N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Feu de montagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Message(#) Sujet: Feu de montagne Lun 15 Mai 2017 - 20:29

Je venais tout juste de quitter le temple, j'avais quitté Shimo et j'avais même fini la première étape de la reconquête des terres perdues de Kaminari. C'était le deuxième jour, après avoir effectué des attaques subversives et nocturnes durant plusieurs heures. Je me trouvais avec Kadoria Kotetsu, autour d'un feu de camp au côté de plusieurs autres Shinobi. Plusieurs étaient chargés de la garde, tandis que je me contentais de manger un bon poisson frit. C'est alors que je me mis à l'aise, enlevant ainsi mon haut. C'est donc torse nu que je me délectais d'un savoureux poisson, j'étais de bonne humeur malgré la guerre.

Les sujets n'étaient pas gais, mais il y avait toujours des personnes capables d'effectuer quelques blagues, de détendre l'atmosphère et de calmer le jeu., quand bien même tout cela pourrait paraître dépriment. Une feuille tomba alors de ma veste, tandis que je continuais à plaisanter. Vif comme il est, Kotetsu ne manqua pas de la voir. Il la prit alors et se mit à la lire sans que je m'aperçoive de quoi que ce soit. Il me fit ensuite part de sa découverte et me donna alors la feuille. Au fur et à mesure, que je regardais la feuille, mon visage se décomposa, mélangeant incompréhension et inquiétude.

Inquiétude, non pas parce que la lettre était effrayante, mais parce que cet enfoiré avait réussi à me la glisser sans que je puisse y voir quoi que ce soit. Comment était-ce possible ? Quand l'avait-il fait ? Quand l'a-t-il rédigé ? Quand l'a-t-il mis dans ma veste ? Je regardais cette lettre après l'avoir brièvement lu, mais je ne pouvais guère me concentrer sur son contenu, car j'étais complètement perdu dans mes pensées, essayant de me remémorer tout dans les moindres.

    "Y a quelque chose qui va pas ?"


Kotetsu avait très bien vu que quelque chose n'allait pas, mais il ne semblait pas comprendre réellement. Après tout, c'était compréhensible, la lettre n'avait aucun contenu étrange, ma réaction était certainement disproportionnée, mais elle était légitime pour moi. Puisque je venais de me rendre compte que j'avais complètement merdé, le fait est qu'il aurait pu m'apposer un piège, un parchemin explosif ou quoi que ce soit d'autre. D'ailleurs, rien ne m'indique qu'il n'y a aucun piège sur ce papier. Un dispositif permettant de me localiser ? Un sceau caché parmi les caractères de cette lettre ?

    "Putain l'enculé..."

    "Bon, les gars, je dois m'absenter avec Kotetsu !"


Aussitôt dit, je pris ma veste avant de disparaître pour partir à une distance raisonnable de là où on se trouvait. Nous courrions d'arbre en arbre tandis que le Kadoria ne cessait de me poser des questions. Il n'eut aucune réponse puisque j'étais trop occupé à réfléchir afin d'essayer de comprendre ce qu'il s'était passé. En réalité, je n'avais pas remarqué qu'il me parlait, c'est dire dans quel état j'étais et ce, tout ça pour une lettre pour de vulgaires bouquins. Décidément, cette mission que j'avais mené à bien à Shimo était certainement la mission la plus étrange que j'ai jamais eu à faire.

    "MAIS PUTAINN TU VAS ME DIRE CE QU'IL SE PASSE !!!"


J'avais oublié ce détail, Kotetsu n'était pas très patient et déteste particulièrement qu'on ne réponde pas à ses questions. Il n'est, d'ordinaire, pas très calme, mais je préférais ne pas avoir à l'énerver davantage. Il était véritablement chiant, puisqu'il m'empêchait de me concentrer et de réfléchir, bien qu'il avait raison, il méritait d'avoir quelques explications puisque je lui ai fait venir jusqu'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 540
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Feu de montagne Lun 15 Mai 2017 - 23:21

Il semblait vraiment inquiet, il fallait donc le rassurer. Je m'arrêtais donc d'un seul coup, debout sur une branche, tandis que j'eus fléchi les genoux avant de me redresser.

