N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Guerre [Flashback] [Kosobayui Yu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 198
Rang : B+

Message(#) Sujet: Guerre [Flashback] [Kosobayui Yu] Mer 2 Aoû 2017 - 17:28

    GUERRE


    Un massacre.

    Sur les plaines de Tsuchi no Kuni, les cadavres se répandaient comme des miettes, aussi vite que le vent avait apporté les nouvelles de Hi no Kuni : l'Empire s'essoufflait. L'heure de la riposte avait sonné. Chaque seconde dans la tourmente apportait son lot de morts, de chagrins, de terreur. Tout était balayé par une violence inouïe face à laquelle les troupes de l'Empereur ne s'attendaient pas fondamentalement. Mais ils ripostaient avec une sauvagerie sans égale, ne livrant aucun angle mort aux ninjas de la Roche.

    Pendant de longues années, les Jinmenju avaient été persécutés par les partisans du Kamui. Ils s'étaient cachés comme des rats. Ils avaient d'ailleurs été traités comme tels. Traques. Pièges. Les bicéphales avaient tout fait pour cacher leur nature et ne pas révéler le secret de leur clan, de peur d'être exécutés froidement. Certains d'eux furent trahis. Torture. Leur calvaire fut bien pire que celui des autres.

    Un massacre.

    Leur calvaire fut bien pire que celui des autres, et c'est pourquoi ils se logèrent au premier rang pour voir la chute de l'Empire. La marche de Tsuchi no Kuni vers la Capitale Impériale mobilisa toutes les forces du pays naguère occupé. Rien ne semblait pouvoir endiguer le flot de haine qui se déversait en direction de la légendaire forteresse du Kamui.

    Mais les guerriers tombaient comme des mouches.

    Les troupes du Kamui avaient eu leur heure de gloire. Elles étaient organisées et accoutumées à la guerre, plus qu'aucunes autres. Inutile de préciser qu'après des décennies de conquêtes, les forces de l'Empereur ne se soumettraient pas sans dévaster les rangs ennemis.

    Ryöhei, ou plutôt Ryö, puisque Hei s'était sauvé pour un long périple, avait participé à l'effort de guerre. A sa mesure. Ces longues périodes souterraines durant lesquelles il n'avait fait que se cacher l'avaient rendu rachitique, angoissé. Cette guerre-là n'était pas la vraie guerre. La vraie guerre, c'est celle qu'il avait vécu avant le dénouement.

    Un kunai siffla près de son oreille droite.

    Pivoter. S'écarter.

    Il riposte en lançant deux aiguilles empoisonnées, cadeaux de l'une des nombreuses charognes jonchant les plaines sur lesquelles marchent les troupes de Tsuchi. Elles se fichent dans un mur, tandis que le ninja s'éclipse dans un manoir. Ryö le poursuit.


      "Sors de là, baltringue ! J'vais tous vous buter bande de minables !"


    L'un de ses amis proches est mort il y a de cela quelques heures, brûlé vif par dragon de feu. Katon. Sa haine en est décuplée. Sa mère a été blessée par une faux qui lui a entaillé la cuisse. Elle titube à présent, mais continue de marcher vers la capitale. Peut-être souffrira-t-elle de cette blessure toute sa vie. Sa haine en est décuplée.

    Encore des kunais.

    Ryö bondit pour esquiver les projectiles et se cache derrière une rampe faite de barreaux en bois. Abri de fortune. Mais abri quand même.

    Puis un long silence. Les secondes passent comme des heures.

    Soudain, un cri déchire ce moment suspendu. Une femme entre en pleurant, terriblement angoissée. Elle fuit la bataille. Certainement une civile. Un ninja entre en trombes et se précipite sur elle. Rapidement, il lui attrape la tête et la fait pivoter. La nuque cède. La femme s'écroule. Le meurtrier botte ce qui reste d'elle, comme s'il tapait dans un ballon. Le corps sans âme se laisse secouer par les coups. Insolent. Satisfait de son crime, il écrase les côtes de la défunte sous sa semelle, exauçant un plaisir sadique, et pousse un cri de haine.

    Un massacre.

    Soudain, le premier adversaire jaillit. Il a empoigné un tanto dans chaque main et compte tirer avantage du surnombre. Il somme à son partenaire de l'appuyer. Ce dernier effectue des mudras. Ryö joint ses mains et frappe le sol du pied. Un mur de pierre. Doton.

    Un pic de pierre vient s'écraser sur la paroi. Doton, également. Le premier ennemi bondit par-dessus l'obstacle, dessine une courbe avec sa lame. Le tanto se fiche dans la clavicule gauche du Jinmenju. Un bruit compact.

    La lame n'a fait que heurter l'armure de pierre du solitaire.

