N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Rencontre, massacre et mort-vivants (Tetsuya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Rencontre, massacre et mort-vivants (Tetsuya) Dim 6 Aoû 2017 - 0:45

Levant les yeux au ciel, Fujisawa n’y vit que des nuages à perte de vue tandis que la pluie coulait sur son visage. Si la plupart des personnes qui passaient par le pays de la pluie se plaignaient du climat, ce n’était pas le cas du Sabakyô qui avait attendu pendant des années avant de pouvoir le voir. Il ne s’était jamais senti aussi libre que lorsqu’il sentit la pluie pour la première fois, cela l’avait profondément marqué. Ce n’était pourtant par pour apprécier le climat qu’il était là, mais bien pour remplir un énième contrat. Une usine située en périphérie de la capitale voyait ses ouvriers disparaître un par un sans explication. Il ne fallut pas longtemps aux autres pour décider d’arrêter de s’y rendre de peur d’être le prochain. Le riche propriétaire avait déjà tenté de forcé ses ouvriers à travailler sans succès, il commençait à désespérer lorsqu’il entendit un témoignage expliquant qu’un groupe d’homme était responsable de ces abductions.

Un million de ryôs, c’était la somme qu’il allait devoir se partager avec l’autre homme engagé sur ce contrat. L’employeur avait été très clair, il souhaitait régler cela rapidement et de la manière la plus démonstrative possible. Plus que protéger ses employés, il voulait surtout envoyer un message à la concurrence et à ses potentiels ennemis qu’il ne fallait pas s’amuser avec lui. Du moment qu’il était payé, Fujisawa pouvait bien éventrer des cadavres avant de les accrocher en place publique. S’il était moins ravi d’avoir à partager la récompense avec un inconnu, un contrat était un contrat et il n’était pas du genre à revenir dessus.

C’était justement cet inconnu qu’il attendait à proximité de l’usine en question. Il avait déjà un peu eu le temps de jeter un oeil aux alentours en arrivant, mais sans une étude plus sérieuse, il était peu probable de trouver quelque chose. S’il n’avait aucun don en sensorialité et qu’il ne connaissait pas cet endroit, il restait un shinobi qualifié et une enquête comme celle-ci était encore dans ses cordes.

Au bout de quelques minutes, il aperçut enfin l’homme qui devait travailler. Enfin, Fujisawa le trouvait un peu jeune pour l’appeler ainsi, mais la guerre lui avait bien montré que parmi les shinobis, il ne valait mieux pas se fier à l’âge pour jauger la puissance d’autrui.

- Bonjour ! Prêt à massacrer du criminel ?

Offrant un sourire toujours aussi impassible, le Sabakyô rajouta un signe de main. Il ne connaissait pas encore son acolyte, mais un peu de politesse ne faisait jamais de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1799
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Rencontre, massacre et mort-vivants (Tetsuya) Dim 6 Aoû 2017 - 11:09

Spoiler:
 

J’avais fini par faire un petit tour du monde en un an et quelques mois. Un petit tour du monde qui m’avait mené de Kaminari no Kuni à Ame no Kuni en passant bien entendu par les pays du centre du continent. J’avais fini par découvrir bien des paysages, bien des cultures, bien des façons de vivre, de s’habiller, d’être. Plus que jamais j’appréciais le petit risque que j’avais pris en quittant mon chez moi, pour m’aventurer sur le continent. J’avais pu voir de mes propres yeux, les conséquences du démantèlement du grand empire shinobi du nord. Certains peuples étaient complètement perdus, ne sachant où donner de la tête après ce bouleversement géopolitique. D’autres à contrario avaient grandement profité de la chute de l’Empire, ces pays où divers clans ninja s’étaient réunis pour former ce que l’on appelait les grands pays ninja. Dans chacun de ces pays étaient protégés par un village ninja : Tsuchi no Kuni par Iwagakure no Sato, au nord, Kaze no Kuni par Sunagakure no Sato à l’ouest, et Hi no Kuni par Konohagakure no Satoru au sud-ouest. Tant d’information que j’avais pris le soin de confiner dans un carnet que je scellais après chaque utilisation.

Dans ce pays pluvieux d’Ame no Kuni, j’avais fait face aux conditions météorologiques les plus pénibles. La pluie, quasiment toujours la pluie. Peut-être à cause du fait que j’étais tombé sur la mauvaise saison ? Qui sait ? Avant de fuir de ce pays, j’avais réussi à me trouver un contrat fort juteux pour une histoire foireuse à régler par la seule voie des poings. En clair pour moi, ce serait certainement un peu de défoulement en perspective pour beaucoup d’argent à la clé. J’avais accepté sans sourciller. L’argent que je retirerais de cette action allait me permettre de poursuivre mon périple à travers le continent un peu plus aisément et surtout sans avoir à voler ou tuer pour m’offrir de quoi manger, me vêtir et j’en passe. Non pas que poser ce type d’acte me dérange, surtout pas sur des peuplades barbares telles que celles que je rencontrais sur ce continent ; non, je voulais tout simplement éviter de me faire ficher par les gouvernements des pays traversés. Je préférais rester un simple errant sans histoire pour le moment.

Au final, je parvins à rencontrer mon… Coéquipier sur cette mission. Enfin, je ne suis pas parvenu à trouver un terme adéquat pour qualifier cet homme. Coéquipier étant au final un bien grand mot. Nous allions nous supporter. Nous allions surtout devoir faire attention que l’autre ne soit pas un ennemi au final, tant la cagnotte s’avérait importante. Belle gueule, grand de taille, de corpulence moyenne, l’homme à qui j’avais affaire n’avait rien d’un tueur à première vue. Et pourtant, il allait devoir se salir les mains sur cette mission. J’avais quelque part hâte de découvrir ses petits secrets.

_ Je suis prêt à massacrer n’importe quoi pour le montant proposé.

