N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Purger nos terres [MV - Kumo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Purger nos terres [MV - Kumo] Lun 22 Mai 2017 - 22:34

Mission village de rang A : Purger nos terres


Contexte du groupe
    Grâce à une habille contre-attaque éclaire, Kumo a obtenu le pays des cascades en profitant de l'absence de son Seigneur et de la faiblesse des troupes impériales. Suite à cela, le Raïkage a nommé Dentô Raito comme Daimyô de Taki no Kuni afin que ce dernier apporte ordre et stabilité dans ce pays fraîchement conquis.

    Pour aider le Seigneur du Pays dans sa tâche, le Nanadaime a dépêché plusieurs shinobis pour aider le Dentô dans sa tâche. Leur but est tout simplement de purger le pays des dissidents encore présents. Résistant, rébellion, révolte. Ils vous faudra déjouer tout ceci afin que Taki no Kuni soit purifié de l'emprise néfaste de L'Empire.

    Vous arriverez donc à Taki no Kuni pour rencontrer les troupes Kumojins sur place afin de vous informer du contexte actuel et de commencer votre purge.

Règles générales
    Ø Respectez l'ordre de post, et privilégiez ce RP pour ne pas le faire traîner.
    Ø Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide. N'hésitez pas à exporter le code de vos techniques via votre Fiche Technique dynamique.
    Ø Vous n'avez pas de délais pour poster, mais mettez ce rp en priorité pour ne pas le faire traîner.
    Ø N'hésitez pas à utiliser les Principes de combat, le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.
    Ø En cas de soucis, n'hésitez pas à envoyer un MP à @Kadoria Manzo, @Dôbutsu Otoke ou @Kadoria Madoka ou à les contacter par Skype.

Indications particulières
    Ø Cette mission utilisera les jet de dés apportant des règles spécifiques à la mission. Le Chroniqueur vous expliquera tout cela en temps voulu.

Ordre des participants

@Dôbutsu Otoke
@Shirudo
@HAYAME KIERA
Chroniqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Purger nos terres [MV - Kumo] Mar 23 Mai 2017 - 0:18

Après avoir passé quelques temps à proximité du Daimyô pour m’assurer qu’il ne craignait rien, je retournai à Kumo pour m’assurer que la victoire dont je m’étais assuré sur ces terres était également présente sur les autres champs de bataille. Le temps que j’avais pris avant de le faire avait suffit pour que la guerre fut terminée et que la contre-attaque fut lancée. J’appris également la mort de Seki Hasaki. Si nous n’étions pas proche, je l’avais toujours apprécié pour son implication dans le village et sa façon d’agir, c’était un décès qui allait clairement laisser un vide. Et quelle ne fut pas ma surprise lors que je découvris en même temps que les troupes restées au village que Raito fut nommée Daimyô de Taki no Kuni. C’était une nouvelle qui ravit d’autant plus Karyuudo car il comprit rapidement que cela allait probablement signifier que nous allions déménager et qu’il allait avoir un nouveau terrain de chasse. J’attendis cependant avant de le rejoindre, sachant très bien qu’il allait me prévenir lorsqu’il souhaitait que je le fasse.

Finalement, ce ne fut pas lui ou un membre de l’Institut qui le fit, mais directement les autorités Kumojins. En plus d’être nommé membre du nouveau Satoru, j’étais appelé à une mission dont l’objectif était de nettoyer le pays des cascades des troupes ennemis et autres parasites refusant le changement de direction. J’avais largement eu le temps de me reposer de mon affrontement, qui avait été plutôt clément avec moi. Chevauchant Karyuudo, nous partîmes sans trop tarder vers Taki. Si l’Empire s’était effondré et que les pays qui séparaient Kaminari de Taki n’étaient plus sous son emprise, il fallait rester prudent en les traversant. Nous n’étions pas à l’abri d’un sursaut ennemi.

Conscient qu’avec notre vitesse de trajet, nous avions voyagé plus rapidement qu’attendu, je fis un détour pour aller discuter avec le Dentô quelque peu avant de rejoindre mes futurs équipiers. S’il était très occupé par ses nouvelles fonctions et préoccupé par les changements que cela allait impliquer pour la gestion de l’organisation, il fut en mesure de me consacrer quelques minutes. Il m’expliqua pendant ce temps-là les détails de ce qu’il s’était passé et ce qu’il attendait de moi pendant cette mission. Je fus ravi de voir qu’il n’avait pas l’intention de laisser cette promotion l’empêcher de mener à bien ses objectifs personnels et qu’il comptait au contraire, s’en servir à profit.

Je retournai alors vers le gros des troupes Kumojins sur place où j’allais rencontrer ceux qui allaient m’accompagner. Il y avait Shirudo, également promu membre du Satoru et Kiera, une jeune chuunin de l’Institut que je n’avais pas encore eu la chance de rencontrer personnellement. Je les attendis donc patiemment, contrairement à Karyuudo qui était vraiment pressé de partir à la chasse à l’homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 539
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Purger nos terres [MV - Kumo] Mar 23 Mai 2017 - 12:41

Je fus dépêché pour une mission à Taki suite à sa récente annexion. Nous avions pu y mettre un de nos hommes à sa tête, il n'avait d'ailleurs même pas la majorité. Comment peut-on mettre une personne si jeune à la tête d'un pays en proie à une guerre civile à cause de la récente transition soudaine et qui plus est, si proche du centre névralgique des forces de l'ennemi ? Décidément, tout fonctionnait de travers durant cette guerre, je ne comprenais pas la logique de tout cela, mais peut-être que le Raikage avait quelque chose en tête.

Deux membres du Satoru avaient volontairement été déployés afin de mater cette rébellion par la force. Hélas, à ce niveau-là, nous ressemblions trait pour trait à nos ennemis. Nous nous retrouvions barbares au même titre que ces barbares que nous condamnions. On dirait que l'obsession du pouvoir qui possédait le Kamui a aussi déteint sur le Raikage. Le pouvoir est démoniaque, une fois que t'y goûtes, il te possède et c'est d'ailleurs ce qui a mené le Shukai à sa perte.

La transition à Taki allait être extrêmement dure à gérer pour un daimyo de quelques années, je n'avais pas confiance en lui, à vrai dire, je ne croyais pas en lui. Electron libre que je suis, il fallait moi-même organiser les défenses à ma petite échelle. Je ne parlais pas forcément d'hommes ou d'armée, mais plutôt de sceaux de téléportation cachés un peu partout dans le pays dans les endroits sensibles notamment aux frontières avec l'empire.

En plus de cela, le pays étant nouvelle conquis, il restait peut-être des pièges que l'ennemi a apposés avant de battre en retraite à l'instar de la politique de la terre brûlée. On n'en sait rien, le Shukai n'avait rien à perdre et c'est, bien sûr, lorsque l'ennemi n'a absolument rien à perdre qu'il est forcément dangereux. J'arrivai après avoir fait un long détour sur les lieux du rendez-vous où je vis ce Dobutsu Otoke avec son aigle d'une taille imposante.

Je les saluais donc tout naturellement avant de regarder les environs. Mon regard se posa sur un rocher, je m'avançais alors vers lui afin d'y apposer discrètement un sceau de téléportation pour baliser la zone de sorte à pouvoir me déployer ici même en cas de besoin. Je le cachais entre un arbre et le rocher que j'avais vu, il ne nous manquait plus qu'à attendre le dernier membre du trio, cette fois un Genin, mais qui semblait prometteur au vu de la mission sur laquelle il était sollicité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 314
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Purger nos terres [MV - Kumo] Mer 24 Mai 2017 - 2:28

Aujourd'hui, une mission de haut rang. Certes, pas de gros changements par rapport à ce que je fais d'habitude, mais cela reste tout de même une mission commandée par le Raikage en personne. D'ailleurs, cette mission me permettra de briller non seulement pour Kumo mais également auprès de l'Institut, je sais bien que je suis observée et évaluée des deux côtés.

J'avais donc prévu mon coup, et était donc déjà sur place au nouveau quartier général de L'institut depuis une journée déjà. Il s'agissait donc d'une des rares nuit ou je restait dormir à l'organisation. Non pas que j’éprouverais un particulier dégoût pour la battisse, mais ma place était au village caché des nuages.

