N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Rencontre au clair de lune (Kumiko)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 315
Rang : B

Message(#) Sujet: Rencontre au clair de lune (Kumiko) Mer 2 Aoû 2017 - 22:04

Il était aux alentours d'une heure du matin lorsque la demoiselle claqua la porte de son appartement avant de fermer la serrure à double tour. De son pas gracieux et léger, elle entreprit de traverser les quelques mètres qui la séparait de la rue principale avant de se mêler aux quelques marcheurs nocturnes qui profitaient de la clémente fraîcheur qu'offrait les heures non ensoleillées au village caché du vent.

Actuellement, Atsumi se posait une question existentielle qui la torturait chaque soirs depuis son arrivée au village, il y à deux ans. Ou allait-elle bien pouvoir se restaurer ce soir ? Avec agacement, elle parcourait les rues et les ruelles, à la recherche de l'échoppe qui lui mettait l'eau à la bouche. Et cela pouvait durer plusieurs dizaines de minutes, tant la demoiselle avait du mal à choisir sa nourriture.

Et comme à son habitude, après de longues recherches, elle finit par s'asseoir à un endroit qui ne lui paraissait pas trop mal. Cette fois-ci, il s'agissait d'un stand qui servait des assiettes bien garnies, composées de tomate bouillies, de viande hachées, de poivrons ainsi que d'un pain spécial de Suna. Le tout était accompagné d'un verre de Saké très fort, mais servi en petite quantité, rien de bien méchant de prime abord.

La jeune Kestueki prit donc place sur une table en terrasse, et commanda la plus grande assiette possible afin de se goinfrer dans les règles de l'art. Avec impatience, Atsumi sirota le saké qu'on lui avait apporté, et sentait déjà que il n'en faudrait pas beaucoup plus pour qu'elle commence à en subir les effets. S'adossant sur sa chaise, elle se mit à soupirer longuement, avant de porter son regard vers le ciel. Le moment arrivait, elle le sentait, se forcer à vivre cachée lui était insupportable, et malgré le fait qu'elle ne soit shinobi que depuis 2 années, son grade de genin l’importunait au plus au point et lui faisait un peu honte.

Un bruit de vaisselle tira la demoiselle de ses songeries tandis que les effluves épicées de son plat commençaient à titiller ses narines. Sans lui demander son avis, le serveur lui remplit son verre avant de s'éloigner sans autre forme de procès. Le premier verre avait gentiment fait son travail, et déjà une chaleureuse sensation s'était installée dans ton son corps. Finalement, Atsumi attaqua son assiette car la faim était plus forte que tout.

C'est justement au moment ou sa fourchette débordante de tomates se dirigea vers sa bouche qu'un assourdissant bruit vint lui faire vibrer les tympans. Posant sa fourchette et avalant cul sec son verre, La Ketsueki dirigea un regard plein de méprise vers l'origine du bruit. Un engin à deux roues dont la propriétaire venait de couper le très dérangeant moteur. Il fallait s'en douter, il n'y a que les Saibogu pour produire un vacarme pareil. Ceux qui observait la blonde pouvait dors et déjà comprendre qu'il y avait un problème, la demoiselle n'avait aucune résistance face à l'alcool, et à son regard, on comprenait également qu'elle le supportait mal, très mal.

@Saibogu Kumiko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 661
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Rencontre au clair de lune (Kumiko) Mer 2 Aoû 2017 - 23:10

Il était vraiment très tard, et si habituellement les rues de la ville à cette heure-ci étaient assez calmes, il y avait comme un certain bruit dans l’air au lointain. Quelques badauds traversaient bien la ville endormie, mais elle filait comme le vent dans un bruit de moteur puissant bien échaudé malgré la clémence de la nuit froide du désert de Suna. Elle était dans une tenue de cuir noir intégrale, avec ses cheveux de feu qui voltigeaient au gré de ses accélérations. De grosses lunettes étaient posées sur ses yeux dotés de verres épais, elle ne sentait pas du tout le vent, qui pouvait être désagréable. Dans un gros fourreau à sa gauche trônait un énorme fusil donc le canon était plutôt long, et une lunette de visée avec de nombreux réglages. Par-dessus tout cela, elle avait un manteau marron en lin, lui donnait un drôle d’air.

La rouquine filait comme le vent dans les rues sablonneuses, jusqu’à se repérer à la douce fragrance de nourriture. Elle connaissait cet endroit, et le choix pour se restaurer à cette heure-ci n’était pas légion. Sans doute que tous les errants nocturnes se donnaient rendez-vous, mais heureusement, Suna était une ville plutôt calme. Le crime ne frappait pas dès la tombée de la nuit. Elle ralentit alors en arrêtant sa moto juste devant le stand. Elle avait encore une de ses inventions sur les oreilles, alors qu’elle s’étirait un petit peu. Cela faisait des kilomètres qu’elle était postée ainsi, cela faisait du bien de faire une pause. Elle retira alors de ses oreilles la musique du style très Saibogu, du métal. Elle adorait cette musique, mais bon finalement, qu’est-ce qu’elle n’aimait pas au sein de son clan. Elle jeta un coup d’œil circulaire aux personnes présentes, qui levèrent leurs nez un bref instant dans sa direction. Elle avait alors le visage fermé tandis qu’elle enjamba le monstre mécanique, qui lui servait de monture. De grosses bottes martelaient le sol tandis que d’un pas lourd elle avança en direction du stand avec l’énorme fusil le long de son bras droit. Elle jeta alors un coup d’œil à Atsumi, qui était juste à côté du comptoir. La rouquine plissa un peu les yeux en touchant un sceau sur son bras et dans une lumière l’énorme fusil disparut comme par enchantement. Ce n’était guère une surprise pour les habitants de la région, une Saibogu faisait ce genre de chose, non ? Elle se racla la gorge en passant devant la Kestueki, puis elle posa une main juste devant le tenancier.