Un sourire carnassier en guise de bonjour. Je commençais déjà à entrer dans la peau du Kaguya de base. Je n’avais nullement l’intention de négocier. J’allais procéder à un carnage en bonne et due forme jusqu’à ce que la partie « adversaire » se rende sans conditions. Faisant craquer les doigts de mes mains de façon sinistre, je m’adressais au géant :

_ Je suis Tetsu. On m’avait décrit que tu étais grand, les mecs se sont pas trompés. T’as des plans ? Une idée des lieux ? De comment on va procéder ?

Ma part à moi consisterait à débusquer nos cibles et les éliminer. Pour cela, j’avais, il me semble un atout pas mal intéressant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Rencontre, massacre et mort-vivants (Tetsuya) Dim 6 Aoû 2017 - 22:49

- Un plan ? Non, pas vraiment, mais on nous a déjà préparé le travail. La zone a déjà été fouillée et le témoignage était assez précis. Y’aurait apparement des traces qui menaient vers l’est ce qui coïncide avec les dires du témoin. Malheureusement, avec cette pluie constante, les traces ont dues disparaître depuis un moment.

D’un geste du bras, il l’invita à le suivre en direction de l’endroit où commençait la fameuse piste. Si on pouvait encore distinguer des traces de pas sur le sol, il était facile de se rendre compte que celles-ci ne provenaient que des personnes venues enquêter sur les disparitions, elles ne pouvaient dater que de deux jours au maximum. La pluie couvrait les odeurs et effaçait les traces, c’était habituellement la hantise de tout traqueur.

- Il n’y a absolument rien qui pourrait nous aider ici. L’Est est dans cette direction, il y a beaucoup d’entrepôt et quelques usines, puis après un peu moins de cinq kilomètres, on quitte la zone industrielle pour atteindre les plaines. On n’a qu’à tout fouiller, ça va être chiant, mais on devrait avoir terminé d’ici demain.

Fujisawa utilisa alors une technique de clonage pour en faire apparaître cinq. Sans attendre, les clones partirent chercher des indices.

- Avec eux, on devrait trouver ce qu’on cherche plus rapidement.


Le duo se mit alors en route vers l’entrepôt le plus proche. Il était évident qu’avec des dons de sensorialité, les recherches auraient été beaucoup plus rapides, mais il fallait faire avec.

- Sinon, je ne t’ai jamais croisé jusqu’à maintenant, t’es nouveau dans le métier ou tu viens d’arriver à Shoukou ?

S’il n’était pas du genre à chercher à se faire des amis en travaillant, en apprendre plus sur les autres était toujours pratique. D’abord connaître son histoire, puis son point de vue et enfin ses rêves, c’était les trois étapes pour véritablement connaître quelqu’un et pouvoir le manipuler. Si le Sabakyô ne prenait généralement pas le temps de trainer suffisament avec quelqu’un pour le manipuler, il aimait une bonne conversation et la moindre information restait bonne à prendre. Évidement, cela lui arrivait de chercher à discuter avec la mauvaise personne et s’il avait appris à le regretter dans sa jeunesse, peu de monde était désormais capable de le faire taire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1799
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Rencontre, massacre et mort-vivants (Tetsuya) Lun 7 Aoû 2017 - 17:06

L’individu sembla esquiva le fait que je me présente à lui. Préférant probablement retenir l’information que je lui avais fournie, il ne dit rien sur qui il était. Je retins sa réaction, la rangeant sur le compte de l’impolitesse voir de la méfiance. Pour le reste, l’individu expliqua n’avoir aucun plan à proprement parlé. Il livra quelques informations que je n’avais pas. Il y aurait eu des traces allant vers l’est. Ces traces étant certainement celles des potentiels ravisseurs et de leurs victimes. Des traces qui devaient avoir disparu à cause de l’incessante pluie. Nous nous étions déplacés vers notre seule piste. Arrivé à sa hauteur, nous avions fini par constater, après analyses, que les traces présentes ne correspondaient en rien avec le signalement donné par un témoin oculaire. Mon coéquipier sur cette mission fini par le constater également. Il s’imposa à nous la seule solution viable : fouiller les environs à la recherche de nouveaux indices ou d’âme qui vive. L’option de mon coéquipier fut d’utiliser des bunshins. La mienne serait différente.

_ Il est fort probable que ceux que nous cherchons ne soient pas dans les environs… J’ai un moyen pour localiser nos cibles plus ou moins aisément. Enfin… Nous verrons bien.

J’exécutais des mudras et fini par me mordre l’espace entre le pouce et l’index. Du sang coula ce qui me permit de réaliser une invocation. Un kuchyose apparut ; un rat. De la taille d’un rat, mais disposant d’un katana miniature sur le dos. Il portait également un bout de tissu sur le corps. Son regard brillait de malice. Je le saluais et lui demandais de nous aider à débusquer nos cibles. Il râla me faisant remarquer que je l’avais invoqué dans des conditions peu intéressantes en faisant référence à la pluie. Il me fit également remarquer que plusieurs âmes dotées de chakra plus ou moins faible étaient présentes dans les environs. Lesquelles étaient mes cibles ? Excellente question. Je n’avais qu’à suivre le rat.

_ Bon, je ne sais pas si tu comptes attendre là, mais je vais pour ma part me déplacer vers chacune des personnes dotées de chakra dans les environs en attendant de trouver nos cibles… Tiens d’ailleurs commençons par les groupes si tu veux bien.

Le rat se rapprocha de mon coéquipier, le renifla et renifla en direction des endroits où étaient partis ses bunshins, puis il renifla dans une direction bien précise et se mis à courir en ce sens. Je lui emboitais le pas en faisant attention à faire le moins de bruit possible. De toute façon, si ceux que nous cherchions disposaient de chakra, ils nous sentiraient venir à mille lieux à la ronde.