    Il riposte, tandis que des cris résonnent au dehors.

    Le chaos continue de se répandre.

    Un chaos que @Kosobayui Yu s'apprête à rejoindre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin
Messages : 402
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Guerre [Flashback] [Kosobayui Yu] Mer 2 Aoû 2017 - 19:19

La guerre...

Triste évènement, chamboulant l'âme des guerriers les plus valeureux... Mais pas la tienne... Tu restais de marbre face à ce conflit, pas de haine, pas de tristesse, pas de crainte. Un calme plat trônait dans ta tête, dépourvu d'écho, dépourvu de murmure. Tu restais focalisée sur tes objectifs, sur tes ordres, sans prendre en considération le chemin parcouru. Aussi sanglant pouvait-il être.

Sur le champ de bataille, tu étais encore moindre que d'habitude. Toi cachée derrière ton masque, aussi discrète que possible qui en temps normal arrivait déjà difficilement à se faire remarquer. Ici, tout était un voile pour te dissimuler, les cris des combattants, les bruits tonitruant de l'acier s'entrechoquant. Il n'y avait aucun moyen que l'on fasse attention à l'oiseau de malheur que tu étais.

Un Corbeau siégeant sur le champ de bataille.

Te faufilant dans l'ombre d'un soldat qui ne t'avait pas vu, toi et ton regard inquisiteur. Tu venais lui trancher la gorge d'une de tes plumes devant le regard d'un soldat de la révolte. Le fixant l'espace d'un instant, tandis que le cadavre de l'ennemi allait rejoindre le sol, tu pouvais entrevoir la rousseur de ses cheveux et ses vêtements maculés de sang.

Lui en revanche ne pouvait voir qu'un masque, rien d'autres...

Composant quelques mundras, tu disparaissais de la vue de tous à l'aide de ta Sensorialité. Tu n'étais pas bonne pour combattre dans une confrontation directe, tu excellais davantage dans l'art de l'assassinat. Et un champ de bataille n'était pas pour toi la meilleur des situations.

Néanmoins, dans l'agitation collective, tu pouvais transformer inattention de tes ennemis en possibilités de les abattre d'un seul coup. Ce qui ne manquait pas, tout autour de la zone, il n'était pas surprenant de voir un soldat tomber fatalement au combat sans aucune raison apparente.

La progression vers la prise totale de la capitale allait encore être ardue, et tu espérais que ce rouquin serve de distraction jusque là. Tant que tu avais du chakra tu pouvais servir. Le but était simplement de l'économiser.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 198
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Guerre [Flashback] [Kosobayui Yu] Jeu 3 Aoû 2017 - 0:44


    Du sang, encore et toujours. L'agresseur poussa un dernier râle d'agonie. La plume s'était glissée comme un serpent autour d'un arbre. Une coupe nette et précise.

    Le rouquin observa le liquide chaud couler le long de cette gorge ouverte, aspergeant son t-shirt blanc déjà souillé par les pourritures de la guerre. La scène était terrifiante. Cette femme s'était faufilée là comme une ombre, et elle repartît bientôt avec autant de discrétion. De qui s'agissait-il ? On aurait dit un sortilège. Un fantôme noir habitait ce manoir. Un regard venimeux de sa part avait laissé le Red Rock tétanisé par l'effroi. Il aurait très bien pu être à la place de l'agresseur, et face à cette fin expéditive, il aurait été tout aussi impuissant.

    La guerre est une affaire de géants, songe-t-il. Sa place n'est pas ici.


      "Attends !"


    Tenta-t-il de dire pour la rattraper. Mais déjà le fantôme était retourné à ses ténèbres.

    Mais force d'occuper son esprit à se confronter à la démesure de ce miracle, le deuxième ninja en avait profité pour gagner l'étage. Le manoir présentait un hall vaste et dressé sur trois étages consécutifs, avec un escalier principal en son centre pour les nobles et deux rampes annexes pour les vassaux. C'est en haut de cet escalier noble que le deuxième ennemi lança sa seconde technique. Le toit de l'établissement prestigieux commença à s'effondrer tandis que des lianes rocheuses sortaient des murs pour enserrer le rouquin. Un piège pour l'enterrer sous des tas de débris.

    Grâce au Doton, il couvrît ses poings de roche et frappa dans le mur d'où sortaient les lianes chercheuses. Avec une angoisse palpable, il réussît à briser le mur et à s'extirper du traquenard. Aussitôt, le chaos s'étendît de nouveau devant ses yeux. Un ninja de la Roche gisait à terre, les deux bras sectionnés. Il remuait au sol comme une larve, pleurant de honte et de douleur. Le spectacle était trop atroce pour être soutenu. Ryöhei prit la poudre d'escampette pour avancer au coeur des troupes engagées.

