N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Un prêt pour un rendue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1493
Rang : S

Message(#) Sujet: Un prêt pour un rendue Jeu 3 Aoû 2017 - 14:01

Quatorze ans. Voilà le temps qu'il m'a fallut pour être parfaitement intégré dans le clan. Quatorze années ou je me suis habitué à cette vie humaine, il est maintenant temps d'avancer. D'agir pour mes propres objectifs, ce monde ne me convient pas parfaitement et il me faut le changer. Comme je souhaite changer mon clan. S'adapter. J'en suis capable, mais je sais que si je fais totalement cela cette vie ne me conviendrait pas et je ne souhaite pas attendre ma prochaine vie pour en profiter.

Pour cela voyager apprendre et trouver des personnes pour me soutenir est primordial. Si j'ai bien compris une chose dans cette vie c'est que seul on ne vie de rien. Mes quinze premières années furent érigé pour me prouver le contraire, me montrant les pires choses que l'homme est capable quand l'on s'approche d'eux. Cela m'a fait construire un mur qui rend ma confiance difficile d'atteinte. Ma première destination est Ame. Un pays teinté de corruption. Elle en est tellement encrée que même en voulant tout changer il faudrait faire quand même avec, même l'utiliser si on souhaite survivre dans ce genre de lieu. Je connais une telle chose, cependant ce pays m'intéresse, je souhaite connaitre sa manière de fonctionner et surtout voir quel genre d'homme peut cacher de telle phénomène.

J'arrive au centre de la corruption, là ou homme de lois et malfaiteur font du bisness ensemble. Ici si tant qu'on y met le prix on peut récupérer tout ce que l'on souhaite même les chose les plus écœurante. L'endroit parfait pour trouver ce que je cherche. Avant tout chose je commence à chercher à comprendre comment marche le marché noir. Une chose qui ne semble pas vraiment être apprécier par les autochtones du coin. Certains ignorent mes dire, d'autre prennent les devant en m'amenant dans un coin sombre pour me faire la peau. Qu'elle que soit les options, elle finnissent toujours de la même manière. Ils avalèrent leurs dents tombant lourdement dans leur assiette à l'effigie de mes chaussures. La déception monte de plus en plus. Pourquoi faire un si long voyage pour trouver un tel rimassie de bon à rien. Au moins j'avais devant moi une sorte de complexe plutôt bien géré et surtout très intéressant. Ce dernier d'après une discussion semble être bien plus rependue que je ne le pensais. Ses sortes de lieus ou l'on peut trouver presque tout se que l'on souhaite c'est implanté presque dans tous les pays grâce au contrôle que les Bijus se ont créer dans ce monde.

Les recruteurs font foison ici. J'écoute toutes les propositions qu'on me fait. Argent, drogue est tout autre proposition pour me faire de l'argent facile. Les jobs de tueur se fessai à foison. Mais aucun d'entre eux ne peut réellement me donner ce que je souhaite. Je stagne et je pense que pour arriver à quelque chose je vais devoir faire preuve d'un certain…. tacte. Dommage pour le prochain. Un autre homme vient m'aborder pour me demander un boulot pour récolter leur dite taxe sur la protection. Mes yeux le fixaient et avant même qu'il ne me parle j'ai posé mes sceaux à plusieurs endroit dans le domaines.

- Bande de larve.

Mon regard se mets à devenir d'un froid glacial. La gravité ce fait oppressent dans une bonne partit du quartier ou là tout le monde semble commencer déjà à se sentir lourd de plus en plus lourd (maintenant dormez, non je deconne). Jusque ne plus pouvoir tenir sur leur jambes et ensuite être opprése au sol incapable de bouger.

- J'en ai marre qu'on se foute de ma gueule. Je cherche par le premier venus. Si vous pensez pas être de tail à me donner se que je souhaite dites vous que si c'est le cas je tuerais n'importe qui qui maintenant viendras s'approcher de moi si je ne le trouve sans la moindre intérêt.

