N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 L'étrangère et l'insolente [Izumi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 822
Rang : A

Message(#) Sujet: L'étrangère et l'insolente [Izumi] Mer 2 Aoû 2017 - 22:16

Les beaux quartiers, une petite ballade sous le soleil et un ciel dégagé. La vie semblait parfaite, les civils se complaisaient dans une sorte de fausse ignorance. Tous si heureux, joyeux en ces temps de paix. Freya ne pouvait décemment pas se mettre dans la peau de quelqu'un qui n'appartenait pas à la caste guerrière.

Ne rien faire de sa vie, les paysans, marchands et artisans ils étaient inutiles en temps de guerre. L'économie aussi, toute ces fonctions, ces métiers disparaissaient à l'instant ou un homme dégainait une arme. L'or le nerf de la guerre? Un guerrier ne se battait pas pour devenir riche, pas dans le sens original de la guerre.

Les mercenaires, les assassins et même les shinobis. Autant de moyens de contourner la guerre traditionnelle, celle que défendait son pays d'origine. Le guerrier était au centre du monde, et gravitaient autour les civils ce n'était pas l'inverse. On remerciait le samouraï en lui offrant du riz.

On méritait un titre, en se battant arme au poing. Pas besoin de techniques, de coups fourbes. Le sabre, extension du guerrier suffisait, sinon l'échec était l'autre solution. Et pourtant aujourd'hui dans ce monde, elle était minoritaire à se battre d'une manière orthodoxe.

Perdue dans ses pensées, la Jônin s'arrêta néanmoins au détour d'une ruelle. Elle n'avait même pas remarquée que son attitude austère et imposante avait éloigné naturellement les civils de sa personne. La pipe au bec tirant dessus pour atténuer les lancements de son œil.



-Dit moi Ashizu c'est bien ce que je pense?

Oda Ashizu était la camarade de Freya. Une samouraï également, sa crinière rousse contrastait avec la chevelure rose de son amie. Car si les deux femmes restaient naturellement ensemble, c'était une relation d'égale à égale. Combattantes, toutes deux étrangères en ces terres elles se rapprochaient naturellement, même si elles ne conversaient pas beaucoup la confiance s'installait avec le temps.

-Oui Freya il semblerait que cette personne détériore les bâtiments.

La cible? Une adolescente qui s'adonnait à taguer les murs. Freya avança, se plaça à côté de la délinquante et de son mètre quatre vingt descendit son regard sur l'insolente shinobi. Car c'était forcément une shinobi, les civils étaient plus calmes et sans histoires.

-Date Freya Jônin de Konoha. J'espère que vous avez une bonne explication.

La rencontre venait d'avoir lieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 437
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'étrangère et l'insolente [Izumi] Jeu 3 Aoû 2017 - 18:06

La Genin venait de terminer ses quelques heures de bénévolat à l’Académie, et maintenant, elle s’ennuyait à mort. Il n’y avait pas de mission, ni d’entraînement de prévu. Donc que pouvait faire Izumi maintenant ? Se distraire bien sûr ! Et quoi de mieux qu’exposer son talent pour le dessin (pas forcément réel) à la vue de tous, sur les murs ? Si les élèves qu’elle aidait à gérer parfois la voyait ! Ils sauraient qu’elle n’était peut-être pas un bon exemple pour eux !

Un sourire machiavélique sur les lèvres, la jeune femme se procura son matériel chez elle avant de partir dans les rues, apposant des graffitis un peu partout sur les murs du village. Peu à peu, elle arrivait vers le cœur de celui-ci, s’approchant du palais de l’Hokage, sa cible ultime. Ce serait un gros challenge de passer outre la sécurité afin de pouvoir apposer sa petite signature sur le bâtiment. Mais l’Aizawa voyait ça comme un nouveau défi et entraînement qu’elle surpasserait.

Enfin, elle arriva à son objectif. La Gogyou trouvait que ça avait été un peu trop facile à son goût, mais qui allait se plaindre ? Elle apposa deux coups de pinceaux avant qu’une ombre ne s’abattit sur elle. Rabaissant lentement sa main, se doutant qu’elle venait d’être prise sur le fait, Izumi mit en place son expression la plus innocente et se retourna avec un grand sourire.

