N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Un Apprentissage pas comme les autres (Ft. Madoka)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 232
Rang : A

Message(#) Sujet: Un Apprentissage pas comme les autres (Ft. Madoka) Lun 15 Mai 2017 - 21:21


Sachez tout d’abord que je ne suis pas là par envie ou par obligation. Je me trouve présentement au cœur même de tunnels aménagés au cœur même des montagnes de Kaminari no Kuni. Cet endroit est connu de peut de personnes et même si je vous dirais où cela se trouve, si vous n’y êtes jamais allés ou si vous ne connaissez pas les montagnes comme votre poche, vous vous perdriez sans aucun doute. En soit, être dans un lieu si sombre et peu convenable pourrait vous paraitre étrange, surtout en me voyant, tenant la main de ma jeune sœur âgée de douze printemps et moi-même de dix-neuf années. Pour faire court, nous étions tous deux, à cet endroit précis, une fois par semaine, jamais à la même heure et jamais le même jour dans le seul but d’apprendre. Le Mentor, membre important de l’Institut (organisation nous ayant recueillit alors que nous étions pauvre et sans ressources il y a de cela déjà sept ans), nous attendait afin d’établir un diagnostic précis de chacun de nous deux et obtenir le rapport des derniers jours passés à Kumo. Tout cela, bien entendu, c’était à moi de le tenir informé, en échange de quoi il fournissait la formation adéquate à moi-même et à ma chère Madoka.

Ce jour en particulier était important pour nous deux. Je devais développer mon pouvoir lié au clan Mamoru, celui dont nous avons hérité moi et ma sœur de notre mère. A l’instar de ma sœur qui possède ce don depuis son plus jeune âge, bien malgré elle d’ailleurs, ce dernier, surement dû à mes gênes du clan Kadoria dorment en moi depuis longtemps. La seule fois où ce pouvoir c’est révélé être utile fut le même jour où nous avons rencontré le Mentor, ce fameux jour où Madoka avait été kidnappé et que dans une perte de contrôle complète j’avais volontairement vendue mon âme aux démons. Par précaution et par nécessité de se concentrer d’avantage sur mon pouvoir Kadoria, j’avais dû laisser mon lien avec les esprits et les démons de côté ces dernières années.

    « Bonjour, Mentor. Tenez mon rapport de la semaine. Comme vous l’aviez demandé, maintenant que je suis Jonin, j’ai accès à des informations plus poussé sur ce que vous m’avez demandé. »


Se tournant ensuite vers Madoka, me baissant légèrement afin d’être à sa hauteur et d’attirer son attention.

    « Madoka. Tu sais qu’aujourd’hui Grand Frère va développer sa connexion avec les esprits ? Il faudra que tu sois concentrée, comme lorsque tu as appris à invoquer les esprits, d’accord ? C’est très important pour moi, tu le sais n’est-ce pas ? Tu devras utiliser ta maitrise du Fuinjutsu pour cela pour que la connexion puisse se faire. Je sais que tu en es capable. Je serais là et tu sais que j’ai confiance en toi, n’est-ce pas ? »


En réalité, on pourrait penser que je parle à une enfant de cinq ans, mais c’est un peut ce que l’esprit de Madoka laisse penser. Bien qu’elle commence petit à petit à arborer le corps d’une jeune femme, elle possède la mentalité d’une jeune enfant. C’est en partie pour cela que je la surprotège. Malgré les années qui passent, elle ne semble pas voir le monde du même œil que nous autres, les adultes. Vous me direz, avec ce que j’ai pu vivre dans mon passé, c’est peut-être mieux pour elle, c’est peut-être même sa façon indirectement de m’apporter l’aide ou le réconfort dont j’ai besoin parfois. Me rappeler qu’elle est mon adorable petite sœur que je chérirais le plus possible, qui est en soit ma raison de me battre chaque jour et de survivre dans un monde si cruel.




Merci Ema pour le Kit !


Dernière édition par Kadoria Akira le Lun 22 Mai 2017 - 23:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 617
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un Apprentissage pas comme les autres (Ft. Madoka) Mar 16 Mai 2017 - 17:25


Madoka observait les ténèbres des couloirs qui parcouraient les montagnes, mais elle avait beau être jeune, elle n'avait pas tellement peur du noir. Cet étrange inconnu qui terrifait les plus jeunes, mais pourquoi aurait-elle peur des monstres sous le lit ou dans le placard alors qu'elle discutait avec eux à longueur de journée ? L'enfant qu'elle était suivait docilement son grand frère partout où il voulait aller, ce n'était pas comme si il lui avait sauvé la vie depuis sa naissance sans se poser de questions malgré mes circonstances de sa naissance.

