N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 ¤ Ombrages ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 1995
Rang : SSS

Message(#) Sujet: ¤ Ombrages ~ Ven 9 Juin 2017 - 10:26



Cela lui faisait du mal de l'admettre, mais stopper quelques jours l'enchaînement incessant de combats et d'évaluations en tout genre visant à s'assurer du niveau des guerriers de la Citadelle lui avait fait le plus grand bien. Asuka avait pris du temps pour elle : le repos qu'elle trouvait à l'intérieur de la petite maison qu'elle avait autrefois partagé avec Arekushi était étonnamment de grande qualité. Son sommeil y était profond et détendu, comme si elle se trouvait dans un cocon coupé du reste du monde. Une régression à l'état infantile qu'elle savourait, le temps qu'elle durait. Car sitôt qu'elle rouvrait les yeux sur le plafond en pierre de son chez elle, la Jisetsu se rappelait de tout. Du passé, des morts, des batailles, du présent et de ses innombrables défis, et de l'avenir... adversaire à part entière contre lequel elle s'évertuait, en compagnie de son mentor et de tous les vétérans possibles, à combattre sans relâche. Le monde évoluait sans cesse, mutait de tout côté, et restait pourtant tristement le même. Cette pensée à l'esprit, Asuka engloutit rapidement céréales et produits laitiers, ressassant les visages des vivants, qu'elle côtoyait, entrecoupés de ceux des morts, qu'elle regrettait. Elle faisait de son mieux, donnait son maximum, poussait les autres à en faire autant, et ce même lorsqu'elle ne se sentait pas complètement à l'aise de le faire. Comme avec Hiseyuki, par exemple. Mais qui pouvait lui garantir que cela serait suffisant ?

Les menaces grondaient encore de tout côté, à l'heure où les hostilités avec la Foudre n'étaient au fond qu'en pause. Le Kyomu s'affichait de surcroît à ses côtés, et l'épée de Damoclès représentée par les Bijuus pesait lourdement au dessus du Pays de la Terre, vaste, propice aux « promenades » les plus destructrices pour les Créatures de chakra qui se terraient un peu partout. Pensant au jour, inévitable, où elle devrait mettre sa vie en jeu face à l'une de ces bêtes dont elle ne savait en définitive rien de concret, Asuka s'équipa consciencieusement. Ses brassards, ses jambières, les lanières en cuire qui retenait quelques renforts supplémentaires sur les côtes et le torse et enfin son ceinturon. Se dirigeant vers la source d'eau pour se rincer une dernière fois le visage, elle se regarda dans la glace qui la surplombait. Sur sa peau se lisait les meurtrissures de la vie, non pas sous la forme de cicatrices ou de balafres, mais plutôt sous celle de ridules caractéristiques. Au fond d'elle se cachait une anxiété, une peur, dont jamais elle n'avait pu se débarrasser, sourde et tapie dans l'ombre de ses plus grandes forces. Se détournant, la valkyrie de lilas choisit d'aller directement jeter un œil à l'ancien palais et aux travaux qui y étaient menés.

Une fois sur place, elle salua les quelques braves qui avaient commencé de bonne heure à travailler et commença elle-même à les assister. Quelques regards se tournèrent vers elle. Toujours cette part d'inquiétude, en sa présence. Certaines personnes à d'Iwa, contrairement à celles qui avaient embrassé depuis longtemps la voie de Kusa, se méfiaient encore d'elle, et de son historique proximité avec le Tsuchikage. Elle renvoyait ces gens là dans les cordes à coup de phrases très directes et explicites lorsqu'ils dépassaient les bornes, mais ce n'était pas le cas ce matin-là. Ce qui n'empêcha pas un événement impromptu de venir chambouler le semblant de routine qu'Asuka avait réussi à prendre ces derniers jours.

A grands pas, un homme grand et large d'épaules rejoignit le groupe qui s'affairait, cherchant quelqu'un du regard. Il ne trouva pas cette personne, mais finit par se rabattre sur Asuka en virant tout à coup dans sa direction .

« Asuka-san, l'Ombre n'est pas là ?

- Non. Il n'est pas à la Citadelle pour le moment. Pourquoi y a un souci ?

- Un courrier, du genre, plutôt important. Il s'adresse à lui en particulier, enfin, d'une certaine façon... mais je suppose que je peux aussi bien vous le remettre. J'ai hésité à utiliser mon parchemin pour lui transmettre mais je me voyais mal l'emmerder en recopiant tout le texte...

- Ok je vois, fais-voir ça. » dit-elle en attrapant la missive d'une main ferme.

A mesure qu'elle parcourait la lettre, Asuka se renfrognait. Le Sommet des cinq Kage. Un « événement » qui aurait du survenir avant les grandes batailles menées à Kaminari mais qui avait naturellement avorté. En temps normal, la Jisetsu aurait mal vu l'utilité d'un tel rassemblement pour traiter les affaires dites « courantes » du monde militaire, mais le contexte, elle le savait, était un tantinet différent de la normale. Même si la carotte semblait évidente, elle n'en restait pas moins un attrait incontournable : si l'Hokage disposait effectivement d'informations supplémentaires sur les Bijuus, la seule façon, ou du moins, la façon la plus simple et la plus rapide de les obtenir était encore de se rendre à ce Gokage.

« Tss. Oué, ok. Merci de me l'avoir apporté, je vais me charger de prévenir Yanosa-sensei.

- Pas de problème, je retourne aux Portes. »

L'homme à la carrure impressionnante repartit donc à son poste, laissant une Asuka pensive et soucieuse. Après un bref moment de réflexion, elle agrippa finalement l'un des parchemins à sa ceinture et s'accroupit dans un coin pour le manipuler tranquillement. Elle y transmit en aussi peu de mots que possible le contenu de la lettre à l'Oterashi, à des milliers de kilomètres de là, puis considérant ses options, détailla ce qu'elle comptait faire. Elle connaissait peu ou prou l'étendue totale du « réseau » de balises mises en place par le Tsuchikage, et savait qu'aucune ne se trouvait à Yu no Kuni. D'Iwa, c'était un voyage de plusieurs jours, et il n'y avait donc pas une seule demi-journée à perdre. Le message, envoyé par les Jôki, faisait état d'une petite armée autorisée pour chacune des grandes nations, mais il était hors de question pour la jeune femme, tout comme l'aurait pensé son mentor, d'aller risquer quelques effectifs que ce soit là bas. Elle irait, elle, peut-être accompagnée de Brenin ou d'une autre personne de confiance pour assurer ses arrières, mais c'était bien tout.

Toutes les informations et ses intentions transmises à Yanosa en quelques minutes, la Jisetsu envoya un second message instantané au centre de communication pour que ce Gokage ne devienne pas un secret d'état. Soufflant un bon coup après avoir prévenu de vive voix les combattants au travail tout autours d'elle, Asuka retourna aussitôt chez elle, dans son cocon. Sans savoir vraiment pourquoi, elle ressentit le besoin d'attraper son oreiller et de hurler dedans, ce qu'elle fit. Jetant la pièce de literie sur le sol, son visage reparut plus dur et décidé que jamais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

¤ Ombrages ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Roche :: Iwagakure no Satô :: Quartiers Résidentiels-