N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Kenzoku et ses droles de dames

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 46
Rang : C

Message(#) Sujet: Kenzoku et ses droles de dames Jeu 3 Aoû 2017 - 6:09


Mercredi soir, dix-neuf heures.

La journée de dur labeur au travail manuel était enfin terminée pour Kenzoku, qui s’aventurait désormais jusqu’au centre-ville du village d’un pas lent et désintéressé. Il avait passé la journée à aider un arrivage de produit exotique en provenance d’une oasis non loin de Suna. Décharger les caisses, puis les entreposer dans un entrepôt non loin des remparts avait été la tâche principale qu’on lui avait administrée pour repayer une dette. C’était la conséquence qu’il devait endurer après avoir mis le feu à un commerce sans le vouloir, ce n’était pas sa faute si les parchemins explosifs du bonhomme s’étaient retrouvé sur une étagère non verrouiller le temps d’une transaction et que comme par hasard, lui jouait avec son chakra katon...

Heureusement, le bandeau à son épaule lui avait permis d’avoir un passe-droit aux yeux du propriétaire qui avait vu en ce bout de métal l’opportunité d’obtenir une aide précieuse à moindre coût, une entente qui selon lui en avait bien valu la peine également. En tant que civil, il aurait dû travailler tout un mois dans cette fichue boutique pour rembourser les dégâts, mais là, il n’avait qu’à venir donner un coup de main tous les premiers mercredi du mois sur une demi-année. Il s’en était plutôt bien tiré. Pour cette fois.

Alors qu’il se changeait les idées en bottant un caillou un peu plus loin pour la centième fois, une vision angélique se présenta au jeune homme qui se dépêcha de retrousser ses manches et son Iroquoise en la voyant. C’était important d’avoir une belle allure devant la femme de sa vie, bien entendu, trop gêner par la demoiselle qu’il venait de voir, Ken se précipita derrière un coin de kiosque pour se cacher et admirer la jeune femme. Elle ne l’avait probablement pas vue et comme il était fou amoureux d’elle, il trouvait mieux de l’admirer de loin, pour l’instant…

Yuna, il l’avais connue à l’académie et dès l’instant ou son regard était tombé sur elle, il avait su que son tempérament électrique lui convenait, il se connaissait, s’était déjà vue, avait parlé lors de certain cours commun, mais techniquement personne ne savait qu’il avait des sentiments pour la jeune Genin.

- Putain qu’elle est belle…

Chuchota-t-il de sa cachette sans savoir qu’une personne plutôt importante l’avait entendu. En voyant la demoiselle tourner le coin d’une rue pour continuer sa marche, le punk s’apprêtait à avancer pour la suivre quand il se rendit compte que non loin de lui, une femme aux cheveux sombre et au regard encore plus enflammé que le sien le regardait avec un petit sourire narquois. Il s’était fait prendre la main dans le sac…

Une mini crise cardiaque foudroya notre amoureux et ce n’était pas dû à l’une des flèches de cupidon !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Seigneur du Vent
Messages : 1479
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Kenzoku et ses droles de dames Mer 16 Aoû 2017 - 22:46

Arpentant les rues de la capitale sous la fraîcheur de ce début de soirée qui s'installait peu à peu, je profitais de ces quelques instants de répits, consciente que ce ne serait pas non plus cette nuit que je rentrerais dormir chez moi. Le sommeil m'était de toute-façon une notion bien floue depuis déjà de nombreuses années.

Les marchés nocturnes se préparaient à dérouler leur étalage, offrant saveur et appétence en avance, rappelant à tous les passant que l'heure du dîner approchait. Les éclairages artificiels commençaient à prendre le relais du Soleil laissant place à la Lune et ses rayons argentés conférant une certaine mysticité qui accompagnait chaque soir les habitants du désert et leur vie nocturne privilégiée.
En journée, la chaleur était bien trop pesante pour la plupart des activités et celles ci se déroulaient donc de préférence au crépuscule.

Toutefois, nous n'y étions pas encore, la luminosité déclinante restant suffisante pour me faire remarque le comportement étrange d'un shinobi à crête qui rangeait une échoppe. Son regard était attiré par quelque chose... Machinalement, je remontais des yeux ce qu'il observait, comprenant sans mal que c'était la Kawaguchi aux cheveux blancs qui le fascinait. Esquissant un sourire amusé, je me pris à penser qu'il serait diablement tentant d’embarrasser la manieuse de sable avec cette sangsue toute trouvée.
Cette initiative aurait pu sembler puéril mais elle ne l'était aucunement lorsque l'on connaissait le passif de mon clan avec le sien ainsi que la grande guerre clanique que cela avait entraîné durant des décennies pour une course au pouvoir.