« un demi-litre de saké et un litre d'eau frais … »

Dit alors la jeune femme d’une voix sombre et rocailleuse sans autre forme de procès. Le tenancier apparemment pas très étonné sortit ce qu’elle avait demandé, et elle but rapidement quelques gorgées d’eau comme assoiffée. Elle retira bien rapidement ses lunettes, puis afficha tout d’un coup un grand sourire en commençant à parler d’une voix toute guillerette et légère.

« Pouuuuuaaaaaa ! Ca fait des kilomètres que je roule ! J’avais la gorge sèche c’est horrible ! Et puis il fait soif ! »

Dit alors la Saibogu qui venait de changer du tout au tout, alors qu’elle levait la bouteille de saké.

« J’ai drôlement du mal à ne pas dormir dans mon lit, c’est horrible, je voulais vraiment rentrer cette nuit ! Mais dis donc, ça sent rudement bon, tu me sers une assiette ? »

Demanda alors Kumiko avec un grand sourire toute sautillante et pleine d’énergie. Elle huma la bonne odeur, et son ventre grogna comme une réaction immédiate. Elle regarda alors autour pour une table de libre, mais il n’y en avait pas de masses et cela ne lui disait rien de manger toute seule. Elle s’avança alors vers la demoiselle blonde, toute mignonne d’ailleurs et elle était déjà en train de manger. Elle n’allait pas être trop dérangeante, surtout son air alcoolisé. Elle se pencha alors toute proche afin de faire coïncider les deux visages.

« Coucou ! Je peux m’asseoir ? La table est libre ? »

Dit alors la Saibogu en posant sa bouteille de saké et d’eau à la place d’en face, qui était effectivement libre. Elle s’assit sans vraiment attendre une réponse positive en soupirant d’aise en s’allongeant presque dans le siège.

« Haaaaaa …. Ce que ça fait du bien …. Dis donc, tu portes le symbole de Suna, mais tu n’es pas du coin, je me trompe ? »

Demanda alors la rouquine, elle ne l'était pas vraiment, mais elle était curieuse et elle ne cessait de parler. Elle se pencha un petit peu en chuchotant glisser sa main contre sa bouche comme si elle allait faire une confidence à sa meilleure amie.

« En plus j’ai mal aux fesses, je pourrais bien rajouter une scelle plus agréable, mais après elle prendrait trop de poids, et ma chérie doit être légère et puissante pour la prochaine course ! Le Elu Festu ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 315
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Rencontre au clair de lune (Kumiko) Jeu 3 Aoû 2017 - 0:23

Sans lui prêter plus d'attention, la turbulente et ouvertement Saibogu alla se commander à boire au comptoir. La demoiselle entreprit de respirer à grand coup et de faire disparaître sa si soudaine et peu justifiable colère. L'alcool la rendait joueuse, détestable et surtout très irritable. Tout le contraire de ce qu'elle était en temps normal en fait.

La fumée qui s'élevait de son plat la rappela ensuite à la raison, et sa fourchette se dirigea à nouveau vers sa bouche. La première bouchée fut exquise, un véritable tourbillon de saveur que nous offrait la terre du pays du vent. C'était sur et certain, il n'y avait qu'à Suna où le patrimoine gustatif était aussi riche et varié.

Mais alors qu'elle allait enfin avaler le reste de son plat, détendue par le calme de la terrasse et la douceur de la nuit, un nouveau désagrément auditif retenti. C'était elle ! Encore ! Elle n'avait rien de mieux à faire que de partager ses moindres sentiments devant la petite assemblée présente ici. Personne n'en avait rien à foutre, et c'était peser ses mots.

Nouvelles respirations, cette fois plus nombreuses et bien plus profondes. Atsumi mâchait la nourriture bien plus violemment, sans vraiment savourer. Dans la foulée, elle descendit son troisième verre de sake, ce qui vint la rendre de plus mauvaise humeur, alors que la demoiselle était des plus abordable, du moins, sobre.

Vint ensuite le moment où elle entendit des pas à ses côtés, et elle sentit le visage de cette fille très agaçante tout près d'elle. Son expression fut pour le moins glaçante, tant elle se contenait pour ne pas lui envoyer valser son stupide véhicule à travers le Yukan tout entier.


Le cauchemar se poursuivit lorsque la rouquine prit place face à elle. Au moins, elle ne violait pas son espace vital sans raison de la sorte, ce qui l'irritait tout particulièrement, éméchée ou non. Un nouvel exercice de respiration, et tout allait pour le mieux.

On l'interrogea sur son origine, puisque la blonde ne passait pas inaperçue, avec son apparence physique pour le moins inhabituelle dans le coin. Prenant son courage à deux mains, et faisant de son mieux pour paraître souriante, la Kestueki répondit.

« Habituellement, on se présente avant d'interroger son interlocuteur comme tu l'a fais. Tu es ? »

Une fois les présentations faites, la demoiselle prit la parole, pour enfin répondre aux interrogations de miss punk.

« Je m’appelle Atsumi, et je suis née d'une mère Kazejin et d'un père dont je ne connais pas l'identité. Je suppose qu'il n'était pas d'ici, sinon j'aurais la même palette de couleur que tout les autres, et je me ferrais un peu moins remarquer ... »

Sans demander plus que ça, la blonde attrapa la bouteille de sa nouvelle amie détestée et se servit un quatrième verre.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 661
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Rencontre au clair de lune (Kumiko) Jeu 3 Aoû 2017 - 18:43


Il était juste de dire que Kumiko était une vraie pipelette, et c’était peu de le dire. Elle semblait avoir un nombre impression de discussions potentielles, de quoi jamais s'ennuyer dans un dîner avec la rouquine. Le seul souci était qu'elle avait jeté son dévolu ce soir-là sur une innocente et jeune genin de Suna. Elle avait beau essayer de faire de la respiration pour se calmer et se concentrer, il était peu probable qu'elle résiste à l'envie de la défigurer à coup d'ongle très longtemps. La Saibogu avait de plus remarqué le nombre de verres impressionnant que c’était enfilé la blonde. Elle garda une formidable joie de vivre et un grand sourire malgré le visage glaçant que lui offrit sa nouvelle meilleure amie.