- Ah… Bonjour !

Malheureusement pour elle, les personnes en face d’elle semblaient assez sévères et l’expression rigide qu’elles offraient provoquèrent une légère nervosité chez l’Aizawa. Son sourire s’affaiblit un chouilla alors que l’une des inconnues se présentait. Sachant mieux que de répondre en dévoilant sa propre identité, de peur qu’on lui passe un savon pour ses actes un peu, juste un petit peu, illégaux, la Genin fit l’innocente.

- Enchantée Freya ! Eh bien je viens de trouver ce tag et je m’apprêtais à repeindre par-dessus pour le cacher ! Tu vois, en bonne citoyenne !

Tout cela était dit avec un grand sourire, Izumi espérant faire gober ce gros mensonge à son interlocutrice. Après tout, certains adultes, même parmi les ninjas, étaient très crédule. Ça pouvait totalement passer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 822
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'étrangère et l'insolente [Izumi] Jeu 3 Aoû 2017 - 20:10

Silence, pendant un moment le temps que les deux femmes se regardent mutuellement. L'insolente enfant avait-elle réellement osée sortir une excuse aussi ridicule? C'était pourtant visiblement ce qu'elle avait essayée de faire avaler aux deux samouraïs. La crédulité de celui qui pouvait se laisser berner par cette tentative, naïve, d'explication était déconcertante.

Freya tira sur sa pipe, l'odeur qui s'en dégagea ne laissait aucun doute sur le contenu de la pipe. Ses sourcils s'arquèrent et son visage afficha son expression favorite, la colère. Ou du moins faisait-elle semblant, visiblement l'effrontée n'avait pas peur des conséquences. Et elle n'assumait pas, ce que détestait Freya. Se cacher derrière quelque chose, ne pas assumer et en plus ne pas décliner son identité. A quoi jouait-donc l'artiste en herbe? Sans doute un gradé plus laxiste aurait demandé simplement de l'effacer et serait reparti mais ce n'était pas le cas de la Jônin. Le manquement à la discipline, pouvait la conduire dans des écarts importants. Elle s'avança donc encore plus près de la délinquante jusqu'à l’enfumée à chaque fois qu'elle tirait sur sa pipe.

-Je vous laisse une dernière chance d'assumer vos actes.

Elle l'avait tutoyée? Mais elle ne reculait décidément devant rien. Lui donner une leçon c'était largement dans les cordes de l'étrangère, mais elle préférait faire relativement bonne impression en étant le plus compréhensive possible.

-Vous êtes déjà dans une situation délicate, vu votre refus de vous présentez j'en déduis que mon grade est supérieur au votre. Je n'imagine pas un chûnin faire ce genre d'idioties, vous devez donc être au rang le plus bas dans la hiérarchie Konohajin. Vous avez voulu inventer une excuse pour vous dédouanez, malheureusement pour vous je n'ai beau ouvrir qu'un œil je ne suis pas aveugle!

La situation était expliquée le plus simplement du monde. Histoire que la petite effrontée se rende compte de la situation dans laquelle elle s'était mise. Ashizu esquissa un léger sourire en arrière plan, Freya était beaucoup plus diplomatique qu'elle ne le serait jamais. Les seules règles qui régissaient sa vie c'était le combat, et le règlement interne du village. Une genin qui s'amusait à taguer des bâtiments? Une convocation chez le Kage et ça serait réglé mais visiblement son amie voulait régler les choses autrement.

-Vous avez une seconde chance, je préconise la vérité et d'arrêter de prendre vos interlocuteurs pour des abruties. En plus vos pinceaux sont de la même couleur que la peinture utilisés lors du tag, la prochaine fois analysez la situation avant de répondre directement. Je recommence donc, qu'étiez vous entrain de faire mademoiselle comment déjà?

