N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 L'Essaim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1594
Rang : SSS

Message(#) Sujet: L'Essaim Dim 28 Mai 2017 - 1:23

La route défilait sous leurs roues, tout comme le paysage autour d'eux. Au volant de la voiture et avec un bandana dans les cheveux, Natsuki conduisait avec le toit ouvert. A ses côtés se tenait Tengoku, le médecin/prêtre/explorateur/scientifique/geek qu'il avait recruté au Pays des Vagues. Ils avaient traversé à nouveau la mer ensemble puis débarqué au Pays du Feu pour se rendre au Temple de Kyubi, là où Miko et éventuellement Eichiro les attendaient. Ils avaient donc encore un bout de chemin devant eux.

« Tout dépend vos critères de beauté. »
répondit Natsuki.

Ce qui était hypocrite quelque part, vu que même si une personne pouvait être trouvée '' belle '' par des individus et non par d'autres – ce relevait de l'ordre du point de vue -, il y en avait d'autres qui rentraient indubitablement dans l'une des deux catégories de façon tranchée. Et c'était en général ce genre de réponse là qui était attendu.


« Lorsqu'elle ne vous jette pas un regard qui vous dit '' Je vais te dévorer tout cru, littéralement '', Miko a plutôt un visage séduisant, même si je la trouvais beaucoup plus craquante à ses seize ans. Pour le reste par contre, je ne suis pas en mesure de vous donner davantage de détails : je ne l'ai jamais vu sans au moins sept couches de vêtements sur elle. »


En été, quand elle était le moins couverte.


« Cela relève d'une importance quelconque ? »
lui demanda Natsuki en haussant un sourcil dans sa direction. « Personnellement, ce n'est pas sur ses charmes que je compterai quand nous nous retrouverons face à un Démon à Queues. Car oui, si nous ne serons que quatre, c'est essentiellement grâce à elle. J'ai peut-être la force de trois hommes, mais elle, elle dépasse largement le millier. »

Pour Tengoku, il ne savait pas trop, mais ce n'était certainement pas pour ses muscles qu'il avait pensé à lui.


« Être plus nombreux serait problématique. Nous attirerions plus facilement l'attention, et je crains que nos proies tout comme les autres nations militarisées se montreront, au mieux, très nerveuses si elles nous remarquent en groupe important. Même si bien sûr, le but du jeu est de ne pas de se faire prendre. »


Être hors-la-loi n'était pas grave, c'était se faire attraper qui n'était pas bien.


*******************


Natsuki gara la voiture près du temple – même si garer était un grand terme, vu qu'il n'y avait pas de place prédestinée à cette fonction -, et passa par-dessus sa portière sans l'ouvrir, par simple plaisir de le faire.


« C'est ici. »
montra Natsuki, au cas où l'immense temple reconstruit il y a quelques années avait échappé à la perception de Tengoku. « Venez avec moi, nous allons les attendre à l'intérieur. »

A moins que c'était eux qui étaient attendu. Ils allaient vite être fixé.


*******************

« Bonjour Miko. Bonjour Eichiro. »
salua Natsuki une fois que tout le monde fut réunit dans la pièce réservée par l'Aburame, et loin des oreilles indiscrètes.

Il allait sans dire que Natsuki utilisa à nouveau l'une de ses cartes sertit d'un sceau de silence.


« Je suis content de voir que vous avez décidé de venir avec nous Eichiro. Bien, permettez moi de commencer par faire les présentations, vu que je suis le seul dénominateur commun entre les quatre éléments que nous sommes. »


Il s'approcha de Miko afin de se tourner vers les autres.


« Miko, voici Tengoku Suchiro. Il est le médecin geek dont je vous avais parlé lors de notre dernière discussion il y a deux semaines. J'ai dans l'idée que pour ce qui est d'étudier les Démons à Queues, nous trouverons difficilement plus passionné et plus efficace que lui. Surtout que j'ai cru comprendre qu'en compensation de ses services, il ne demandait pas beaucoup plus que le loisir d'assouvir sa curiosité vis-à-vis de nos cibles. Mais il vous le confirmera lui-même, ou me corrigera si je suis dans l'erreur. »


Il désigna ensuite du bras, main ouverte et paume orientée vers le plafond Eichiro, parce qu'il était impoli de montrer du doigt.


« Ensuite, nous avons ici Eichiro Yamanaka. »


Il s'arrêta là pour deux raisons. La première était que Tengoku n'avait pas besoin de savoir que Eichiro était un déserteur, et que Miko savait déjà pourquoi il avait déserté, vu qu'elle fut jadis membre de la Racine elle aussi.

La seconde raison était parce qu'il n'avait toujours absolument aucune idée de pourquoi Eichiro était là, et de ce qu'il allait apporter au groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jonin
Messages : 914
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'Essaim Dim 28 Mai 2017 - 11:54



Le grand jour était arrivé, le séjour à Konoha ne s'était pas aussi bien déroulé que ce qu'avais imaginé Eichiro, il s'attendait à ce que son statut de déserteur soit une barrière entre lui et les autres villageois, mais peut-être pas à ce point là. Soit, de toute façon il n'allait pas restait longtemps et il était déjà très heureux d'avoir passé un peu de temps dans l'enceinte du village sans risquer d'être exécuté comme les traîtres, cette immunité était très plaisante à vivre et la nostalgie le gagnait un peu plus chaque jour qu'il passait dans les rues de Konoha.

Mais aujourd'hui Eichiro passa les Grands Remparts le dos chargé de son sac plein à craquer, il emprunta le sentier en terre qui sillonnait les forêts de Hi en saluant les voyageurs sur son passage, savourant cette ultime moment de quiétude avant que les choses sérieuses ne commencent. Dans son sac, des rouleaux de parchemin marqués de sceaux divers, renfermant de nombreux pantins, des pièces de rechange, des outils, du matériel ninja et tout ce dont il pouvait avoir besoin pour ses prochains voyages.

