N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Sous la canopée [ft Jisetsu Asuka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Heishi
Messages : 26
Rang : C

Message(#) Sujet: Sous la canopée [ft Jisetsu Asuka] Dim 18 Juin 2017 - 22:08

Une immense étendue d'arbres sur des kilomètres, un écosystème abondant en faune aussi bien qu'en flore. Le pays dans lequel résidait Koshin, Kusa no Kuni. Le jeune garçon avait l'habitude de s'y aventurer pour trouver des ingrédients nécessaires à ses expériences pas beaucoup plus claires que sous cette canopée. Ses nombreuses expéditions mais aussi une documentation plutôt sérieuse, avaient pu apprendre au Jisetsu les dangers et effets des plantes et animaux de la région. Cette fois-ci, c'était à la frontière entre le Pays de l'Herbe et Iwa que yeux d'or devait se rendre, une contrée bien éloignée du forum Makenki et de la rive habituelle du fleuve Shoutai. Là-bas, les yeux d'un serpent géant pourraient l'aider dans ses recherches bien qu'il n'aurait jamais pu y aller sans l'aide de son père, tout aussi chercheur ayant demandé à cheveux d'ivoire et à Jisetsu Ai, une cousine de Koshin, quelques feuilles ne poussant que par là-bas. Commande qui permit aux deux Jisetsu d'avoir assez de provisions et surtout l'autorisation d'aller aussi loin, un heureux hasard en somme.

Les jours de voyage, qu'ils furent de marche ou sur le dos de Kuchiyose furent plutôt calmes. Quelques bestioles imposantes sur la route qu'arrivèrent sans mal à mater les deux voyageurs mais rien de plus. Cheveux d'argent ramassa de nombreux échantillons qu'il n'aurait certainement plus l'occasion de revoir avant un moment, sous l'oeil interrogatif de la jeune fille le plus souvent. Enfin bref, les voilà arrivés à destination, les deux shinobis sur la cime d'un arbre surplombant la masse, à la recherche d'une clairière abritant probablement les champignons désirés mais aussi la chambre de ce soir, à la belle étoile. Scrutant le lointain à la recherche de la tant espérée clairière, yeux d'ambre lança la discussion.


- T'en vois un ? D'endroit qui conviendrait ? Sous la canopée, ça craint un peu, le serpent de la dernière fois a bien failli te bouffer une jambe...

- Petit joueur, je lui ai mis sa raclée à ce serpent.

- C'est pas ce que tu disais il y a trois jours. T'as même pas voulu dormir cette nuit là, on a dû marcher un jour de plus pour trouver une maison abandonnée au beau milieu de la forêt, répliqua le Jisetsu tout en lançant un rire moqueur

- C'était juste qu'on était en retard... Et puis t'en profite bien de mon Kuchiyose, nan ? Donc bon arrête de te plaindre et par plutôt vers la droite. Je vais à gauche, moi.

- Change de sujet... On se retrouve dans trois quarts d'heure ici, sans faute, qu'on ait trouvé une clairière ou pas. Tiens attrape.

Sur le signe de tête approbateur d'Ai, le cousin jeta un petit sac rempli de billes en bois à la Jisetsu. Les deux bondirent de l'arbre et continuèrent sur leur direction attribuée, semant ces petites billes sur leur chemin. Bien entendu, cheveux d'ivoire se mit rapidement à batifoler, examinant tout ce qui lui tombait sous les yeux. Des oisivetés qui le firent rapidement tombé sur un étrange groupe, trois personnes masquées discutant aux abords d'un campement. Le campement semblait accueillir un nombre plus important de personne, peut-être une petite vingtaine, en tout cas, elle n'avait pas l'air présentes, pour l'instant. À la limite de la secte, les trois masqués parlaient révolte, assassinat, pouvoir, d'Iwa en général mais surtout de la récente chute du Shukai. La curiosité de yeux d'or s'était emparée de lui un court instant, mais il savait bien que ce n'était pas le moment de faire l'espion, un faux pas et personne ne pouvait lui venir en secours. Alors que ce dernier prit le choix raisonnable de faire demi-tour, il se rendit compte qu'il était déjà trop tard pour se résigner, une femme vraisemblablement plus vieille que le garçon d'une dizaine d'années, qui n'hésita néanmoins pas à donner un violent coup de pied à cheveux d'ivoire. Un coup de pied l'envoyant valser au pied de l'arbre voisin, attirant au passage le regard d'abord étonné puis furieux des espionnés. Bien qu'ils n'aient pas vraiment l'air de vouloir discuter, le Jisetsu, en infériorité numérique tenta tout d'abord la négociation sous les regards inquisiteurs des quatre personnes.

