N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Entremêlement d'ombres [Michiki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Impérialiste
Messages : 2072
Rang : S

Message(#) Sujet: Entremêlement d'ombres [Michiki] Dim 14 Mai 2017 - 18:14

Le regard perdu dans les nuages, le Raïkage était pensif. Toute cette guerre l’avait isolé de tout. Il parlait moins, préférant rester seul avec lui même afin de réfléchir. Ses subordonnés les plus proches n’étaient pas inquiétés, car après tout, cette bataille pour Kaminari était très lourd à digérer, d’autant plus lorsqu’on est le responsable de la sécurité du pays. Des civils étaient venu remplacer rapidement le bureau que le Kadoria avait brisé d’un seul coup. Ce dernier était déjà rempli d’une multitude papier. Soupirant fortement, Manzo avait tout simplement envie de balayer ces feuilles qui ne lui faisait perdre non seulement son temps, mais aussi sa motivation. Il avait pu ardemment le constater lors de son affrontement, il n’était plus au niveau. La paperasserie l’avait affaibli au point qu’il ne se reconnaissait pas. L’homme fort de Kumo n’avait pour lui que le titre à présent. Il était de son devoir de regagner de la puissance pour les choses qui arrivent.

Néanmoins, quelque chose déranger le manipulateur de la gravité. Il lui était impossible de travailler sans qu’il ne lui traverse l’esprit. Monjara Shinji. Qu’es-tu devenu ? Le nécromant c’était posé trop de fois la question et la réponse ne venait pas. Il n'apparaît plus sur la carte et il est impossible d’utiliser l’Hiraishin sur lui. On pourrait légitimement penser à une mort du protagoniste, mais non. L’agent du Daimyô sait pertinemment qu’il est vivant. Reste alors l’autre option. Les rapports confirment que Oterashi Yanosa était envoyé face à Shinji. Il est connu pour être un maître en fuinjutsu, mais delà à modifier un Edo Tensei… Cela semblait surréaliste, même si c’était la seule option viable. Cela n'enlève en rien qu’un mort se balade dans le Yuukan à la recherche d’un quelconque but. Vas-tu encore être une menace pour Kumo, Monjara Shinji ? Ou au contraire, vas-tu encore l’aider dans l’Ombre ? Seul l’avenir le dira et actuellement, le Nanadaime a d’autres chats à fouetter.

« Raïkage-sama. Le transfert dans la cellule d’interrogation vient d’être fait. Le Mizukage Shinda Michiki est à vous. »

« Parfait. Je ne veux être dérangé par personne. Si vous recevez des missives importantes, confiez les au président du Conseil d’Etat. »

« Bien, Raïkage-sama. »

Se levant brusquement, le dirigeant des nuages partit rapidement sans même adresser un regard à au messager. Il faisait actuellement le vide dans son esprit pour arriver le plus calme et serein possible devant l’homme qu’il avait déjà rencontré par le passé. La première entrevue n’avait abouti à rien, mais cette fois-ci, les rôles étaient bien différents et le contexte aussi. Respirant de grandes bouffée d’air, le nécromancien approcha à grand pas des prisons de Kumo. Ses hommes le saluèrent avec fierté tandis qu’il répondit avec un simple signe de la tête. Le couloir pour atteindre cette cellule très spéciale était long et sombre. Quelques torches venaient éclairer minutieusement le sol afin de se repérer. Deux shinobi du Satoru gardaient la porte de métal où l’on pouvait déjà y voir des sceaux. Remontant sa manche, le Kadoria présenta son bras afin qu’un des gardes lui applique un sceau annulant les divers marques à l'intérieur, comme la suppression de chakra. Ouvrant alors la porte, il fit face à son homologue Michiki, assis sur une chaise, pieds et poings liés. On pouvait distinguer des sceaux d’entraves sur le corps du Mizukage. Les Kumojins n’avaient pas fait dans la dentelle et c’était bien normal. Nous ne sommes jamais trop prudent face à une Ombre. Fermant la lourde porte, Manzo s’alluma une cigarette avant de commencer

« Ravie de vous revoir, Rokudaime Mizukage. Je dois bien vous avouer que votre capture a été une nouvelle très étonnante, mais après tout, qui s’attendait à tout ceci n’est-ce pas ? »

Tirant une latte, le Raïkage reprit.