Direction le temple de Kyubi, au sud de Konoha en plein cœur des forets verdoyantes.

***

Armé de son sourire ravageur, Eichiro arriva au lieu de rendez-vous. Il reconnut Miko déjà installée ainsi que Natsuki accompagné d'un inconnu, probablement le dernier membre de l'équipe. Même si l'envie lui brûlait les lèvres, le Yamanaka préféra laisser ses cigarettes dans la poche de sa veste et il se contenta d'hocher la tête en guise de réponse.

L'ultime membre était donc ce Suchiro, un "médecin geek" passionné des Démons à queues... Un à un, Eichiro observa les visages des personnes présentes, voilà donc les personnes avec qui il allait affronter les créatures les plus puissantes et sauvages du monde. Si il avait une confiance quasi-totale en Natsuki et Miko dont il connaissait (au même titre que le reste du Yuukan) la puissance démesurée, il devait encore se faire un avis sur les capacités de ce docteur.

Grâce au Nara les présentations étaient faites, Eichiro posa son sac et il prit place sur une des chaises autour de la table (oui parce que y a une table et des chaises, on est pas des chevaux), les deux mains jointes et posées sur le bois, il avait hâte d'entendre le petit speech de l'Aburame qui avait prit l'initiative de lancer ce groupe, elle était donc la cheffe même si d'après Natsuki, tous étaient sur un pied d'égalité.

» Ouais, bonjour tout le monde. - dit le marionnettiste.

Il posa son regard azur sur l'ancienne Daimyô, prêt à l'écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1183
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'Essaim Dim 28 Mai 2017 - 22:43

- Disons que j’ai une passion pour les courbes féminines égale à ma passion pour la Science, me contentais-je de dire en riant.

Pour beaucoup, c’était une tare d’être à ce point obnubilé par les femmes, mais pour moi, ce n’était nullement un frein à quoi que ce soit. Je continue mon existence et mes recherches. Pourtant, malgré moi, je me terre dans le silence à chaque fois que je disais ça. Je ne pouvais pas m’empêcher de repenser à Saori, petite souris grise devenue jeune femme vengeresse, ainsi qu’à l’Autre, que j’ai eu à tuer. C’était bien à cause d’une « courbe féminine » que je me retrouvais dans une telle situation, et dans une telle aigreur, aujourd’hui. Je soupire, préférant fermer les yeux pendant que Natsuki nous emmener au temple de Kyubi.

***
La fine équipe était donc réunie. J’observais tour à tour chacun.

Nous avions donc Aburame Miko, ancienne Hokage et Daimyo. De souvenir, les Aburame avaient une grande affinité avec les insectes. Une personne un tantinet simplet d’esprit se contentera de dire « beurk, et c’est nul », mais une personne censée se méfiera à raison des membres de ce clan. En effet, en dehors d'être absolument immonde, un insecte pouvait receler des choses pas très sympathiques, voire empoisonnées. C’est un expert des poisons qui vous en parle.

Ensuite, il y avait ce Yamanaka Eichiro, un clan apte à comprendre les connexions et fonctionnements complexes du cerveau humain. Je ne pouvais m’empêcher de sourire devant les milles possibilités que ce garçon aux cheveux blonds allait m’offrir, que ce soit pour mes études quotidiennes que pour mes études sur les Bijuus. Je ne voudrais nullement gâcher la surprise, et par conséquent, je me garde la question à un potentiel tête-à-tête, s’il y a un tête-à-tête. Encore, fallait-il qu’il a le cœur d’accepter, et d’honorer sa promesse.

Puis, c’était Nara Natsuki. En raison de son ascendance familiale, on pourrait imaginer qu'il soit un grand stratège. Cependant, stratège ou non, il n'y avait pas meilleur expert pour prendre l'avantage dans un combat sur un terrain. Les Nara manipulaient les ombres, et pouvaient dès lors immobiliser bien des personnes et des choses. En effet, connaissez-vous une personne ou une chose sans aucune ombre ?

Pour finir, il y avait moi. En théorie, je n’avais pas vraiment une spécificité clanique comme eux. Je maîtrisais très bien le Kinton, voire bien mieux qu'un Kinzoku, mais je n'en portais pas le nom pour autant. Enfin, ce n'était pas ma force de frappe qui était recherchée, mais davantage mes capacités intellectuelles et plus particulièrement mes recherches qui allaient plus ou moins en ce sens. Être le rat de bibliothèque de l'équipe ... Un rôle qui ne me dérangeait nullement.

- Je suis un prêtre du temple Benzaiten, et médecin itinérant qui s’intéresse aux origines des Hommes, et du Chakra. Les Bijuus ne sont qu’un chapitre dans cette recherche, qu’une piste pour accéder à une nouvelle étape. Ainsi, ma seule demande serait d’avoir un morceau du corps de chaque Bijuu et si possible, un échantillon de chakra, afin que je puisse étudier entièrement leur composition, indiquais-je, sans aucune honte vis-à-vis de ma demande. Comme dit, si je risquais ma peau, autant la risquer pour quelque chose qui en valait la peine et non pour une histoire d'idéaux ou de sauvetage du monde. Je me fichais de ces dernières considérations. Le monde allait bien se porter, juste avec une énième cicatrice. Une pensée que je me gardais pour moi.