Nous avions croisé certains hommes, des civils clairement, le rat ne leur avait accordé aucun regard, il avait filé droit vers une sorte d’entrepôt. Arrivé à hauteur du bâtiment, il l’avait contourné en reniflant le sol du côté du mur. S’arrêtant, il me regarda avant de m’annoncer :

_ J’aurais ma part du gâteau ? J’imagine que tu y gagneras quelque chose ?
_ Hein ? Non c’est pour dépanner un ami…
_ Depuis quand t’as des amis toi ? L’autre n’avait pas l’air de bien te connaître.
_ Fais ton travail c’est tout. Nous avons conclu un pacte je te rappelle…
_ Ouais c’est ça… Je veux 10% de ta mise.
_ 2% !
_ 7% alors !
_ Rhaaa 5% pas plus !
_ Marché conclu !

Le rat m’indiqua la présence de deux hommes au-dessus du toit. De l’entrepôt. Il précisa que l’un d’eux était senseur et qu’il s’approchait de moi étant donné ma grosse quantité de chakra, je passais difficilement inaperçu. J’acquiesçais sans mot dire, me tournant sur le côté histoire de voir si le coéquipier m’avait suivi. Si oui, j’allais m’occuper de celui qui arrivait et de l’autre ninja, tandis que lui pourrait suivre le rat qui semblait chercher quelque chose dans les environs. Au bout de quelques secondes, le rat agrippa une corde cachée dans la terre. Il tira dessus pour la dévoiler un peu plus. La corde était presque aussi grosse que lui. Elle permettait d’ouvrir une trappe secrète, au pied d’un arbre.

Pour ma part, montant sur le mur, j’entrepris de prendre par surprise le senseur en lui fonçant dessus au moment où il s’y attendait le moins. Je sais…Manœuvre vouée à l’échec face à quelqu’un doté d’aptitudes telles que les siennes. Mais qui ne tente rien n’a rien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Rencontre, massacre et mort-vivants (Tetsuya) Mer 9 Aoû 2017 - 0:08

Fujisawa fut ravi d’apprendre que son partenaire était en possession d’un pacte d’invocation. De plus, il s’agissait d’une espèce suffisament courante pour passer inaperçue. Cela risquait fort d’accélérer les recherches.

- Non, je vais te suivre, je ne suis pas contre un peu d’action.


Le rat les conduisit alors à travers la zone industrielle en suivant une odeur. Le Sabakyô ne pouvait savoir s’il s’agissait de la bonne odeur, mais il n’avait pas vraiment d’autres choix que de s'y fier pour le moment. Après avoir croisé quelques personnes qui furent ignorées, ils s’arrêtèrent près d’un bâtiment où se trouvaient apparement des shinobis. Tandis que Tetsuya se dirigea pour éliminer ceux sur le toit, Fujisawa continua à suivre le rat qui semblait filer une autre piste. Il l’emmena alors jusqu’au pied d’un arbre où se trouvait une corde qui permettait d’ouvrir une trappe secrète. Cela commençait à devenir intéressant.

Le Sabakyô ouvrit alors la trappe avant de descendre l’échelle qui le mena à un tunnel. Celui-ci n’était pas éclairé, mais il put néanmoins voir une lumière au bout, il semblait bien qu’il s’agissait d’une entrée pour accéder au bâtiment. Ayant une petite idée en tête, il ressortit à moitié avant de crier à son partenaire.

- Je vais nettoyer le bâtiment par le sol ! Y’a des chances qu’ils sortent tous en même temps !

Avec un grand sourire, il replongea à travers la trappe avant d’effectuer une série de mudras. Il souffla alors un immense nuage de gaz à travers le tunnel. Cela lui demanda une grande quantité de chakra, mais l’effet de cette technique était dévastateur. Il s’agissait d’un poison qui venait paralyser rapidement ceux qui l’inhalaient, provoquant la mort par asphyxie si la victime n’était pas sortie du gaz à temps. Bientôt, tout le tunnel fut envahi par le nuage qui ne tarda pas à pénétrer dans les salles annexes. Ce n’était pas suffisant pour tuer toutes les personnes se trouvant dans l’entrepôt, et heureusement, le contrat stipulait explicitement qu’il fallait être démonstratif. Si l’asphyxie provoquée était très désagréable, il ne fallait pas non plus que l'on puisse confondre leur attaque par une simple fuite de gaz.

Fujisawa ressortit alors avant de refermer la trappe derrière lui. Il espérait seulement qu’il n’avait pas surestimé la puissance de ses ennemis, si le groupe à tuer n’était composé que d'une poignée de personne et que la moitié allait mourir de sa technique, il risquait sa réputation. Cependant, leur réaction ne mit pas bien longtemps avant de se faire remarquer. Deux hommes surgirent tout à coup du bâtiment en traversant la fenêtre. Sans attendre, le Sabakyô réalisa une technique Dôton et une multitude de lance de pierre surgirent du sol pour venir les empaler. Atteints à plusieurs reprises, le duo ennemi n’était cependant pas encore mort et si leur état de santé n’était pas glorieux, ils pouvaient encore se battre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1799
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Rencontre, massacre et mort-vivants (Tetsuya) Mer 9 Aoû 2017 - 23:20

Je ne m’étais plus préoccupé du rat, ni de mon « coéquipier ». Le rat était intelligent, assez pour ne pas s’exposer inutilement, surtout dans le cas où mon « coéquipier » serait adepte de techniques d’une brutalité sans nom. Personnellement, j’avais affaire à un senseur. Ma manœuvre initiale visant à le prendre de vitesse et de court… échoua lamentablement. Arrivé au rebord du mur que je montais en courant le plus silencieusement possible, je surgis dans les airs manquant de peu mon adversaire. Ce dernier, avait eu la possibilité d’éviter au dernier moment mon attaque mortelle. Kunai à la main, j’avais frôlé le visage de mon adversaire. Ce dernier s’était courbé à terre, à la manière de Neo dans Matrix. Seuls ses genoux l’empêchaient de toucher le sol de son dos. Doté d’une dextérité incroyable, le bonhomme se releva avant que je n’ai pu le charger. Il faut dire qu’en terme de dextérité, je n’étais pas mauvais non plus. Seulement, visiblement, j’étais tombé sur quelqu’un d’au moins aussi doué que moi. Ma seconde attaque ne trouva pas non plus sa cible. Elle s’était déplacée.