Difficile de faire plus claire et au moins là j'ai pu surement attirer l'attention des personnes intéressante dans les coins. Deux en un si je compte l'élimination des cafards. L'éloignant du marché noir. Je parts prendre la direction du centre-ville. Attendant de voir qui sera le prochain à m'interpeler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 811
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un prêt pour un rendue Ven 4 Aoû 2017 - 16:52

Shoukou,

Elle s'élevait au centre du pays de la pluie, grande, puissante, mais si laide. Elle était cette reine au coeur corrompue qui n'espérait même plus retrouver sa gloire d'antant, tant les verres la rongeait de l'intérieur. Ses rats parcouraient les rues librement, sous le visage d'un brillant homme d'affaire ou encore celui d'un propriétaire d'entreprise pourtant si froid et coupé du reste du monde qu'il en oubliait même la vie de ceux qui les entouraient. Ils empoisonnaient le sang de ce grand corps aux allures robustes, mais à la mentalité défaillante, à grand coups de Ryos et de souffle de fumée noire, jaune ou grises, nauséabondes et toxiques pour tout ceux qui la respirait. Comme il était ironique que de voir qu'avec leurs « ambitions », leurs usines et leur argent causait bien plus de dégâts que les véritables gaz acides et empoisonnnés que nous maîtrisions dans nos arts Shinobi. Ainsi donc était faite, non seulement Shoukou, mais tout le reste du pays aussi. Un pays mené par la couleur de l'or, mais reflétant celle de la poisse et de la misère de ses citoyens.

Ce n'était donc pas surprenant de voir autant de marchands malhonnête dans les rues, et encore plus dans les ruelles, qui tentaient aussi bien que mal de vendre leurs pacotilles à des prix exorbitants. Mais eux, ils n'étaient que la surface de ce monde vil et obscure qu'étaient les marchés noirs de la capitale. Il me fallu un temps fou et bien des recherches et des « mises en contactes » pour en trouver l'endroit exacte où une concentration importante des « affaires » illicites se produisait. C'est donc dans un vieux hangars abandonné dans les zone industrielles que je me rendis, dans l'espoir de peut-être trouver quelque chose d'intéressant...ou plutôt quelqu'un. Car libérer mes frères de l'enfer des cages impériales ne serait pas une mince affaire et pour se faire, il me fallait des gens prêts à tout, à la fois compétents, mais quelque peu inconscient aussi pour se lancer dans une telle connerie. Des gens qui n'avaient pas peurs des représailles ou de ce que pourraient penser le reste du monde si jamais leur visage était découvert. Car si le but était parfaitement louable et n'allait au final que rendre justice à ce monde, tous ne seraient pas du même avis. Mais la vérité, c'est que les Sabakyô qui y étaient enfermés n'étaient pas « des criminels »...mais simplement des gens qui avaient espoir de pouvoir rester maîtres chez-eux.

Enfin, c'est au milieux de ce hangar et des dizaines de proposition d'emploi « pour mercenaires » que je fis la découverte de quelque chose d'intéressant. Au milieu de la foule, mécontent de ce qu'on lui proposait, une bête sauvage se démenait comme un fou au centre d'une foire. Toutes dents sorties, les poings prêts à déferler sa rage sur le premier qui oserait lui répondre une autre connerie comme il venait de trop en endurer, ses menaces se voulaient totalement sincère. Un chien enragé, voilà ce qu'il me semblait être. Le genre de pitbull que l'on lâche dans la mêlée après l'avoir affamé durant deux jours. Le genre de molosse qui n'a pas eut son os à gruger depuis des semaines et qui, devant un buffet, finissait par se rendre compte que tout n'était que de la camelotte et qu'encore une fois, il n'avait rien à se mettre sous la dent et si la qualité n'était pas le problème, c'était le prix qui venait avec, qui ne lui satisfaisait pas. Un Anarchique sauvage...voilà ce qu'il était.

Mais, sans même attendre qu'une offre se propose, le voilà qu'il quitte la scène...et croise mon chemin. La chance idéale...HmHmHm!


HmHmHm! Allons, ne t'offusque pas pour ces crétins...s'ils ne peuvent t'offrir ce que tu recherche...ce n'est pas de leur faute. Ils ne voient le monde qu'a travers la couleur des Ryos et du profit qu'ils peuvent en faire. Allez, dit moi...qu'est-ce que tu veux...peut-être ai-je réponse à ta demande? Mais en échange...tu devras répondre à la mienne

Moi...ce n'est pas l'argent que je cherche...c'est le donnant-donnant.