« Ho j’adore ton petit haut, très mignon, tu l’as acheté où dis donc ? »

Lui demanda alors toute légère comme si de rien n’était en désignant son vêtement couvrant son torse. Kumiko n’allait pas manger toute seule à une table, c’était bien trop triste comme idée ! Non, elle allait pouvoir avoir de la compagnie charmante, et la rouquine ne doutait pas qu'elle ne manque pas de l'amadouer avec son charme indéniable.

« Qui je suis ? Je suis vraiment enchantée de te rencontrer ! Quell joie ! »

Répondit alors dans un premier temps avant de pouffer de rire sans pouvoir se retenir, et elle enchaîna rapidement avec un débit de parole très élevé, comme si elle n'avait pas besoin de respirer. Elle leva ses mains un petit peu comme pour faire un mea-culpa.

« Bon je dois avouer, je ne me suis pas présentée ! Je suis Saibogu Kumiko ! Inventrice de génie, chunin de Suna à votre service demoiselle ! Au fait tu aimes bien le métal. C’est une musique de mon clan ! C’est GE-NIALE ! Ecoute vas-y »

Dit alors Kumiko en tendant les écouteurs de sa création afin d’entendre une musique très spéciale sans doute. Elle s’avança pour faire une accolade à Atsumi lorsqu’elle se présenta.

« Atsumi ? c'est très joli comme prénom, mais Atsumi, comment ? Juste Atsumi c’est un petit peu court non tu ne trouves pas ? Peut-être que tu n’as pas de famille et que tu vas m’en vouloir dis donc, remarque je peux toujours d’adopter, comme ça tu auras une famille ! Ah oui tient quelle bonne idée ! Ça te dit ? »

Partit alors Kumiko en faisant des plans sur la comète sans trop attendre la moindre réaction de la jolie blonde. Elle fit un léger mouvement de main vers le bas en secouant la tête doucement.

« Maiiiis non ne t'en fait pas, tu es très bien comme cela, un peu palote, mais l'originalité fait son charme ! Je suis certaine que tu as plein de prétendant, tu as combien de petits amis dis-moi ? Ho, je parie que tu sors avec un Akira ! Un grand brun ténébreux ! C’est ça hein ? »

Dit alors en gloussant la Saibogu en imaginant déjà le petit couple. En voyant la descente de la demoiselle, elle prit la bouteille de saké avec la bouteille d’eau et elle se dirigea vers sa moto.

« Avant que l’on boit tout et que l’on se raconte trop nos vies, je vais donner à boire à ma chérie, elle a drôlement soif tu sais. »

Kumiko ouvrit alors un bouchon et elle versa une grande quantité de saké à l’intérieur, elle garda simplement de quoi faire trois ou quatre petits verres, histoire de. Elle remplit par la suite un autre réservoir, sans doute de quoi refroidir le moteur avec l’eau. Elle referma consciencieusement avec les bouchons et revint à la table pour remplir les verres du fameux liquide transparent alcoolisé.

« Alors que fais une fille comme toi à cette heure-ci ,il est drôlement tard ! Tu vas avoir de tous petits yeux demain ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 315
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Rencontre au clair de lune (Kumiko) Jeu 3 Aoû 2017 - 20:38

La demoiselle ne fit aucune remarque sur son « petit haut très mignon », partagée entre la remercier sincèrement ou lui demander si elle se foutait de sa gueule. Sa tenue ne faisait pas très ninja, elle en convenait, et il était vrai qu'on lui faisait souvent de très gros yeux lorsqu'elle révélait ce qu'elle faisait dans la vie. En réalité, son choix s'était orienté vers la voie du shinobi car cela lui permettait de se rapprocher rapidement de sa véritable famille.

Face à l'éclat de rire de son interlocutrice, qui prit conscience de son incivilité, elle resta de glace, pour l'instant rien ne la faisait rire. De son état, elle n'était pas bon public, et la blonde se demandait bien ce qui lui avait donné envie de s'asseoir en face d'elle, vu l'accueil qu'elle a reçu.

Elle finit donc enfin par se présenter. Atsumi allait se calmer à nouveau lorsque la dénommée Kumiko approcha l'objet des enfers près de ses oreilles. Abordant une nouvelle fois son expression glaçante, la Ketsueki se rapprocha de l'oreille de la Saibogu et prononça les mots suivants avec tout le sang froid dont elle pouvait faire preuve.

« Si tu n'éloigne pas cette chose qui produits des bruits abjects, je t'en fais de la poudre de perlimpinpin. »

Ceci dit, elle s'éloigna de Kumiko et aborda un grand sourire.

« Ravie de te rencontrer ! Et oui, c'est Atsumi, juste Atsumi, j'ai un nom d'emprunt mais je n'ai pas de famille. »

Son visage se déconfit à nouveau lorsqu'elle parla d'adoption. Légèrement irritée, la Atsumi répliqua avec froideur.

« Je ne suis pas une enfant, pour qui me prends tu ? Nous avons sensiblement le même âge. »

Avant de repartir sur un nouveau sourire radieux. En revanche, la remarque sur ses présumées conquêtes la fit rougir plus qu'autre chose.

« Je … Je suis célibataire depuis quelques temps... J'ai bien eu une liaison mais... elle ne s'est pas tout à fait bien terminée... »

Dans ses pensées, Atsumi revoyait son ex petit ami s'écraser contre le mur de leur appartement après une violente dispute, éclatant une canalisation au passage et causant un grand dégâts des eaux Elle secoua la tête comme pour se débarrasser des ces mauvais souvenirs.

« Ta chérie ? C'est comme ça que tu appelles ce truc qui m'a exploser les oreilles à mon arrivée ? Je salue l’ingéniosité de l'engin motorisé, mais pour la discrétion on repassera franchement. »

Voyant son verre se remplir, elle se tut et cessa de critiquer sa nouvelle amie.