Histoire lui rappeler les bonne manières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 437
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'étrangère et l'insolente [Izumi] Ven 4 Aoû 2017 - 18:08

Le sourire de la Genin tira rapidement au nerveux quand la Jounin commença à afficher de la colère. Il semblerait que son excuse n’ait pas du tout fonctionné. De plus, elle adoptait une attitude de plus en plus menaçante, faisant reculer Izumi et l’enfumant par la même occasion. Celle-ci se mit à regarder de droite à gauche tout en remuant la main pour faire disparaître la fumée qui lui piquait les yeux et le nez, cherchant une issue de secours. Cependant, elle-même savait qu’il n’y en avait aucune avec deux Jounins en face d’elle. Comment s’était-elle fourrée dans ce pétrin déjà ? Ah oui, elle avait eu la brillante idée de s’attaquer au palais de l’Hokage !

Malgré la situation sérieuse, l’adolescent dû se mordre la joue pour ne pas montrer son amusement face à la réflexion de Freya concernant sa cécité inexistante. Comment voulait-elle que l’Aizawa garde son sérieux en sortant de telles remarques ?! Tâchant cependant de ne pas s’enfoncer, elle afficha un sourire en esquissant un vague geste de la main.

- Oui, oui je suis Genin.

Elle retint cependant une grimace alors que l’autre enfonçait de plus en plus le clou. Elle avait vraiment besoin de faire ça ? Non mais sérieux ! C’était juste un ptit graffiti ! Rien de bien méchant au point de faire comme s’il s’agissait d’une affaire internationale ! Roulant de yeux, la jeune fille ne put s’empêcher un commentaire.

- Je vois mal comment je pourrais sortir une phrase explicative en une seconde, mais bref. Se passant une main dans les cheveux, la jeune fille soupira avant de continuer. Aizawa. Aizawa Izumi. Et oui je me suis permise de faire ça. Je pense que ce n’est pas si grave ! C’est bénéfique pour la communauté ! Nous devrions tous pouvoir exprimer notre art ! Et c’est ce que je fais ici ! Bon ok… Peut-être que le faire sur la Palais du Hokage n’est pas une très bonne idée. Mais comme ça, encore plus de monde aurait pu le voir ! Donc, je me suis dit que c’était pas si grave. Au pire, ça part à l’eau. Alors, y a aucun mal, non ? Et puis ça donnera du travail aux gens de devoir effacer des tags ! Tu vois ?! C’est bénef’ pour tout le monde !

Voilà maintenant qu’Izumi se mettait à vendre ses idées ! Peut-être que Freya comprendrait son point de vue ? Peu probable cependant, et l’adolescente attendit un peu anxieusement la réponse de l’adulte. Meh, elle pourrait rien lui faire de méchant de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 822
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'étrangère et l'insolente [Izumi] Sam 5 Aoû 2017 - 20:52

-Je ne savais pas qu'il était comme coutume ici de répondre à son supérieur. Surtout quand on est prit sur le fait.

La samouraï recula légèrement haussant les épaules et tirant sur sa pipe, visiblement à Konoha la liberté permettait aux moindres délinquants de s'en tirer à bon comptes. Étrange manière de procéder que de laisser la bleusaille faire ce qui lui chante. La samouraï tire de nouveau sur sa pipe, une longue bouffée avant de recracher la fumée au dessus d'elle. Néanmoins l'inconsciente ne semblait pas réellement avoir de mauvaises intentions. Une forte tête, une forte tête dans un village. Le risque zéro n'existait pas, et une infinité de possibilités s'offrait à Freya. Chacune aurait son impacte sur la futur vie de la genin, en fonction ce que choisirait de faire la samouraï.

-Si tu veux qu'on voit ton art, alors il faudrait l'exposer premièrement sur un bâtiment moins officiel et à la vue de tous. Ce n'est pas tant ton art urbain qui est en faute ici, mais sur quoi tu as ton graffiti. Le palais de l'Hokage? Symbole de Konoha? La signification si on le laissait serait un peu honteuse, même si ce n'est surement pas une mauvaise intention de ta part ce tag ne peut rester.

Le regard de Freya se dirigea vers son amie. Elle affichait un léger sourire en regardant Ashizu. Il fallait simplement s'adapter, pour s'intégrer, si ici la patience et la diplomatie étaient mit en avant alors la Jônin ferait de même. Patiente, compréhensive et pas trop cassante.