 « C'est encore loin ? »

Demanda alors Madoka d'une petite voix ennuyée, elle en avait déjà assez de marcher. Cependant, ce genre d'épreuves était plutôt commun pour leurs jeunes vies depuis qu'ils avaient acceptées la proposition de leur mentor. C'était un homme mystérieux, mais avec de solides connaissances, et il était suffisamment motivé pour apprendre à ces deux petites têtes blondes. Gratuitement et pour le plaisir me diriez vous ? Certainement pas, le mentor avait à y gagner, mais sans doute que ses jeunes élèves étaient loin de réaliser vraiment. Le mentor entretenait comme ses propres enfants le duo de Kadoria, dont une n'avait que de noms ce titre honorifique. Madoka sourit doucement à son grand frère en le voyant un petit peu soucieux, il devait se demander à quelle sauce allait-il se faire manger, mais aujourd'hui serait presque de tout repos par rapport à l'entraînement qu'il pouvait subir par moment pour le combat ai corps à corps. Il devait par moment défendre sa propre vie dans des combats amoraux, mais il n'avait guère de choix. Qu'arrive-t-il à sa chère petite sœur si jamais il mourrait ? Et à leur mère ? Ce n'était pas comme si Madoka pouvait s'occuper de tout cela à son âge.

 « Non je n'ai pas le temps de jouer, je dois travailler, mais reste ça peut être amusant ! »

Lâcha t'elle dans le vide en regardant sur le côté comme si elle parlait à quelqu'un, cependant, ils étaient bien seuls tous les deux dans le long couloir. Peut-être pourriez-vous penser que c'est un ami imaginaire, mais il n'en était rien. C'était un esprit de passage sans doute assez jeune vu ce qu'il voulait faire comme jeu. Ce n'était pas l'envie qui lui manquait de le suivre, mais elle était bien assez consciente de l'importance des leçons du mentor et des conséquences si jamais elle tentait de les éviter. Cet homme mystérieux avait son chic pour imposer sa présence même en son absence. La jeune fille blonde était bien loin de se douter de ce qu'il avait pu se passer lors de sa prime enfance, elle s'en rappelait d'ailleurs seulement d'une manière très vague. Cela avait été presque un moment agréable pour la blondinette, alors que Akira avait du faire tout son possible pour sauver sa petite sœur jusqu'à l'impensable. C'était peut-être cela qui avait charmé le mentor d'une certaine manière, de choisir ce frère et cette sœur plutôt que d'autres enfants. Après tout parmi les déshériter et les nécessiteux, il y avait un large choix. Chacun de ses choix amenait une vie plus simple ou plus périlleuse après tout, mais le meilleur choix que mon pouvait faire était celui que l'on choisissait. Cependant, Akira avait-il eu vraiment le choix dans sa vie jusqu'alors ?

Le mentor avait le visage ferme alors qu'il observait le duo arriver clopin clopant. Madoka ne put que faire signe de se taire à l'esprit, mais elle était bien la seule à le voir visiblement. Le mentor avec un grand bâton fin, dont il frappa le sol comme pour avoir l'attention qu'il estimait mériter. Il prit alors le rapport que lui tendait Akira en le lisant rapidement. Il n'y avait pas forcément beaucoup de choses intéressantes, du moins, le mentor ne semblait pas réagir à aucune nouvelle. Il était bien difficile de savoir lire dans le regard de cet homme, de capter un remerciement ou au moins un geste doux. Ai lieu de cela, il releva son regard en montrant le rapport à Akira.

 « C'est tout ? Il va falloir que tu t'investisses bien plus dans ta tâche mon garçon. J'attends bien plus que cela de toi. »

Dit alors le mentor d'une voix sombre lâchant un soupire. Il semblait être un éternel insatisfait, cherchant à pousser ses deux élèves au maximum de leur possibilité, voir plus encore. Il n'était pas vraiment du genre à faire une petite tape dans le dos de remerciement, ou alors avec son bâton. Il fit quelques pas afin d'entraîner les deux jeunes gens vers la "salle de classe" improvisée. Pendant ce temps, Akira se tourna alors en direction de sa petite sœur. Elle fut toute sourire en hochant la tête doucement.