- Hey hey, je ne veux pas de problème. Écoutez, je dois juste trouver un champignon qui pousse dans le coin, dans les clairières, c'est une clairière, je l'ai repéré sur une cime. Je vois que je dérange un peu, je vais juste m'en aller, ok ?

Alors que la femme s'était déjà faufilée derrière le Jisetsu, un des hommes du groupe s'avança, laissant s'échapper un "Désolé" soupiré, comme par ennui d'une routine, puis sorti un wakizashi, sabre court, alors qu'un autre derrière commençait à exécuter quelques mudras. Il était évident que tout ça n'allait pas se terminer dans la paix et la joie, le jeune Jisetsu se hâta donc de bondir sur un côté, évitant de peu un tir électrique de l'incantateur. À peine relevé que l'autre se jeta sur lui, c'était le moment de dévoiler ses yeux. Brillant d'une lueur dorée, et au milieu de ses iris d'ambre, une pupille à la spirale de feu. Le temps était découpé, ralenti sans pour autant altérer la vitesse de mouvement de Koshin, ses yeux lui apportaient des réflexes et une précision infiniment plus élevée. Si bien que dans ce court laps de temps, il sortit un kunai, contrant le coup de son adversaire. Il était sauf, pour l'instant. En effet, c'était du quatre contre un, et le coup de pied de cette fameuse femme laissait penser qu'elle en avait encore bien plus en réserve, sans doute un adversaire plus coriace que ces trois-là, un adversaire plus coriace que ce pauvre Koshin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 1961
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Sous la canopée [ft Jisetsu Asuka] Lun 19 Juin 2017 - 11:01



Ces forêts, elle les connaissait pour ainsi dire comme sa poche. Partie le matin-même de la Citadelle d'Iwa, Asuka fendait les airs en s'appuyant successivement sur les branches massives des arbres centenaires, parfois même millénaires, qui formaient les bois reliant la Terre au Pays de l'Herbe. C'était sa destination, pour l'heure : il était en effet prévu qu'elle aille requérir le soutien de Brenin une fois arrivé à Makenki afin de ne pas entreprendre le gros du voyage vers Yu no Kuni toute seule. Fouler ce sol, sentir tout autours d'elle ces énergies de la nature, pour la plus grande partie restée sauvage et indomptée, lui rappelait toujours à quel point le genre humain était insignifiant en comparaison du reste. Il avait à la fois accompli tant... et si peu. Comme toute espèce, il demeurait violent en son cœur : il était cependant la seule espèce vivante de la surface de la terre à vouloir combattre cette nature profonde, ancrée en lui, se mentant souvent à lui-même et trouvant des moyens détournés de l'exprimer. Une vaste mascarade, rien de plus, mais parfois, Asuka se laissait d'elle-même glisser vers ce déni, aspirant presque à un calme retrouvé, celui qu'elle n'avait en réalité jamais eu. Mais il ne pouvait malheureusement pas en être ainsi : la Jisetsu aux cheveux roses avait déjà embrassé avec bien trop d'ardeur et de profondeur la vérité sale, abrasive et réaliste du monde pour pouvoir faire marche arrière.

Voguant pour ainsi dire à travers les branchages, Asuka avalait les kilomètres sans même s'en rendre compte, mais même dans cet état de pilotage presque automatique, elle perçut immédiatement le moment où elle passa la frontière invisible qui séparait Tsuchi de Kusa. Quelle bêtise, à y repenser... Si ces soit-disant frontières, de par le monde, n'avaient jamais vu le jour, la situation aujourd'hui serait bien différente, pensa-t-elle, et dans le bon sens du terme. Mais il ne servait malheureusement plus à rien de tenter de refaçonner les pays et les peuples. Tout en maudissant cette fatalité, Asuka fut tirée de ses pensées par une pointe de couleur, au loin sur le côté, qui attira son attention. Une petite touffe de cheveux argentés, qui bougea rapidement... et évita ce qui semblait de loin être un éclair jaune. Fronçant les yeux, Asuka infléchit rapidement sa course et prit un appui puissant sur un tronc d'arbre pour se rapprocher, sans vraiment chercher à se dissimuler. Une joute, quelle qu'elle soit, aussi loin d'un quelconque Forum, ne pouvait guère être synonyme de combat amical. Cette hypothèse se confirma lorsque la valkyrie aperçut Koshin aux prises avec trois hommes masqués et une femme plus âgée que lui. Piquant à pleine vitesse, Asuka ne ralentit pas une seule seconde et profita de son irruption surprise.