-Si tu peux le nettoyer avec tes talents de shinobi je t'encourage à le faire. Sinon je transmettrai un signalement comme quoi un tagueur inconnu sévit autour du palais.

Elle passait l'éponge, difficilement mais le résultat était là. Freya ne donnerait pas suite à ce qu'avait fait Izumi. Une enfant, ce n'était encore qu'une enfant et visiblement elle n'avait pas eu à grandir trop vite. Cette génération, trop jeunes pour connaître la guerre grandissant dans une période de paix. Freya enviait-elle pour autant la délinquante en herbe? Non, sa vie elle en était ravie. La guerre, les morts et une vie dédiée à l'art de combattre lui avait passé l'envie d'être jeune. Grandir vite, arriver à maturité rapidement pour prendre part au grand dessein.

La guerre reviendrait, Konoha aurait de nouveau des adversaires. Et ce jour là, à l'instant même ou la paix se briserait elle redeviendrait ce qu'elle avait toujours été. Un instrument mortel impatiente de se mesurer à des adversaires, d'apporter leurs têtes en cadeaux aux dirigeants de Konoha. Prouver sa valeur malgré les années passantes.

-Dit moi Genin, en échange ne connais-tu donc pas un endroit ou boire un verre et manger quelque chose de comestible? A force de faire des sermons aux délinquants, la faim me gagne. Il ne faut mieux pas s'attarder ici qu'en dis-tu service pour service?

Et Freya employait même le tutoiement rudimentaire de son interlocutrice même cela lui semblait étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 437
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'étrangère et l'insolente [Izumi] Lun 7 Aoû 2017 - 12:13

L’adolescente fut prise de cours en voyant la samouraï se reculer. Son excuse avait fonctionné ? L’incrédulité dominait dans l’expression de la Genin, et elle se força à garder sa bouche fermée. Elle regagna rapidement son grand sourire, histoire de ne pas montrer à quel point elle était surpris que son excuse fonctionne. En même temps, sachant qu’il y avait un fond de vérité dans ses propos, son discours avait sans doute été plus convaincant.

- D’accord, j’éviterai de recommencer… Sur le palais de l’Hokage. Fit elle avec une expression contrite.

Le truc le plus incroyable était que la supérieure hiérarchique l’encourageait et lui donnait même des idées pour continuer d’exposer son art ! Complètement retournée par ce changement de comportement, Izumi se contentai de hocher la tête aux propos de Freya.

Elle finit cependant par se rendre compte qu’elle n’allait pas pouvoir utiliser de technique puisque ses origines l’empêchaient d’utiliser autre chose que du feu. Et là c’était de l’eau qui était nécessaire. Sauf si elle comptait brûler le mur pour faire disparaître ses tags. Etrangement, brûler une partie du palais de l’Hokage ne semblait pas être une si bonne idée.

Soupirant, la jeune femme chercha une solution à son problème avant que son regard ne tombe sur un nettoyeur de vitre quelques pas plus loin, et son sceau d’eau dont il se servait. Un sourire illumina le visage de l’Aizawa avant qu’elle ne se lance en direction de l’homme et ne lui chope son sceau.

- J’te le rends dans deux secondes !

Rapidement, elle passa plusieurs coups d’éponge sur son travail, remerciant tous les dieux qu’elle n’avait pas pu faire grand chose avant que Freya n’intervienne. Sinon, le boulot aurait été deux fois pire ! La tâche fut accompli en trente secondes et dix secondes plus tard elle avait rendu son matériel au travailleur.

Retournant son attention sur la Samuraï, elle réfléchit à sa proposition. Izumi pouvait très bien laisser en plan les femmes en face d’elle. Après tout, celles-ci la laissaient partir, et ec’était son seul but depuis le début. Cependant ;elle leur était aussi redevable d’avoir passé l’éponge aussi facilement. Difficilement, elle admettait qu’elle devait bien leur rendre la faveur. Et puis, ce n’était pas non plus la mer à boire ce qu’on lui demandait. Mais la remarque de Freya l’avait quelque peu vexée. Elle n’était pas une délinquante ! Croisant les bras en boudant un peu, l’adolescente finit par répondre d’un ton indifférent.