_____________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1493
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Un prêt pour un rendue Sam 5 Aoû 2017 - 11:34

Quitter les lieux. Finalement je ne suis tombé que sur des minables et même si j'ai appris une chose intéressante dans ses lieux, une chose qui peut m'être profitable à l'avenir, cela ne reste qu'une mauvaise blague. Je pensais que les hommes puissants dans ce monde seraient bien plus nombreux et encore plus dans ce genre de pays dont la tentation est forte. La ou facilement on peut se faire de l'argent comme tomber au plus bas. Souvent les deux vont de paire. Une raison pour que des fort s'y instale. Des hommes sans réelle notion de bien ou de mal. Quitant les lieux un homme ne bougeant pas, je passe plutôt proche de lui pour quiter ces lieux. Ce dernier m'interpele en me parlant. Ses mots est ca carrure m'intrigue. J'ai entendu un clan dont la plupart est obligé de porter des masques à Gaz. Cela peut aussi être une décoration afin de cacher son visage mais une drôle d'impression parcours mon corps. Mon instinct me dit que je ne perd pas mon temps avec lui. L'écoutant attentivement sans le couper dans son rythme j'attends le dernier moment pour savoir s'il a autre chose à dire :

- Tu sais donc de ton propre chef dans quel genre de soucie tu te mets. Cependant malgré ses belles paroles je suis plus du genre à croire aux actes plus qu'à de futile parole. Tu me fais bonne impression et pour demander du donnant donnant à une personne comme moi c'est que cela doit être une mission vraiment particulière et je suis déjà au courant qu'en cherchant se genre d'accord cela impactera la suite des évènements. Eloignons nous.

Commençant à marcher. Un peu plus loin je lui dis :

- Je n'attends pas juste un donnant donnant. Je cherche des compagnons, je ne force personne à me rejoindre. Je ne sais pas vraiment si t'es disponible pour cela, mais c'est simple. Si tu souhaites marchander avec moi c'est simple. Je peux t'aider dans quoi que soit à ton projet. En échange-tu en fera de même pour ça c'est simple, cependant cela de fait si tu as besoin de moi je serais là, mais tu devras en faire de même, nous n'agirons pas non plus à l'encontre de l'autre. Maintenant pour savoir en toute connaissance de cause si tu trahie ta parole je peux devenir ton pire cauchemar. Maintenant j'aimerais savoir en quoi je peux t'être utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 811
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un prêt pour un rendue Dim 6 Aoû 2017 - 18:25


HmHmHm! Bien! C'est ce à quoi je m'attendais oui.

Le petit rire que je venais de laisser aller, quelque peu étouffé dans le bec de corbeau de mon masque,témoignait de la satisfaction que je venais d'avoir à ce moment. Décidément, cet individu était intéressant. Il sautait rapidement aux conclusions. Il n'aimait pas s'attarder sur de menus détail, exprimait ce qu'il voulait de manière claire et précise et ne tournait donc pas autour du pot. Le genre de personne qu'il me fallait pour l'une des deux parties de mon plan. Ses talents devaient probablement être d'égale mesure à son caractère, si oui...il était le candidat parfait. Si non...nous ferions avec tout simplement.

Ramenant donc mon bâton de marche sous mes aisselles, rejoignant mes deux paumes afin de les frapper ensemble à deux reprises, démontrant une deuxième fois mon enthousiasme, je laissai aller quelques paroles sur un ton qui exprimait bien mon ressentit. Le ton quelque peu enjoué, cette voix toujours étouffée par l'accessoire que je portais en quasi-permanence, je continuai donc le fil de notre conversation en faisant de même que celui qui m'avait déjà fait part de ses attentes et exigences.



Ce que je demande est bien particulier, tu as raison. Dangereux même...et je n'ai malheureusement que très peu à offrir si ce n'est que ma reconnaissance et la promesse d'en refaire de même pour ceux qui m'accompagneront. Donc de ce côté, je crois que je remplis tes exigences! HmHmHm!!! Aide moi, et je t'aiderai, c'est tout ce que je demande! Cependant, il te faudra me dire quand tu auras besoin de moi. Je peux quitter Ame, mais cela doit être bref. Beaucoup de gens comptent sur moi ici et je ne peux les abandonner trop longtemps. Surtout pas après ce que nous ferons.Lui dis-je en ramenant les bras le long de mon corps, laissant mon bâton tomber jusque dans ma main gauche afin de me ré-appuyer dessus de mes deux mains.


