N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Gueule de bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

Message(#) Sujet: Gueule de bois Mer 24 Mai 2017 - 12:52

Réveil à la tête lourde, esprit nimbé d'une purée de pois bien trop pesante. Langue assez pâteuse pour coller dans tous les coins du palais, parfum de fermentation buccale typique témoignant de la folie de la soirée passée. Les muscles engourdis alors que certaines douleurs osseuses regagnaient la surface, Mikami tentait vainement de reconnecter ses paupières à son cerveau ; bien que sa position, pas des plus inconfortables, le maintenait inerte par une certaine suffisance. Était-il assis, allongé ? Du côté de quel mur était-il tourné ?

- hm…

Son crâne bascula sur le côté. Le sang qui coula sur son visage ne le perturba pas pour autant, et il faillit replonger dans les limbes. Mais ce fut des profondeurs oniriques que jaillit une interrogation qui remonta en son esprit comme une torpille… « Où suis-je ? »

Ses yeux s'ouvrirent avec une énergie d'outre-tombe, le retour brutal du jeune homme au monde des vivants ouvrant soudainement ses poumons afin que ne s'y glisse une grande inspiration. Les lumières revinrent trop vivement, à moins que ce ne soit lui qui soit resté trop longtemps les yeux à semi-ouverts. Il lui faudrait un peu de temps pour accepter la réalité et y voir clair.

Son crâne se mit à lui faire mal, sérieusement mal. Puis ses organes olfactifs se réveillèrent à leur tour et les premières particules qui l'atteignirent provoquèrent un réflexe bien connu quoi qu'assez frénétique : propulsion depuis la chaise et les genoux s'écrasaient au sol pour être rapidement suivis par deux mains qui s'y plaquaient à leur tour, retenant la tête qui déversait du plus profond de sa gorge le travail inaccompli de ses entrailles.

Un filet long comme trois doigts s'écoulant du coin de ses lèvres, Mikami haletait. Dans la flaque de sucs gastriques aussi acide que ce qu'elle était dénuée de nourriture - ce qui ne lui ressemblait pas – perlaient quelques gouttes de sang qui glissaient le long de ses mèches de cheveux. C'était comme si on avait essayé de le scalper, à plusieurs reprises et même depuis l'intérieur du crâne. Étrangement, il ne semblait pas y avoir énormément de plaies. Cependant ce fut en y glissant la main qu'il en retira deux senbons, marqués de sceaux inactifs depuis un long moment.

Comme une réminiscence de la veille, une traînée de bulle remontant tour à tour à la surface, le Yorurai se vit lancer trois senbons identiques sur un shinobi à deux mètres de lui. Un autre lui sauta dessus soudainement, prêt à l'embrocher de son tanto. Précipité, trop imprécis, il ne put reprendre de bons appuis après l'esquive et l'assaillant se vit violemment retenu par la gorge, de front, avant qu'une jambe faucheuse de lui emporte les pieds pour le mettre tête en bas et qu'il se voit jeté contre une paroi, retombant sur la nuque qui se brisa aussitôt.

Noyé dans la confusion, Mikami respirait de plus en plus fort. En face de lui, dans la pénombre, jaillissait bien trois senbons de la bouche d'un homme dont les habits étaient recouverts de sang, tandis qu'à gauche se trouvait un homme les jambes en l'air, la nuque en équerre et le cou violet. Son pouls s'accélérait, pourtant il savait ne pas être tombé entre les mains de kumojins… voici comment ceci avait plus ou moins commencé :


