N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Flash (Hiko)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1335
Rang : S

Message(#) Sujet: Flash (Hiko) Jeu 3 Aoû 2017 - 22:24

Je me trouvais dans une mauvaise situation et qui n'aurait guère plût à mon défunt maître. Tout le long de mon apprentissage à ses côtés, il m'avait longuement répété que je ne devais en aucun cas m'approcher des Shinobis, peu importe leur entité. Évidemment je n'avais écouté qu'à moitié ses leçons et je m'étais tenté à retrouver les miens. Des questions me taraudaient l'esprit après tout. Je ne connaissais rien de mon passé et les Yamanaka auraient pu m'apporter des réponses à mes douloureuses interrogations. Finalement mes homologues m'avaient accueillis convenablement, j'étais l'un des leurs après tout. Si je croyais que cela allait pouvoir m'aider, finalement l'effet escompté n'y était pas. Je ne me sentis pas à ma place, j'étais comme décalé. Mes idéaux ne correspondaient pas à ce qu'ils essayaient d'inculquer à leurs plus jeunes enfants. C'était tout le contraire de mes propres convictions ; Ces détails -très importants- m'avaient alors poussé à prendre une décision : partir.

Moralement ce n'était peut-être pas la meilleure chose en effet mais je me fichais complètement de cela. Une petite voix m'avait ordonné de reprendre mes esprits et de reprendre ma route, je ne pouvais l'ignorer. Je ne pouvais malheureusement pas quitter « mon » clan comme si rien n'était. J'avais beau détenir les mêmes capacités que je n'étais pourtant pas complètement intégré. Un petit séjour n'avait guère suffit à faire naître de la confiance. Je les comprenais puisque moi même je ne me ferai pas confiance ! Et puisqu'ils étaient légèrement méfiant, ils avaient décidé de me surveiller. Bien sûr autour de mon habitation provisoire il n'y avait pas une vingtaine de gardes mais tout de même !

Comme toute « évasion », je me devais de la préparer avant qu'il ne soit trop tard. Pendant quelques jours je m'employai à analyser les moindres mouvements des Yamanaka. Je restai discret et pour éviter des soupçons, je continuai même à me joindre à leurs réunions, compétitions, kermesses et j'en passe. Bien sûr c'était usant de devoir participer à ces rassemblements d'idiots. Chaque minute perdue à leurs côtés m'était usant, je ne faisais que regretter mon choix d'autant plus.

Les Shinobis me dégoûtaient à un point inimaginable avec leurs fausses morales, leurs faux idéaux. En soit les Yamanaka -ceux fréquentés- étaient de bonnes personnes mais ils n'étaient malheureusement rien d'autre que des hérétiques. Ils usaient leurs capacités afin de servir une cause exécrable, une cause bafouant les principes même du Ninjutsu.

La nuit tombée, je décidai de passer à l'action. J'avais retenu le maximum d'informations nécessaires afin que cela se passe bien. Je me devais d'être prudent, les erreurs de calcul pouvaient vite arriver ! Je connaissais le chemin du retour, je l'avais étudié. L'enceinte quittée, je m'enfonçai dans une foret plutôt sombre et imposante. Je ne voyais pas grand choses et pourtant j'arrivais à maintenir le cap. Je pensais être tranquille lorsque j'entendis des chiens aboyer au loin, en mon dos. Ceci était mauvais signe pour moi puisque ces aboiements n'étaient pas les seuls problèmes. Je pus aussi apercevoir des torches allumées et du mouvement. Ils ne pouvaient pas me laisser tranquille ? Enfin bon, ça allait être amusant de jouer au chat et à la souris, j'en étais !

Malaxant du chakra, je diffusai celui-ci en mon corps et particulièrement dans mes jambes afin d'augmenter ma vitesse. Mon maître m'avait appris à me sortir de toutes situations et cela passait par une excellente maîtrise de mon chakra afin d'utiliser au mieux mon Taïjutsu. L'étape malaxation de la mort terminée, je bondis d'arbre en arbre pendant une dizaine de minutes. Je restais évidement sur mes gardes, il n'était pas question que je retourne m'amuser à la marelle avec les « miens ». Alors que le danger était en mon dos, je me sentis tout à coup comme observé. C'était une de ces sensations qui vous laissait des frissons. Je quittai alors une branche d'arbre afin de descendre à terre. Pour arrêter ma vitesse, je glissai au sol brièvement avant de sortir un couteau de mon manteau. Le danger était derrière moi et maintenant devant ? Beau challenge... j'en étais aussi !

« Bon bon bon... Si on doit jouer à cache-cache ça ne va pas trop le faire, je suis un peu beaucoup occupé là. Donc si ça ne te dérange pas montre toi, on fait mumuse et je reprends ma route ! Compris ? »

Tic tac l'heure tournait, allait-il se montrer ? Dans tous les cas en plus de mon chakra afin d'améliorer mon vitesse, j'en malaxai à nouveau afin d'aiguiser mes sens et baisser mon temps de réaction. Ça pouvait toujours servir sachant qu'à ma position, j'étais entouré d'arbustes, buissons et arbres. La nuit étant tombée, ma vision était fortement limitée. Je devais donc évaluer les situations les plus plausibles et me préparer à contrer ces dernières avec une seule condition : SE BOUGER.

