N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 La fête de l'été [Konoha & autres]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Konoha
avatar
Informations
Grade : Nidaime Hokage
Messages : 1277
Rang : S

Message(#) Sujet: La fête de l'été [Konoha & autres] Jeu 6 Juil 2017 - 21:40


    - GROOOOOOOOOOOOOOOOOAAAAAAAAAAAAAAAAR JE VAIS TOUS VOUS DETRUIRE GRRRRR.
    - A l’aiiiiiide, au secouuuuurs, aidez-nouuus !
    - Ne craignez rien, je suis là !
    - Sa chevelure de feu au vent, la kunoïchi apparut face aux siens pour détruire le monstre qui leur voulait du mal.
    - TU NE ME FAIS PAS PEUR !
    - C’est parce que ça, je ne suis pas un miroir !

La foule éclata de rire. Je restai un instant bouche bée face à premièrement la blague assez médiocre du marionnettiste, et deuxièmement face à la réaction hilare de la foule qui se pressait devant le spectacle des pantins qui se déroulait sous leurs yeux, censé représenter la victoire de Konoha face à Rokubi.

    - Attends, je suis pas vraiment comme ça, hein ?
    - Non, non, Hokage-Sama…
    - Ahiko…

Elle rigola de ce rire cristallin qui la caractérisait tant, ce rire de jeune fille pure et innocente qu’elle était encore. Au fil du temps, elle était devenue plus que ma secrétaire. C’était devenu une amie. Soupirant légèrement, je continuai à avancer dans les rues bondées du village. Il était pourtant près de onze heure du soir…

La fête de l’été. Une tradition qui s’était un peu perdue récemment, mais qui emplissait toujours chacun de joie. J’avais pensé qu’avec les récents évènements, et les futurs à venir, une parenthèse dans ce monde cruel était de mise. La nouvelle avait été accueillie avec joie. De tout le territoire de l’Autorité étaient affluées des milliers de personnes, qui s’amusaient et rigolaient dans les rues de Konoha. Des lanternes multicolores et des guirlandes avaient été accrochées dans les arbres, donnant aux rues un air de fête éternelle. Les odeurs provenant des différentes échoppes de nourritures, de confiseries et de boissons venaient parachever ce petit air de paradise. Des spectacles de rue étaient organisés un peu partout. Des marionnettes, du théâtre, des chants, de la musique, des danses… Tout respirait la joie et la bonne humeur.

Même la température avait été clémente. L’été avait amené avec lui ses canicules, ses chaleurs insupportables, ses nuits torrides où dormir sereinement était impossible. Et en cette soirée, un vent frais et agréable s’engouffrait délicatement dans les ruelles, rafraîchissant l’atmosphère sans la glacer. Conséquence de quoi, tout le monde était simplement vêtu. Moi par exemple, je portais un kimono noir brodé, et mes cheveux étaient attachés en un élégant chignon pour l’occasion. Je saluai quelques personnes sur le chemin, des gradés qui avaient l’air bien moins sérieux aujourd’hui. Maquillés pour certains, pas du tout en tenue, faisant les clowns même pour les enfants, d’aucun n’aurait pu dire que ceux-là étaient des militaires redoutables et redoutés. Les rires inondaient les rues. Les visages rayonnaient.

C’était, à n’en pas douter, une parfaite soirée…


Spoiler:
 




Bien sûr que ça se passe dans ta tête... Mais pourquoi donc faudrait il en conclure que ce n'est pas réel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 653
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: La fête de l'été [Konoha & autres] Ven 7 Juil 2017 - 2:41

La vie à la Capitale n’avait rien de bien extraordinaire. Les gens ici se contentaient de se lever, travailler et retourner au foyer une fois la journée terminée. Même moi, qui avais pour habitude que de vivre pour le job, avait commencé à me prendre un peu plus de temps pour moi. La majeure partie de ce temps était lié à mes activités cliniques que je ne négligeais pas malgré la distance. Ce n’était toutefois pas ce qui m’amenait au village en cette magnifique soirée d’été. J’avais fait le voyage accompagné du Conseiller, ayant eu besoin de le convaincre avec une dégustation de saké chez un importateur privé. Ce soir était la fameuse fête de l’été, qui pour la première fois accueillerait les foule autant de Konoha que de Umi et d’Amashi, les nouveaux villages sous l’Autorité du Feu. Pour quelqu’un qu’il avait fallu convaincre, il avait l’air drôlement renseigné. Je proposai aussi au Nara de monter sur mon dos pour aller au village, sachant d’avance qu’il accepterait cette offre, aucun besoin de le convaincre cette fois.

Nous fûmes en quelques minutes dans les airs, le vent chaud de l’été nous ventant tous les deux le visage. Il ne nous fallut que très peu de temps pour rejoindre le village, étant après tout sous ma forme d’aigle géant. Je me posai à quelques mètres des Grands Remparts, sous les regards ébahis de tous ces gens qui entraient à Konoha sans doute pour la première fois de leur vie. Les ninjas en poste qui surveillaient la marée de gens me reconnut à l’insigne des Ninja Gardien maintenant brodé à ma veste. Nous passâmes sans la moindre encombre et nous fûmes aussitôt emportés par l’atmosphère de festivités.


Spoiler:
 

- Alors, elle est où cette dégustation privée?, demanda-t-il d’un air hautain.

Je le dévisageai quelques instants avant de lui répondre.


- Patience, mon ami. Nous venons tout juste d’arrivé. Qui sait ce que la nuit nous réserve.

Sans grande surprise, Shikatoru roula des yeux puis fit des mimiques de la bouche, comme il le faisait parfois lorsque les choses ne faisaient pas son affaire. J’insistai pour garder cela pour la fin, parce que ça finira bien la soirée mais aussi parce que nous ne serons plus en état d’aller nulle part après cette dégustation. Je nous guidai donc au travers des rues du village. Nous avions chacun connu le village à des époques différentes, ce qui faisait des conversations très intéressantes. J’apprenais de quoi avait l’air le village avant tandis que lui apprenait ce qu’il était devenu. La rue principale était où il y avait le lus d'action, nous nous dirigeâmes donc dans ce sens, réalisant que nous n'étions pas les seuls à penser ainsi. Avec la foule de gens qu'il y avait, je me demandai si j'allais tomber sur quelqu'un que je connais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin d'Iwa
Messages : 406
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: La fête de l'été [Konoha & autres] Ven 7 Juil 2017 - 5:34




C’était l’une des fête de konoha je que préférai, la fête de l’été, loin de moi l’idée de me mettre une race dans le pure respecte de la tradition, mais je devais avouer, que ce semblant de liberté faisait du bien, après tout… Un peu de repos ne ferais de mal à personne, et je trouvais que l’occasion était assez bonne pour essayer d’adoucir les relations que j’avais avec mon kuchyiose :

- Tu m’as encore invoqué pour rien ?!

Disat-il, à peine la technique d’invocation terminer, dans un soupire, je posais ma main sur sa corne, comme si, elle avait une d’effet tranquillisant sur le mammifère.

- Yare, yare, yare, c’est l’ouverture du festival de l’été, tu devrais prendre un peu sur toi, et profiter !

Il ne semblait plus si mécontent que ça du pacte, mais pour la fierté qu’il avait, il se devait de faire la tête pendant au moins une grosse partie de la journée, bah oui, s’il avouait ne serait-ce qu’une minute être content d’être là, il perdrait toute crédibilité à mes yeux !

J’avais fini la soirée sur le dos de Kahôn, sans vrai raison, et avait été attiré par un spectacle, de base destiné au enfant, mais qui semblait raconter notre épopée contre le démon rokubi !

C’était plutot amusant, en sachant que l’envers des décors avait été beaucoup plus destructeur, mais il fallait que le peuple gardes une bonne images de nous…

D’un coup de museau, mon invocation me demanda si cela c’était vraiment passer comme le récit le sous entendait, avec toute ses péripéties et ses personnages…


- Malheureusement non, beaucoup de mes amis/collègues ont du faire le sacrifice ultime… disais-je ne soupirant

- pourquoi on ne leur dit pas la vérité alors ?

- Je pense que c’est parce qu’ils le vivraient mal, les héros meurent en silence, c’est pour ça qu’ils sont des héros …

Dans un soupire d’incompréhension, il s’allongea au sol, comme si le reste de l’histoire avait piqué sa curiosité, ou alors qu’il attendait la citation de son maitre d’invocation dans cette histoire, que sais-je…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jonin
Messages : 914
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: La fête de l'été [Konoha & autres] Ven 7 Juil 2017 - 8:54



Planté au milieu de la foule, une cigarette éteinte aux lèvres (tabagisme passif, les enfants, toussa toussa), le Yamanaka observait le spectacle de marionnettes pour les enfants. La joie de l’immunité, malgré son statut de déserteur il se tenait parmi les siens, les habitants de son village natal. Mais il avait bien trop de mal à rire ou à trouver du réconfort dans la caricature des artistes. L’attaque de Rokubi… La destruction d’Ame, la mort de ses proches et de son enfant à naître….

Au fond, il savait que ce genre de festival était important pour les civils et les soldats, une sorte de parenthèse joyeuse dans une période de crise avec des démons surpuissants, des hommes démoniaques et malintentionné, des guerres… Mais le nukenin préférait se concentrer sur le spectacle qui lui rappelait Kaze et son apprentissage du kugutsu, des souvenirs heureux dans une vie de combat et de stress.

La soirée était une réussite, les gens étaient ravis et la tradition était respectée une année de plus. Eichiro s’éloigna du spectacle, lassé des blagues douteuses et puériles. Au loin il repéra l’Hokage, dans une tenue décontractée et traditionnelle, est-ce qu'au moins elle pouvait apprécier la fête avec tout ce qu’elle devait avoir à l’esprit ces derniers temps.

Toujours guidé par le destin, Eichiro s’approcha d’une petite charrette qui servait de bar ambulant, il y commanda un premier sake, puis un second, puis un autre… Doucement, il sombra dans l’ivresse, mais tant qu'il était assis, il paraissait aussi sain qu'un autre malgré ses joues rosées et son regard perdu. Sa façon de décompresser, après tout ils étaient tous ici pour faire la fête.

