verdure de Hi ! »

Une certaine rancœur transparaissait dans ses paroles. Mais encore une fois, les mots de la jeune blonde lui permirent de prendre sur elle. D’un geste nonchalant, la militante recroisa les bras, se tenant droite comme un i. L’Hayashi sembla plus compréhensive que sa comparse, était-ce grâce à ses origines ? Peut-être bien. La trentenaire n’était pas stupide, elle en avait juste assez de paroles en l’air et voulait voir du mouvement. Elle lâcha dans un soupir, pas de soulagement, car rien ne garantissait l’aboutissement de la démarche, mais au moins, le problème allait remonter.

« Je me doute bien que vous ne pouvez pas agir dans l’immédiat, mais nous voulons que la haute autorité sache ce qu’il se passe au fin fond de Ame, c’est de leur responsabilité de nous aider. Alors si pouviez parvenir à les convaincre de prendre les mesures nécessaires, c’est une population qui vous sera reconnaissante. »

L’atmosphère changeait, les tensions retombaient quelque peu, mais il restait une question à laquelle la jeune Gekei voulut faire mention. Là, ce fut l’un des deux ouvriers qui jusqu’alors ne cachaient pas leur désaccord, qui prit la parole.

« C’est aussi dans leur propre intérêt de nous aider, vous croyez quoi ?! Il y a vraiment des gosses naïfs à Hi ma parole ! Un bout de papier ne fait pas tout, n’efface rien du tout ! Et cette guerre entre nous, c’est leur faute, ils auraient eu du culot de refuser ! Elle parle de reconnaissance, nan mais je rêve, ben oui soyons reconnaissants de la merde qu’ils nous ont balancé au visage ! »

Les Kazejins baissèrent la tête, embarrassés par cette vérité envoyée en pleine face. Shin se contenta de renifler, ne trouvant pas ce qu’il pouvait bien dire face à la réalité malgré ses gamineries précédentes. L’autre travailleur aux doigts enduis de cambouis pointa Izumi d’un signe de tête.

« Vous en tant que shinobis vous parvenez peut-être à mettre facilement vos différents de côtés, mais pour nous, simples civils dont les vies dépendent de vos agissements, comprenez bien que nous ne sommes pas tranquilles ! Si pour vous la mort n’est qu’une formalité, ce n’est pas le cas de tous ! »

Il restait de nombreuses personnes à convaincre avant que le projet ne puisse reprendre. Les dires de la jeune Hijins avaient passablement contrarié ces deux hommes, qui ne voyaient pas les choses sous le même angle en tant que civils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 927
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Une "simple" escorte [Mission Rang B] Jeu 15 Juin 2017 - 18:19

Je ne pensais pas que mes paroles auraient un impact réel sur la discussion que nous étions en train d'avoir, mais, contre toute attente, cela eut au moins l'effet d'apaiser un peu les tensions. Je me promis de faire ce rapport concernant la situation d'Ame no Kuni dès mon retour à Konoha pour tenir ma promesse, car, il en valait de mon honneur. J'espérais que les choses pourraient évoluer en un bon sens pour cela, mais je n'étais qu'un petit maillon dans une grande chaîne. Je ne voulais pas me faire trop de faux espoirs, car je risquais d'être déçue. Au lieu de cela, je préférais miser sur l'avenir et apaiser les tensions. Malheureusement, c'était sans compter sur le manque de délicatesse de ma coéquipière qui eut pour effet de relancer les tensions.

Immédiatement, je fis la grimace avant d'observer les échanges qui se déroulaient devant mes yeux. Il fallait que cela cesse de suite au risque de dégénérer. Je m'interposais en levant les mains en signe d'apaisement :

"Calmez-vous !"

Je soupirais, puis j'éloignais les fauteurs de troubles :

"Je comprends que chacun est un avis différent sur la question, et même que vous ayez des rancœurs, mais ce n'est pas en agissant ainsi que les choses changeront et que les tensions s'apaiseront."

Mon regard se posa une nouvelle fois et sur les sunajins et sur les amejins. Je restais les yeux fixés sur ces derniers comme pour conclure, pour proposer une solution qui je l'espérais pourrais leur convenir :

"Si vous voulez, je vous propose de rester ici et d'observer ce qu'il se passe. De tirer vos conclusions suite à cela ! Cela peut peut-être vous permettre d'avoir un regard nouveau sur la situation et pourquoi pas d'y participer pour nous aider à faire au mieux !"

Tant que chacun restait cordial, nous pouvions essayer de les faire s'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Une "simple" escorte [Mission Rang B] Ven 23 Juin 2017 - 18:51




Plus que la chaleur présente dans l’usine à cause du fonctionnement des machines, c’était l’ambiance régnant à l’intérieur qui commençait à peser. Après les paroles des deux ouvriers, tous les autres commencèrent à murmurer entre eux, prêchant le pour et le contre, le vrai et le faux. Mais une voix qui leur était à présent familière ramena progressivement le calme.

Les deux compères toisèrent la jeune Hayashi, avant de pester dans leur barbe et de s’asseoir sur des chaises de métal contre un des murs. Ils continuèrent d’écouter Leika tout en conservant leur mine froissée par la colère.