Profitant d'un dernier appui sur une branche en hauteur, elle se propulsa jambe vers l'avant vers l'individu qui portait son arme contre son cousin éloigné et enfonça son pied dans ses côtes, l'expédiant contre le sol en dérapant sur plusieurs mètres dans un rictus de douleur. Atterrissant avec un dérapage contrôlé au côté de Koshin, la Jisetsu prit le temps de le saluer.

« Et ben, salut Koshin.. ! Tu t'es trouvé de nouveaux amis à ce que je vois... Vous êtes qui ? Des rebelles Tôhatsu ? Des déserteurs qui sont pas passés par la case « Yanosa-sensei » ?

- Tshh.. ! C'est la valkyrie, le toutou du « Tsuchikage »... Qui on est et ce qu'on fait là vous regarde pas. Tuez le jeunot ! Je m'occupe d'elle ! Répondit la femme qui avait agressé Koshin un peu plus tôt.

- Ca, c'est ambitieux... dit Asuka tout en formant au creux de sa main une forme de métal qui s'allongea rapidement pour former une lance. Vous êtes sûrs ? Pas de regrets ? »

Alors qu'elle prononçait ces mots, les deux encagoulés les plus en forme chargèrent sur le duo Jisetsu en hurlant comme des dératés. Affligée, tant par leur attitude que par la nécessité de la réponse à y apporter, Asuka prit une vive impulsion et parcourut presque instantanément une dizaine de mètres, droit vers l'un des deux larrons.. et l'empala littéralement sur son arme en plantant finalement son corps transpercé sur un arbre massif un peu plus loin.

« Enflure de merde !! J'vais t'creveeer !! »

Déjà, celle qui semblait la plus forte du groupe sautait toutes armes dehors vers Asuka pour venger la mort de son compagnon, dont le regard s'était vidé en une fraction de seconde. De son côté, Koshin n'avait plus que deux hommes masqués à gérer : l'un, sévèrement touché, qui se relevait avec peine sur le côté, et un autre au moral quelque peu affecté par le sort qui avait frappé son compagnon, telle la foudre impartiale et létale.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Heishi
Messages : 26
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Sous la canopée [ft Jisetsu Asuka] Mar 20 Juin 2017 - 20:37

C'était dans ces moments que cheveux d'ivoire soupçonnait l'existence d'un quelconque destin. Il était dans une situation totalement désespérée, faisant face à quatre ninjas au moins aussi puissant que le jeune Jisetsu quand arriva Jisetsu Asuka, la bras droit du Tsuchikage, la valkyrie framboise. Un destin presque dicté par des êtres plus consciencieux du grandiose que de la logique... Puis, ce n'est pas comme si Koshin allait se plaindre, la jeune femme l'avait sorti d'un joli pétrin en envoyant valser son adversaire. La Jisetsu tout juste arrivée salua d'abord son jeune cousin pour finir par émettre quelques hypothèses sur ses opposants et effectivement, pour avoir entendu leur conversation, yeux d'ambre penchait pour les rebelles à la nouvelle Ombre de la Roche.

- Oh, vous savez on ne se connaît qu'à peine eux et moi.

Il suivit sa réplique par un ricanement nerveux, encore sous le stress du dernier assaut. La réponse de la femme masquée laissait évidemment deviner qu'elle était hostile à Oterashi Yanosa et à tout ce qui touchait à la direction du nouveau village caché. Il faut dire que le Shukai, que récemment Iwa était passé par de nombreux changements de gouvernements, que ce soit le triumvirat, l'Empire et à présent le banal village caché, il y avait plus stable comme pays, et les changements entraînaient la rébellion qui elle-même entrainait les changements. Un bon cercle vicieux qu'on avait sûrement pu remarquer lors de l'ancien coup d'État de l'Empereur.