Le Yamanaka en profita même pour vanter les mérites de son établissement à Ame à ses nouveaux copains de comptoir. Après de nombreuses tournées, la fête commençait vraiment pour le marionnettiste, il riait de bon cœur avec ses camarades de boisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Aspirant Ninja
Messages : 1914
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: La fête de l'été [Konoha & autres] Ven 7 Juil 2017 - 13:29


    — Quoi !? Encore vous !?

S'écria un des gardes aux portes du Grand Rempart. Je me frottais l'arrière du crâne, gêné par la remarque du ninja.

    — Je n'apporte aucune mauvaise nouvelle avec moi cette fois, je viens juste profiter de la fête de l'été.

Annonçais-je en toute sincérité et malgré la véracité de mes paroles, je dus passer le poste de contrôle. Je le passais haut la main et je pus rentrer en toute tranquillité à Konoha. J'étais désormais du coin ou pas, mais je m'étais octroyer une petite pause avant d'entamer une période qui s'annonçait chargé. Depuis mon dernier départ de ce village, j'avais traqué Yami, retourné à Suna, épaulé la nouvelle Kazekage et l'accompagné au Gokage. Autant vous dire que je n'avais pas chômé alors que mes blessures venaient de disparaître.

Je me trouvais une petite auberge pour passer la nuit et pour me rechanger. J'étais vêtu de ma tenue Ketsueki, mais pour l'occasion, je descellais d'un sceau un kimono noir que j'allais porter lors de la soirée.


Une fois la chambre prise, m'être lavé et rechangé, je sortais pour m'engouffrer dans les ruelles de Konoha. J'étais seul. J'ignorais si d'autres Sunajins présent au Gokage était venu. Mon fils était à Suna, depuis mon départ pour Yu no Kuni. Ema, quant à elle, devait être encore en prison, ici-même. Elle avait peut-être Tsukiko comme voisine de cellule, qui sait.

Ma première étape de la soirée fut un spectacle de marionnette, bien sûr, la maîtrise des pantins n'étaient pas aussi fluide et aisé qu'à Kaze, mais cela n'enlevait rien au plaisir de cet mise en scène. L'histoire choisie était un peu trop fraîche à mon goût pour pouvoir y rigoler dessus, mais soit, il ne fallait pas y songer et je laissais échapper quelques rires discrets aux différentes blagues.

À la fin du spectacle, j'empruntais une nouvelle ruelle. Je pus apercevoir Mizuki, je voulais la saluer, mais je me retins au dernier moment. Elle m'avait déjà assez vu ces derniers temps et je ne voulais pas lui plomber sa soirée. Je laissais donc cette chevelure de feu disparaître dans la foule avant de me poser à un bar. Un blond se tenait à mes côtés et ce dernier enchaînait les verres de sake. J'en commandais un également et en offrait un à mon voisin.

    — Kanpai.

Déclarais-je en levant ma petite coupole en direction du fumeur. Je ne devais pas trop boire, car je n'avais pas encore mangé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1594
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: La fête de l'été [Konoha & autres] Ven 7 Juil 2017 - 19:15

Appuyé de ses coudes sur une rambarde de balcon au Palais du Hokage, Natsuki laissait promener son regard sur les rues festives de Konoha. Ici et là, il observait ce que d'autres avant lui avaient déjà décrit pour poser l'ambiance générale du Village. Ici et là, il assistait à des scènes déjà narrées en amont, tout comme il assistera peut-être en regardant au bon moment et au bon endroit des événements que d'autres soulèveront après lui. Au moins, la musique couvrait le souffle du vent, ce qui rendait sa situation en retrait un peu moins pathétique.

* Dong *

« Tu comptes pas te joindre à la fête? »
lança une voix dans son dos.
« Non, je préfère me la jouer '' mec tiraillé et mystérieux '' en retrait sur le balcon. »
répondit Natsuki en se fendant d'un sourire. « Et toi Iji ? Je pourrai te poser exactement la même question. » lança-t-il en risquant un coup d’œil par-dessus son épaule.

Une cannette lui fonçait dessus, interceptée de justesse par une main mise en barrage qui l'arrêta.


* Dong *

« Moi je sais pas trop. Ca dépend de ce qu'a prévu mon joueur propriétaire légitime pour moi. Mais je vais sûrement aller y faire un tour : c'est une occasion de développer ma relation avec ma collègue de travail par exemple. »
« En effet. »
admit Natsuki en se préparant à ouvrir sa canette.

Puis il réalisa qu'elle était gazeuse : il la posa alors sur le rebord près de lui, il n'avait pas si soif que cela dans l'immédiat, en fait.


* Dong *

« Y'a une raison pour que tu boudes dans ton coin ? »
« Non, pas vraiment. Je ne me sens simplement pas l'envie de me mêler à tout cela. J'ai la tête en vrac en ce moment, et je n'ai pas envie de l'imposer aux autres. »
« Tu as su cacher un monstre sans qu'on s'en aperçoive de trop pendant des années, alors tu vas pas me faire croire que tu arrives juste pas à faire un faux sourire. »


Natsuki haussa les épaules.


* Dong *

« Bof, c'est peut-être juste de la fatigue. De ne pas savoir encore où j'en suis avec ma petite amie – si elle l'est encore – ou si elle m'a déjà tué ou non dans le passé. D'avoir un road trip autour du monde bien en dessous des espoirs que l'on m'en a vendue. De courir après des Démons à Queues pour rien, puisqu'ils ne font que se suicider quand l'on les ai à porté de doigts pour nous échapper et que l'on n'a pas encore trouvé la méthode pour les supprimer définitivement. »


Il soupira.


* Dong *

« On le fait, je le sais, pour sauver notre existence. Pour se donner une chance de ne pas être effacés, et refaire un monde sans danger. Aussi je me dis que ce n'est que transitoire. La semaine à été longue, je retrouverai sûrement mon aplomb et ma légèreté bientôt. J'ai peut-être juste besoin d'une petite heure ou deux comme cela avant de repartir du bon pied. Soit suffisamment peu pour pouvoir profiter de la fête encore tout à l'heure. Il paraît qu'il va se passer quelque chose de surprenant et sans risque, probablement de quoi me rebooster. Alors je vais rester ici pour le moment, pour être sûr de ne pas le rater et pouvoir m'y rendre le plus rapidement possible. »


* Dong *

« Mais ce quoi ce bruit depuis avant? »
« C'est le compteur. »
désigna Natsuki du menton. « Il fait chaud ce soir, très chaud. Je suis donc aussi chargé d'apporter un vent frais et agréable à engouffrer délicatement dans les ruelles, justement dosé pour rafraichir l'atmosphère sans la glacer. Le compteur m'indique quand le faire. »

* Dong *

Natsuki souffla une fois encore, et le courant d'air chargé en chakra s'engouffra vers une nouvelle rue en apportant fraicheur et douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 779
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: La fête de l'été [Konoha & autres] Sam 8 Juil 2017 - 12:22

Ce soir, je ne suis ni de garde, ni en mission. En fait, si, je suis en mission sacrée. J'enfile un kimono vert et je lâche mes cheveux en tignasse libre derrière moi tandis que je marche d'un pas assuré vers mon point de rendez-vous. Je croise moult collègues et connaissance, mais je me concentre. Je me focalise. J'ai un objectif, un but. Une croisade. La chaleur de ce soir d'été devient presque inconfortable et je m'apprête presque à transpirer lorsque...

Petit vent frais.

A bah voilà, ça va mieux. Un petit vent frais m'a rafraichit. Tant mieux, parce que ces derniers jours j'ai eu un peu chaud, cela m'a même un peu privé de sommeil la nuit et j'aime pas manquer de sommeil. Bref, mon pas est assuré, et je monte enfin sur un vieux bâtiment qui surplombe une place et je m'échauffe rapidement pour mon rôle important de ce soir.

Il est l'heure... des FEUX D'ARTIFICES !


Excellent entrainement à l'Hikariton au demeurant, je lance du chakra lumineux dans le ciel, de multiples couleurs. Car c'est ma mission de ce soir, c'est d'amener des sourires aux gens malgré le contexte géopolitique difficile du moment, qui est à peine mieux que Trump et ses salades. J'en balance plein la vue, je fais une véritable animation de lumière. Un petit vent frais vient me rafraichir. Je ne participe pas aux autres animations, je préfère me donner complètement pour animer et me consacrer aux autres. Surtout les enfants. Je veux que chacun d'entre eux partent avec le sourire.

Et puis, je décide de bouger, de ne plus rester statique. Je passe de toit en toit et je lance d'autres vagues de lumière dans le ciel. Certaines explosent en des centaines d'étincelles, d'autres tourbillonnent et fusent de partout. Je me donne à coeur perdu dans cette tâche.

Une belle ROUGE, une VERTE ! Une dans le saké ! Ah, oups, désolé Matsuno, j'ai mal visé. Ou alors, j'ai bien visé... MUHAHAHAHAHA


Oui, j'ai lancé une de mes créations dans un verre d'une célébrité étrangère en visite. Peut-être ai-je créé un incident diplomatique ? Et je m'enfuis en courant dans une petite brise de vent frais. Tiens, c'est marrant à quel point ces petites brises sont régulières et bien placées. Juste ce qu'il faut, quand il faut sans pour autant être glacé, on dirait presque un artifice de narration.

Et pour une fois, je n'ai eu aucun besoin d'activer mon Byakugan. Une soirée bien paisible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin d'Iwa
Messages : 107
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: La fête de l'été [Konoha & autres] Dim 9 Juil 2017 - 16:15

Pas besoin de passer des heures dans ces ruelles grouillantes et bruyantes pour identifier les trois traits caractéristiques qui font Konoha aujourd’hui.