« Pff de toute façon elles s’apaiseront pour revenir ensuite, que ce soit d’un côté ou de l’autre... Rien ne dure jamais dans ce monde. »

L’amertume mêlée à la tristesse de l’homme aux mains noircies étaient presque palpable.

« Je vous assure que le village du sable tient à ramener une paix durable entre nos deux pays, les erreurs passées ne se reproduiront plus. Vous avez souffert de cette guerre, mais, faisons en sorte que les générations futures n’en voient jamais l’aspect. » Ajouta Shojuro, le chef d’équipe Sunajin.

Malgré ces paroles emplies de bonne volonté, le travailleur finit par se renfrogner et ne plus dire un mot. On pouvait cependant voir que le second s’était détendu, le brun avait raison de toute manière.

La proposition faite par la Konohajin ne tomba pas dans l’oreille d’un sourd. Les militants acceptèrent bien évidemment de rester, voir la construction sous leurs yeux ne pouvaient que soit confirmer leurs craintes, soit les effacer. Les travaux reprirent donc dans une atmosphère cordiale, les deux ouvriers présentèrent leurs excuses aux ingénieurs, et chacun retourna à son poste. Shin cessa même ses sarcasmes après le regard noir que lui lança son chef d’équipe.

Des heures durant, les protecteurs de l’environnement questionnèrent les travailleurs sur les constructions, l’énergie utilisée, l’emplacement où comptaient être installées les rails du train au terme de la fabrication. La dirigeante trentenaire restait un peu sceptique mais ne dit rien.

Le projet commençait à prendre forme, la locomotive était facilement reconnaissable. Les premiers tests effectués s’avérèrent même concluants, une réussite donc pour ce premier prototype. Les Sunajins avaient su faire part de leur connaissance malgré les lacunes technologiques des Amejins. La militante poussa un soupir avant de se tourner vers les shinobis de la feuille.

« Je suppose que nous ne pouvons rien face à la détermination de nos supérieurs pour ce projet. Nous continuerons cependant à militer, nous finirons bien par entendre gain de cause, j’attends de vos nouvelles, Hayashi Leika. »

Sur ses mots, et après quelques salutations, le groupe s’en alla. Ame avait maintenant en main toutes les méthodes nécessaires à son développement ferroviaire. La mission des Sunajins arrivait donc finalement à sa fin.

« Eh bien, je peux dire que vos ingénieurs sont bien formés, leur adaptation a été rapide ! J’espère que nous parviendrons à rétablir une bonne entente entre nous, il en va de notre avenir à tous. »

Leur travail terminé, vous accompagniez donc le quatuor à l’hôtel où des chambres avaient été réservées pour eux. Après ce repos, ils décidèrent donc de repartir le lendemain matin. Vous les retrouviez donc aux portes du pays de la Pluie.

« Merci pour l’hospitalité, nous serons peut-être amenés à nous revoir, qui sait ? En tout cas, c’est une page qui se tourne. Bonne continuation à vous, Konohajins. »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 927
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Une "simple" escorte [Mission Rang B] Dim 25 Juin 2017 - 5:25

C'est avec un certain soulagement que je constatais que mes paroles avaient eu l'effet apaisant escompter. Même si les tensions restaient pour le moment en sourdine, je préférais largement cela à ce qu'elle explose aux grands jours, car cela aurait pu contrarier l'avancement du projet.

Des paroles froides continuaient à sortir de temps en temps, mais globalement, tout se passait pour le mieux et le projet avancé à une allure convenable. C'est donc de cette façon qu'au bout de quelques jours, l'installation du réseau ferroviaire toucha au but. C'est aussi le moment que prirent les militants pour prendre congé. Je les raccompagnais jusqu'à la porte du hangar, les remerciant pour leur patiente et leurs conseils, mais je voyais bien qu'ils étaient encore contrariés par ce qu'ils avaient vu ici. Leur cheffe m'adressa d'ailleurs un message personnel auquel j'approuvais d'un vif hochement de tête :

"Ne vous en faites pas, je ne vous oublie pas…"

Effectivement, je ne risquais pas de les oublier. J'avais très peu dormi durant mes heures de repos, accaparer par ce projet que je m'étais moi-même fixé sans vraiment savoir comment y parvenir. J'y réfléchissais constamment, car je me sentais pleinement concernée et que je savais qu'il y avait quelque chose à faire. Il nous fallait agir.
Les jours recommencèrent à s'écouler et ce coup-ci, se fut au tour des Sunajins de regagner leur territoire. Nous faisions donc le chemin inverse avec Izumi, histoire de les raccompagner comme il se devait jusqu'à la frontière avec leur pays. Un trajet silencieux qui se passa sans aucune accroche. Les tensions semblaient visiblement apaisées. Nous les conduire jusqu'au poste-frontière de Suna le plus proche. Le désert s'étendait à perte de vue devant nous et nous savions que nous étions enfin prêtes à toucher au but.

"Faite bonne route !" Me contentais-je de conclure lorsque nous nous quittions enfin.
Il était temps de retourner à Konoha… Où peut être pas pour moi :

"Izumi … Il faut que je te parle…"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

Une "simple" escorte [Mission Rang B]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Ame no Kuni-