TAG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin rang S
Messages : 66
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Flash (Hiko) Jeu 3 Aoû 2017 - 23:00

Cela faisait maintenant plusieurs jours qu’Hiko déambulait dans le pays du feu, Hi no kuni. Il n’avait pas vraiment le droit d’être ici, mais il attachait beaucoup d’importance à découvrir la carte du monde dans son ensemble. Bien qu’il fût encore jeune au temps de ce RP, notre jeune héros à la fameuse chevelure blanche n’en restait pas moins un globe-trotter ayant fait ses preuves. Déjà de nombreux pays arpentés, de nombreuses cultures découvertes… Et pourtant il avait toujours autant de mal dans son intégration. Son refus de l’autorité shinobi y était peut être pour quelque chose… Toujours étant que cela ne le dérangeait pas plus que ça, il s’y était fait.

Depuis plusieurs jours, il avait élu domicile dans l’une des nombreuses forêts bordant le néo village caché de Konoha. Cette forêt était étroitement surveillée, et l’enfant devait redoubler d’efforts afin de rester discret. Bien qu’il ne soit pas connu comme étant un danger pour cette nouvelle entité, il préférait ne pas attirer l’attention sur lui et se faire tout petit. Mais en cette nuit d’été, ses bonnes résolutions risquaient d’être fortement perturbées par l’arrivée de cet homme ayant le diable aux fesses !

***

L’enfant était perché dans un arbre. Il avait senti cette force source de chakra se diriger dans sa direction et au début il crut qu’il avait été démasqué alors qu’il s’était efforcé de camoufler complètement son chakra avec une technique de haut niveau. Mais lorsque ce dernier arriva à sa hauteur, le jeune garçon du clan Sairyo se rendit compte qu’en réalité le jeune homme n’était pas venu pour lui. Il était essoufflé et semblait fuir quelque chose plutôt que de vouloir trouver Hiko.

Cependant, dans sa fuite, il eut comme un sixième sens lui disant qu’il était observé. Pas mauvais se dit le jeune Hiko. L’homme se trouvant quelques pieds en dessous de lui ne possédait pas la sensorialité, c’était évident. Cependant, il avait eu l’instinct que l’on reconnaissait aux talents de ce monde… Il avait perçu la présence de l’enfant qui faisait tout pour effacer cette dernière. De quoi susciter son intérêt, à n’en pas douter.

Il descendit alors de son perchoir et jeta son trognon de pomme rongé jusqu’à la moelle avant de regarder l’homme se trouvant en face de lui. Il n’était pas beaucoup plus vieux que lui et portait un manteau à fourrure. Bizarre en cette chaude nuit d’été. M’enfin, Hiko en avait vu d’autre, et des plus excentriques au premier abord. Ce qui l’intéressait surtout, c’était de savoir pourquoi cet inconnu semblait si presser. Il semblait fuir quelque chose, ou plutôt… Des personnes. Il devait sûrement avoir un rapport avec les sources de chakra se dirigeant dans leur direction. Hiko le savait, il ne devait pas traîner.

- Et tu vas où exactement ? T’es au courant qu’il y a du monde qui frappe à la porte de derrière ?
Non… Ce n’est pas ce à quoi vous pensez.
- Qu’est ce que tu as fait exactement pour mériter tout ce beau monde ? J’imagine que ce n’est pas uniquement pour tes beaux yeux.
Yeux qu’il ne voyait absolument pas, mais il n’avait pas pu s’en empêcher. Quel bout en train ce Hiko !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1335
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Flash (Hiko) Dim 6 Aoû 2017 - 23:08

Je n'arrivais pas à situer cette présence qui m'avait arrêté dans mon élan ; C'était frustrant pour moi de ne pas pouvoir me préparer à un assaut. J'avais pour habitude de me jouer de mes ennemis, de préparer toutes sortes de stratagèmes afin de les piéger... Chose que je pouvais faire en ce jour mais deux variables m'étaient pas avantageuses, l'homme inconnu et les Shinobis à ma poursuite. L'inconnu caché dans l'ombre était possiblement un membre du village de la feuille, je ne pouvais pas l'exclure. Enfin, je l'avais quelque peu provoqué afin qu'il se montre. J’espérai que cela réussisse et finalement ce fut le cas, j'entendis un bruit sur mon côté droit. C'était semblable à un objet tombant d'une certaine hauteur. Finalement ce n'était pas qu'un objet ou une diversion mais bien un homme.

Malgré la nuit, je pus apercevoir sa silhouette et en fait c'était un gosse... Oui un enfant qui avait réussi à se dissimuler et qui maintenant, se présentait à moi. Mis à part les quelques petites blagues sur les enfants et les garderies qui auraient pu me distraire, je me devais de garder en tête de ne pas le juger à son apparence. Un enfant pouvait être tout aussi redoutable qu'un adulte, je surpassai pour ma part de personnes bien plus âgées que moi. À l'heure actuelle si mon défunt maître était en vie, je pourrais aisément le défaire lui aussi. Je l'avais tué de mes propres mains et même s'il n'y avait rien eu de déloyal dans cet acte, je n'avais pu l'affronter dans un combat équitable-...