Le premier, indubitablement, est la réussite de ce Village caché – qui n’en est d’ailleurs plus un. En se targuant d’une nouvelle puissance notamment par la création de villages annexes – une première pour cette époque, même si l’homme y voyait un souvenir idéologique de l’Empire défunt et de son regretté Maître – le Village caché de la Feuille peut aujourd’hui prétendre être le « gendarme du Yuukan ». Cet afflux de personnes, de toute origine et de tout rang social, en est certainement la preuve la plus flagrante.
Le deuxième point est l’importance d’un retour aux sources. La Fête de l’Été était une célébration locale qui avait été oublié suite aux nombreux évènements de ces dernières années. Trois fois hélas, mais aujourd’hui l’affront est lavé et le monde va de l’avant. Sans doute pour oublier ses peines. Bon choix s’il n’en oublie pas le danger qui reste tapis dans l’ombre.
Quant au troisième point … hé bien, à en juger par les activités, les courses folles et les mauvaises blagues au coin des rues, les Konohajins sont tous complètement fous ! Mais qu’importe : il paraît qu’il en faut pour faire la fête !

« Vous faites quoi, Monsieur ? »
» De l’art, ma belle ! Si tu te poses un instant devant moi et m’accorde pas plus de trois minutes, je peux te faire ton portrait – un portrait si inoubliable qu’il comblera tes nuits les plus douces !
« Hihihi, d’accord, je prends ! »


La jeune demoiselle prend place, et sourit délicieusement dans ce décor de début de soirée. Elle ne se laisse pas intimider par cet homme au visage balafré et aux faciès de rustre. Ce genre de soirée est propice à de belles rencontres, et ce serait perdre le fil enchanteur de la soirée que de commencer à faire de la sélection parmi ses invités ou ses clients. Le personnage, qui ne s’est toujours pas identifié, s’est emparé d’une feuille vierge et d’un crayon, et commence à faire danser son poignet sur le support. Gardant son œuvre secrète, il porte furtivement quelques regards sur le modèle pour mieux en saisir les traits, mais conserve néanmoins le silence. Petits coups très secs, gestes finement exécutés, la concentration est à son paroxysme ! Si cet homme est un connaisseur, il s’apprête à réaliser une œuvre maîtresse ! Il ne reste plus que quelques secondes ! Aura-t-il vraiment percé à jour les secrets de la beauté et de l’élégance ?

S’agitant de longs traits, l’inconnu achève son œuvre de façon théâtrale et s’autorise un sourire de satisfaction.

» Et voilà qui est fait ! Et dans les temps ! Je me suis même permis un petit paysage en arrière-plan pour embellir vos yeux ! Mademoiselle attentioooooooooon … tadam !

Spoiler:
 

Alors … autant le portrait, ‘ya rien à dire … autant le paysage arrière est de toute beauté … mais pour le reste du corps, c’est vraiment du foutage de gueule ! Et la claque qui réceptionne le portrait en fait savoir long à l’artiste qui, pris par surprise, ne peut empêcher la coloration de sa joue en pourpre. La bougresse, qui s’en va en pestant et maudissant le dessinateur – tout en conservant quand même le dessin – sait frapper fort ! Sans doute une Ninja cachée … .

Sur cette déception, l’homme soupire et ramasse son matériel. Décidément, ça a beau être soir de fête, tout le monde n’a pas cœur à ouvrir ses horizons et à apprécier l’art dans toute sa splendeur. Quelle tristesse de voir cette même dureté où que l’on aille ! Renonçant à réaliser une nouvelle œuvre, le Balafré fait le choix d’échouer dans l’échoppe la plus proche, afin que la marque indélébile de cette main sur sa joue ne disparaisse. Boire un verre ne sera que du meilleur effet pour oublier la haine de ce monde.

Se posant aux côtés d’un blondinet un peu palot et d’un basané à la chevelure blanche, l’homme commande une bière fraîche. Une pinte, évidemment ! Les demis, c’est pour les mineurs.

» Kamui te kampai.²

Et c’est parti pour une soirée arrosée.


²A la santé de l'Empereur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: La fête de l'été [Konoha & autres] Dim 9 Juil 2017 - 17:47


L'été était arrivé à grand pas, apportant avec lui ses florilèges de festivités, et de journées ensoleillées.
La saison estivale avait toujours représenté la saison idéal pour retrouver des amis de longue date que l'on avait perdus de vue, pendre du bon temps en famille autour d'un bon barbecue, passer des soirées accompagnées d'un guitariste ou deux à chanter et danser sur la plage autour d'un feu de camp en regardant les étoiles, la saison estivale était définitivement la saison faite pour décompresser et déconnecter l'espace d'un instant notre cerveau de la réalité pas toujours évidente à faire face.

À Amashi, Satochi était loin d'avoir du temps à accorder quelconques fantaisies. Le village était récent et de nombreux points devaient absolument être traités.
C'est pourquoi il tarda à se décider à faire le déplacement à Konoha pour la traditionnelle fête estivale qui avait été réinstaurée après plusieurs années de suspension.
En réalité, c'était plus pour ses hommes que pour lui-même qu'il avait accepté.
Méritait-il un temps de repos après la merde dans laquelle il avait plongé le monde ? Probablement pas. Mais Ryokai, Shizu, Leika et il en passait d'autre méritaient ce break et c'est pourquoi il avait quitté Amashi en leur compagnie laissant derrière lui un clone par mesure de sécurité.

Lorsqu'ils arrivèrent à Konoha, ils se dispersèrent et le Rakuzan lui s'empressa de rejoindre le quartier de son Clan afin d'y saluer sa famille et y déposer le haori qu'il portait à chaque foi qu'il était en blanc. En tant qu'Amekage, il n'avait pas souhaité porter de coiffe à l'image du Hokage, mais s'était laissé tenté par ce simple haori sur lequel le symbole "Ichi" était brodé à la main. Mais c'était en tant que Konohajin et habillait d'un kimono noir qu'il se rendrait au festival d'été.
Il s'y rendit ensuite et profita des températures estivales pour se remémorer les nombreuses années qu'il avait passées dans ici. On ne pouvait pas dire que le temps était clément avec eux à Ame, apercevoir et sentir sur sa peau les rayonnements du soleil était un réel plaisir pour le brun.

Marchant seul dans les ruelles festives, il prenait plaisir à observer les nombreuses activités se déroulant à l'occasion.
Un spectacle de marionnettes racontant l'affrontement entre Konoha allié à Suna et Rokubi. La caricature en faisait rire plus d'un même si en réalité beaucoup devaient forcément savoir que les choses n'avaient pas pu être aussi facile.
Finalement, le chemin du Rakuzan vers un groupe dégustant tranquillement du breuvage made, pressé, distillé et mis en bouteille in Hi no Kuni.
Le groupe était composé d'un blond fumeur que le brun avait vaguement l'impression de connaître. Peut-être pas en personne, mais un dossier traînant ici ou là. Bref, ce n'était pas une information capitale. Il y avait également Kibo à côté duquel le brun vint s'installer ainsi qu'un autre balafré, un parfait inconnu qui bu à la santé de l'Empereur.
Arrivé à cet instant précis et ne sachant pas trop quoi faire, le Shodaime leva sa coupe sans piper mot.

- À votre santé Messieurs finit-il par ajouter en souriant. Ce n'est plus la peine que je te souhaite la bienvenue Kibo dit-il en observant le Matsuno d'un air presque amusé.

Depuis l'incident de Taiyô, les chemins des deux hommes ne s'étaient plus croisés et si Kibo avait l'air d'être plutôt en forme, l’œil gauche du Rakuzan ne pouvait pas en dire autant, même si rien était comparable avec la tronche de l'inconnu.

- Satochi Rakuzan annonça-t-il aux deux autres, les festivités sont-elles à votre goût ?

Ce n'était que le début de la soirée et la nuit promettait probablement d'être longue.


Dernière édition par Rakuzan Satochi le Lun 10 Juil 2017 - 0:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 949
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: La fête de l'été [Konoha & autres] Dim 9 Juil 2017 - 21:02

Nous sommes quelques jours après le mariage et mon frère m'a fait le plaisir de rester un peu plus longtemps sur place non seulement pour m'aider à gérer l'après mariage, mais également pour profiter de la fête de l'été que Konoha organise tous les ans. Ryokai étant absent pour mission, je profite de ces moments en compagnie de mon fraternel comme il se doit et face à son insistance, nous nous rendons donc tous deux au centre-ville pour profiter des festivités.

Nous arborons tout deux des Yukatas fins et légers, le mien blanc et le sien noir. Cela nous à parut le mieux pour affronter la chaleur bien qu'un petit vent soit présent et rafraichisse les cœurs. Mon bras enlacé dans celui de mon frère, nous nous promenons dans les étals et nous redevenons l'espace de quelques heures des enfants. Je m'émerveille devant un stand de sucrerie et bientôt, je me retrouve affublé d'une énorme barbe à papa tandis que Minato grignote une pomme d'amour qui me fait également de l'œil. J'aperçois à plusieurs reprises des têtes connues que je me contente de saluer d'un signe de tête, mais la vue de mon futur chef de village me fait pousser des ailes et j'entraîne Minato vers ce dernier qui semble d'ailleurs en compagnie d'une autre connaissance :

"Bonsoir Satochi-san ! Bonjour Matsuno-san ! Je ne sais pas si vous vous souvenez de moi, je me suis occupée de vous à l'hôpital ! Je vous présente mon frère, Hayashi Minato ! "

Ce dernier leur sourit et les saluts d'une poignée de main bien virile.

"Enchanté ! Je suis affecté à Nami no Kuni !"

Je me tourne alors vers les deux hommes une nouvelle fois :

"Vous êtes venu profiter de la fête ! J'espère que nous allons bien nous amuser !"

Je n'en doute pas un seul instant, mais je ne tiens pas à les importuner plus que cela, car déjà, j'aperçois un stand de pêche et je veux absolument une nouvelle carpe pour notre bassin. Je les fais yeux doux à mon frangin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chef Hayashi - Directeur de l'Académie - Jônin
Messages : 859
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: La fête de l'été [Konoha & autres] Lun 10 Juil 2017 - 12:33






Le village de la feuille ne manquait jamais d’animation. Des stands animés par les cris rauques des vendeurs et les rires des clients étaient disposés un peu partout. On pouvait également voir de nombreux artistes enflammer les foules par leur prouesse. Malgré les nombreuses pertes, la nation du feu continuait d’avancer la tête haute. Et c’était également dans ce but que Kihran était revenu à Konoha avec sa famille. Le quartier Hayashi avait toujours une place pour le loger avec sa femme et son fils, surtout ses proches en fait. Et c’était après un bon petit déjeuné en leur compagnie que le couple s’engagea dans les ruelles.