« Laissez moi vous mettre au courant de la situation actuelle, vous qui êtes emprisonné depuis déjà un bon moment. Kumo a repoussé l’invasion de l’Empire sur nos terres avec, en prime, l’assassinat de Samui Kakeshuou en personne. L’Empereur étant mort, vous vous doutez que les troupes du Shûkai et les vôtres ont très vite fait demi-tour. Dès lors, Kumo s’est organiser pour reconquérir son propre territoire et surtout, organiser une contre offensive majeure sur Taki no Kuni afin d’y planter le symbole de Kumo. Je ne sais guerre la situation des autres pays et de votre Kiri, mais l’on peut supposer que la mort de l’Empereur a dû bouleverser bien des choses… »

Recrachant un grand nuage de fumée, le Raïkage désactiva une partie des sceaux du Mizukage pour que ce dernier puisse retrouver l’usage du haut de son corps. Il savait que le Shinda n’allait rien tenter ici-même. De ce fait, il tendit alors son paquet vers le dirigeant de la brume.

« Une cigarette ? »




Anciennement

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1862
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Entremêlement d'ombres [Michiki] Dim 14 Mai 2017 - 19:39

La tête lourde, le Shinda avait repris conscience depuis quelques temps déjà. Les troupes Kumojins s’étaient appliquées à lui attribuer les soins nécessaires suite à son combat. Ses adversaires ne l’avaient pas ménagé et il avait dû encaisser suite à sa quasi perte de conscience. Fort heureusement l’un de ses opposants maîtrisait la médecine et il avait pu le soigner sur place dès les premières séquelles. Ce qui avait évité de trop lourdes répercussions pour le nécromancien. Il restait courbaturé de son affrontement. Des côtes cassées ça ne se résorbe pas aussi facilement. Mais il était bien vivant.

Enchaîné dans une geôle éloignée de toute, il était planté ici à attendre son sort selon le bon vouloir de son homologue de la Foudre. S’il n’avait pas changé entretemps, il l’avait déjà rencontré sur les terres de Mizu en la personne de Kadoria Manzo. Il ne tarderait pas à avoir des nouvelles de toute façon. On l’avait déplacé de cellule il y a peu. Ce qui devrait sonner le glas de son attente interminable. Le fait de ne pas savoir ce qui s’était passé, où en était la situation, quelles étaient les pertes. Des questions qui tournaient en boucle dans sa tête et qui étaient déjà passés plusieurs fois. Des interrogations d’ordre stratégique et militaire pour ne pas confronter l’esprit acéré du Fossoyeur à ses véritables craintes.

C’était un bref flash dans sa conscience lorsqu’il s’était réveillé suite à ses soins intensifs. Un rêve dont il avait eu du mal à se tirer. Une pensée qu’il se refusait à avoir pour ne pas sombrer dans la folie enfermé ici. Mais il était parfaitement conscient de ce sentiment qui le traversait. La peur de ne plus revoir sa patrie. La peur de ne plus fouler ses terres et de ne pas retrouver ceux à qui il tenait. Le visage de Mairu s’était imposé à lui. Naturellement. Il préférait fuir cette pensée plutôt que de l’accepter. Afin de tenir le coup et de ne pas sombrer. Il s’était donc attaché à songer aux retombées politiques, diplomatiques, économiques ou militaires pour s’occuper l’esprit. Un exercice qui lui avait bien servi mais qui s’avérait très répétitif. Si un brin de compagnie pouvait se manifester, il ne serait pas contre.

Quel que soit la divinité dirigeant ce monde, elle entendit cette prière et amena au Shinda la visite du Raïkage qu’il connaissait déjà. Manzo fit son entrée et se posta face à lui. Il dégageait de sa personne une certaine satisfaction de la situation. Aussi mince soit-elle, il ne la déballait pas ouvertement non plus. Par respect ou parce que ses sentiments étaient partagés. Trop avide de ne pas virer fou, Michiki s’en improvisait psychologue. Fort heureusement l’ombre des Nuages brisa ce silence pesant qui accompagnait le Fossoyeur depuis son incarcération. Summum du vice, le Raïkage se grillait tranquillement une cigarette face au Shinda dépourvu. L’entretien pourrait s’avérer très fastidieux. Après s’être libéré des politesses d’usage, Manzo s’étonnait de la présence du Mizukage en ces murs et de la situation.

- Personne de toute évidence, répondit simplement le Fossoyeur à la question rhétorique de son homologue.

Après une bouffée de nicotine, le Nanadaime Raïkage commença à détailler un peu plus les aboutissants de l’affrontement. Une défaite de l’Empire appuyée de la mort du leader de ce mouvement. Ça n’avait pas dû être chose aisée mais c’était bel et bien fini pour l’Empereur. Un brin de nostalgie aurait envahi le cœur endurci du Shinda s’il n’était pas dans ce cachot. Quelques informations que Michiki pouvait soumettre enfin à une analyse personnelle alors qu’une proposition concrète se précisait. Une cigarette. Le Fossoyeur accepta sans rechigner.

- Volontiers.

Libéré de ses entraves aux mains il accepta le présent apparu comme un don divin. Allumant le fin bâtonnet de nicotine, Michiki tira une immense latte avant de brusquement vider le contenu de ses poumons. Un peu de bien-être passager malgré sa condition actuelle. Il se surprit à s’être même reculé contre le dossier de la chaise où il était ligoté. Le bas de son corps encore immobilisé, il n’y prêta pas plus d’attention maintenant qu’il avait une clope en bouche. Il put donc ponctuer sa seconde bouffée de quelques mots :

- J’imagine que vous n’êtes pas là uniquement pour me présenter les nouvelles mondiales. Aussi avant d’en venir à la, ou aux, raison(s) de votre venue j’aurais deux questions à vous poser. La première étant de savoir ce qu’il est advenu de mes hommes ayant combattus vos troupes. La seconde concerne Taki. Ce pays était placé sous la tutelle d’un Shukajin du nom de Hoheinheim Van. Qu’est-il advenu de lui ?

Malgré son emprisonnement, Michiki n’avait pu oublier son ami à qui il avait songé lorsque le Raïkage eut évoqué le pays des Cascades. En espérant que sa patrie ne soit pas privée à tout jamais de son Seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Impérialiste
Messages : 2072
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Entremêlement d'ombres [Michiki] Lun 15 Mai 2017 - 13:33

La pièce sombre et lugubre rendait la distinction des deux protagonistes très difficiles. Seul quelques torches venaient vaciller aux rythmes des quelques paroles échangées. Heureusement pour les deux fossoyeurs, le foyer de leur cigarette permettait d’ajouter une source de lumière supplémentaire dans cette pénombre inquiétante et surtout, voulu. L'emprisonnement se caractérise par un retrait des liberté de l’homme. Il est important de bien retirer tout ce qu’il y a de plus basique chez l’être humain et cela passe par ses sens. Une pièce insonorisée, sombre avec une odeur nauséabonde. Les conditions parfaites pour briser mentalement un prisonnier. Enfin pour le coup, Manzo savait que tout ce petit jeu psychologique ne fonctionnerait pas sur le Shinda. Il a attendu des décennies avant de pouvoir reconstruire son village, alors la patience est une vertu qu’on ne peut lui enlever. Tous ces jeux mentales n’auront donc aucun effet sur cet homme aussi froid que l’eau de son pays.

Néanmoins, le Kadoria avait un avantage non négligeable. Monjara Shinji lui avait beaucoup parlé de lui et ce que cet homme représentait pour l’ancien Ministre. Un modèle d’acharnement et de volonté. Quelqu’un d’exemplaire pour le manieur de fils, mais qui accorde une importance particulière à son village, comme tout Kage qui se respecte, cela va sans dire. Michiki n’avait pas l’arrogance d’un dirigeant n’ayant jamais perdu son village. Bien au contraire. Le leader de la brume avait connu la peine terrible de la destruction de son village et a dû repartir de zéro pour obtenir ce qu’il a maintenant. Ainsi, il fera tout son possible pour ne pas le perdre et c’est bien là-dessus que le maître de la gravité compte appuyer.

Le Mizukage enchaîna rapidement la conversation en posant quelques questions que Manzo s’empressa de répondre en tirant une latte supplémentaire.

« Pour ce qui est de vos hommes, je ne vous mentirai pas. Certains ont été tué sur le champ de bataille, mais rien de bien étonnant lorsqu’on se trouve dans le contexte de la guerre. D’autres ont été capturé et interrogé et certains ont été simplement relâché, car il était clair que ces gens n'avaient aucune réelle volonté de sa battre, hormi la présence des ordres impériaux de son éminence Samui Kakeshuou. Vos hommes ont quitté les terres de Kaminari dans les jours suivant la reconquête du pays et ces derniers sont sûrement au sein de Kiri à l’heure où nous parlons. »

Tapotant sa cigarette, le Nanadaime reprit.