J'avais été dépêchée avec deux shinobi de plutôt grande renommée, Otoke ne m'était évidemment pas inconnu, tout comme Shirudo, mais je ne les avait jamais rencontré. Je me prépare comme à mon habitude, avec le strict minimum. J'opte pour ma tenue habituelle, avec le capuche relevée. Cela me fend réellement le cœur de devoir infliger cela à mes doux, magnifiques et brillants cheveux blonds, mais il en est ainsi....

Je sors donc discrètement de l'infrastructure de l'organisation pour aller rejoindre mes deux coéquipiers du jour. J'arrive la dernière, sans être réellement en retard. Rien ne m'enlève mon habituel sourire radieux, la mission n'a pas encore débuté.

D'un œil discret, je toise la deuxième shinobi qui m'était inconnu. C'est au fond un jeune homme bien séduisant qui doit avoir environ mon age, tout comme Otoke.

« Bien le bonjour à vous deux les garçons. Moi c'est Hayame Kiera, la chunin que vous attendiez. Ne vous méprenez pas, j'ai l'habitude de ce genre d'activités, je ne serrais en rien un poids »
dis-je tout en conservant mon sourire.

Certes, on me reprochait souvent de ne pas respecter le protocole en ne marquant pas de respect particulier pour mes supérieurs. Ca, c'est pas ma faute ! J'ai pris l'habitude d'être seule et pour très longtemps, ce qui expliquera surement que je vais avoir du mal avec le travail d'équipe...et également que la hiérarchie est un concept presque abstrait pour moi, j'espère qu'ils ne m'en tiendront pas rigueur.

Toujours est-il qu'on a du pain sur la planche, et ça commençait par maintenir le rythme du vol de l'aigle d'Otoke. La encore, pas de réelle difficultés pour moi, m’enfuir, ça me connaît !

« On s'y met ? J'ai hate ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Purger nos terres [MV - Kumo] Mer 24 Mai 2017 - 18:46

C’est une charmante blonde à la coiffure impeccable qui était sur place, à Taki No Kuni depuis déjà deux jours. Puis ce fut alors l’arrivée du chevaucheur des alizés à bord de son aigle, qui fit son entrée. Il était le chef de cette expédition après tout, alors il ne pouvait pas arriver comme tout le monde évidemment. Enfin, celui régionalement connu comme étant l'éclair indompté de Kumo dans le monde, ou quelque part par là rejoignit la fine équipe de redresseurs de torts. Quoi qu’il en soit et si même des affrontements directs se faisaient très rares dans la région, tout à chacun était capable de sentir une pression, une lourdeur dans la capitale. Il y avait une tension palpable, les regards des habitants lancés aux nouveaux maîtres de la région portant le symbole de la foudre. Qui pouvait savoir si c’était de la méfiance, de la colère ou de la peur ? Difficile de dire, mais les humbles habitants ne pouvaient qu’accepter l’état de fait, la prise de guerre de leur pays pour le bien ou le mal, seul le futur allait pouvoir y répondre.

Des rumeurs courraient sur une possible implication des dernières poches du Shukai dans la région seraient capables de s'organiser pour tenter une révolte de la dernière chance. D’autres disaient encore que c’était d’anciennes personnes à pouvoir qui essayaient de manipuler le brave manant ou le paysan pour prendre son destin en main. d'autres encore racontaient, à qui voulaient entendre qu'une bande de nukenins s'était installée dans la région profitant du chaos, mais qui pouvait détenir réellement la vérité ?

Quoi qu’il en soit, tout le monde savait que quelque chose allait se passer bientôt, il ne pouvait en être autrement. Les pions étaient déplacés un par un de part et d'autres, et l'issue de ce jeu de dupes allait bientôt arriver à son terme. Otoke avait sous la main des troupes du pays de la foudre, elles étaient sous ses ordres, mais cette fois-ci aucun bandeau pour savoir qui il fallait tuer. Tout le monde avait le même visage, la même dégaine, comment pouvait combattre dans ces conditions et où surtout ? La ville était grande, le pays également, comment allait donc utiliser le nouveau membre du Satoru les troupes à sa disposition ? Le nouveau Daimyo sur place semblait lui avoir donné la mainmise sur les troupes, mais l'un comme l'autre devaient être observés assurément.

Pendant ce temps, Shirudo plaçait habilement des sceaux de téléportation plus ou moins discrèts à des endroits clés. Sans doute, était-e une logique de guerre, mais qui sait, un affrontement allait peut-être éclater bientôt ? Le Shukai avait explosé suite à l’échec retentissant de son attaque. Il n’y avait plus de pouvoirs, plus de chefs, plus de règles. N’importe quoi pouvait se passer maintenant avec les anciens du Shukai ou les sympathisants, peut-être encore simplement des personnes éprises de liberté ?

Le trio était donc au beau milieu de la ville, tout près du splendide temple du pouvoir du nouveau jeune Daimyo. Il devait être environ six heures du soir, la nuit pointerait sans doute son nez dans quelques heures. Les humbles travailleurs commençaient à rentrer chez eux, s’arrêter à quelques tavernes afin de se remettre du labeur quotidien qui allait reprendre le l’an demain matin. Une nuit calme et reposante sans doute désirée, mais ce ne sera pas le cas de notre petite équipe, car arriva la servante en chef du palais pour les accueillir.

« Ho bonjour messires ! Quel plaisir et quel honneur de vous rencontrer ! Mon seigneur le Daimyo Raito m’a bien indiqué de vous traiter tous trois avec le plus grand respect ! Je me présente miss Elga Cannigane, je m’occupe à ce que le palais soit bien tenu, alors si vous avez besoin de quoi que ce soit ! N’hésitez pas ! Cela fait longtemps que je suis ici, pensez donc ! Depuis ma naissance, alors j’en ai vu des choses ici !

Bon j’espère que vous avez des tenus de soirées, car ce soir neuf heures, une fête est organisée au château avec tout le gratin du pays ! Alors si vous souhaitez rencontrer un riche propriétaire et mignon de surcroît, c'est l'endroit parfait !
»


Dit alors la chef des soubrettes avec un clin d’œil pour Kiera avant de reprendre cette pipelette.

« Il y aura l’ancien chef de la garde, l’ancien grand trésorier, le grand chambellan, quelques seigneurs, des représentants des grandes communautés et encore beaucoup de monde ! Ce sera formidable et grandiose, mais vous avez encore le temps de vous trouver une tenue en ville si vous le souhaitez. En tout cas, je suis à votre disposition ! »

Argumenta alors Elga en s’écartant un petit peu restant sur le perron du palais à regarder les troupes et le trio. Sans doute que les kumojins attendaient des instructions, mais du beau monde allait venir ce soir en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Purger nos terres [MV - Kumo] Sam 27 Mai 2017 - 10:33

Je n’eus pas à attendre bien longtemps avant l’arrivée de mes équipiers. Ils semblaient prêts à partir, cependant, ce n’allait pas être aussi simple que cela. Cela n’allait pas faire plaisir à Karyuudo, mais notre chasse nécessitait plus d’information que nous n’en possédions. C’était bien beau de partir en excursion à la recherche de dissident, mais sans savoir où aller, cela n’allait pas être efficace et les pistes que m’avait données Raito n’étaient pas suffisantes. Il le savait d’ailleurs très bien et il avait donc agi en conséquence sans me donner plus de détail.

Je ne fus donc pas surpris lorsque je vis une femme s’approchait de nous. Elle nous expliqua alors qu’elle était la chef des servantes du palais et qu’elle était là pour nous inviter à une fête organisée au palais. Entre cela et la façon dont elle qualifiait le Dentô, je ne pus m’empêcher de sourire. Ce n’était pas mon genre de participer à ce genre d’évènement, mais même si cela m’énervait d’avoir à me l’avouer, c’était probablement nécessaire si nous souhaitions obtenir des informations.

- Je vous remercie pour cette attention. Nous serions ravie d’y participer.


- Participer à quoi ?


Ignorant Karyuudo, je me tournai alors vers les deux autres. Je me doutais qu’ils ne s’attendaient pas à commencer la mission de cette façon, mais notre choix était limité et cette fête était une occasion parfaite pour rencontrer ceux qui pouvaient nous aider au mieux.

- Avec toutes ces personnalités importantes, il serait dommage de ne pas participer à cette fête. Il va falloir obtenir les informations qui nous manquent et ce tout ce beau monde nous sera très utile pour cela. S’il est difficile d’estimer le nombre d’ennemis encore présents à Taki, il est fort probable que certains d’entre eux soient présents ce soir, essayant de faire bonne figure pour passer inaperçu. Sans oublier qu’il ne faut pas exclure la possibilité que cette fête soit sujette à une attaque de leur part.