Armés d’une poussette en bois, les jeunes mariés se mirent à parcourir le centre-ville avec leur fils de quelques mois. Maintenant qu’il y repensait, il s’approchait dangereusement de sa première année de vie, déjà. Un an, le temps passait tellement vite et en même temps si lentement. Il posa ses yeux verts sur sa compagne avant de lui sourire tendrement. Il y a un an, ils étaient venus tous les deux, et aucun n’avait imaginé revenir en tant que parent uni. Il allait déposer un baiser sur la tempe de sa femme lorsque quelque chose retint son attention : un spectacle de marionnette.



Les souvenirs, les cicatrices étaient encore trop fraîches pour qu’il puisse réellement apprécier le spectacle. Il le trouvait même de très mauvais goût. Cependant, il pouvait comprendre que certains aient besoin de célébrer cette victoire afin que les morts puissent être vus comme des héros. Pensif, le rouquin releva son regard sur le ciel. Rin devait les observer quelque part, peut-être veillerait-il sur Asahi ?


« Nnh ! »


Le petit garçon s’agitait dans sa poussette. Ses yeux encore innocents étaient émerveillés par les figurines. Il tendait ses petits bras dans l’espoir d’en attraper une, bien sûr, ils étaient bien trop loin pour que cela se produise. Attendri, Kihran se remit à sourire. Il mit ses souvenirs douloureux de côté avant de prendre délicatement son fils et de s’approcher des marionnettistes une fois le spectacle fini. Asahi était un enfant curieux, en plein éveil. Ses doigts minuscules glissèrent sur les tissus, tout en essayant de comprendre à quoi il avait à faire. Enfin, lorsque le personnage se remit à bouger, il sursauta, puis se mit à rire. Il n’y avait rien de plus touchant pour un parent que de voir son enfant rire de bon cœur. Kihran oublia très vite tous ses soucis et se mit à profiter un peu plus de la fête.



Asahi:
 

@Riba Yell








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 20
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: La fête de l'été [Konoha & autres] Lun 10 Juil 2017 - 17:03

La fête avait débutée depuis un bon bout de temps, désormais. C'était le lieu idéal où il pouvait rencontrer les personnes les plus influentes du village : il pensait notamment au Hokage. Traversant vivement les rues festives animées par différentes activités, il afficha un léger sourire sur ses lèvres qu'on pouvait très bien distinguer. Pour une fois, il pouvait enfin s'accorder un peu de plaisir pour lui-même. Même si cet événement ne se produisait que très peu, il gardait les mêmes habits que d'habitude : un kimono violet et noir assez épais. Visiblement, il avait bonne mine : aucune imperfection physique ne pouvait se faire voir sur son visage, et sa coiffure était très bien entretenue.

Il se laissait aller à des jeux de chamboule tout qu'il maîtrisait plutôt bien, avant de poursuivre sa route. Il regardait le fameux jeu de marionnettes qui représentait une scène bien connue du passé. Il se disait qu'un jour, lui aussi aurait le droit à une telle représentation. Quelques filles venaient à aborder le jeune homme qui était assez plaisant physiquement. Plutôt dans l'embarras, il préférait s'éclipser à grande vitesse de ces dernières en moins d'une minute. Il se disait qu'à ce rythme là, la soirée risquait d'être plutôt longue pour lui. Lui, il ne s'intéressait que très peu voir aucunement aux femmes. C'était un peu tabou pour lui, même : ça le rendait timide.

Revenant doucement sur ses pas tout en restant à l'affût, il exécutait enfin ce qu'il voulait faire : rencontrer les personnes les plus importantes de ce lieu. Ainsi, il avait pu faire brièvement la connaissance de riches personnes ainsi que de quelques shinobis gradés bien plus haut que lui. Mais ce qu'il voulait voir, lui, c'était l'Hokage. Exécutant plusieurs bonds de ses pieds, il se dirigea en haut d'un immeuble, sur le toit, afin de pouvoir tenter de la repérer par le biais de la hauteur. Au bout de quelques minutes, il tenait bon : il avait trouvé la personne qu'il recherchait. Néanmoins, pour l'approcher, c'était une autre paire de manches ; les personnes autour d'elle abondaient et la sécurité était vigilante. Tant pis, il allait la jouer fine, en s'approchant comme si de rien n'était.

Descendant le toit du bâtiment, il se dirigea vers un vendeur de boissons auquel il prenait un thé vert. Se dirigeant ensuite vers l'attroupement tout en buvant lentement le liquide, il se faufilait d'une grande habilité entre toutes les personnes présentes, se rapprochant doucement de celle qu'il voulait rencontrer. Visiblement, tout marchait pour lui en cette soirée : mais ce qu'il redoutait, c'était de croiser d'autres filles hystériques de lui dans ce véritable troupeau d'humains. Aussitôt qu'il pensait à cela, il crispait un peu de la mâchoire : il accélérait le pas, tentant de se retrouver face à face de l'Hokage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin
Messages : 374
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: La fête de l'été [Konoha & autres] Mar 11 Juil 2017 - 5:55

Paisible...

Tu déambulais dans les rues d'un village qui n'était pas le tiens, peu à ton aise, pourtant tu restais de marbre. L'agitation battait son plein, tandis que tu n'arrivais pas vraiment à profiter de l’effervescence ambiante. C'était un florilège de raison et d'opportunité personnelles qui t'avaient mené jusqu'ici, et après un interrogatoire approfondit tu avais réussi à pénétrer ces lieux en compagnie d'un autre ninja de la brume. Un chunin, un habitué de ta taverne qui s'était porté garant pour ta sortie du territoire.

Certes, vous étiez dans un contexte post-guerre, certes ton village avait certainement besoin de toi. Mais, tu ne faisais pas cela non plus en le laissant derrière avec ses problèmes. Le pays du feu possédait des produits que tu ne pouvais pas te procurer ailleurs, tu avais aussi un commerce à faire tourner, et être sur place te permettait de surcroit de relever la température sur ce qui se faisait autre part. Bien que tu n'avais aucune intention belliqueuse, ni aucun ordre allant contre ce village, cela ne te coutait rien d'agglutiner quelques informations par-ci par-là.

Tu n'avais pas prévu de participer aux festivités, mais cela ne semblait pas du goût de ton partenaire qui paraissait se ressourcer énormément à la vue des bonnes ondes qui se propageaient dans les ruelles de Konoha. Tu haussais les épaules au fond de toi, tu n'étais pas particulièrement impactée par ce genre de chose, si tu avais souffert comme tout le monde d'une guerre dantesque, tu n'en étais pas la plus meurtrie. A cette pensée, une douleur lancinante refit son apparition à ton épaule. Celle-là même qui avait été trouée comme une feuille durant le combat.

Comme quoi, la vie se permettait toujours de te rappeler à l'ordre, dans le doute. Soupirant, tu avais quelques heures à parler avec divers commerçants pour tenter d’établir quelques commandes, quelques contacts. Tu commençais à avoir un talent particulier de négociatrice, à force de répéter le même exercice encore et encore.

Reiss quant à lui, bien qu'il se portait garant de tes actes, s'était laissé à la bonne ambiance en profitant et en mangeant ce qui lui était proposé, non sans te perdre de vue. A l'instar des autres, tu avais toujours ce regard autoritaire provenant de ton village qui te surveillant, tu n'étais pas Konoha-jin, ce n'était pas quelque chose qu'il fallait oublier.

Finalement, tu te posas, dos au mur d'une ruelle pour regarder discrètement cette foule grouillante. Kiri faisait piètre figure face à ce genre de spectacle. Mais tu ne perdais pas espoir d'un jour reproduire le même évènement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Aspirant Ninja
Messages : 1914
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: La fête de l'été [Konoha & autres] Mar 11 Juil 2017 - 13:01


Le stand se remplit bien vite. Je ne savais pas si ma présence attirait la foule ou si le barman était reconnu pour ses boissons. Dans le doute, j'optais pour la première hypothèse.

Un homme vint se poser à mes côtés alors que je m'envoyais d'une traite mon premier verre de saké. L'inconnu commanda une grande bière et leva son verre pour l'Empereur. Mes pensées allèrent instantanément à celui qui avait été mon maître l'espace de quelques jours et qui avait trouvé la mort récemment lors de l'affrontement entre les forces du Shûkai et de Kumo. Je commandais un autre verre et le leva en direction de celui que je supposais être un membre de l'Empire. Je plongeais mon regard dans le sien.

    — À l'Empereur.

Et hop, une autre dose de saké ingurgitée.

Une nouvelle personne vint se joindre au bar mobile et je pus reconnaître la voix de celui qui m'avait sauvé par le passé.

    —Santé !

Je commandais un troisième verre.

    —Si ça continue, je vais louer un appartement à Konoha.

Plaisantais-je à mon tour après la boutade de Satochi. Il était plaisant de rencontrer et retrouver d'anciennes connaissances dans un autre contexte que la guerre, les missions, etc. En ce moment, nous étions tous pareil, de simple être humain, sans statut, sans rien. Nous profitions de cette fête sans se soucier d'une improbable intrusion ou apparition d'ennemis.

Une nouvelle voix vint s'incruster dans notre zone, je me retournais et pouvais voir l'infirmière qui s'était occupé de moi lors de mon retour de Taiyô. Je souriais et la saluais à mon tour avant que son ami me serre la main avec détermination.

    —Enchanté, je suis Kibō, affecté à ce bar pour ce soir.

Rigolais-je avant de relâcher sa main.

    —Bien sûr que je me rappelle de vous et encore merci pour vos soins. Vous buvez quelque chose ? C'est ma tournée !

