N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Bienvenus à bord [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

Message(#) Sujet: Bienvenus à bord [libre] Ven 5 Mai 2017 - 17:15


Un pas après l'autre, l'homme avançait sur les voies piétonnières de la zone portuaire d'une démarche bien singulière. Chaque fois que son pied droit touchait à terre, son corps entier semblait s'alourdir, faisant descendre sa tête de quelques centimètres...puis elle remontait par la suite lorsque le pied gauche avançait et reprenait la lourde tâche de supporter le pirate.

Un...deux *TOC!*
Un...deux *TOC!*
Un...deux *TOC!*
Une jambe...l'autre *un coup de canne sur les planches de bois*

Car notre marin marchait avec un pied croche. Sa botte semblait presque molle et il semblait trainer sa patte droite plus que de la soulever en marchand. Les accidents en haute-mer étaient fréquents...et il était fort probable que sa blessure venait de là.

Quoiqu'il en soit, sa condition ne l'avait pas empêché de rejoindre les portes battante d'un établissement bruyant, où l'on entendait des rires gras s'en échapper, des sifflements et surtout une forte odeur d'alcool. La faible lumière qui s'en dégageait attirait multitudes de papillons nocturnes qui volaient de manière chaotique sur les fenêtres, se cognant les antennes sur une barrière qui leur semblait invisible. Un spectacle bien ridicule...que l'estropié et borgne ne manqua pas d'observer en affichant un sourire malsain sur ses lèvres, suivis d'un ricanement à peine audible. Puis...il poussa simplement la porte en humant l'air de son nez légèrement pointu.


Howard-
HMMM...enfin...à boire.


Sans nul doute, son entrée avait su attirer le regard des "habitués" de l'endroit qui ne reconnaissait pas là le personnage. D'ailleurs, ses traits plus grands et grossiers sur son visage indiquaient clairement qu'il n'était pas du coin, et encore moins du pays. Mais...Howard était habitué à ces regards curieux, voir même pleins de jugements. Quel pirate ne l'était pas après tout.

Faisant donc mine de rien, le quarantenaires​ se déplaça entre les chaises et les tables, n'hésitant pas de trébucher sur l'un de ceux qui avait eut un regard un peu trop insistant et critique sur sa personne. Se laissant affaler de tout son poids après que sa jambe "croche" eut frapper l'une des pattes de sa chaise, il se rattrapa violemment en un bon coup de paume sur l'épaule du client. Suite à quoi, d'une voix faiblarde, il "s'excusa"...tout en offrant un sourire narquois à son "appuis". Une provocation qui n'eut comme réponse qu'un amer "Dégage".

Reprenant appui sur sa canne, le pirate se dirigea vers le fond de la salle, où crépitaient les flammes d'un foyer mal entretenu. Prenant l'une des buches qui trainait aux côtés de la structure de briques grises, il l'envoya dans le feu afin de l'alimenter tout en raclant sa gorge, quelque peu dérangé par la fumée qui venait de s'élever d'un coup. Le morceau de bois rond avait fait bouger les cendres du fond...et avait plongé le marin dans un nuage gris foncé.

Se retournant ensuite vers l'assemblé déjà trop occupée par leurs propres discussions, il commença à taper de sa canne à plusieurs reprises. L'embout en fer de son instrument résonna de plus en plus fort dans la pièce au gré des coups répétitifs du capitaine. Assez pour commencer à déranger l'audience...jusqu'à ce que l'un d'eux, le même qui avait été nargué par le barbu quelques secondes avant...finisse par exprimer son mécontentement.



Client-
NON MAIS TU VAS ARRÊTER OUI?!?


Howard-
AAAAAH!!!! J'ai enfin votre attentions! Hahahahaha! Je me croyais dur d'oreille, mais je crois que vous battez des records les enfants!


Client-
OUAIS OUAIS...DIS NOUS S'QUE T'AS À DIRE ET FOUT NOUS LA PAIX


Howard-
Hehehe...bon d'accord. Je ne prendrai pas plus de votre précieux temps que nécessaire.


Puis, renversant sa chaise pour mieux s'appuyer dessus, il alluma sa pipe et cracha un premier voile fumant devant lui après avoir tirer deux ou trois coups dans le cylindre de bois. Une petite braise s'échappa du tabac brun et sec qu'il avait mit dans son embouchure, et son pouce et son index secouèrent son allumette qui finit sa vie dans les flammes du foyer derrière lui. Plissant les paupières, il reprit de plus belle

Howard-
Comme vous le savez tous, le banditisme est très présent sur les mers de Mizu...ce qui veut dire que la population et les autorités sont débordés par la piraterie qui s'y fait. Alors il y a de l'argent à s'y faire!