_ T’es plutôt pour la danse ma parole.
_ Que cherches-tu saleté de merde ?
_ Moi ? C’est à moi que tu t’adresses ?
_ A qui voudrais-tu que je parle sale enculé ?

Je venais de balancé un kunai à ma cible. Ce dernier l’esquiva bien entendu. Le kunai alla se ficher sur un mur tout près.

_ Tu pourrais-peut-être arrêter de gigoter histoire que je puisse te dépecer plus vite ?

Mon adversaire se mit à exécuter des mudra. Si je ne me bougeais pas, j’allais être la cible d’une technique potentiellement dangereuse pour mon intégrité physique. Un nouveau kunai fut lancé du côté opposé au premier, tandis que mon adversaire esquivait à nouveau et terminait sa technique. Un faisceau de lumière illumina le ciel. On aurait dit une technique raiton. Cela dit, il me sembla qu’il s’agissait plutôt d’une technique à double usage. Mon instinct me dit que ce jutsu servait à lancer un message tout en préparant une attaque d’envergure. Pour ma part, je ne comptais guère laisser à mon adversaire carte blanche. Fichant un troisième kunai dans le sol, je vis le regard de mon vis-à-vis briller. Il avait compris. Tout comme il m’avait piégé, moi aussi je venais de le piéger. Le plus faible de nous deux aller crever ici et maintenant. Au diable les interrogatoires et consort. Mon petit doigt et mon rat m’indiquaient à suffisance que j’avais en face de mon un des adversaires auxquels je devais faire mordre la poussière.

Un triangle pourpre s’érigea autour de mon adversaire et moi. Mon sourire subitement devenu carnassier indiqua à suffisance que ce mur pourpre, le fruit d’une technique fuinjutsu, ne serait pas aisé à traverser. Voilà la raison pour laquelle je me permis de foncer sur mon adversaire. Vent en poupe, je retirais un os de mon épaule. Un os aussi long qu’un katana, tout aussi aiguisé. Au moment où je devais empaler mon ennemi, il disparut de mon regard laissant entendre dans les environs, d’une voix forte sa sentence. Une technique raiton de haut vol ! N’eut-été un vieux réflexe Kaguya consistant à solidifier tout mon être à travers une couche d’os au-dessus de la peau, je pense que mon sort serait scellé. La décharge électrique que je reçus fut d’une violence telle que même ma technique fuinjutsu initiale, disparue. Une grosse fumée s’échappa de la position où je me trouvais tandis que mon adversaire réapparaissait à mes yeux à travers la fumée.

Au loin, nul besoin d’être senseur pour le comprendre, plusieurs ninjas accouraient sur notre position. Au pas de course s’il vous plait ! Les choses se corsaient.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Rencontre, massacre et mort-vivants (Tetsuya) Jeu 10 Aoû 2017 - 0:07

Les deux shinobis ne mirent pas bien longtemps pour briser les pieux en pierre qui les maintenaient à la paroi du bâtiment. Blessés, ils n’avaient pourtant pas l’air d’avoir perdu leur envie de combattre. L’un d’eux se mit à courir en direction du Sabakyô tandis que l’autre effectua une signe avec les mains sans que cela ne semblait avoir le moindre effet. Soudain, Fujisawa perdit sa vue d’un coup. Incapable de se repérer, il effectua en urgence une technique Dôton qui créa un dôme de pierre tout autour de lui. L’instant d’après, alors qu’il allait activer son sceau de libération d’illusion, le genjutsu étant la seule explication logique à sa cécité subite, il entendit un bruit sourd. Content d’avoir eu la bonne intuition concernant l’illusion, il aperçut que la paroi de son dôme commençait à s’effriter.

Le bruit sourd se répéta alors deux fois avant qu’un poing en surgit suivi du shinobi à qui il appartenait. Celui-ci fut alors accueillit par un pieu de pierre lancé par Fujisawa. Incapable de se défendre à temps, il reçut le projectile dans le torse, devenant ainsi incapable de continuer le combat. S’approchant de son ennemi inconscient, il saisit un kunaï et s’en servit pour lui découper la carotide, rendant ainsi sa mort inévitable, tout en faisant attention à ne pas se salir. Il fit alors une technique de clonage clanique. Un unique clone apparut alors avant de sortir du dôme. Attendant patiemment dans sa bulle à moitié détruite, l’original se servait de son double comme d’un éclaireur. Ce dernier n’eut malheureusement le temps que de faire quelques pas avant de recevoir un kunaï chargé de chakra Raiton dans le torse. Le clone disparut alors dans un petit nuage de fumée toxique tandis que le projectile continua sa course allant jusqu’à traverser ce qui restait du dôme, le faisant ainsi s’écrouler.

Le mercenaire réfléchit rapidement, il avait affaire à un shinobi maitrisant visiblement le ninjutsu, le genjutsu et le raiton. Son adversaire était blessé, ce qui lui donnait forcément un avantage important, mais il devait également faire attention à ne pas vider toutes ses réserves de chakra avant d’être sûr d’avoir annihiler la menace. Cependant, ce n’était pas contre un utilisateur de genjutsu qu’il allait être économe, il ne supportait pas les illusions et n’avait pas la moindre envie de se faire avoir à nouveau.