Ma nouvelle rencontre me demanda où je pouvais bien aller. Ajouté à cela, il prononça quelques mots qui pouvaient être interprétés de bien de façons. Je souris aussitôt narquoisement, pensant que cela se pourraient être ses dernières paroles -rien de très classe-. En effet au moindre doute je ne voulais pas être ralenti davantage et le supprimer m’apparaissait comme la solution la plus sage. Le temps pressait et je devais faire un choix. Plus notre échange avançait et plus j'avais le pressentiment de pouvoir lui faire confiance. Avec un brin d'humour mon interlocuteur se demanda pourquoi j'avais mérité d'avoir quelques personnes à mes trousses. Le sourire toujours aux lèvres, je répondis en fixant l'enfant dans les yeux.

«  Je suis au courant oui, ils ne veulent pas me laisser m'en aller tranquillement. La question que je me pose c'est, est-ce que tu es des leurs ? Est-ce que tu vas me retenir ? L'effet de surprise n'étant plus, n'essaierais-tu pas de m'amadouer ? »

Utiliser mes capacités afin d'altérer sa mémoire ou de prendre le contrôle n'était pas la meilleure idée dans cette situation. Je pouvais plus perdre de temps qu'en gagner dans le cas où mon offensive serait contrée. De plus je ne connaissais pas sa position et je pourrais m'en faire un ennemi alors qu'à la base il ne l'est peut-être pas.

«  J'ai fait l'erreur de m'égarer sur des terres Shinobis, les êtres les plus abjectes qu'il m'est donné de voir. J'ai donc pris la fuite, peut-être aurais-je du en tuer quelques uns sur ma route ? » Dis-je en tentant de desceller quelque chose avec cette provocation.

La situation était légèrement compliquée, j'avançai un peu à l'aveugle avec cet enfant. Malgré ça, je souhaitais tout de même m'imposer dans ce dialogue.

«  Résumons un peu la situation ! Je viens d'ici... » Dis-je en pointant avec mon index la direction où se trouvait les chasseurs.  « Et maintenant je veux aller là-bas. » Je montrai cette fois-ci la direction opposée. « Pourquoi ? Puisque je veux simplement fuir une bande d'hérétiques. Comment ? J'ai préféré joué la carte de la discrétion et ne faire aucun dégât sur ma route. Un problème ? Oui en effet, c'est toi le problème. Je me demande si tu es un obstacle ou juste une rencontre. À chaque problème il y a une solution, ici j'en vois deux personnellement. Soit tu es des leurs, je t'élimine et remplis par ailleurs mon quota ; Soit tu es un gamin bien habile et qui n'a que faire d'attardés de Shinobis, dans ce cas tu peux peut-être m'aider... Comme tout travail mérite salaire, tu serais largement récompensé pour ton aide. »

J'attendais sa réponse avec impatience, me demandant si on allait s'étriper ou s'entraider. Le fait que cela soit une surprise m'excitait d'une certaine façon. Allons-y gamin, le temps presse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin rang S
Messages : 66
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Flash (Hiko) Lun 7 Aoû 2017 - 8:13

Bien que courant comme ayant la mort aux basques, l'inconnu arborait un sourire qui montrait qu'il était sûr de lui. Ou peut-être que la blague du petit hérisson aux poils blancs avait fait son effet. Bref, dans tous les cas, Hiko n'était pas vraiment stressé par cette rencontre. Bien que cela ne l'empêche pas d'être prudent et de continuellement diffuser une partie de son chakra dans l'air ambiant afin de se tenir prêt en cas de danger immédiat.

La première réponse de l'inconnu éclaira un peu plus le jeune garçon sur ses intentions. Apparemment, il fuyait ses poursuivants. Jusqu'ici, rien de neuf sous les tropiques. Non, le plus intéressant était qu'il se demandait si Hiko faisait partie ou non de leur petit groupe de chasse. Une réflexion qui amena un sourire encore plus grand sur le visage du Sairyo. Malgré ses airs décontractés, l'inconnu n'en restait pas moins prudent et réticent face à son interlocuteur du jour. Cependant, le garçon aux cheveux blancs lui répondit sans perdre de temps, agitant sa main devant sa figure comme pour chasser une mauvaise idée.

- Évidemment que je ne suis pas des leurs. Si j'avais essayé de t'arrêter, tu serais déjà en route pour retourner à Konoha mon bon ami.
Un grand sourire sur le visage, Hiko avait dit ces mots sans agressivité aucune. Il se contentait simplement de détendre un peu l'atmosphère... Tout en se vantant légèrement, il fallait l'avouer.

L'inconnu reprit alors la parole. Et les mots qu'il utilisa furent lourds de sens. Il s'était aventuré en terres shinobis. Shinobis qu'il désignait comme étant les êtres les plus abjects qu'il n'ait eu le malheur de rencontrer. Hiko le regarda avec des yeux ronds. Il ne s'attendait pas du tout à ça, mais cela ne fit que renforcer son sourire.

