N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Fouler le sable brûlant. [Suzaku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Fouler le sable brûlant. [Suzaku] Ven 4 Aoû 2017 - 0:21

Frontière entre Tori et Kaze, durant la Grande Guerre,

Combattre, encore et toujours… Accompagné par une vingtaine de camarades, la troupe impériale avançait en formation serrée, les shinobis de l’Empire approchaient de la frontière de Kaze où ils connaissaient de source sûre la localisation d’un groupe de soldats Kazejin qui parvenait à utiliser le terrain pour échapper aux troupes envoyées pour les éliminer, en les massacrant au passage. Mais cette fois-ci, Yuji se joignait à l’assaut, lui et ses capacités en sensorialité devaient permettre de détruire cette menace persistante malgré le fait que la moitié de Kaze soit sous l’emprise de Kakeshuou.

Alors que le soleil se levait, les impériaux foulèrent le sable déjà brûlant du grand désert de Kaze. Entourés par un léger brouillard qui étouffait les signatures chakratique de Yuji et ses compagnons, ils pénétraient enfin sur le territoire du Vent. La troupe prit alors la direction du sud-est, à quelques kilomètres devait se trouver des pitons rocheux qui abritaient les shinobis de Kaze.

« Restez près de moi, nous sommes désormais en territoire hostile, nos ennemis peuvent nous attendre en embuscade derrière n’importe laquelle de ces dunes… » - dit le Joki.

« C’est pour ça que tu es ici Yuji, tu es nos yeux, nos oreilles et notre radar à Kazejin » - répondit un des soldats.

Yuji ne prit pas la peine de répondre. Avec une nouvelle technique futon, il fit élever du sable autour de sa brume pour la déguiser en tempête, une chose probablement banale dans ces contrées. Le Joki ne se considérait pas comme un fin tacticien, il se doutait que ce subterfuge ne pourrait pas durer longtemps contre des ennemis habitués à cette région, mais il espérait pouvoir s’avancer juste assez pour localiser les cibles et ordonner aux Bakushô de l’escouade de pulvériser la zone qu’il pointera.

Après une heure de marche et une grosse dose de chakra consommée…

La sensorialité du Joki, qui tournait à plein régime, l’alerta de plusieurs sources de chakra trop importantes pour être de simples civils. D’un signe du poing, Yuji immobilisa sa troupe et il fit signe à un Bakushô d’approcher, malgré son jeune âge, il savait comment diriger ces hommes.

« Les pitons rocheux sont à environ 600 mètres, je peux ressentir cinq présences, probablement les Kazejins. Envoyez vos bombes depuis cette position, en nous approchant trop je crains que l’on soit trop facilement repérables. »

Le maître des explosifs hocha la tête et se recula pour rejoindre ses frères de clan et préparer l’offensive. Toujours concentré sur sa sensorialité, Yuji remarqua des vacillements étranges dans les sources de chakra qu’il détectait, le phénomène se répéta de plus en plus, laissant alors comprendre à Yuji qu’il s’agissait de leurres.

Soudainement, le Joki sentit des présences apparaître autour de ses hommes, il ne savait pas comment mais il venait de mener sa troupe dans une embuscade parfaitement orchestrée.

« ATTENTION ! EMBUSCADE ! » - hurla le Joki.

D’un geste du bras il dissipa sa tornade et sa brume, des soldats de Kaze semblaient jaillir du sable autour des impériaux. Le combat fit rage immédiatement, Yuji composa des mudras et il cracha un jet de vapeur brûlant sur un premier adversaire qui se jetait sur lui, un sabre à la main.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 907
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Fouler le sable brûlant. [Suzaku] Dim 6 Aoû 2017 - 10:30

L’ennui commençait à sévèrement se faire sentir, rendant le marionnettiste intenable même parmi les siens. Profitant de son enfantine candeur, il était passé de droite à gauche, jouant de ses soigneux mensonges et pièces de théâtre pour « vendre la mèche » quant à la position d’une troupe Kazejin. Stratagème déjà utilisé avec succès tellement de fois qu’il commençait à avoir un goût fade. D’un doigt lâche, Suzaku jouait avec les phalanges d’un de ses collègues, rajoutant au pathos de la tension ambiante – mais qu’y pouvait-il ? Il avait mis en place les leurres et le piège était soigneusement préparé, sa marionnette enfouie dans le désert parmi tant d’autres shinobis alors qu’il regardait de haut. Tout allait bien se passer, cela ne faisait aucun doute pour lui. Il était là après tout n’est-ce pas ?