 « Tu vas voir, c'est trop cool et puis c'est facile ! Promis grand frère ! »

Le mentor comme pour maintenir une pression fit un petit claquement de langue contre ses dents de mécontentement. Il ne semblait pas apprécier un mot plus haut qu'un autre, et mes discussions. Madoka se pinça une lèvre ennuyée de s'être laisser aller, et surtout qu'Akira se fasse taper sur les doigts par sa faute. Elle hocha la tête doucement en levant deux doigts, son indexe et son majeur comme pour promettre sans faire de bruit. Elle était consciente de ce qu'elle devait faire. La Mamoru était presque née avec cette capacité envahissante, et invoquer des esprits lui était facile. Elle avait dû parfaire au maximum son apprentissage du fuinjutsu. Elle avait dû apprendre à tracer ces cercles selon ce que l'on voulait obtenir, savoir lire un sceau pour en deviner son effet ou même comment le briser. Le mentor exigeait l'excellence, la perfection. Il fallait savoir tout faire de son art ou ne rien faire. Le fuinjutsu était un art délicat de connaissances et d'apprentissage permanent.

Madoka ferait de son mieux, ne serait-ce pour que le mentor soit satisfait et ne l'embête pas de trop. Cependant, il avait réussi à apprendre cet art de l'écriture à une jeune fille légèrement perturbée et distraite, ce qui était en soit un exploit remarquable. Alors il arriverait à l'enseigner à une brute comme Akira. Cependant, il avait modelé comme il le souhaitait ces deux jeunes gens, alors à qui la faite n'est-ce pas ? La blondinette ne fut pas du tout choqué ou ennuyée par la manière dont son grand frère lui parlait. Elle ne sembla même pas le remarquer au final, car elle était assez perturbée comme ça. Elle vivait en permanence dans un monde bien à elle, mais qui était le fou ou le visionnaire ? Bien vite, le mentor s'arrêta alors dans une pièce creusée à même la roche ou était déjà dessiné plusieurs cercles de fuinjutsu de différents types. Il se tenait alors juste devant avec son bâton en observant ses deux élèves.

« Ha je connais celui là, c'est un cercle d'invocation renforcé ! Trop facile ! »

Dit alors fièrement Madoka, mais la réplique du mentor se fut tout aussi cinglante.

« Alors si tu connais, montre nous donc. »

Dit alors le mentor en posant son bâton sur l'épaule en toisant la jeune fille droit dans les yeux. Madoka n'était pas super à l'aise avec ce genre d'exercices assez élevé pour son âge. Elle commençait déjà à le regretter car cela demandait une grande partie d'énergie spirituelle et corporelle à être effectué. 'e mentor le savait et c'était bien pour cela qu'il insistait. S'il était capable d'être très dur même physiquement avec Akira, pour Madoka, c'était davantage une pression mentale. La petite folle se plaça devant le cercle, tandis que le mentor tapotait son bâton contre son épaule afin d'en rajouter un petit peu plus. Madoka se concentrait alors afin de malaxer une grande partie de son chakra, mais ce n'était jamais assez rapide pour le mentor, qui frappa à la base du cercle à l'aide de son bâton dans un bruit claquant. La blondinette se sentit bien obliger de se presser, et c'était un petit peu le but. Elle commença à faire plusieurs mudras et elle frappa de sa petite main le cercle de fuinjutsu.

« Justice ! Je fais appel à toi ! »

Un spectre assez grand et massif fit son apparition dans la petite pièce. Le mentor observa pendant longtemps l'apparition pendant un long moment avant de soupirer.

« , C'est bien trop lent, tu penses qu'un ennemi te laissera tranquillement faire ? »

Le mentor se tourna ensuite en direction d'Akira en ignorant totalement sa petite sœur.

« L'art des Mamoru est une relation assez proche entre l'utilisateur et le monde spirituel inaccessible pour la plus part. Il va falloir s'ouvrir, apprendre à écouter, se lier avec eux et certains t'aideront ou non. Ce sera à toi de décider de la manière dont tu vas les utiliser. Même si tu pourrais les utiliser dans un combat rapprocher, ce sera sans doute beaucoup avec le fuinjutsu. Pour cela, tu devras étudier encore et encore jusqu'à tout savoir par cœur. C'est compris ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 232
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un Apprentissage pas comme les autres (Ft. Madoka) Ven 19 Mai 2017 - 21:50