Une attaque terroriste restait assez peu probable selon moi, les restes du Shukai n’étaient pas en état de récupérer Taki pour le moment et les dissidents du pays ne semblaient pas être en mesure de le faire non plus. Si ce n’était pas non plus exactement notre mission de nous assurer de la sécurité de la soirée, un attentat ne ferait que renforcer le moral de nos ennemis.

- Une fête ?! On n’était pas censé partir à la chasse ? Tu ne te moquerais pas de moi par hasard ?


- Patience, ça viendra, ne t’inquiète pas. Je te promets que tu vas pouvoir t’amuser plus tard.


- Y’a intérêt, sinon tu devras rentrer à pied. Bon, du coup, je te laisse, on se verra probablement ce soir.

Sur ces mots, Karyuudo s’envola. Il était frustré, mais c’était habituel, je ne pouvais pas le contenter en permanence.

- Ça me fait bizarre de dire ça, mais il va falloir faire preuve de diplomatie ce soir. Il serait dommage de se faire de nouveaux ennemis. Certains ne sont probablement pas ravis du changement de direction et il ne faudra pas trop les bousculer.

Pas trop, mais probablement un peu quand même. Je n’étais pas totalement sûr que j’allais être capable d’appliquer mes propres consignes.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 539
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Purger nos terres [MV - Kumo] Dim 28 Mai 2017 - 16:30

La team fut réunie au beau milieu de la capitale de Taki à quelques pas du palais du nouveau Daimyo qui était probablement le plus jeune daimyô de l'histoire. Nous fûmes accostés par un fille qui nous salua avant de nous proposer de rejoindre une fête dans laquelle il se trouvait de nombreux grands noms et des hommes de forte influence. Ceci n'étant pas prévu, je trouvais cela assez étrange le fait qu'on ait à commencer notre mission en participant à une fête.

Au vu du climat actuel, j'eus supposé qu'il s'agissait plutôt d'une surveillance plutôt que d'une simple invitation. Nous devions porter des tenues de soirée sûrement afin de nous fondre dans le décor et de passer inaperçu, car il s'agissait sûrement d'une surveillance afin d'attirer nos ennemis en faisant mine qu'il s'agissait d'hommes influents qui se contentaient de faire la fête sans aucune protection.

    "Je pense que nous devons nous dissimuler parmi les invités de la soirée, j'ai l'impression qu'il souhaite attirer nos ennemis grâce à cette soirée, il va donc falloir être prêt en cas de problème. Comment on s'y prend Otoke ?"


Il fallait mettre au point toute une stratégie complexe afin de faire face au menace probable qui pesait sur cet évènement. L'aigle d'Otoke semblait presser d'en découdre avec des ennemis, mais il semblait long à la détente et pas forcément très malin. Le Dobutsu soulevait un point important, c'est que le pays, étant nouvellement conquis, il reste encore beaucoup de dissidents parmi les personnes d'influence qui faisaient partie de cette soirée. Certains arrivistes y voyaient une opportunité, d'autres une menace, tandis que d'autres étaient profondément manipulés par les idéaux du Shukai, il fallait donc nettoyer tout cela.

Surtout que le pays se situait juste à côté du centre névralgique de l'empire, le Shukai avait donc beaucoup d'influence sur le pays, quand bien même le daimyo était kumojin. Nous ne pouvions définitivement annihiler tous les dissidents quand bien même si le daimyo pourrait être charismatique, il fallait donc s'y adapter en limitant l'influence du Shukai et cela passait par ce type d'acte entre autres. L'important, lors d'une soirée comme celle-ci, était de tisser des liens et de montrer la puissance de frappe kumojin comme étant capable de les protéger d'un empire qui serait capable d'éliminer tous les invités à des fins politiques et c'est ainsi qu'on gagnera en crédibilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 314
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Purger nos terres [MV - Kumo] Dim 28 Mai 2017 - 22:55

Les présentations furent brèves, et bientôt, le trio put rejoindre le palais du daimyo Raito. Cette promotion tombait vraiment a pic pour lui, nuls doutes qu'il en profitera pour étendre le territoire de l'institut jusqu'ici.

Mais à peine la porte du grand édifice franchie, nous nous vîmes littéralement agressés par la servante du palais. A ses paroles, je cru comprendre que Raito l'avait bien avertie de nous traiter comme il se le devait, mais cette soudaine adoration vint me mettre mal à l'aise.

J'appris par ailleurs qu'une grande réception était organisée ici même. Raito souhaitait nous faciliter la tache, ou simplement se faire connaître du grand public ? Peu importe, la mission ici était claire. Cette salle sera une véritable mine d'informations, qu'il faudra exploiter avec parcimonie.

La pauvre dame ne savait pas à qui elle s'adressait en me proposant de riches hommes , néanmoins je fis mine d'être enjouée par cette intervention et lui retourna un sourire des plus authentiques. Lorsque le monologue de la servante prit enfin fin, je fis demi-tour et plongeai mon regard dans celui de mes deux coéquipiers. Jamais le travail ne m'avait été aussi facilité lors d'une mission pareille, c'est presque trop simple...

" C'est une occasion qu'il faut ab-so-lu-ment saisir. Nous devons faire partie intégrante des invités et s'adresser aux bonnes personnes. Il faudra bien s'habiller... Et vous n'y couperez pas tout les deux ! Je sors en ville m'acheter ce qu'il faut, tu me racontera le plan à mon retour " dis-je a Otoke en sortant de la pièce sans lui laisser vraiment le temps de répondre.

Sur place, je fais le tour des magasins sans trop m'attarder et tombe sur une robe qui me plais bien. Pour le maquillage et le reste, je ferrais avec ce que j'ai ou je demanderais au palais. Je dois être séduisante seulement, je ne défile pas non plus … ce n'est pas l'endroit.
Robe:
 

Ayant fini mes achats, je remonte rapidement à ma chambre et commande un en-cas histoire de ne pas s'attarder sur les petits fours de la réception. Les choix sont variés et la servante ne cesse de me déballer des plats tous plus copieux les uns que les autres.

"Juste quelques onigiris d 'accord ? Je dois filer me préparer pour ce soir !"


Dans ma chambre, je m'apprête comme il se doit, et c'est encore plus splendide qu'à l'ordinaire que je ressors.

La robe que j'ai choisie cet après midi s'accorde parfaitement avec mes cheveux, rassemblés sur le coté gauche en une très jolie natte tressée. C'est donc sur le rythme de mes talons que je rejoins mes deux acolytes qui , je l'espère, sont prêts.

C'est effectivement le cas, je les aperçois un peu à l'écart, loin de la foule qui commence gentiment à affluer vers la salle de réception.

"Eh bien, je vois que vous avez fait un effort ... Lequel d'entre vous sera mon cavalier pour la valse ? "


Voyant leur réaction, j'éclate de rire et leur assène à chacun une tape dans le dos.

"Allez, on se détend, je plaisante. Nous avons mieux a faire que danser. Faites moi signe si il se passe quelque chose. Moi, je vais m'atteler à ma tache."

Je marque ensuite un temps d'arrêt afin de laisser Otoke nous donner ses dernières indications, puis, je pars avec eux en direction des portes grandes ouvertes de la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Purger nos terres [MV - Kumo] Ven 2 Juin 2017 - 18:44

« Ce n'est rien monsieur, c'est un plaisir de pouvoir compter sur vous et vos amis monsieur. »

Répondit alors la chevalière des servantes à Otoke, c'était sans doute davantage par politesse, mais elle se devait de le dire ainsi. Elle resta quoi qu'il en soit sur le perron du palais en restant disponible si jamais on avait besoin de sa personne. Elga était une personne discrète en affichant un sourire permanent dû à plusieurs années de travail en ces murs. Qui pouvait bien savoir la raison réelle de cette fête ? Tout le monde pouvait bien penser ce qu'il voulait, mais me nouveau Daimyo était sans doute à l'œuvre ici, c'était tout de même son palais.