Souriant doucement, il commença à s’étirer calmement. Il savait que cela irritait le monde autour de lui. Sur les expressions faciales de chacun, il pouvait lire l’agacement et la colère doucement grandissante vis-à-vis de lui. Oh, que cette haine était délicate – il n’était pas stupide au point de réveiller d’inutiles tensions, et son talent inné à lire entre les débiles profonds qui l’entourait, surtout au terme du temps passé ensemble, lui permettait bien trop aisément de rester dans les gonds. Il fut d’ailleurs le premier à remarquer. Sentir l’arrivée des ennemis n’était pas sa tâche mais celle de son comparse, et l’éclat de surprise qu’il afficha l’instant d’une brève seconde suffisait à Suzaku pour comprendre. Il était tellement inutile et prévisible que c’en était dangereux en combat, mais qu’importe… Il avait la garce du désert à ses côtés.

Aisément, le brun se replaça en position de combat et augmenta discrètement la dose de Chakra émise par ses leurres – si ce n’était pas parfait, cela attirait assez l’attention pour que n’importe quelle personne non consciente de ce stratagème pense qu’ils se trouvaient au niveau de ses sceaux. N’était-ce point délice de tendre de tels pièges ? La fourberie pure et posséder un maître du Sunaton rendant calme le chakra des autres tout en recherchant l’ennemi était la combinaison parfaite. D’un geste il cessa de jouer des doigts de son collègue et se focalisa pleinement sur sa chère et tendre, enfouie dans le sable parmi les vivants. Il avait fait sa dose d’effort, laissant cette dernière ressembler au maximum à un humain masqué – le danger de son art reposant sur la surprise plus que la pure force. Oh, qu’il était délicieux à l’époque de ressentir les châtiments corporels appliqués par elle lorsqu’il faisait les erreurs de débutant qu’il ne fait plus. Oh, qu’il était fou de… Secouant doucement la tête pour se remettre dans l’ambiance, un large sourire fendit le visage du maître des marionnettes.

Rapidement, son pantin et les shinobis du sable quittèrent ce dernier pour se lancer à l’assaut de l’ennemi. Limité dans ses mouvements par sa cachette quelque peu distante, Suzaku ondulait son bassin autant que possible tandis que ses mains s’afféraient à maîtriser la chose sur le champ de combat. Son regard, augmenté par sa sensorialité, suivait avec attention, cherchant les moindres failles. Tirant tantôt à droite, tantôt à droite, son jouet vacillait entre les ennemis, poignardant, attaquant, empoisonnant – et à chaque coup porté, Suzaku jubilait de plus en plus. Telle la bougie prenant du temps à s’allumer puis brûlant de la plus vive des flammes, il entrait dans la dance du combat s’abandonnant absolument à ce doux plaisir de voir le sang ennemi couler. S’il n’était pas d’un naturel violent, il y avait quelque chose de comique à voir une vie s’arrêter si brutalement et sauvagement. De comique et suffisant fourbe pour que toute la perversion qu’il possédait jubile.

Soudain, il remarqua un jet d’acide se dirigeant vers l’un de ses alliés qui ne l’avait guère remarqué à temps. En parlant d’imbéciles profonds celui-ci était un exemple parfait… D’un geste gracieux, le maître des pantins tira sur ses fils et absorba le Ninjutsu par le biais d’un des sceaux d’aspiration présent sur la poupée, imposant sa marionnette comme adversaire pour l’enfant blanc qui se trouvait être son ennemi. L’empire n’avait vraiment aucun scrupule à engager de tels enfants dans ses histoires militaires. De geste en geste, le pantin camouflé en homme alternait frappes fatales et lancers de projectiles dans le seul but de déstabiliser et amoindrir l’attention du jeunot – même le soldat en lui n’avait pas le cœur à achever la vie d’un gamin qui n’avait certainement pas encore connu sa première fois. Il avait ce peu d’honneur.

Hélas, dans le feu du combat, il ne remarqua guère une escarmouche dont un coup perdu trancha quelques de ses fils de Chakra, laissant la moitié de pantin hémiplégique. Avec un peu d’attention, certainement qu’il serait probable de…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Fouler le sable brûlant. [Suzaku] Dim 6 Aoû 2017 - 23:56

Quand Yuji vit son offensive être absorbée par un mannequin de bois articulé, il comprit immédiatement que l’unité ennemie comprenait un marionnettiste, ce n’était pas la première fois qu’il en affrontait un mais il savait à quel point il fallait s’en méfier. Sauvé par son camarade adepte du Kugutsu, le Kazejin au sabre continue sa ruée sur le Joki…

« On se regroupe ! » - cria Yuji à ses hommes pour les canaliser et ne pas laisser l’effet de surprise briser les rangs.

Au même moment, il roula sur le côté pour esquiver l’assaut de son adversaire et il tira trois shurikens de sa manche avant de les loger directement dans le crâne de son ennemi qui préparait une nouvelle charge. Derrière lui, la troupe impériale se regroupait pour former un corps uni et organisé pour se défendre de l’embuscade Kazejin.