Ensuite, les combats se mirent en place, ce serait cheveux fuchsia contre la jeune femme et un des hommes, tandis que yeux d'ambre, lui, devrait affronter le possesseur du sabre mais aussi l'utilisateur du Raiton. Après les ordres de la masquée, ordres qui amusèrent légèrement le Jisetsu, elle surpassait sans doute le garçon mais n'arrivait pas non plus à la cheville de la valkyrie, on ne met pas n'importe qui aux côtés des dirigeants après tout. Les hostilités démarrèrent bien vite, Asuka empalant le premier opposant. Malgré le spectacle sanglant, cheveux d'argent eut rapidement à détourner la tête. En effet, face à lui restaient deux adversaires formant la paire, le premier combattant au corps-à-corps et le second à distance, il était évident qu'il ne fallait pas laisser le sabreur se remettre du coup et l'achever alors qu'il était encore au sol. Le problème étant qu'après quelques mudras une lance électrique se matérialisa dans les mains du second. Devant le passer pour atteindre son compagnon, le Jisetsu s'élança vers le lancier, celui-ci pointant la lance vers le jeune garçon. Pourtant étonné de l'action de yeux d'ambre, se lançant sur la pointe, le masqué restait stoïque et prêt à empaler Koshin, quand tout à coup, celui-ci s'arrêta brusquement frappant son pied sur le sol pour freiner, envoyant par la même occasion une violente bourrasque de Futon sur son adversaire. Surpris, il tomba à la renverse, conservant néanmoins une garde efficace. Cheveux d'argent, lui, fila tout droit, lançant passer cette occasion, pour venir coucher le sabreur, en train de se relever et encore dans les vapes, il n'était pas morts mais cette fois-ci bel et bien inconscient.

Koshin avait piqué le wakizashi de sa main gauche, ayant un kunai dans l'autre main, le lancier, lui, s'était relevé et, furieux, il hurla tout en se lançant sur le Jisetsu. La lance était de foudre et se faire électrifié, soit immobilisé, signifiait l'empalement pour le blandinet. Il ne fallait aucunement la toucher, ni même la bloquer, seule l'esquive était permise face à cet adversaire. Un duel en découla, le lancier rouait de coups le jeune Jisetsu, esquivant et repoussant tant bien que mal ces assauts à l'aide de ses pupilles et de ses bourrasques, le maniement de l'adversaire ne laissait aucune ouverture suffisamment sécurisée pour que yeux d'or ose s'y aventurer, il restait donc sur la défensive, ne tentant que des coups pour apeurer son adversaire et le faire reculer. Des tentatives vouées à l'échec en voyant la portée beaucoup plus élevée de la lance face au wakizashi et au kunai.

Profitant d'une de ses rafales de vent assez puissante pour repousser l'opposant, cheveux d'ivoire bondit sur un arbre en hauteur dans le but de reprendre son souffle. Il était évident qu'il s'épuisait bien trop ou en tout cas beaucoup plus que son adversaire et qu'il fallait trouver un moyen pour le vaincre. Pour l'instant, le Jisetsu s'était muni d'une multitude de kunais et s'en servait pour tenir à distance son adversaire, du haut de sa branche.


- Descends de là, espèce de lâche !

- Je descendrai quand t'aura posé ta lance et que l'autre t'aura ligoté ! répondit cheveux d'ivoire en pointant la valkyrie.

Koshin profita d'ailleurs de ce court instant de répit pour jeter un coup d’œil à l'avancée du combat du côté de la Jisetsu. Puis aussi, cela faisait bien trois quarts d'heure que le garçon vadrouillait, espionnait et se battait, Ai était probablement retourné à son point de départ et avait suivi les billes en bois, n'est-ce pas ? Et puis mince, pas le temps de réfléchir, l'assaut reprenait du côté de Koshin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 1961
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Sous la canopée [ft Jisetsu Asuka] Ven 23 Juin 2017 - 9:58




Les yeux de la Jisetsu avaient gardé leur couleur naturelle. Pourtant, la concentration dont faisait à présent preuve Asuka aurait aisément pu rivaliser, si ce n'était surpasser, les prouesses que les membres de son clan pouvaient atteindre en utilisant leur Kinnegan. D'un rapide pas sur le côté, elle esquiva l'attaque initiale de la renégate masquée, qui avait sorti au clair un wakizashi bien entretenu et aiguisé. La valkyrie savait reconnaître au premier coup d'oeil l'état d'une arme conventionnelle, elle qui était rompue à l'exercice de création de métal sous toutes ses formes, et son adversaire savait apparemment en prendre soin... ou disposait des services d'autres personnes capables de fournir des armes de cette qualité. Contre-attaquant immédiatement d'un balayage de sa lance à hauteur du cou, Asuka mit de la distance entre elle et la renégate, celle-ci esquiva adroitement d'un pas en arrière.