Terminais-je ma phrase en haussant le ton pour que ceux aux bars, connu ou pas, entendent et m'informent de la boisson qu'ils désirent. Je passais la commande et attendais que tout le monde soit servi avant de lever mon - quatrième - verre et célébrer cette fête comme il se devait. Qui sait quelle surprise allait nous réserver cette nuit, en tout cas, elle s'annonçait mémorable!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin d'Iwa
Messages : 107
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: La fête de l'été [Konoha & autres] Mar 11 Juil 2017 - 13:24


La soirée va bon train, et à chaque fois que l’on pense les rues désengorgées, un nouveau de visiteurs, passants et badauds passent devant l’échoppe ! La Feuille aura de quoi refaire ses finances par cette seule fête, aucun doute là-dessus. En s’amusant à droite et à gauche, les gens prennent confiance en ce lieu, et se rapprochent des Ninjas qu’ils voient alors comme des protecteurs, voire même des Frères. On en oublie rapidement le système féodal qui s’impose sur cette structure ; les Ninjas restent au service des plus grands, et agissent souvent dans le dos des plus petits … .

C’est de ce genre de réflexion un poil sombre que deux nouveaux arrivants viennent tirer Hiyori. Ce dernier, surpris d’être ainsi tiré de sa rêverie, met un temps pour reprendre ses esprits, s’essuyer la bouche de la mousse de bière qui écume ses lèvres et retrouver sa voix.
Les deux personnes qui l’ont accosté sont un homme et une femme. Relativement jeunes, peut-être un peu plus que lui. Du même âge de Kotaro. Ce dernier n’a pas fait partie du voyage. Depuis le début, il était décidé que les deux Jisetsu partiraient ensemble lorsque le Devoir l’imposerait ; mais qu’ils vaqueraient chacun à leurs occupations respectives quand ils en auraient l’opportunité. Le Balafré se plaît aux voyages et aux découvertes, afin d’élargir son savoir, ses connaissances et pratiquer son art en toute sérénité. Ce qui ne bannit pas les rencontres ; bien au contraire !

» Hiyori. Juste - … Hiyori. De la Roche. Ces festivités sont impressionnantes, pas étonnant que Konoha figure aujourd’hui comme l’un des Villages Ninjas les plus puissants du Continent. Je suis venu pour dessiner … . Je suppose qu’il y aura un « clou du spectacle » ? Et –


La question est intéressée ; mais l’homme est aussi interpelé par ce qu’il vient d’entendre – et de comprendre. L’homme se trouvant sur sa droite est bel et bien Kibô, celui qui fut Kazekage et ancien élève du défunt Kamui ! C’est une véritable surprise ! Alors que le Balafré espère bien mettre rapidement en place des relations avec les anciennes connaissances de son regretté Empereur et Dieu, qui eut cru que ce serait dans ce lieu que les deux hommes se rencontreraient ! Acceptant volontiers le verre levé en l’honneur de l’Empire aujourd’hui disparu, Hiyori n’attend pas une seconde invitation.

» Et c'est une surprise et un plaisir de faire votre rencontre ici - merci, Satoshi Rakuzan ! Si vous payez la première, je me chargerai de la suivante. Pour moi, ce sera une autre pinte d’orge ambré. Et je lève mon verre aux jours de paix, que l’on peut espérer les plus longs possibles. Car les menaces qui pèsent sur nous sont encore loin d’avoir disparues …

On eut pu boire à quelque chose de plus festif en fin de compte ! L’intention est bonne, mais la formulation est maladroite ! Notre Ninja de la Roche en a lui-même conscience ! C’est pourquoi il se décide à reformuler ça rapidement et efficacement.

» A la Fête de l’Été ! Un vrai plaisir de vous rencontrer ce soir, messieurs !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 20
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: La fête de l'été [Konoha & autres] Mar 11 Juil 2017 - 14:42

Quelques hauts gradés avaient rattrapé le jeune Hyûga avant qu'il n'atteigne l'Hokage. Celui-ci semblait rester calme à la vue des mastodontes qui approchaient, gardant un air neutre. Bon, tant pis. Il fit donc marche arrière et allait se chercher une second thé, ce dernier ne lui ayant pas suffit. Il reprenait un air plus ou moins sympathique et souriant lorsqu'il était devant le comptoir du vendeur de boissons, avant d'aviser les alentours. C'est décidé : il allait jouer une seconde fois à un jeu de chamboule tout.

La queue était bien plus longue qu'avant. Cela n'empêchait pas néanmoins qu'il reste calme et discutait sympathiquement avec quelques connaissances de vue. Lorsque son tour arrivait, il semblait assez confiant. Dès le premier lancer, il renversa toutes les boîtes de conserve, gagnant le gros lot. C'était un bouquet de fleurs de chez Yamanaka ; elles étaient d'une étincelante beauté. Ce qui le dérangeait, c'est qu'il ne savait pas quoi trop en faire. Pendant qu'il se promenait dans les ruelles gorgées de personnes, son regard semblait devenir méchant lorsqu'il apercevait des shinobis de Suna. Lorsqu'il voyait ce fameux bandeau, il ne cessait de se rappeler de la mort de son père, sous ses propres yeux. Il faisait tout pour les éviter, ne voulant pas qu'un affrontement ait lieu.

Après s'être calmé, il revenait sur ses pas, cherchant à nouveau un bon verre de thé. Il ne savait plus trop quoi faire, en cette soirée si mouvementée. Bon, il allait tenter une seconde fois de rencontrer l'Hokage. Après avoir bu tout ce que contenait le récipient, il monta une seconde fois de manière vive sur les toits. Dès qu'il était à proximité de sa position, il descendait du toit, s'agrippant de balcons en balcons. Dès lors que ses pieds étaient posés contre la terre ferme, il se faufilait discrètement entre les gardes rapprochés en direction de l'Hokage. Quand il était à proximité de cette dernière, il pouvait enfin s'exclamer.

< Hokage-sama ! >

Lorsque les personnes aux alentours se retournaient, il voyaient un jeune homme aux traits assez séduisants. En effet, sur le visage de l'individu se dessinait des yeux dont la couleur pouvait rappeler le blanc de la neige. Son nez, pour le moins fin, faisait part de narines qui ne se dilataient que très peu. Quant à ses lèvres, elles étaient aussi fines qu'une lame de rasoir et sa bouche ne semblait pas marquer de bec de lièvre. Il avait des oreilles aussi hautes que l’œil et elles n'étaient ni lobées ni décollées. Néanmoins, elles semblaient de taille normale voir courte, bien que cachées par ses cheveux. Ceux-ci paraissaient s'étendre de manière désordonnée sur son crâne. De couleur noir, ils étaient assez longs et paraissaient cacher une petite partie du côté droit de son visage. Ce qui était particulièrement remarquant chez lui était ses pupilles blanches, signe du Byakugan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 475
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: La fête de l'été [Konoha & autres] Mar 11 Juil 2017 - 16:58

La fête de l'été... C'était un événement que j'aimais beaucoup, bien qu'il me rendait nostalgique... J'y avais pratiquement toujours assisté avec Kihran mais c'était celle de l'année dernière qui nous avait fait entamer notre relation. Aujourd'hui nous n'y allions plus simplement tous les deux : Asahi vivait sa première fête de l'été, émerveillé par toutes les animations et décorations qui constituaient l'événement.

C'était ce genre de moments festifs qui nous rappelaient que nous étions vivants et nous faisaient réellement profiter de chaque instant passé en famille : la vie de shinobi était risquée, chacun d'entre nous en était conscients.
Ce n'était d'ailleurs pas le spectacle de marionnettes racontant la bataille contre Rokubi qui me ferait penser le contraire... Bien que faite pour divertir et donner une vision plus légère des événements, je n'arrivais pas à sourire en regardant la pièce... Des camarades étaient morts... j'avais vu des corps rongés par l'acide de Rokubi, entendu les hurlements des personnes terrifiées devant le Démon... et j'avais même fini dans son estomac... Les plaies étaient encore trop récentes. Non... je n'arrivais pas a avoir le recul nécessaire, même si je comprenais que certains pouvaient avoir besoin de voir les choses sous cet angle.

Pour autant, je souriai en voyant Asahi intrigué par les pantins. Un jour il comprendrait et saurait que ses parents étaient sur place avec tous leurs camarades et que des héros s'étaient battus au prix de leur vie pour tenter de garantir celles des autres.

Kihran le prit dans ses bras pour le rapprocher des marionnettes, tout curieux qu'il était.
Voir mes deux têtes rousses ensembles, si souriants et heureux, attisait mon propre bonheur, consciente de la chance que j'avais et reconnaissante d'être encore là pour le voir par moi même.
Esquissant un léger sourire à cette pensée, je me rapprochai d'eux et passai mon bras dans le dos de Kihran, ma tête reposant contre son épaule tandis qu'Asahi enserra mon index avec sa petite main.

Nous restâmes quelques instants comme ça à simplement profiter sans penser aux menaces planant sur le monde pour une fois jusqu'à finalement nous remettre en route. Habillés de nos kimono de circonstance, nous allions déguster des brochettes et des takoyaki, découpant par la même occasion des petits morceaux pour notre fils qui commençait doucement à diversifier son alimentation.
Nous nous étions même arrêtés à un stand de jeu qui demandait d'attraper un poisson avec une épuisette et de repartir avec. Et un poisson de plus pour notre bassin ! Un !
Asahi était déjà très familier à eux et adorait lorsqu'ils nous frôlaient les pieds : il était ravi d'en voir un autre comme en témoignait son expression.

J'avais aperçu plusieurs têtes familières au sein de la fête. Certains s'amusaient en regardant des spectacles, d'autres en buvant avec des amis ou même des inconnus... chacun avait sa manière mais tous en profitaient pleinement. Il y avait des personnes de toute horizon. Même Kibo était là ! Ou bien peut-être n'était il même pas reparti de son dernier séjour... Non loin de lui se tenait Satochi. Etirant un sourire et ne l'ayant pas revu depuis le mariage, je tournai la tête vers Kihran et lui désignait d'un signe le Rakuzan avant d'aller à sa rencontre, posant une main sur son épaule pour annoncer ma présence alors qu'il me tournait le dos.

« Comment va notre Amekage ? »

Mon sourire ne s'entacha pas, même en voyant la cicatrice qu'il portait désormais à l'oeil. Après tout, je lui avais déjà dit de ne pas avoir honte de cette blessure qui témoignait de sa présence au front.