Pourtant, le regard de Yuji continuait de suivre la mystérieuse marionnette, il la vit alors vaciller étrangement, un comportement inhabituel pour un pantin de combat nécessitant un contrôle rigoureux, y voyant une faille importante, le Joki composa des nouveaux mudras et d’un geste du bras il propulsa une rapide lame de vent qui fusa vers les membres inertes du pantin tout en soulevant le sable sur son passage en guise de camouflage.

Le combat reprit ensuite encore plus violement, les deux camps maintenant face à face s’affrontaient férocement, des explosions, des boules de feu et divers projectiles jaillissaient de tous les côtés.

Yuji s’enfonça derrière les lignes alliées pour réfléchir à une stratégie. A nouveau concentré sur ses sens, il évalua la force de ses adversaires, il tenta alors en fonction de leur organisation de repérer le meneur, le stratège adverse qui avait orchestré une si belle embuscade.

C’est alors que le jeune ninja eut une idée, pour que la situation s’inverse et mettre l’ennemi en déroute. Avec des gestes des mains, il donna ses ordres et quelques instants après, un dôme de terre s’érigea autour des impériaux. Depuis des fentes dans la protection, des puissants jets de vapeur acide sifflèrent pour recouvrir la zone alors que depuis des ouvertures sur le sommet du dôme, des projectiles d’argile faisaient office de mortier pour bombarder tous les Kazejins.

Il fallait impérativement récupérer le contrôle de la situation.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 907
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Fouler le sable brûlant. [Suzaku] Jeu 10 Aoû 2017 - 18:01

Suzaku soupira à la rupture du lien avec son pantin et usa de ce qui lui restait de son stratagème pour rétablir une connexion suffisante à une maîtrise parfaite du jouet. Ce ne fût que quelques secondes de réorganisation mais le blanc enfant avait déjà réussi à prendre la fuite… Ou plutôt un repli stratégique à en voir la réorganisation exceptionnelle des troupes de l’Empire. Un énorme sourire traversa le visage du maître des pantins : non seulement il affrontait un enfant mais qui plus est c’était ce dernier qui était à la charge de la troupe ennemie. Oh qu’il rêvait brusquement de voir le visage de ce dernier se décomposer alors qu’il se retrouverait seul survivant dans une marre d’entrailles humaines impérialistes. Cette brève seconde de rupture était tout ce que demandait le sunajin et son nouvel objectif.

Rapidement, le dôme s’érigea de façon absolue, réelle forteresse armée de l’Empire – et stratégie tout bonnement stupide, dictée par un enfant, mais suffisante pour accorder une seconde d’hésitation aux sunajins, arrachant une exclamation exaspérée au brun qui activa son oreillette.

« Un dôme de terre vous bloque, sérieusement ? Vous êtes des putains de Sunajins avec des putains de Kawaguchis dans vos putains de rangs. Pour une fois qu’on vous demande de secouer votre machin pour prouver que vous avez le plus gros ce n’est pas le moment d’hésiter ! »

Se levant de façon ostentatoire pendant son discours pour poser ses mains le long de ses hanches dans un geste d’exaspération renforcée, il soupira pour terminer sa phrase avant de s’affaler à nouveau dans la cachette dans laquelle il résidait. A en voir le talent des impérialistes, les séparer de l’enfant était la façon la plus simple de tous les égorger comme les porcs à l’abattoir qu’ils étaient. Après, il ne serait que question de décider du sort du gamin et le replonger dans l’étang de membres, mort ou vif.

Tandis que les siens s’activaient enfin, bouchant d’un côté chacun des orifices du dôme avec d’importantes quantités de sable tandis que de l’autre s’attaquant directement aux membres adverses depuis le sable au plancher, localisant à l’aveugle à l’aide de sensorialité basique l’appui sur ce dernier… Suzaku invoqua son deuxième pantin dans un rire léger puis déposa un doux baiser sur l’imposant insecte avant de lui donner une petite tape sur le derrière, comme s’il s’agissait d’un réel animal. De quelques mouvements de doigts, la créature se dirigeait déjà vers le dôme. Le Futon des Sunajin, associé aux bouchons de sable, ayant fait l’affaire de la brume vulgaire, d’autres s’affairèrent à briser le dôme par le biais de sceaux explosifs disposés çà et là.

Et dès que les premières explosions retentirent, l’araignée se jeta sans la moindre estime ni la moindre relâche dans le champ de combat, cherchant à imposer son poison paralysant à l’enfant trop stupide pour comprendre que jouer avec le désert en plein milieu de ce dernier n’était pas la bonne chose à faire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Fouler le sable brûlant. [Suzaku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Passé & Lettres :: Flashbacks-