« Pour ce qui est de l’homme que vous nommait Van, je n’ai que très peu d’information. Je sais simplement qu’il a été capturé par les forces du Kyomu et qu’il doit maintenant être dans leur repaire pour être, à son tour, interrogé. Je ne peux vous fournir plus d’information à son sujet. »

Sortant un peu de la pénombre, le Raïkage s’avança vers Michiki.

« Bien, je pense que nous pouvons débuter les choses sérieuses. SI vous me permettez, je vais commencer avec une question triviale. Quel était l’objectif que vous avez confié l’Empereur dans cette attaque ? »

La question était sans intéret, car l’Ombre de la foudre connaissait la réponse, mais c’était pour évaluer et estimer le taux potentiel de coopération du Rokudaime Mizukage. Chose qu’il devait rapidement prendre en compte pour ses futures tirades.



Anciennement

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1862
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Entremêlement d'ombres [Michiki] Lun 15 Mai 2017 - 23:10

Le Raïkage se montra loquace suite aux questions de son collègue de la Brume. Une grâce que ce dernier appréciait et dont il ne perdit pas une miette. Il prit connaissance des quelques informations qui lui étaient accordées. Il était évident qu’il n’aurait pas non plus le droit à l’intégralité des renseignements dont disposait le Kadoria. Il n’allait pas tout lui raconter dans les moindres détails. Ce serait perdre un avantage psychologique sur le Shinda qui ne pouvait qu’attendre son sort. Un petit jeu d’esprit ? C’était à cela que souhaitait jouer le Raïkage ?!

Le fait d’emprisonner un être dans une profonde pénombre devait marcher avec les bandits de grand chemin mais ça ne risquait pas d’impressionner le Fossoyeur. Les entraînements de Pô n’avaient pas été vains. La grotte de Yuma était déjà passée par là. Ce serait donc pour une prochaine fois le fait de le briser psychologiquement. A vrai dire il pouvait y avoir une corde sensible à exploiter en ce moment même chez Michiki. Mais il y avait fort à parier que Manzô ne soit pas au courant. Le binoclard en serait prêt à parier ses deux mains. En tout cas il l’espérait.

Ne se laissant pas distraire par ces petites manigances, il restait attentif aux renseignements lâchés. Des Kirijins décédés, capturés mais relâchés. Certains avait-il dit. Très fâcheux cela en revanche. C’était un bon début mais ce n’était pas parfait. Autre détail intéressant fut le sort du Lumineux. Capturé par le Kyomu. Ainsi Kumo marchait de concert avec cette organisation criminelle. Michiki n’allait sûrement pas oublier cette information. Mais la situation était dramatique pour son camarade. Qui sait ce que le groupuscule chercherait à obtenir de lui. Le Shinda rageait intérieurement à l’idée de ne pouvoir rien faire à ce sujet. Mais ses préoccupations seraient de courte durée car à son tour Manzô posa les questions. Une interrogation qui suscita un léger rire mesquin chez le Shinda alors qu’il ramenait sa cigarette à ses lèvres pour une courte latte.

- Allons-nous réellement jouer à ça ? Vous savez pertinemment ce que j’étais censé faire là-bas, ne nous voilons pas la face. J’étais d’ailleurs presque surpris d’y trouver une garde. C’est toujours l’occasion rêvée de placer une tête proche de soi à la place du seigneur. Mais ce serait ressembler à l’Empereur que vous détestez tant. Détestiez, pardon.

La volute de fumée qui entoura sa tête se dissipa bien assez vite, laissant filtrer la lumière timide des torches jusqu’aux verres du nécromancien. Les lunettes reflétaient cette danse lascive du feu accroché au mur. Mais cette petite lueur n’enlevait en rien la détermination du regard qui se trouvait en dessous. Cette volonté de fer ne serait pas si facile à ébranler. Etait-ce seulement l’objectif du Raïkage ? Ou tenait-il justement à exploiter ce trait de caractère. Tout cela, Michiki l’ignorait parfaitement. Une seule chose l’importait pour l’heure :

- Si vous commenciez plutôt par me dire ce qui vous intéresse. Comme vous pouvez le voir j’ai un emploi du temps chargé, ironisa le Shinda non sans un certain agacement à peine camouflé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Impérialiste
Messages : 2072
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Entremêlement d'ombres [Michiki] Dim 21 Mai 2017 - 14:27