L'inconnu pensait la même chose que l'enfant aux cheveux blancs. Car oui, rappelons le, le jeune Hiko a perdu foi dans les villages ninjas depuis bien longtemps. Il décida cependant de ne pas répondre à la provocation de l'inconnu qui se demandait s'il aurait dû en tuer plus avant de partir. Hiko n'était pas un grand fan des massacres de masse et il se révoltait surtout face à l'organisation de mini empires, pas face aux shinobis lambda. Il n'hésiterait pas à en tuer certains pour avancer dans sa cause, mais donner la mort n'était pas un geste que l'on faisait sans raison... Quelque puisse être ses motivations.

Et alors qu'un petit silence s'était installé, l'inconnu résuma une nouvelle fois la situation. Il voulait aller d'un point A, comprenez ici Konoha, jusqu'à un point B, comprenez ici la direction opposée. Et son problème était simple, Hiko se trouvait sur son chemin. Alors il se demanda s'il devait l'éliminer (trololol), ou si Hiko pourrait se révéler d'une aide précieuse.

Tentant sûrement de l'amadouer, l'homme lui dit alors que s'il l'aidait, il y aurait une récompense ne pas louper. Et là, les yeux d'Hiko furent parcourus d'une petite étincelle. Il venait de titiller sa curiosité, et l'enfant aux cheveux blancs avait envie d'en savoir plus sur cette récompense.

- Une récompense tu dis ? Dis m'en un peu plus à ce sujet... Qu'est ce qu'un homme en fuite pourrait m'apporter comme récompense ? T'as volé le coffre à bijoux du Hokage ou quoi ?
D'humeur taquine, Hiko sourit à nouveau. Puis il releva la tête, il sentait que les sources de chakra se rapprochaient de plus en plus et seraient bientôt à leur hauteur. Croisant les bras, il se permit d'ajouter un peu de pression à l'inconnu. Il était temps qu'il réponde, sinon ses poursuivants pourraient bientôt l'attraper par la peau des fesses.
- Allez on se dépêche, sinon tes poursuivants seront bientôt là.
Tic tac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1335
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Flash (Hiko) Lun 7 Aoû 2017 - 21:37

Le jeune homme m'avait fait penser à un oiseau perché sur un arbre. J'aurais très bien pu me transposer dans cet animal. En effet, pour les moins aguerris, les Yamanaka peuvent bel et bien se transposer dans l'esprit des animaux.

Pour en revenir à mon interlocuteur, il avait prononcé des paroles bien amusantes. D'après lui, j'avais en quelque sorte de la chance qu'il ne soit pas mon ennemi de ce jour ! Dans le cas échéant, je serais déjà en route vers Konoha. L'enfant me fit sourire à nouveau, j'appréciais son répondant bien qu'il avait réussit à mettre plus de douceur que moi dans ses paroles. Je devais garder en tête cela dit, que j'avais face à moi un enfant. Lorsqu'on proposait à un enfant une friandise, il nous rendait service. J'avais souvent utilisé cette méthode afin de draguer des informations de droite à gauche ; Aujourd'hui je proposais à un jeune homme une récompense pour son aide. Habituellement on aurait pu penser à un mercenaire mais dans le cas présent, j'aimais me dire que j'avais face à moi juste un gamin. À l'entente d'une récompense, ses yeux avaient brillé et... c'était un très bon point pour moi. Il n'allait certainement pas être déçu de cette dernière.

Cela dit mon interlocuteur semblait lucide, j'étais bel et bien en fuite et ne possédais presque rien sur moi. Il allait juste devoir être patient puisque évidemment, je n'avais pas volé les bijoux de la Hokage. Comment lui dire que des bijoux en plastiques provenant d'une kermesse Yamanaka ne valaient pas grand chose? En y repensant, des bijoux en plastiques brillants et colorés auraient peut-être plût à mon nouvel ami ! Boh, ça sera pour une autre fois. Je me faisais la promesse d'offrir des « pierres » à mon probable sauveur.

«  Pour ce qui est de la récompense, je ne peux pas te la délivrer de suite. À la base c'est quelque chose qui s'obtient au fil du temps, avec beaucoup de rigueur... Mais moi, une fois le service rendu, je peux te l'offrir aussitôt. »

Je ne tenais pas rigueur au petit bonhomme son insolence puisque je l'étais sûrement tout autant que lui ! Dans le cas inverse, je me serais sûrement amusé de la situation avant de prendre une décision rocambolesque et qui de plus est, au dernier moment. Implicitement, j'avais demandé au pro du cache-cache de me faire confiance. Et puisque je ne pouvais pas lui demander de faire un pas vers moi sans que j'en fasse un à mon tour. Je rangeai mes couteaux dans mon blouson et tendis mes mains vers lui, les paumes en l'air. Et maintenant, une décision devait être prise et j'étais certain que l'on puisse la prendre ensemble sans que je n'ai à le manipuler. Je ne voulais pas le faire, c'était juste une solution de dernier recours dorénavant. Qui sait ? Peut-être obtiendrais-je de lui bien plus qu'un service durant une fuite effrénée. S'il était attiré par les récompenses, alors je pouvais lui en apporter en échanges de services. Malgré mes critiques et vannes, je ressentais une certaine puissance émanant de lui. Une puissance non pas brute mais maîtrisée, affinée et en ce monde, tous ne pouvaient pas se vanter de pouvoir le faire.