Ce ne fut cependant pas lui qui reprit les hostilités, son adversaire envoya rapidement un dragon Katon dans sa direction. Loin d’être perturbé, Fujisawa prépara un sceau d’absorption avant de se mettre à courir vers le dragon qui fonçait sur lui. Sceau en avant, il continua de courir jusqu’à avoir complètement neutraliser la technique ennemi. Lorsque ce fut fini, il sauta en l’air pour le surprendre, puis il libéra la technique qu’il venait d’enfermer directement vers son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1799
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Rencontre, massacre et mort-vivants (Tetsuya) Ven 11 Aoû 2017 - 17:26

Regardant mon adversaire droit dans les yeux, je me mis à souffler tandis que sur mon bras gauche se formait un disque à la façon des petits boucliers. Prêt, je m’élançais sur mon adversaire d’une impulsion. Un assaut si vif, si rapide, si puissant qu’il n’eut ce coup-ci aucune latitude pour fuir. Même ses stratagèmes de disparition semblèrent inutiles. Mon adversaire subit le coup de mon assaut sans broncher. Sans sur les commissures des lèvres, il ne put que constater les dégâts. Yeux grands ouverts, encore tout surpris, il posa ses mains sur les miennes, tandis que je retirais mon os-katana de son ventre d’un coup sec.

Haletant, je regardais vers le nord. Là d’où provenaient le bruit des pas. Alors que je me ressaisissais, j’entendis au dernier moment un homme venir dans mon dos. Encore dans le tempo du combat, je me décalais au dernier moment, tandis que l’arme de mon adversaire s’abattait sur le sol, à l’endroit où je me trouvais la seconde avant. Ayant fait un pas de côté, et demeurant néanmoins proche de mon adversaire, de profitais de l’ouverture offerte pour ficher, sans ménagements, mon "katanos" dans le cou de ma victime. Un son guttural, des yeux largement ouverts, une expression de surprise dans son regard… Puis la mort pour mon adversaire. Je me redressais finalement, sous tension et prêt à recevoir un nouvel adversaire sorti de nulle part. Marchant vers l’endroit où j’avais laissé le rat et l’autre ninja, je constatais que ce dernier également était aux prises avec des ninjas.

*Chacun sa merde. Puis s’il crève je me ferais un peu plus de fric tiens.*

Cependant, mon coéquipier, visiblement n’avait nullement l’intention de crever. Aux prises avec un utilisateur du ninjutsu, maniant le katon, je vis mon allié utiliser une technique fort intéressante. Une technique de scellement à travers bien entendu le fuinjutsu. Il venait d’absorber une technique katon lui étant destiné dans une manœuvre plutôt suicidaire. Courant à pleine vitesse sur le dragon de feu qui fusait sur lui, il le scella pour mieux libérer la technique absorbée sur son adversaire. Ce dernier, pris par surpris, brûla dans les flammes en hurlant à mort.

_ MA GNI FIQUE !

J’applaudissais à tout rompre, comme si je venais d’assister à une pièce de théâtre de haute facture. Pourtant je me trouvais sur un champ de bataille, et la précaution voulait que je tente plutôt de me camoufler, chose en laquelle je n’étais pas le plus doué.

_ Par contre, j’espère que tu en as encore sur le ventre. Il y a au bas mot une vingtaine d’hommes armés qui arrivent par le sud droit sur notre position. Si tu veux mon avis, ce ne sont pas des civils.

Regard de feu du psychopathe avide de sang, du sang sur mon épaule, je tenais mon "katanos" enduit de sang dans la main droite. Pied gauche posé sur le rebord du toit de l’immeuble au dessus duquel je me trouvais, je devais inspirer une certaine crainte à mon allié. Du moins, je m’attendais à cela. Néanmoins, je ne fus guère surpris de constater que non. J’avais affaire visiblement à quelqu’un de particulier. Pour ne rien vous cacher, j’adorais ça ! Derrière moi, la terre tremblait quelque peu à cause du martèlement de pas de la horde qui chargeait sur nous. Il nous fallait une technique de zone pour commencer, autrement, y aller individu par individu pourrait s’avérer corsé. Pour ma part, je me dirigeais de l’autre côté du toit, du côté sud donc afin de voir venir mes adversaires. J’étais prêt, j’allais réaliser un sacré carnage. S’il demeurait un survivant alors lui nous dirait à quel groupe il appartient car malgré tout, je n’avais aucune certitude que je combattais le bon groupe. Je me fiais pour cela à l’instinct de mon rat.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Rencontre, massacre et mort-vivants (Tetsuya) Sam 12 Aoû 2017 - 3:12

Un magnifique dragon de flamme surgit du parchemin filant droit vers son créateur. Ce dernier tenta tout d’abord de réagir par une technique avant de se raviser pour esquiver, mais il n’avait le temps ni pour l’un ni pour l’autre et fut rapidement atteint par sa propre technique. Ce fut dans un hurlement effrayant qu’il termina son existence, dégageant au passage une délicieuse odeur de grillade. Regardant ce spectacle dans un mélange de plaisir et d’horreur, Fujisawa fut alors sortit de sa contemplation par les applaudissements de Tetsuya qui se trouvait sur le toit du bâtiment. Teinté de sang, ce dernier montrait une excitation particulièrement vive qui ne manqua pas d’échapper au regard du Sabakyô.

- On dirait qu’on va devoir utiliser les grands moyens.


S’il appréciait combattre, l’idée d’avoir une vingtaine de shinobi ennemi accourant dans sa direction ne l’enchantait guère. Lui qui pensait n’avoir affaire qu’à une simple affaire de conflit industriel se retrouvait ainsi confronté à une bataillon armé. S’il n’avait pas cherché à négocier la récompense en pensant régler cela facilement, il commençait à se dire qu’un million supplémentaire n’aurait pas été de trop.

Se déplaçant pour se mettre face au groupe approchant, il jeta un coup d’oeil à son équipier, vérifiant qu’il était prêt à ce qui arrivait. Il ne put s’empêcher de penser que le jeune homme avec lui avait l’air d’attendre la confrontation avec impatience. Il remarqua ensuite un petit nuage violet s’élever de chaque côté du groupe ennemi. C’était subtile et cela ne semblait pas provenir d’eux. A vrai dire, Fujisawa n’y aurait probablement fait attention s’il ne savait pas exactement de quoi il s’agissait. Il n’y avait qu’une seule personne au monde qu’il connaissait faisant ce genre de chose et ce n’était autre que lui-même. Une manière comme une autre pour ses clones d’indiquer leur présence. Si ceux-ci, de par leur nature, ne pouvaient prétendre rivaliser au combat, leur intelligence restait rigoureusement identique à la sienne. Ils avaient donc faire le tour de la zone jusqu’à avoir repéré les ennemis arriver. Le code était simple, Fujisawa répondit alors simplement par un nuage vert, indiquant ainsi qu’il attendait d’eux qu’ils attaquent par surprise en même temps que lui.

- Un petit conseil, ne va pas à l’intérieur du nuage.


Alors que les ennemis commençaient à se rapprocher dangereusement du bâtiment, le Sabakyô s’avança vers leur position en effectuant une série de mudras. Il relâcha ensuite un immense nuage violet dans leur direction. Au même moment, trois autres nuages violet apparurent de part et d’autres du groupe ennemi recouvrant ces derniers totalement. La technique n’était pas mortelle en soit, mais ce qui était sûr, c’était que les ennemis les plus faibles n’allaient pas être en état de continuer le combat et que les autres allaient être handicapés. Cela avait demandé beaucoup d’énergie à notre gentil personnage, mais heureusement, il avait un allié de qualité chauffé à blanc pour massacrer ce beau petit monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1799
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Rencontre, massacre et mort-vivants (Tetsuya) Dim 13 Aoû 2017 - 20:17

_ Hum… Ça ne m’a pas l’air toxique ton truc ! Un nuage rose ! Décidément…

Je commençais à sérieusement admirer le travail de mon « coéquipier ». Ce dernier venait de produire un immense nuage couleur violette sur la foule d’ennemis se rapprochant de nous. Le nuage s’étendit très vite. Si vite que la plupart nos ennemis n’eurent pas le temps de s’extirper de sa zone d’action. Certains s’envolèrent, deux au total en réalité et cinq autres, plus rapide que la majorité visiblement, réussit à filer sur les côtés. C’était à ceux-là que j’aurais affaire. Trois à notre droite, deux à gauche, deux en l’air. Avide de combat, je m’avançais vers le coté où il y avait le plus de monde.

_ Prends les deux en l’air, j’aurais le temps de m’occuper de ceux sur la gauche… Après ceux-ci.

Je pointais de mon katanos le groupe que j’avais ciblé. Je ne doutais pas une seconde que j’avais affaire à des spécialistes du taijutsu. Et c’est pour cela que le jeu en valait la chandelle. Plus excité que jamais, je courus droit vers mes ennemis sourire carnassier aux lèvres. Eux également en faisaient de même. D’ailleurs ils ne se contentaient pas que de cela. L’un d’eux stoppa sa course lorsqu’il jugea que j’étais à sa portée. Exécutant des mudra, il laissa ses frères d’armes poursuivre leur course en ma direction. Lorsque son dernier mudra fut exécuté, j’eus tout juste le réflexe de changer d’un poil la direction de ma course. Cette action fut salutaire car mon adversaire avait choisi d’exécuter une salve de techniques provenant du ciel, des techniques de type raiton. A chacun de mes sauts de côtés, je constatais que l’endroit où je me trouvais un instant avant venait d’être frappé par la foudre, laissant à la place au mieux une motte de terre totalement carbonisée. Continuant de zigzaguer histoire d’éviter de me faire tuer, je savais en mon for intérieur que les assauts de l’utilisateur du raiton allaient prendre fin incessamment. Il ne pouvait prendre le risque de tuer ses partenaires. Bientôt arriva le moment où je fus aux prises avec ces fameux hommes justement.

Tous deux profitèrent d’un dernier mouvement d’esquive pour sauter sur moi katana à la main. L’un tenta de me découper verticalement et l’autre à l’oblique. Esquivant le premier coup et parant le second, nous entrâmes dans une danse mortelle. Une danse faite d’esquive, de contre-attaque, de défense… Nos armes s’entrechoquant, laissaient jaillir une faible lumière dans la nuit. Le plus lent, le moins endurant allait y laisser sa peau. J’étais confiant de n’être aucun des deux malgré le fait que je combattais à deux contre un. Dans cette danse macabre pour notre survie, je pouvais sentir le niveau de chacun de mes adversaires. Ils étaient fort certes. Mais pas assez pour moi. Ils le savaient, ils le sentaient. Ce genre de choses se ressentent dès les premiers instants de combat. Tout le reste n’est que volonté. Volonté de relever un énorme défi, volonté de se surpasser.

_ Vous feriez d’excellents acolytes… Vous commettez juste l’erreur de ne pas combattre du bon côté.
Je testais leur détermination par ces mots. Ils savaient que leur mort était proche. Profitant de cette ouverture qui me conféra une seconde de répit, j’apposais la paume de ma main sur le torse du premier adversaire. Solidifiant la partie droite de mon corps, je procédais au même mouvement avec mon adversaire de droite. J’avais gagné ! Un lancer de kunai en direction de l’utilisateur du raiton, je me téléportais vers ce dernier, dès que le kunai fut à sa hauteur. D’un geste sans appel, ma lame vint lui trancher le cou, laissant sa tête valser dans le ciel et le sang jaillir de son cou comme s’il avait s’agit d’un geyser en activité.


Me relevant après ce bel effort, je laissais le sang de mon adversaire se déverser sur moi. Bouche ouverte, rire dément je me délectais de ce bon « vin » du meilleur cru. L’effet qu’eut cette démonstration sur le mental de mes adversaires fut des plus dévastateurs. Ils crurent probablement avoir affaire à un démon ? C’était forcément le cas vu mes agissements plus que douteux. Pour ma part, je n’avais fait que me laisser submerger par la folie guerrière des Kaguya. Retractant les os apparus sur mon coté droit, j’exécutais le signe du tigre histoire lier mes adversaires. Immobilisés, ces derniers ne purent que pisser dans leur culotte tandis que je m’approchais d’eux le plus calmement du monde, toujours sur mes gardes certes, et admirant les effets dévastateur de mon coéquipier sur le groupe gazé ainsi que sur les ninjas en l’air. Visiblement, les deux autres ninjas sur la gauche avaient finir par fuir. Ils étaient déjà loin.

