N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Crawling back to him + Yohru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 906
Rang : A

Message(#) Sujet: Crawling back to him + Yohru Dim 21 Mai 2017 - 14:32

Doucement, le temps passait et la Feuille pensait les plaies qu’elle n’aurait jamais dû avoir. Il y avait une sorte de colère noire qui gagnait le brun à chaque moment précis où il repensait aux événements récents. Peu importe la façon dont on le regardait, il fallait se rendre à l’évidence. Ils avaient tous échoués. Le village entier. Personne n’a été capable d’être dans la pro-action et tous les shinobis se sont retrouvés à réagir dans une organisation qui était la meilleure possible en un moment précis, mais toujours insuffisante. Il fallait plus. Il fallait mieux. Et lui, dans tout ça… Il était l’homme nécessaire pour prendre la situation en main. Un fidèle. Un dévot. Ce monde païen sera bien rapidement obligé de faire face à la surpuissance de l’Autorité du Feu. L’Empire caduque n’était plus, et toutes les autres nations avaient bien plus de plaies à penser que les Hijins, c’était un fait presque établi dans son esprit.

Le Senritsu ne se considérait pas comme quelqu’un de violent. Il n’avait certes pas de scrupule et était prêt à tout pour la gloire de ce en quoi il croyait, mais ce n’était pas un accès de rage virulente et incontrôlable qui le poussait à tout détruire. Loin de là, c’était un ensemble de glaciale calculations qui anticipaient avec cruauté le déroulement du monde et cherchaient à lui donner une teinte qui était utile pour Konoha et ses habitants. Qu’ils le veuillent ou non. Il avait trouvé ici une paix de l’esprit qu’il chérissait plus que tout. Une paix qu’il comptait bien forcer partout à travers le monde. Il n’y avait pas une infinité de nuances qui constituaient la terre pour lui – la dichotomie était simple : il y avait les alliés ainsi que les ennemis, et ne pas être dans le premier groupe plaçait immédiatement dans le second.

D’un geste indélicat, il fit craquer son annuaire gauche. Ses sens auditifs en exergue surveillaient de façon trop naturelle la totalité de son entourage. Plus fort que lui. Plus puissant que la pire des habitudes. Lorsque la vie était en jeu, malgré tout ce qui pouvait être dit avant, on apprenait à se méfier également de ses alliés – la seule différence étant qu’on cherchait à les confronter à leurs gestes AVANT de les tuer, tandis que le contraire s’appliquait à l’ennemi. Pas de pitié pour les délinquants. Pour les cons. Pour les criminels. Pour n’importe qui qui cherchait ou parvenait à sortir du droit chemin tracé. C’était… Aussi simple que ça.

Quelques bruits étranges attirèrent son attention alors qu’il passait non loin du cimetière, semblant bien plus triste en ce jour ensoleillé d’été qu’il ne l’avait été lors de l’enterrement des héros. Qu’était-ce réellement ? Un enfant saccageant une tombe ? Des délinquants prenant leur temps de fumer et boire ne ce lieu qui devait afficher le minimum de respect à tous les faibles qui ont eu le courage de se sacrifier pour l’honneur du village ? Grognant doucement dans sa barbe, Gao ajusta sa trajectoire pour remonter la source du bruit, son village affichant cette colère impassible tellement perturbante qu’il savait si bien faire.

« Puis-je savoir ce que tu fais exactement ? »

Il croisa ses bras tandis que ses yeux d’acier se posaient sévèrement sur le jeune enfant et la tombe d’Akimichi Rin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 390
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Crawling back to him + Yohru Ven 26 Mai 2017 - 19:15

Plusieurs jours s'étaient écoulés depuis le tragique évènement qui marqua le monde par sa cruauté. Peut-être deux semaines ? Peut-être deux mois ? Ou peut-être deux jours ? Il ne saurait dire, cela n'avait plus grande importance. Il laissait le temps s'écouler à sa vitesse et le monde tourner autour de lui, pendant qu'il demeurait immobile allongé sur le sol de la grande maison qui autrefois, fut si animée par ses cris, ses rires et la voix du géant qui lui tenait compagnie en ces lieux, à présent si calmes et sans un bruit. Depuis son départ, c'était devenu bien plus silencieux et reposant, si tranquille qu'il était difficile de croire qu'une âme demeurait toujours présente entre ces murs. Yohru n'avait plus aucune envie de bouger, il trouvait réconfort à rester étalé sur le parquet. Il ne ressentait plus la faim, il ne ressentait aucune tristesse, il ne ressentait plus rien de désagréable, ni d'agréable. Un vide se formait en lui. Il laissait ce vide se creuser dans son esprit, faisant naître par moment un sombre sourire sur ses lèvres lui donnant cet air effrayant.