La seule fille de l'équipe partie en quête d'une robe de soirée, qu'elle finit sans doute par trouver visiblement à un prix plus ou moins raisonnable. C'était un couturier de renom connu à la cour pour son savoir-faire, mais il accueillait les personnes de marque comme il convenait. On amena alors de quoi se restaurer par la suite dans la chambre de la jolie blondinette. C'était une liste de mets merveilleux, qui lui était proposée, et la chef des servantes n'y allait pas avec le dos de la cuillère. La soirée arriva bon train, et visiblement au moins une des trois était prête. La chef des servantes fit alors annoncer chaque personne qui arrivait non sans annoncer les titres et les noms. À l'intérieur de la salle, il y avait un magnifique banquet avec beaucoup de nourritures et autres boissons. Plusieurs tables étaient dressées tandis que petit à petit diverses personnes firent alors une entrée plus remarquée que les autres.

« Sir Edo Yukimura, chef de la Garde ! »

Annonça alors le page alors qu'il laissa entrer un homme qui devait avoir dans la trentaine d'années. Il était habillé d'une armure d'apparat avec une épée de très belles factures à la ceinture, mais également un arc long de grande envergure, qui devait demander une grande force. Cela semblait bien tenir, car l’homme semblait avoir une sacrée carrure. Il se dirigea alors directement vers le banquet avec un grand sourire et il se servit d’un verre de vin.


« Sir Meilee haut conseil aux finances du royaume de Taki et sa femme. »

Poursuivit alors à annoncer le page en laissant entrer deux personnes de la noblesse locale certainement. Ils furent vite rejoints par plusieurs autres personnes hommes comme femmes qui visiblement semblaient bien se connaître. Ils semblaient parfaitement à l’aise avec de grands sourires et des éclats de voix. Ils étaient richement habillés et semblaient avoir de bonnes manières.

« Dame Minoro, entremetteuse de la cour. »

Arriva alors une magnifique femme pénétrant dans la grande salle en saluant d’un geste de la main quelques personnes. La femme de sir Meilee sembla se hâter de la rencontrer pour lui parler dans un coin de la salle. Tout ce beau monde commençait alors à s’accumuler dans la grande salle. Il y avait la présence de plusieurs gardes afin de maintenir une sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Purger nos terres [MV - Kumo] Sam 3 Juin 2017 - 14:48

- Il ne s’agit que de récupérer des informations, notre mission n’est pas de veiller à la sécurité de cette soirée. Si cela ne veut pas dire qu’il ne faudra pas intervenir, la mission passe en priorité.

C’était donc décidé, nous allions participer à cette soirée. Ce genre d’évènement n’était vraiment pas quelque chose que j’appréciais, l’hypocrisie qui s’en dégageait en permanence me dégoutait au plus haut point. Cependant, ce qui n’était qu’un lieu social pour certains se révélait être un terrain de chasse pour d’autre et j’étais forcé de le reconnaître, même si cela n’avait rien à voir avec ceux que je fréquentais.

Si Kiera s’empressa d’aller s’acheter des vêtements pour la soirée, je me contentai de faire le tour des lieux succinctement, c’était toujours pratique de les connaître en cas de mouvement. Personnellement, je n’avais pas l’intention de me changer pour la fête, mes habits standards de mission suffisaient amplement. Je n’avais ni l’intention de me faire passer pour quelqu’un d’autre ni celle de donner une impression pacifique. J’étais ici en mission et je représentais le pays conquérant. De plus, cela pouvait me permettre de remarquer les réactions des invités à propos de l’uniforme Kumojin. Enfin, je ne portais pas vraiment d’uniforme, mais mon style était directement emprunt des codes vestimentaires du village et c’était suffisament reconnaissable pour ceux qui voyaient des troupes foulaient leurs terres depuis quelques temps. De plus, les habits les plus nobles ne pouvaient compenser le port de mon masque que je me refusais d’enlever.

On se retrouva finalement juste avant le début la soirée, le temps était venu de commencer cette mission.

- Faites comme bon vous semble pour récupérer des informations, mais je le répète, ne créez pas d’incident diplomatique.

Il ne me restait plus qu’à espérer que mon hôte n’allait pas se réveiller pendant cette soirée, ce n’était pas vraiment le genre de dénouement que j’espérais. Avant d’entrer à l’intérieur, je jetai un dernier regard vers le ciel, vérifiant que Karyuudo était bien dans les parages. S’il se foutait royalement de la soirée, il restait tout de même à proximité pour s’assurer que je n’étais pas en danger.

Puis la soirée commença.

Celle-ci ressemblait à toutes celles auxquelles j’avais déjà eu l’occasion de participer, avec un peu plus de luxe que d’habitude, mais c’était plutôt normal dans le palais d’un seigneur. Préférant comme à mon habitude observer avant d’agir, je me dirigeai naturellement vers le banquet. Quitte à observer, autant se nourrir en même temps. Pendant ce temps-là, les convives arrivaient au compte goutte, chacun étant annoncé avec plus ou moins d’attention. C’était déjà un bon moyen de découvrir les personnes les plus influentes de la soirée. Si ce n’étaient pas forcément les plus intéressantes pour notre mission, ils s’agissaient probablement d’individu qu’il ne valait mieux pas ignorer.

L’un d’eux, qui se trouvait être le chef de la garde se dirigea directement vers le banquet après son arrivée. Sa première cible fut ainsi le vin dont il se servi un verre. Le voyant ainsi proche et attisé par ma curiosité, je m’approchai de lui en lui tendant ma main.

- C’est un plaisir de vous rencontrer Sir Edo Yukimura ! Je me présente, Dôbutsu Otoke, membre du Satoru, j’ai l’honneur de travailler pour le Daimyô pour quelques temps. Chef de la garde hein ? Je crains ne pas en avoir entendu parler jusqu’alors et c’est une véritable tragédie. Qu’est-ce que vous gardez au juste ?


Un léger sourire au lèvre dissimulé par mon masque, je ne pouvais m’empêcher de penser que s’il était responsable de garder quoi que ce soit, notre présence en ces lieux ne pouvait signifier qu’un précédent échec ou une récente promotion de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 539
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Purger nos terres [MV - Kumo] Jeu 8 Juin 2017 - 13:29

Vivre avec la menace du terrorisme à ses portes ne devaient pas être chose aisée. Raito, aussi jeune qu'il soit, n'en semblait pas conscient ou peut-être qu'il s'en moquait complètement. Il était tout simplement naïf sûrement dû à son jeune âge, à ce stade de la conquête et surtout lorsqu'un pays vient tout juste de changer radicalement de camp, il fallait mener une politique de sécurité autoritaire et interdire ce genre de rassemblement, surtout quand des hommes de grandes influences s'y trouvaient. Si attaque il y a, cela donnerait une très mauvaise image de Taki et par extension, de Kumo. Certains hommes influents auraient ensuite trop peur de s'aventurer dans un tel pays et le pire, c'est que cette attaque était très probable.

Dans l'intérêt de Kumo, il fallait donc l'annihiler. En réalité, la tâche est ardue, car il fallait déjouer une attaque avant même que celle-ci soit lancée. L'idéale, mais cela est impossible, serait de neutraliser l'individu avant même qu'il est, ne serait-ce que songé à l'attaque. La réflexion que j'avais faite à Otoke me garantissait une chose : nous n'avons pas la même conception des choses.

On ne m'appelait pas l'éclair indomptable pour rien, on aurait même pu m'appeler l'électron libre, car en effet, je n'obéis à personne exceptée ma conscience. Je suis indomptable ou un espèce d'électron libre qui agit dans un seul but, mais comme il l'entend. Autrement dit, je n'en avais rien à faire de la mission, ce que je voulais, c'était surtout protégé le village et c'est justement par cette mission que je protège le village, c'est la différence avec notre chef d'équipe qui lui mettait l'accent sur la réussite de la mission. En cela, il pourrait y avoir un clash si jamais nous étions confrontés à ce cas de figure.

Je fis un bref tour des lieux et des environs afin de connaître l'environnement dans lequel j'allais oublier et très sûrement, où j'allais devoir combattre en essayant de déceler les points faibles, les failles de la sécurité. Arriva ensuite très vite l'heure de la soirée que j'avais largement dépassée. J'arrivais donc avec un retard assez conséquent à la fête avec ma tenue normale, tout en dissimulant toutes mes armes, mes sacoches, mes bandages, mon bandeau dans un sceau que je dissimulais. Le but étant de ne pas me faire remarquer comme étant un Shinobi, juste un simple homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 314
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Purger nos terres [MV - Kumo] Jeu 8 Juin 2017 - 14:23

Finalement, et à ma plus grande déception, les garçons n'avaient fait aucun effort vestimentaire et c'était bien dommage ! Outre le fait d'être extraordinairement normaux, ils faisaient tache dans ce milieu bourgeois où tous étaient apprêtés correctement. Je vis même quelques personnes rire en les voyant ainsi. Pour Otoke, qui était ouvertement Kumojin dans cette réception, cela ne posait pas de majeurs problèmes. Néanmoins, Shirudo allait rencontrer quelques soucis d'intégration pour une homme seul vêtu ainsi, pas malin.