_ Vous allez gentiment nous informer sur qui vous envoie contre nous. Sa position et le nombre de ses hommes restants… Pour peu qu’il en reste d’autres. Vous avez intérêt à parler. Vous crèverez dans d’immenses douleurs le cas contraire. Au mieux, je ferais clémence à celui qui me confiera le plus d’informations. Marché conclu ?

Comme pour signifier que l’interrogatoire pouvait commencer, je fichais mon arme dans leur cuisses droite, chacun son tour.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Rencontre, massacre et mort-vivants (Tetsuya) Ven 18 Aoû 2017 - 1:52

Tandis que Tetsuya répartissait les ennemis, choisissant ainsi de laisser à son équipier ceux qui avaient échappé au nuage par les airs tout en assurant de s’occuper des autres. Loin de lui faire confiance, il se décida malgré tout à respecter sa décision. Il focalisa son attention en direction des deux shinobis qui lui faisaient face. S’ils avaient réussi à ne pas se faire avoir par sa technique, il semblait bien qu’il n’avait pas totalement pu éviter d’en être affecté. Sortis à temps du nuage, ils en avaient inhalé suffisament pour voir leur capacité légèrement réduite. Ce n’était pas grand chose, mais ce n’était pas le moment de cracher sur des petits avantages.

Se demandant alors rapidement s’il devait les exécuter immédiatement ou s’il devait les laisser en vie pour les interroger ou les torturer pour donner l’exemple, il se ravisa lorsqu’il réalisa qu’il pouvait très bien s’amuser avec ceux qui jonchaient, inconscients, le champs de bataille. Il pouvait donc s’occuper pleinement de ses adversaires sans se restreindre. Une série de mudras plus tard et le sol se mit à trembler autour de lui tandis que ses ennemis s’approchaient dangereux de lui. Sans se laisser perturber par leur arrivée imminente, il acheva sa technique. Une série de lance de pierre surgirent du sol pour venir empaler ses adversaires avec fracas. Ceux-ci tentèrent de les éviter, mais leur nombre était bien trop conséquent et ce fut donc peine perdue. Touchés à de multiples reprises, il furent projetés sur une longue distance avant d’atterrir, sans vie, au milieu de leurs collègues inconscients.

Un regard vers la droite et il put apercevoir son équipier se délecter du sang de son ennemi avant de terminer de s’occuper des deux autres. Un regard vers la gauche et il vit que les deux autres ennemis s’étaient enfuis. C’était problématique, mais au bout d’une vingtaine de secondes, un flot d’information arriva jusqu’à son esprit, un de ses clones venait de disparaitre. Même s’il ne s’agissait que de clones de lui-même, Fujisawa ne put s’empêcher d’être surpris en apprenant que le reste de ceux qu’il avait invoqué venaient de capturer l’un des fuyards et d’exécuter l’autre. Ils l’apportèrent alors immédiatement avant disparaitre sur ordre de l’original.

- Qu’est-ce que vous allez me faire ? Je ne suis pas payé assez pour ça, laissez moi partir je vous en supplie.

Le Sabakyô injecta un peu de poison directement sur le visage de son prisonnier, celui-ci qui se débattait se calma rapidement. Il l’attrapa alors par la nuque, l’empêchant de tomber suite à son anesthésie tout en s’assurant qu’il ne fasse pas de connerie.

- Calme toi voyons, ce n’est pas la peine de te mettre dans un état pareil. Si tu arrives à te montrer suffisament utile, on n’aura aucune raison de t’éliminer.

Affichant un grand sourire, Fujisawa approcha sa proie de son visage tout en le soulevant pour l’amener à sa hauteur.

- Tu dois bien avoir des informations à nous donner non ?

- Euh… C’est à dire que je ne bosse pas pour eux normalement, j’ai aucune idée des raisons pour lesquels on venait ici. C’est lui qui m’a recruté, je sais rien de plus !

Pointant du doigt l’un des deux hommes détenus par Tetsuya, il semblait toutefois réaliser que son information n’allait pas être suffisant.

- Bon bah tant pis…

Fujisawa sortit alors un Kunaï qu’il plaça contre la gorge de sa proie qui essayait tant bien que mal de se libérer malgré le poison.

- C’est fou comment les gens sont incapables de trouver quoi que ce soit qui puisse les sauver dans ce genre de situation, je ne suis pas difficile à convaincre pourtant…

- Non ! Attends ! Je peux toujours être utile ! J’ai de l’argent chez moi, je peux même te donner ma femme si tu veux, juste ne me tue pas ! Je peux même t’apprendre mes techniques les plus secrètes si tu veux. Je peux contrôler les morts ! C’est cool non ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1799
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Rencontre, massacre et mort-vivants (Tetsuya) Mer 23 Aoû 2017 - 14:32

Les hommes hurlèrent de douleur alors que mes kunais, tour à tour pénétrèrent leur chair faisant gicler du sang. Pris par la douleur, chacun de mes prisonniers se saisit de son membre douloureux en serrant les dents. Il me sembla que les larmes coulaient sur le visage de celui de droite, tandis que celui de gauche tremblait déjà de tout son corps. Pour ma part, regard plein d’un sadisme sans limites, je me léchais les lèvres, déjà pressé de jouir de la souffrance de ces deux malheureux. S’ils ne se montraient pas généreux, ils allaient le payer très cher avant de mourir dans d’atroces souffrances. Tirant au sort je choisis finalement celui de gauche pour être le prochain à goûter de la fraîcheur de la lame.