En jouant en quelque sorte le quitte ou double -même si je me préparais à esquiver une attaque en traître- je me mis dos à lui et prêt à emprunter la direction opposé à celle de mes assaillants. Le tic tac était plus vrai que jamais, quelques secondes s'étaient écoulées depuis le début de notre conversation mais le temps passait rapidement et je devais m'en aller.

«  On va la chercher cette récompense ? Elle ne viendra pas à nous sans efforts, je peux te le garantir. Ne t'inquiète pas je ne vais pas te donner juste des friandises mais bien plus intéressant que ça héhé. »

Je n'avais pas pu m'empêcher de la sortir celle-ci... Désolé camarade !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin rang S
Messages : 66
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Flash (Hiko) Mar 8 Aoû 2017 - 8:13

Une récompense plus qu'intéressante disait-il... Mouais, il n'avait aucune preuve de ce qu'il avançait apparemment. C'était bien dommage et cela déçut un peu notre jeune garçon aux cheveux blancs. Il n'était pas du genre à accorder son aide sans avoir de récompense à la clé. Après tout c'était compréhensible. Pourquoi prendre le risque de se mettre les autorités de Konoha à dos pour un individu qu'il ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam ? C'était prendre beaucoup de risque pour pas grand chose vous ne trouvez pas ?

M'enfin... L'inconnu semblait sincère et lui aussi avait bien compris que le temps pressait. Il tourna le dos à Hiko puis lui lança une dernière petite pique en disant que si Hiko voulait cette récompense, il fallait qu'il se bouge pour aller la chercher... Marrant le gars.

Un sourire fendit le visage de l'enfant qui trouvait vraiment cet inconnu marrant. Puis il se décida à lui emboîter le pas et ils se faufilèrent tout deux dans la pénombre de la forêt de Hi no kuni. Leurs poursuivants avançaient à peu près à leur vitesse, il fallait donc trouver un moyen de les ralentir. Tout en cavalant, Hiko réfléchit à ce qu'il pouvait éventuellement faire et eut une idée. Il s'arrêta alors net et annonça à son nouveau coéquipier de fortune son plan.

- Tu as deux minutes ? J'aimerai tenter un truc qui nous fera gagner du temps.
Pas de sourire cette fois ci, seulement un visage concentré de la part du jeune garçon qui malaxait une bonne quantité de chakra tout en effectuant des mudras. Il fallait les retarder, sinon pas de récompenses.

Une fois sa technique préparée, Hiko créa de nombreux fils constitués de chewing-gum qui vinrent alors couvrir tout le passage. De plein jour, les fils seraient largement visibles mais l'enfant comptait sur la pénombre afin de surprendre les poursuivants de l'ex Konohajins. Le piège n'était pas très sophistiqué, mais s'ils se prenaient dans sa toile, les gardes de Konoha seraient immobilisés ou au moins, fortement ralentis.

Avec un sourire, Hiko hocha la tête en direction de l'inconnu à la fourrure. Il avait fini pour le moment et il était temps pour eux de retourner à la poursuite du trésor. Ils avançaient vite, et l'inconnu avait une bonne résistance et une bonne condition de shinobi. Nul doute qu'il avait un niveau de maîtrise similaire à sa réserve de chakra... C'est à dire monstrueux.

- Bon et sinon ? Tu t'appelles comment ? Et pourquoi tu t'es retrouvé à Konoha si t'aimes pas les shinobis ? T'es un peu bizarre quand même...
Une question directe sans animosité aucune, il fallait le rappeler. Puis, Hiko se rappela d'un truc.
- Ah ouais, moi c'est Hiko au fait !
La politesse putain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1335
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Flash (Hiko) Lun 21 Aoû 2017 - 15:47

Et hop, c'était dans la boîte ! Le gamin avait accepté ma proposition et comme des partenaires de longues dates, nous nous retrouvions à fuir tous les deux et ce, main dans la main. Néanmoins un problème subsistait, les professionnels de la kermesse s'approchaient dangereusement de nous. Prendre les jambes à son cou ne suffisait plus, il m'apparaissait obligatoire de trouver une solution. Je n'étais pas seul à réfléchir à la question puisque avant même que je puisse faire une proposition à mon camarade, il décida de prendre les devants. Je ne connaissais rien de ses capacités et donc il m'était difficile de pouvoir établir plans et stratagèmes. Mais d'après mon intuition, je n'avais pas à m'en faire et cela fut vérifié. En effet l'enfant créa des fils d'une matière qui m'était inconnue à ce jour. La pénombre ne m'aidait guère puisque je n'arrivais pas à distinguer la couleur de ces fils. La texture était spéciale et collante, je pouvais le voir à la façon que celle-ci s'était accroché aux arbres environnants. Ce piège pouvait fonctionner, c'était une bonne idée en soit.

Je fis simplement un signe de la tête à mon ami de toujours pour le remercier avant d’emboîter -à nouveau- le pas. Ma récompense devait vraiment l'enchanter puisque le bonhomme y mettait vraiment du sien. Il allait peut-être être légèrement déçu... à mes yeux c'était quelque chose d'important mais aux siens ce n'était pas aussi évident. J'imaginais qu'il préférait de loin les magasines un peu olé et les paquets de bonbons, c'était de son âge après tout. Âge que j'estimais vers les quatorze ans d'ailleurs. Enfin bon, nous œuvrions tous deux pour me sauver les fesses ; C'était bien plus important que le reste.

Mon jeune ami prit la parole en me demandant de me présenter. J'écarquillai les yeux avant de lui esquisser un sourire amusé. Il avait du toupet de me demander mon prénom avant même de me donner le sien. Suite à sa demande « osée » il évoqua ma petite aventure à Konoha. Mon interlocuteur n'avait pas tort ; Alors que toute ma vie mon maître m'avait apporté toutes les raisons pour haïr le système Shinobi et les villages le représentant, je m'étais tout de même tenter à rejoindre les miens. Avant de penser à Konoha, j'avais pensé Yamanaka. Je ne connaissais pas la sensation d'être entouré des miens, de mon sang. Même si mon cerveau et mon cœur n'étaient guère d'accord sur le fait, j'avais pris la décision de les rencontrer. J'avais eu tort -chose rare- et avais fait une erreur. Je ne souhaitais pas recommencer, c'était chose certaine... Pour en revenir à mon jeune ami, il se décida tout de même à me donner prénom après sa question indiscrète.

« Hiko hein... Enchanté de te rencontrer dans ces circonstances bonhomme. On ne pouvait rêver mieux n'est-ce pas ? Moi je me nomme Seigi... »

Je jetai un coup d’œil derrière moi et ne vis aucun membre du comité des fêtes à notre poursuite. Ma vision avait toutefois ses limites, je ne repérais pas les sources de chakra et ne ressentais pas de présence à une certaine distance.

«  Pour répondre à ta question sur Konoha, je te dirai seulement que j'ai fait une erreur et que je ne la referai plus. Mais oui, ma démarche était plus que bizarre comme tu dis et je m'en suis rendu compte bien assez tôt.  »

Les minutes passèrent et je gardai le rythme afin de m'éloigner le plus possible de ce territoire. Je devais me préparer à plusieurs éventualités. L'éventualité où ma récompense ne plairait guère à mon mercenaire de ce jour et donc me préparer à une possible altercation. Cela m'obligeait à prendre mes précautions, à me préparer à un combat. Il y avait aussi l'autre éventualité, celle où le gentil bonhomme accepte la récompense sans broncher et cette possibilité nous mènera bien plus loin qu'une balade main dans la main en forêt. Mon intuition me disait de me fier à lui mais je devais tout de même rester prudent.

Lorsqu'il me sembla possible de nous arrêter et que mon partenaire confirma, nous prîmes une pause dans une place à l’abri des mauvais regards. La route avait été longue et m'avait essoufflé, je m'adossai à un arbre pour me reposer quelques instants.

«  Un peu de repos va nous faire du bien Hiko... D'ailleurs dis moi, tu sais ce que je trouve amusant en te regardant ? » Dis-je avec un sourire sadique. « Tu as l'apparence d'un enfant et avec ta gueule d'ange on pourrait se méprendre ; Mais je ressens en toi une force qui pourrait balayer des paysages entiers... J'aime beaucoup ça. J'en viens à me demander comment une si grande force peut être contenue dans un petit corps. La règle ne pas se fier aux apparences prend tout son sens avec toi. »

Je marquai une pause de quelques secondes et me rapprochai doucement de lui.

« Malgré ça, malgré ta force, seul tu n'es rien. Un homme seul ne peut rien faire, l'histoire nous l'a appris n'est-ce pas ? Tandis qu'un homme bien entouré peut renverser le monde. J'en viens donc à ta récompense bonhomme. Viendra le jour où tu auras besoin d'aide et je serai là. Cette récompense, elle vaut bien plus qu'un paquet de bonbons ou un bon d'achat à un magasin de jouet non ? »

Oui je n'avais pas pu m'en empêcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin rang S
Messages : 66
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Flash (Hiko) Lun 21 Aoû 2017 - 22:07

Les deux compères parcouraient les forêts de Hi sans perdre une minute. L’inconnu adoptait un rythme très soutenu et Hiko avait parfois du mal à tenir la distance. Cependant, il n’en montrait rien. S’il avait bien appris quelque chose de la Grande Guerre, c’était qu’il fallait apprendre à serrer les dents si l’on ne voulait pas se faire balayer à la moindre difficulté.

Ils avaient cependant réussi à semer les assaillants qui étaient à la poursuite du fuyard, c’était l’une des premières réussites de cette collaboration entre les deux garçons. Hiko s’amusait bien, cela faisait longtemps qu’il n’avait pas eu pareille compagnie et il était content de mettre un peu de piment dans sa vie devenue un peu triste depuis qu’il s’était retiré de toute civilisation. Cette petite escapade lui faisait un bien fou, bien qu’il commence à avoir le souffle court… Il était bientôt temps de faire une pause.