Poussant un soupir, j'adresse un froncement de sourcil qui voulait tout dire à Shirudo, et trace ma route dans une direction opposée à la sienne. C'est alors qu'on annonce le nom de Sir Meilee, conseiller aux finances. Avec un petit sourire satisfait, je me sers un verre de champagne au buffet et profite du départ de sa femme pour aller lui parler. Quand le chat n'est pas là...

Prenant une mine impressionnée et de grands yeux ouverts, je m'approche de lui et lui tend la main.

« Monsieur le conseiller aux finances ! Mon père m'a beaucoup parlé de vous. Je me présente, Terumi Nori ! La fille du patron des industries Terumi. Il souhaite installer une usine dans le coin mais se pose encore beaucoup de questions, il a malheureusement eu quelques soucis de santé ces dernières semaines, c'est donc moi qui a été envoyée ici mais je vous avoue que je ne sais pas par quoi commencer hahaha … Avez vous quelques minutes à m'accorder pour discuter ? »


Je fini mon monologue par une petite gorgée de champagne tout en jetant un œil discret à sa femme qui semblait bien occupée avec la fameuse « entremetteuse  de la cour ». Bien qu'elle ne représentait pas une menace à proprement parler, d'autant plus que j'étais probablement plus jeune qu'elle, je sais par expérience que la dialogue sera plus simple à instaurer sans elle.

J’espérais tout simplement qu'il me donne son avis sur la tendance financière du pays, et pourquoi pas son avis face au changement que représentais Kumo. Nous y viendrons bien vite. Cette conversation allait être des plus enrichissantes si le conseiller allait dans mon sens. Nuls doutes qu'il ne restera pas impartial et finirait par me révéler son point de vue par rapport au nouveau dirigeant. Peut-être même était-il à la tête des fameux dissidents de ce pays ? A moi de manier les mots correctement afin de lui tirer les vers du nez.

J'espère que tout ce passe bien pour les autres, impossible de les voir de la où je suis. Ils n'ont pas intérêt à venir me parler en tout cas, si je suis associée à eux, ma couverture tombera en moins de deux, et ils l'auront pour de bon leur incident diplomatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Purger nos terres [MV - Kumo] Lun 12 Juin 2017 - 18:13

Les lieux étaient au cœur du palais du Daimyo, c'était une grande pièce rectangulaire avec de grandes portes fenêtres de deux mètres cinquante de haute donnant sur une grande terrasse à ciel ouvert. Il faisait nuit maintenant, et il semblait avoir plusieurs gardes, majordomes et bien évidemment la chef du personnel de maison présente dans l'ombre afin que tout se passe bien. Elle donnait des ordres lorsqu'il manquait quelque chose, notifiant certaines tenues pour que tout soit droit et impeccable. Le tout était éclairé de torchères avec des bougies, et de splendides lustres en cristal. Tout respirait le raffinement et une certaine richesse évidente. Il y avait de grandes tables dressées avec nombres victuailles. On pouvait noter la porte principale, une seconde à son opposée et une plus petite pour le personnel derrière une des grandes tables.

Le chef de la Garde qui semblait clairement être un combattant dans l'âme ou un ancien combattant en tout cas serra avec une forte poigne Otoke. Il eut un grand sourire en posant sa main sur sa poitrine et s'inclinant légèrement. Il semblait regarder la tenue du kumojin et nota en effet la touche certaine de ce dernier.

« Mais le plaisir est pour moi que de rencontrer l'élite des combattants du pays de la foudre ! Nous allons avoir le plaisir de nous voir assez souvent alors si tel est le cas. Le nouveau Daimyo à l'air d'être une personne intéressante de sur crois. »

Edo rit largement à ce qu'il prit comme une boutade à propos de ce qu'il gardait. Il semblait être bon vivant et comme pour le prouver il servit un verre du même vin que le sien au Dobutsu.

« Goûter moi donc cela, il est fort goutu. Je suis chef de la garde civile, ma famille et moi sommes en ce pays depuis de nombreuses générations vous savez ! C'est une place e importante, j'étais déjà en place lors du règne du Daimyo précédent, mais quoi qu'il en soit un peu de changement ne fera pas de mal. Évidemment, je n'ai pas vos capacités de shinobis, mais je me défends fort bien à l'arc ! »

Dit alors le chef de la Garde en s'empressant de prendre son arc afin de le montrer au combattant d'élite. Il fit signe à une des personnes du service, comme si cela devait être quelque chose d'habituel. On put alors surprendre quelques haussements de regards à la future démonstration, agaçant certains visiblement.

« Cet arc est composé d'un bois rare et précieux capable d'atteindre de très longue portée, si on a la force suffisante. Il est unique évidemment et il m'est très précieux. C'est un véritable chef d'œuvre ! »

Comme si cela ne suffisait pas, il passa alors des paroles aux actes en bandant l'arc avec une certaine force pour un civil. On avait mis en place une cible en paille et le chef de la garde fit mouche presque au milieu sous les applaudissements mesurés et surtout polis de l'assistance.

Certaines personnes notèrent la présence de Shirudo avec des sourires polis, mais ils n'allèrent pas dans sa direction ne le connaissant pas. Tout semblait être calme pour le moment et la soirée était joyeuse. Elga elle-même, chef du personnel, vint proposer quelques rafraîchissements à Shirudo avec un sourire.

« Allons monsieur, profitez donc de la soirée, boissons ? Quelques douceurs ? Cela provient de nos propres cuisines et de notre propre chef renommé. »

Elga cherchait sans doute à amener de la conversation et placer Shirudo au cœur de la soirée ou du moins avec d'autres personnes. Ce fut alors ce moment-là qu’une charmante demoiselle magnifiquement habillée par une robe qui avait dû lui couter au moins plusieurs missions de rang B. Kiera s’avança alors avec un verre de champagne à la main, ce fut alors qu’Ozen Meilee lui offrit un sourire charmeur. Il répondit alors d’une voix douce et chaude en prenant la main de kiera lui offrant un baiser par-dessus avec de noble manière.

« Je vous rassure, cela arrive à des personnes très biens mademoiselle Terumi. Je connais fort bien votre entreprise en tout cas, c’est un ravissement pour les yeux de vous rencontrer. Je ne vous ais jamais vu ici, c’est une gageure sans nom. Une usine dans notre beau pays ? Et bien pourquoi pas oui, je conseillerais donc à votre père que trop d’attendre un petit peu le temps que tout cela se calme et se clarifie avant de s’installer, mais ce sera avec un grand plaisir que nous vous accueillerons. Vous souhaiterez à votre père tous mes vœux de rétablissements, et j’ose espérer le voir prochainement ici en pleine santé évidemment. »

Commença alors par répondre le conseiller aux finances d’un grand naturel charmeur, alors qu’il n’avait vraisemblablement jamais entendu parlé de cette entreprise.

« Et bien je vous suggère de commencer par le début, parlez-moi donc de vous. J’ai même toute la soirée si vous voulez pour parler avec vous. »

Dit alors Ozen en glissant la main de Kiera sur son bras, alors qu’il prit également un verre de champagne l’entrainant sur la terrasse dans une lente valse. Tout était bien calme, on pouvait discerner les lumières de la ville en cette belle nuit. Le palais du Daymio dominait ainsi la cité calme. Cela ne troubla apparemment personne de ce qui se passait, et encore moins sa magnifique femme en pleine discussion.