- Déjà, d’un je suis pas une délinquante. Ce n’est pas parce que j’agis un peu plus librement que les autres que je commets des actes illégaux. Enfin, pour ta question, oui je connais plusieurs endroits. Celui le plus proche est un resto où tu auras un buffet à volonté pour pas cher. La nourriture est vraiment de qualité là-bas. J’te le conseille vraiment.

L’Aizawa ne précisa pas qu’elle était une cliente régulière depuis plusieurs années car ses maigres ressources et le peu de nourriture qu’on lui donnait à l’orphelinat ne lui laissaient pas d’autres options.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 822
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'étrangère et l'insolente [Izumi] Lun 7 Aoû 2017 - 15:47

-La notion de liberté est propre à chacun, tu penses que ce tu fais n'a rien d'illégal. Et de mon point de vue tu enfreins la loi, c'est ainsi. Seulement tu vois, pour convaincre les autres que ton raisonnement est le bon tu as plusieurs choix. Tenter de le faire en discutant, les chances sont faibles mais c'est la solution la plus diplomatique.

Elle avance, suivant l'Aizawa en direction du buffet. Ashizu écoute en esquissant un sourire, le point commun des deux samouraïs, le respect du règlement et de la hiérarchie mais également une ambition dévorante. C'est ainsi dans le Bushido, prend ce que tu juges t'appartenir par les intrigues ou par la force. La force emprunte bien des moyens différents, de la force brute à la force tranquille le tout est de démontrer que vous êtes plus forts que ceux qui vous entourent.

-Ou alors tu montes en grade, et tu verras au fur et à mesure que tu gravis les échelons que la liberté t'ouvre les bras. Que tu peux imposer, contraindre ceux en dessous de toi. Que ceux à qui tu dois répondre se font moins nombreux, je ne répond qu'à l'Hokage toi tu dois répondre à tout ceux qui sont au dessus de toi. Si l'envie me prenait comme un Hyô de peindre des fresques immenses avec comme motif de redonner de la vie dans ce village, avec une bonne excuse alors je pense que ce serait possible. Comprends-tu?

C'était vrai, en montant en grade la liberté devenait plus présente, ce qu'elle n'avait pas dit c'était que les responsabilités prenaient également de plus en plus de place. Et que la liberté dans un village n'était jamais réellement présente, il ne tenait qu'au dirigeant d'imposer un régime de terreur. En dehors de ces murs, pour beaucoup d'adolescents shinobis c'était le danger mais également l'aventure et la liberté, ne répondre à personne et travailler pour ses propres intérêts. L'anarchie s'opposant à l'ordre que défendait la samouraï, il fallait unifier des clans, il fallait créer des villages pour éviter qu'un contre-ordre trop puissant ne voit le jour.

-Tout semble plus facile quand on est shinobi.

Ils avaient des possibilités infinis, ils maîtrisaient les éléments, pouvaient invoquer des animaux. Même réveiller les morts, un shinobi au paroxysme de sa puissance pouvait s'apparenter à une sorte de demi-Dieu. Des parangons de puissance servant les intérêts d'un village, d'un clan ou les leurs. Des monstres finalement, à côté de ça les samouraïs faisaient limite office de civils. Un sabre, une maîtrise limité des sceaux, pas de chakra. Ils n'étaient que des simples guerriers.

-As-tu un maître shinobi? J'ai entendu dire qu'il était de coutume que les genins se trouvent une équipe, pour progresser ensemble?

Elle laissa échapper un léger rire, progresser ensemble. Ils étaient trop pouponner, Ashizu esquissa un sourire moqueur. Chez les samouraïs, on servait directement un maître et on jurait allégeance à sa bannière. Mais c'était loin d'être une équipe, chacun pour soi pour avoir les faveurs du Seigneur. C'était à celui qui s'illustrerait le plus. Aucune coopération, seulement au combat pour vaincre l'ennemi.

-Chez moi lorsque le maître meurt, le samouraï suit. Il se suicide car il trouve ça trop déshonorant de vivre loin de celui à qui il doit tout.

