AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Une denrée dérobée [Mission de rang C; PV : Iwasaki Nami]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Messages : 147
Rang : C+


Message(#) Sujet: Une denrée dérobée [Mission de rang C; PV : Iwasaki Nami] Mer 14 Mar 2012 - 17:56

Spoiler:
 

    J'eût beaucoup de mal à reprendre toutes mes forces après le test que nous avait fait subir Nami. Cependant, je n'étais pas mécontent du résultat : nous avions pu tisser des liens, et former une vraie équipe. J'avais appris une chose essentielle. Une valeur plus importante encore que le devoir : la vie de ses camarades. Cela, mon père me l'avait déjà transmis. Il fallu que Nami me l'enseigne afin que je m'imprègne totalement de cette notion. Une fois qu'on l'a acquis, elle devient une incontestable force. Je suppose que l'on peut la rattacher à la "Volonté du Feu"... Quoi qu'il en soit, Nami nous confia une mission à la suite de cela. Nous pourrions mettre à l'épreuve ce que nous avions précédemment appris. Hokage-sama étant en congé de maternité, Nami-sensei avait elle-même prit une déposition de mission de rang C. Une missive de sa part m'avait été envoyée afin que je la rejoigne à l'endroit prévu, sous-entendu au lieu où se situent les fermes de Konoha. Elle me spécifia que celles-ci étaient dévalisées alors qu'elles étaient constamment fermées solidement. Nous étions don censé trouver le responsable de ces larcins. Pas évident de faire le détective, et puis ce n'était pas trop mon truc, je préférais le bon vieux combat tactique et stimulant. Traversant le Grand Rempart pour atteindre le lieu dit, je croisa Nami à l'entrée des portes. Elle me souhaita le bonjour et me demanda de la suivre afin de commencer à enquêter. Je ne me fis pas prier, et la suivi jusqu'aux fermes. Nous ne prîmes pas longtemps, au vue de la rapidité de la Jônin et du fait que j'avais bien récupéré depuis le test. Une fois aux fermes, nous vîmes le fermier qui possédait les terres. Il nous fit parvenir son témoignage, qui ne nous fit pas plus avancer.

    " Cela fait deux semaines que, chaque nuit, j'entend ces maudits voyous entrer et sortir de ma grange à leur guise, et y dérober tout ce qu'ils veulent ! Sans ma nourriture, je fais comment pour faire vivre ma famille moi ? Le pire, c'est que ces morveux disparaissent aussi vite qu'ils n'apparaissent ! Quelle plaie, les récoltes de cette année était pourtant si fructueuses... "

    Il ne faisait que nous répéter ce que nous savions déjà. Par politesse, nous le remerciâmes tout de même avant de nous retirer. Nami me proposa d'aller enquêter dans les alentours, afin de recenser quelques indices, même de la moindre importance. Dans une enquête, ce sont parfois les plus infimes détails qui sont les plus importants. Je pris donc quelques heures à chercher la moindre trace suspecte, la moindre présence potentiellement dangereuse. Inspectant au peigne fin chaque kilomètre carré de forêt avoisinant les champs du fermier, j'épuisais mes forces en vain. Ce fut comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Le soir arrivant, je revînt bredouille à mon Sensei, qui elle non plus n'avait rien trouvé. Le fermier nous autorisa à passer la nuit chez lui, nous hébergeant au nom de nos services. Après avoir dîner, nous nous apprêtions à dormir, quand soudain un bruit de craquement se fit entendre. En tant que bons ninjas, nous nous devions de rester toujours sur nos gardes. D'un bon, nous sautions de nos lits respectifs et nous jetions à l'endroit où j'avais entendu le bruit. Mon acuité auditive étant sensiblement plus élevé que la normale, au vue de ma capacité spéciale, j'avais réussi à identifier approximativement l'endroit du larcin. Rien n'avait pourtant changé, et je ne vis personne non plus. Le noir se faisant profond, notre champ de vision était assez réduit. Mais en me concentrant, je réussi à entendre le fugitif s'en aller en direction du Sud-Est à environ une quinzaine de mètres.

    " Sensei, je ne vois rien, et je n'ai pas de lanterne avec moi ni de Jutsu éclaireur ! Pouvez-vous m'aider à repérer le fugitif ? Si j'arrive à le rattraper, je pourrais aisément le neutraliser. "

    Ce n'était plus qu'une question de temps avant que nous découvrions le visage du suspect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 480
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Une denrée dérobée [Mission de rang C; PV : Iwasaki Nami] Mer 14 Mar 2012 - 18:46

Il était temps de passer à la vitesse supérieur pour la Team Haruko qui n’était pas encore officiellement lancée. Ils avaient réussit le test préliminaire de survie et à présent, la belle allait les tester un à un durant une mission de rang C assez rapide et simple pour la petite demoiselle qui quelques mois plus tôt auraient eu bien du mal. Comme quoi, elle devait bien l’avouer, elle avait évoluée bien plus rapidement qu’elle ne l’aurait imaginée et espérée. A présent les trajets qu’elle avait a effectuer étaient bien plus court pour elle qui allait bien plus vite qu’avant et c’était un véritable miracle du fait que sa maladie se faisait de moins en moins virulente vu que son corps s’adaptait de mieux en mieux à ses nouvelles fonctions et à son nouveau pouvoir qu’elle avait gagnée à force de travail et de volonté.

La mission actuelle était en binôme avec Kyuroru, le jeune Genin usant de l’Onkyôton. Envoyés aux fermes avoisinants le village, il semblait qu’il y avait quelques petits voleurs qui semblaient doués qui n’avaient pas honte de dérober les paysans travaillant pour le bien du village et de leur famille. S’y rendant rapidement, il laissa le jeune Genin aller vérifier les alentours afin de glaner des informations, mais apparemment, ils n’en laissaient aucunes et personne ne semblait savoir de quoi il s’agissait. C’était étrange, mais il devait bien y avoir un ou des responsables et c’est pourquoi ils acceptèrent de passer la nuit chez l’un des commanditaires de la mission, ainsi, ils pourraient rapidement intervenir si quelqu’un tentait de s’introduire dans la demeure. La patience paya finalement et ils entendirent tous les deux un bruit.

Il faisait nuit noir dehors et seules les étoiles éclairaient à l’extérieur ce qui n’aidaient pas le jeune homme qui demanda de l’aide pour repérer le fugitif qui était entré aussi rapidement et furtivement qu’il venait de partir ! Souriant, elle se disait qu’il y a quelques mois, elle aurait été contente de pouvoir repérer cet homme qui courait vers le Sud Est, mais aujourd’hui, s’en était presque banal pour elle ! Posant sa main sur l’épaule de son élève, elle murmura quelques mots à son attention.

- Sers toi des bruits environnants, écoute. Il n’y a pas de vent et il fait nuit noir. L’homme court et fait forcement du bruit. Utilise cela pour te repérer et le suivre de loin. Il vaut mieux l’attraper avec tous ses compagnons dans son camps avec toutes les preuves que de l’attraper maintenant.

Le poussant légèrement tout en l’invitant à prendre confiance, elle le suivrait et l’aiguillerait du mieux qu’elle le pourrait tout en surveillant la trajectoire du fuyard de loin. S’il était véritablement un utilisateur de l’Onkyôton, s’il se concentrait, il pourrait faire des miracles pour entendre au loin.

- Laisse toi guider et mène nous à son repaire !

Sincèrement, elle espérait qu’il soit seul. Une personne volant les autres était quelque chose d’étrange, mais souvent nécessaire pour la personne, surement un mendiant ou quelque chose comme ça, mais une bande organisée n’était jamais bon pour le moral d’un village, savoir que son voisin pourrait être un voleur n’est pas quelque chose qu’on aime entendre et la population deviendrait bien plus méfiante vis-à-vis des autres, ce qui n’aurait que des aspects négatifs dans la plus grande partie. Soucieuse, il lui tardait d’arriver et que son élève lui face une petite démonstration de ses talents.

PS : Il serait bon que pour les prochaines missions, tu ne saute pas une bonne partie de la mission justement xD M'enfin, avançons comme ça :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 147
Rang : C+


Message(#) Sujet: Re: Une denrée dérobée [Mission de rang C; PV : Iwasaki Nami] Sam 17 Mar 2012 - 21:21

    La nuit avait envahi les lieux. Nous nous trouvions à l'orée du bois. L'entrée à la profonde et dense forêt de Konoha se présentait à nous comme un espace d'ombres et de ténèbres. Je n'avais cependant pas le droit de me laisser surpasser par la peur, tout d'abord parce que je suis un Gakyuu, mais aussi parce que je suis un homme, un Shinobi même. Ma fierté réside dans mon courage et l'abnégation que je porte à mes valeurs. Jamais je ne pourrais les enfreindre, car elles sont toute la morale que j'ai. La seule exception possible de ses règles à mes yeux serait afin de sauver un être qui m'est cher. Or, ici, ce n'était pas le cas. Je me devais donc d'écouter mon Sensei, et d'être attentif à la situation. Je suis le fils de Yorahu Gakyuu. Je peux maîtriser le Onkyôton comme il l'eût fait auparavant. Je peux entendre et analyser le moindre bruit qui se trouve à ma portée. Je peux développer mon ouïe par deux grâce aux gènes de mon clan. Je peux prouver à Nami, ainsi qu'à moi, que je suis plus qu'un Genin : je suis Kyuroru Gakyuu. L'homme qui fera régner la paix dans le monde. L'homme qui éteindra les feux émergents entre les différentes nations. L'homme qui se battra de toutes ses forces, au nom des valeurs que sa famille a toujours défendu. L'homme qui se battra pour la paix, et l'honneur de son père. L'homme qui se battra pour sa nation. Enfin, l'homme qui se battra pour son coeur, et tous ceux qui lui sont cher. Je jeta un dernier regard à Nami avant de fermer mes yeux et de me concentrer. Profondément, je respirais à grandes bouffées. Peu à peu, je visualisais l'homme qui courait. Je le ressentais, entendant chaque bruit de ses pas un peu plus fort. D'un coup, comme une révélation d'un potentiel caché, je sentis presque exactement l'endroit d'où provenait le bruit de ses pas. Ni une ni deux, comme poussé par mon instinct ainsi que l'envie d'honorer mes principes et ma fierté familiale, je me précipita d'un bond à la poursuite de l'ennemi. En quelques secondes, malgré le noir omniprésent, je rattrapa l'homme. Je l'aperçu, encapuchonné, vêtu de vêtements désuets. Essayant de ne pas me faire repérer, je le suivit jusqu'à son repère. Nami et moi avions vu juste : quelques minutes plus tard, nous arrivâmes à une sorte de grande cabane, de la taille d'une maison. Perché sur un arbre, j'observais par la fenêtre ce qu'il se passait . Trois hommes, d'une quarantaine d'années, discutaient entres eux. Ils devaient être les complices du fugitif. Me concentrant à nouveau grâce à mon nouveau pouvoir, je réussi à percevoir leur discussion :

    " - Hey, mec, tu en as mis du temps !

    - Ouais je sais, j'ai failli me faire choper par les vieux fermiers. Je crois bien que ces enfoirés ont recruté des Shinobis de Konoha.

    - Sérieux ? On va faire comment ? Si ils trouvent notre planque, on est cuit ! "


    Un grand homme, carré et robuste, d'une 200aine de centimètres de hauteur, se dressa dans l'ombre, derrière la pièce principale, et avança vers les deux brigands en disant d'une voix aussi grave que les ténèbres eux-mêmes :

    " Soyez sérieux les gars. Vous pensez réellement que quelques Ninjas vont réussir à nous battre ? Nous sommes trois, de plus, de simples fermiers n'ont assez de revenus que pour recruter un voire deux Shinobis tout au plus. Et... "

    Il redressa sa manche droite, laissant apparaître un énorme bras musclé, emplit d'entailles multiples, plus ou moins profondes. Il avait un tatouage en forme d'épée le long de celui-ci. Peu à peu, la lame sortit du tatouage, se matérialisant en épée de chakra. Cette épée semblait aussi lourde que tranchante. Le grand homme la saisit puissamment et l'écrasa contre la table où étaient les deux autres, les faisant sursauter par la même occasion. D'un regard noir, il leur tînt ces quelques paroles que j'entendis avec difficulté :

    " - ... Vous semblez oublier que je suis un déserteur de Konoha...

    - Oui... hin hin hin... On les attends le pied ferme ! "

    Ayant entendu l'impressionnant bruit de craquement, je parvînt à l'assimiler à sa véritable origine, me permettant d'analyser donc que : les ennemis étaient trois, que l'un d'eux était très grand et très musclé, au vue du bruit de ses pas, et qu'il possédait une grande épée. Une fois la situation anticipée, j'interpréta un plan afin de neutraliser les malfaiteurs le plus rapidement et efficacement possible. Je ne pouvais pas les affronter de face, car leur nombre ainsi que la présence de ce grand homme ne pouvait que m'être défavorable. Je pris la décision de m'infiltrer et d'essayer de neutraliser le plus puissant des trois hommes en premier. D'un bond, je sauta sur le toit tout en faisant attention à ne pas faire de bruit. M'approchant de la fenêtre, je m'accroupis en dessous de celle-ci afin de ne pas me faire repérer. Le géant était positionné juste devant cette fenêtre.

    " Très bien. Il me suffit de neutraliser celui-ci afin d'intimider les deux autres. Fûton, épée de vent ! "

    En concentrant mon chakra, je fis apparaître une épée presque invisible constituée de vent cinglant. Je me dressa furtivement derrière l'homme et planta mon épée dans son épaule à travers la fenêtre. Dans le bruit de l'éclat de verre et du cri de l'homme touché, les deux compères furent surpris et tombèrent de leurs chaises. Cependant... Une grosse voix se fit entendre :

    " Hm... Huhuhuhuhuhuhuhu ! Gwaaaahahahahahah !!! "

    Le puissant géant ne semblait pas aussi affecté par mon attaque je l'avais pensé. Dans un cri de folie sanguinaire, il saisit mon bras/épée lui-même, par le tranchant, et me balança à travers la pièce. Sous la stupeur, je m'écrasa contre le mur de la bâtisse en bois sans avoir le réflexe de me rattraper. Nami allait-elle être là pour m'extirper de ma situation difficile, ou bien allait-elle me laisser régler ce combat et faire confiance à mes talents de ninjas, prouvant ainsi que je serais digne de faire parti de son équipe ? A ce moment précis, je n'espérais qu'une chose : qu'elle me laisse régler son compte à ce gros plein d'soupe... !

    P.S. : Oui, désolé, mais j'avais pas trop d'inspiration pour cette mission. Mais là ça vient, ça vient... x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 480
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Une denrée dérobée [Mission de rang C; PV : Iwasaki Nami] Lun 19 Mar 2012 - 9:19

Silencieusement, la Kunoichi suivait son élève sans lui prodiguer le moindre conseil, le laissant agir comme bon lui semblait afin qu’il apprenne par lui-même dans des situations simples et sans trop de risques, bien que l’homme à la musculature effrayante semblait un risque non négligeable avec son arme et sa puissance. Elle laissa donc au jeune homme le loisir de préparer une tactique, une façon de s’occuper de ces voleurs afin de pouvoir restituer aux volés leurs biens. Il y en avait des objets dans cette cabane et Nami était certaine que presque rien n’était à eux et qu’ils s’étaient fait une petite fortune en dépouillant la population des villages aux alentours. Encore une chance que les villageois aient eu assez d’argent pour payer deux Shinobi pour une telle traque, bien que Nami n’hésitait pas à faire ça bénévolement, n’appréciant que trop peu ce genre de personnes profitants des autres.

Laissant donc son élève débuter l’attaque, la belle resta en retrait, prête à intervenir au cas ou et elle comprit que ça allait être le cas quand le colosse n’eut même pas mal lorsque la lame de Fûton se planta dans son bras. Pire, au delà de la douleur, il n’avait pas hésité un seul instant à attraper le pauvre Shinobi pour l’envoyer voler contre l’un des quatre murs pendant que les deux acolytes, ceux qui suivaient se redressaient, tenant des armes dans leurs mains. Camouflée à l’extérieur, la Kunoichi chercha le meilleur moyen d’aider son élève afin qu’il puisse continuer ce qu’il avait commencé avec la brute. Rien qu’à voir son regard, c’était sa cible première et Nami le lui laisserait s’il le désirait. La cabane étant au dessus du sol, elle avait une petite idée pour que Kyuroru puisse se retrouver seul face à son adversaire et sans plus attendre, la belle fut quelques mudras et le sol se mit à se craqueler sous les pieds des deux individus avant que le sol ne cède sous leur poids, les faisant tomber de quelques mètres pour retomber lourdement sur le sol.

- Vous allez laisser mon élève tranquille vous… Rendez-vous s’il vous plait. Ce serait plus agréable comme ça, je vous l’assure.

Bien qu’elle le disait tout le temps, jamais personne ne se rendait et malheureusement. Elle devait donc employer la manière forte, mais ce serait une partie de plaisir pour elle face à deux hommes aussi… dégourdis qui se contentèrent de foncer tête baissée vers elle sans prendre la peine de mettre au point ne serait-ce l’ébauche d’un plan. Alors qu’ils allaient frapper la Kunoichi de leurs lames, la belle s’enfonça dans le sol et tout en agrippant leurs chevilles, elle les attira vers elle, les faisant s’enfoncer dans le sol jusqu’au niveau du cou, les empêchant littéralement de bouger ne serait-ce que le petit doigt pour tenter de s’extirper de la technique de la belle. S’en était presque trop facile, mais que pouvaient bien faire deux types pareil face à une Jônin ? Pratiquement rien, elle devait bien l’avouer, elle était d’un tout autre niveau par rapport à l’année dernière. Elle avait dépassée le stade de la petite Genin chétive et fébrile, elle était à présent douée.

- Voyons voir ce que tu sais faire Kyuroru.

La tête levée vers la cabane dans l’arbre, la Kunoichi pouvait sentir la présence des deux hommes qui étaient en train de s’affronter. Devrait elle intervenir ? Elle ne l’espérait pas, mais si ça devait être le cas, elle n’hésiterait pas une seule seconde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 147
Rang : C+


Message(#) Sujet: Re: Une denrée dérobée [Mission de rang C; PV : Iwasaki Nami] Mar 20 Mar 2012 - 21:32

    Un grand tas de poussière encombrait désormais ma vue. Ayant été projeté violemment contre le mur opposé au géant, ma tête s'était fracassée et m'avait laissé quelques secondes sonné. Pendant ce court instant, j'entendit comme un bruit sourd, tel un craquement de sol. Il s'agissait surement d'une technique Dôton de mon Sensei, du moins je l'espérais, car si elle provenait du puissant homme se dressant en face de moi, quelques problèmes se seraient posés à moi. Fort heureusement, mon instinct ne m'avait pas trompé. Tandis que je reprenais mes esprits en secouant ma tête frénétiquement, j'aperçu un large fossé entre moi et le colosse. Constatant que les deux autres ennemis n'étaient plus là mais bel et bien enfoncés dans le sol jusqu'à la tête, je ne doutais plus une seule seconde qu'il s'agissait de l'intervention de Nami. Heureusement qu'elle était là, sinon je n'aurais pas donné cher de ma peau. Après tout, même faisant parti de la famille Gakyuu, je ne demeurais pas moins qu'un Genin de bas étage, et long était le chemin qu'il me restait à parcourir avant d'égaler la puissance de mon Sensei. Donc : un grand trou me séparait d'un géant de deux mètres dix de muscles énervé, et du sang coulait le long de ma tempe. Et alors ? Je me releva doucement, et entrepris d'annoncer quelques mots à mon adversaire :

    " Eh... Toi, là-bas, le monstre... Tu m'as l'air bien fort. Pourquoi ne pas t'en prendre à des gens de ton niveau, plutôt que de venir piller des pauvres et honnêtes paysans de Konoha ? Pour te punir, je vais te montrer deux de mes techniques. La première, c'est celle-ci... "

    Je saisi quatre aiguilles Sembon par main de ma sacoche afin de m'en servir de poings américains. Je dirigea mon poing droit vers l'ennemi, concentra mon chakra, et resta environ dix secondes immobile, à fixer droit dans les yeux la brute épaisse. Ne comprenant pas, celle ci me tînt ces quelques mots d'un ton farouche :

    " Quoi ? Un minus comme toi ose me parler avec autant d'assurance ? Tu n'es qu'un mioche qui a besoin d'une bonne correction ! Viens là que je t'attrape et t'enfonce mon épée dans la go... "

    Il n'eût le temps de finir sa phrase, que, en une seconde pile, j'atteignis son abdomen en y donnant un violent coup de poing, accompagné de la perforation de mes aiguilles. Le grand homme se cambra de douleur sur lui-même, crachant un filet de sang sur mon épaule dans un cri bestial, parsemant ma joue droite de quelques gouttes écarlates. Concentrant du chakra désormais dans mes aiguilles, je fit un signe de Jutsu avec ma main gauche, laissant tomber les Sembons afin d'exécuter le Mudra, et dit au géant :

    " Et voici ma deuxième technique : Onkyôton, Arme Vibrante ! "

    On dit que la douleur la plus intense que puisse endurer le corps humain est lorsque l'estomac est broyé. Ayant pris soin de viser l'estomac, je fit exploser son organe grâce à l'intensité décuplée du tintement produit par mes aiguilles. Le géant, devenu inoffensif à cause de la douleur engendrée par mon attaque, s'effondra au sol, se tordant par spasmes, avant même d'avoir compris ce qu'il venait de se passer. Il eût cru avoir l'avantage grâce à sa démesurément grande force physique, et pensait l'avoir démontré avec sa projection de tout à l'heure, mais en réalité il n'a pas gagné car il a sous-estimé son adversaire, qui, en apparence, semblait inférieur à lui. Mais... C'était sans compter mes gènes de Gakyuu ! Je me redressa, essuya mon visage, et lança un regard fier vers mon Sensei, l'air de dire :

    " Nami-sensei, j'ai réussi. Je vous ai prouvé que j'étais capable de vaincre les adversaires les plus féroces. Je suis fier de moi ! "

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 480
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Une denrée dérobée [Mission de rang C; PV : Iwasaki Nami] Mer 21 Mar 2012 - 15:46

De la ou elle était, elle vit toute l’action se dérouler devant ses yeux. Son élève pouvait certes aller vite, mais sa façon de faire laisser à désirer aux yeux de la Kunoichi qui eu un frisson d’écœurement face à la technique qu’il venait d’utiliser. Les Senbon qu’il venait de lui planter dans le ventre avait fait bien des dégâts et à voir comment le colosse venait de s’effondrer et au vu du sang qu’il venait de perdre et qu’il allait perdre, le pauvre bougre n’allait surement pas survivre à ses blessures s’il n’était pas soigné dans les minutes à venir. Malheureusement, ni elle, ni le Genin ne connaissait l’art de l’Irou Jutsu. Le pauvre homme était donc voué à une mort lente et douloureuse, elle pouvait le sentir rien qu’en utilisant ses facultés de Senseur. Kyuroru avait certes vaincu son adversaire, mais en quelque sorte, il venait de le tuer alors qu’il aurait eu bien d’autres solutions pour le vaincre. Le blessures internes étant les plus douloureuses, mais également les plus mortelles, le pauvre bougre allait se vider de son sang avant de pouvoir avoir le moindre soin.

- Fière ? Prendre la vie d’une personne te rend fière ? Même si tu ne l’as pas tué, cet homme ne survivra pas à ses blessures…

Elle ne voulait pas paraître méchante, mais elle devait lui apprendre que ses actes pouvaient avoir des effets non désirés et en tuant cet homme, même involontairement, ça faisait de lui en quelque sorte un meurtrier en puissance. Bien que c’était de la légitime défense, elle aurait très bien pu trouver un autre moyen de le vaincre et ainsi, préserver la vie de cet homme qui allait terminer en prison de toute manière, comme ses deux compères ici présent qui hurlaient et criaient comme des veaux, cherchant à sortir de la prison que la Kunoichi avait créée. Dommage pour eux, ils allaient terminer entre les barreaux et finalement Nami sauta vers la cabane, ne prêtant pas attention à son élève. Elle ne pouvait lui en vouloir, mais la technique qu’il avait utilisée allait le tuer à petit feu. Elle doutait pouvoir sauver la pauvre homme, même si elle allait à pleine vitesse, elle ne pourrait le sauver.

- Nous ne devrions pas être fière de tuer les autres. Si tu l’avais simplement attraper, cela aurait suffit. Certes cet homme était dangereux, mais nous sommes des Shinobi et nous avons bien des avantages sur ces personnes. Je te demanderais à l’avenir de tenter de seulement arrêter les personnes que nous rechercherons. Repars prévenir les villageois que nous avons retrouvés leur bien et va également chercher quelques soldats s’il y en a dans la environs s’il te plait. J’attendrais ici.

Silencieuse, elle resta interdite jusqu’à ce que son élève quitte les lieux. C’est en apprenant de ses erreurs que l’on s’améliore, mais une défaite, ou bien une erreur n’était jamais agréable à entendre, surtout qu’il avait été content de sa victoire… de courte durée. Nami l’avait rapidement refait descendre de son piédestal en lui expliquant sa façon de penser. Une fois seule avec l’homme qui perdait vie petit à petit, elle ne tarda pas à attraper un Kunai et à abréger ses souffrances inutiles avant d’invoquer Salome qui mangea la victime. Le serpent n’était pas un sanguinaire, mais Nami savait au combien il adorait manger de la viande… fraiche. Cela la répugnait, mais ainsi en était les règles et une fois son repas prit, la créature disparue dans un nuage de fumée tout en remerciant la Kunoichi pour le repas. Restant muette, elle attendit son élève tout en regardant tout ce qu’ils avaient volés. Il ne serait pas simple de départager le tout et elle espérait que les villageois seraient francs et honnêtes lorsqu’ils récupéreraient leurs affaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 147
Rang : C+


Message(#) Sujet: Re: Une denrée dérobée [Mission de rang C; PV : Iwasaki Nami] Mer 21 Mar 2012 - 16:20

    Sur le moment, lorsque je reçu le blâme de Nami, je ne ressentis que de l'incompréhension. La prestation que je venais de lui offrir était censée me faire monter dans son estime, je pensais qu'elle allait me féliciter pour mes capacités de Shinobi. Malheureusement, il en fut tout autrement. Il faut croire que je n'avais pas totalement les notions de vie et de mort en tête. Même corrompu jusqu'à l'os, un homme ne mérite pas de mourir. A vrai dire, il est bien prétentieux pour un homme de penser jouer les Dieux, car seul le Divin a le droit de vie et de mort sur un être. En tuant cet homme, je m'étais approprié le titre de dieu. Quelle prétention, quelle vanité j’eus ! Pourtant, dans mon esprit, il était clair que cet individu, qui me voulait du mal, ne devait plus vivre. M'ayant menacé de me tuer, et étant certains qu'il allait mettre en application ses propos, j'eu voulu me défendre. Ainsi, par pur instinct, je tua celui qui voulait me tuer. Était-ce par peur, ou bien par soif de sang ? D'autant que je sache, aucun membre de ma famille n'était connu pour avoir eu une bestialité sans pareil. Ce qui avait fait de moi un homme fier commençait à m'effrayer. J'eus peur de moi-même. Qu'avais-je fait ? Étais-je désormais considéré comme un meurtrier ? Moi qui prônait des valeurs aussi pures que la paix, venais-je de trahir tout ce en quoi je croyais ? Cet acte, qui malgré lui semblait insignifiant, devenait de plus en plus dérangeant, s'insinuant dans mon esprit pour y semer le trouble et la confusion. Tout ce qui me définissait, tout ce en quoi je pouvais être certain, m'appuyer dessus, étaient mes principes. Pour la première fois de ma vie, j'eus peur de les renier, de me renier... Je me devais cependant d'être fort. Mentalement, plus l'intensité du moment retombait, plus une fissure de trouble s'aggravait dans mon esprit. Je me devais de prendre en compte le plus vite possible les remarques de Iwasaki-sensei et les mettre en application. Afin de me faire pardonner, j'exécuta ses ordres sans broncher, et alla prévenir les paysans de la nouvelle. Essayant de tendre l'oreille afin de percevoir ne serait-ce qu'un infime bruit de pas, je n'entendis cependant rien. Pas un soldat n'était présent. Je dû me débrouiller seul. Je rejoignit la ferme en quelques instants, certainement pressé par la gravité de ma réflexion et de ma situation psychologique. Je fis cela rapidement, afin de regagner les côtés de Nami. Je n'avais d'autres choix que de m'excuser, ou bien de répondre de mes actes. Déboulant devant elle, je lui dit d'un ton résigné :

    " Iwasaki-sensei, je suis entièrement désolé d'avoir agi avec une telle violence. Cela est contre tous mes principes les plus basiques. Je ne sais pas ce qui m'a prit, je ne mérite pas votre pardon... Donnez-moi une punition digne de mon échec s'il vous plaît. "

    Recroquevillé dans ma rédemption, je me mordais la lèvre en pensant à ce que mon père me dirait. A ce moment-là, moi qui étais si fier d'être le fils de Yorahu Gakyuu, j'avais honte. J'eus peur qu'il me renie s'il fut encore vivant... La mission était accomplie, mais les raisons qui m'avaient poussé à agir comme un animal étaient pour moi bien plus importantes que cette simple mission. Je devais répondre de mes actes afin d'avoir de nouveau l'esprit sain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 480
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Une denrée dérobée [Mission de rang C; PV : Iwasaki Nami] Lun 26 Mar 2012 - 9:39

C’est en faisant des erreurs que l’ont apprend de ces dernières. Nami n’était pas pour le meurtre, arrêter une personne, la laisser en vie était bien plus compliqué que de la tuer. Son élève revint finalement et s’excusa platement sur son comportement et l’action qu’il avait fait, lui demandant également de lui donner une punition. Ce n’était pas le genre de la maison, mais installé sur sa souche de bois, elle regarda son élève un petit instant, la nuit était bien présente et les fermiers arriveraient surement en masse aux premières lueurs de la journée. La, une nouvelle corvée leur sera attribuée et celle la même serait parfaite pour son élève.

- N’oublie jamais que nous n’avons pas le droit d’ôter la vie aux autres. Nous en avons le pouvoir certes, mais nous n’avons pas à nous octroyer ce rôle la.

Souriante, elle se redressa et s’étira. La fatigue était bien présente chez la demoiselle qui se sentait épuisée. Elle avait encore quelques petites heures pour dormir et elle n’allait pas se faire prier. Elle allait donc s’installer dans la petite cabane dans l’arbre pendant quelques petites heures jusqu’à ce qu’elle doive se lever pour aider son élève dans la prochaine tache diplomatique qui n’allait pas tarder à s’abattre sur eux. Elle ne doutait pas de la bonne volonté des volés, mais ils tenteraient de récupérer le maximum de choses volés, même si ça ne leur appartenait pas. Tels sont les hommes, toujours à en vouloir plus. La démesure.

- Ta punition sera de jouer le médiateur toute la journée afin que chaque personnes ayants étés volées récupèrent ses biens et uniquement les siens. Pendant ce temps j’amènerais ces deux la dans une prison. Je te laisse les surveiller pendant trois petites heures, ensuite, je prendrais ta place.

Sans rien attendre de plus, elle alla se reposer pour finalement se réveiller trois heures plus tard. Comme la bonne Kunoichi qu’elle était, elle pouvait s’endormir et se réveiller quand bon lui semblait, sans aucunes difficultés. Finalement, elle prit son tour de garde et une fois les premières personnes arrivées, elle laissa à son élève la charge de travail tout en attachant les deux pauvres hommes qu’elle mena jusqu’à la prison la plus proche avant de le rejoindre et attendre que tous les biens soient restitués pour retourner à Konoha et faire son rapport. La mission avait certes été un succès, mais ils auraient pu éviter la perte du voleur, mais encore une fois, il fallait se tromper pour comprendre sa leçon.

Edit : Je te laisse clôturer & aller demander la validation de la mission !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une denrée dérobée [Mission de rang C; PV : Iwasaki Nami]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-