Avec la guerre qui fait rage entre Kumo et l'Empire, et la mobilisation des Shinobi et des forces de l'ordre...les criminels se remplissent les poches sans représaille et je suis prêt à parier que le gouvernement Mizujin payerait cher ceux qui pourrait les débarrasser de ce problème. Alors voici ma proposition;

Vous êtes cassés? Vous avez des dettes? Vous avez déjà trop perdus et pas assez gagné? Rendez-vous ici, demain. J'ai un navire...mais j'ai besoin d'un équipage. Nous toucherons la primes et la partageront se manière équitable entre les membres de l'équipage, en plus de garder les richesses accumulés par les bandits de Mizu.

Des intéressés?




Dernière édition par Fukitsu le Mer 10 Mai 2017 - 16:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1099
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Bienvenus à bord [libre] Mar 9 Mai 2017 - 11:14

Cela faisait maintenant quelques semaines que les deux hommes étaient arrivés sur le territoire de Kawa no kuni. Ils avaient trouvés un logement et avait commencés investigations et plans détaillés du pays, après tout, s’ils devaient y vivre, ils devaient savoir à quoi s’attendre. La prochaine étape serait bien entendue d’essayer de rencontrer le Daimyo des lieux. Visiblement, c’était un jeune qui avait prit le flambeau de son vieux père jusque là Daimyo de Kawa. Ils avaient rencontré également en arrivant un médecin qui avait fait en sorte de guérir la blessure de Pô. Rappelons-le, l’homme s’était d’abord fait agresser par Eien avant que celui-ci ne décide de le rejoindre. Mais pour cela, il avait enfoncé son poing profondément dans ses côtes, en brisant quelques unes. Ne voulant pas aller à l’hôpital, Pô avait insisté pour en rencontrer un hors de la clinique très célèbre de Kawa no kuni. Alors qu’ils se rendaient dans un restaurant pour demander aux personnels s’ils connaissaient un médecin en ville, ils se firent accoster par une jeune femme au teint noirâtre qui eut la gentillesse de bien vouloir guérir le chef du clan des changeurs de peau.

Cependant, aujourd’hui, les deux blonds se trouvaient précisément dans une sorte de bar de la principale ville portuaire du pays. Une mission les avait amenés là. Ils étaient venus pour prendre des informations, tout en continuant de cartographier un maximum les lieux : les bâtiments, les gens, les commerces, etc. Le port était un passage obligatoire pour une telle cartographie. Les deux hommes étaient assis autour d’une table juste à côté d’une cheminée avant que la porte ne s’ouvre d’un seul coup, attirant le regard de certains et le râle de fraicheur des autres. L’homme qui venait d’entrer n’avait absolument pas l’air commode. Le Gekei pouvait le voir car il était en face de l’entrée alors qu’Eien lui ne le pouvait pas. Discrètement, alors que les deux hommes étaient en train de parler de leur prochaine étape, le polymorphe ne quittait pas le vieil homme du regard. Vieux n’était peut-être pas le terme pour qualifier cet homme, mais il avait une dégaine plutôt abrupte. Son visage en disait long sur ce qu’il avait dû vivre dans la vie. Il avait une allure de pirate, sillonant les mers à la recherche de trésors. Il était vrai qu’il y avait pas mal de piraterie sur les mers, car les shinobis étaient bien plus occupés à faire la loi sur terre que sur la mer. Une aubaine pour ces hommes.

Avec une jambe atrophiée, l’homme approchait de la cheminée, à une dizaine de mètres de la table des deux Empiraux. Il se saisit d’une buche qu’il lança dans l’âtre avant de faire un bruit monstre tout en regardant l’assemblée qui s’offrait devant lui. Il cherchait à attirer l’attention ? Un comportement qui ne plaisait guère à Pô. Il était un espion, et comme tout bon espion qui se respecte, la discrétion était maître. Une fois l’attention captée, l’homme se mit alors à parler, ou plutôt à geindre au vu du ton qu’il employait. Il parlait de piraterie comme à tout hasard, et du banditisme qui avait lieu sur les mers avoisinantes Mizu no kuni. Les autorités étaient débordées et cela était une aubaine pour les pirates. Cependant, contre toute attente, ce Capitaine de navire offrait comme emploi de piller et de tuer des pirates tout en gardant le statut de pirate, en gardant tout ce qui avait été débordé par les pirates. C’était une façon comme une autre de faire du recrutement, mais quand même. Un peu rustre.