Je me tais donc, lançant un regard tour à tour à chacun. J’aurais voulu dire bien d’autres choses, mais bien des regards étaient tournés vers Aburame Miko. Je fis de même, mais en étudiant de la tête aux pieds la demoiselle. Une déformation professionnelle, comme personnelle, je ne pouvais pas m’empêcher d’étudier toute personne rencontrée et davantage toute femme rencontrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3512
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: L'Essaim Lun 29 Mai 2017 - 9:04

Tiquant légèrement à la salutation du Yamanaka, la mâchoire de l’Aburame se crispa d’autant plus sous le regard du médecin geek. Tout cela démarrait vraiment bien décidément. Impolitesse sur impolitesse. Assise dans la salle de réunions des prêtres du Temple, l’Aburame resta silencieuse encore un instant, ses coudes posés sur la table circulaire, ses mains jointes devant elle. Avoir été Daimyô et Hokage et ainsi avoir fréquenté tout le gratin avait ses avantages, comme celle de chasser un groupe de religieux de l’une de leur salle … Chose qu’elle avait pu faire car la Grande Grue avait confirmé que leur rp était terminé et qu’elle le conclurait au prochain tour en la faisant partir sans encombre.

    Bonjour et merci à vous d’avoir fait le déplacement jusqu’ici.


Fit-elle toujours assise, ses mains toujours jointes alors qu’elle les dévisageait tous deux.

    Concernant vos requêtes monsieur Suchiru je vous propose d’en reparler quand nous serons face à la situation. On dit souvent qu’il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. J’ose penser que ce dicton est encore plus pertinent lorsqu’il s’agit d’entités toutes puissantes. Penser que nous arriverons à tous les traquer et les abattre est un doux rêve, et ce alors que partout dans le monde déjà plusieurs autres groupes à l’image du nôtre doivent se former.


Rompant l’étreinte de ses mains, elle fit craquer à l’aide de son pouce son auriculaire, avant que son regard ne vire vers le doré, l’espace se déformant entre les deux protagonistes puis devant l’Aburame, laissant apparaître deux dossiers identiques.

    Voici les informations que nous avons actuellement sur les Bijuus existants. Natsuki vous a je pense déjà énoncé le but qu’aurait notre escouade. La traque et l’annihilation des différents Bijuus hantant ce monde. Comme l’ont prouvé tour à tour Sanbi, Ichibi, Gobi, Rokubi et Kyûbi ces dernières années, les Bijuus représentent un danger pour l’humanité. Destruction de Kiri, attaque sur Suna, dégâts à Ta, massacres dans les pays limitrophes à Kawa et génocide total à Taiyô no Kuni au sud de Hi. Il est néanmoins sûrement possible de raisonner ces monstres, ceux-ci étant dotés d’intelligence. Peut-être en effet nous serait-il possible de vivre en harmonie avec eux. Cependant … de par leur puissance ils seront voués à être utilisés par les hommes. Transformant toute leur puissance en arme sans égale. À l’image de ce qu’aurait apparemment déjà fait Suna. Cependant … il n’y a pas que l’avidité de nos chers homologues ninjas qui me fait craindre le pire concernant les Bijuus.


Pause mesurée.

    Peut-être en avez-vous entendu parler, peut-être Natsuki vous l’a-t-il dit lui-même mais une autre menace arpente le Yuukan : un homme dénommé Jiseyama, qui aurait pour but de déchaîner la fureur des Bijuu, comme ce qu’il comptait faire avec Kyûbi. Expérience passée du clan Senju dans sa guerre contre le clan Uchiwa, il est à l’origine de bien des conflits les plus récents et pourrait l’être d’encore plus malgré le manque de preuves tangibles. Cet homme aurait semble-t-il la capacité de soumettre à sa volonté n’importe qui … à l’image d’un membre de votre clan Eichiro … et de par sa capacité à ouvrir des portails, il pourrait également avoir des talents Jisetsu.


Craquant son annulaire, elle poussa le dossier devant elle en direction de Natsuki pour qu’il l’ouvre de lui-même. Ce dernier contenant toutes les informations révélées par la Grande Grue (informations encore questionnées), les maigres informations réunies par le passé sur Sanbi, Ichibi et Gobi et enfin celles plus récentes sur Rokubi, Nibi et Kyûbi. Le dossier serait créé via vraies fiches du bingo book sous peu mais elle avait pour le moment la flemme de le faire, ils attendraient donc et n’auraient qu’à la questionner sur Skypejutsu ou regarde eux-mêmes les différents rps traitant des Bijuus. Était aussi révélé une information vitale qui dénaturait leur projet initial : selon la Grande Grue, les Bijuus ne pouvaient pas être tués, seulement scellés. Mensonge ou vérité ? La question était assez pressante.

    Comme vous pourrez le constater au début, il semblerait que les Bijuus ne puissent être tués étant seulement des incarnations de chakra… Malheureusement cette information me vient d’une femme peu connue pour son honnêteté. Il se pourrait très bien qu’elle nous mène en bateau dans le simple but que nous épargnions cette menace afin d’espérer récupérer quelques restes pour elle … ou pour le plus offrant.


Laissant les trois protagonistes feuilleter les rps -euh le dossier-, l’Aburame sortit une cigarette de son manteau et l’alluma à l’aide du briquet à l’extrémité du pouce de sa prothèse, son regard tombant sur l’une des représentations du démon renard, se disant un instant que la réalité était bien loin de l’impression de pureté que renvoyait la représentation. Inhalant et expirant tour à tour quelques fois, elle finit par reprendre, évitant toute question inutile.

    Sachez que non, vous n’aurez pas accès à ces dossiers par vous-mêmes.


Fit l’Aburame à l’égard du Yamanaka et du médecin.