« Bel acier, ça se trouve pas à tous les coins de forêt ça. »

Une réponse, elle n'en attendit aucune : feintant une estocade avec sa lance tenue à une main, la Jisetsu tourna rapidement sur elle-même et enchaîna les attaques pour voir comment réagirait son adversaire sous la pression. Force fut de constater qu'elle réagissait plutôt bien, en dépit de la colère qui s'était emparée d'elle à la mort de l'un de ses acolytes. De son côté, d'ailleurs, Koshin semblait gérer plutôt bien la situation même à deux contre un, ce qui fit apparaître un léger sourire en coin sur le visage d'Asuka. Un léger moment de distraction qui lui valut presque d'être prise par surprise lorsque son adversaire à elle allongea tout à coup la portée de son wakizashi à l'aide de chakra Raiton mis en forme. Pivotant le buste pour éviter la lame de chakra crépitante, la valkyrie imita pour ainsi dire la renégate en infusant une légère dose de chakra dans sa lance, juste assez pour lui octroyer la résistance nécessaire, et frappa la lame de Raiton pour la clouer au sol.

« C'est sûr ? Vous voulez pas vous rendre... ?

- Plutôt crever saloperie !!»

Serrant les dents sous l'insulte, Asuka n'en garda pas moins son sang froid et laissa subitement filer la lame de Raiton, déséquilibrant sa porteuse qui tentait ardemment de la ramener vers elle. Appuyant son avantage, elle augmenta drastiquement sa vitesse, enchaînant appuis forts et contre-appuis pour percer la garde de son adversaire,ce qui ne tarda pas. Frappant avec le manche de sa lance les deux bras de la renégate pour les envoyer vers le haut, la valkyrie tourna à moitié sur elle-même et enfonça l'extrémité perforante de son arme dans l'abdomen de sa cible, qui ne put retenir un cri de douleur profond. Asuka était toujours frappée par ce paradoxe : c'était en effet souvent les blessures les plus mortelles qui étaient le moins douloureuses. Si elle avait choisi de tuer la complotiste sur le coup en visant le cœur, elle n'aurait pour ainsi dire pas eu le temps de vraiment souffrir, mais en lacérant ses entrailles, loin de la tuer sur le coup, elle lui assurait en l'état une lente, longue et insoutenable agonie. La vie, sous tous ses aspects, était définitivement plus dure que la mort...

Asuka retira vivement son arme de l'abdomen meurtri et ensanglanté, jetant un œil vers Koshin pour s'assurer que rien ne le menaçait. Son regard se reporta ensuite sur son adversaire vaincue, qui mit un genou à terre en appuyant fortement sur sa blessure béante avec son bras.

« Je sais pas qui t'es ni ce que tu espères, avec tes gars. Mais laisse-moi te dire que c'est vraiment, mais alors vraiment pas constructif.

- Hhhnnnngg hhaaaa !!! Sale pute ! Tu sais rien de nous ! De nos souffrances, de nos combats ! C'était déjà comme ça, avec le Kamui... et ça va continuer.. !! Ghh haaaa !

- Arrête de hurler tu vas te vider de ton sang. Ah et arrête de m'insulter aussi : je sais garder mon calme mais que jusqu'à un certain point, tu vois... Que vous ayez des raisons de haïr le Kamui j'peux concevoir. On fait pas d'omelette sans casser des œufs... Sauf qu'il est plus là, le Kamui, et que vous venez de tenter d'assassiner un membre du clan Jisetsu. Donc maintenant, j'te laisse le choix : revoir tes plans, genre, en profondeur... ou mourir ici. »



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Heishi
Messages : 26
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Sous la canopée [ft Jisetsu Asuka] Sam 24 Juin 2017 - 0:27