« Il n’y a que des petits bateau pirates qui sillonnent les mers. Ils ne s’attaquent à rien d‘important et Mizu les laisse faire car ils servent de première protection en cas d’attaque maritime des autres grandes nations. Mais à partir du moment où un pirate commence à défaire les autres pirates et à prendre de l’ampleur, le Mizukage lui-même se fera une joie de se débarrasser de ce gêneur. Vous avez déjà dû y penser n’est ce pas… Capitaine ? » Se mit alors à dire Eien en plongeant son regard dans celui de l’homme. Il avait son verre à la main et souriant avec un air espiègle, l’enfila tout sec avant de se resservir. Les deux hommes avaient demandés toute une bouteille pour se donner du courage. Mais le fait qu’Eien ouvre la bouche n’avait pas plus au chef des polymorphes, il n’appréciait pas attirer l’attention, donc parler à un homme qui était visiblement expert dans le domaine ne plaisait forcément pas. Les deux coudes sur la table avec son verre dans la main, Pô se contentait de regarder Eien sans bouger la tête ou tourner le regard vers le pirate. Eien lui était assis dans le fond de sa chaise, le dos sur son dossier et regardait le pirate avec un air malingre alors qu’il enchainait verre sur verre. Cette soirée allait très certainement mal se terminer..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Bienvenus à bord [libre] Mer 10 Mai 2017 - 17:14


Bien évidemment, une offre présentée ainsi démontrait qu'il y avait bien quelques faiblesses dans les intentions du capitaine. Proposer un job de cette ampleur soulèverait biens des questions, et celles-ci n'attendirent pas que le thé soit servis pour se faire entendre. Un court, très court, silence s'installa dans la pièce où les clients de la taverne se regardèrent entre eux, puis l'un des clients se lança en posant ce qui semblait être une demi-question. Ce qu'il disait semblait plutôt être un moyen de dissuader le pirate de rouler sa business, et semer le doute dans le crâne de ceux qui auraient pu être tentés de rejoindre le borgne dans sa quête d'or. Une grande gueule...en d'autre mot. Une putain de grande gueule...

Howard tourna donc son attention vers lui, lui offrant un rictus sincère, tout en commençant à faire les cents-pas. Au travers de sa barbe, un petit ricanement vint soutenir son sourire, puis il reprit.


Howard-
Hmhmhmhm.
Quelques petits bateaux? Des pirates qui servent de "première défense"? HAHAHAHA FAIS MOI RIRE! Les pirates de Mizu en ont rien à chier du Mizukage!!!


S'esclaffant de rire, l'homme à la canne se rapprocha de plus en plus de la grande gueule, une larme de rigolade à l'oeil. Un pas, un autre qui traine et un coup de canne au sol...puis soudain sa gueule rieuse changea en un air plutôt intimidant. Soulevant son pied "amoché", avec force, il vint l'écraser sur le bois de la chaise de l'étranger, tout juste entre ses deux jambes, mais sans le toucher lui. Ses dents, serrées sur le bois de sa pipe, laissèrent s'échapper une nappe de fumée couleur jaunâtre qui venait probablement de sa pipe. Puis, avec le bout de sa canne, il vint pousser le torse de l'importun à trois reprises, tout en continuant de lui parler. Si l'homme des mers était laid...il restait néanmoins très imposant...une qualité requise pour tout bon dirigeant dans la scène criminelle.

Howard-
T'es qui toi hein? Moi, je viens offrir un job à ceux qui en ont pas. Je contribue à l'économie de ce putain de trou à rat, tout en aidant une nation à se débarasser d'un problème grandissant. Tu crois que les pirates ont peur de Michiki? Tu crois qu'ils vont le défendre contre d'autres pays? C'est que t'es soit totalement con, ou t'as jamais eut affaire avec des pirates.

Suffit que Kumo leur donne un belle ptite bourse remplie d'or et ils vont les laisser passer en fermant les yeux. Tu l'as dit toi-même...ils n'ont que de petits navires. Hahaha...ils n'oseront pas mettre à risque le peu qu'ils ont.


Le publique retenu alors son souffle devant l'événement. Derrière son comptoir, le tavernier poussa un cri, mais fut vite rappeler au silence par la canne du marin qui vola en sa direction avant de s'écraser dans le mur...suivis d'un " TA GUEULE !!!" bien sentis.

Howard-
J'AI PAS TERMINÉ VIEUX CONS!!!!

hmhm...et sache que j'ai toutes les bénédictions à avoir pour intervenir comme je le souhaite envers eux...