« Je préfère la nuit à Suna. Il fait plus frais, il y a moins de monde, et les boui-boui ouverts la nuit ont leurs charmes. Mais je peux tout autant te retourner la question, n'a tu donc pas du travail ? Chunin et Saibogu  y'a de quoi s'occuper.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 661
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Rencontre au clair de lune (Kumiko) Ven 4 Aoû 2017 - 20:23

Kumiko était très sérieuse lorsqu’elle parlait du petit haut de la blondinette. C'était très mignon et adorable, pire, elle irait bien faire du shopping avec sa nouvelle meilleure amie, qui semblaient être si réceptif à son approche envahissante. Ce n'était pas très important de paraître le parfait petit shinobi, la rouquine estimait que l'on avait le droit d'être soi-même, femme, fan, fainéante, ou tout ce que l'on voulait. Elle était de repos maintenant, elle n’était plus une arme, elle souhaitait simplement vivre comme elle l’entendait. Ancienne rebelle et un esprit retord qui ne l’avait pas quitté, voilà comme était la Saibogu.

La rouquine n'était guère très gênée de la réaction de la blonde envers son rire, elle gardait toujours sa joie pétillante de vivre sans vraiment être touché par ce qui l'entourait visiblement. Elle ne semblait pas être gênée en rien face à l’animosité ambiante qui se dégageait. Elle devait d’ailleurs être la plus bruyante et démonstrative des tables du petit restaurant. Elle rit doucement en voyant la tête que pouvait porter Atsumi lorsqu’elle lui proposa d’écouter sa musique.

« Hahahaha ! Ne tu en fais pas, cela ne mord pas et cela ne rend pas sourde ni impuissante …hmm … enfin, pour le dernier point je n'ai pas testé, hmm … mais Nan … c'est totalement idiot comme idée. »

Dit alors la Saibogu en faisant un petit geste de la main. Puis lorsqu'elle entendit la menace plutôt claire et glaçante, Kumiko eut alors comme des étoiles plein les yeux complètement ravie à l'idée. Elle rangea ses écouteurs très rapidement pour chercher à prendre les deux mains de la blonde avec les siennes avant de parler d’une manière plus qu’enjouée.

« C’est vrai ?! Tu … tu peux vraiment transformer en poussière des objets ? Des gens aussi ?! Oulalalala ! Tant de possibilité ! C’est génial ! C’est quoi ? De la vaporisation ? De l’implosion des corps sur leurs propres centres de gravité ? Non attend ne me dis rien ! Tu exerces une pression sur chaque atome de ta cible et tu les rends en cendres ! »

Kumiko remarqua alors le sourire d’Atsumi, enfin elle commençait à s’ouvrir, c’était un bon début, elle était donc sur la bonne voie !

« C’est rudement étrange ça Juste Atsumi, enfin pourquoi pas ! Pas de famille, ce n’est pas grave, à Suna, on est une grande famille et tu peux construire la tienne comme tu l’entends ! Moi non plus, enfin … c’est compliqué, j’ai une famille, mais elle est infréquentable. Alors c'est un petit peu comme si j'en avais pas non plus. J’espère ne pas te choquer en disant cela. »

Kumiko agita un peu la main.

« Mais nooooon, tu n’es pas une enfant, il ne faut pas prendre mal ce que je dis voyons ! Presque le même âge ? hooo mais ça veut dire que l’on pourrait être sœur ! Tu imagines ! trop la classe ! On pourrait aller faire les boutiques et se raconter tous nos secrets ! C’est d’accord ?! »

Dit alors totalement enjouée à l’idée, comme si c’était presque fait. Elle tendit son petit doigt alors comme la signature d’un pacte à ce sujet dès maintenant sans autre forme de tergiversation. Elle sourit doucement en la voyant rougir lorsqu’elle parla de petits amis. Elle trouvait cela trop adorable, elle-même avait bien eu quelqu’un en vue à un moment, mais cela n’aurait jamais collé. C’était mieux alors de rester simplement ami.

« Tu trouveras quelqu’un de bien mieux tu verras ! Ici, il y a des hommes mignons, des femmes aussi si c’est ton truc, tu trouveras bien chaussures à ton pied. Alors …. Blond ? Brun ? Tu préfères quoi ? »

La Saibogu caressa doucement sa moto avec un sourire, presque de la vénération.

« Ce n’est pas un truc ! C’est une hmm …. Je ne sais pas trop comment l’appeler, mais cela utilise un peu de carburant, de l’énergie, de l’eau, tout un tas de tuyaux et de rouages, et cela propulse à une vitesse folle ! J'ai fini seconde du dernier Élu Festu ! La prochaine fois, je gagnerai ! »

Kumiko revint alors s’asseoir en face de sa nouvelle amie.

« Ce n’est pas fait pour être discret voyons, c’est fait pour aller vite ! »

La rouquine s’allongea davantage dans son siège en prenant un verre et en regardant le ciel étoilé. C’était un magnifique spectacle, qui réussissait à la faire taire pendant un instant.

« On se sent tout petit lorsque l'on voit cela, la nuit c'est plutôt cool. Si tu n’es pas habituée au désert, oui je peux comprendre que tu préfères la nuit, mais fais attention quand même, cela peut vite devenir glacial. On va faire un tour ? Je connais une grande dune où on peut admirer les étoiles, c’est magnifique ! »

Demanda alors Kumiko avec un petit sourire.

« Moi ? Evidemment que si, j’ai beaucoup de travail, entre mes recherches, les missions pour le village, j’ai forte à faire. Je reviens d’une mission de surveillance d’ailleurs, mais je crois n’avoir croisé que des animaux qui courraient. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 315
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Rencontre au clair de lune (Kumiko) Dim 6 Aoû 2017 - 19:42

Le personnage de Kumiko était pour le moins original. Petit à petit, la blonde baissait sa garde, et semblait moins fermée. Atsumi a le truc pour repérer les personnes qui ne représentent pas un danger pour elle, hors, il était presque évident que la Saibogu n'avait aucunement de mauvaises intentions.