Œil pour œil, dent pour dent, de sa lance d'éclairs, le mystérieux frappait de toute sa rage le jeune blandinet tout en gardant une certaine dextérité dans le maniement de son arme. Si bien que cheveux d'ivoire n'avait aucun répit, à chaque coup ses iris gagnaient en intensité et lui permettait des prouesses dans ses esquives. Malgré tout, le lancier gardait l'avantage inhibant toute once d'attaque du Jisetsu, lui faisant même perdre le wakizashi précédemment prit. Le souffle des deux combattants accélérait, le combat gagnait en vitesse quand un des deux s'écrasa sur le sol. Les yeux vides, sa respiration coupée, la lance de Raiton se désagrégeait. L'homme masqué avait un kunai logé en deux vertèbres, yeux d'ambre n'avait rien remarqué, absorbé dans son duel. De plus, le sabre court auparavant derrière la dépouille avait disparu. Dirigeant son regard de gauche jusqu'à droite, yeux d'or finit par tomber sur la valkyrie, celle-ci réussissait à faire douter une opposée au Tsuchikage, à l'Empereur et ce, en pleine bataille. Un acte remarquable, digne de la prestance de la jeune femme.

- Hehe... Le concevoir... Comme si un chien d'garde pouvait... comprendre quoi que ce soit ! Quoi que ce soit de ce qu'on peut vivre ou penser... Rggggnnnn... Laisse-moi rire. T'as crevé un ami, œil pour œil, dent pour dent.

Dans un pathétique dernier souffle, la jeune femme se releva, vacillante, tout en tendant son arme vers son adversaire. Une charge ridicule, qui aurait certainement pu être stoppée par n'importe qui, et qui pourtant, fut coupée nette par l'arrivée d'une énième jeune femme. Le wakizashi arraché des mains de la masquée pour finir plaqué sur le sol, par un coup d'une arme identique. La lame victorieuse vint se poser sur le cou de l'antagoniste. La manieuse du sabre se tenait debout, à côté de la menacée, des cheveux mi-longs, blonds platine, de même intensité que ses yeux. Elle inclina la tête devant la valkyrie pour se présenter.

- Ai, Jisetsu Ai. Cousine du Jisetsu ici présent et Guerrière de la Citadelle. J'imagine bien que vous ne me connaissez pas, Jisetsu Asuka, mais c'est un honneur. Bien qu'aux vues des circonstances...

- Et merde... chuchota l'autre femme, tout en serrant les dents.

La femme masquée, désespérée, relâcha ses muscles, comme preuve d'abandon. Un peu plus loin, yeux d'ambre s'amusa presque à voir sa pseudo-sœur comme ça. Elle était exécrable avec son proche, tout comme le jeune Jisetsu d'ailleurs. Mais montrait un respect et une obéissance presque absolue à la vue d'une femme qu'elle considérait comme modèle. Dans la forme, identique à son cousin, bien que lui, dans le fond, cachait bien souvent une raison moins noble que la simple admiration. Après tout, Asuka était un modèle total pour la jeune du même clan, qui peut se vanter d'avoir la carrière de la valkyrie au même âge. Le cousin s'incrusta dans la conversation, traînant l’assommé par l'arrière du col.

- Excusez-la, elle peut être un peu ridicule quand elle s'y met. Mais surtout, merci du secours, je m'en serais certainement pas sorti sinon ! terminant sa phrase par un léger rire moqueur à l'encontre d'Ai.

- Nan mais... Un peu de respect ! chuchota, plutôt bruyamment, la blonde à Koshin.

Des embrouilles totalement décalées par rapport à la situation, une preuve fraternelle d'un certain soulagement des deux cousins. Puis d'un autre côté, ce n'est pas comme si les shinobis n'avaient pas l'habitude du sang et des larmes... Deux facteurs propices à ces chamailleries enfantines. Enfin bref, les deux fraternels se tournèrent vers la valkyrie framboise. Puis questionnant cette dernière, Ai se tourna vers l'otage debout.