Je restai debout, droit comme un poteau, en face de cet homme pouvant paraitre si désagréable et condescendant face à ses deux jeunes élèves. Ma jeune sœur fit alors preuve d’une grande force pour son jeune âge en invoquant un esprit majeur nommé Justice, bien plus grand que moi. Cependant, comme précisé par le Mentor, elle avait mit bien trop de temps. Sauf que face à des jeunes de son âge, cela aurait largement suffit, elle était même bien au dessus d’eux niveau chakra. Néanmoins, face à la réalité de la vie, ce n’était jamais assez. Même moi, malgré ma grande maitrise du Taijutsu et de la gravité grâce à mes gènes Kadoria, j’étais toujours en manque de quelque chose. Je ne faisais jamais assez et je n’étais jamais assez. En même temps, au fil des années, les entrainements particuliers du Mentor m’emmenaient à chaque fois de plus en plus loin dans mes retranchements. C’est en soit surement pour cela que j’étais déjà parvenu Jonin et que j’avais rapidement eu de lourdes missions à accomplir. Je lui devais énormément mais en même temps, je prenais petit à petit conscience que cela lui profitait bien plus qu’autre chose. Je regardais alors le Mentor avec mon expression impassible de d’habitude et je répondais à sa dernière interrogation.

    « Bien que j’ai eu l’interdiction formelle de m’entrainer aux arts du clan Mamoru, je me suis tout de même intéressé à leur histoire et à leur passé. Contrairement à Madoka, je ne vois pas les esprits, je les entends cependant, parfois. Je me souviens également du jour où vous avez sauvé ma sœur. Je me souviens avoir été possédé et je souhaite réitérer l’expérience afin de soumettre l’esprit à mon pouvoir. »


Aujourd’hui était le jour où j’apprenais réellement à soumettre les esprits. A les contrôler de manière optimale et qui me permettrait de passer à la phase suivante. C’est pour cela que j’avais déjà appris le maximum de choses sur les Mamoru, les esprits et la manière d’utiliser le Fuinjutsu.

    « J’ai assez étudié. Je maitrise le Fuinjutsu mais je dois accéder au Haiiro afin de pouvoir invoquer un esprit. Madoka est un aimant à esprits donc c’est comme si j’étais dans un cimetière ou un champ de bataille. Si je capte un esprit, je l’invoque et je le lie en moi grâce à un sceau Fuinjutsu que j’ai pu maitriser. Madoka s’occupera de créer une barrière autour de moi au cas où. Je compte sur toi, petite sœur. »


Je fis un sourire envers mon adorable sœur afin de réellement compter sur elle et la forcer à s’entrainer par la même occasion. Elle devait parvenir à apprendre bien plus de choses dans le minimum de temps. Même si elle restait Genin longtemps, elle devait pouvoir se défendre contre n’importe quel adversaire. Bien que j’avais déjà plusieurs idées avec le Fuinjutsu, je ne pouvais pas encore les mettre en application afin de la protéger peut importe où je suis. Pour l’instant présent, je me devais de me concentrer sur ce que je faisais. Debout, au milieu de la salle, je me concentrais à malaxer mon chakra afin de ressentir le passage vers le Haiiro. Bien sur, ayant des gênes Mamoru, je ressentais ce que les textes nomment Monde Gris, mais si une personne y était connecté sans préparation, c’est bien ma chère sœur. Lorsque je l’atteignis, je ne pus que ressentir un sentiment de solitude malgré les nombreuses présences que je ressentais. Je fis interpeler par une présence plus importante que les autres. Je ne savais pas trop qu’est-ce que cela pouvait être mais je pris ma décision. Je la pris pour cible et faisant plusieurs mudras distincts, je créé mon sceau d’absorption afin de fusionner avec, de force. Malheureusement, comme on pouvait s’y attendre de la part d’un esprit, il ne désira pas se faire emprisonner de force. C’est avec une facilité déconcertante que le sceau fut brisé et que je fus propulsé contre la barrière Fuin de Madoka qui me bloqua net et m’empêcha d’être projeté violemment contre une des parois de la salle. Reprenant mon souffle petit à petit. Je me frottais derrière la tête avant de regarder ma petite sœur.

    « Toi, tu les vois et tu les entends clairement, je suppose. Tu peux même les invoquer. Saurais-tu pourquoi je n’ai pu fusionner avec l’esprit, Madoka ? Était-ce mon sceau ou autre chose ? »


Bien sur, ma question ne se posa même pas au Mentor qui n’était clairement pas un Mamoru, juste le spectateur des progrès fulgurants de la fratrie qu’il entrainait. Je regardais avec attention ma petite sœur qui je l’espérais comprendrais la situation et pourrait m’aider d’une manière ou d’une autre.



Merci Ema pour le Kit !