    Une main l'empoigna au niveau du col sans crier gare. Par chance, elle était amicale. L'une de ses connaissances l'intimait rigoureusement de rester près de lui, et de ne plus s'écarter comme il s'était permis de le faire. Sa mère le cherchait. L'ami se proposait de le conduire. Ryöhei était visiblement trop faible pour survivre seul. Il fallait être mieux affûté pour une boucherie comme celle-ci.

    Mais cette aubaine n'était que temporaire, car déjà un clone de terre du précédent adversaire le poursuivait. L'invocateur dût néanmoins se désintéresser lorsqu'il fut pris à parti par d'autres rebelles désireux de le faire taire.

    Il avança avec son compagnon au milieu du tumulte des épées sifflantes et des cris de peur et d'agonie.
    A droite, un homme fit barrage à une kunoichi. Elle planta ses doigts fourchus comme des griffes dans son abdomen et l'éviscéra sur place. Le malheureux vît ses tripes se déverser sur la terre trempée de sang et s'effondra. La meurtrière fut ensuite frappée par surprise à l'arrière de la tête, puis passée à tabac par une autre femme, rondelette, qui écrasa son faciès de ses poings robustes.
    A gauche, un ninja de la Roche attrapa un fuyard et planta son kunai plus d'une dizaine de fois dans son corps. Il laissa derrière lui le corps sans âme avec une absence totale de scrupule, et jeta aux deux protagonistes des yeux farouches et sanguinaires.

    Le chaos, encore et toujours.

    Soudain, il vit un gamin se cacher dans un tonneau pour ne pas être emporté par la vague de violence qui sévissait là. Avisé fut le marmot, car une langue de flamme passa juste après lui. Quand il sortît, Ryöhei se sentît banalement responsable de sa sécurité. Il pourchassa le quidam courant de cachettes en cachettes. L'ami du rouquin tenta de le suivre, mais un couteau se logea perfidement sous son omoplate. Il se retourna et engagea le duel qui se présentait à lui.

    La valse funèbre continuait son tour de piste, glissant au milieu de la souffrance et de la mort.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin
Messages : 402
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Guerre [Flashback] [Kosobayui Yu] Jeu 3 Aoû 2017 - 1:09

Silencieuse...

Le champ de bataille te paraissait bien calme... Ce n'était pas ton domaine, mais pourtant, tu l'arpentais avec une aisance flagrante... Tu n'étais qu'un murmure, un écho de la mort qui rappelait à chacun qu'elle pouvait surgir de nulle part. Tu n'avais pas besoin d'échanger directement avec les autres, simplement t’engouffrer dans leurs erreurs, dans leurs imprécisions.

La scène n'était en rien poétique. Les deux camps étaient mal organisés et le plan originel avait été conquis par l'anarchie et la crainte pour sa vie. Le monde apprenait à peine de ses premiers conflits, il n'était pas encore véritablement prêt à accepter ce genre de chose.

Tu t'étais arrêtée, quelques instants, pour reprendre ton souffle, refaire un bilan de la situation. En même instant, tu te perdais dans l'aspect artistique de la scène. La chair des combattants retournaient à la terre, les cris de terreurs s'imprégnaient dans la roche. Tu n'étais pas du tout affectée par ce genre de chose, telle une coquille vide, ce spectacle ne faisait aucunement écho dans ton esprit.

Composant quelques mundras, tu faisais surgir de ton dos une paire d'aile noir avant de monter dans les cieux. Là haut, tu étais souveraine, peu de soldat pouvait t'attendre alors que tu les contemplais à l'abri. Tu n'étais pas forte, sur le champ de bataille se retrouvait des génies qui auraient rapidement raison de toi. Mais tu étais consciente de tes faiblesses et tu avais l'esprit clair.

Finalement ton regard se reporta sur le roux qui avait survécu jusque là. Les ennemis commençaient à converger vers sa position et celui-ci paraissait être en manque de moyen et d'idée. Ton chakra aussi fondait à perte de vue. Te dirigeant vers lui, il avait joué son parfait rôle d’appât, tandis que tu recomposais quelques mundras.

Cette fois-ci, tu fus la mort venue du ciel, tandis qu'une pluie de plume mortelle venait se planter dans le corps surpris des ennemis qui auraient eu tôt fait d'encercler le roux. Volant vers lui, tu le regardais d'un air froid.

- Tu ne serviras plus très longtemps.


Si toi tu pouvais survivre en gardant l'esprit clair et en te dissimulant parmi le massacre ambiant, cela ne semblait pas être son cas. Dans tout les cas, tu espérais qu'il serve encore un peu d’appât avant de tomber au combat. Seule, tu aurais eu plus de mal à tuer tes ennemis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 198
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Guerre [Flashback] [Kosobayui Yu] Jeu 3 Aoû 2017 - 2:08



    Un coeur qui bat. L'autre qui plonge dans le silence.