    Il faudrait pour cela que je vous fasse entièrement confiance et ce n’est clairement pas le cas pour le moment. Natsuki aura une copie, moi également … ainsi que l’Hokage.


Craquement de son majeur alors qu’elle anticipait la prochaine question. Le médecin geek n’avait pas de réel lien avec Konoha après tout, il ne serait sûrement pas convaincu.

    Avant que vous n’émettiez quelque plainte Tengoku, non, mon but n’est pas d’alimenter Konoha ou le Pays du Feu et ses alliés en armes de destruction massive. Mais voyez-vous j’ai foi en mon peuple, en mon village, et en mon élève pour veiller à instaurer une paix durable sur le Yuukan. L’instabilité politique, les préoccupations narcissiques et/ou la bêtise de Kaze, Tsuchi, Kaminari et Mizu no Kuni mettraient à mal toute leur crédibilité si ceux-ci revendiquaient qu’ils voulaient également éradiquer purement et simplement cette menace sans se l’approprier. Sans compter que sans surprise, de par nos liens respectifs, nous travaillerons majoritairement avec Konoha qui pourrait nous être d’une aide précieuse dans nos recherches ou notre tâche finale si nous n’arrivions pas à la mener à bien.


Chacun des trois dossiers était relié par la magie que développerait/développait Natsuki : les textos fuinjutsu. Écrivez dans une page et la même chose apparaîtrait dans les pages respectives des deux autres dossiers.

    Je me doute que Natsuki vous fait suffisamment confiance pour vous avoir proposé ce projet. Mais ne sommes-nous jamais suffisamment prudents, n’est-ce pas ? Pour l’heure comme le témoignent les dossiers que vous avez feuilleté notre cible principale serait Rokubi qui n’a jamais été retrouvé le lendemain de la bataille… cependant son chakra continue d’hanter les lieux. Lors de mon passage à Kawa il était difficile de convenablement ressentir quelque chose via sensorialité. Les locaux parlent de perturbations suite aux affrontements. Cependant ces perturbations correspondent au chakra de Rokubi. Soit il se cache encore là-bas … soit il aurait commencé à hiberner suite à sa défaite, prouvant qu’un Bijuu ne peut être tué. Pour la suite … si nous en ressortons tous vivants … j’avais dans l’idée que nous nous concentrions sur Nibi et Nanabi en binômes, les deux démones qui semblent être les plus grandes menaces pour l’heure. Nibi rôdant sûrement à Nami ou voulant sûrement se venger d’avoir été enfermée par les hommes, et Nanabi tuant apparemment déjà pour se nourrir. Kyûbi étant enfermé pour le moment, nous avons tout le temps de nous y consacrer ou de déléguer cette tâche… Et Ichibi aux mains des Sunajins … est également à considérer… Mais j’en parlerai à une personne … presque de confiance, plus à même de s’en occuper pour l’heure.


Les cendres de sa cigarette gardées à la main tombèrent sur le bois. Hmmm… Pas de cendrier… Tapotant un peu plus celle-ci, d’autres cendres tombèrent, dévorées finalement par ses insectes. Tirant sur sa cigarette, elle inhala et exhala le poison avant de reprendre.

    Pour ce qui est des binômes et de nos prochaines cibles nous en reparlerons une fois Rokubi traqué et défait … Mais d’ici là, auriez-vous des questions ? Je pense avoir tout couvert, sauf la présentation de vos prouesses martiales sur lesquelles je ne peux que peu m’avancer étant donné vos présentations.


Eichiro était de mémoire marionnettiste -une capacité de lâche qui allait à merveille avec les dispositions de son clan-, quant au médecin … aucune idée. Il disposait cependant d’une bonne réserve de chakra. Eichiro en revanche … Mais ce n’était pas ça qu’il le rendrait utile pour leur escouade.

    Ah j’oubliais … Je ne vous ferai pas signer de contrat, cependant il me faudra vos deux chakras… Nous aurons tout le temps pour mettre au point un système de communication performant. *Wink wink Eichiro, wink wink Tengoku et wink wink Natsuki tous trois Fuinjutsu*Mais il faudra que je sois en mesure de vous localiser pour pouvoir vous porter secours, ou vous évacuer en vous téléportant à l’aide de mon Kinnegan. Nul besoin d’avoir peur des conséquences. Si votre but n’est pas de nous trahir Natsuki et moi, vous n’aurez pas à craindre une tierce utilisation de mes dons de pistage. Après tout, ne sommes-nous pas un groupe d’individus ayant un but commun ? … Une sorte … d’Essaim ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jonin
Messages : 914
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'Essaim Lun 29 Mai 2017 - 20:21



Eichiro hocha la tête aux remerciements de l'ancienne Daimyô, il était assez étrange pour lui d'être assis à la même table que les personnes pour qui il avait sacrifié une grande partie de sa vie en les considérant à présent comme des équipiers. Froidement et clairement Miko prit la parole, elle exposa son avis sur les bijuus en liberté, sur Jiseyama, sur la menace que représentent les démons à queues à la puissance démesurée qui pourraient êtres utilisés comme des armes.

L'ancienne ombre fit apparaître sur la table des dossiers devant ses "invités", le regard azur du Yamanaka se posa dessus avec curiosité, il s'agissait de toutes les informations que possédait l'escouade, sur Jiseyama et les bijuus.

Eichiro commença à feuilleter machinalement toutes les pages du dossier avec attention, balayant du regard toues les informations sans vraiment les lire. Son chakra s'agitant très légèrement, d'une manière presque imperceptible, levant régulièrement son regard vers l'Aburame pour l'écouter et suivre la suite de son discours.

Quand Miko demanda un échantillon de chakra, le marionnettiste comprit où elle voulait en venir et sans hésiter il tira une sorte de post-it d'une poche intérieure de sa veste, le papier était marqué d'un petit sceau.