Cette dernière a d'ailleurs été interpelée lorsque la Ketsueki a perler de réduire les choses en poudre. Elle semblait penser qu'il s'agissait d'un pouvoir extraordinaire, alors qu'au final, la demoiselle était simplement dotée d'une poigne surprenante légèrement amplifiée en permanence par un petit flux de chakra.

Ne sachant pas quoi répondre à ses diverses théories, elle prit simplement son verre vide entre ses mains, et referma son poing dessus, avant de rouvrir sa paume, laissant apercevoir les morceaux de verres presque réduits à l'état de poussière. Elle agrémenta la démonstration d'un petit sourire gêné. Atsumi ne se pensait pas particulièrement spéciale, juste légèrement au dessus dans sa condition physique. Néanmoins, il fallait croire que tout le monde n'était pas capable de telles choses.

«  C'est à peu près mon seul talent, je suis pas trop mauvaise en taijutsu et... je pratique un peu le fuinjutsu mais c'est tout ... »

Sachant pertinemment qu'il manquait quelque chose à sa force, la blonde préférait se décrire comme sous-douée, ne pouvant pas réellement prédire si elle aurait accès un jour aux techniques surpuissantes de son clan.

« Par contre je n'ai jamais essayé sur des gens ! J'ai déjà puncher quelqu'un de toute ma force une fois, bah je m'en suis voulue pendant très longtemps quand j'ai vu toutes les côtes cassées une fois qu'on a réussi à le retrouver... »

La petite tirade sur la famille reflétait de toute part la pensée d'Atsumi. Entre une mère pécheresse, et un père issu d'un clan de malades mentaux, il y avait franchement de quoi fuir. Et cela rassurait la blonde de savoir que partout, beaucoup de gens se retrouvaient dans sa situation. De plus, Kumiko réussit à arracher un sourire parfaitement sincère lorsqu'elle lui proposa de devenir sœurs. C'était enfantin et plein de naïveté, mais elle semblait tout à fait sincère.

Amusée, la demoiselle tendit à son tour son petit doigt. Ce n'est pas un véritable engagement, mais notre blonde était prête à voir comment cette relation allait se poursuivre sur la durée. Elle n'avait personne en qui elle avait véritablement confiance de son restreint registre d'amis. Peut-être étais-ce la le début d'une belle histoire ? Il faut dire qu'il y a parfois des avantages à être un peu pompette. Jamais elle ne se serait ouverte de la sorte dans son état normal. Atsumi et l'ivresse forment un couple totalement imprévisible aux limites inexplorées(ables?).

L'inventrice proposa ensuite de faire un tour, afin d'aller admirer les étoiles. C'était un exercice auquel la demoiselle ne se prêtait jamais, même si elle était très friande de promenades en tout lieux.

« Eh bien pourquoi pas, je crois que je vais dégueuler si je ne prends pas un peu l'air »
dit Atsumi avant d'éclater d'un rire bruyant qu'on ne lui connaissait pas.

Dans un élan d'amitié et d'ivresse, la grande blonde passa son bras par dessus l'épaule de Kumiko, et commença à marcher d'un pas peu équilibré tout en s’esclaffant sans réelles raison apparentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 661
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Rencontre au clair de lune (Kumiko) Lun 7 Aoû 2017 - 17:49

On pouvait dire beaucoup au sujet des qualités ou des défauts de la Saibogu, mais il était évident qu'elle n'était pas agressive ou était prise de soudaine envie de tuer. Elle était joviale, dévorant la vie presque à l'extrême, mais certainement pas vouloir du mal aux autres. Si un jour elle recevrait un ordre d'assassinat, et bien, elle en serait bien capable, mais uniquement si cela paraissait justifié. Sans doute que les hautes instances de Suna seraient assez éclairées de ne pas lui donner des ordres injustes. C'était un petit peu sa façon de se méfier du pouvoir en place, elle était une vigilante. La rouquine observa alors la force brute à l'œuvre afin de broyer le pauvre verre innocent, mais elle comprenait que dans un besoin d'expérimentation, il fallait faire des sacrifices. Sans doute que le propriétaire des lieux allait être presque honoré d'offrir ce verre à la science. Enfin bon la science, c'est-à-dire que Kumiko était assez déçue, car ce n'était que de la brutalité. Elle avait espéré pouvoir tester différentes pistes dans ce type de domaine qu'elle ne maîtrisait guère.

« Oui... Je vois... C'est artisanal comme méthode, j'en conviens. Cependant, tu risques de vous faire mal avec les micros morceaux de verre, qui pourraient se glisser plus aisément. En tout cas, fais-moi penser à te faire la bise ! »

Kumiko n'était pas si impressionnée que cela, elle savait que les adeptes du Taijutsu pouvaient se montrer fort dans des démonstrations extraordinaires. Tels des dieux à fendre le sol de leurs poings, de dépasser l'imagination du tout à chacun, mais cela restait de la force brute. Ce n'était pas du tout le style de finesse et d'ajustement que la Saibogu appréciait dans la science. On pouvait voir au corps de la jeune femme qu'elle n'était pas du tout taillée pour ce genre d'expérience. Elle avait un corps fin, adepte de la précision et de l'élégance. Quoique la jolie blonde n'en manquait pas pour cette dernière qualité. Elle aurait davantage imaginé une brute avec de terribles muscles. Il était évident que son corps pour faire ce genre de choses utilisait du chakra.

« Tatata, ne dos pas ça voyons. Cela ne peut-être ton unique talent, il faut simplement que tu recherches tes autres capacités selon tes goûts. Que tu travailles, que tu explores et améliores. Le fuinjutsu !? Alors pour ce genre de choses, je peux t'aider ! Tu sais nous les Saibogu, on utilise énormément cet art à tout bout de champ, alors si cela te plaît, je t'aiderais. C'est ce que l'on fait entre amies non ? »

Dit alors avec un grand sourire comme si c'était acquis depuis des années, alors que cela faisait bien vingt minutes seulement qu'elles se connaissaient. Elle ne pouvait pas croire que cette fille était simplement une brute stupide, cela n'allait pas avec le reste. Bon certes avec de l'alcool, ses capacités intrinsèques diminuaient fortement, mais tout de même !