L'iroquois avait remarqué mon regard et en semblait bien embarrassé si bien que je m'approchais de lui dans une démarche assurée, affichant parfaitement que quelque chose se tramait dans mon esprit.

« Elle est jolie n'est-ce pas ? »

Je haussais les épaules sans me départir de mon sourire enjôleur.

« Mais c'est bien la seule chose qu'elle a pour elle... C'est une Kawaguchi, si tu ne le savais pas déjà. C'est un clan noble composés d'imbus d'eux même. Mais... rien ne t'empêche de tenter ta chance. Elle aime les personnes déterminées qui ne baisse pas les bras quoi qu'il arrive. Si tu te montres suffisamment persévérant et entreprenant, peut-être qu'elle concédera a t'adresser la parole et à changer de regard sur toi... »

En vérité, je n'avais aucune idée du caractère de la Kawaguchi, je ne la connaissais pas, mais je savais reconnaître le visage de mes ennemis pour les avoir soigneusement étudié. Elle ne devait pas être si différente de ses aïeux et même si elle l'était cela n'avait pas la moindre importance. Qu'il la colle, l'espionne ou se montre présent dans sa vie d'une façon ou d'une autre de manière plus ou moins constante et/ou répétée et elle finirait par craquer. Que donnait un Kawaguchi irrité ? Il me tardait de l'observer une nouvelle fois...



We're all mad here... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 46
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Kenzoku et ses droles de dames Ven 18 Aoû 2017 - 19:53



Tout d’abord, le Genin ne revenait pas de l’apparition, sous ses yeux se tenait l’ombre de Suna et s’était pas tous les jours qu’une telle opportunité se présentait, s’était même la première fois que le jeune Ken arrivait à poser ses yeux sur l’imposante Yami de si près ! d’ordinaire il l’observait également de loin... Machinalement, une main stressée trouva son iroquoise et quelques semblant de mots sortirent de la bouche du jeune Sunajin apparemment dépassé par les évènements.

- Je … euh … bah … euh …

Gêner de s’être fait prendre la main dans le sac, Kenzoku se mit à rougir, il était temps d’inventer quelque chose pour se sortir de ce pétrin.

- Je … non, Yuna est bien belle, mais je ne suis pas amoureux d’elle ! D’autant plus que, euh je … non ! vous voyez je n’aime personne comme ça, de cette manière je veux dire ! Arch ! Je fessais que penser à voix haute ! Je ne lui ai jamais parler ou presque !

S’exclamât-il en levant l’index comme pour se donner un peu de crédibilité. À vrai dire, lui-même ignorait ce qu’il ressentait pour la demoiselle, elle l’avait toujours fasciné, mais c’était le cas de beaucoup de femme de pouvoir, par contre celle-là était effectivement spécial, dur d’approche avec un comportement glacial, mais Ken aimait les défis, il se lançait toujours aveuglément dans des situations qu’il n’était pas supposé affronter avant son temps. Suivant cette logique, Yami elle-même aurait pu lui plaire, mais déjà pourpre de gêne, le garçon tentât d’éviter le sujet.

Retrouvant un peu d’assurance et des couleurs plus normal, le punk ajoutât pour rajouter un peu de crédibilité à son histoire qu’il n’avait pas le temps pour les amourettes. En tant que shinobi, il se devait d’effectuer le plus de mission pour pouvoir se démarquer. S’il était ici, s’était parce qu’il venait de finir de travailler, rien de plus.

- En plus, nous sommes tous deux Genin, c’est une collègue de travail ! Nous pourrions aussi bien faire équipe et mon grand-père dit toujours qu’il ne faut pas mélanger amour et travail ! Vous pouvez nous tester, vous verrez bien qu’il n’y a rien !

Mais Ken s’était laisser emporter par le moment et se retrouvait tétaniser à l’idée de se retrouver avec la belle Yuna dans une équipe. Puis, rapidement une idée lui passa en tête.

- Si je puis me permettre, je n’ai rien fait de mal hein ? je veux dire, c’est la première fois que vous venez vers moi…

Savait-elle pour ses penchant pyromane ? ou même ses obscurs secrets cadavériques ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 129
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Kenzoku et ses droles de dames Mer 30 Aoû 2017 - 14:45



La journée s’était terminée par une mission accomplie. En effet, la jeune Kawaguchi avait été réquisitionnée pour la fouille de cargaison. Après tout, il fallait toujours se montrer prudent. Dans tous les cas, ça n’avait pas été une activité fascinante, enfin… elle avait bien trouvé des choses farfelues dans certaines boîtes. Elle aurait aimé connaître leur propriétaire, juste pour voir leur embarras. Malheureusement, cela n’avait pas été possible et elle n’avait rien trouvé d’intéressant.

