N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Jour de mémoire [PV Kioshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 721
Rang : A

Message(#) Sujet: Jour de mémoire [PV Kioshi] Sam 5 Aoû 2017 - 12:57

Nous l'avions perdu. Papa était mort. Il avait perdu la vie lors d'une embuscade tendue par des forces de l'Empire tandis que nous essayions justement de nous éloigner des combats en traversant Ame no Kuni. Nous avions eu tord, il s'était trompé. Au final, peut-être aurions nous été plus en sécurité en restant auprès de notre clan tout entier. J'y repensais souvent, je m'imaginais d'autres choix et des finalités différentes à chacun d'eux. Dans le meilleur des cas, père était en vie. Mais au final à quoi bon y repenser à chaque fois ? Rien n'allait changer.
Pour calmer ma rage, j'avais déjà combattu assez des forces de l'empire il y a six ans. Kioshi m'y avait accompagné pour me protéger. Aujourd'hui, je considérais que j'avais assez vengé sa mort. Il ne restait que l'amertume de l'avoir perdu. Son souvenir était présent chaque jour et il vivait encore dans nos esprits.

Ce jour ne marquait pas l'anniversaire de sa mort, cette date fatidique. Non, c'était plus positif. Aujourd'hui était le jour de son anniversaire. Il aurait eu 54 ans. Ses cheveux blonds auraient commencé à se ternir et à s'agrémenter de mèches grises, sa barbe naissante aussi. Des rides auraient trouvé leur place sur son visage. Mais malgré l'âge il serait resté lui-même. Et surtout : notre père.

C'est pourquoi nous décidions avec Kioshi d'aller nous recueillir sur sa tombe dès le lever du soleil. Nonoshi, notre mère, décida de ne pas nous accompagner. Elle voulait y aller seule, plus tard. C'était son souhait et je le respectais. Elle pouvait bien s'octroyer un moment de complicité avec papa pour lui chuchoter quelques mots ou pensées, même sur sa tombe.
Il y a six ans, c'est dans le désert que nous avions enterré notre père. Aux abords d'une petite oasis comme il y en avait d'autres. Un endroit sans plus de charme que ça. C'était là son cimetière. Et même quand le désert engloutira la végétation, il y restera, dans son cercueil de verre. Kioshi et moi connaissions par coeur l'emplacement de cet endroit. Il ne nous fallait aucune carte pour nous y rendre depuis le temps que nous faisions l'aller-retour de temps à autre.

- Tu crois que nous respecterons ce rituel à chaque fois ? Chaque année ?demandai-je peu avant notre arrivée.

En effet je me posais la question. Cela ne faisait que six ans, mais le ferions nous encore dans dix ans ? Moi-même j'aimerais bien, mais nous ne pouvions pas prévoir. Malgré ça j'étais sûr que son souvenir ne s'en irait jamais de mes entrailles.

En arrivant je ressentis comme un frisson, une légère vague d'émotion. Comme si les yeux de papa se rivaient sur nous quand nous foulions le sol de ce lieu. M'approchant jusqu'à la tombe, je vis la stèle de pierre avec son nom gravé dessus. "Yamada Arashi". Je restai silencieux. Se recueillir commençait par le silence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1884
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Jour de mémoire [PV Kioshi] Lun 7 Aoû 2017 - 3:45

    Notre père. L’ancien gardien de la famille. Il avait fait ce qu’il avait cru bon pour nous. Pour nous protéger. Finalement, il y était parvenu : nous étions encore en vie, sa femme et ses enfants. Mais dans le même temps, il avait échoué, car il avait dérobé une part de notre bonheur en se sacrifiant pour nous. Et dorénavant, c’était à moi qu’incombait cette lourde tâche de gardien.

    Tetsui était plutôt un vengeur. Ce fut sa façon de faire son deuil également. Se sentait-il mieux depuis la chute de l’Empire ? Pas forcément. Mais son humeur semblait s’être améliorée depuis que nous avions rejoint Suna. La fin de l’Empire avait laissé un vide à la place de sa vengeance. Suna était l’opportunité de placer son énergie ailleurs, dans un autre réceptacle. Plus saint cette fois. Sans doute moins dangereux aussi ?