Le Kadoria était d’humeur bavarde aujourd’hui. Il aurait pu retenir toutes les informations qu’ils détenaient, mais à quoi bon. Son but était d’instaurer un terrain propice à la discussione et aux négociations à venir. Manzo savait pertinemment que cela allait être tendu comme type de conversation et de ce fait, introduire de bonnes conditions et un bon contexte ne pouvaient être que potentiellement bénéfique. Les préliminaires de ce débats houleux étaient tout aussi important et intéressant à exécuter. Les temps avaient rapidement changer. Nous passons d’un instant où le moindre geste devait être millimétré à un instant où le moindre mot doit être choisi avec précision. Une aire qui a bien souvent dominé le monde, faisant ainsi d’elle sûrement la plus dangereuse.

Regardant sérieusement le Shinda, le nécromant ne pu s’empêcher d’esquisser un sourire lorsqu’il entendit les quelques mots du Kirijins. Bien sûr que le Nandaime connaissait l’objectif de son homologue. Un Kage ennemi en direction du palais du Seigneur de la Foudre… Même le plus sot des hommes pourrait faire cette bête corrélation. Il faut croire que ces trivialités n’étaient pas les bienvenus au vue de la réaction du fossoyeur. Soit, rien de dérangeant pour le Raïkage.

« Allons, Michiki-san. Vous qui mangez et buvez peu, je pensais que ce petit apéritif aurait au moins le mérite de vous mettre l’eau à la bouche. Enfin, si vous désirez passer tout de suite au plat principal, alors ainsi soit-il. »

Sortant de la pénombre, le maître de la gravité s’approcha lentement afin d’arriver près du Mizukage.

« Je tâcherais de faire vite, alors. Après tout, je ne voudrais pas corrompre votre emploi du temps avec notre discussion. »

Craquant légèrement ses doigts, l’Ombre de la Foudre reprit de plus belle, écrasant sa première clope par la même occasion.

« Vous savez, Michiki-san, nous nous ressemblons sur bien des points. Pourtant, nous représentons les deux entités qui ont engendré le plus de conflits dans l’histoire de notre monde. Tout le monde se souvient des conflits entre Kiri et Kumo. C’est même maintenant devenu quelque chose de standard, de normal. Même plus, discréditer l’autre est devenu un prérequis dans nos rangs. Je vais être franc avec vous Michiki, je suis lassé de tout ceci. Ces conflits sans intérêts m'épuisent au plus au point. N’en est-il pas de même pour vous ? Etiez-vous fier de suivre aveuglément le Shûkai qui vous a donné la possibilité de provoquer la renaissance de votre village ? Une fois de plus, Kumo et Kiri se sont retrouvé sur le champ de bataille à s’entretuer pour encore et toujours les mêmes raisons. Mais plus les choses, soi-disant, changent, plus elles restent les mêmes. »

Serrant son poing, l’agent du Daimyô reprit.

« Ce qui m’intéresse cher Mizukage, c’est que tout ceci s’arrête. La forme m’importe peu. Si vous êtes prêt à discuter raisonnablement d’une solution afin de trouver un compromis, je suis prêt à vous écouter. »

Allumant une autre cigarette, il releva sa tête.

« Néanmoins, si la discussion est impossible, alors vous comprendrez que malgré les apparences, le feu Empereur et moi-même avons beaucoup de ressemblances sur certains points. »




Anciennement

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1862
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Entremêlement d'ombres [Michiki] Mar 23 Mai 2017 - 22:43

Les mots du Raïkage ne raisonnaient pas dans le vide. Ils étaient emplis de sagesse et tous porteurs du message de paix que beaucoup se targuaient d’avoir. Très peu l’appliquaient réellement. C’est pour cela d’ailleurs que le Shinda n’en parlait jamais. La Paix n’était pas un idéal qui lui sied entièrement. La guerre l’avait toujours fait vivre et le rendait plus fort. Aussi bien sur le plan personnel que matériel. Le lot de cadavres amassés en plein champ de bataille faisait économiser un temps fou ! Puis essentiellement parce que le nécromancien ne s’était pas toujours attelé à faire régner la paix, il se voyait mal la prôner comme bon nombres de ses confrères. C’était un mensonge et une hypocrisie qu’il se refusait. Pourtant lorsque le Nanadaime évoqua ce fait, il eut pour la première un écho chez celui qui dirigeait la Brume.