» Je m'attendais à ça. Voilà mon échantillon Miko-sama. - répondit immédiatement Eichiro.

Il posa son index et son majeur sur le fuin et son chakra termina de s'agiter, une très faible quantité d'énergie imprégna le sceau qui s'illumina quelques secondes avant de s'éteindre à nouveau. Il profita d'avoir prit la parole pour continuer, rebondissant sur la remarque de l'Aburame sur les présentations quasi inexistante des shinobis.

» Et vous avez raison, j'ai manqué de manières. Je suis Eichiro Yamanaka, un ninja de Konoha mais vous devez être au courant de mes... Activités. - dit-il avec un sourire. La Racine et ses secrets... - Je suis un expert en fuinjutsu et en genjutsu, je pense aussi pouvoir dire que je suis un très bon marionnettiste sans trop m'avancer. - continua le Yamanaka en observant tour à tour ses interlocuteurs. - Je pourrais mettre mes dons claniques au service du groupe, nous aurons un avantage certain sur nos concurrents pour ce qui est dans la récolte d'informations et c'est, je pense, le plus gros du travail dans notre mission...

Eichiro n'était pas un senseur, mais inutile d'être un expert pour sentir la puissance dégagée par Miko et Natsuki, même ce Tengoku était d'une puissance supérieure à la sienne. Le Yamanaka devait donc convaincre ses partenaires de l'importance de sa présence.

» Pour ce qui est de cette proposition de système de communication, je pense que c'est un domaine sur lequel je pourrais être utile aussi. Et je me permets de vous rappeler que mon immunité prend fin aujourd’hui.

Le regard perçant d'Eichiro se planta dans celui de Miko alors qu'il fit glisser son échantillon de chakra dans sa direction à l'aide d'un fil de chakra.

» Je n'ai qu'une seule question, quand est-ce qu'on commence ?

Eichiro sortit le document le rendant intouchable aux yeux des autorités de Hi et il le posa sur la table, peut-être qu'il allait en recevoir un nouveau ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1183
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'Essaim Jeu 1 Juin 2017 - 22:01

J’écoutais calmement Aburame Miko. Beaucoup d’informations était données, et je remerciais Benzaiten de m’avoir gracieusement offerte une mémoire impressionnante. Je pourrais traiter chaque phrase et mots au courant des prochaines heures d’une façon adéquate et intelligente. En l’état, hormis réceptionner à l’image d’un gardien de but, je n’avais guère d’autres options.

« Jiseyama serait donc un croisement Yamanaka, et Jisetus. Voilà qui est intéressant » pensais-je. Le transfert de certains talents claniques, notamment tout ce qui touchait les pupilles et les transferts de ces dernières. Si pour beaucoup l’intérêt principal était l’acquisition du pouvoir, dans mon cas, la question était davantage la comptabilité du chakra avec ce nouveau corps qui avait un code propre à lui. J’avais vite compris une chose : le chakra alimentait la pupille, qu’importe l’origine ou la personne. Dès que j’avais percé ce mystère, je m’en étais désintéressé.

« Les Démons dévorent les Humains. Bien … Mais comment ont-ils pu survivre toutes ces années, enfermées, sans mourir de faim alors ? » me demandais-je. De souvenir, le temple ne s’était pas adonné à des sacrifices humains. Les Sceaux avaient pour but de les enfermer, mais pas de les maintenir en vie. Pourquoi ne pas avoir dépéri au fil des années, par faim, entre autre ? S’ils ne mourraient pas de faim, alors cette fonction primaire pour l’homme était totalement optionnelle pour un Bijuu. Dès lors, pourquoi dévorer ? « Peut-être qu’ils ont une capacité à rester affamé pendant une certaine période, qui peut s’étendre sur plusieurs générations étant donné que leur corps semble connaître une métamorphose différente des nôtres ».

Je repense également à Taiyo, une contrée sans chakra avait-on dit. Un génocide, et Kyubi. Intéressant. Je me devais de faire un petit tour prochainement, pour seulement voir de mes propres yeux les différents mécanismes qui avaient permis de maintenir le démon là-bas. Entre les sceaux de Nami, les sceaux qui se trouvent sûrement sur Taiyo et bien d’autres sceaux dans d’autres lieux et antres, je pense qu’il y avait une possibilité de pouvoir en construire un … et surtout un qui annihilé.

Pour étudier un corps, il me fallait qu’il soit mort. Oui, je n’étais pas encore assez fou et suicidaire pour m’approcher d’une cage d’un Bijuu vivant, avec un minable scalpel. Même mort, il y avait de quoi avoir des frissons, je parie !

Et elle fit le mouvement.
Un pouce. Un briquet. Une prothèse.
Mon regard s’illumina.

Pouvais-je toucher ? Décemment pas.
Pouvais-je demander comment fonctionner cette prothèse ? Peut-être bien, mais pas maintenant.
Pouvais-je connaître l’identité du fabricant ? Je mettrai ma main à couper que c’était une personne du clan Saibogu, ou alors du clan des Marionnettistes. Il n’y avait que ces deux clans de Suna qui avaient le potentiel de faire preuve de tant d’ingéniosité. Dommage que le pays en question ne connaît pas une évolution substantielle et révolutionnaire, malgré cela.

Perturbé, je compris à peine le reste.

Elle voulait du chakra. Soit, je me fichais royalement de l’utilisation future. Je n’étais pas un hors-la-loi et je ne me destinais pas à une telle carrière dangereuse. Certes, je pouvais rendre des services frôlant l’immoralité scientifiques pour certains, mais rien qui va à l’encontre d’une Nation entière.