J'ai besoin de gens qui sont prêt à aller contre la loi, contre le régime en place ici à Ame. Vois-tu, j'ai nombres de frères qui sont enfermés dans la prison impériale, à l'Est. Ils y sont enfermés depuis trop longtemps et pour le simple crime d'avoir un nom qui ne plait pas à tout le monde ici...en particulier à ces gros bonnets de l'industrie. Je monte donc une équipe dans le but d'infiltrer cette cage de fer en d'en libérer mes compagnons. Tu n'es donc pas la première personne que j'approcherai dans ce but.

Évidemment, il y a certains danger en prendre compte. Peut-être y aura-t'il des merceraines Shinobi que nous devrons mettre en déroute...mais ça...je ne crois pas que cela pose un véritable problème si l'on s'associe aux bonnes personnes. Et toi...tu me semble être de ce genre. Non?

Donc...aide moi à libérer mes frères...et je t'aiderai en retour lorsque tu auras besoin de moi. Comme tu vois...je n'ai que très peu de limite à ce que je veux, peux...ou ne veux pas, peux pas faire. C'est ce que je demande de toi, et c'est aussi ce que je te donnerai en échange. C'est ce que je veux dire par : Du Donnant-Donnant. HmHmHmHm!!!! Alors?

Je penchai alors la tête afin que l'individu puisse voir mon regard au travers de ces verres fumés qui ornaient mon masque. La lumière du soleil, quoique obstrué par ces nuages gris qui recouvraient le ciel, réussirent tout de même à se frayer un chemin et illuminer mon iris et ma pupille, qui brillèrent derrière la fenêtre qui les séparaient du monde. Deux taches verdâtre qui exprimait une sincérité presque terrifiante alors qu'une main gantée s'avançait vers l'inconnu afin de conclure le marché. Décidément, il ne pouvait dire que je ne semblais pas sérieux dans mes intentions...




_____________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1493
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Un prêt pour un rendue Lun 7 Aoû 2017 - 18:27

Voilà une chose bien étonnante. Il souhaite donc se soulever contre l'autorité d'Ame, là où les meurtres dans des coins sombre ou dire le mauvais mot peut te mener à la mort et là aussi ou même la nourriture que tu manges peut-être empoisonné juste pour récupérer ta bource. On peut clairement dire que ce pays n'est pas le lieu phare du tourisme. Cet homme semble sincère et je souhaite bien le croire qu'importe j'en prend le risque. Après tout cela, j'ai maintenant aussi son point faible. Ses mêmes personnes qu'il souhaite sortir de prison. Me tendant la main pour sceller la proposition je le regarde aussi à travers ses verres teintés de noir. Des yeux que l'on peut penser vert mais dont l'on ne peut certifier. Ca main tendue je la prend puis l'empoigne suffisamment fort pour qu'il ne lâche pas prise:

- J'ai compris ce que tu souhaite et je vais te donner plus. Tien parole et je ne m'arrêterais pas seulement à t'aider pour libérer ton clan. Si tu souhaites que ton clan soit tranquille dans leur pays natal il est indénouable que le régime passe aux mains d'une personne de confiance. Soit petit un je vais te trouver des hommes suffisamment fou pour nous suivre. Deux: nous Libérerons tes compagnons. Trois: on ferat en sorte que tu devienne le calife à la place du calife. Si l'on regarde de ta manière ta dette augmente mon ami. Si nous y arrivons tu me devra l'équivalant d'un pays et d'un clan, enfin je ne suis pas pour un équilibre parfait tant que la volonté est là. Cependant si tu souhaite la tranquillité de ton clan à Ame tu seras obligé de passer par cette solution est pour cela liquide rune tête ne suffi pas. Sache une chose si tu deviens un de mes allier est partenaire sache que tu seras et restera libre de tes choix et mouvements.

Ces mots dit je lâche la main restant en face de lui mon aura se mis à s'assombrir, puis je finissais mes mots en disant :

- Cependant même si je croix en ta parole je ne jure que sur les actes, si tu trahis ta paroles saches que ce ne sera pas qu'à toi que je m'y prendrais, mais aussi à ce fameux clan dont tu souhaites la liberté je tuerais toutes envie de vivre qui t'anime.