Nul ne saurait dire ce dont à quoi il pensait, lui-même ne savait plus tellement que les choses s'entremêlaient dans sa tête. Devait-il rire de ces évènements ridicules ? Il était mort car il était faible, il était mort car il avait voulu protéger un faible, il était mort car un faible était à ses côtés. Le coupable seul était sa faiblesse. Alors, devait-il pleurer toutes les larmes de son corps comme ce qu'un faible ferait ? Cependant, les larmes refusaient de couler, il n'avait aucune larme à faire couler. Il refusait d'avouer ses faiblesses, il n'était pas faible, il refusait de l'être. S'il venait à accepter cette vérité alors cela reviendrait à accepter que c'était lui qui avait tué cet homme. Il était mort comme Yoshida Shoyo le fut autrefois, par leurs propres faiblesses.
    " Ce.. N'est pas de ma faute. "
Ils avaient tous voulu protéger un jeune garçon sans importance. Se redressant lentement, il se mit à fixer le noir devant lui. Il finit par se lever pour aller prendre l'air à l'extérieur depuis tout ce temps cloîtré dans cette pièce. Posant pied dans le village qui semblait reprendre de ses couleurs depuis ces derniers drames il était peut-être également temps pour lui de se ressaisir ? Il traversa les rues sans le moindre bruit telle une ombre passagère. Son regard était rivé devant lui, il n'adressa pas un mot aux passants, se contentant de marcher droit devant sans connaître lui-même sa destination. Ses pieds avançaient d'eux-même en direction de là où il devait se rendre, tandis que son esprit vagabondait ailleurs. Et rapidement, sans même qu'il n'ait le temps de s'en rendre compte, il se trouvait devant une pierre tombale parmi d'autres.

Il regrettait d'avoir fourni tant d'efforts à l'apprentissage des lettres, en cet instant précis, il aurait aimé être incapable de déchiffrer les caractères sur cette pierre. Cependant, même s'il ne savait pas lire, il aurait sut deviner d'un simple coup d'œil à qui appartenait cette tombe. Observant calmement les offrandes composées de quelques gâteaux et autres nourritures ainsi qu'un grand bouquet de fleurs, il demeura immobile durant quelques instants. Des souvenirs surgissaient dans son esprit, des souvenirs pour la plupart agréables de ces ballades en forêt, de ces entraînements sur les terrains à l'arrière du village, de ces moments qui composaient leur quotidien, de ces moments sans importances, mais qui à cet instant précis, prenaient un poids inconsidérable faisant trembler les mains du rouquin qui n'avait aucune idée du nom de ce sentiment. Sans doute était-ce la colère ?

Son pied s'avança de lui-même pour tirer dans le bouquet qui n'avait rien à faire ici. Il n'avait aucune idée de qui avait bien put apporter une telle chose. Puis enchaînant sa lancée, il envoya loin les gâteaux, brisant un bol et un verre, il donna un dernier coup dans la pierre elle-même, avant de se faire interrompre par un inconnu sorti de nul part. Se retournant vers la source de cette voix, il découvrit un homme plutôt imposant dans son apparence avec un visage impassible. Cependant, ce n'était pas lui qui allait lui faire peur, il n'avait aucune raison d'avoir peur, peur de quoi ?
    " ... Ça ne se voit pas ? Je bousille cette tombe.. Elle n'a rien à faire là. " Fit-il d'une voix nonchalante.
Des paroles sorties d'elles-mêmes tandis que ses poings se serraient. Devait-il afficher un large sourire ? Ou bien devait-il le fixer d'un regard noir et chercher à se défouler sur le premier inconnu qui venait à s'approcher de lui ? Il était partant pour la deuxième option, mais il s'efforça de choisir la première revêtant ce sourire niai tel un masque de chair.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Crawling back to him + Yohru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô-