N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 [Eté] Paraître le moins suspect possible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: [Eté] Paraître le moins suspect possible Mar 18 Juil 2017 - 20:46

Yamanaka Shigo avait décidé de ne plus faire de vague, vu que tout le monde se pressait pour lui faire des remontrances. Kosobayui Yu, elle aussi, souhaitait faire profil bas : étrangère au milieu de tout cela, elle savait que les premières personnes suspectes seraient les gens comme elles.

Ils se rencontrèrent tout de même, au détour d’une rue. Ils auraient pu simplement s’ignorer, laissant les badauds hurler en courant partout.. Sauf qu’une passante attrapa le cou de la Kirijine. Elle semblait paniquée, et n’était pas une kunoïchi. Elle demandait de l’aide, car elle avait des informations importantes sur ce qui venait de se passer.

Shigo la reconnut immédiatement : c’était celle dans qui il avait essayait de transférer Mizuki, alors blessée…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 575
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: [Eté] Paraître le moins suspect possible Mer 19 Juil 2017 - 3:10

    Le va-nu-pieds avançait lentement, pensif et interrogateur. Il ne se demandait pas qui pouvait être l’agresseur de l’Hokage : lui n’était pas suffisamment gradé pour être inquiété par un attentat. Il se fichait également des badauds qui criaient et couraient, se bousculaient et se blessaient. C’était leurs vies, pas la sienne. Du moment qu’ils gardaient leur distance, et en ça le crâne humain qu’il arborait sur son visage faisait un certain effet, ajoutant même quelques cris supplémentaires au brouhaha ambiant.

    Non, le Yamanaka s’interrogeait quant à son avenir. Le Namikage et l’Amekage l’ont considéré comme un danger – comme un ennemi ? – lorsque Konoha fut attaqué. Certes ils avaient raison, mais ils n’avaient pour unique preuve que leurs appréhensions et leurs jugements du va-nu-pieds. Par conséquent, avec un tel avis le concernant, quel avenir pouvait-il bien avoir ? Aucun ni à Nami ni à Ame. Et à Konoha ? Hélas Gao ne s’exprima point. Si Aburame Mizuki survivait à cet incident, Shigo devra lui solliciter une entrevue. Et si son opinion convergeait avec celui de ses seconds, à quoi bon rester ? S’il n’était pas considéré comme un allié, il n’avait aucun avenir au sein de la Feuille. Or, le Yamanaka comptait bien viser le sommet.

    Mais alors qu’il poursuivait son chemin paisiblement jusque chez lui, au milieu de tout ce remue-ménage – rappelons qu’il avait été relevé de ses fonctions et qu’on lui avait ordonné de ne participer à rien – il reconnut une personne agripper une autre au cou. Il s’agissait de la civile dans laquelle il avait tenté de transférer l’âme de Mizuki. Mais pourquoi agissait-elle ainsi ? A priori, il n’y avait pas eu de réaction de sa part au départ. L’âme provenant d’un corps inconscient devait-il attendre un certain temps pour se manifester ? Ou bien l’hôte était-elle démente de base ? La panique pouvait engendrait bien des réactions… Un fragment de la conscience de Mizuki serait là, au milieu d’une âme entière ? Qui avait le contrôle ? Un curieux mélange des deux ?

    Qu’importe ? Shigo avait été démis de ses fonctions : il n’avait donc plus aucun devoir à respecter. Mais il était curieux : s’il s’agissait de Mizuki il pourrait obtenir une réponse à sa question plus rapidement, tout en se la mettant en poche s’il lui venait en aide. Cependant, sa motivation première était de connaitre plus en profondeur les effets de sa propre technique. Pourquoi un tel résultat ? Le va-nu-pieds s’avança vers les deux dames, ignorant tout bonnement celle qui fut suppliée pour se concentrer sur la suppliante :

    « Aburame Mizuki ? »

    Si ce n’était pas elle, cette situation n’était aucunement intéressante pour le Yamanaka et il serait fort probable qu’il continue simplement son chemin. Après tout, on lui avait bien fait comprendre de ne pas intervenir dans cet incident. Mais si c’était bien elle… Une multitude d’opportunités s’offraient à lui, dont plusieurs contradictoires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin
Messages : 374
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: [Eté] Paraître le moins suspect possible Mer 19 Juil 2017 - 3:38

Perplexe...

L'organisation commençait enfin à se mettre dans un mécanisme en marche, sirotant encore une fois ta boisson qui se faisait désormais entièrement vide, tu restais simple spectatrice de tout ce grabuge. Tu avais d'ailleurs perdu de vue ton coéquipier, cette tête brulée pouvait se débrouiller seul, mais il n'était guerre le plus malin de la bande. Tu haussais les épaules, avec son tempérament, il aurait tôt fait de s'attirer des problèmes et de revenir vers toi.

Néanmoins, tu fus saisis par une femme, à l'allure paniquée. Elle s'était dirigée vers toi comme si tu étais la seule personne apte à l'aider en cet instant. Ne voyait-elle pas ton bandeau ? N'était-elle pas en mesure de comprendre que tu ne faisais pas partie des soldats de ce village. Même si tu avais l'envie de l'aider, tu étais clairement paralysée par tout ce protocole mis en place. Malgré tout, tu ne pouvais pas rester sourde à ses supplications. Toi qui avait d'abord mit sa panique sur le contexte général se retrouvait plus mitigée après la première écoute de son discours.

Des informations importantes ? Tu ne savais pas en quoi elle pouvait avoir ce genre de chose mais tu ne pouvais pas non plus l'ignorer. Tu avais tendance à la croire, bien que tu savais que beaucoup serait capable de mentir pour s'assurer une protection quelconque. Songeuse, avant que tu ne puisses lui adresser la parole, ce ninja que tu avais pu entrevoir précédemment et qui s'était fait relever de ses fonctions vint à passer devant vous.

Tu restais prudente, tu ne connaissais pas les tenants et les aboutissants, toi qui étais externe en toute chose sur cet évènement. Passant un bras devant la civile, tu marquais par ce simple geste en somme assez banal que tu ne comptais pas la laisser tomber. Tu n'avais aucune raison de le faire, aucun sens du devoir à son égard, aucune pitié pour elle. Peut-être que tu le faisais uniquement car tu devais le faire qu'importe la raison.

Cependant, tu n'avais aucune raison de craindre plus que cela le shinobi qui te faisait face. Puisqu'elle cherchait de l'aide, il n'était pas impossible qu'il puisse t'aider, bien que tu agissais toujours avec grande prudence. Ce qui te rendais néanmoins encore plus perplexe sur la situation, c'était qu'il l'avait désigné comme étant l'Hokage du village. Décidemment, il te manquait encore beaucoup d'élément pour saisir la situation.

- Cette femme prétend avoir des informations essentielles quant à l'attaque. Il serait préférable de le rediriger vers un de vos supérieurs pour qu'il puisse l'interroger.

Ta parole était monocorde, ton visage figé. Tu avais toujours ce bras qui se voulait rassurant vis à vis de la pauvre femme incapable de se défendre par elle même. Tu attendais de voir la suite, préparée à toutes sortes de scénario.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

[Eté] Paraître le moins suspect possible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-