Ou bien parce que si il ne le fait pas il sera jugé comme un paria et personne n'utilisera de nouveau ses services. Et des samouraïs sans emplois sont comme des bêtes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 437
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'étrangère et l'insolente [Izumi] Mar 8 Aoû 2017 - 20:41

Ce n’était pas qu’Izumi n’en avait rien à faire de ce que la samouraï lui disait… Okay ça lui passait un peu par-dessus la tête sa petite morale sur la notion de liberté. On lui avait tellement fait la morale que maintenant, à chaque fois qu’on tentait de la lui faire, elle bloquait les paroles. C’est pourquoi elle continua d’avancer en hochant distraitement la tête, guidant son interlocutrice vers le resto-buffet. Un sourire arrogant finit cependant par apparaître sur son visage durant le discours de la samouraï.

- Meh ! C’est prévu dans mes objectifs ! Je deviendrai l’une des plus puissantes et plus respectées des Shinobis. Même si le poste d’Hokage ne m’intéresse pas, je laisserai ma marque dans le monde ! Et je ne veux pas soumettre les autres à ma volonté. S’ils me suivent, si un jour j’ai des élèves, ils me suivront parce qu’ils me respectent et que je les traite justement. Pas parce que je suis juste un officier supérieur !

La jeune fille haussa ensuite un sourcil face à la remarque de Freya. En même temps, être shinobi ouvrait beaucoup plus de portes qu’être civil. De plus, le métier donnait aussi les moyens de protéger ses proches, et bien sûr, de paraître badass ! Et bien sûr, plus on montait en grade, plus on était reconnu ! Une chose dont rêvait Izumi, être reconnue pour ses capacités. L’adolescente retourna bien vite son attention sur la plus âgée, un sourire éblouissant sur les lèvres alors qu’elle se mit à presque sautiller.

- Ouaip ! Elle s’appelle Yell ! Et elle est super sympa ! Je crois que c’est la sensei la plus cool au monde ! ‘Fin Shizu dirait sans doute que Kihran est le meilleur, mais je suis pas d’accord !

Ses yeux se plissèrent ensuite de suspicion face au rire de Freya. Se moquait-elle des méthodes shinobis ? Nah, elle n’oserait pas, n’est-ce pas ? N’était-ce pas elle qui disait qu’elle respectait sa hiérarchie plus que tout ? Retournant son attention sur la conversation, l’Aizawa fronça des sourcils. Elle ne comprenait pas du tout la logique des samouraïs, ce qu’elle fit d’ailleurs savoir.

- C’est… bizarre. Ne vaut-il pas mieux plutôt continuer à vivre pour perpétuer les enseignements de son maître ? Et surtout, s’il a une famille, soutenir celle-ci lors de la perte ? Enfin, je veux dire, si Yell devait mourir, je sais que je ferai tout pour la rendre fière et enseigner à mes élèves comme elle m’a enseigné à moi. Et j’aiderai Kihran avec Asahi, tout comme le ferait certainement Shizu.

Relevant le regard devant elle, Izumi finit par se rendre compte qu’elles étaient enfin arrivées à destination. Un nouveau sourire vint se placer sur son visage.

- Et nous voici arrivées à destination ! Son sourire se fit plus taquin. Vous deux avez besoin d’aide pour naviguer à travers ce restaurant ou vous en sortirez-vous comme les adultes que vous êtes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 822
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'étrangère et l'insolente [Izumi] Ven 11 Aoû 2017 - 17:32

-Continuer à vivre au nom de quoi? Si le maître meurt, c'est que l'élève a faillit à sa tâche. Vous ne pouvez pas comprendre, les shinobis sont trop habitués à une liberté indécente pour les samouraïs. Nous vivons selon des codes, des règles ancestrales chacun ses coutumes après tout. C'est sans doute pour cela que j'ai du mal à m'adapter aux votre.

Tirant sur sa pipe, elle lança un regard à Ashizu qui confirma ses propos. Les samouraïs étaient des êtres fait pour la guerre, les émotions tout ceci n'avait que peu d'importance. Seul l'honneur du clan, du maître comptaient réellement. Les conquêtes, l'avancée dans la hiérarchie tout en suivant les mœurs et les règles, alors ici dans un village ou chacun était plus ou moins libre cela choquait les deux femmes.