Mais avant, son compagnon lui annonça son nom. Il s’appelait Seigi… Un nom très difficile à prononcer, presque autant à écrire. Mais bon, certains n’avaient pas très bon goût dans le choix des noms de ses personnages… Bref, ce n’est pas le plus important, car Seigi venait de lui parler des raisons pour lesquelles il était parti de Konoha. Enfin, il botta surtout en touche car il préféra ne pas annoncer la réelle cause de sa fuite. Il avait fait une erreur, chose qu’il ne referait plus apparemment. Restant silencieux, Hiko préféra ne pas commenter pour le moment. Il aurait ses réponses un jour ou l’autre, mais il ne fallait pas brusquer les choses…

Quelques poignées de minutes plus tard, les deux garçons s’arrêtèrent dans un endroit qui semblait sûr. Hiko, par mesure de précaution, diffusa son chakra dans l’air ambiant afin de déceler toute présence venant perturber sa bulle de chakra. Ainsi, ils seraient prévenus avant qu’il ne soit trop tard si quelqu’un réussissait à les retrouver. Seigi semblait trouver drôle le fait que le jeune garçon aux cheveux blancs soit si jeune, et pourtant regorge de puissance. Cela le surprit, jamais personne ne lui avait dit. Il les soupçonnait de l’avoir pensé, mais personne n’avait été aussi direct.

Cela lui arracha un sourire, suivi d’un rire franc qui vint contraster avec le silence des bois. Une fois remis de sa rigolade, l’enfant tira une bouteille d’eau qu’il envoya à son compère. En prenant une pour lui, il but de longues rasades avant de lui répondre avec toujours ce même air amusé sur le visage.

- T’es un marrant toi, je t’aime bien ! J’ai pas vraiment d’explications, et honnêtement… Je peux pas vraiment détruire un paysage.
Remuant la main devant son visage, Hiko chassait l’idée qui venait de germer dans sa tête le voyant ainsi détruire un Village Caché rien qu’en clignant des yeux. Une idée alléchante… Mais peu réaliste, il fallait malheureusement l’avouer.
- Mais tu n’as rien à m’envier, je sens aussi beaucoup de puissance en toi. Je suis sûr que tu te serais très bien débrouillé tout seul face à tes détraqueurs. Mais c’est vrai que lorsqu’on peut éviter de faire couler le sang, il est préférable de ne pas le faire.
Toujours ce petit sourire. Hiko écouta alors les paroles de Seigi. Il lui donna ainsi sa récompense. Alors qu’il s’attendait à quelque chose de plus matériel, Hiko reçut une promesse. Promesse d’un homme qu’il ne connaissait quasiment pas. Pourtant, il avait une sorte d’intuition. Il voyait cet homme comme un potentiel allié. Lui souriant tout en réfléchissant, il but une nouvelle fois à sa bouteille avant de lui répondre.
- Je suis d’accord avec toi, tout seul on ne peut pas vraiment faire bouger les montagnes. Ta récompense est plutôt cool, même si je t’avoue que, là, maintenant, j’aurai bien aimé un paquet de bonbons. Ça fait un bail que j’ai pas mangé de sucre et mon métabolisme s’en ressent légèrement. Je m’essouffle un peu rapidement !
Petite pause « je raconte ma life tahvu », pour ensuite revenir à un sujet un peu plus sérieux.
- Mais ce n’est pas le plus important. Explique moi donc pourquoi tu as rejoins, puis quitté Konoha de manière aussi brutale. Ça m’intéresse. Et tu peux parler librement, il n’y a pas âme qui vive à des dizaines de mètres à la ronde.
Croira, croira pas… ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1335
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Flash (Hiko) Mar 22 Aoû 2017 - 17:44

« Aujourd'hui ça m'aurait dérangé de faire couler le sang, demain peut-être pas. »

Dis-je en affichant un sourire sadique sur mon visage. Ceux à ma poursuite m'avaient accueillis et même s'ils étaient de la pire espèce, je leur devais bien ça. Malgré ça ils restaient tout de même des Shinobis profitant d'un système corrompu et hérétique. Donc en effet comme le petit bonhomme le soulignait si bien, il était préférable d'être à deux afin de ne pas être obligé de faire couler le sang. J'aurais très bien pu m'en sortir mais avec son aide, j'avais gagné du temps et ses facultés -que je n'avais encore pas entièrement cernées- nous avaient grandement appuyées durant cette fuite. J'étais un peu déçu lorsque Hiko m'annonça ne pas pouvoir détruire des paysages entiers, cela aurait pu être amusant au détour d'un petit affrontement.

J'avais fait un petit discours à mon partenaire afin d'amener la chose suivante : je ne comptais pas le payer pour son aide. Oui je ne l'avais pas payé avec la monnaie traditionnelle, je lui offrais plutôt mon aide qui lui servirait à coup sûr dans un futur proche ; Si bien sûr il survivait à ce monde. Avec un peu d'humour il dit regretter le manque de friandises, d'un sourire sadique je passais à un sourire amusé. L'enfant en plus d'être talentueux avait de l'humour, quel bon petit gars.

Il avait tout de même un côté un peu intrusif qui aurait pu déranger bien de mes connaissances mais aujourd'hui je lui devais bien ça. Il voulait en savoir plus sur mes derniers agissements, je n'avais donc pas assez détaillé à ses yeux. Pourquoi pas ? Cela ne me posait pas de problème de lui parler librement, après tout je pensais réellement les mots que j'allai prononcer.