Une pensée qu’il s’était refusé d’avoir jusque-là et qu’il avait combattu vainement. Mais les propos de son homologue de la Foudre le ramenaient à la dure réalité. Ce qu’il ruminait en silence dans le plus profond de sa tête correspondait avec la solution que pouvait lui offrir Manzô. Aussi impensable cela puisse paraître, Michiki s’était pour la première fois demander ce qu’une vie normale pouvait lui apporter, enfermé ici au fond d’une cellule. Rien que le fait de songer à Mairu et aux autres membres de Kiri auprès desquels il s’était engagé. Tout ceci se bousculait sous son crâne et le cadre guères idyllique n’aidait pas à statuer véritablement sur son sort.

Alors que le Kadoria s’était plus qu’exprimer sur le sujet, targuant le Shinda de quelques questions auxquels il avait déjà sûrement réponses, le binoclard ne put s’empêcher une nouvelle fois une remarque qui aurait pu paraître insolente. Mais il n’y avait là pour une fois aucune mauvaise pensée. Un simple retour à l’envoyeur.

- Vous vous écoutez parler ? « Fier de suivre aveuglément ». Vous vous doutez de la position de Kiri jusque-là. Si vous croyez que cela m’enjouait de retourner au champ de bataille pour une cause autre que la mienne. Combattre Kumo je l’ai déjà fait à de maintes reprises comme vous le disiez. Cette fois-ci fut la première et unique fois où j’y allais à contrecœur.

Michiki n’allait rien lui apprendre. Ils avaient beau avoir des responsabilités et devoir se montrer intransigeants pour embellir l’image de leur village, il était difficile de se montrer garant d’une décision aussi lourde que celle d’emmener vos hommes à la guerre. Chacun sachant que tout pouvait s’arrêter ici et maintenant. Il était déjà compliqué d’affronter les milliers de regards parfois rancuniers lorsque l’on décide de se battre contre un autre. Mais ce n’était rien comparé à celle de devoir remplir la même tâche, lorsqu’un autre était à la tête de cette guérilla. L’Empereur avait payé de sa vie cette décision. Difficile de dire si le Shinda le suivrait dans sa tombe pour en avoir fait de même sur le champ de bataille. Il avait été amené ici où son sort était incertain. Un séjour que beaucoup aurait qualifié de punitif. Pour Michiki, il s’était avéré salvateur. Une révélation serait un grand mot. Mais une pensée nouvelle motivait l’homme aux lunettes.

Ayant terminé sa cigarette à force de tirer dessus, il n’en resta qu’un mégot qu’il envoya valser dans un recoin de la cellule. L’air fermé mais pourtant songeur, il se balançait sur son siège rudimentaire, pieds attachés et bras croisés sur la poitrine. Il ferma les yeux l’espace d’une seconde avant de les rouvrir et d’affronter ceux de son interlocuteur.

- A quelle solution songiez-vous ? Cher Raïkage.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Impérialiste
Messages : 2072
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Entremêlement d'ombres [Michiki] Jeu 25 Mai 2017 - 0:59

Les soupçons étaient donc bien confirmés. Les paroles provocatrices du Raïkage avaient fait leur effet et grâce à ceci, il avait pu confirmer ce que certains rapports Kumojins de la guerre affirmaient. Kiri avait été contraint de participer à cette attaque surprise sur Kaminari, entraînant alors de nombreux mécontentement côté Kirijins. Bien entendu, tous les shinobi de la brume n’avaient pas montrer cette volonté de ne pas participer aux combats, mais le nombre l’ayant fait n’était pas négligeable. Faisant quelques pas dans pièce, le Nanadaime réfléchissait longuement sur tout ceci. Monjara Shinji lui avait confié que le chef du Fumetsu désirait une Kiri indépendante, comme avant sa destruction. Être ainsi sous la botte du feu Empire n’était pas une situation qui convenait à un homme ayant connu des temps plus glorieux. Manzo savait parfaitement qu’il allait appuyer là-dessus, mais malgré sa réflexion, tous les scénarios possibles contenaient un problème majeure qu’il allait bien entendu exposer à son homologue.

Revenant à son point d'origine, le maître de la gravité prit de nouveau une cigarette, car il savait que le coeur de la discussion allait réellement commencer. Il déposa son paquet prêt du prisonnier pour que ce dernier puisse, s’il le désire, goûter de nouveau au doux plaisir de la nicotine. Allumant rapidement ce tube blanchâtre, le Kadoria se mit à parler.