    "Tu vois cette lettre, c'est le Shukaijin que j'ai croisé à Shimo qui me l'a foutu."

    "Et alors ? Ça parle de bouquin, c'est quoi le problème ?"

    "Le problème, c'est qu'il y avait pu y avoir un parchemin explosif, un piège et je n'aurais vu que du feu ; c'est le cas de le dire. De plus rien ne me garantit qu'il n'y a aucun piège."

    "Putain toi et ta parano, tu casses les couilles ! C'est juste un petit papier qui parle de livres rien de plus !"


Mes excès de prudence étaient souvent inutiles, puisque parfois, c'était complètement exagéré, mais il se trouve que c'était dans ma nature. Il avait peut-être as conscience dans quel monde nous vivons, on ne pouvait pas faire confiance à qui que ce soit, il fallait absolument se méfier de tout quitte à être paranoïaque. J'admets que pour quelqu'un de sa trempe, je devais être difficile à vivre.

Il a sacrément morflé lorsque nous étions plus jeunes et que nous faisions des conneries, je me souviens que je mettais au point toute sorte de plan complètement fantasmagoriques, improbables, sorties tout droit d'on ne sait où. J'étais doué pour m'imaginer toute sorte de complot et de théorie en tous genre, ce qui me permettait de concevoir des plans sacrément tordus au moins à la hauteur de ma paranoïa. Mon imagination est parfois sans limite, mais le Kadoria savait que cette imagination lui avait sauvé la mise plusieurs fois, il ne pouvait donc pas me blâmer.

    "Sinon comment il a fait pour te la mettre ?"

    "Je ne sais pas justement... Si tu regardes bien il y a mon prénom, ça signifie qu'il l'a écrit après m'avoir vu. En plus de ça, je ne l'ai pas vu écrire quoi que ce soit, je l'ai perdu de vue à deux reprises seulement, non trois. Mais on a été quand même séparé assez longtemps, il a donc eu le temps d'écrire sur ce papier. Cependant, quand a t-il pu la glisser ? Il m'a touché une fois, il me semble et j'étais secoué par une vague d'eau. Il a peut-être utilisé son pouvoir de Jisetsu ou je sais pas."

    "Bref, on s'en fout, il faut qu'on bouge d'ici."


Nous retournâmes auprès de notre groupe avant de leur faire part de la situation dans laquelle nous nous trouvions. Ils furent naturellement agacés de devoir tout déplacer, mais c'était nécessaire par pure précaution, car nous étions en guerre. Certains refusaient, mais furent contraints d'obéir, non pas parce que leur avis n'importait pas, mais parce que nous étions en guerre. Un papier de l'ennemi peut être considéré comme une potentielle arme dangereuse, même si personnellement, je ne pensais pas qu'il s'agissait d'une menace.

Je ne connaissais pas l'énergumène que j'avais croisé, je ne pouvais donc pas clairement définir ses intentions, son fond... Je ne pouvais pas affirmer qu'il était un potentiel allié, quelqu'un de fiable en qui on pouvait avoir confiance, bien que j'avais eu une bonne première impression. A mon retour au village, il fallait que je passe impérativement par le palais du Raikage afin d'en discuter. Je commençais à ranger le campement, plier mes affaires, tandis que Kotetsu fit de même.

    "Je sais que t'as quelque chose derrière la tête."

    "Ouai, mais faut que j'en parle au Raikage. De toute façon, pour le moment, la priorité, c'est cette putain de guerre."

    "Qu'est-ce que tu vas faire ?"

    "Je vais prendre des risques, voilà ce que je vais faire."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Feu de montagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni :: Montagnes de Kaminari no Kuni-