« Vous vous en sortez à Amashi ? Yusei-sama n'a pas beaucoup de répit non plus... Cela ne m'étonnerait pas qu'il passe ses nuits à son bureau sans même rentrer chez lui... »

Mon regard s'était montré un peu fuyant, soulignant mon inquiétude au sujet du Yôgan.

« Si vous le voyez, dites lui de penser un peu à lui. Peut-être que vous, il vous écoutera. »

Nouveau sourire.
C'était peine perdue de mon côté alors peut être que cela fonctionnerait mieux si ça venait d'un vieil ami !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 580
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: La fête de l'été [Konoha & autres] Mar 11 Juil 2017 - 17:08


Voilà quelques semaines que j’avais été affectée à Ame, ou plutôt Amashigakure no Satô. Suites aux derniers événements ayant eu lieu aux pays des vagues et de la pluie, il avait été jugé nécessaire de construire deux villages ninjas afin de renforcer leur sécurité. J’avais été assez surprise et en même temps fière de faire partie des expatriés. Cela montrait que j’étais parvenu à faire mes preuves durant tout ce temps, et qu’on me faisait confiance malgré mon manque d’expérience.

Bien sûr je n’imaginais pas encore à cet instant, déjà quitter le nid, un petit coup dur pour mes parents et moi, mais ce n’était pas comme si je n’aurai plus l’occasion de venir les voir. Surtout que le projet ferroviaire avançait à grand pas. Je restai tout de même en contact avec eux régulièrement. C’était le minimum que je pouvais faire, le nouveau village caché nécessitait toute mon implication, et je comptai bien faire de mon mieux.

L’adaptation à ce nouvel environnement avait pris aussi quelques temps ; laisser le temps ensoleillé de Konoha pour celui pluvieux du pays industrialisé. Notre odorat avait également dû s’habituer à l’humidité constante de Ame. Ce n’était pas une bonne mauvaise chose, mes loups et moi avions pu l’affiner et apprendre à en faire abstraction, c’était toujours un plus. En bref, depuis que je travaillais sous les ordres de Satochi-sama, j’avais acquis une certaine autonomie. Je devais aussi me faire à une fatigue plus importante, mais j’imaginais que ça venait avec le temps.

En tout cas, l’Amekage avait accepté que nous nous rendions au festival d’été de Konoha, de quoi souffler pendant une journée ! J’avais hâte de voir ma famille et de penser à autre chose. Une fois arrivés dans les rues festives, nous nous dispersions, allant à la rencontre de connaissances. Je n’eus aucun mal à trouver mes parents ainsi que quelques cousins. Ils étaient plantés devant un spectacle de marionnettes où Mizuki-sama était l’héroïne, j’esquissai un sourire devant cette caricature. J’aperçu ensuite Izumi, elle aussi je ne l’avais pas vu depuis quelques temps. Je lui proposai d’aller prendre quelque chose à boire, puis, au loin, je remarquai également deux têtes, une rousse et une bleue. Toutes dents dehors je me dirigeai vers eux, et plaquai un bisou bruyant sur la joue ronde de Asahi. J’étais contente de les voir eux aussi.

Puis un feu d’artifice retentit et éclaira la nuit, je reconnu le chakra du cousin de Ryokai, c’était vraiment beau. Le regard émerveillé, je regardai les explosions de lumières. Une petite brise fraîche accompagnait la soirée, qui était loin d’être terminée.



Shizu's Theme:
Fight for Freedom
Let the pack hunt you down, Invité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 121
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: La fête de l'été [Konoha & autres] Mar 11 Juil 2017 - 21:00


Sérieusement, qu'est-ce qu'ils avaient pu me faire chier à l'entrée de ce foutu village feuillu. Franchement, j'avais la gueule d'un mec pas net ? Le jour où je mettrais en feu et en cendre ce village, là ils pourront me faire chier! Enfin bref, ils avaient réussi à me foutre les nerfs les gardes devant leur Grand Rempart en bois pourri. J'avais voyagé avec une équipe du village, des plus hauts gradés que moi vu qu'en étant Genin, je ne pouvais pas quitter Kiri, bla-bla-bla.

Je marchais les mains dans les poches avec une expression arrogante et blasée. Je faisais quoi au juste ici ? Ah ouais ! Je voulais voir à quoi ressemblait le continent, car mise à part la bataille contre les Kumojins, où j'avais entre autre mis une sacrée raclée à ces bouffons, je n'avais pas eu le loisir d'explorer ces contrées qui m'étaient inconnues. J'avais donc profité du Gokage et de cet fête de l'été pour voir autre chose que.. non, en fait on voyait rien au Pays de l'Eau vu qu'il y a toujours du brouillard.

Je m'engouffrais dans les ruelles, on était serré comme des sardines et tout le monde se bousculait, ça me rendait malade! Je devais sortir de cet amas d'abruti et me poser tranquillement dans un coin. Je parvins finalement à m'extraire de ce tas d'humains inutiles pour respirer. Je scrutais l'horizon : un spectacle de marionnettes, un stand d'alcoolique, un bouffon qui s'amusait à faire de la lumière et... putain c'était quoi ce vent qui me faisait froid dans le dos !? J'avais beau être un Samui, je détestais le froid et la neige, alors ce vent, qu'il retourne d'où il vient ! Je me réchauffait à l'aide de mon affinité, quand soudainement mon regard croisa celui d'une connaissance.

      Oi! Yu! Criais-je tout en faisant de grands signes à la manieuse de plumes.

Je m'approchais d'elle comme si nous étions de bons amis, mais il n'en était rien. Elle m'avait juste enseigné une technique par le passé, d'ailleurs, seulement Amaya devait bénéficier de ce cours, mais je m'étais tout simplement incrusté. Je m'arrêtais à deux pas d'elle pour entamer une conversation, mais... on allait parler de quoi ? En fait, je n'en avais rien à cirer de sa gueule.

      Tu te fais chier ? Moi oui. Lui avouais-je tout bêtement.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 745
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: La fête de l'été [Konoha & autres] Mar 11 Juil 2017 - 22:52

« - Mesdames et Messieurs, vous l’attendiez tous avec impatience ! C’est la finaaaaaaaaaaaale du tournoi des champiooooooooons !
- Les traditions… L’honneur et les valeurs ancestrales… »

A côté de moi se trouvait mon oncle dépité de voir ce qu’était devenu l’évènement tant cher aux yeux des anciens Yôgan, et à vrai dire, je n’étais pas non plus très fier. Pour résumer la situation, le temps était venu pour le clan des Maîtres de la lave de faire notre compétition annuelle. Normalement, les choses se devaient de se passer vers l’équinoxe de l’été, mais hélas, le démon Rokubi ne semblait en avoir que faire des traditions. Non seulement nous avions du repousser les choses, mais en plus, nous avions perdu des membres du clan dans le combat, certains m’étant plus chers que d’autres…

Cependant, nous ne pouvions cependant pas abandonner. Après tout, même si ne pas tenir le combat serait avantageux à mon égard, puisque je ne prendrais pas le risque de perdre mon titre, je tenais à faire tenir la compétition pour l’honneur du clan. C’est donc avec une patience mitigée que nous avions décidé de décaler afin de pouvoir faire la compétition dans un meilleur calme. Problème ? Je n’avais pas prévu que cela tomberait en même temps que la fête de l’été. De ce fait, bien que de nombreuses négociations ont été menées, nous avons maintenu le tournoi dans le Colisée, mais… Nous étions obligés de donner accès au public… Et de le médiatiser.


« - Le combat se passe de manière incroyable ! La lave vole de partout, c’est une vraie fournaise ! Mais les combattants ne semblent pas se-OH MON DIEU, celle-là j’aurais pas aimé me la prendre ! »

Au Micro ? Aucune idée de qui il s’agissait, mais en tout cas il semblait bien s’amuser à cracher ses poumons pour faire crier le public autour de nous. Moi qui pensais profiter du calme normalement présent pour observer tranquillement les combattants et leurs progrès, c’était raté. Mon oncle Asuma n’était pas en meilleur état. Lui qui était pourtant de bon entrain pour tout, le voilà en train de s’écrouler sur lui-même. Enfin… C’était le cas quand il ne se laissait pas emporter par l’ambiance. Le vainqueur précédent venait enfin d’être décidé. Me levant pour annoncer la suite du programme, je fus surpris d’entendre le commentateur me piquer la réplique. Me retrouvant sans rien à dire, je soupirai en me dirigeant vers les vestiaires pour me préparer.
La tenue enfilée et mes réflexions faites, me voilà enfin dans l’arène… Avec de la musique et des cris de public. Encore une fois, je me demandai comment j’avais fait pour me retrouver jusque-là. Enfin, inutile de tergiverser plus. Il était temps de laisser la place au combat. Pénétrant dans l’arène, je saluai mon adversaire en faisant abstraction de la foule. L’autre combattant… Semblait prendre plus à cœur les encouragements. Une bonne chose, je supposes ? Le temps des présentations (que je trouvais superflue, c’est quoi ce surnom ridicule du « Volcan de l’Archipel » ?), un dernier échange de parole fut donné.


« - Ne m’en voulez pas trop, Chef, mais j’aimerais beaucoup cette couronne que vous avez sur la tête.
- Hmm… Je devrais vous rappeler que le but est surtout de montrer l’importance de votre maîtrise. Mais après tout… Un peu de motivation vous sauvera peut être d’une cuisante défaite. »

Un dernier sourire moqueur donné, je me mis en garde et attendait l’autorisation de l’arbitre, mon oncle, pour lancer le combat. Le cri annoncé, l’affrontement pouvait commencer.

*Ellipse du Gwack*

« - Il faut croire que ce sera pas cette année que tu perdras ton titre, Champion. »

Une nouvelle frappe dans le dos d’Asuma et je sentais que j’allais vraiment finir avec un bleu. L’homme avait regagné tout son enthousiasme avec le temps et ma victoire, sans doute qu’il ne voulait pas quelqu’un d’autre prendre ma place vu les circonstances actuelles… Le combat fut assez long, mais pas difficile. La véritable différence qu’il y avait eu entre moi et mon adversaire était dans la diversité de mes techniques et ma réserve de chakra. Certains diront que c’était assez faible comme technique de combat, mais au final, c’était avant tout ça l’objectif du tournoi : montrer notre maîtrise de la lave aux autres et s’imposer par rapport au clan.