- Qu'est-ce qu'on fait de ces deux-là ? Si on ne la soigne par rapidement, elle va mourir. Si vous le voulez, je suis apprentie de Jisetsu Chizue, la mère de Koshin, en médecine Shinobi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 1961
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Sous la canopée [ft Jisetsu Asuka] Ven 7 Juil 2017 - 8:34



Les laissés pour compte. Ou, tout du moins, ceux qui s'excluaient d'eux-même du mouvement sur la base de prémisses erronées ou corrompues. Asuka éprouvait des sentiments souvent partagés envers ces personnes, que ce soit lorsqu'elle pensait à eux passivement lors d'un moment calme et réflexif ou bien comme ici lorsqu'elle était directement confrontée à elles. Bien sûr, il était quasiment impossible de rallier tout le monde sous une bannière unique, derrière une même idéologie. Il existait toujours des divergents, des originaux, des étriqués ou des rebelles dans l'âme qui se refusaient à suivre un quelconque ordre établi ou en train de s'établir. S'ajoutaient à ceux-là les individus ou groupes trop marqués par le passé, touchés personnellement par tel ou tel conflit, et qui se juraient de tout faire pour combattre la force militaire ou gouvernementale qui avait été à l'origine de leurs souffrances. Mais la vérité, c'est qu'il y avait de la souffrance partout. Il était inconcevable de se débarrasser de toute la souffrance du monde, tout autant que cela était absurde de le vouloir. Asuka avait du se faire violence pour l'accepter, mais cela l'avait rendu bien plus forte qu'auparavant, plus résiliente, et avait renforcé sa volonté. Autant de choses, apparemment, dont n'avait pas été capables celle qu'elle venait de transpercer, et qui l'insultait une fois encore.

La valkyrie faillit esquisser un geste pour parer l'attaque grossière lancée par la renégate souffrante, mais se ravisa en sentant arriver le pilon. Ai Jisetsu, la cousine de Koshin qui partageait avec lui sa couleur de cheveux en plus de son sang, venait en effet de débouler en interceptant la charge de la guerrière masquée, la tenant en respect avec son propre wakizashi. Elle ne tarda pas ensuite à se présenter à la Seigneur de Guerre, qui ne connaissait jusque là que son visage.

« Oh, Ai ? Ravie. Y a pas vraiment de circonstances idéales pour des présentations de toute façon... »

Koshin, traînant vers le petit groupe son adversaire assommé, y alla de sa petite remarque, comme si il avait voulu faire démériter sa cousine vis à vis de son intervention. Une pseudo rivalité qui n'était pas sans rappeler celle qui s'entretenait d'ordinaire entre un frère et une sœur... ce qui ramena quelques souvenirs d'Arekushi à la surface dans l'esprit d'Asuka.

« Y a rien de vraiment ridicule, vous savez... Oué c'est sûr, l'intervention était un peu grossière mais, elle avait le mérite d'être précise... Et quand des vies sont dans la balance le sérieux s'impose. Toujours »,, dit-elle en fixant alors soudainement la renégate qui perdait beaucoup de sang.

Elle mourrait, sans aucun doute, si elle n'était pas soignée rapidement, ce qu'avait rapidement compris Ai également. Malgré son jeune âge, elle savait parfaitement diagnostiquer une blessure, et celle-ci était vraiment moche à n'en pas douter. Affreusement douloureuse et fatale, avec assez de temps. Le regard de la valkyrie redoubla d'intensité, tandis qu'elle s'approcha d'Ai et de celle qu'elle tenait en respect. D'un geste vif, elle attrapa et arracha son masque, révélant un visage partiellement brûlé sur la mâchoire et un air vindicatif, tout en s'accroupissant auprès d'elle.

« La mort... ça a pas l'air de vraiment te terrifier, toi, j'me trompe ? T'as eu tes épreuves à surmonter... avec les tiens. T'as tes combats fermement ancrés dans la tête, ceux que t'as mené... et ceux que tu veux mener. Peut-être... que t'as même déjà été arrêtée par le passé pour tes actes, que tu as déjà eu une seconde chance. Tu as de la rage. Vous, avez de la rage, avec tes amis. Ça je le comprends. »

Asuka se redressa finalement, le masque de la renégate à la main. Celle-ci était restée silencieuse, comme attendant le couperet final, attendant une démonstration ultime de cruauté de ses adversaires avant la fin.

« Ai, soigne-la s'il te plaît. Toi et tes potes, vous allez vivre. Moi, Asuka Jisetsu, je vous donne officiellement une chance. Que vous rejoigniez les Guerriers de la Citadelle ou pas, je m'en fous. Ce que j'espère... c'est que vous serviez les intérêts du pays, les vrais. Que vous enleviez ce putain de voile que vous avez sur les yeux. Si vous voulez persévérer, prouver la force de vos convictions et obtenir votre justice, vous n'avez qu'à aller frapper à la grande porte et demander Yanosa. Il vous affrontera. »

S'éloignant de quelques pas, la valkyrie laissa sa cousine éloignée faire son travail.