    Le sang de Ryöhei n'a fait qu'un tour. N'importe qui aurait pu prévoir cette embuscade. Le gamin en fuite n'était autre qu'un aspirant des troupes du Kamui. L'Empereur semblait prêt à tout pour parvenir à ses fins, y compris à employer de jeunes enfants.

    Naïvement, le rouquin avait poursuivi ce qu'il estimait être un candide marmot pour lui épargner bien des misères. Mais le chenapan l'avait emmené sur son territoire, aussi assuré qu'un alligator embarquant son gibier sous la surface de l'eau. Le rouquin se trouva vite encerclé par plusieurs soldats menaçants, tous prêts à lui fondre dessus. L'enfant, fier de son oeuvre, lui faisait directement face, les mains jointes.


      "Alors c'est ça... jusqu'où ira cette comédie ? Je regrette..."


    Sans qu'il puisse exprimer un traître mot de plus, Ryôhei fut soufflé par une explosion qui eut lieu directement sous ses pieds. Du moins, il convient de dire qu'il fut plutôt "secoué" par celle-ci, car son armure de pierre le laissa presque indemne, s'éparpillant sous la détonation comme des cendres balayées par le vent.


      "...mais je ne compte pas crever ici, bande d'enflés !"


    Aussi extirpa-t-il deux kunais de ses poches pour en découdre. Il fonça sur le quidam et, d'un geste aussi cruel qu'expéditif, il planta l'un des projectiles dans la jugulaire de la crapule. Le malheureux poussa un râle, signe qu'il recherchait son souffle, et tenta de l'agripper avec des mains tremblantes, comme s'il voulait s'accrocher à la vie. Mais le Red Rock les renvoya aussi sèchement qu'elles se présentèrent à lui. Les yeux du petit s'assombrirent en cherchant une dernière note de vite, et des larmes chaudes roulèrent sur ses tristes joues.

    Un coeur qui bat. L'autre qui plonge dans le silence.

    Le temps semblait se suspendre tandis que le marmot étouffait dans son propre sang. Le liquide chaud finît par remplir sa gorge et il s'écroula, inerte. Le regard du futur Iwajin se glaça en réalisant le crime qu'il venait de commettre, mais le destin avait parlé. La vie de cet infortuné devait s'arrêter là où il avait croisé sa route. Il profita de l'effet de surprise pour s'enfuir, mais il fut tout de suite accroché par ses détracteurs.

    Il fallut une bonne minute avant que la fatigue ne commencent à alourdir ses jambes, et ses ennemis commencèrent péniblement à gagner du terrain sur lui. Son coeur battait la chamade à tout rompre. Ses veines étaient tellement gonflées qu'elles lui semblaient prêtes à exploser. Son souffle difficile lui brûlait la gorge. Son estomac se nouait autour de lui-même. Jamais il n'avait couru aussi vite vers sa propre mort.

    Surtout, son esprit était en proie à la confusion. Son âme était torturée par sa propre atrocité. Il ne se serait jamais cru capable d'un tel crime. Pas lui. Pas à ce point. Mais la guerre avait livré ses cartes et tout le monde devait jouer à son jeu. Aucun cadeau. La mort n'avait de pitié pour personne, et accueillaient tous ceux désireux de valser avec elle.

    Soudain, des plumes tombèrent du ciel telle une pluie de lames. Un miracle.

    Ses détracteurs s'écroulèrent uns à uns, directement frappés par ces pointes aiguisées. Les petites meurtrières traversèrent les corps des impérialistes comme des aiguilles à travers du tissu, et ceux qui parvinrent à protéger leurs points vitaux restèrent cloués au sol, incapables de bouger.

    Le Corbeau descendît du ciel avec une grâce infinie. Ses paroles secouèrent le Jinmenju, qui se retourna directement vers elle. Des sanglots brouillaient ses yeux, mais son regard était glaciale. La Guerre venait de changer le pauvre homme. Elle en faisait un monstre comme les autres.

      "Alors je dois fuir. Adieu, petite."


    Un monstre comme les autres. Inflexible. Comme cette jeune femme imperturbable, stoïque. Une humanité défigurée par sa propre sauvagerie. Et sans une parole de plus, Ryöhei se sauva. Après avoir parcouru plusieurs centaines de mètres et rejoint une zone moins hostile, il s'infiltra dans un cadavre. Il resta caché dans la charogne jusqu'à la fin du jour.

    Un coeur qui bat. L'autre qui plonge dans le silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Guerre [Flashback] [Kosobayui Yu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Passé & Lettres :: Flashbacks-