Cet épisode expédié, nous voilà enfin le soir de cette journée animée. Et avec cette nuit s’accompagnait les lumières et musiques du festival de l’été. Je m’étais moi-même changé pour enfiler un yukata aux tons sobres, de légers motifs rougeâtres le parsèment ici et là, pour m’accorder à l’ambiance. Les gens parcouraient les rues dans tous les sens pour essayer de profiter des attractions au maximum ou d’observer les représentations de rues. Je voyais d’ailleurs un spectacle de marionnettes commencer à se ranger d’ailleurs, me demandant quelle était l’histoire racontée pour le coup, et me demandait même si des histoires sur moi naîtront un jour. Je me souviens fut un temps où ça aurait été mon rêve, d’être reconnu à travers récits et légendes. Mais c’était une lubie d’enfant, un souvenir lointain après tout. Ce qui me rappelait un peu ce que je voulais faire cette soirée.


« - Je crains de devoir m’absenter, mon oncle. Il y a des personnes que j’aimerais voir ce soir.
- Pas de soucis, tu mérites de profiter après tout ! Je me disais aussi que je doutais que tu allais boire cette bouteille de saké en entier. »

Suivant son regard, j’observais ainsi l’objet de son attention : une gourde bi ronde assez volumineuse, presque un litre de saké contenu à l’intérieur. Souriant légèrement, je répondis positivement avant de m’en aller pour suivre la route que je me suis indiqué. Je pouvais ainsi profiter de la balade pour voir à quel point le festival semble intéresser la population locale, mais également étrangers. Je fus encore plus surpris en remarquant certains avoir des bandeaux frontaux d’autres villages. En ce contexte, je pensais que la prudence serait adoptée. Mais encore une fois, je faisais partie des privilégiés qui ont eu la chance d’échapper aux devoirs de gardien. Cependant, des visages familiers firent leur apparition. Enfin, plutôt des voix. Celle de Satochi d’abord, mais également Kibo et enfin Yell attirèrent mon attention dans un coin. Apparemment, mon nom était apparu, et pas de manière glorieuse.


Soupirant de gêne mais également amusé, je décidais d’accélérer le pas avant de me retrouver bloqué pour toute la soirée à faire un simple aller-retour. Me glissant donc dans une allée vide, je commençai à reprendre ma route avec la vitesse et agilité que seul un shinobi peut avoir. En moins de cinq minutes, j’avais ainsi atteint le lieu que je voulais visiter, là où se trouvaient les personnes que je voulais voir. Le rythme de mon souffle se calmant après un peu d’exercice, je m’approchai pour entamer la conversation.


« - Bonsoir, ça faisait longtemps que je ne vous avais pas vu. C’est difficile de l’admettre, mais bon, j’ai pas mal de responsabilités maintenant… Mais je suis pas venu la main vide, ha ha. Tenez, j’espère qu’il y en aura assez pour tout le monde, même si j’en doute. »

M’avançant légèrement, je me débarrassai ainsi de la gourde de Saké avant de reprendre la parole.

« - Beaucoup de choses se sont passées, je dois dire. Pas mal de problèmes je dois avouer sont survenus, et nous mettent une pression atroce… Mais aussi de bonnes choses également. Des mariages, des naissances, et même ce soir, il y a la fête, tout le monde essaye d’oublier un peu ce qui s’est passé… »

Je regardai un temps en direction du village, même si je me doutais que je ne pouvais voir grand-chose à cause des arbres qui nous entouraient. Abandonnant toute tentative, je regardai le seul, un sourire mélancolique arborant le visage.

« - Moi ? Je trouve ça difficile de me relaxer. Je me pose toujours des questions. Est-ce que je suis assez fort ? Fais-je les bons choix ? Est-ce que tout ira mieux ?.... Est-ce que j’ai changé ne serait-ce qu’un peu ? Mais bon, au final, je me dis que tout ira pour le mieux, car après tout… Vous êtes toujours là à veiller sur nous. »

Relevant la tête d’un visage plus heureux, j’admirais ainsi mon interlocuteur silencieux : le mémorial des héros. Triste de se dire que c’est avec eux que j’avais envie de passer ma soirée ? Possible… Mais je me sentais redevable envers ceux que j’ai connu, ou non, qui ont laissé leur vie pour protéger le village de Konoha, et même ceux d’Amashi et Umi. Me redressant un peu, je me courbais en avant pour saluer la tombe.

« - Encore merci de tout ce que vous avez fait pour nous. J’espère… Non, je sais que vous continuez encore de nous regarder de là où vous êtes. Vous plus que quiconque méritez ces festivités. »

Cela paraissait idiot de dire cela, mais je me disais que peut être, les morts pouvaient être touchés par l’aura chaleureuse que dégageait l’évènement. Du moins, c’était ce que pouvaient raconter les dires et légendes des récits. Me relevant à nouveau, je tournai les talons en saluant une dernière fois les hommes et femmes qui s’étaient battu pour le village.

« - J’espère revenir bientôt, j’ai tout un tas d’histoires à raconter depuis. Mais bon… Moi aussi j’aimerais profiter de la fête. »

Riant légèrement mais souriant à pleines dents, je repris la route tranquillement, laissant la musique du soir me guider et m’inviter à rejoindre le festival de l’été.


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 123
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: La fête de l'été [Konoha & autres] Mer 12 Juil 2017 - 14:40





Pas à pas, la jeune Kawaguchi s’avançait dans les ruelles de la feuille. Ses yeux scrutèrent les nombreuses animations de la journée alors qu’elle sentit tout à coup un point venir contre ses jambes. C’était une jeune humaine qui venait de se percuter à elle et de tomber comme une grande sur ses fesses. Elle la détailla un instant, puis reprit sa route. Ignorant ainsi les pleurs de la petite, il put voir son ancien Kazekage s’empresser d'aller s'installer à un stand pour boire des verres. Un soupire franchit ses lèvres : cet homme était désespérant.


Enfin, elle aurait tout le loisir de découvrir cette nouvelle civilisation par elle-même. Car oui, c’était la première fois que Yuna avait l’occasion de sortir des dunes pour explorer les forêts menaçantes du pays du feu. Elle devait avouer ne pas se sentir à l’aise, il était si facile de masquer sa présence dans ces herbes hautes. D’ailleurs, elle était un peu près certaine que son cousin se serait déjà mis à critiquer chaque verdure, s’il avait été là. M’enfin.


Il y avait du monde à cette fête, c’était assez surprenant. Et tout le monde semblait sourire bêtement. Pourquoi ? Elle avait de la peine à les comprendre. Ah non, elle avait compris : l’alcool. Elle avait aperçu bon nombre d’hommes rejoindre le stand comme son supérieur. Ceci devait expliquer cela ? Peut-être.


Elle continua cependant sa route avant d’entendre un homme crié. L’Hokage ? Par pure curiosité, la Kawaguchi tourna son regard sur la femme dont l’identité venait d’être révélée. Ou plutôt devrait-elle dire repérée ? Car en soi, beaucoup connaissaient son identité. Pour le coup, c’était la première fois qu’elle la voyait. Peut-être était-ce à cause du kimono, mais elle n’était pas aussi impressionnante que son titre.


Elle haussa les sourcils puis releva son visage vers le ciel ébloui par des feux d’artifice. Les humains avaient parfois des inventions surprenantes, mais appréciables. Leur dépendance à la nourriture les avait d’ailleurs fait créer de véritable merveille. Ce qui conduit Yuna à enfin profiter du moment en se commandant quelques gourmandises pour l’occasion ~








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 906
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: La fête de l'été [Konoha & autres] Mer 12 Juil 2017 - 18:34

La fête de l’été… Gao soupira doucement alors qu’il avançait doucement à travers la foule – les derniers événements avaient montrer que le monde avait besoin d’unité, mais de là à ce que tant d’étrangers se trouvent en une fois sur place ? Etait-ce trop de prudence que de se poser le minimum de question alors que les troupes de Konoha se laissaient cœur joie à l’alcool et à la joie de vivre ? D’un mouvement de la tête vers la droite, il croisa le regard de sa femme qui lui adressa un maigre sourire avant d’hocher doucement la tête. Hanabi avait compris ce à quoi il pensait, c’était une certitude, et s’il la soupçonnait de penser d’une façon proche il ne pouvait que remarquer qu’elle semblait plus détendue, et son simple geste avait pour seule raison de le rassurer également.

D’un sourire tout au pareil il lui répondit, puis il s’avança vers cette dernière et l’enlaça doucement, déposant un chaste baiser sur ses lèvres. La réaction bruyante de leurs enfants ne se fit pas attendre et d’un geste de la main qui se voulait las, Gao les invita à aller s’amuser d’eux-mêmes. Les signes d’affection n’étaient pas quelque chose de particulièrement fréquent dans son couple, notamment parce que les deux protagonistes étaient en contact spirituel perpétuel depuis tant d’années que le physique avait… Perdu de son impact, en quelques sortes. Pourtant, s’il y avait une quelconque raison de se permettre le strict minimum, c’était bien les événements de la trempe de cette fameuse fête.

La chaleur humaine, le son des battements de ce cœur face au sien… Etait-ce curieux de dire qu’il se sentait ne serait-ce qu’un peu humain à ce moment précis ? Il n’était pas shinobi. Il n’était pas quoi qu’il fût à Konoha. Non, juste un homme comme tant d’autres, perdu dans le calme rassurant et presque maritime des bras de sa femme. Telle l’océan, elle gonflait son thorax à chacune de ses respirations, accentuant et diminuant le contact entre les deux corps – si bien qu’il parvient à synchroniser son propre souffle sur celui de la Yamanaka. Comme un corps unique, ils étaient là et c’est à contrecœur presque qu’il se détacha d’elle. A la dame âgée les regardant avec tendresse il adressa un simple regard qui se voulait noir, même si perdu dans l’euphorie du moment – arrachant sans le moindre effort un rire cristallin à la blonde à ses côtés. Ce n’est pas non plus en quelques instants que son sérieux glacial allait s’évaporer, malgré le peu de relâchement qui était permis.