    Mon frère me demanda si ce rituel allait continuer. J’ignorais ce dont il craignait le plus : oublier notre père ou que l’on se sépare et donc que nous n’accomplissions plus ce pèlerinage ? Dans le doute, je lui répondis par un sourire et l’une des plus célèbres citations Yamada :

    « Le Soleil continue bien de se lever jour après jour. »

    Inlassablement, la marque de l’inébranlable volonté tout en rappelant qu’il n’y a pas de fin mais toujours un lendemain. Puis vint le silence. Chacun de nous deux adressions notre prière à père sans déranger l’autre, sans un regard en coin. Un petit instant privilégié, de tranquillité, avant que nous ne nous tournions l’un face à l’autre.

    « Tu es prêt pour la suite ? »

    Comme chaque année, nous étions là pour montrer à notre père à quel point nous avions progressés. Pour lui montrer que la famille était entre de bonnes mains et qu’il n’avait aucune inquiétude à avoir. Pour lui montrer que nous étions encore en vie surtout, et que nous lui étions reconnaissants pour tout ce qu’il avait fait pour nous. Pour lui montrer que nous continuions d’avancer. Comme il l’aurait souhaité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 721
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Jour de mémoire [PV Kioshi] Mar 8 Aoû 2017 - 19:31

Pour être honnête je fus à moitié décontenancé par la réponse de Kioshi à ma question. Il utilisa un vieux dicton de notre clan qui imageait le soleil continuant de se lever jour après jour. Pour situer, on disait aussi parfois qu'il y avait plusieurs soleils, c'est-a-dire plusieurs Yamada sur cette terre. En faites, mon frère essayait simplement de dire que nous pourrions toujours revenir ici. Il y avait toujours une suite, non une fin, et je lui répondis par un silence approbateur.

Le silence vint.
Comme si je passais un moment de simplicité et de proximité avec papa, je lui adressais mes pensées les plus chères. Au début, toujours le souhait de sa présence à nos côtés. Puis l'amour que je lui portais. Et enfin la vie, car nous étions ses deux fils et qu'il n'avait pas à s'inquiéter pour nous. En réalité je ne savais pas de quoi ma vie serait fait, mais je savais qu'avec Kioshi on se protégerait du mieux qu'on pouvait.
Le silence prit fin. Une dernière pensée me vint pour lui souhaiter un bon anniversaire malgré tout. Puis je me retrouvais face à mon frère dans cet instant de paix qui me demandait si j'étais prêt pour la suite. Kioshi agissait comme le gardien qu'il était devenu auprès de moi.

- Je pense oui.

Je marquais un léger silence. On entendit le vent souffler harmonieusement, tandis que le soleil terminait de se lever.

- Je suis prêt à me lever chaque jour qui va suivre celui-ci en tout cas. Et puis... on verra bien la suite. Et toi ? Tu en penses quoi ?


Ma question était ouverte, c'était fait exprès. Ainsi Kioshi pourrait rebondir comme il le souhaitait, parler de lui, de nous, de la famille, ou même de l'état actuel du monde. Nous, nous étions là et notre clan était domicilié à Suna. Le monde se remettait de l'ancienne domination de l'Empire. Les nations et les shinobis groupés s'organisaient de jour en jour pour faire progresser les choses. Mais on ne savait quelle direction tout ça allait prendre. Ni quelles seraient les relations de demain avec nos voisins. Au final, c'était beaucoup d'incertitude. Cela expliquait aussi ma réponse vague sur la suite. Il nous fallait nous préparer pour la suite, quelle qu'elle soit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1884
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Jour de mémoire [PV Kioshi] Mer 9 Aoû 2017 - 0:50

    « Prêt ? »

    Une bien étrange question, et pourtant si claire.

    « Je ne suis pas prêt. Et pourtant, je me lèverais également. Le soleil est-il prêt à voir tout ce qui se passe sur cette terre ? Je ne pense pas. Sinon il serait venu lui-même, au lieu de nous envoyer nous. Père était-il prêt lorsqu’il périt ce fameux jour à Ame ? Je ne pense pas non plus : il avait encore tant de projets, et il devait mettre sa famille à l’abri. Pourtant, et le soleil et notre père ont continué, sans se retourner. Pas un regard en arrière, ils assumèrent leur destin. »

    Arrivera-t-on à en faire de même, le jour venu ?

    « Et toi, que penses-tu des Ketsueki ? »

    Après tout, ils étaient ceux qui nous ont forcés à fuir le pays, à traverser Ame, à perdre notre père. Quelque part, ils étaient coupables de sa mort. Et c’était justement une Ketsueki qui nous dirigeait à présent. Que pensait mon frère à ce sujet, lui qui s’était lancé dans une guerre contre l’Empire dans l’unique but de venger notre père ? Acceptait-il réellement cette situation ? Ketsueki Yami… Je lui avais enseigné l’art de la médecine, mais je n’avais jamais imaginé qu’elle détiendrait un rôle si important par la suite. Se souvenait-elle seulement de moi ?

    Je m’éloignais de quelques pas de mon frère et de la sépulture, leur faisant toujours face malgré tout.

    « Nous sommes des Yamada : nous nous devons de briller en toute circonstance. Alors je te laisse débuter : montre à père à quel point tu peux illuminer à présent. »

    Il n’y avait aucune énigme à travers mes propos. Nous étions dans un désert certes, mais nous représentions le soleil. Pour être à la hauteur, Tetsui devra donc faire mieux que la chaleur environnante. Mais je ne me faisais pas de souci pour lui : il n’aurait pas survécu à la guerre contre l’Empire s’il n’était pas prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 721
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Jour de mémoire [PV Kioshi] Ven 11 Aoû 2017 - 19:49


Kioshi jouait la franchise avec moi. Il disait n'être pas prêt pour la suite. Tout comme moi donc, mais il se lèverait aussi chaque jour. Je compris le rapport qu'il fit entre ça et le Soleil, ou encore notre père, autrement dit qu'il était rare d'être prêt à quelque chose, de voir le futur arriver. Assumer son destin était donc la marche à suivre ? Pour ma part je ne croyais pas en cette chose.

" Tu sais très bien ce que je pense du destin Kioshi. Mais je vois ce que tu veux dire. "
dis-je simplement.

C'est alors qu'il me demanda ce que je pensais des Kestsueki. Ceux-là même qui avaient forcé notre clan à les rejoindre face aux Kawaguchi. Ceux qui, indirectement, étaient fautifs pour la mort de notre père en ayant causé ce qui avait fait fuir notre famille vers Ame no Kuni. L'ironie était que nous étions aujourd'hui dirigés par une Ketsueki.

" Les Ketsueki sont dangereux et calculateurs. Ils aiment le pouvoir, le sang et la domination. N'est-ce pas vrai ? Mais j'ai déjà semé ma rage et ma colère contre l'Empire, je n'ai pas envie de recommencer. J'ai d'autres chats à fouetter... Et toi ? Sérieusement. "

Je lui retournais la question parce que son avis m'intéressait. Je savais qui plus est qu'il avait enseigné à celle qui était devenue seigneur du pays du Vent.
Ce n'est qu'après sa réponse que nous passions à quelque chose d'autre. Briller en toute circonstance car nous étions Yamada. Kioshi entendait par là que nous pouvions débuter un entraînement sur le lieu de repos de notre père. Il voulait que je lui montre ce que je pouvais faire, à quel point je pouvais briller. Bien que briller ne m'intéressait pas vraiment car que signifiait le regard des autres ?

" Là maintenant ? Ok, écartons-nous de la tombe de papa alors. "
lui souriais-je.

Ce que je fis donc, me déplaçant plus à l'écart d'un pas léger.
Je me retournai, regardai en direction du lointain puis de Kioshi à nouveau. Mes pupilles s'activèrent, changeant la couleur de mes yeux, réveillant mon pouvoir héréditaire. Se faisant, je commençais à faire monter la température alentours. On voyait progressivement les fluctuations de l'air qui chauffait, telles de petites impressions de mirages. J'y allais doucement.

" Tu veux jouer à : "Trouve la température de l'autre" ? "

Le jeu était simple, l'autre Yamada devait trouver et atteindre le même niveau de chaleur que son environnement. De l'autre car ici, c'était moi qui l'avait augmenté ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1884
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Jour de mémoire [PV Kioshi] Ven 11 Aoû 2017 - 23:59

    « Ah ? Et quelles sont ces chats que tu dois fouetter à présent ? »

    Tetsui déclarait notre Seigneur dangereux et calculateur, et pourtant il demeurait à ses ordres. Pourquoi donc ? Avait-il tout donné contre l’Empire au point de ne devenir qu’une enveloppe vide, dans l’attente de retrouver père ? Non, ce n’était pas son genre, et je ne le laisserais pas sombrer ainsi de toute façon. Il avait dû trouver un autre but. Un objectif autre que la vengeance… Ca ne pouvait donc qu’être un bel idéal cette fois.

    « Ketsueki Yami a voulu que je lui enseigne l’art de la médecine défensive, soit la possibilité de soigner des gens. Une personne ainsi ne peut être foncièrement mauvaise. Et pourtant… Tu sais bien pourquoi nous sommes un clan nomade sans grande prétention. Nous sommes censés représenter le soleil et illuminer le monde autour de nous. Ne serait-ce pas mieux de guider l’homme du sommet de la pyramide, à la vu de tous, plutôt que de voyager tout en bas ?
    Tu sais pourquoi les Yamada avaient laissé les Ketsueki et les Kawaguchi combattre pour ces terres au lieu de prendre parti. Le pouvoir corrompe l’être humain. L’ambition fait grandir, mais une fois atteint il ne reste plus que la mauvaise voie. Nous ne sommes pas des chefs ni des dirigeants, et même notre représentant au conseil clanique ne se prend pas de haut et se considère comme notre égal.
    Le soleil ne doit être corrompu, ou sa lumière brûlera au lieu de réchauffer. Ketsueki Yami… Je crains sa corruption et le jour où elle demandera un peu de notre sang à tous en plaidant la sécurité. »


    Mon frère voulait mon avis ? Le voici. Je souris néanmoins à sa proposition de jeu.

    « Evidemment, tu choisis le jeu auquel tu excelles le plus pour épater père. Soit, mais la prochaine fois ce sera l’épreuve du séchoir. »

    L’épreuve du séchoir ? Deux Yamada entrant dans une oasis, complètement habillés, et qui en ressortent en même temps. Le premier à être entièrement sec l’emporte. Mais il faut éviter d’aller jusqu’à se brûler dans le processus. Un bon compromis entre vitesse et contrôle.

    Soit, mes yeux devinrent dorés et un soleil se forma à la place de mes iris. Tetsui avait augmenté la température autour de moi. Je devais donc augmenter ma chaleur corporelle. Trop et j’aurais froid, pas assez et j’aurais chaud. Il fallait tendre vers le confort, l’absence de sensation thermique. Chose que je parvenais sans mal : Tetsui m’avait épargné pour la première manche. Mais il ne me battra pas aussi aisément que d’habitude : j’influençais aussi la température autour de mon frère. Cependant, au lieu de la garder à une même hauteur, je modifiais sa fluctuation de manière régulière. Allait-il trouver le bon rythme de changement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 721
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Jour de mémoire [PV Kioshi] Sam 12 Aoû 2017 - 17:29


En réalité je ne savais pas quels autres chats j'avais à fouetter. Je n'avais pas vraiment de but là maintenant, à part rester un shinobi au service de quelque chose, comme je l'étais à présent. Comme ça, je pourrais combattre le mal et faire le bien tout simplement. Faire ce qui devait être fait pour maintenir l'ordre et éviter qu'à nouveau un taré veuille mettre le monde à feu et à sang. Je ne répondis donc rien à Kioshi quand il me demanda, préférant écouter ce qu'il avait à raconter sur les Ketsueki, et sur Ketsueki Yami.

" Ouais, je connais notre histoire récente. Tu penses donc que Ketsueki Yami a un bon fond, et tu voudrais tout faire pour lui éviter de devenir mauvaise, corrompue et tyrannique... Dans ce cas, tu y as peut-être déjà pensé, mais tu voudrais la guider ? Seul ou avec mon aide ? Moi le jour où notre sang est demandé pour plaider la sécurité, je me mets du côté de la rébellion ou en démarre une. " plaisantais-je faussement sur la fin.

...

Kioshi savait bien pourquoi j'avais choisi ce jeu là. J'y excellais. En effet à force d'y jouer, mais aussi de parfaire avec précision ma maîtrise de la chaleur et de notre pouvoir, j'étais devenu imbattable à ce jeu de devinette et d'imitation de la chaleur. C'était très technique et ça demandait une bonne connaissance en ninjutsu du pouvoir lié à notre dôjutsu. En réalité il n'y avait que Kioshi qui arrivait à me battre à égal.

" Evidemment ! "
soufflais-je.

Comme prévu il parvint à trouver la bonne température, à s'adapter et à imiter sans problème. Il ne fit qu'un avec l'environnement que j'avais crée. Maintenant c'était son tour de jouer. Cela faisait un point partout selon comment on comptait. Grand frère changea la température autour de moi, je me concentrais pour sentir les variations. Il jouait avec fourberie le malin, ce qui me fit esquisser un faible sourire. Je laissais passer plusieurs secondes, plusieurs variations qui étaient le résultat de son tour de jeu. Le rythme était régulier, je le captais à temps et commençai à m'adapter à la température en le suivant. Si au début j'étais hésitant et un peu en décalage, à la fin j'étais parfaitement réglé sur la cadence des fluctuations de Kioshi. On fit quelques tours comme ça pour voir si je pouvais tenir sur la durée et ce fut le cas.

" Haha ! Trouvé ! Maintenant voyons si on y arrive encore en étant encore plus éloignés l'un de l'autre. Il faut pouvoir couvrir la distance et augmenter le champ d'action hein ? "

Je fis quelques bonds pour m'éloigner et augmenter la distance entre nous deux.
De ce fait, il fallait maîtriser avec ses yeux pour bien délimiter la zone où influencer la chaleur, ou tout simplement couvrir tout la zone pour être sûr d'atteindre l'autre. C'était au choix.

" Niveau supérieur Kioshi. " dis-je sérieusement.

Mes yeux oranges et brillants aux pupilles en forme de soleil passèrent à l'action, et en un mudra je fis monter drastiquement la température sur toute la zone. Depuis ma position jusqu'à Kioshi pour l'englober dedans. Il me fallait aussi m'adapter, mais ça ce n'était pas bien compliqué, mon corps s'habituait à son environnement, c'était de l'habitude. La température atteinte pour se tour était si élevée qu'elle rendait difficile la respiration et pouvait causer des brûlures à la fois sur le corps et à l'intérieur de celui-ci par le biais de l'air inhalé. Ce que je fis donc, c'est que je venais réguler la température de l'air juste autour de moi, ainsi que de celui que j'inhalais pour respirer. À mon avis, cela ne poserait pas de problème à Kioshi non plus. Mais un peu de pratique... n'a jamais fait de mal à un Yamada.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1884
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Jour de mémoire [PV Kioshi] Dim 13 Aoû 2017 - 17:07

    « Tout faire pour lui éviter de devenir mauvaise, corrompue et tyrannique… »

    Je levais la tête vers le soleil tout là-haut.

    « Ne s’agit-il pas de notre devoir ancestral ? De guider sur la bonne voie ? Et pourtant… Ma priorité est de te protéger. Toi, mère et le clan. Si je suis un soleil, vous êtes mes rayons. Je n’irais pas risquer notre tranquillité d’aujourd’hui en m’imposant auprès de Ketsueki Yami. J’ignore même si elle est déjà corrompue ou non. Je ne la connais pas assez bien pour cela. Mais peut-être qu’une occasion se présentera, un jour ? Et ne t’inquiète pas : le jour où elle nous demandera notre sang en plaidant la sécurité, il y aura forcément une rébellion. Après tout, n’était-ce pas en détruisant nos échantillons qu’elle obtint la voix des Yamada ? »

    Ce jour tant redouté arrivera-t-il ? Ou ne s’agit-il que de doutes infondés ? Ce jour-là, un nouveau conflit éclatera indéniablement.



    Comme attendu de la part de mon frère, il excellait à ce jeu. Au point qu’il voulut augmenter le niveau. Je le vis s’éloigner alors que je demeurais au même endroit. La température s’éleva davantage, comme si le désert n’était pas suffisamment chaud. Mais à présent, nous n’étions plus dans l’étendu infini de sable fin : nous nous rapprochions de nos iris, du soleil. Je dus équilibrer rapidement ma propre température pour ne pas ressentir les brûlures potentielles. A température égal, on ne peut chauffer, et donc brûler. Le plus chaud l’emportait toujours : combattre le feu par le feu. Mais une personne en-dehors du clan y laisserait probablement des plumes. Il ne restera pas longtemps dans cette zone, à défaut de vouloir y succomber.

    « Est-ce là ce que tu appelles un soleil, mon cher frère ? »

    Formant les signes, j’augmentais davantage la température encore, tout en me plaçant au même niveau. C’était toute la zone qui était visée, comprenant donc Tetsui et moi-même. Une chaleur telle qu’on pouvait observer des ondulations dans l’air. Les couches dermiques fonderaient et l’air lui-même attaquerait les poumons et les voies respiratoires. Les yeux s’assécheraient et la bouche totalement sèche rendrait la parole compliquée. Du moins, pour une personne ne sachant maîtriser cet élément. Une personne sans nos yeux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 721
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Jour de mémoire [PV Kioshi] Ven 1 Sep 2017 - 19:35

Tandis que nous jouions, je repensais aux dires de mon frère un peu plus tôt à propos de Yami. Il disait vouloir tout faire pour lui éviter de devenir mauvaise, corrompue et tyrannique. Il se postait donc en tant qu'ange gardien, car n'était-ce pas ce rôle que de veiller au chemin emprunté par une personne. Je le reconnaissais bien là, à toujours vouloir protéger les autres, leur venir en aide. J'étais quant à moi un peu différent. Moins altruiste, et pensant d'abord à moi.

Kioshi rattrapa sans problème la même température que j'avais infligé à notre environnement. Il ne rencontrait pas vraiment de difficulté car tout comme moi il avait déjà pratiqué cet exercice un nombre incalculable de fois. C'était là des choses que les yamada faisaient régulièrement.
« Est-ce là ce que tu appelles un soleil, mon cher frère ? »
Le voilà qui y allait de sa répartie de grand frère. Une phrase qui venant de lui, annonçait des ennuis. Je mettrais ma main à geler qu'il allait corser un peu les choses. Étirant une grimace sur mon visage je ne pouvais qu'attendre, le voyant former des signes. Il n'y avait rien de visible dans ce qu'il venait de faire. Il fallait le ressentir : la chaleur était devenue vraiment dangereuse. Une augmentation de température qui ne vous laisse pas le temps de vous ennuyer !

« Salaud ! »

Je devais faire vite pour suivre et ne pas laisser mon épiderme fondre à petit feu. Ou mes poumons souffrir de l'intérieur par l'air que j'allais respirer. Mes yeux toujours actifs, je fis moi aussi des mudras avec mes deux mains pour m'adapter à cette nouvelle fournaise. Une partie de mon corps chauffa par mes soins pour que je sois plus à l'aise avec mon environnement. Du reste, je venais à nouveau réguler la température de l'air qui se trouvait autour de moi pour que mon corps n'en souffre pas et que je puisse respirer. Pour ma part je ne maîtrisais que très peu le taïjutsu et m'adaptais donc par le biais du ninjutsu.

« Hé tu y vas fort... » dis-je.

Grâce à mon action mes poumons étaient saufs et je pouvais user de la parole.

« Si je n'avais rien fait, ma peau aurait commencé à fondre, mes poumons à brûler de l'intérieur par l'air inhalé, et j'aurais commencer à suffoquer en ne pouvant qu'à moitié communiquer par voie orale, c'est bien ça ? Tsss »


Je marquai un temps, le regardant en secouant doucement la tête.

« Laisse moi essayer comme ça tiens. »

D'un mudra bref, je fis baisser la température de toute la zone à la normale, ce qui fit s'échapper une brève lueur de mes yeux. Là il n'y avait que le soleil qui chauffait normalement l'atmosphère.

« Allez, prêt ?! »

Je répétais les mêmes mudras que Kioshi un peu plus tôt pour suivre le même scénario. Encore une fois. La température grimpa très vite, sans passer par les étapes intermédiaires de tout à l'heure. De nouveau la fournaise nous entourait et il était dangereux de ne rien faire pour s'y adapter. Moi-même je régulais donc la température de l'air qui entrait au contact de mon corps. Dans une zone limitée autour de moi. En jouant aussi un peu sur celle de mon organisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1884
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Jour de mémoire [PV Kioshi] Dim 3 Sep 2017 - 15:33

    Tetsui lança une insulte. Je retrouvais bien là son impulsivité habituelle, et son obstination ensuite lorsqu’il poursuivit l’exercice. Dès qu’il avait une idée en tête, il la poursuivait sans s’en détourner. Comme à la mort de père. Eliminer un soldat de l’Empire pour le venger n’avait pas suffi non. Il avait fallu passer deux longues années à batailler contre l’Empire au cours de diverses batailles. Heureusement que nous survécûmes pour retrouver mère saine et sauve. Que serait-elle devenue sans son mari et ses enfants ? Tetsui y avait-il seulement réfléchi, ou était-il uniquement guidé par la haine et la perte de père ?

    A ses remarques concernant les dégâts potentiels qu’il aurait pu écoper, je me contentais de sourire en répondant :

    « C’est bien ça. Mais ton grand-frère est là pour veiller au grain, ne t’inquiète pas. »

    Comme pour souligner mes propos, une chiche lueur bleutée s’échappa de mes mains, rappelant à Tetsui mes facultés dans la médecine défensive.

    Mon cher frère n’y alla plus de main morte. Il chercha à me renvoyer l’ascenseur. Mais c’était finalement ma seule façon de l’emporter face à lui qui était pourtant le plus doué de nous deux à ce jeu. Je savais pertinemment qu’en le provocant de la sorte, il mordrait à l’hameçon en faisant une riposte similaire. S’il allait perdre, ça n’était pas à cause de son talent, mais simplement parce que nous étions frères, et que je savais son mode de fonctionnement.

    Par le taïjutsu, la température de mon corps s’éleva pour se régulariser avec l’air ambiant. Par le ninjutsu, je rendais l’air devant ma bouche respirable avant de l’inhaler sans que mes poumons ne craignent la moindre brûlure.

    « Si j’y vais fort, que viens-tu de faire ? »

    Enchaînant quelques mudras, je rétablissais l’air normal comme Tetsui le fit auparavant. Mais je n’esquissais aucun geste pour surenchérir et j’avançais même vers lui.

    « Je crois que nous en avons assez fait. Il ne faudrait pas que l’on endommage la sépulture de père. Tu t’es néanmoins bien amélioré, je suis sûr qu’il doit être fier là où il est. Il ne nous reste plus qu’à attendre le coucher du soleil… »

    Les esprits des Yamada défunts rejoignent de nouveau le soleil que nous personnifions. Par conséquent, il ne peut nous voir que le jour, et nous ne le quittons que la nuit. Comme chaque année.

    Assis en tailleur, tout deux faces à la sépulture, je lui demandais :

    « A quoi devrait ressembler le monde selon toi ? Comment faire pour accomplir notre devoir ancestral, celui légué par le soleil ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 721
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Jour de mémoire [PV Kioshi] Sam 23 Sep 2017 - 18:26


En parlant des dégâts qu'auraient pu me faire subir la technique précédente de Kioshi, celui-ci me rappela ses compétences en médecine. Il pouvait donc soigner les blessures et les brûlures, même si le mieux était tout simplement de les éviter. Un Yamada s'étant déjà brûlé plusieurs fois le savait.
Je renchérissais donc avec un nouveau round, de manière légèrement impulsive, mais mon frère s'y adapta de nouveau sans problème. C'était à croire que deux Yamada se battant entre eux pouvaient contrer les attaques de l'un et de l'autre sans soucis tant qu'ils les voyaient venir.
Notre petit jeu de défi mixé à de l'entraînement prit fin ainsi, alors que Kioshi s'avançait vers moi en rappelant qu'il ne fallait pas que nous endommagions la tombe de Papa. Il ajouta que je m'étais amélioré et que ce dernier devait en être fier. Je savais pourtant que notre père n'avait jamais prôné la force pour régler les problèmes, préférant utiliser son talent avec ses méninges. Kioshi le savait aussi. Nous n'étions pas une bande de forcenés comme d'autres clans, nous utilisions plutôt nos neurones habilement.

« Oui... Attendons le coucher de soleil. »

Je confirmais la chose. Ce rituel que nous entretenions chaque année. Ne partir qu'au moment où le coucher du soleil était là, autrement dit l'instant où âmes et esprits remontaient sois-disant vers les cieux ou de là où ils venaient.
Comme nous n'allions pas nous battre pendant des heures, ce serait ennuyant, nous nous asseyions devant la pierre tombale. Père était donc face à nous, représenté par le symbole qu'était la pierre gravée de son nom. Grand frère me demanda à quoi devrait ressembler le monde selon moi, ainsi que la manière dont nous devions accomplir notre devoir ancestral. Je laissais quelques secondes passer, profitant du silence.

« Je n'ai aucune idée de ce à quoi devrait ressembler le monde. Idéalement il pourrait être bon et source de quiétude pour l'ensemble de ceux qui y vivent. Satisfaire chacun ici bas, mais ne pas correspondre aux idées noires et destructrices que certains peuvent avoir. »
Je marquai un temps avant de reprendre. « Mais, je n'ai pas la prétention de devoir dire aux autres ce que devrait être le monde idéal. Car chacun peut avoir le sien, et personne ne sera jamais d'accord. Crois-tu que l'Empereur voulait atteindre un idéal pour le Yuukan quand il bâtit son Empire ? Sûrement que oui. Mais ça ne correspondait pas à tout le monde... »

La tombe de père était toujours immobile, comme si elle nous observait discuter.

« Soyons juste nous-même Kioshi. Et toi, qu'en penses-tu ? » demandai-je en lui retournant sa propre question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1884
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Jour de mémoire [PV Kioshi] Sam 30 Sep 2017 - 0:20

    « Je l’ignore mon frère. Je l’ignore… »

    Juste être nous-mêmes ? Cela suffisait-il seulement ? Tetsui avait peut-être raison : il n’existait pas une seule réponse mais une différente et adaptée à chaque personne. Mais alors, nous ne pourrons jamais tous nous rejoindre sous une même enseigne, un seul emblème, un unique toit… Un soupir s’échappa de mes lèvres et alla rejoindre le long silence de notre père.

    « Finalement, l’Empereur était le plus proche de réussir quelque chose. J’ignore quoi, mais il en était le plus proche… »

    Tous nous unifier sous une même bannière ? Tous portant fièrement les mêmes couleurs ? Peut-être. Et peut-être pas. Il avait échoué et personne ne saura alors ce sur quoi il aurait abouti. Le paradis ? L’enfer ? La paix ou le chaos ? Hélas, encore une question sans réponse… J’emmenais Tetsui avec moi dans une illusion tout en poursuivant une histoire illustrée d’images.

    « Le Soleil reste là-haut. Il n’interfère pas avec nos affaires ni avec le monde. Il le laisse tourner sans prendre parti, traitant chacun de la même façon. Est-ce là notre chemin ? Ne pas intervenir et laisser les événements poursuivre leurs voies ? Tu aurais donc failli, Tetsui, en traitant les assassins de père différemment de lui. Mais à la fois le Soleil demeure à l’écart, à la fois il agit et intervient. Il chasse l’obscurité là où elle sévit. Il apporte énergie et réconfort aux hommes. Il leur donne de l’espoir et les fait rêver en un monde meilleur. Il leur permet de sortir de chez eux pour rencontrer d’autres personnes. Il permet la vie… »

    La terre tournant sur elle-même, un côté sombre et une face illuminée par l’astre solaire. La terre qui continue de tourner et le soleil qui ne bouge pas, mais l’ombre qui se déplace, qui fuit sa lumière.

    Nouveau soupir, nouveau silence. Pourquoi le soleil nous aurait envoyé là alors que lui-même est indécis ? Pour s’alléger de ce fardeau ? Je levais la tête vers Tetsui et repris :

    « Ce que j’en pense ? Que j’ignore tout mon frère. Mais que j’espère ne pas me tromper. Que le monde n’est pas illusoire. »

    La terre s’oubliait dans un coin tandis que nous approchions du soleil pour ne voir que lui et uniquement lui. Pas d’étoile à droite, nulle comète à gauche et aucun satellite ni dessus ni dessous. Rien que le soleil. Seul dans l’immensité de la galaxie. Terriblement seul mais qui envoie sa lumière au loin, à l’infini. Mais seul. Celui qui réchauffe serait donc voué à la solitude et au désespoir ? L’illusion s’arrêta et nous pûmes revoir la tombe de notre père. Seule au milieu du désert…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Jour de mémoire [PV Kioshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Kaze no Kuni :: Désert de Kaze-