Ainsi, Yuna était sur le chemin du retour. Ses journées à Suna étaient assez monotones. Elle était venue pour emprunter une nouvelle voie, mais elle n’avait pas l’impression d’avancer. Elle observa son bandeau shinobi entre ses mains, pensive, avant de finir par attendre une voix familière. Elle fit quelques pas à reculons, puis aperçut l’un de ses anciens camarades de classe. Mais ce qui retint réellement son attention était celle qui l’accompagnait.

Curieuse et n’ayant de toute manière rien de mieux à faire, la jeune Shinobi décida de s’approcher. Le temps qu’elle arrive à leur niveau, elle ne put rien d’entendre de bien intéressant. Le jeune homme semblait parler d’amour et de travail… de tort qu’il aurait causé ?

« Mh… et je peux savoir qui est l’heureuse élue ? Je serai ravie de te tester également. »

Fit-elle en lui adressant un sourire amusé. Puis, elle posa ses yeux bleus sur la femme qui ses côtés.

« Je ne savais pas que notre seigneurie avait ce genre de hobbies… et de préférences. »

Elle reposa un long regard sur Kenzoku, puis sur elle. Il faisait un duo bien étrange. Et elle était assez intriguée d’en connaître les détails. Bien sûr, elle savait très bien qu’ils n’étaient pas réellement un couple. Mais qu’étaient-ils dans ce cas ? Et que faisait-elle ici ?






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Seigneur du Vent
Messages : 1479
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Kenzoku et ses droles de dames Mar 5 Sep 2017 - 12:09

Voir le jeune à la crête iroquoise complètement démuni, se noyant dans sa gêne sans parvenir à s'en dépêtrer était un vrai régal.

« Ton grand-père est un homme sage. »

Ironisai-je.

« Tu sais, je n'ai pas vraiment le temps de bavarder avec chaque Kazejin que je croise mais puisque nous discutons simplement au détour d'une rue et non face à mon bureau, tu peux considérer que tu n'as fait rien de mal. Même si tout fini par se savoir... »

Arguai-je avec une pointe de suspicion teinté d'amusement.
Le plus amusant, justement, arriva avec la Kawaguchi se rapprochant de nous, faisant perdre tous ces moyens au jeune homme.

« L'heureuse élue ? Vous la connaissez pourtant bien. »

Si j'employais le tutoiement avec l'iroquois c'était uniquement pour une raison propre à l'ironie de la situation qui nous plaçait dans un semblant de confession, ne m'intéressant que pour alimenter ma distraction. Envers la Kawaguchi, le vouvoiement était simplement pour marquer la distance entre nous : aucune forme de respect dans ma formulation donc.

« Je ne savais pas que vous étiez sotte au point d'interpréter les choses avec si peu d'éléments. N'espérez pas entrer un jour au sein des unités spéciales de la capitale avec un tel sens de la déduction. »

Un sourire moqueur se dessina sur mes lèvres juste avant que mon expression ne se montre plus froide.

« Le genre d'élément dont Suna se dispenserait bien. A moins que vous concédiez à y remédier... »

Les toisant de mon regard écarlate tour à tour, je m'adressai désormais à eux deux.

« Demain, à l'aube, sur les terrains d'entraînements. »

Détournant les talons, je m'éloignai du duo pour retourner à mon travail : la récréation était terminée. Pour moi comme pour eux.

Mon « invitation » pour le lendemain était un ordre.
Après tout, le meilleur moyen de surveiller son ennemi n'était-il pas de siéger à ses côtés ? J'avais déjà eu l'occasion de parcourir le dossier de cette manieuse de sable qui n'en était d'ailleurs pas vraiment une. De sang oui mais ses capacités à elle se basait sur l'élément électrique duquel elle était constituée. Une paria aux yeux de certains des siens. Un élément dissident prompt à être corrompu... Les Kawaguchi n'en voulaient pas ? La Ketsueki que j'étais la prendrait sous son aile sous leurs regards déconfits.



We're all mad here... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Kenzoku et ses droles de dames

Revenir en haut Aller en bas
 

Kenzoku et ses droles de dames

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Centre-Ville-