Dernière édition par Kadoria Akira le Lun 22 Mai 2017 - 23:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 617
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un Apprentissage pas comme les autres (Ft. Madoka) Dim 21 Mai 2017 - 21:47

Madoka a pour lien avec l’organisation de l’institut son entrée assez jeune grâce à un homme sombre rempli de mystères, le mentor d’elle et de son grand frère Akira. Elle a été entraînée, utilisée et embrigadée dans cette histoire sans vraiment s'en rendre compte et ce n'était pas comme si Madoka était particulièrement attentive. Elle trouva ça marrant les différentes tâches que l’on lui confie, cela change de l’école tellement ennuyeuse. Elle fait entièrement confiance en son grand frère, qui est bien plus impliquée sérieusement. Madoka n'a guère de règles morales qui pourraient la freiner d'une manière ou d'une autre, quelque soit ce que l'on lui demande.

Madoka était essoufflée, et elle avait utilisé une grande partie de son chakra dans cette démonstration, mais cela ne semblait pas plaire assez à leur mentor. Elle ne l’emmenait pas large face à cet homme impressionnant et déroutant. Il était très intimidant, et même si c'était vraiment un exploit pour la jeune fille de pouvoir maîtriser de telles capacités à son âge, ce n'était pas suffisant. Il était juste qu’elle ait dû prendre bien trop de temps pour un combat, mais elle se demanda si jamais ce n’était pas une simple excuse pour dire que rien n’était parfait. Elle était sans doute capable de nuire à bon nombre d'ennemis, et c'était peut-être pour cela que le mentor la poussait encore. Il voulait ses deux ouailles capables de prouesses, mais que pouvait-il bien attendre d'eux ? Le frère et la sœur étaient déjà au service de cet homme d’une manière aveugle. Tout ce qu’il pouvait demander, on devait le faire sans broncher, mais c’était grâce à lui que l’on ne vivait plus dans la misère. Alors c’était une maigre condition quant à une vie plus agréable.

« Je ne te destine pas à être comme ta sœur, à chacun sa place. Je te forme à être un combattant au corps-à-corps parfait, mais tu es encore lent et faible. Les combats, auquel notre groupe se destine seront bien plus puissants que tous ce que tu peux rencontrer. Il te faut encore devenir bien plus fort, et si cela doit passer par la maîtrise du clan Mamoru, alors soit. »

Le mentor croisa ses bras dans son dos, tandis qu’il écouta le souvenir d’Akira au sujet du sauvetage de Madoka lors de son enlèvement. La jeune fille n’en avait guère de souvenir, elle était bien trop petite, et cela ne lui avait laissé aucun mauvais souvenir.

« Tu souhaites être possédé ? Pouvoir bénéficier de sa force et la mêlée à la tienne. Il y a deux manières de voir les choses, d’une manière bien trop tendre comme ta sœur, mais cela ne va pas avec toi. Non … il te faudra dominer l’esprit Justice pour commencer. Tu devras réussir à exiger sa force, tu devras réussir à le persuader d’une manière ou d’une autre à suivre ta voie. Cet esprit est mort depuis longtemps, il n’a pas grand-chose à y gagner et chaque esprit est différent, comme l’est chaque être humain. »

Le mentor commença alors à rire d’une manière mauvaise presque à en pleurer.

« Tu …. « maitrise » le Fuinjutsu, comme c’est formidable. Je te trouve bien présomptueux, mais très bien, tu maîtrises cet art. Alors je ne vais pas avoir besoin de me retenir. »

Le mentor se tourna alors vers Madoka avec un sourire.

« Tu entends ça ? Tu es un cimetière ambulant. »

Tenta alors de semer la zizanie entre les deux, mais Madoka se contenta alors de sourire face à son frère en hochant la tête. Rien que son grand frère pourrait dire la blesserait.

« Si jamais tu perds le contrôle, je chasserais l’esprit, ne t’en fais pas. Et puis Justice est tout gentil ! C’est un ancien … »

« Assez maintenant, passons aux choses sérieuses. »

Coupa alors le mentor lorsque tout ceci devenait bien trop mièvre pour lui. La Mamoru commença alors à tracer un cercle de fuinjutsu assez grand autour de son frère. Elle semblait être assez douée pour cela malgré son jeune âge. Elle ressentait autour d’elle alors les esprits, elle entendait les chuchotements permanents de ce monde froid et lugubre. Elle voyait bien que son frère s'approchait de la limite, de cette bascule, de la lutte de pouvoir entre qui devrait dominer qui. Elle leva alors sa main en activant sa barrière de fuinjutsu, elle devait protéger son frère et elle le ferait très sérieusement, car c’était Akira.