«  Pas de problème Hiko je vais parler librement à la seule âme qui vive ici et puis, si tu utilises ces paroles contre moi un jour... Je te décapiterai et mettrai ta tête dans un sac de friandises, rapport au métabolisme haha. »

Je ris brièvement à mes paroles. Cet humour déguisé faisait parti de moi et même si cela n'était pas efficace avec tout le monde, cela ne me dérangeait guère.

«  Mon maître est un ancien Shinobi qui lors de sa rédemption, m'a formé et m'a appris ce qu'était réellement la nature du chakra. Les disciplines qui en découlent sont aujourd'hui utilisées à mauvais escient, bafouées par les Shinobis. Je vis donc dans le but de corriger toutes ces erreurs, un jour j’espère y arriver. »

Mon défunt maître avait passé une partie de sa vie à mes côtés, il m'avait appris de nombreuses choses. Sa vie avant moi, il la regrettait amèrement. Les actes qu'il avait commis au nom d'une cause noble et juste n'étaient en fait que des mensonges déguisés. Le vieil homme ne souhaitait pas le même futur pour moi. À l'aube de sa mort et me comparant à la justice, il m'avait demandé de mettre fin à ses jours. Il voulait être puni et j'avais accédé à sa requête.

«  Malgré mes convictions, je me suis tout de même tenté à rejoindre les miens. Quand je dis les miens, c'est en fait un clan travaillant pour Konoha. Je pensais obtenir des réponses mais je n'ai rien eu de tel. Je regrette amèrement ce choix mais ça, je te l'ai déjà dit. »

Et maintenant ? 

«  Je pense dorénavant pouvoir reprendre ma route, seul. Je te remercie pour ton aide et attends des nouvelles de toi. Je suis la plupart du temps à Yu no Kuni, je ne doute pas que tu puisses me retrouver gamin. Pense à boire de la soupe pour grandir un peu, t'es assez petit. »

Peut-être que je venais de rencontrer un bonhomme pouvant m'apporter des réponses tant attendues... peut-être pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin rang S
Messages : 66
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Flash (Hiko) Ven 25 Aoû 2017 - 10:33

Seigi était vraiment rigolo. Enfin, il l’était plutôt à son insu. Avec toutes ses tentatives pour être drôle, cela en devenait un peu gênant… Mais plutôt rigolo, avouons-le. Il affirma qu’il allait répondre à ses questions, et que si un jour Hiko venait à trahir la confiance qu’il avait placée en lui, il n’hésiterait pas à lui couper la tête pour la mettre dans un sac de friandises. Cela le fit rire, tout comme notre petit héros aux cheveux blancs qui lui répondit du tac au tac.
- Mais tu es bien conscient que si tu tentes de faire ça… C’est ta tête qui se retrouvera dans un paquet de shurikens en chocolat… Right ?
Ils se taquinaient, qu’ils étaient mignons.

Mais bref, passons sur ce moment de complicité si intense… Seigi annonçait que son ancien mentor l’avait formé lorsque lui-même était en rédemption. Intéressant, ainsi donc Seigi avait lui aussi connu le système shinobi en rejoignant son clan à Konoha. Il devait donc avoir un panel de techniques bien particulier, Hiko se demandait bien lesquelles ce pourrait être, mais il n’entra pas autant dans la confidence et préféra garder le silence.

Son interlocuteur du jour semblait déterminé à supprimer la folie shinobi. Cela fit sourire une nouvelle fois Hiko, mais cette fois ci, tristement. Ils partageaient les mêmes idéaux, le système shinobi avait perverti bon nombre de shinobis qu’Hiko considérait comme de véritables frères d’armes lors de la Grande Guerre. Mais ils avaient cédé à la tentation d’un pouvoir encore plus grand, laissant derrière eux tous les principes et les idéaux pour lesquels ils avaient combattu avec tant d’acharnement l’Empereur et de ses armées.

- Je ne peux qu’être d’accord avec toi. J’ai vu la folie que le pouvoir peut provoquer… Mais malheureusement, seul nous ne pouvons rien faire.
Hiko était loin de se douter qu’un jour plus ou moins lointain, ces deux garçons se retrouveraient sous le même drapeau… Un étendard qui avait, à leurs yeux, bien plus de signification que n’importe quel village Shinobi.
- Eh bien c’est maintenant que nos routes se séparent alors. Bonne chance pour retrouver ton chemin, évite une nouvelle fois de te mettre dans de sales draps… Je ne serai pas toujours là pour te sauver les fesses.
Un petit clin d’œil puis Hiko lui tourna alors le dos. Il ne l’avait pas sauvé, mais il aimait bien le taquiner.
- Si jamais tu veux me trouver, tu devras quant à toi chercher du côté de Shimo. C’est pas très loin de Yu, donc peut être qu’on se reverra… Qui sait, peut être qu’un jour on osera se lever face aux Tyrans de ce monde.
Quelle clairvoyance…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Flash (Hiko)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Passé & Lettres :: Flashbacks-