« Kinnegan, Aburame et femme avec un pouce-briquet ! En voilà un curieux et intéressant mélange ».

Finalement, cette chasse risquait de s’avérer bien plus curieuse.

- Tout cela me convient parfaitement, Mademoiselle Aburame. Je vais me permettre d’apporter quelques informations complémentaires qui peuvent être nécessaires, si nous allons avoir à nous battre ensemble. J’excelle davantage dans l’art d’empoisonnés ou d’immobilisés une personne, avec mes connaissances en médecine, mais je peux apporter les premiers soins au besoin. Je peux également être un bon combattant avec ma maîtrise du métal. Je ne pense pas avoir d’autres qualités. Ainsi, si jamais il faut combattre, je me propose en première ligne, à moins que vous préférez que j'économise mes forces pour guérir tout survivant, si survivant il y a évidemment , conclus-je.

Je coule enfin un regard sur le Yamanaka. Je pense qu’il faut oublier le tête-à-tête et jouer franc-jeu.

- Au risque de paraître déplacé, puis-je faire une demande à vous, Monsieur Yamanaka. Pourriez-vous tenter d’obtenir quelques bribes de mémoire des différents Bijuus ? Je suis curieux de connaître leur origine et surtout le secret de leur puissance chakratique, et qui de mieux que leur propre mémoire pour m’y mettre à la trace. Ajoutons à cela que peut-être découvrirons-nous une façon de les tuer ou l’antre de quelques de leurs confrères ? Pensez-vous être capable d’une telle prouesse ?

Et c’était mon dernier mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jonin
Messages : 914
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'Essaim Ven 2 Juin 2017 - 19:18



Intéressé par la prise de parole du médecin du groupe, Eichiro arqua un sourcil quand le doc lui demanda si il pouvait visiter l'esprit d'un bijuu. Le marionnettiste se retint de rire, pour garder son calme il tira à son tour un paquet de cigarette d'une poche intérieur de sa veste et il porta une cigarette à ses lèvres qu'il alluma, avec un briquet, dans la foulée en attendant que Tengoku finisse d'expliciter sa demande.

Le Yamanaka cracha un panache de fumée qui s'éleva pour aller se mélanger aux volutes grisâtres de la cigarette de l'ancienne Daimyô du Feu,

» Hum... Tu peux m'appeler Eichiro, après tout nous sommes équipiers non ? - fit Eichiro pour se racler la gorge et se chauffer la voix avant de répondre. - A vrai dire, je n'ai jamais eu l'occasion d'essayer. Tu te rends bien compte de.. L'originalité de ta demande ? Pour cela il me faudrait un bijuu inconscient, immobile et suffisamment affaibli pour que je puisse avoir ne serait-ce qu'une chance d'essayer de pénétrer son esprit sans risquer d'être consumé par la quantité de chakra dantesque qui compose la bête. A vrai dire, je doute d'être capable d'une telle prouesse... Mais si nous parvenons à réunir ces conditions, je tenterais l'expérience, il est vrai que ces monstres sont anciens et ont une origine commune... Ils sont une mine d'information plus qu'intéressante, mais c'est aussi toi le spécialiste de ces créatures, est-ce que leur esprit fonctionne comme le notre ?

D'un regard, le nukenin balaya les fresques sur les murs, des gravures à l'effigie du démon-renard, pas le monstre assoiffé de destruction mais la divinité bienfaitrice de Hi. Profitant d'avoir la parole, Eichiro s'adressa à Miko,

» Et concernant cet homme, Jiseyama. Si il possède des dons similaires aux miens en ce qui concerne la manipulation de l'esprit, je peux alors vous annoncer que je travaille depuis très longtemps sur une technique, dernièrement j'ai fais de grands progrès et je pense qu'elle va vous intéresser. Il s'agit d'un verrou psychique, c'est assez compliqué à expliquer dans le détail mais vous pouvez voir ça comme une barrière pour protégera votre esprit des intrusions, manipulations et interrogatoires. Si vous le voulez, je peux l'utiliser sur vous, et protéger un minimum vos esprits, je mettrais à jour régulièrement ma technique pour qu'au final, vous soyez totalement immunisés contre toutes sortes d'intrusions ou tentatives de manipulation.

C'était délicat, tous étaient des ninjas très puissants, ils pourraient ne pas accepter qu'un Yamanaka s'introduise dans leur esprit même pour leurs biens ou pire, trouver cette protection inutile.

» Au moins vous êtes informés, je ne vous force pas à accepter mais si nous nous lançons à la chasse aux bijuus, il me paraît évident que nous allons croiser le chemin de ce Jiseyama et la dernière chose que nous voulons, c'est qu'il se serve de l'un d'entre nous contre notre objectif...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3512
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: L'Essaim Sam 3 Juin 2017 - 0:32

    Je vous remercie.


Fit-elle alors que deux filets d’insectes se ruaient sur les sceaux, dévorant le chakra les composant alors que deux pots en plastique apparaissaient sur la table, invoqués comme les dossiers. Ouvrant les bocaux, les insectes ayant dévoré les chakras s’y glissèrent, chaque chakra dans son pot respectif.

    Pour le Mademoiselle, je vous prierai de vous en abstenir. Concernant vos immunités, je demanderai à l’Hokage de les prolonger … Mais bien que je parle d’immunité, il s’agira seulement d’amnistie. Vos actions futures seront bien entendues sanctionnées si vous mettez en péril ses hommes.


Ses hommes … Prenant un instant pour digérer ses dernières paroles, l’Aburame déglutit légèrement, en pleine réflexion, ailleurs un moment alors qu’elle laissait ses insectes dévorer son mégot qu’elle avait encore en main. Rivant à nouveau son regard sur les deux protagonistes, elle continua légèrement son discours.