« Que fabrique alors votre famille ? Car avec l’arrivée de notre charmant pays dans auprès de Kumo, certes cela va complexifier le commerce avec l’empire du Shukai, mais il est en tel désuétude, que cela n’impactera que peu la situation commerciale. Nous nous tournerons ainsi davantage en direction du Kumo, de Suna et même peut-être de Konoha qui sait ? L’avantage dans le commerce, c’est qu’il n’a guère de camp véritablement, tout le monde en veut, en désire plus et le chéri au plus haut point. Comment ferait-on la guerre sans commerce n’est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Purger nos terres [MV - Kumo] Mer 14 Juin 2017 - 6:13

Je fus ravi de voir que mon interruption dans la beuverie du chef de la garde ne provoqua pas d’animosité de sa part ou d’un tiers. S’il était toujours intéressant et plus facile de repérer de la colère ou de la haine, l’une ou l’autre ne m’aurait donné que des informations partielles. Bien au contraire, ce fut avec un plaisir apparent qu’il me reçut, saluant le prestige de mon poste et le nouveau souverain qu’on leur avait imposé. Ces flatteries et sourires charmeurs ne me firent pas non plus oublié qu’il était probablement passé maitre en la matière à force de participer à ce genre d’évènement. Je pus néanmoins apprécié sa politesse et sa sympathie qui, à défaut d’être forcément révélatrices, se trouvaient être particulièrement agréables.

- Bien volontiers !

Saisissant alors le verre qu’il me proposait, je le portai immédiatement à mes lèvres non sans en inspecter discrètement le bouquet du vin. Loin d’être un véritable amateur d’oenologie, je souhaitais surtout m’assurer sommairement qu’aucune autre substance indésirable ne s’y était introduite. Mon attention était toutefois bien plus prise par les paroles de mon interlocuteur que par l’odeur ou le gout de mon breuvage.

Comme il ne prit pas la peine de m’expliquer en quoi concernait exactement son poste, j’en conclus naturellement que la garde civile était simplement l’armée non-shinobi du pays, composée des différents gardes qu’on retrouvait dans les villes et sur les grandes routes. A l’écouter, celle-ci semblait être suffisament détachée du pouvoir politique pour résister aux nombreux changements des deux dernières décennies. Si cette impression était correcte, cela impliquait que la garde n’allait pas poser de problème pour l’accomplissement de ma mission, mais il me fallait encore me l’assurer.

Voulant alors me montrer que ses capacités en tant que civil étaient impressionnante et m’expliquer que son arc l’était tout autant, il fit une démonstration de son talent devant toute l’assistance. S’il réussit effectivement à atteindre sa cible, obtenant ainsi nombre d’applaudissement, dont les miens, je ne compris pas vraiment où il souhaitait en venir. Il ne pouvait que savoir que j’étais capable de détruire la cible juste en lançant mon verre de vin dessus.

- Je dois bien reconnaître que c’est une très belle arme que vous avez là et vous ne manquez pas de talent pour vous en servir. J’étais moi-même passionné par l’archerie avant de devenir un shinobi, maintenant, c’est juste devenu… désuet, c’est un peu dommage.

Une remarque incisive suivant quelques compliments, c’était parfait pour rester sympathique tout en instaurant bien un rapport hiérarchique entre la population et les shinobis du Daimyô, comme me l’avait demandé Raito. Ma spécialité n’était ni dans les mots ni dans le comportement avec autrui, mais je faisais un effort tout de même.

- Et du coup, le changement de seigneurie n’a pas l’air de vous déranger plus que cela. Je me doute bien que chacun garde ses réserves pour soi pour ne pas faire mauvaise impression, mais pour quelqu’un qui s’occupe de la garde, cela doit bien poser quelques problèmes au quotidien. Les forces de l’Empire n’ont pas toutes dues s’écraser avec lui et cela ne m’étonnerait pas que certaines d’entre elles tentent de s’en prendre au bien-être de Taki pour saboter les efforts de Kumo. Vous n’avez pas eu des problèmes de ce genre jusqu’alors ?


Si je venais d’entrer dans le vif du sujet, qui était presque la seule raison de notre présence en ces lieux, j’essayai de ne pas montrer un véritable intérêt à ce sujet en me servant au buffet d’un air enjoué tout en parlant. S’il devait se douter que je n’étais pas là uniquement pour m’amuser, ce n’était pas nécessaire de trahir immédiatement mes intentions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 539
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Purger nos terres [MV - Kumo] Ven 16 Juin 2017 - 2:33

L'habit ne fait pas le moine disait-on. Cependant, certains invités de la soirée ne semblait pas avoir connaissance de cette expression pourtant très connue. Il y avait des hommes d'influence, certes, mais visiblement de culture limitée. Cette soirée n'était que le rassemblement d'un ramassis d'idiot que l'on pouvait détruire à tout moment avec une facilité déconcertante. Quand bien même, ils pouvaient me prendre de haut, je pourrais aisément calmer leurs ardeurs.

Pendant qu'ils étaient là, insouciants, comme de vulgaires enfants, j'assurerais leur sécurité. J'étais chargé de les protéger de leur naïveté déconcertante, c'était là, la tâche que l'on m'avait confiée. Nous pénétrâmes dans la soirée tandis que je m'isolais de mon côté, seul, je regardais un peu partout tel un vigile. J'essayais d'être discret tout en surveillant les lieus quand je fus abordé par une femme.

    "Une boisson s'il vous plaît, cela me ferait le plus grand bien. Merci."


Toujours souriant, je tentais de répondre à son invitation. Je saisis donc la perche qu'elle m'a tendue en tentant de démarrer une conversation. Il fallait déjà comprendre un peu la situation, puisque le pays était instable, car il venait tout juste d'être conquis par ceux qui étaient initialement leurs ennemis. Je voulais donc comprendre la situation du pays, comprendre l'intérêt de cette soirée et en quel honneur a-t-elle été organisée...

    "Belle soirée tout de même, vous n'avez pas lésiné sur les moyens. C'est le moins que l'on puisse dire haha. J'imagine que ça en vaut le coup."


Une petite phrase d'introduction afin de briser la glace. Il est vrai que la soirée était, comment dire, bel et bien une soirée de bourges. Beaucoup de riches et d'hommes influents pour une soirée chic, à peu près autant, que les invités. C'était bien dommage de voir que de si gros moyens ont été utilisé pour l'organisation alors que tout allait être réduit à néant par une très probable attaque ennemie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 314
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Purger nos terres [MV - Kumo] Ven 16 Juin 2017 - 17:53

Mon approche avait apparemment semblé cohérente, du moins, à première vue. Les hostilités avaient débutées et chacun des membres du groupe étaient actuellement en train de converser. C'est l'étape la plus difficile qui commençait pour moi, il fallait être dans le rôle à chaque secondes. Je interprétais pas Terumi Nori. J'étais cette jeune femme sensible, chaste et un peu maladroite, qui aimait les gens importants et qui jugeait les gens à leurs moyens.

Le conseiller au finances était un très beau parleur, de plus, il possédait le don de connaître des choses qui n'existaient pas. Riant intérieurement, je remis ça sur le compte de ma beauté fatale qui lui avait fortement donné l'envie de m’impressionner. Il fallait quand même que je fasse preuve de méfiance, les diplomates nous réservent parfois de belles surprises.

« Je vous remercie bien monsieur, cette conversation avec vous sera, j'en suis sure, des plus enrichissantes pour moi. » dis-je, alors qu'il m’entraînait dans une lente valse.

La danse fait partie de mes talents multiples. Je ne me débrouille pas trop mal et connais les grands classiques des balais. Je fais donc quelque pas en sa compagnie sans le quitter des yeux, jusqu'à ce que nous ayons rejoins la terrasse où il m'interrogea sur l'entreprise familiale. Impossible de me prononcer pour le moment, mais il semblait réellement porter de l’intérêt à ce que je racontais, de plus, le petit jeu de séduction qu'il a engager me met dans une position confortable pour lui arracher un maximum d'informations. J'entre donc dans le jeu à mon tour.

« Eh bien, vous m'avez pourtant dit que notre industrie vous était familière. Cela me semblait bien étrange pour une petite fabrique connue régionalement... »
dis-je avec un sourire charmeur qui voulait tout dire, avant de poursuivre, amusée :

« Mon père fabrique des médicaments, divers et variés. L'industrie pharmaceutique est en plein essor, il a donc tout naturellement souhaité étendre son influence. C'est donc sur ce pays dont mes grands-parents sont originaires qu'il a décidé de s'installer. Un choix stratégique, disait-il étant donné sa position stratégique, si ce n'est que depuis, le pays est entre le main de Kumo. Et permettez moi d'émettre un doute … Est-ce vraiment une bonne chose que la village caché des nuages prenne ses aises ici ? Je ne sais pas vraiment quoi en penser et en tant que légitime héritière de l'entreprise je me dois de me poser ces questions, mon père voit le bien partout, il n'est pas assez méfiant et je m'inquiète tellement… »

Je m’efforce de paraître le plus perdue possible, tout en me tournant vers lui avec un regard humide. Oooh, je suis une fille tellement fragile pour le monde cruel du commerce, à l'aide mon preux chevalier !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Purger nos terres [MV - Kumo] Dim 18 Juin 2017 - 17:51

Le chef de la garde semblait d’avantage heureux de pouvoir montrer ses grandes qualités qu’être déranger par la présence de ce nouveau venu. Il avait bien évidemment rapidement compris à qui il avait affaire. C’était un homme qui avait su gardé son poste malgré le changement de propriétaire, ce qui pouvait paraitre original pour un chef de la garde, mais voilà, il était toujours là. Toutes les personnes présentes ici ce soir devaient être bien habituées à ce genre de soirée et à faire de grands sourires. Le vin qu’il avait proposé à Otoke semblait être un très bon cru, d’une grande finesse pour les amateurs accomplis. Il ne semblait avoir rien de spécial dans le vin, à part de la vigne fermentée.

« Je ne suis pas d’accord avec vous, l’arc peut avoir de nombreuses utilisations et avantages selon la situation, mais je doute que cela puisse interessé un combattant de votre calibre ! Hahaha ! »

Dit alors le chef de la garde en riant bien fortement en finissant son verre de vin. Il ne semblait guère être sensible à la petite remarque d’Otoke. Il agita la main avec un léger sourire.

« Ho nooon, pensez-vous. Pour nous cela ne change pas grand-chose, on est toujours nécessaire, même si on a combattu et tenté d’aider à vous résister, mais ce qu’il importe c’est tout d’abord que nos familles puissent vivre en paix. Il faut bien s’adapter à Kaminari maintenant, je ne dis pas que nous ne sommes pas toujours d’accord, mais ce n’est pas comme si on avait le choix. Vous savez, une partie de la population gronde, la situation n’était pas très rose avant, et maintenant ils ont peur voilà tout. Des gens désespérés, c’est ce qu’il y a de pires, et puis, il n’y a pas de pays sans habitant. Je ne peux que vous conseillez de faire preuve de patience et de tact. »

Répondit alors le chef de la garde avec un naturel grandissant. La soirée continuait avec légèreté malgré la situation tendue du pays, la situation changeante qui n’aidait pas à de meilleures dispositions, mais voilà que la haute société vivait toujours de manières aisées.

« Mais j’en suis certain mademoiselle. »

Répondit alors d’un ton charmeur et doux l’homme à Kiera, bien loin de penser qu’elle pouvait mentir apparemment. Il semblait largement profiter de la soirée et de la présence de cette charmante femme, mais étonnement et ce malgré la présence de la sienne. D’ailleurs, elle était déjà en train de danger avec un autre homme.

« Ho oui bien entendu, les industries ne sont pas inconnus de notre petit pays vous savez damoiselle. Ce genre de petit monde, on entend toujours parler d’un petit peu de tout, mais éclairez donc ma lanterne. »

Le conseiller aux finances regardait alors le paysage en tournant légèrement le visage en direction de Kiera.

« Je ne pense pas que Kumo vous refuse votre installation, bien au contraire, cela ne pourra que dynamiser l’économie. Cela ne peut-être qu’une bonne chose. Une bonne chose, je ne saurais vous dire, cela va dépendre des prochains changements et décisions. Il y a bien un risque d’instabilité, mais après les terrains vont augmenter, il faut investir maintenant. A votre père de prendre sa décision rapidement. »



Un jeune servant aux côtés d’Elga sourit doucement, il servit alors un cocktail légèrement alcoolisé avec des jus de fruits avec délicatesse et grande politesse.

« Magnifique oui ! Rien n’est trop beau au palais du Daimyo évidemment, on a beau avoir changer de propriétaire, on ne va pas commencer à servir de simples poissons sur de la paille ! Et puis, on peut finir les restes par la suite. »

Dit alors Elga avec un léger sourire, puis un léger clin d’œil. Le serveur s’approcha alors d’une fenêtre en plissant les yeux. Il en laissa tombé son plateau un peu surpris.

« J’ai l’impression qu’il y a le feu en ville ! »

Aussitôt la plus part des invités s’y dirigèrent étonné pour regarder en allant de commentaires. Un garde fit une entrée fracassante en criant en direction du chef de la garde.

« Des rebelles ont mis le feu à une caserne ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Purger nos terres [MV - Kumo] Sam 24 Juin 2017 - 8:57

A écouter le chef de la garde, celui-ci ne semblait pas bien dérangé par la présence de Kumo à la place du Shukai. S’il avoua tout de même que ses hommes et lui avaient résisté avec eux, je commençai à comprendre qu’ils n’étaient pas aussi attachés à l’Empire que je ne l’imaginais. La situation politique de la région et des autres anciens territoires du Shukai ne m’étaient malheureusement pas familières et j’ignorais donc à quel point ceux-ci pouvaient être fidèles à leur encontre. S’il n’y avait désormais que Taki en considération, il me fallait en apprendre plus sur le sujet si je voulais faire mon travail consciencieusement. Notre mission était du purger le pays de ses dissidents et cela devait commencer par réaliser leur importance et la menace qu’ils représentaient.

- Ne vous inquiétez pas à ce sujet, le Daimyô m’a demandé personnellement de l’aider à faire en sorte que la transition ne se fasse pas au dépend de la population. Il veut surtout rassurer les habitants et faire comprendre à tous que les Takijins ne sont pas les perdants dans cette guerre et cela passe forcément par remettre l’Empire à sa place. Une coopération entre Kumo et les habitants de ce pays sera forcément nécessaire si on veut retrouver la paix, et croyez-moi, il n’aime pas les conflits.

Je ne savais pas si ce Edo Yukimura avait déjà rencontré Raito et j’en doutais un peu, mais je commençais à me dire qu’il allait être un interlocuteur régulier et j’étais content de voir qu’il était au moins sympathique. N’étant pas un spécialiste pour obtenir des informations de quelqu’un par la diplomatie, ce n’était pas mon intention première. Établir une relation cordiale était déjà un bon début et vu qu’il n’était qu’un garde civil, cela ne risquait pas d’être trop difficile de l’exécuter en cas de problème. Au final, la mission était de purger le pays et empêcher des attentats était plus difficile que de punir leur responsable.

Je fus alors interrompu dans mes pensées par un bruit métallique qui attira l’attention d’une partie de la salle. Un serveur regardait par la fenêtre tandis que d’autre invités se mirent à l’imiter. C’était apparement un incendie, rien de bien préoccupant. Je fis toutefois mine de m’en intéresser, même si ce n’était pas vraiment mon problème. Ce fut par contre lorsqu’un garde apparut brusquement pour annoncer qu’il s’agissait d’une attaque de rebelle que je devins réellement intéresser. Il ne s’agissait plus de sauver quelques vies, mais aussi d’envoyer un message à ceux présents.

- En parlant de conflit…

Je terminai alors mon verre d’une traite avant de le reposer et de me précipitai en direction de la sortie. Je jetai un rapide coup d’oeil à mes deux coéquipiers pour voir leur réaction avant de sortir. D’un court sifflement, j’appelai Karyuudo qui volait autour du bâtiment.

- Rends toi à l’incendie, ce serait une attaque de rebelle, essaie de les localiser. Je te rejoins le plus vite possible.


- Va falloir que je les remercie, je n’aurais pas à attendre toute la nuit au moins.


Karyuudo était plus rapide sans moi sur son dos, et surtout, il était bien plus discret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 539
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Purger nos terres [MV - Kumo] Jeu 29 Juin 2017 - 22:00

Une soirée de feu, c'est le cas de le dire. Il y avait une bonne ambiance, les gens étaient appréciables, généreux, ouverts, mais complètement inconscients. Quelques secondes d’inattention au cours desquelles je m'autorisais à discuter avec une femme et un serveur et voilà que quelques énergumènes se sont autorisés quelques folies qu'ils allaient très vite regretter.

J'étais d'ordinaire imperturbable, appliqué et concentré sur ce que je fais, mais là je devais l'admettre, je n'y ai vu que du feu. Il s'agissait sûrement d'une diversion : je vis autour de moi, que ce soit Otoke, moi-même et même Kiera, nous étions tout les trois occupés par des individus qui nous distrayaient, ce que je trouvais donc très étrange.