-Ta senseï est-elle au courant de tes talents d'artiste? Tu devrais lui montrer, si elle est comme décrite alors je suis certaine qu'elle t'encouragera. Je ne sais pas si elle cautionnerait ça sur le palais de l'Hokage mais après tout, je ne la connais pas.

Rendre fière un mort? Ridicule, naïf et ô combien irréaliste. Les morts sont honorés, respectés lorsqu'ils ont accomplit de grande choses mais surtout ils sont spectateurs. Nul besoin de rendre fière un cadavre pourrissant, simplement veiller à ce que son esprit repose en paix.

Il faut vivre pour soi même, ou trouver une raison, un objectif n'importe quoi pour lequel vous seriez prêt à mourir. Ce n'est que comme ça qu'on avance dans la vie, en étant prêt à se sacrifier pour une cause, en acceptant l'idée même de mourir sans avoir accomplit ce qu'on désire mais en sachant que le sacrifice n'a pas été vain. Vivre chaque jour comme le dernier en période de paix c'est compliqué. Cette joie, ce bonheur omniprésent rend mal à l'aise ceux et celles qui connaissent réellement le genre humain.

-Si la guerre revenait Izumi, serais-tu prête à tuer quelqu'un? Pour défendre ta senseï, tes amis ou ton village? Toi qui souhaite laisser ton empreinte dans le monde, comment veux-tu qu'on se rappel de toi? Comme la pacifiste? La guerrière? La conquérante peut-être? Ou comme celle ayant protégée les siens?

Elle entra dans le restaurant.

-Tu veux de la reconnaissance? Une revanche sur la vie? Répond à mes questions, et je t'invite au restaurant. Bien sur si tu as autre chose à faire alors tu peux partir, je ne souhaite pas te retenir contre ton gré. Simplement comprendre une Konohajin.

Une quête noble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 437
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'étrangère et l'insolente [Izumi] Jeu 17 Aoû 2017 - 20:05

Une légère teinte rosée apparue sur les joues de l’Aizawa face à la question de Freya. Elle devait bien reconnaître que Yell ne serait sans doute pas SI ravie d’apprendre que son élève s’amusait à faire des tags sur les murs du village. Elle ne se laissa cependant pas démonter, enchaînant ses propos en tentant de détourner la discussion.

Malgré l’arrivée au restaurant, la samouraï continua avec ses questions forçant l’Aizawa à défendre ses ambitions et son point de vue. Visiblement, son interlocutrice était sceptique face au discours passionné de l’adolescente. Elle posait des questions précises, faisant froncer les sourcils de la châtaine. Il semblerait qu’elle devrait s’expliquer plus en longueur.

En réalité, l’offre de Freya était alléchante, mais Izumi était suspicieuse. Car si c’était elle, elle amènerait la personne avant de s’enfuir sans payer. Qu’est-ce qui lui faisait dire que ce ne serait pas le cas ici aussi ? Elle était peut-être un peu naïve, mais pas à ce point ! Elle s’arrêta donc sur le seuil de la porte, s’appuyant l’épaule contre l’encadrement. En haussant un sourcil, elle pris la peine de répondre.

- Tu me prends pour la dernière des idiotes ? Qui me dit que tu vas pas te barrer sans payer ? Roulant des yeux, l’adolescente effectua un vague geste de la main. Mais je vais répondre à ta question. Je souhaite de la reconnaissance, oui. Mais parce que je veux que les gens voient à quel point les orphelins ne sont pas des rejetés et que ce n’est pas parce qu’ils n’ont pas de soutien familial qu’ils sont faibles. Et oui, si la guerre revenait, je me battrai et si la situation l’exige, tuerai pour protéger ceux que je considère comme ma famille.

Haussant un sourcil, l’Aizawa attendit la réplique de la samouraï. Sera-t-elle encore dubitative face à ses propos ? Comprendra-t-elle les ambitions de la Gogyou ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'étrangère et l'insolente [Izumi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Quartiers Civils-