« J’ai l’impression qu’inconsciemment, tu rejettes le monde des esprits. Ces gens sont morts, ils peuvent faire très peur, ils sont ce que nous deviendrons un jour d'ailleurs. Des esprits sans âme, mais il faut accepter cette part d’ombre en chacun de nous. C’est une guerre de force mentale vers la voie que tu vas, tu vas devoir être plus fort dans le monde des esprits, et ce ne sont pas les muscles qui aident à cela. Chaque esprit vient de quelque part, à des idéaux, des craintes, tu devras faire avec tout cela. Plus l’esprit sera puissant, plus il sera difficile à utiliser si simplement. Essaie de le comprendre, de lui proposer quelque chose qu’il pourrait apprécier, car après tout, pourquoi aiderait-il ? Justice était avant un glorieux chef de guerre, noble, on a fait ….. une sorte de pacte. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 232
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un Apprentissage pas comme les autres (Ft. Madoka) Lun 29 Mai 2017 - 21:20


Ma jeune sœur m’expliqua comment elle avait pu être liée avec Justice et comment on pouvait voir le lien entre Mamoru et Esprits. Étant une Mamoru de naissance, cette jeune fille ne pouvait que m’apprendre énormément de choses. D’autant plus qu’elle se donnait à fond pour moi et rien que pour cela, je me devais de la respecter, de prendre en considération ses paroles et d’y aller d’une autre façon.

    « Merci, Madoka. A tout de suite. »


Refaisant plusieurs Mudra et concentrant mon chakra sur mon esprit et mon âme, je désirai rentrer en contact, en lien avec le monde gris, celui où Justice réside depuis apparemment très longtemps. Lorsqu’elle parla de pacte, je me suis souvenu d’un passage dans les écrits du clan précisant que des Oni pouvaient ravager le monde gris et dévorer les âmes errantes. C’était donc avec une idée bien précise, que je cherchai cet esprit Justice. Je ressentais de plus en plus sa présence et il vint à ma rencontre afin d’établir le contact. Apparemment, c’était surtout parce que j’étais le frère de la jeune fille avec qui il était lié que je réussis à établir un lien. Il me posa juste une question, ce que je désirais.

    * Ce que je désire ? Avoir la force de protéger Madoka et surtout de rabattre le caquet du Mentor. Si tu veux tout savoir, j’ai un grand projet. Et si je te faisais une promesse ? Je jure sur ma vie que moi, Kadoria Akira, je purgerais le monde gris des Onis qui y résident. Je sais que je ne suis pas moine ou prêtre, mais sachez que je suis un guerrier et que je passerais les épreuves que vous pourriez placer sur ma route. Qu’en penses-tu ? Vous n’avez rien à perdre, vous les esprits. Moi, je peux y perdre mon âme. Si jamais j’y arrive, vous pourriez même être débarrassé des Oni. Je suis tout à fait conscient que ça ne plaira pas à certains, mais laissez-moi donc ma chance. En échange de risquer ma vie pour vous, vous m’accorderez votre force pour protéger Madoka ainsi que moi-même, car mort, je ne pourrais plus la protéger et pour chasser les démons afin de les renvoyer dans leur monde. Fais passer le mot aux esprits errants, s’il te plait. *


Quelques secondes passèrent et il commença à m’expliquer énormément de choses. Que ce soit sur son passé, son lien avec le monde gris, le lien entre chaque monde, l’équilibre entre eux, ainsi de suite. Il finit également par accepter le pari, que j’avais bien plus à perdre que lui ou les autres esprits. Pour m’offrir un gage de son soutient, il offrit ses compétences et sa puissance à mon corps en fusionnant avec. J’acquis alors instinctivement des connaissances guerrières. Avec quelques mouvements sur place, j’exécutai de redoutables coups à main nu qui m’étaient pourtant inconnu il y a de cela quelques minutes seulement. Je scrutais les environs avec une impression bizarre et je regardai ensuite le Mentor, le plus simplement du monde.