* * *

- Tension ?
- Son pouls est faible… on dirait que nous sommes en train de le perdre. Mais c'est étrange, bien que ses battements de cœur soient des plus lointains et espacés… ils sont d'une régularité sans faille.
- … Quantité de chakra ?
- Il semble avoir récupéré ce qu'il a perdu lors de notre affrontement…
- Tandis qu'on dépense le notre sans compter ni obtenir la moindre information !! Où en es-tu, Shoju ?!
- J'ai pu pénétrer son esprit, mais il m'est impossible d'accéder à quoi que ce soit concernant les Yorurai… Une barrière gigantesque retient la partie la plus sombre de son chakra et tout ce qui y est affilié. Si je l'ouvre, mon esprit risque d'être noyé dans le sien !
- C'est sûrement une technique de défense subconsciente... Ibani ! Aspire son chakra, on va faire péter cette barrière…

- Le sceau d'entrave faiblira dans ce cas là…
- Fais ! Je m'occupe de le calmer si il se lève…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Gueule de bois Mer 24 Mai 2017 - 12:59

- C'est sûrement une technique de défense subconsciente... Ibani ! Aspire son chakra, on va faire péter cette barrière…
- Le sceau d'entrave faiblira dans ce cas là…
- Fais ! Je m'occupe de le calmer si il se lève…

...avait-il dit en dégainant son tanto et se plaçant à distance raisonnable. Du coin d'un œil difficilement ouvert, le sabreur pu voir le shinobi relié aux sceaux d'entraves qui maintenait tout son corps à cette chaise lâcher le mudra qu'il n'avait eu de cesse de tenir pour se lancer dans une nouvelle série. Effectivement, le sceau d'entrave faiblissait sensiblement. Son laps de temps serait court, d'autant qu'ils étaient sept et lui seul, de plus sous d'étranges sédatifs. Mais cette faible marge de manœuvre qui s'offrait à lui à cet instant était l'occasion qu'il avait attendu depuis le début, la raison pour laquelle il résistait à toutes leurs tentatives. Le temps d'un tour d'horizon, d'une brève inspiration…

- Son pouls repr… AAARGH !

Tous les individus, interpellé par le cri et le fracas de la chaise contre le sol, se tournèrent vers la scène. Leurs poignets s'étaient enroulés l'un autour de l'autre, mais plutôt que de lui prendre le pouls Mikami lui avait brisé le sien, enchaina avec son avant-bras puis son épaule, dont il écrasait les os sous de puissants coups de l'extérieur de la main. Dans cette dégringolade à l'accélération exponentielle, un dernier coup frappa son oreille comme pour que son esprit ne sorte de sa boîte crânienne. Il se servit de cet homme pour se protéger du tanto et repoussa les deux corps en un début de rotation, tournant des talons en délogeant trois senbons logés sur son cuir chevelu.

L'un d'eux devait être éliminé en priorité et rapidement s'il voulait réellement sortir de ce pétrin. Celui-ci criait comme pour accélérer son jutsu… Mikami avait assez pivoté pour le voir du coin des yeux, allongeait son bras en laissant fuser les trois aiguilles ninjas…


* * *

Bien que son cri fut nettement coupé, la façon dont il s'était subitement arrêté résonnait encore dans l'esprit martelé du jeune shinobi. Après quelques secondes de panique, la mémoire lui revenait et s'agençait dans sa quasi-totalité. Une nuit durant il avait été torturé ici, dans cette grotte que ne traversait qu'un rayon de lune s'exprimant dans la poussière. À cette heure-ci, un agréable bain de soleil se déversait sur un losange de terre couvert de sang tandis que d'innombrables variétés d'oiseaux s'égosillaient tour à tour pour chanter leur joie de vivre un matin si léger.

- Vous vous foutez vraiment de ma gueule… Où est mon sabre ?

Bien sûr il n'eut que l'écho de la masse qui s'agitait au sein de son crâne, mais ni les oiseaux ni les corps de ses ennemis ne lui répondirent. Combien de temps cette histoire avait-elle réellement durée… Qu'était-il advenu du Shûkai et de Kaminari ? C'était comme si toutes ces histoires s'étaient vues stoppées net, et qu'il se retrouvait ici, défait de toute notion du temps. En réalité, il doutait que son absence ait été aussi courte. Il avait beaucoup de chose à chercher au pays de la foudre et Kumo constituait une cible personnelle, au-delà de tout conflit opposant le village caché à l'empire des pays neutres.