    Quant à votre sceau je préférerais m’en abstenir pour le moment, étant à même de détecter toute utilisation de chakra autre dans un rayon suffisamment convenable.


Bonjour Eichiro. Mais il n’avait rien fait de mal. Ce garçon avait raison. Il saurait se rendre utile. Quant au médecin geek, le fait qu’il s’occupe de leurs blessures ou leur manque de chakra en combat serait certainement plus utile que sa maîtrise du Kinton. Mais qui sait, cela dépendrait de ce qu’ils trouveraient.

    Et bien si tout le monde est d’accord … Nous allons pouvoir nous y mettre. Si l’un d’entre vous veut passer aux toilettes avant que nous nous transposions à Kawa no Kuni, je lui conseille de le faire maintenant. Cinq minutes cela vous semble-t-il suffisant ?


Rangeant les deux bocaux, l’Aburame regarda Natsuki, lui rappelant au passage de reprendre le dossier qui lui appartenait. Suite à quoi, ces cinq minutes passées, l’ancienne Daimyô effectua plusieurs mudras, la luminosité de son regard redoublant d’intensité alors que l’espace devant elle se distordait.

    Si vous voulez bien vous avancer. Pensez à garder vos bras le long du corps et à retenir votre respiration en franchissant le portail. Il serait embêtant que vous perdiez un bout si tôt dans notre quête.


Dieu merci pour eux, ils n’auraient aucune conséquence suite à leur téléportation à l’inverse de l’Hiraishin où le Yamanaka aurait supplié qu’on l’achève une fois arrivé à Kawa no Kuni. Elle était jusqu’à présent persuadée qu’un non utilisateur du taijutsu aurait également des séquelles après avoir franchi ses portails mais apparemment non… bah … elle n’allait pas s’en plaindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1594
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: L'Essaim Sam 3 Juin 2017 - 19:41

En retrait pour le reste maintenant qu'il avait fait sa partie du travail, Natsuki laissa Miko prendre le relais et expliquer plus clairement quels étaient ses objectifs et méthodes, ainsi que d'autres menus détails. Lorsque tombèrent les dossiers sur les informations qu'avaient pu grappiller la vénérable Aburame, il le feuilleta comme les autres, et en mémorisa le contenu – comme les autres aussi, à en juger par leur expression. Cela allait être amusant sur la route, ils pourront jouer à '' quel est le Xième mot du paragraphe Y de la page Z ? ''.

« Oui, j'ai déjà travaillé sur le système de messagerie instantanée depuis l'affaire du Pays des Vagues. »
répondit-il lorsqu'il fut sollicité par de discrets coups d’œil

Ce qui était un mensonge. Mais ce n'était pas compliqué de relier deux morceaux de papier par un sceau pour qu'ils communiquent. Il en donna la preuve en apposant sa marque sur quatre carnets qu'il fit glisser vers leurs nouveaux propriétaires. Il griffonna à la va vite le personnage que l'on voyait sur le logo de la marque '' Hello Nibi '' dans un coin, et ce dernier apparu au même endroit chez les autres. Et voilà, le premier pas fait sur sa nouvelle aptitude à acheter.


« Je n'ai pas encore testé leur porté par contre, mais je vise à terme un système de communication à distance orale plutôt qu'écrit. Je vous tiendrai au courant de mes avancées au fur et à mesure. »


Pour l'aptitude, encore une fois. Il avait déjà un bon support pour savoir que cela était possible grâce à Yami, mais cela ne l'avançait pas beaucoup non plus : c'était comme avoir uniquement un gâteau devant soi et tenter de retrouver la recette.

Les dialogues se poursuivirent, amenant des questions ou des idées, tandis que Miko continuait de faire craquer les articulations de ses doigts de chair, signe soit qu'elle avançait dans son discours et se rapprochait de la fin, soit que sa patience s'effritait – soit les deux, ce qui arrivait aussi parfois. Dans le doute, il se limita donc aux interventions utiles.


« Concernant le statut d'Eichiro, vous n'aurez pas à vous en occuper, Miko. J'ai déjà prit les dispositions nécessaires, et ai en ma possession le prolongement de son amnistie. Il ne manque qu'un détail pour la rendre valide. De plus, j'ai cru comprendre que Senritsu Gao l'avait personnellement accueillit lorsqu'il s'est présenté aux portes de Konoha : je suis donc certain qu'il a parfaitement conscience de ce que son statut le permet de faire et de ne pas faire. »


Gao était peut-être juste un cran en dessous de Miko lorsqu'il s'agissait de laisser à l'imagination fertile tout ce qui arrivera si l'on sortait du chemin qu'ils avaient délimité. Que de mise en scène quand même, juste pour ne pas dire qu'Eichiro a déserté pour des raisons professionnelles et qu'il appartenait à l'élite secrète de Konoha.


« Quant à Tengoku, il semblerait qu'il soit assez vierge au niveau du casier judiciaire – la partie qui nous intéresse en tout cas. Né civil, il a développé ses aptitudes sans jamais être affilié à un Village, il n'aura donc pas besoin de beaucoup plus qu'une autorisation de libre circulation si jamais notre système de surveillance en venait à s'intéresser de trop près à lui ou à son immense réserve de chakra que vous semblez tous sentir. »


Il laissa entendre qu'il avait ladite autorisation, et que Tengoku n'en aura besoin que lorsqu'il sera livré à lui-même dans la sauvage nature du Pays du Feu.

Natsuki se contenta d'écouter l'idée de pénétrer les souvenirs d'un Démon un Queue, qui pouvait s'étudier de plusieurs façons. D'un point de vue culturelle, c'était plutôt intéressant de connaître l'histoire de ces bêtes millénaires, et de ce qu'elles ont à nous transmettre - même contre leur gré. D'un point de vue militaire, cela revenait à s'intéresser à l'histoire et à la généalogie du cochon que l'on s'apprête à tuer pour le manger. Mais d'un point de vue pragmatique, il était vrai que peut-être, en en apprenant plus sur les Démons à Queues, il était possible à terme de découvrir comment s'en débarrasser de façon ferme et définitive. Car là était le gros sujet.


« En ce qui concerne l'élimination des Démons à Queues, il est claire que nous n'y arriverons pas par des moyens conventionnels. Au-delà même de ce que prétend votre informatrice, Miko, nous avons tous vu via les Rokubaby puis Rokubi qu'il ne suffit pas de juste taper dessus jusqu'à ce que décès s'en suive. Là va être je l'espère le principal sujet de nos recherches, car nous n'allons pas pouvoir nous amuser à éternellement briser les Démons à Queues pour gagner du temps en attendant leur éveil suivant. Et c'est sur ce point là que j'ai de grandes attentes à votre sujet, Tengoku : de trouver le moyen de les tuer définitivement. »


Ce qui a priori n'allait pas à l'encontre de ses désirs personnels, tant qu'il avait de la matière à étudier.

Ne restait finalement plus que la proposition d'Eichiro pour verrouiller leur esprit contre les intrusion. Natsuki n'était pas trop anxieux à ce point là, pour la bonne et simple raison que le sujet avait déjà été abordé à l'époque, au sein la Racine. Le Yamanaka avait servit de cobaye pour le sceau de silence, et le Nara tatoué pour le sceau de protection. Du donnant donnant, en quelque sorte. Il se garda toutefois de communiquer cette information.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1183
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'Essaim Mar 6 Juin 2017 - 0:36

Elle n’était pas demoiselle, elle n’était pas Daimyo – démission oblige -, elle n’était pas Hokage – succession oblige -, dès lors elle était « quoi » ? Pouvais-je l’appeler « Miko » concrètement ? Cela me semblait un brin trop familier et je savais à quel point certaines personnes qui avaient côtoyé un certain standard en terme de compagnie pouvait être susceptible. Enfin, la demoiselle avait été militaire avant d’être politicienne.

« Militaire et politicienne, bonjour le mélange, tu me diras » pensais-je, préférant m’abstenir de tout titre pour le moment. Je me contenterai de « vous », jusqu’à ce que je comprenne le fonctionnement du petit groupuscule et que je connaisse les us et coutumes de chacun – du moins, si nous vivions chacun jusqu’à nous connaître.

Cependant, le Yamanaka ne tarde pas à prendre parole et à diriger toutes mes pensées vers lui. Il disait que mon idée était possible si le Bijuu était inconscient et immobile, et à condition que son chakra ne noie pas la conscience humaine. Est-ce que leur cerveau fonctionnait comme le nôtre ? Excellente question.

- J’ai des théories. Trop de théories, basées sur des contes, basées sur des gravures dans des temples, basées sur des témoignages passés d’une génération à l’autre et déformés en conséquent. Je pourrai « vraiment » affirmer telle ou telle théorie qu’à condition d’avoir des sources « fiables », et quoi de mieux qu’un démon. Nous tenterons l’expérience avec Rokubi : l’immobiliser, et drainer suffisamment de chakra pour que tu puisses exercer ta technique en toute sécurité. Leur cerveau devrait potentiellement fonctionner comme le nôtre : ils peuvent résonner, faire des plans et garder rancœurs. Si on part du principe qu’ils passent plus de temps enfermés que libres, vu le peu d’histoire qu’on a sur eux, nous pouvons donc en déduire que nous aurons accès à leur origine, et qui dit origine dit également fin. Entre leur constitution physique, leur chakra et leur dite origine, je suis certain de trouver un moyen de les annihiler totalement, dis-je avec assurance et confiance.

Il n’y avait rien qui ne pouvait être tué en ce monde. Et ça, c’était la seule théorie sur laquelle je pouvais m’appuyer pleinement, et sans besoin de calculs ou de preuves.

Je m’adresse encore une dernière fois au Yamanaka.

- Je n’aime pas beaucoup toutes ces histoires de verrous psychiques mais, je n’ai aucun talent sensoriel … et je préfère encore savoir quand et qui m’a bidouillé la cervelle et avec témoin à l’appui, dis-je, acceptant contre gré la proposition du Yamanaka. Si tu ne me débarrasses pas de ce verrou Eichiro, j’ose espérer qu'au moins Konoha apportera les bons soins une fois cette affaire de Démons finie.

Si l’affaire finissait un jour. Enfin, le temps qu’on mette sous verrou – ou sous cercueil – le dit « Jiseyama », je préférai prendre les dites précautions.

L’ancienne Daimyo reprit la parole, indiquant un voyage « expresse » au travers d’un portail. Je dois admettre une chose : entre le pistage chakratique et le verrou psychique, je trouvais le portail comme un brin de trop en termes d’informations. Comment pouvais-je faire confiance à une telle « chose » ? Une part de moi – la part scientifique – était excitée à l’idée de tester ce voyage « spatial » - nous parlons bien de l’espace -, mais l’autre part – la part humaine – craignait un brin cette histoire-là. Et si je perdais un membre ? Et si je perdais la tête ? Et si je ne supportais pas ? Et si nous nous retrouvions au beau milieu d’un volcan ? Etrangement un Bijuu m’effrayait moins que cette « chose ».

Vous savez quoi ?
Je vais attendre qu’un courageux passe avant moi.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'Essaim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Temple de Kyûbi-