« Ça va aller Koshin ? Vous deux, vous faisiez quoi dans cette forêt à la base ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Heishi
Messages : 26
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Sous la canopée [ft Jisetsu Asuka] Sam 8 Juil 2017 - 14:07

- Très bien, c'est comme si c'était fait !

La blonde fit s'asseoir la blessée contre un arbre, sortant une pochette pleine de bandages, médicaments et autres soins propices aux premiers secours. Ai fit avaler une pilule à la renégate, avant d'effectuer quelques rapides mudras. Des paumes scintillantes de bleu que la médecin posa sur la blessure béante de l'autre jeune femme. Ce ne serait évidemment pas suffisant pour restaurer totalement la combattante, mais au moins le soin allait stopper l'hémorragie et refermer le plus gros de la plaie. L'apprentie n'était néanmoins pas totalement concentrée sur sa patiente, réfléchissant aux derniers mots de la valkyrie.

Il est vrai que depuis le récent changement de politique du pays de la Roche, le Guerrier Rouge avait instauré la loi du plus fort. Être puissant signifiait avoir le droit de faire entendre ses opinions par les plus hautes instances. Était-ce une bonne chose ? Un esprit sain dans un corps sain. Le Shodaime Tsuchikage voulait certainement faire de son peuple, un peuple grandiose au tout du moins rattraper les territoires perdus par des habitants forts. Aussi puissants mentalement que physiquement et c'était un idéal respectable. La preuve vivante étant la Jisetsu se tenant à côté des deux cousins. À son âge pourtant peu avancé, en combat elle jouait sur un tout autre plan et il ne faisait aucun doute que c'était une stratège accomplie. Pourtant, la médecin ne pouvait s'empêcher de douter de ce fonctionnement. Le Tsuchikage voulait des esprits doués dans des corps puissants... Mais la Jisetsu trouvait tout aussi intéressant l'un sans l'autre. Pensant à sa sœur, bête de combat ou encore au père de Koshin, mathématicien de renom et pourtant pas bien plus puissant que son fils en terme de force brute. Une société élitiste où seuls les plus équilibrés entre force et intelligence pourront se faire entendre. Bien que ce soit ce genre de personne que voulait devenir la blonde, elle trouvait dommage de faire abstraction des autres sûrement autant voire plus intéressant que ces élites. Enfin bref, peut-être bien que la jeune femme se trompait sur toute la ligne, elle ne connaissait de son dirigeant que ses actes en tant que Kage. Les yeux perdus sous l'infinie canopée, bandant la blessée, Ai se demanda brièvement son avis.


- Et toi ? T'en penses quoi ? Du Tsuchikage et de tout ça.

Elle se doutait que la réponse qu'allait donner la renégate serait haineuse et probablement pas non plus très constructive. Mais à l'image de son cousin, la blonde était curieuse, avait soif de savoir, peut-être que cette jeune femme avait un avis plus élaboré que ce qu'elle laissait penser.

En même temps, un peu plus loin, cheveux roses questionnait le jeune garçon sur les raisons de leur présence ici. Yeux d'ambre posa sa main sur son flanc droit, laissant s'échapper une grimace ainsi qu'un léger son de douleur.


- Rien de bien méchant. Je crois bien que le premier coup m'a cassé une côte et j'aurais une bonne migraine vu comment j'ai utilisé mes Kinnegan, mais ça ira. C'est notre père, il nous a confié la mission de récolter quelques ingrédients pour ses expériences. On est entraîné pour faire face aux dangers de la nature, malheureusement pas spécialement pour faire face aux groupes louches qui traînent dans le coin. Mais sinon, je vous retourne la question, c'est pas commun de trouver du monde par ici.

Aussi loin des principales zones d'habitation, presque personne n'y habitait. Quelques cabanes d'ermites, des rassemblements d'organisations aux attentions floues comme celle que les trois Jisetsu venaient de croisé. Mais rien ne laissait supposer que le bras droit de l'Ombre avait une quelconque affaire dans un endroit si perdu et enfoncé dans la forêt. Et Koshin n'étant pas fan des théories du complot penchait plutôt pour le simple passage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Sous la canopée [ft Jisetsu Asuka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Roche :: Kusa no Kuni-