« Quelle solution ? Je n’ai pas qu’une seule solution à vous proposer Michiki-san, mais bien plusieurs. »

Tirant une longue taffe, l’agent du Daimyô reprit.

« Comme votre ancien compagnon du Fumetsu me l’avait révélé, vous désirez un Kiri indépendant et tant que les ruines de l’Empire seront présentes, accéder à cette réelle liberté vous sera délicat. Même si le front impériale se tourne vers moi, il ne fermera pas les yeux si vous tentez de vous échapper de ses griffes. Une solution pourrait être de rejoindre Kumo dans sa lutter contre l’Empire afin d’affirmer votre indépendance et ainsi, éviter que nos deux nations s’entretue, puisque nous serions orienté vers un ennemi commun. »

Soufflant un épais nuage de fumée, l’homme fort de Kumo se gratta la tête avant de reprendre.

« Nous pourrions aussi convenir à un traité de paix pendant une durée déterminée que nous renouvellerons ou non selon le contexte et la situation de chacun. »

Après tout, même si Kumo sort d’un conflit victorieux, les pertes furent lourd et tant que l’Empire n’est pas annihiler, Kumo ne peut se permettre d‘avoir d’autres ennemis.

« Je pourrais aussi tout simplement vous tuer ici. Cela n'arrangerait pas la situation, mais ce serait une solution comme une autre. Après tout, votre mort pourrait me servir de bien des façons. »

Prenant une nouvelle fois une taffe, L’Ombre de la foudre semblait détendu, malgré ses propos. Ce n’était pas une solution qu’il désirait, mais il savait qu’elle devait être prise en compte.

« Néanmoins, même si nous nous mettons d’accord sur une quelconque alliance, traité de paix, etc. Vous comprenez parfaitement que je ne peux vous libérer avec seulement la promesse d’une solution. Ainsi, nous pourrions envisage, une sorte de preuve de bonne foi. Un cadeau diplomatique pour prouver les intentions réelles de la brume à vouloir arrêter cette guerre éternelle avec les nuages. Vous qui avez été en relation pendant des années avec le Shûkai, je suppose que votre village doit contenir son lot de cadeau. Un denrée si rare et si magnifique que vous seuls avaient le monopole. Un pouvoir quasiment divin, brisant les lois et les règles établies par notre monde. Le Kinnegan. »

Laissant le silence s’installer, Manzo reprit rapidement.

« Je me doute que cela doit vous révolter d’entendre ses propos, mais réfléchissez-y. Un geste diplomatique fort dans l’histoire de nos deux entités provoquant votre libération, votre retour au sein de votre maison. Vous pourrez gouverner en étant votre propre maître, sans l’ombre menaçante de l’Empire... »

Tapotant le bout de sa cigarette, le dirigeant des nuages attendit patiemment la réponse du Shinda après ses paroles pouvant paraître surprenante.



Anciennement

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1862
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Entremêlement d'ombres [Michiki] Jeu 25 Mai 2017 - 23:39

Comme il s’y attendait en ayant posé la question, le Raïkage n’avait pas une simple solution. Plusieurs éventualités devaient avoir germés dans son esprit à partir du moment où l’annonce lui avait été faite de la capture de son homologue brumeux. Il avait dû peser le pour et le contre de certaines décisions avant de les appliquer. Il se pointait donc avec plusieurs scénarios possibles qu’il exposa de manière sommaire. L’un d’eux devait à coup sûr l’arranger. Sinon il n’aurait pas pris la peine d’en présenter autant. C’était le meilleur moyen pour amener son interlocuteur là où on le voulait.

La première option était d’accepter de rejoindre les Nuages pour lutter contre l’expansion impériale. Ce n’était pas cette solution qui arrangeait le Nanadaime. L’Empire n’était plus ce qu’il était suite à cette défaite. Pas besoin d’être dehors pour le réaliser. Des quelques renseignements glanés au début de cet entretien, Michiki pouvait deviner que la situation était plus délicate pour les impériaux. Ils ne devaient plus être dans la même position de conquérant dont la soif de pouvoir effraie. Un coup dur venait de leur être porter et ils allaient devoir redoubler d’efforts pour retrouver une harmonie au sein de leurs terres.