ALORS POUR LES INTÉRESSÉS!!!

J'ai un job pour vous. Demain, devant cette taverne...à la même heure. Je veux des gars qui agissent sans poser de questions. Qui sont prêts à travailler dur, pour gagner gros. Et si vous avez une grande gueule
Dit-il en s'éloignant de la personne ciblé par ce qualificatif
J'vous conseil de la laisser à la maison. Comme les bonniches, on en veut pas sur un navire...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1099
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Bienvenus à bord [libre] Dim 14 Mai 2017 - 12:02

« Tu es vieux et pourtant tu n’as rien vécu.. Tu comptes sillonner les mers sans être au courant de ceux que tu vas provoquer ? Si les pirates ne craignent pas le Mizukage, c’est qu’ils sont complètement fous et ne connaissent rien. Cet homme est un monstre immoral qui prend plaisir à jongler entre le monde des vivants et celui des morts. Les guerres ne l’ont pas tué, les furyous ne l’ont pas tué, je n’ai pas réussi à le tuer, alors j’assure que ni toi ni aucun de tes pirates ne font le poids face à lui. Vous rejoindrez tous le monde des morts avant que vos canons ne fassent feu. S’ils n’en ont rien à chier, c’est parce que le Mizukage les laisse en paix. Cette première ligne dont il parlait n’est pas volontaire, mais n’importe quel bateau qui viendrait en ces mers s’heurterait forcément aux pillages de pirates qui parcourent les mers de Mizu. »

Se mit alors à dire le chef des polymorphes, en restant dans son coin. Il n’avait pas tourné la tête vers l’homme, mais venait de lui parler avec une hargne que même lui ne se connaissait pas. Mais après tout, qui était-il pour insulté le Mizukage ? Un vieux débris avec des rêves plus fous les uns que les autres ? Le Mizukage, Pô le connaissait extrêmement bien, pour avoir vécu de nombreuses années en sa compagnie. Ce n’était autre que Shinda Michiki, son ancien élève. Le Serpent avait défait Michiki en combat un bon nombre de fois, mais aucune depuis qu’il était devenu le Rokudaime Mizukage. Maintenant, avec le temps et les progrès qu’il avait fait, le Gekei de la Taupe avait du devenir incroyablement fort, tellement plus fort que Pô. En terme de stratégie, Pô avait toujours été supérieur. Mais en terme de force pure, Michiki écrasait son maître une bonne centaine de fois au moins. Ce n’était pas la spécialité de Pô, et pourtant il ne s’avouait pas faible en combat singulier.

« Si tu veux sillonner les mers comme un véritable pirate coco, il va te falloir apprendre les règles. Déjà venir ici en brayant comme un alcoolique te fera perdre toute crédibilité. Assieds toi avec nous, et prends donc un verre au lieu d’attirer tous les regards sur nous vieux con ! »

Se mit alors à dire Eien en prenant les devants. Il attrapait alors un siège inoccupé derrière lui avant de le mettre devant leur table, invitant alors le vieil homme à s’asseoir avec eux. Il n’avait demandé aucune approbation au chef des Gekei et venait de faire cela tout seul. Cependant, Pô remarquait un air amusé sur le visage de son homologue de l’Empire. Peut-être que cette soirée prendrait une tournure différente finalement. Portant son verre à ses lèvres, Pô se contentait alors de rester silencieux en attendant de voir ce que son compagnon blond avait derrière la tête. Incitant l’homme à venir s’asseoir d’un signe de la tête, il lâchait alors la chaise pour venir poser sa main sur son verre, imitant le Serpent en le portant à ses lèvres et buvant son contenu d’un trait. Le blond se défit alors de sa cape qu’il portait jusque là pour la lancer sur sa chaise avant de se tourner vers l’home au chapeau pirate avant de reprendre d’un ton malicieux.