Quelque chose lui disait que l'univers avait changé. Les étoiles montraient un nouvel alignement, l'air ambiant bien plus humide que celui des montagnes dans lesquelles il était censé se trouver. Même pour une grotte. Pourtant le ruban qu'il portait comme ceinture provenait bien du temple Raigetsu…

Un vaste état de confusion l'envahit à nouveau, le replongeant dans les abysses de sa condition d'amnésique, comme si tout recommençait et recommencerait encore et encore, lui ôtant les parcelles les plus chères à son esprit, déconstruisant petit à petit la personne qu'il était afin de la conduire vers une mort spirituelle qui semblait vouloir l'attirer à lui choc après choc, étape par étape... lentement… sûrement.

Saisi d'une rage inexplicable, Mikami placardait ses mains contre ses tempes, secouait la tête puis tout son corps en titubant frénétiquement, expulsant des râles colériques et animales entre deux rangées de dents serrées. Il en vint à se placarder contre un mur qu'il refrappa de toute sa force. On put entendre une lame glisser entre la roche, et Raigetsu tomba du plafond, suivi d'un filet de sang loin d'être frais puis du septième corps manquant à l'appel. Le sabreur regarda son katana en silence avant de soupirer puis de le ramasser avec une nonchalance caractéristique qui témoignait du retour de son esprit… de l'équilibre qui le maintenait encore en vie.

Il se faufila d'un bond par la crevasse qui séparait la grotte de l'air libre et resta un moment immobile avant que ses yeux ne s'acclimatent à nouveau à une telle lumière. À l'odeur et à l'ouïe il put constater se trouver en forêt. Quand il put rouvrir un tant soit peu les yeux, il distingua les énormes troncs pluricentenaires s'élevant dans les cieux en transperçant la brume telles des colonnes célestes que les dieux avaient piquées ici.

Au pied d'un des arbres le reste d'un feu, des déchets de nourriture, un journal, et une veste d'uniforme. Le Yorurai se pencha sur cette dernière, l'examina et n'y reconnut aucun village ni aucun clan ; en revanche il en arracha le blason et le glissa dans une des ses poches intérieures.

Puis il ramassa le journal, perdu et calme, prêt à tout mais inconscient de ce qu'il allait y trouver…

« Offensive massive de l'Empire sur le pays de la foudre. »

« Défaite du Shûkai […] mort de l'Empereur »


« Taki conquis par la foudre, nombreuses et profondes instabilités dans tous les pays de l'ex-empire »

Il ne sut quoi penser, si c'était un rêve ou un nouveau genjutsu, mais il savait, même inconsciemment, reconnaitre quand il essayait de se mentir à lui-même. Ce n'était pas la chute de l'empire qui le touchait le plus, mais l'évaporation totale des liens qui unissaient chacun des pays auparavant rassemblés sous la bannière et les rêves de l'alliance. Un coup de grâce, porté de concert par les esprits belliqueux.

Kakeshuou, Kumogakure… Des statues différentes taillées dans la même pierre. Aujourd'hui, l'une d'elle tenait encore debout et son ombre venait d'assimiler celle du démon qu'ils avaient apparemment vaincu.

Son esprit s'agitait à nouveau, les questions et les regrets bourdonnaient à toute vitesse. Jetant le journal dans les braises qui y trouvèrent un nouveau combustible, Mikami bondit vers le Sud-Ouest le poing et les dents serrés, laissant ces grands noms écrit à l'encre brûler derrière lui.

Une poignée de personnes pourrait lui donner les informations qui lui manquaient et lui faire un état complet de la situation. S'il espérait retrouver la majorité d'entre eux en vie, il y en avait une qu'il fallait qu'il retrouve en priorité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Gueule de bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni-