N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Gusha fais le ménage... ou pas!! [Misssion rang D]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 124
Rang : B

Message(#) Sujet: Gusha fais le ménage... ou pas!! [Misssion rang D] Sam 5 Aoû 2017 - 12:18

Entité au contrôle: Gusha

Dieu ne l'aimait pas, sans doute parce qu'il n'avait jamais vraiment cru en lui. Parfois Gusha se sentait maudit, comme si la poisse planait au-dessus de sa tête attendant la moindre occasion pour le frapper. Tel un oiseau s'apprêtant à chier sur sa tête, aujourd'hui c'est un petit cailloux qui vint le frapper sur la joue. Rapidement ce petit bout de roche se transforma en un bout de papier. Cela ne voulait dire qu'une chose pour notre jeune ninja, une mission. Ho qu'est ce qu'il détestait ça. Bien entendu il avait toujours l'espoir d'être envoyé dans une mission importante où la baston serait bien présente.

Il cria de douleur comme si on venait de lui poignarder le cœur, les quelques phrases de ce bout de papier avaient eu sur lui l'effet d'une bombe. Sans doute aurait il préféré recevoir une vraie bombe d'un Bakusho dans la tête plutôt que d'effectuer ce genre de tâche ingrate. Il maudissait déjà celui qui s'amusait à donner ce genre de corvée, soyez sûr qu'un jour il le trouvera...

Gusha ne voulait pas, même pour tout l'or du monde il ne ferait une activité si chiante et dénigrante pour un ninja. Marchant d'un pas déterminé vers le bureau du Tsuchikage, il allait clairement lui dire ce qu'il pensait. Sa rage ne pouvait être contenue et ce fainéant de chef en ferait les frais. Une fois devant sa porte il attrapa la poignée pour l'ouvrir, pas besoin de frapper, ça ne servait à rien. Forçant à plusieurs reprises, il comprit que celle-ci était fermée et qu'aucune réclamation n'allait pouvoir être effectué aujourd'hui. Frappant violemment la porte avec son pied, il défonça la partie inférieure et partie sans même s'en rendre compte.

Il avait rendez-vous dans les bas quartiers, sûrement pour qu'on lui donne le matériel nécessaire. En colère d'être l'entité présente à ce moment-là, il savait pertinement qu'aucun changement n'était possible surtout avec autant de colère déjà présent dans son esprit. Il était l'entité parfaite pour canaliser ce genre de rage. Arrivant vers ce qui ressemblait à une fontaine, il y avait tout autour des petits gamins qui discutaient. Des sacs poubelles, des seaux d'eau et de quoi nettoyer des murs, tous avaient les outils idéals pour ce genre de tâche. Un grand sourire s'afficha alors sur son visage, le même sourire que peut avoir un pédophile qui regarde des enfants. Bien évidemment ce n'est pas à cela que pensait notre dingue de service, mais une chose bien plus intéressante. S'affirmant comme le chef, il allait prendre un malin plaisir à commander ces petits soldats.

« Fermez là bande de microbe !! Vous êtes ici pour nettoyer toute la ville pas pour discuter entre vous !! Vous êtes mes pions jusqu'à ce que ce village soit propre, n'essayez même pas de déserter de votre poste ou le retour de bâton sera violent !! »

Comptant rapidement le groupe d'aspirant qui se trouvait devant lui, il trouvait quand même cela très léger pour nettoyer tout un village. Pas de souci, les bas quartiers allaient nettoyer, pour ce qui était des quartiers militaires, ils feraient le ménage eux-mêmes. Hors de question de rendre propre leurs locaux alors qu'ils se prennent pour l'élite où je ne sais quoi. Si élite il y avait, c'était moi et personne d'autre.

« Allez magnez-vous bordel !! On va pas y passer toute la journée non plus !!! »

Les aspirants présents partirent en courant, apeurés par la violence des mots de Gusha. Pendant ce temps-là, il n'était pas question de rester à rien faire pour le nouveau chef de nettoyage. Passant dans les rues pour voir si ces petits soldats travaillent bien, il n'hésitait pas à leur crier dessus pour les motiver. Pas sûr que ça soit une solution efficace mais Gusha devait passer ces nerfs et les petits microbes étaient les seuls présents. Quel dommage pour eux...

Les heures passaient et le ménage avançait bien. Les déchets dans les poubelles, les rues lavés avec les seaux d'eau et les murs sales retrouvaient leurs couleurs de base. Un travail merveilleux mené d'une main de maître, tout le mérite revenait évidemment à Gusha qui savait motiver ces aspirants pour fournir un travail impeccable.

Une fois le travail terminé, Gusha eu besoin de faire un dernier discours pour les remerciers du travail fournis.

« Bien joué les microbes !! Vous avez mis presque une journée entière pour nettoyer une partie du village !! Je vais aller faire mon rapport, si jamais je me fais engueulé à cause de vous, je viens vous égorger durant votre sommeil c'est clair !!! »

Criant comme des chiots terrorisés, ils partirent en courant dans toutes les directions possibles. Des vrais mauviettes ces petits cailloux d'Iwa, on ne peut vraiment plus compter sur eux. La journée avait été longue et épuisante pour le genin qui partie dans le premier bar qu'il trouva pour se désaltérer. Le rapport attendra demain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 1965
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Gusha fais le ménage... ou pas!! [Misssion rang D] Sam 5 Aoû 2017 - 22:41

Il ignorait comment les Jisetsu qui avaient bâti et vécu dans cette citadelle pendant des siècles et des siècles avaient pu éviter de mourir d'ennui à force de parcourir de long en larges ces couloirs interminables. L'architecture était propre, les agencements utiles, et il se dégageait de l'ensemble, en dépit des petites modifications apportées sous l'ère impériale, un sentiment d'unité. Pour autant, se déplacer à l'intérieur à longueur de temps, pour s'occuper de mondanités ou de tâches moins intéressantes encore, avait de quoi fatiguer le plus vif des esprits. Les portails, se dit tout à coup Ryûga, tandis qu'il prenait le tournant de gauche. Les Jisetsu pouvaient évidemment compter sur leurs portails, pour se déplacer dans la Citadelle en un rien de temps. L'Ombre de la Roche se demanda comment il avait pu oublier un tel détail, ou bien si il l'avait seulement oublié en premier lieu tout court. Son esprit était-il à ce point en manque de stimulation qu'il lui fallait sciemment oublier des informations pour se faire le plaisir de reconstituer le cheminement qui y menait ? Si tel était le cas, c'était un manque cruel d'optimisation de son temps.

Le Samui aux cheveux de feu détestait perdre son temps. Un trait de caractère qui l'avait suivi à travers l'adolescence, pendant toute la maturation de son esprit et pendant les innombrables batailles qu'il avait mené, avec et contre l'Empire. S'occuper, s'occuper de façon utile, toujours rebondir et rebondir encore sur la moindre bribe d'information pour en extraire tout le jus substantifique et en tirer avantage, contrôle ou plaisir. Ou encore mieux, les trois à la fois. Fort de sa détermination renouvelée en une poignée de secondes, le temps qu'il lui fallait pour couvrir la distance restante avec son bureau officiel, Ryûga stoppa net. Son attention fut immédiatement attirée par un « détail » assez troublant, là sur le bas de la porte qui menait à son office. De part et d'autre, les deux soldats roulaient des yeux sans ciller, regardant tour à tour l'enfoncement très peu esthétique et leur Tsuchikage. Ce dernier, sans trahir une quelconque émotion, se dirigea vers la porte.

« … ?

- Tsuchikage-sama. Un... jeune homme brun, une tête de mort tatouée sur l'épaule, est arrivé, l'air furieux. Il a essayé d'ouvrir sans rien demander à personne et, constatant le verrouillage, s'est en allé... Après avoir frappé la porte du pied.

- Vous êtes ensuite restés à votre poste.

- O-Oui, c'était... C'est la mission que l'on nous a assigné... !

- Parfait. Disposez un moment, je vous prie. »

Sans un mot de plus, les deux gardes saluèrent et remontèrent le couloir. Il n'était pas dans leur prérogative de questionner un ordre direct. Il était en revanche de leur devoir de toujours veiller à oeuvrer pour la sécurité de la Citadelle, ce à quoi ils s'employèrent en adoptant un circuit de ronde autours du palais. Ryûga, pendant ce temps, se rapprochait de la porte.

« Tu peux le sentir ? »

Un bref tressautement sous son épais kimono de fonction lui confirma que la trace olfactive du tatoué était encore vivace autours d'eux, et qu'elle était dûment « enregistrée ». Faisant demi-tour dans le couloir, Ryûga se mit en route.

Quelques minutes plus tard, le voilà qui se trouvait à l'orée des bas quartiers, un niveau qu'il n'appréciait guère fréquenter mais où il se rendait malgré tout régulièrement pour la bonne mesure populaire et pour honorer des rendez-vous plus officieux. Là, presque incognito au milieu de la foule, son attention fut attirée vers un bar où son acolyte venait de lui indiquer la dernière source connue de l'odeur captée plus tôt. Difficile de faire davantage dans le détail, étant donnée la concentration d'odeurs différentes qui se croisaient ici, mais le plus dur était fait. Sans hésiter une seconde, et ce en dépit du fossé social qui le séparait de toutes les personnes qui l'entouraient, il entra dans le bar. Sans grande peine, après avoir balayé l'assistance du regard, il repéra celui qui lui avait été décrit par ses hommes. Il s'en rapprocha, droit comme un -i-, ses mains camouflées sous son épais kimono.

« Bonsoir. Vous avez un problème avec les portes, soldat ? Ou peut-être avec moi ? »

Détaillant du regard une chaise vide postée en face du délinquant pas si juvénile, Ryûga passa rapidement son bras camouflé par le tissu au dessus afin d'y former une mince pellicule glacée qui éviterait qu'il ne salisse ses vêtement en s'asseyant, puis s'y installa.

« Je ne sais pas ce que vous espériez en manquant à ce point de self-control. Mais vous ne l'obtiendrez certainement pas. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 124
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Gusha fais le ménage... ou pas!! [Misssion rang D] Dim 6 Aoû 2017 - 10:11

Déguster un bon verre en ne pensant à rien, voilà comme devait se terminer chaque journée d'un ninja. Toujours en vadrouille à gauche à droite, ce n'était pas humain de ne jamais profiter, d'être constamment en mission et concentré sur un objectif précis. Gusha avait plusieurs plaisirs mais tous n'étaient pas autorisés dans le village, voilà pourquoi se désaltérer restait son moyen le plus simple pour se calmer. Mais voilà qu'entre deux gorgées un homme en kimono vint lui adresser la parole, tournant alors la tête pour connaître le visage de ce gêneur, il fut stupéfait de voir qu'il s'agissait du Tsuchikage en personne. Il prit place en face du genin et avec un air sérieux lui fit comprendre que son acte ne le mènerait à rien.

Tout se passa rapidement dans sa tête, absolument pas préparé à rencontrer le Tsuchikage, Gusha semblait déstabiliser. La remarque devait être faite car c'était une situation inédit pour lui qui cherchait toujours à avoir le contrôle peut importe la situation. Après quelques secondes de réflexion, il comprit que son coup de pied avait du abîmer la porte de son bureau. Mais de là à se déplacer en personne. Une occasion comme celle-ci ne se représenterait pas de si tôt, avoir un entretien en tête-à-tête avec le chef du village, que demander de plus quand on possède des ambitions comme Gusha. Il prit alors la parole avec un aplomb bien plus modéré qu'à ces habitudes.

« Tsuchikage... Bonsoir... Je suis surpris de vous voir débarquer ici en personne, qu'on vienne me chercher pour un sermon je l'aurais sans doute compris, mais que vous-même vous soyez là... Enfin, puisque vous êtes ici, j'aimerais en profiter pour vous parler de plusieurs choses. »

Gusha avait du mal à trouver ces mots, il avait en réalité tellement de choses à lui dire, mais porter offense à son chef une nouvelle fois le pénaliserait grandement. Calme comme il l'était rarement, un changement d'entité eu lieu à la table. Se tenant alors la tête comme un mal de crâne horrible, il ne fallut que quelques secondes pour que Kenjin soit au commande de son corps. Un choc comme celui-ci ne pouvait mener qu'à ce genre de changement, Gusha n'étant pas fait pour supporter une telle pression. Regardant de nouveau son chef, c'est avec beaucoup de rapidité que le genin se leva de sa chaise, retira son chapeau de la main droite et se plia tout en présentant ces excuses.

« Je vous demande pardon Tsuchikage, sachez que je n'ai jamais voulu porter atteinte à votre autorité ou bien vous manquez de respect. »

Kenjin était à présent maître de son corps mais il n'était pas pour autant tirer d'affaire. Le Tsuchikage ne pouvait pas être au courant de sa maladie, sans doute cela ne changerait rien à sa future sentence, mais en tant qu'honnête homme il se devait de lever les doutes pour ne pas passer pour un dingue. Levant de nouveau la tête, il posa son couvre chef sur la table en guise de politesse montrant ainsi son respect.

« Si vous avez quelques minutes à m'accorder, je pourrais vous expliquer pourquoi votre porte à subit quelques dommages. Croyez-moi quand je vous dis que tout ceci n'est qu'un malentendu... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 1965
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Gusha fais le ménage... ou pas!! [Misssion rang D] Dim 6 Aoû 2017 - 16:33

Derrière le comptoir du bar, le tenancier s'agitait. Cherchant nerveusement dans ses étalages une bouteille en particulier, il manqua de peu de la laisser glisser entre ses doigts, évitant de justesse de répandre tout le précieux contenu sur le sol. Comme rassuré d'avoir déniché la bouteille et de l'avoir posé sur son comptoir sans l'avoir endommagée, il approcha rapidement un verre qu'il saisit avec déférence et tout en fixant Ryûga, passa de l'autre côté du comptoir pour se diriger vers la table où étaient installés le Tsuchikage et son interlocuteur. Ce dernier, tendu mais pas dégonflé pour autant, semblait vouloir profiter de la présence du chef des armées pour lui faire savoir son sentiments sur deux ou trois choses. Soulevant légèrement un sourcil devant un tel manquement aux usages et aux politesses qui avaient cours d'ordinaire, Ryûga se dit que certainement, sa présence ici devait avoir d'elle-même stimulé ce genre de comportement.

Sans jeter un œil au barman, qui posait le verre sur la table devant lui pour y déverser avec précision le breuvage récupéré plus tôt, le Tsuchikage dévisagea le dénommé Kenjin, qui n'avait pas pris soin de s'identifier. Le tenancier, son devoir accompli, s'en retourna derrière son comptoir, tandis que Ryûga attrapait entre deux doigts le verre rempli. Le buvant d'une traite, il arqua un sourcil lorsque son interlocuteur changea d'attitude, plaquant sèchement le cul du verre sur la table. Finalement, le voilà qui faisait preuve d'un minimum de courtoisie et d'étiquette, un comportement étrange, presque lunatique, qui tranchait nettement avec les informations récoltées jusqu'ici à son sujet. Détériorer une porte, aller se saouler dans un bar, laisser planer des revendications... pour finalement se cacher derrière un « malentendu » ? Soit ce Suzurane était fou, soit il n'avait pas pu supporter la pression liée à la présence du Tsuchikage et avait décidé subitement de changer son fusil d'épaule.

« Je ne vois pas où est le malentendu, soldat. Peu importe qui vous êtes -puisque vous négligez de toute façon de vous identifier à votre plus haut supérieur-, vous demeurez un shinobi de la Roche. En cette qualité, vous avez manqué à vos devoirs en détériorant un bien public, dans une section de la Citadelle où vous n'aviez nul droit de circuler. C'est la première fois que j'entends parler de vous, par chance. Votre peine ne durera donc que quelques jours, dit-il sèchement tout en se relevant de toute sa hauteur.

Le seul choix qui vous reste à faire dans l'immédiat est celui de vous rendre vous-même au camp de travail du pénitencier, ou de contester votre peine. Aucun fait ne pouvant être contesté, je vous suggère de privilégier la première option. Le peu de temps que j'ai déjà investi pour faire porter sur vous le poids de vos actes arrive à son terme. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 124
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Gusha fais le ménage... ou pas!! [Misssion rang D] Dim 6 Aoû 2017 - 19:18

Un shinobis important se mesure à son rang, son chakra, ces techniques et parfois aussi ces vêtements. Ici, en présence de l'homme le plus puissant du village, c'est son aura elle-même qui faisait trembler les murs. Le serveur semblait lui aussi impressionné de servir un ninja tel que lui, sans doute que cet homme ne venait pas tous les jours ici. J'avais fait déplacé l'homme le plus important du village pour une vulgaire histoire de porte, voilà une belle façon de me faire connaître. J'avais honte de moi, honte de posséder ce démon incontrôlable en moi. J'allais devoir régler les choses avec lui quand je le pourrais pour éviter à tout prix ce genre de désagrément.

La discussion fut rapide et sérieuse. Il me répéta mes fautes et la sanction qui allait avec. Quelques jours à travailler au pénitencier avec les pires raclures de ce village. Je le méritais, voilà pourquoi j'acquiesçais simplement sans rien contester. On dit souvent que l'on doit apprendre de ces erreurs, mais je n'étais pas réellement responsable de ces problèmes. Je n'étais pas non plus responsable de ma maladie. Malgré cela, je ne pouvais aller contester une décision même du Tsuchikage sous peine de me faire radier du groupe militaire. Je n'avais qu'à faire quelques jours de boulot et voilà, ce n'était pas si difficile à accepter.

« Comme vous l'avez si bien dit, je vais choisir la première option. J'irais dès demain matin au niveau du pénitencier pour commencer à effectuer ma sentence. Dans la précipitation, j'ai oublié de me présenter en effet. Suzurane Kenjin, genin d'Iwa.»

Je voyais bien que mon comportement l'avais dérangé. Si un genin comme moi pouvait éclater sa porte sans recevoir de pénalité, où allait le monde. Comment le Tsuchikage pouvait-il espérer être respecté si les ninjas les plus bas gradés du village pouvait faire la loi ? J'étais complètement en tord, voilà pourquoi je m'excusais de nouveau.

« Je vous fais de nouveau mes excuses pour la gêne occasionnée et pour cette perte de temps qui, je sais, est très précieux pour quelqu'un de votre rang. Soyez sûr que je ferais mon possible pour que vous n'ayez plus à vous déplacer pour ce genre de problème. »

Ne sachant pas vraiment si je devais disparaître sur-le-champ ou bien attendre que lui s'en aille, je m'assis de nouveau. Je n'avais pas encore fini mon verre, je préférais le savourer et réfléchir à un moyen pour que Gusha se calme durant quelques temps. Moi qui désirais passer rapidement chuunin, je voyais déjà ce rang me passer sous le nez pour encore quelques temps. Je devais attendre que Reyo soit au contrôle pour pouvoir parler à Gusha, c'était le seul moment où j'en avais la possibilité. Perdu dans mes pensées, je ne savais plus si le Tsuchikage était encore là où pas, la tête baissée, j'étais à la fois triste et gêné de ce qui venait de se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 1965
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Gusha fais le ménage... ou pas!! [Misssion rang D] Lun 7 Aoû 2017 - 0:37

Sous les yeux inquisiteurs de Ryûga, le jeune Suzurane accepta de se plier à son jugement. Dans la continuité de son revirement un peu plus tôt, il s'était fait plus raisonnable et docile, presque trop pour un membre du clan aux tatouages runiques, qui étaient plutôt réputés, justement, pour leur sang chaud et leurs pulsions à assouvissement souverain. L'Ombre de la Roche avait déjà combattu au côté de Suzurane, pendant la Grande Guerre, et avait été un témoin de première main de leurs prouesses inégalées au cœur de la mêlée, mais avec leurs qualités venaient une quantité non négligeables de défauts, dont celui de faire passer leurs soit-disant principes de vie avant toute autre chose. C'était pour canaliser et contrôler, autant que faire se peut, ces « à côtés » plutôt gênants qu'il avait été décidé de donner une place de choix au Suzurane au Conseil des Armées, décision qu'avait avalisé Ryûga. Et si dans l'absolu les déboires qu'il était amené à rencontrer avec ce clan singulier se limitaient à l'avenir à ce genre de délinquance inutile, il pourrait en réalité s'estimer heureux. Son instinct lui soufflait toutefois que ce serait loin d'être le cas.

Kenjin, c'était le nom du jeune homme qu'il était venu affliger d'une peine au pénitencier, renouvela ses excuses face au chef des armées, se confondant toujours plus en politesses apparemment sincères. Le Samui ne savait trop que dire vis-à-vis de ce changement soudain : c'était l'une de ces situations où insinuer que son interlocuteur se payait votre tête pouvait simplement mettre en lumière votre propre manque de confiance en vous, ce que savait pertinemment Ryûga. Ce dernier n'était toutefois pas assez intrigué par ce revirement pour poser la moindre question superflue et, en observant le Suzurane qui se rasseyait, entreprit de retrousser légèrement sa manche droite.

« Kenjin du clan Suzurane. Ne manquez plus à vos devoirs, vous pourriez amèrement le regretter. Je laisserai une note vous concernant. Si vous ne vous présentez pas de vous-même demain, vous en subirez les rudes conséquences. »

D'un mouvement vif et ample, le Tsuchikage fit passer son large kimono au dessus de la chaise qu'il avait occupé plus tôt et commença à marcher vers la sortie du bar, non sans attirer quelques regards intrigués de plus. Cette affaire ne lui avait pris qu'une poignée de minutes, mais il avait déjà l'impression d'avoir gaspillé une grande partie de sa soirée. La vérité, toutefois, était que ce genre d'intervention était on ne peut plus nécessaire, selon lui du moins. D'autres auraient certainement délégué, laissé la garde régulière aller récupérer le délinquant pour l'escorter directement en cabane, mais pas lui. Ryûga ne connaissait que trop bien l'importance du paraître. De l'aura. Ce Kenjin n'avait pas été le seul à le voir, dans ce bar, et aux alentours de ce dernier. Tous avaient vu la fermeté et la justesse de son intervention : à leurs yeux à tous, le Tsuchikage était bien réel, et inspirait le respect. L'Ombre de la Roche n'avait que faire du respect pour le respect. Son égo ne s'en trouvait ni mieux ni moins bien lorsque l'on lui en témoignait. Mais le respect était la base de la discipline militaire, maîtresse entre ces murs, cette même discipline qui leur permettrait de surmonter tous les obstacles si ils s'y tenaient... et si ils suivaient les ordres. Ses ordres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Gusha fais le ménage... ou pas!! [Misssion rang D]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays de la Terre :: Iwagakure no Satô :: Bas quartiers-