La seconde option consistait en un simple traité de paix. Ce n’était pas là non plus la solution que le Raïkage souhaitait adopter. Trop simpliste et présentée trop tôt dans son argumentaire. Le but de plusieurs propositions pour dissimuler celle qui nous intéresse était d’amener chaque idée en pagaille en plaçant habilement la proposition voulue parmi les autres. Celle-ci correspondait aux précédents dires du Kadoria mais elle ne reflétait pas tellement le caractère dont le Shinda avait brièvement entendu ou constaté par lui-même.

La troisième solution eut le mérite de détendre l’atmosphère puisque même Michiki se mit à en ricaner et de se permettre une remarque sur cette suggestion d’éliminer purement et simplement le Shinda pour ensuite en faire un pantin digne de ce nom :

- Quelle glorieuse idée d’user de l’Edo Tenseï sur un homme qui en connaît les ficelles oui.

Le ton était volontairement ironique mais pas trop irrespectueux. De toute façon ce n’était pas ce choix que Manzo privilégiait. Il l’avait balancé avec un sérieux certain mais même le Rokudaime ne se serait pas risqué à une telle finalité s’il s’était retrouvé dans la situation de l’Ombre de Kumo.

C’était donc là les choix qui lui étaient proposés. Michiki était quelque peu étonné, lui qui s’attendait à plus. Mais le véritable débat commençait maintenant. Le but initial n’était pas ces propositions mais plutôt la rétribution d’une libération éventuelle du Mizukage. Au final la méthode importait peu au Kadoria. Ce qui l’intéressait véritablement était un trésor miroitant quelque part dans Kiri. Le Dôjutsu des Jisetsu. Forcément. Le collègue nécromancien s’excusait qu’une telle phrase puisse surprendre le Fossoyeur. Etait-ce réellement si étonnant. Michi n’arqua pas un sourcil, ne s’indigna même pas d’une telle demande. C’était presque une évidence. Il n’y avait juste pas forcément pensé dans un premier temps. Mais c’était logique. Ce n’était pas pour autant qu’il était emballé par cette solution. Un bref silence suivit donc le discours du Raïkage alors que le Kage de Mizu réfléchissait à tout ceci.

Le paquet de cigarette non loin lui faisait à peine de l’œil. Il était plongé dans ses pensées au point que ses désirs de nicotine étaient totalement endigués. Il releva le regard pour affronter celui de son homologue :

- Il en faudrait un peu plus pour me révolter à vrai dire. Mais ce genre de considérations peut se comprendre. Néanmoins vous vous doutez que je n’accèderais pas à cette requête. Pour la simple et bonne raison qu’aucun Kage digne de ce nom n’y cèderait. Ou alors un très mauvais. Je n’ai pas la prétention de m’estimer comme le meilleur mais je pense être au moins meilleur que ça. Maintenant grand mal vous en fasse et vous désirez me tuer pour ce manque de coopération. Ce serait d’une part légèrement pathétique car, entre nous, vous vous attendiez réellement à un « oui » ?! Puis surtout ce serait d’une inutilité affligeante. Comme je le disais plus tôt, mettre fin à mes jours pour me ressusciter par le biais de l’Edo Tenseï serait plus un danger qu’autre chose.

Michiki se recula alors un peu, fermement campé sur ses positions aussi bien physiquement que mentalement.

- Vous me proposez une solution « diplomatique » pour ne plus être sous l’égide de l’Empire. Mais ce serait dans la crainte d’être sous la vôtre. Le meilleur moyen de vendre ma patrie. Non merci. Tout comme m’allier à vous pour détruire l’Empire. Que reste-il à détruire ?! Vous m’annoncez la mort de l’Empereur, la capture d’un des Seigneurs de Guerre et de la prise de Taki. Pour connaître les rouages impériaux, je peux vous dire que l’Empire n’a plus grand-chose à envier à ses voisins. Pas besoin d’avoir les informations de l’extérieur pour vous l’affirmer.

Michiki était bien décidé et son moment de réflexion avait porté ses fruits.

- Si vous désirez trouver un terrain d’entente aujourd’hui, il ne sera que sous la forme d’un traité de paix. Je ne compte pas me lancer dans des représailles sur Kaminari si je retourne dans mon village. Mon objectif aujourd’hui est d’assurer la pérennité de l’archipel. Les conflits externes ne m’intéressent guère. Je n’ai aucune garantie à vous offrir si ce n’est ma bonne foi. Vous en faites ce que bon vous semble Raïkage. La balle est dans votre camp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Entremêlement d'ombres [Michiki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kumogakure no Satô :: Prison-