    « Le résultat est là. C’est bizarre, je vois des choses et j’entends des voix, distinctement. C’est difficile à expliquer. Madoka… »


Mon regard se plongea alors une fois de plus dans ceux de ma petite sœur qui c’était donné énormément de mal jusqu’à présent et surtout qui portait tellement sur ses petites épaules depuis si longtemps. Un merci fut partagé avec Justice, c’est bien ce qu’il fallait. Redevenant l’Akira que tout à chacun connait, je m’approchais doucement de Madoka avant de tomber à genoux et de l’étreindre avec tant de passion. Sans que je ne puisse agir, mes larmes se mirent à couler doucement. J’étais placé de telle sorte à ce que ce vieux démon ne puisse voir mes larmes, ce fut surement la première fois que ma jeune sœur pu sentir des larmes coulés sur mes joues. C’est donc la voix étouffé mais non tremblantes, que je lui parlai doucement.

    « Je suis désolé, ma petite princesse. J’ai enfin accès à ce monde qui te tourmente depuis si longtemps. Si seulement j’avais pu savoir… Je vais enfin pouvoir te protéger comme il se doit. Tant que nous restons ensemble, il ne nous arrivera rien, je te le promets, Madoka. »


Je me relevai quelques secondes plus tard. Ayant essuyé ces quelques larmes, je regardais d’un regard vide le Mentor, fixement.

    « J’ai accès à la force des esprits. Disons qu’un… pacte a pu être conclu. Madoka semble fatiguée, elle a pu prouver que malgré son jeune âge, elle possède des compétences bien supérieures aux miennes en termes de Fuinjutsu. Le clan risquerait de remarquer notre absence, il y avait une festivité entre autre ce soir à laquelle j’ai du promettre d’y participer, avec Madoka. Pouvons-nous donc disposer, Mentor ? »


J’avais bien vu des choses aujourd’hui et il me faudrait un certain temps avant de m’y habituer et surtout, pour comprendre. Présentement, je souhaitais surtout rentrer rapidement avec Madoka afin de pouvoir nous éloigner de tout cela et continuer mon apprentissage avec les esprits, afin de me permettre de devenir un véritable chasseur de démons. Je saluais donc respectueusement le Mentor et je prenais ensuite Madoka par la main afin de nous rendre au village incessamment sous peut.



Merci Ema pour le Kit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 617
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un Apprentissage pas comme les autres (Ft. Madoka) Jeu 1 Juin 2017 - 17:28


Si Madoka pouvait paraître désinvolte et peu impliquée dans la vie de tous les jours, lorsqu'il était question de son grand frère, la donne pouvait être différente. La présence du maître était aussi une source de sérieux, sinon cela lui coûterait sans doute assez chère. Ils étaient dépendant de cet homme afin de vivre dans le luxe, enfin le luxe était de pouvoir vivre sous un toit sans fuite, avoir à manger tous les jours et de quoi se vêtir. La Mamoru vivait une petite révolution depuis peu, et elle n'avait pas du tout envie de revenir en arrière. Elle poursuivait sa concentration alors qu'Akira retournait à son exercice. Madoka se chargeait de la protection mentale et physique de se dernier, et à son âge, c'était une grande responsabilité.

Madoka n'utilisait pas vraiment les termes officiels au sujet des différents mondes d'existences, mais elle en était parfaitement consciente de leurs existences. La réalité de la plus part des personnes se révélait n'être que le monde physique, alors que de nombreuses batailles se déchaînaient dans le monde des esprits ou entre les kamis et les onis. Si certains esprits pouvaient s'avérer dangereux, certains étaient encore épris de douces valeurs morales venant de leur vivant. C'était bien le cas de Justice, qui se révélait être d'une nature assez pure et droite. Un esprit n'avait plus grand chose à perdre, après tout il était déjà mort, alors pour le convaincre, il fallait de meilleurs arguments sur l'argent ou le pouvoir. Madoka ne savait pas trop le pourquoi de la décision de Justice pour l'aider avec tant de droiture. Sans doute avait-elle réussi à le convaincre de sa bonne foi, ou encore représentait-elle une figure de son passé ? Il n'était pas si causant que pouvait l'être d'autres esprits, tel un guerrier, une muraille infranchissable. Justice était parfaitement libre de ses choix, et il n'avait aucune restriction ou obligation à être ici bas. Cet esprit si bien veillant se révélait être nécessairement attaché à son grand frère. Il avait plus aisément une bonne intention à son égard malgré l'attachement à la gamine. Justice semblait pouvoir accepter bien des choses de la part de son élue si jeune et si doucement attentionné, mais cela pouvait être différent pour son aîné. Le désir puéril de bousculer le mentor lui était totalement égal, cela ne le touchait pas, mais Justice apprécia évidemment certaines références comme la protection de sa petite sœur, un désir d'équilibrer davantage la guerre perpétuelle davantage en faveur des kamis que des onis. Madoka avait surnommé cet esprit Justice, mais ce n'était évidemment pas son véritable nom. Il avait été un puissant chef de guerre, un guerrier mort vieux pour ses idéaux. Il avait eu le temps de réfléchir à sa condition, à sa vie, mais le temps avait érodé la musique de son propre nom, qui était devenu inaudible.