« Il y a une multitude de manières de se rendre utile dans son métier ou pour son village. Que ce soit en se battant, en relevant des informations, en préparant le terrain ou encore aider à l'arrière, car sans cela il est impossible de vaincre. J'en conviens que c'est sans doute moins gratifiant et je pense que ce n'est pas ton style. Tu es fait pour te battre au corps-à-corps, en tout cas tu t'y prédestines. J'espère juste que cela te plaira, enfin évite de t'enfermer dans ce seul rôle. Je suis certaine que tu peux être bien plus que ça. »

Puis la rouquine écouta alors la description d'une de ses attaques à pleine puissante, et en effet, elle en fut étonnée.

« La personne n'avait que quelques cotes de casser ? Vraiment ? Avec ta force, je suis certaine que tu pourrais couper un homme en deux.... Bon presque alors, hum peut-être te faudrait-il une autre aide, car la force brute ne résout pas tout. »

Kumiko n'avait absolument pas peur pour elle, la jeune femme avait assez de jouets pour se débarrasser d'importuns qui se contentaient de foncer tout droit et frappaient au poing. Elle n'aimait pas du tout sa famille, mais pour d'autres raisons que la pauvre blonde. C'était surtout pour des raisons politiques, sinon ils restaient des personnes plutôt classiques. Kumiko était du genre parfaitement honnête et quelqu'un qui désirait vivre simplement. La vie avait bien trop d'ennuis pour se prendre la tête. Elle sortait ses envies qui lui passaient par la tête sans aucun filtre. C'était sans doute pour cela qu'elle parlait autant et qu'il était difficile de s'y habituer si jamais on l'acceptait. Elle n'était pas du genre à tromper quelqu'un dans la vie de tous les jours, mais après, elle était une shinobi. Elle sourit tendrement en voyant la blonde se décoincer en acceptant son petit doigt. Elle fut toute contente d'entendre qu'Atsumi accepta de prendre la route à bord de sa moto, c'était vraiment chouette !

« Vraiment ?! C'est trop cool ! Allez vient ! »

S'exclama alors presque étonnée la jeune femme. Elle était empressée par ce qu'elle ne voulait pas que sa nouvelle sœur change d'avis, et qu'elle adorait faire de la route à bord de sa moto. Elle sentit bien que la blonde était complètement défaite par l'alcool de riz, mais elle poursuivait sa route avec son acolyte sous le bras. Elle l'aida à se poser contre la moto, avant de passer sur le siège conducteur. Le design de la moto faisait penser à une sortie d'insecte en armure autour des parties sensibles du moteur et de l'axe. Elle aida ensuite Atsumi à enjamber non sans mal la bête à deux roues, la jeune femme rousse n'était pas très à l'aise à la laisser monter ainsi, mais prenait-elle vraiment des risques. Elle attendit alors qu'Atsumi parût assez stable pour l'aider à coincer de ses deux bras autour de sa taille.

« C'est bon ? Tu es prête ? Accroches toi bien, et suis le mouvement ! Allez ! »

Sans attendre véritablement, Kumiko commença alors à démarrer dans un puissant vrombissement caractéristique. Elle plaça simplement ses lunettes de protection sur ses yeux, mais le reste était bien inutile. Elle n'était pas du genre à se protéger, pourquoi faire ? Dans un terrible bruit et d'une grande vitesse, elle commençait à filer comme le vent à travers les rues ensablées de la cité. Elle avait une grande maîtrise de ce genre de terrain, et elle faisait bien attention à comment réagissait sa nouvelle sœur. Destination une grande d'une avec qui dise arbres et une vue encore meilleur des étoiles sans les lumières de la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 315
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Rencontre au clair de lune (Kumiko) Lun 7 Aoû 2017 - 23:20

L'alcool poursuivait ses effets ravageurs, et il plongea la Ketsueki dans un léger état second, faisant qu'elle ne faisait que remuer la tête face aux paroles de la Saibogu, pourtant pleines de bonnes attention. Le fait de se lever pour aller se balader un peu lui redonna un peu vigueur et lui ramena son euphorie.

Amusée par la situation, la demoiselle n'avait pas plus réagit que ça lorsque Kumiko avait parler de faire un tour en moto, jusqu'à ce que la Saibogu l'installa sur le siège arrière. Tout en continuant de s'esclaffer bruyamment, la demoiselle tentait de se débattre en vain.

« Naaaan pas question, je veux pas monter sur ce truc c'est hors de question ! » grogna t-elle sans vraiment chercher à lutter


Toute enjouée, la rouquine n'entendait pas les plaintes de la Ketsueki, qui commençait à bien se demander comment son estomac allait apprécier la balade. C'est donc encore plus blanche que d'habitude que la blonde posa avec dépit sa tête sur le dos de sa nouvelle amie, qui enclencha l'appareil des enfers.

« J'avais jamais dit oui pour çaaaaaaaa.... » dit la jeune femme, dont la voix était emportée par la vitesse de l'appareil.

A bord, c'était une sensation tout à fait inédite. Jamais elle n'avait ressenti une telle chose. Petit à petit, la blonde se détendit, et commençait a apprécier la puissance de l'engin.

« Mais putaiiiin c'est supeeeer »

Et quelle sensation ! Son corps tout entier vibrait avec l'appareil, ses long cheveux blonds flottaient derrière elle, donnant un spectacle légèrement hypnotisant. La Ketsueki était ravie d'avoir essayer cette chose, et l'alcool n'y était pour rien. La blonde avait passé son enfance sous la sur-protection de sa mère, elle ne s'était donc jamais prêtée à ce genre d'exercices.