C'est le serveur qui en laissa tomber son plateau qui le remarqua alors ; étrange donc. S'il s'agissait bien d'une diversion comme je le prétendais, pourquoi donc m'avoir prévenu ? Il n'était peut-être pas impliqué dans l'histoire, mais la femme l'était peut-être, d'ailleurs, elle n'a pas vraiment réagi à cela ce que je trouvais donc étrange. Il se pourrait même que l'incendie soit un leurre, car il était étrange que la caserne se soit incendié comme ça d'un seul coup par pur hasard ou accident.

Je pense qu'ils souhaitaient nous obliger à sortir de là afin d'entamer leur véritable offensif là où ils souhaitaient réellement viser. J'avais beaucoup trop d'expérience pour pouvoir me laisser duper par ce genre de ruse, il en fallait plus pour m'avoir. Cependant, il se pourrait que je fasse fausse route, j'étais peut-être simplement complètement paranoïaque. Dans le doute, je préférais n'avancer aucune théorie avant d'avoir de preuves avérées.

Je fis mine d'être surpris sans réellement réagir à cela, je me contentais d'observer plutôt que de paniquer. J'attendais que des hommes sortent de leur tanière et fassent irruption en vue de s'attaquer à leurs véritables cibles, puis si rien de tout ça n'advenait, je n'aurais qu'à bouger mes fesses.

    "Qu'est-ce qui se passe ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Purger nos terres [MV - Kumo] Ven 14 Juil 2017 - 16:47

3 jours pour poster avant exclusion de @Hayame Kiera
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 314
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Purger nos terres [MV - Kumo] Dim 16 Juil 2017 - 22:46

La soirée se déroulait lentement, les convives s'amusaient, bien loin de se douter qu'une charmante demoiselle glissée parmi eux jouait de ses charmes pour prendre la température du pays.

Le conseiller aux finances continuait de dialoguer avec moi avec toute l'assurance qu'un homme d'influence pouvait avoir. Il était solide et parfaitement encré dans son rôle. Peut-être était-il en poste depuis longtemps ?

« J'apprécie sincèrement votre attention et vos bons conseils. Je serais ravie de vous consulter à l'avenir pour des entretiens plus prolongés. C'est en tout cas une merveilleuse rencontre qu'une jeune femme comme moi ne pouvait qu'espérer. »

Puis, me plongeant dans un silence, je m'accoude à la barrière du balcon tout en faisant en sorte de m'appuyer légèrement sur le sire meilee. C'était une belle nuit pour travailler. Rarement la situation avait été aussi paisible et plaisante durant mes missions à l'étranger. Je n'avais plus rien à tirer de cet homme, du moins, rien d’intéressant. Peut-être était-il temps de passer à une autre cible...

Seulement, une légère agitation à l'intérieur vint me tirer de mes songeries. La plupart étaient rivés aux fenêtres, regardant dans une direction opposée à la mienne.

« Nous ferions mieux d'aller voir ce qui se passe.. » dis-je inquiète.

Une fois dans la salle de réception, plusieurs cris de stupeur s'élevaient dans la foule. Un homme affolé m'appris enfin la raison de toute cette attention.

« La caserne … elle est en feu, les rebelles ! »

Ah, c'était bien le moment ! Il faut que je m'en aille d'ici au plus vite, Otoke et Shirudo doivent déjà être sur le coup !

Paniquée, je me retourne face au conseiller aux finances.

« M...Mon père ! Il loge près de la caserne, je dois y aller ! »

Sans réellement lui laisser le temps de répondre, je soulève ma robe et commence a détaller loin d'ici. Une fois hors de la vue des convives, je sors en trombe du palais et me débarrasse de mes talons.

« Henge ! »
Pas le temps de me changer pour de vrai, le henge est le seul moyen de me débarrasser de ma robe envahissante. Ma tenue désormais transformée en celle que je porte habituellement, je parcourt les rues à toute vitesse en direction de la colonne de fumée non loin d'ici.

C'est par les toits que j'arrive finalement à ma destination, me permettant de prendre le foyer de haut pour mieux constater les dégâts. L'incendie à déjà ravager une bonne partie de la bâtisse, et forcément, les secours n'ont pas pu intervenir. Me plaçant stratégiquement sur une cheminée pour prendre le feu de haut, je compose des mudras.

« Suiton, suishousha »

Après un court instant une énorme quantité d'eau se forme devant moi et déferle sur le feu. Il ne faut que quelques secondes et une bonne quantité de chakra avant que les dernières flammes ne s'évanouissent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Purger nos terres [MV - Kumo] Mar 18 Juil 2017 - 8:45


« C'est extrêmement important que la population soit bien traitée, l'emprise de l'empire fut pesant, mais nous nous rappelons encore quand nous étions libre. Certains voient que l'on échange un maître pour un autre, mais pas moi ! »

Conseilla alors très sérieusement le chef de la garde dans un échange avec Otoke. Il savait évidemment à qui il parlait, et Edo devait mesurer ses paroles. Il semblait être gêné de parler de ce genre de choses dans le palais du nouveau dirigeant du pays, et visiblement le Yukimura ne savait guère mentir ou palabrer. La discussion avec le chef de la garde fut interrompu par le début d'une attaque rebelle. Edo se dirigea alors toujours avec son arc vers la grande terrasse pour mieux voir la situation. Tandis que Otoke donna des ordres à son oiseau, ce dernier s'envola et put voir de loin des flammes dans un bâtiment. À mesure qu'il se rapprochait en volant, soit bien plus rapidement qu'à pied même pour un ninja, il pouvait voir un rassemblement de personnes autour du feu, mais difficile de leur dire combien et surtout ce qu'il faisait là pour le moment. Le conseiller aux finances accompagné de Kiera rentra alors dans la grande salle au vu de la situation.

« Oui vous avez raison. »

Puis Kiera prétexta que son père logeait prêt de la caserne, et qu'elle devait y aller rapidement. L'homme la laissa partie alors, mais en lui disant de faire attention, la situation n'était guère très calme.

« Faites attention, vous devriez laisser faire les forces de sécurités, les rebelles pourraient bien s'en prendre à vous, mais vous n'aviez pas dit que votre père n'avait pas pu venir car il était malade ? Voilà qui est étrange, mais j'ai dû mal comprendre. »

Meilee sembla alors ignorer le fait qu'une gamine souhaitait se dépêcher de courir au décent d'un pareil danger. La responsable des serviteurs du palais semblait en effet imperturbable comme si elle avait vécu tant de choses qu'un incendie en ville n'allait pas l'inquiéter. Il était évident que le feu à la caserne n'était pas par hasard. Alors que Shirudo se rapprocha des convives qui observaient avec plus ou moins de peur ou d'intérêt le feu en ville, il put entendre les commentaires. Certains commençaient à se demander si les rebelles allaient venir jusqu'ici, d'autres tentaient de dire qu'ils avaient des forces de sécurité et les kumojins. C'étaient eux les responsables du pays maintenant. Tout le monde allait de leur commentaire, et visiblement le tout à chacun n'avait yeux que pour la situation en ville visible par les grandes fenêtres. Un badeau finit par parler à Shirudo conscient qu'il était quelqu'un de Kumo.

« Vous vous rendez compte ! Ils sont fous de brûler une caserne, c'est bien seul le peuple qui va en payer le prix ! Cela ne mène à rien ! J'espère que Kumo est à même de régler la situation.... Au moins on est à l'abri ici au palais n'est-ce pas ? »

Alors que Kiera courut le plus vite possible en direction de la caserne, à mi-chemin, elle fut rattrapée par Otoke dans son désir de s'occuper du feu. Cependant une flèche enflammée fut apparemment tiré en l'air depuis ce qui semblait être la terrasse du palais. Tout le monde dans la grande salle regardait la ville, alors il était bien possible qu'ils n'aient pas remarqués ce fait. Est-ce que le duo allait poursuivre leur course jusqu'en ville ou ferait demi-tour ? Visiblement Shirudo n'était pas présent aux côtés de Kiera et Otoke, sans doute était-il encore au palais. Autour de la caserne cela semblait être la panique avec ce tiré de flèche enflammée et les assaillants semblaient se disperser bien rapidement dans les rues de la ville au milieu des passants à regarder les flammes. Tout ceci semblait être parfaitement ordonné et attendu put voir alors l'aigle du Dobutsu. Kiera pouvait toujours poursuivre sa route afin d'éteindre le feu avec sa technique, libre au choix d'elle et du chef d'équipe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Purger nos terres [MV - Kumo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-