Cela est bien une menace, je prenais le risque de ne rien avoir en retour et même si l'impression qu'il donne est celui d'un homme sincère je devais être claire dans les risques qu'il prend en me trahissant quel que soit sa force un homme ne peut être partout au même moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 811
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un prêt pour un rendue Sam 12 Aoû 2017 - 4:08



Décidement, l'homme avec qui je venais de sceller un contrat n'avait rien d'un tendre et sa réponse me mit un doute quant à la pertinence de cette alliance finalement. L'inconnu se montrait être un être au sang froid inégalé. Le danger ne lui faisait pas peur, je pouvais le sentir, mais je compris aussi pourquoi il ne craignait rien. Ce n'était pas par puissance, ni par confiance en lui-même...non. Le guerrier, parce que je n'avais maintenant plus aucuns doutes qu'il faisait probablement partie de la caste de ces humains dont les dons qui leurs furent donnés étaient de ceux que l'on exploitaient à la guerre, était tout simplement déconnecté. Quelques neurones dans son cerveau s'étaient séparées du reste de ce grand ensemble qu'était la "pensée logique" et "rationnelle"...et en avait fait un être qui ne pesait non pas seulement plus ses mots, mais les limites de sa retenue aussi. Un maniaque, voilà ce qu'il semblait être. Un maniaque qui entrainerait tous et toutes dans son désir de "plus et encore plus". Après tout, je ne lui avais jamais demandé de sauver mon clan, ni même parlé de me rendre au "sommet" des choses...jamais. Je m'étais simplement contenté de lui parler d'une opération de libération. Le reste...il l'avait imaginé.

Hm...ne va pas trop vite. Je n'ai jamais demandé a avoir un pays sous ma botte, ni même le clan ou quoique ce soit. Je ne suis pas un leader...enfin peut-être un peu, mais définitivement pas un "dirigeant".

Contentons-nous de libérer les miens en premier. Nous verrons ensuite si j'ai réellement besoin d'alourdir ma dette envers toi.


Car nul ne voudrait réellement s'aventurer trop loin sans savoir ce qui l'attends après la brume. Déjà, l'assaut sur la prison impériale s'avèrerait beaucoup plus difficile que ce qu'il n'y parait à première vue, j'en étais convaincu. Il y avait beaucoup de facteurs "aléatoire" qu'il fallait calculer, dont un gros qui n'était rien d'autre que la ponctualité et la confiance que l'on pouvait mettre dans un groupe formés de mercenaires élites à la tête enflées et probablement trop individualistes. Ce genre de groupe avait tout en commun avec la Nitroglycérine. La moindre irrégularité, le moindre écart de conduite et tout pouvait sauter.

Enfin, après avoir sentit mes doigts s'écraser dans la force de ceux de mon "nouvel allié des plus coloré", je les ramenai au centre de la paume de mon autre main, afin de les frotter et espérer avoir une quelconque sensation encore qui s'en dégagerait. Grimaçant dans mon masque, définitivement pas adepte de ces "tours de forces" je me râclai simplement la gorge à deux ou trois reprises en prenant bien soin d'écouter les menaces de cet intrépide au coeur enragé. Dire que ces menaces me plaisaient seraient de mentir. Je détestais que l'on en vienne à un discours​ aussi puéril et vengeur. La peur ou l'inquiétude étaient donc loin d'être les sentiments qui m'envahissaient à l'instant. Non...c'était plus un mélange de malaise et de dédain. Heureusement, un masque me recouvrait la face...


Hm...ce n'est pas avec des menaces que tu trouvera ma confiance ni même l'envie de t'aider. Change moi de ton, car de ce que je peux en comprendre selon ce que tu viens de me dire...tu as plus besoin de moi que j'ai besoin de toi. Ne compare pas tes besoins avec les miens. J'ai vraiment...seulement besoin de cet assaut sur la prison. C'est toi qui semble vouloir avoir besoin de graver les échelons dans ton clan ou ton pays. Je suis prêt à t'y aider si besoin est...mais change moi ce ton. Je ne fonctionne pas sous le coup des menaces...et ça ne fonctionnera jamais.