* Les promesses ne concernent que ceux qui les respectent, attention à ce que tu peux dire jeune garçon. Certains pourraient le prendre au mot davantage que d'autres vivants. Le désir de puissance ne doit pas submerger le désir que tu ressens maintenant. Peu importe le titre ou la médaille sur tu peux porter à ton torse seul les actes comptent là où les paroles s'envolent. La vie s'occupera très bien elle-même de procéder à des épreuves, et sache que le monde des esprits et le monde physique est davantage lié que tu peux le penser. *

Justice ne répondit pas à la demande d'Akira directement, il restait vague, mais c'était peut-être intentionnel. Cependant, il n'était pas avare de détails et d'informations sentant bien que ce jeune homme était très motivé et dévoué à sa cause. C'était quelque chose qui était beau à voir, là où tant la haine ou la cupidité étaient présentes. Une vie de connaissances fut alors offert momentanément à Akira en la présence de Justice, il fut aussi bien malgré lui touché par la façon d'être et de penser de ce dernier. Si la fusion pouvait apporter de bonnes choses, elle apportait également son lot de souffrances et influençait le vivant. Il fallait alors fort bien choisir l'esprit en question, et c'était sans doute pour cela que Madoka avait insisté au près de son grand frère de choisir Justice. Le monde des esprits pouvait être si dangereux pour les non initié, il n'y avait pas que des esprits bénéfiques, mais également des personnes fourbes, qui le restaient dans la mort.

 « Tu utilises de nouveaux sens, de nouvelles manières de ressentir, cela ne peut pas être de l'ordre du commun. Si un jour tu vas dans le monde des esprits, tu verras comme c'est différent de percevoir à l'aide de son esprit. Il faut encore mieux se contrôler, car il n'y a pas la barrière physique pour protéger, on ne peut cacher une émotion, et cela peut s'avérer mortel. »

Derrière une apparente immaturité, Madoka semblait tout de même avoir certains pieds sur Terre. Elle rougit légèrement alors qu'Akira la pris dans les bras. Elle se blottit contre lui avec plaisir, mais ce n'était pas une manière d'accepter un remerciement, c'était normal d'aider son grand frère. Un peu troublée de voir son frère pleurer, elle s'empressa de sécher ses larmes de ses petits doigts menus. Elle ne pouvait pas le laisser s'exposer ainsi devant tout le monde, comme le mentor évidemment qui aurait jubilé. Ne restait que d'étranges traces rouges prévient de leurs passages.

« Ce... Cela ne me tourmente pas voyons, je fais ça pour aider, tu le fais bien toi. »

La Mamoru était bien gênée d'entendre Akira lui parler ainsi de son sacrifice, du trouble qu'elle subissait. Elle aurait fort bien ou se fermer à ce monde, mais au contraire, elle serait ouverte, car on frère faisait tellement bien plus à ses yeux. Madoka pouvait bien utiliser les différents esprits pour la famille. Elle joignit alors ses mains avec celles de son grand frère en entremelant ses doigts aux siens, avant de prendre la parole avec un grand sourire.

« Rien n'y personne ne pourra nous séparer, j'en fais le serment. »

C'était tant une évidence pour la petite fille, comment pourrait-elle penser autrement ? Akira avait une telle place, qu'il était impensable qu'ils ne separent. Akira se rendit au près du maître, qui semblait avoir du mépris pour la terre entière.

« Ce n'est use la première étape, j'attends de toi Akira bien plus, nous nous reverrons à ce propos... Soit, vous pouvez disposer. »

Dit alors le mentor dans un soupire d'exasperation. Il trouvait ce genre de choses suffisante pour des shinobis. Une fête alors qu'il attendait de ses deux enfants coûteux des miracles ? Il agita alors la main vaguement en laissant partir le jeune duo sans protester davantage. Pour une fois, Madoka bien fatiguée salua comme il convenait le mentor avant de filer en prenant la main de son grand frère. Lorsqu'ils furent sortit de la grotte, elle n'en pouvait plus, et elle profita pour s'endormir sur le dos d'Akira tant elle était indisposée par un tel exercice à son âge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un Apprentissage pas comme les autres (Ft. Madoka)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni :: Montagnes de Kaminari no Kuni-