Euphorique, Atsumi poussa un hurlement amusé qui résonna dans tout Suna. Vite, trop vite même, le trajet se termina, et l'engin se stoppa devant la fameuse dune, légèrement perdue dans le désert. Toute pompette, la demoiselle grimpa au sommet et se laissa tomber sur le sable fin. Elle lâcha un long soupir, et reprit légèrement le dessus sur le saké.

« Tu sais, je crois que je ne m'étais pas amusée comme ça depuis des lustres... Je te remercie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 661
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Rencontre au clair de lune (Kumiko) Mar 8 Aoû 2017 - 19:00


Kumiko sentait bien qu'Atsumi était loin dans une autre planète à cause de l'alcool, mais ce n'était pas en restant au beau milieu des pochetrons que la blonde allait se sentir mieux. Elle était certaine que le voyage ou même la vue splendide des dunes bordées d'étoiles allait la ravir. Entendre la Ketsueki rire lui donnait un large sourire béat, comme si cela pouvait être une maladie contagieuse. Elle essayait de garder son sérieux, mais elle avait le rire facile. Alors, elle se mit rapidement à s'esclaffer au nez et à la barbe de son vis-à-vis.

« Mais si... Mais si... Tout va bien se passer, tu vas voir ! En plus, elle ne fait pas tant de bruit que ça ! »

La Saibogu ne savait pas trop si elle voulait ou si elle détestait véritablement l'idée de faire un tour à bord de son bolide, car elle n'était pas très encline à le prouver par des gestes contrairement aux paroles. Elle partit du principe que ce n'était que par jeu que la blonde disait ne pas vouloir y venir.

« Allez à fond ! »

Commença alors par crier Kumiko lorsqu'elle sentit sa nouvelle amie bien se débrouiller sur la moto. Entendez par là qu'elle ne tombait pas ! Elle entendit peu de temps plus tard que la blonde semblait finalement apprécier l'expérience. On pouvait avoir une sensation de domination, de puissance sur la route et simplement courir à pied comme un ninja devenait totalement désuet pour la jeune femme face à cette expérience. Elle était en vénération face au miracle de la machine, Deus Ex Machina. La machine pouvait bien créer des dieux. Elle tourna légèrement alors son visage en direction de la blonde alors qu’elle s’écriait super. Elle avait travaillé pendant des années sur sa moto, elle connaissait chaque pièce et elle pouvait presque la remonter entièrement les yeux bandés. Bon, ce serait long et idiot, par ce qu'utiliser des yeux en fonctionnement était tout de même plus pratique ! Kumiko se reconcentra sur la route et ne pas perdre la blonde en route, même si c’était une ninja, mais elle était un poil éméchée. Elle souriait largement alors que le paysage défilait à toute allure sans aucun effort. Elle était simplement en train de brûler un peu de chakra et du saké fraîchement acheté.

« La prochaine fois tu conduiras si tu veux ! »

Rien n’empêchait que cela arrive si jamais elle n’était pas loin de la machine. Cela demandait des connaissances au quotidien et pour démarrer et éteindre la machine. Elle avait quitté ses parents depuis bien longtemps, elle avait toujours été libre dans sa tête, dans ses gestes. Elle pouvait presque partir du jour au l’an demain sans se poser de questions, mais maintenant, elle avait ses responsabilités dans l’armée de Suna. Elle était une officière, un chunin, alors elle avait des devoirs. Le voyage se termina alors au pied d’une grande dune, un peu éloignée de la cité. On pouvait voir les maisons et des lumières brillées par milliers tant Suna était énorme. Il y avait la muraille de Suna qui entourait la ville, mais on n’avait pas posé trop de questions quant à la sortie, l’avantage d’être une chunin sans doute. Le moteur déjà bien chaud de la petite promenade, la rouquine, descendit alors de la moto afin d'aider la blonde à descendre. Sur la petite dune, il y avait quelques arbres, de légères et rares herbes, et du sable à perte de vue. Elle remonta ses lunettes de protection dans ses cheveux de feu avec un sourire béat. Une vie simple et agréable, c’était tout ce qu’elle désirait quand elle était de repos. Elle voulait tant profiter de la vie, pendant qu’elle le pouvait encore. Elle emmena alors sa nouvelle amie tout en haut de la dune et elles s’allongèrent la tête face aux étoiles. Elle leva une main comme pour essayer d’en attraper une ou deux, sans succès malheureusement.

« Tu as vu comme c’est beau ? Ca a toujours été là, et j’ai comme l’impression de le découvrir à chaque fois. Ne t’en fais pas, cela recommencera autant de fois que tu le voudras. Je n'ai jamais su reconnaître les étoiles, il y en a beaucoup trop de toute façon. »

Kumiko croisa ses bras derrière sa tête en restant assez proche de la blonde. En plein désert, il pouvait y faire froid.

« Tu sais que j’ai aussi une aile volante ? Mais je ne suis pas certaine que cela puisse supporter deux personnes. C’est tout de même plus compliqué. Je devrais mettre un siège à côté de ma moto, de temps en temps, cela pourrait être intéressant. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 315
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Rencontre au clair de lune (Kumiko) Mer 9 Aoû 2017 - 22:26

« Dans mon village natal, il y avait un vieillard spécialiste des constellations. Une heure dans la semaine à l'école était dédiée à l'observation des étoiles. Je peux t'apprendre à en reconnaître quelques unes si tu veux. Regarde, la plus simple et la plus connue, celle qui brille très fort, la grande ourse. Ici, Céphée, et pas très loin il y a Hercule... »

Montrant du doigt successivement les astres en question, Atsumi avait fouiller profondément dans sa mémoire afin de reconstituer ses connaissances dans le domaine. C'était un moment de relâchement que la Ketsueki ne s'était jamais accordé depuis qu'elle avait débarquer au village caché avec pour objectif de retrouver son identité.