Composant quelques mudras sous le regard à nouveau intrigué de Hanabi, Gao activa ses sens de l’ouïe jusqu’au summum – profitant de l’occasion pour garder une surveillance distante sur ses enfants et l’intégralité des événements se passant autour de lui. Les rires, la joie, les battements de cœur, la folie ambiante : d’un commun accord, tous le traversèrent comme un esprit obscur de la fête qui se permettait d’insuffler joie de vivre et euphorie dans tout un chacun. Il n’était pas une seule personne. Il n’était pas deux. Il était un tout amorphe composé d’une infinité de stimuli sensoriels qui l’emmenaient droit à quelque chose d’approximant l’orgasme pur et dur. Oui, il trouverait le moyen de s’amuser à cette fête sous cette configuration et, entendant une douce musique non loin, il attrapa sa femme par la taille avant de l’emmener danser comme au jour de leur mariage, chacun des notes constituant une nouvelle folie douce à ce qui traversait son corps en ce moment précis et lui donnait cette envie de vivre et de s’amuser tellement différente de ce qu’il était habituellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 402
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: La fête de l'été [Konoha & autres] Mer 12 Juil 2017 - 22:13


Le festival de l’été était arrivé et tout le monde était sorti dans les rues pour l’occasion. L’atmosphère qui régnait dans le village était conviviale et je pouvais même apercevoir différentes personnes venant de différents pays : Suna ou Kiri par exemple. Les gens s’en donnait à cœur joie aujourd’hui, et je ne voyais aucune raison de ne pas participer aux festivités. Un simple léger kimono suffisait et j’étais partie dans les rues, visitant les différents stands.

A un moment, j’aperçu Tôta qui me fit joyeusement signe de la main, occupé avec certains de ses collègues de l’hôpital à discuter d’un problème ou d’un autre. Je lui rendis son salut avec un sourire désabusé, secouant légèrement la tête en constatant encore une fois qu’il était bien le plus jeune niveau mental.

Mon amusement diminua cependant de beaucoup alors que je captais une odeur familière qui fit grogner Asura. Fronçant du nez, je fis un large détour pour éviter de croiser le chemin de ma mère. Nos relations ne s’étaient toujours pas arrangées depuis le temps et il fallait bien avouer que ma période d’éloignement me faisait du bien.

Encore quelques minutes et je croisais Shizu qui n’hésita pas à demander à ce qu’on aille boire un verre. Il ne nous fallut ensuite pas longtemps pour repérer notre sensei et sa petite famille que nous rejoignîmes rapidement. Je les saluai avec un sourire alors que mon amie était beaucoup plus directe en plantant un bisou sur Asahi. Les retrouvailles furent légèrement distraites par un feu d’artifice qui éclata et je reculai de quelques pas pour mieux l’admirer.

Action qui me rapprocha d’un groupe de Kirijin et qui me permit d’entendre un commentaire assez désobligeant de la part d’un des membres. Haussant un sourcil devant ce comportement, et me demandant pourquoi il était venu tout simplement si le festival ne l’intéressait pas, je ne me fis pas prier pour le rembarrer. Sans me tourner vers lui, je croisai les bras avant de glisser un regard vers l’inconnu, le sourcil toujours haussé.

- Pourquoi venir ici si tu savais que tu allais « te faire chier » comme tu l'as dit ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 127
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: La fête de l'été [Konoha & autres] Mer 12 Juil 2017 - 23:18



♪ Comment un feignant, voleur, bien trop prétentieux
A-t-il réussi à ne serait-ce qu’arriver en ces lieux ?
Regardez cette grande gueule, arrogante et insupportable
Approcher les grandes portes du festival. ♫

Le voyage fut long pour arriver jusqu’à Konoha, mais il semblait en vouloir la chandelle. En bidouillant deux trois autorisations par-ci, par-là, et grâce à mes talents de vils filous, j’avais réussi à me payer un ticket en direction du pays du feu afin de pouvoir m’amuser un peu pour changer. C’était bien beau toute cette résolution afin de changer le pays de la Roche et essayer de faire taire le caquet des Kumojin, mais il y avait au fond quelque chose qui arrivait à me motiver un peu plus que toutes les autres. Une sorte de seconde nature à laquelle je ne pouvais pas vraiment échapper. C’est en partie pour ça que quand l’annonce de l’évènement se passant au village des Feuilles arriva à mes oreilles, je n’hésitais pas à partir une seule seconde !

♪ Oterashi Yanosa a vu son talent d’un combat
Mais Kyohei veut plutôt jouer des mots, pas des bras. ♫

Au pied des murs protégeant les alentours de Konoha, je me rendis compte de par le son que la fête battait son plein, de quoi me faire sourire en me disant que c’est bien ici que je trouverais ce que je recherchai, cette chose qui pouvait me donner plus de vie que la gloire de la Roche. Hélas, avec la chute de l’empire, le moral des troupes était descendu au plus bas, et donc, il n’y avait plus de place pour des gens se baladant en tenue légère, même en été, ni même de soirée pour sortir et s’amuser. Les contrôles de sécurités passés, je respirai l’air festif autour de moi et m’avançait, cette balade (de ma composition) en tête devenant plus en plus forte.

♪ Et bien que le Tsuchikage, tant bien doué, l’a un temps ébahit
Rien ne pourra donc remplacer…
Son amour pour les LADIES !
Tant de fleurs que je m’en vais cueillir
Ladies !
Beauté ! Charmes qui ne font que m’éblouir
Ladies !
Elles me succombent et m’hypnotisent
De leurs charmes qui provient d’un mystérieux exotisme. ♫


« - C’est vrai. »

Enfin, ENFIN ! Des femmes qui n’ont pas l’air d’avoir vu la fin du monde, ou bien qui vous envoie voir ailleurs car elle n’ont pas le temps pour ces « gamineries ». Non mais je vous jure, quel toupet ! Au moins ici, j’étais sûr de pouvoir m’amuser avec une charmante compagnie, si je tirais bien les épingles de mon jeu, bien entendu. Mais soyons honnêtes, je suis « moi », bien évidemment que j’allais m’en sortir ! La confiance sur mon visage, j’avançai donc en observant autour.

♪ C’est l’année 17
En fête d’été
Et les femmes ; les grandes célébrités… ♫

M’avançant peu à peu à travers la foule, j’admirais et échanger des regards avec les différentes demoiselles qui croisaient ma route, une léger flottement de mes cheveux pour m’aider dans mon charisme irrésistible et les faire toutes craquer. Ha ha, c’était si simple après tout. Mais je voyais également que je n’étais pas le seul à venir d’un autre horizon. Il y avait également des personnes venant d’autres villages qui s’étaient incrustés. Parfait ! J’allais pouvoir voir un peu de tout dans ce cas ! Mais alors que ma recherche ne dépassait pas plus que le « acceptable », un flash vient traverser la nuit, et sous les lueurs des feux d’artifices. Des cheveux blonds platine, des yeux céruléens, et une peau de satin. Le coup de foudre, j’en étais sûr, la chance me souriait ! D’un coup rapide pour me recoiffer, je me rapprochai et me postait devant elle avec mon plus grand sourire de charmeur pour entamer la conversation.

♪ Si tu trouves la bonne, la soirée ne sera que plus belle. ♫


« - Bien le bonsoir, belle fleur. Puis-je connaître le nom de ma future partenaire pour cette soirée ? »

♪ Mais est-ce une question de « si » ou juste de « laquelle » ? ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: La fête de l'été [Konoha & autres] Jeu 13 Juil 2017 - 0:00




Ma mission s’était terminée plus rapidement que prévu, j’avais peut-être encore le temps de rejoindre ma merveilleuse épouse à la fête de l’été qui se déroule au village. D’après la dernière discutions que nous avions eu, elle devait s’y rendre en compagnie de Minato-san. Son frère n’était que très rarement au village, son affectation étant Nami no Kuni à la base. Il avait fait le voyage principalement pour notre mariage et devra certainement très bientôt retourner au pays de vague. Au moins, cette fête était l’occasion pour eux de passer un moment entre frère et sœur. Le genre de lien familial que je n’avais pas eu la chance de connaitre étant enfant unique. Cela dit, en contrepartie, j’avais eu toute l'attention de mes parents, un peu trop même. Étant l’héritier de notre famille, mon père avait été très sévère avec moi pendant toute mon enfance, ce qui est encore le cas même aujourd’hui. Ouai, au final avoir un petit frère où une petite sœur n’aurait pas été de refus.


J’avais pris le chemin de ma demeure pour que je puisse au moins mettre une tenue plus adéquate pour un événement de cette envergure. C’était également l’occasion de nourrir mes compagnons à plumes qui après cette mission avait mérité un peu de repos. J’enfilai l’un de mes plus précieux Kimonos et pris ensuite le chemin vers le centre du village. Riku manifesta tout de suite son envie de me suivre. Comment dire non à une aussi adorable bête ? Façon, c’était juste un moment de détente entre Konohajin, donc une présence canine n’aurait aucune incidence, surtout qu’il était bien éduqué ! J’attachais une laisse à son collier et finis par enfin prendre la route. Je devais très vitre retrouver ma compagne et mon beau-frère parmi toute cette foule.


- Leika ? Leika ! Je n’arrive pas à la retrouver parmi tout ce monde. Alors mon grand ! Tu penses pouvoir la retrouver avec ton odorat ?


Il remua la queue tout en aboyant vers moi avant de me tirer vers une direction. Ce n’était peut-être pas un Ninken, mais il reste un chien. Je le laissais me guider parmi ce monde avant de finalement tomber sur mon épouse. Je m’approchai discrètement avant d’apparaitre derrière elle, tout en lui saisissant fermement les épaules.


- Surprise ! Ma mission s'est finie plutôt que prévue. Minato-san, ravi de vous revoir. Alors vous vous amusez bien ? J’ai manqué quelque chose ?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La fête de l'été [Konoha & autres]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-