« Imaginons, tu as un navire et un équipage. Un équipage… plus puissant que les bouseux qui naviguent sur les eaux de Mizu actuellement. Qu’est ce que tu comptes faire exactement ? »

Alors que le chef des polymorphes fixait Eien du regard, il se perdait dans ses pensées afin de savoir ce que le Suzurane avait derrière la tête en invitant ce drôle de personnage pour s’inviter à leur table alors qu’ils parlaient pourtant de choses sérieuses sur le développement des actes à venir. Puis, cela fit tilt dans son esprit. Les deux hommes avaient longuement parlé tous les deux, et Eien connaissait l’intérêt que Pô portait à Kiri et à son développement. C’était la terre natale de son clan, la sienne, et celui qui était Mizukage était son ancien élève, donc cela allait de soit. Il esquissa une fin de sourire avant de laisser champ libre à son homologue pour la suite de cet « entretien ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Bienvenus à bord [libre] Mar 6 Juin 2017 - 16:45



Décidément, ce duo avait décidé de remettre en question les actions du bonhomme barbu, et celui-ci me semblait pas trop apprécié ce qu'il entendait. Des mises en gardes, des louanges à la cruauté du chef des îles de Mizu qu'il avait déjà rencontré et qu'il avait donc déjà eut un aperçu de sa personalité...voir presque des insultes vis-à-vis les plans du pirate. Bref...ils semblaient bien d'avis que les entreprises du marins étaient le fruit d'un esprit fou et dénué de prévention. Chose qui n'était pas totalement faux, mais qui était amené au principal concerné d'une manière qui ne lui plaisait pas vraiment.

Qui étaient-ils "eux" pour lui dire "qu'il n'avait pas beaucoup vécu"? L'insolence à son comble. De jeunes prétentieux qui croyaient avoir tout vu et tout entendu. De bons guerriers? Probablement...mais de piètres marins qui ne connaissent probablement rien de ce qu'est la véritable vie en haute mer. Ces Shinobis...plus il en rencontrait...et moins il les aimaient. Mais...il en faudrait bien plus pour détourner le vieux loup de mer de ses activités criminelles. Quel que soit le monde dans lequel il mettait les pieds et quels que seraient ses ennemis. L'homme était un acharné, et une vrai tête de bouc en prime. Les dieux eux-même ne réussiraient pas à le convaincre de fermer les voiles...même en lui envoyant leur pire tempête.


Howard-
Oooh mais j'ai déjà eu mon entretient avec ton cher ami à lunette, entre deux nuages de tabac. Je sais qui il est et nous avons déjà vu ce qu'il y avait à voir entre nous et à quel genre de...partenariat...nous pourrions avoir. Alors je t'en pris...jeunot...arrête de me prendre de haut, car les menaces ne me font et ne m'ont jamais faites peur.

Aussi, toi là...l'autre...la grande-gueule...pour le peu que tu connaisse de la vie en haute mer, car crois-moi je sais reconnaître un marin quand j'en vois un...ou pas dans ton cas...sache que je n'ai aucune règle à suivre. Les seuls règles que je suivrai seront celles imposées sur MON navire et il en ira de même pour tous les membres de MON équipage. Shinobi ou non...Kage ou non...daimyo ou non. Si quelqu'un pose ne serait-ce qu'un pied sur mon rafiot, ce sont mes ordres qu'il suivra. Capiche?


Des mots durs, solides...digne de quelqu'un qui a l'habitude de diriger et qui je se laisse pas impressionner. À bord d'un navire, les règles étaient clair et la plus grande de celle-ci restait toujours la même; Le capitaine est maître à bord...et au dessus de lui il n'y avait que les dieux. Et encore, Fukitsu ne croyaient pas en eux, lui octroyant donc l'absolue autorité sur ce qui était sien. Une âme indomptable...

Enfin, se redirigeant vers le feu, il souleva tranquillement la buche qui venait enfin de prendre en feu, réchauffant un peu plus la taverne qui se faisait maintenant silencieuse. Des hommes s'interrogeaient, d'autres tentaient de ne plus trop faire attention au trio qui déplaçait plus d'air que d'autres. Enfin, il y avait aussi quelques âmes tentées par la curiosité. Ils voulaient en savoir plus...leur regard ne mentait pas. Ainsi, le pirate ne perdit pas de temps pour se prononcer.


Howard-
Pour ce qui est de mes plans? Eh bien...disons seulement que certaines personnes pourraient peut-être fermer les yeux sur certaines de nos actions. En échange de notre aide en temps et lieu. Une chose est sur: la paie est grosse car les risques le sont. C'est tout ce que vous devez savoir aujourd'hui.

Ceci étant dit: Pour rejoindre l'équipage ou pour un aller sans retour vers Mizu. Demain, au quai numéro trois.
Je vous y attendrai.


Alors, ceux qui voudront se joindre à l'équipage...que ce soit pour le voyage seulement ou pour connaitre la vie de pirate...sauront où se présenter alors qu'à l'horizon, se dessinerait les côtes îles de l'archipel.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Bienvenus à bord [libre]

Revenir en haut Aller en bas
 

Bienvenus à bord [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Reste du Monde :: Kawa no Kuni-