« Une aile volante ? C'est une concision qui me laisse bien perplexe. Inutile de tenter l'expérience tant que l'appareil n'est pas au point. Par contre ! Il faut absolument que tu m’apprenne à piloter ce machin, c'était géant ? Dit Dit Dit, tu pourrais peut-être m'en faire un ? Je sais pas combien ça coûte mais je suis prête à en payer le prix »

Retombant littéralement en enfance, la demoiselle marqua un temps d'arrêt et admira le ciel pendant de longues minutes, ses paupières commençaient à s'alourdir et elle du secouer la tête brutalement pour rester éveillée. La fatigue due à l'ivresse était ravageuse pour une personne aussi peu tolérante qu'Atsumi, qui ne pouvait se résoudre à dormir sur le sable

« Je crois que je vais finir par m'endormir, je suis désolée d'écourter ce beau moment mais je pense bien qu'il est temps que tu me raccompagnes chez moi »

Prenant la route à nouveau, filant à travers les rues vides, le duo sous les indications de la blonde arriva bientôt devant l'appartement de cette dernière.

« Eh bien , ca a été une merveilleuse rencontre, c'est une bien belle amie que je me suis faite ce soir... peut-être même une sœur. Je t'invite à passer la soirée dans la semaine, dis moi quand tu es libre et on s'amusera bien ! Laisse moi t'enlacer à présent, je suis explosée et j'ai besoin de décuver »

Sur ces mots, la demoiselle prit dans ses bras sa nouvelle amie, et attendit que Kumiko et son engin disparaissent au bout de la rue pour rentrer chez elle. Elle se jeta ensuite sur son lit, et sombra dans un sommeil très profond le sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 661
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Rencontre au clair de lune (Kumiko) Jeu 10 Aoû 2017 - 19:16

« La connaissance des anciens est quelque chose de respectable et de très intéressant ! Je suis sûre que c’était un homme de science très bien ! Oui, pourquoi pas, vas-y ! »

Kumiko écouta alors avec soin, tandis qu’elle avait encore beaucoup d’énergie à revendre. Elle tendait le doigt en direction de l'étoile montrée en même temps en collant sa tête contre celle d'Atsumi, afin d'être certaine de parler de la même.

« La grande ours oui, ça me dit quelque chose, Céphée ? On dirait un sceau d'absorption avec les étoiles autour ! Hihihihi ! »

Dit alors en riant La Saibogu, assez innocente et amusée. Cependant, sans doute qu’une spécialiste du fuinjutsu pouvait voir ce genre de choses si vite. Elle trouvait cela naturel comme situation avec une amie, elle ne pensait à rien et uniquement au moment présent agréable.

« Oui enfin j’appelle ça comme cela, mais au final, il faut imaginer une aile recourbée des deux cotés, on s’accroche avec du chakra dessus et il y a un système de propulsion qui s’adapter automatiquement à la position du pilote. Vu que le pilote à ses deux mains de libre, il peut faire des techniques ou autres choses. Cependant, si une moto ou un autre véhicule devient assez facile pour être accompagné, car au niveau du sol c’est plus simple, en l’air c’est très compliqué. Il faut calculer le poids afin de voir la portance et la propulsion. Et puis … »

Commença à partir dans des explications de plus en plus techniques, et elle sentait bien que cela devenait un petit peu trop pour une non initié. Elle commença à rire en voyant la tête de la blonde, alors elle s'empressa de résumer en agitant les mains vaguement.

« Enfin c’est compliqué quoi ! »

La Saibogu caressa doucement ses cheveux à l’arrière de son crâne un petit peu ennuyée.

« Piloter …. C’est pas compliqué, mais il faut s’y connaitre en art Saibogu pour la démarrer et au quotidien, donc avec moi, tu pourras sans souci ! Mais te faire une moto … enfin … il faudrait que je t’apprenne quelques trucs de Saibogu tout ça …. Ce ne sera pas du jour au l’an demain. Une mécanique comme celle-ci utilise du chakra et des sceaux très complexes. »

Kumiko n’allait pas apprendre à la première venue l’art de son clan, et c’était un choix de vie. Elle doutait vraiment que cette fille, qu’elle ne connaissait pas trop encore, sa façon de réfléchir et également de se battre. Elle sourit doucement en entendant Atsumi se rendre à Morphée et à ses tendres bras tendus. Elle se releva doucement en tendant une main à la blonde en se levant. Elle s’étira doucement en enjambant à nouveau sa moto. La rouquine replaça ses lunettes de protection sur ses yeux par réflexe, que nécessairement par besoin.

« Dac allons y ma grande, je te propose pas de conduire alors ? »

Demanda alors la motarde avec un petit sourire en coin. Il était rudement tard maintenant, la nuit était profonde et la moto fila alors un petit peu plus silencieuse dans les rues désertes de la capitale du désert. Seules les gardes au niveau de la muraille surveillèrent alors leur arrivée, mais son engin était suffisamment connu pour ne pas les arrêter sur le coup. Kumiko se laissa alors guider au détour des quartiers jusqu’à un appartement. Elle observa le quartier, sa richesse et la disposition. La rouquine était consciente que sa nouvelle meilleure amie était bien pompette, et qu’elle avait besoin peut-être d’aide pour arriver jusqu’à son lit.

« Bien sûre que l’on est sœur ! On l’a promis non ? »

Dit alors Kumiko en se levant de sa moto, elle lui passa sa carte où était notée l’adresse de son appartement.

« N’hésite pas à venir, je suis souvent chez moi quand je ne suis pas en mission. Je travaille beaucoup sur mes inventions ou d’autres tests. »

La Saibogu n’hésitez pas une seule seconde à la prendre dans ses bras avec tendresse. Elle vérifia que la blonde n’allait pas s’écrouler devant sa porte, et vu qu’elle avait l’air d’être assez confiante, elle se remit sur sa machine et fila comme le vent en agitant une main derrière elle en guise d’une dernière salutation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Rencontre au clair de lune (Kumiko)

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre au clair de lune (Kumiko)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Centre-Ville-