Et cet espèce de ton innocent et jovial qui transperçait généralement le voile glauque qu'offrait mon masque à mon apparence, venait de disparaître. Mon ton aussi avait changer, sans pour autant devenir véritablement intimidant. Non, il était simplement devenu stricte et dénué de toutes émotions. Ni haineux, ni répréhensible. Seulement dur et rien d'autre. Ce qui accentuait étrangement la sensation d'incertitude qui émanait de ce costume qui définissait mon apparence. Camouflant mes sombres intentions dans un nuage de confusion. Était-ce une menace? Non. Était-ce un avertissement? Non plus. Mais pourtant, c'était lourd de sens.




_____________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1493
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Un prêt pour un rendue Dim 13 Aoû 2017 - 8:34

La discutions tourne bien trop dans le même sens au moins, je peux voir que cet homme n'est pas du genre à toujours dire oui. Qu'importe comment il l'a pris, cependant malgré la dite menace on peut dire qu'il l'a prit plutôt correctement. Sans parler de cela il ne semble pas vraiment vouloir plus que juste sauver ses compatriotes. J'ai due voir beaucoup trop loin et même si mon idée du déroulement ne c'est pas évanouie s'il souhaite juste cela qu'il en soit ainsi :

- Ce n'est pas une menace, menacer un homme qui souhaite faire une mission presque suicidaire est inutile surtout que notre accord est en bonne voie, je ne donnais qu'un fait. Tu n'as pas à me faire confiance. Comme j'ai l'habitude de faire. Je privilège les acte aux paroles, cependant cette fois c'est aveuglément que je dois te faire confiance. Dans notre monde et encore plus à notre place la méfiance est un acte de survie. Ce qui vient à une logique indéniable. Tu ne peux me faire confiance comme l'inverse tant qu'on n'a pas fait nos preuves et dans notre marché je serais le premier à le faire. Donc mes mots sont menaçant certes, cependant elles sont simplement et uniquement juste. Ne prend pas mal mes propos. Prend les justes en guise d'information.

Calmé la tentions entre nous est primordial, après tout c'est surement mon erreur et cependant lui malgré une voie stricte est des mots aussi gênants que les miennes n'as rien fait d'orgueilleux. Comme quoi ma vie passer me reprend encore :

- Pour les autres proposition. Effacon les si tu souhaites. J'ai juste du mal à faire un demis travaille et je souhaite juste que t'écoute ce que je pense. En résument ton clan est enfermé dans une prison par se pays. Nous allons les libérer. Maintenant qu'arriverat il par la suite? Deux choses vont entrer en compte. Ton clan est leur liberté. Ton clan vat vouloir plusieurs choses. Certain voudrons vivre tranquillement et d'autre se venger. Certain seront manger par cette soif est se regrouperont pour cela. De l'autre côté du coup leur liberté. Certain voudrons les remettre de nouveau en célule, juste pour éviter de montrer que leur prison n'est pas une passoire ou même pour la même raison qu'ils furent déjà mis dedans. Tu n'as peut-être pas se projet, mais si ton clan quitte ca prison il te faudra un plant pour la suite et au vue que ton clan n'a pas vue la lumière du jour depuis un petit temps ils vont de nouveau s'adresser à celui qui les a libérer et au vue de la tache tu auras surement de nouveau besoin d'aide, surtout que cette acte aura surement pour impacte une chasse du pays envers ton clan et même ceux n'étant pas encore en prison. Je ne travaille pas pour aucun résultat faire une chose pour qu'elle soit ensuite réduite en poussière est embêtant. Donc ne prend pas ma nouvelle proposition comme si je faisais un transferts mais plus comme les mots d'un homme se préoccupant de la suite.

Je n'ai juste qu'anticipé les réactions aux actes. Je ne connais pas cet homme. Mes propositions sont juste posé de manière à que son idée de libérer les prisonnier ne soit pas qu'une réalisation éphémère :

- Si je suis venu à Ame chercher des compagnons c'est évidement que j'ai besoin d'aide. Excuse-moi d'avance mais sinon je n'aurais pas fait le chemin et je ne m'aurais encore moins embêter à discuter avec toi. Je pense que l'inverse est réciproque nos actions sont souvent guidé par nos propres besoin. Même aider les gents est une action personnel car elle est faite pour se sentir soit même bon. Qu'importe je peux me tromper dans mes idées, mais j'ai connu trop de fois cette histoire pour penser me tromper.

Il peut aussi quiter Ame, cela n'enlèverais pas certaine poursuite mais es que ce pays irais jusqu'à déclencher une guerre contre le pays les accueillant cela m'étonnerais sans compter qu'il faudra négocier leur arriver dans un nouveau pays et cela prendrais du temps, un temps risqué pour son clan. Cependant je ne crois pas qu'il soit du genre à abandonner une partit de ceux qu'il souhaite sauver, ceux voulant se venger au point d'oublier les risques pui il a dis lui-même qu'il ne pourra quiter Ame:

- Un dernier point. J'ai accepté la mission mais j'aimerais connaitre ton plant et t'as force de frappe que t'auras réussi à réunir. Partir aveuglément sur une chose aussi risqué ce n'est pas pour moi. Tu n'es pas obligé de me répondre maintenant mais si c'est trop mince je ne compte pas risquer ma vie et ceux que je te présenterais, sur une action bâclé et sans effectif. Tu devrais comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 811
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un prêt pour un rendue Mar 22 Aoû 2017 - 17:01


Bien que je comprenais parfaitement ce qu'il voulait dire lorsqu'il s'exprimait sur le fait de ne pas aimer faire un "demi-travail", il fallait néanmoins qu'il comprenne que les ambitions que j'avais pour mon propre clan ne devaient pas être précipitée ni même mise de l'avant, avant que le temps en soi venu. Pour l'heure, la libération des Sabakyô était la seule chose qui importait réellement et sur laquelle nous devrions nous concentrer afin de pouvoir, peut-être, mettre en marche le reste de ce qui allait suivre. Le plan était réellement plus complexe qu'il n'y paraissait et le dévoiler entièrement à cet individu n'entrait pas dans les termes du contrat.

Cependant, il était bel et bien en droit de savoir comment nous allions procéder pour notre offensive sur la prison. S'il y avait bien une chose sur laquelle je voulais qu'il soit informé, c'était bien l'offensive, histoire que tout se déroule selon le plan, mais aussi qu'il sache à quoi s'attendre le moment venu. Je ne fis donc pas prier et j'enchaînais directement la conversation en lui livrant les informations que j'avais pour lui.


HmHmHm! Je t'entends et te comprends, mais sache que je n'ai pas l'intention de vous envoyer vous éclater les dents sur ce mur sans rien avoir pensé.

Je compte réunir un peu moins de dix volontaires. Nous ne serons pas seul...en fait nous ne sommes déjà pas seul. Tu es la troisième personne à accepter mon offre et crois-moi, tu ne sera pas la dernière. Je ne peux évaluer vos talents avec exactitude, mais je sais déjà que je serai probablement le plus "faible" au niveau de la "force de frappe", dans ce groupe. Et pourtant, je peux t'assurer que je ne suis pas un "petit" morceau. Moins coriaces que d'autre, j'en conviens, mais mon truc à moi et ce que je fais de mieux, c'est de penser pour les autres et de faire aller mes méninges.

L'équipe ne comptera que des Shinobis, mais classés de Rang A au minimum. Je veux deux équipes au minimum, qui s'occuperont de faire du bruit et de la casse à l'extérieur, et une autre qui profitera du grabuge pour tenter une infiltration et semer discrètement la pagaille à l'interne. Je ferai partie de cette équipe...mes talents s'y prêtes bien.

Enfin, on libèrera non seulement les Sabakyô, mais aussi d'autres criminels afin de couvrir notre fuite. Il va de soi que je veux et ordonne un travail d'équipe. Nous devrons travailler de concert si nous voulons tous nous en sortir indemne.

Oh...et je compte bien étudier les lieux un peu plus qu'en "surface" avant le jour "J", je vous trouverai tous un plan plus ou moins détailler de l'intérieur des murs aussi. J'espère que ça te vas.


De belles promesses qui pouvaient biens être gage de bonne réussite si le tout était bien livré comme je le disais et que nous nous en tenions aux consignes livrés, mais aussi aux rôles que nous allions avoir durant cette attaque. Bien entendu, le plan était toujours un peu brouillon, mais ses bases étaient solides et seraient paufinées d'ici là. Des informations se rajouteraient, rempliraient les cases vides et nébuleuses qui restaient à expliquer pour ensuite être partagées au reste du groupe en formation.




_____________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un prêt pour un rendue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Reste du Monde :: Restes de l'Empire :: Ame no Kuni-