_ Je me répète qui vous envoie ? Où se terre-t-il ?
_ Pardonne moi… Si je te dis qui c’est, je suis assuré de mourir !
_ Ah parce que tu penses que là tu n’es pas assuré de mourir ?

Regard des plus amusé, je venais de lui déchirer ses habits sur le côté. D’une profonde entaille, je venais de lui déchirer, comme on déchire un morceau de viande bien cuite, l’espace entre sa dernière coté droite et son bassin. Il suffisait que je lui plante ma lame là, dans cette partie du corps pour qu’il soit assuré de mourir. Mais je n’avais pas l’intention de faire ça. Du moins pas toute de suite, car la douleur lui avait soudainement ramené à ses esprits.

_ C’est Ganzooooo ahhhhhhh.
_ Qui ça ?
_ Ganzao ahahahahah
_ Drôle de nom dis-je amusé.

Il en pleurait de douleur. La scène était risible. Son pantalon venait d’être inondé subitement. Il hurlait de douleur en tremblant plus que jamais. Satisfait des premières informations obtenues, je nettoyais mon kunai sur sa joue ne manquant pas de lui laisser quelques entailles. Lui caressant la tête, je le félicitais tout en jetant un regard désapprobateur vers l’autre qui s’occupait encore de sa jambe blessée.

_ Bien continue à me livrer toutes les informations que tu as.
_ Moi aussi je sais quelque chose ! Ganzo ! Je… Je sais où il est !
_ Ferme ta gueule toi. Tu n’as pas voulu parler ton tour viendra si lui ne me dit pas tout ce que je veux savoir.

Je n’étais pas juste sur le moment, je l’avoue. Mais qu’avais-je à faire de la justice ? L’un des deux, sinon les deux allaient mourir de toute façon.

_ Parle !
_ Glokh Gan… Ganzo… Fit-il en recrachant du sang. Il habite vers l’est de la ville. Le quartier montagneux… Sa maison est la plus grande et la plus belle… Très… Très bien gardée.
_ Bien… Tu aurais pu t’éviter bien des souffrances si tu avais parlé plus vite tu sais.

Comme pour appuyer mes propos, je tapotais sa blessure avant de me tourner vers l’autre bonhomme.

_ Quant à toi… Tu ne m’es d’aucune utilité.
_ Non ! Non… Pitié !

Mon kunai venait de se ficher en dessous de sa mâchoire. D’un coup sec je fis bouger la lame dans la chair de droite à gauche laissant tomber l’homme à terre. Pris de spasmes, il se vida de son sang sous le regard apeuré de son compère. Me redressant, je portais mon regard sur ce qui se passait autour de moi. Tant d’hommes empalés, mon coéquipier sur cette mission s’amusant lui aussi avec un prisonnier… Sans accorder plus aucun intérêt au blessé, je me dirigeais vers ce coéquipier sans nom. J’avais respecté ma parole, l’un des deux prisonniers avait été laissé vivant. Parvenu à la hauteur de mon coéquipier je m’adressais à lui :

_ Sasha! Quel autre nom lui donner étant donné qu’il n’avait pas daigné me donner ne serait qu’un pseudo en guise de prénom. Je sais qui envoie tous ces hommes et où il crèche. Quand tu auras fini avec celui-ci nous irons !

Croisant les bras sur ma poitrine, je m’adossais sur un bâtiment tout proche, pied gauche posé sur le mur pour mieux m’y appuyer. Il pouvait prendre son temps… Mais pas trop !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Rencontre, massacre et mort-vivants (Tetsuya) Mer 23 Aoû 2017 - 17:06

Il avait donc affaire à un nécromancien, c’était une nouvelle particulièrement intrigante pour le Sabakyô. Il rangea alors son kunaï, relâchant légèrement la pression qu’il exerçait de son autre main sur sa nuque, lui permettant alors de retomber au sol. Encore sous l’effet de l’anesthésiant, il s’écroula au sol avec fracas, avant de se relever avec peine, regardant Fujisawa d’un air hésitant. Il était effrayé pour sa vie et à juste titre, puisqu’elle n’était pas vraiment entre les mains d’une personne très attentionnée.

- Toutes mes félicitations ! Tu as gagné un sursis ! Avec cet état d’esprit t’as même une chance de retourner auprès de ta femme à la fin de la journée. Qui sait, je finirais peut-être même par te payer si tu te montres vraiment bon pédagogue.

- Merci ! Je ferais tout ce que vous voudrez !

Si Fujisawa avait une aversion envers les faibles qui ne faisaient rien pour sortir de leur état d’inférieur, il appréciait toujours lorsqu’un prisonnier était prêt à tout pour survivre. C’était selon lui le meilleur état d’esprit à avoir. Survivre était le seul moyen de continuer à combattre.

- On va jouer à un jeu, tu vas me suivre sans rien tenter de stupide. Tu m’expliques comment fonctionne la nécromancie et comment je pourrais apprendre à l’utiliser. Tu prends ton temps, tu restes clair et précis et tu te tais quand quelqu’un d’autre est en train de parler. A chaque fois que tu brises une de ses règles, je te brise un os. Compris ?

- Euh… oui je crois, je… je commence ?

D’un geste de la main, Fujisawa lui ordonna de commencer tout en le suivant et se dirigea en direction de Tetsuya qui était toujours à torturer les deux autres pour leur extraire des informations.

- Alors, par où commencer ? Bon, la base, alors euh… La nécromancie, c’est l’art d’utiliser la mort des autres à son avantage. Si la vision la plus répandue de son utilisation c’est la capacité de révéler les morts aux combats pour faire combattre leur cadavre, ce n’est qu’une fraction des possibilités. La possibilité de réanimer n’importe quel animal mort et de manipuler les cadavres à sa convenance permet d’utiliser cette capacité dans une multitude de situations différentes.

L’écoutant tout en regardant avec attention son équipier tandis qu’il terminait son travail avant de revenir vers lui pour lui annoncer ses résultats. D’un geste de la main, il indiqua à son nouvel ami de se taire pour le laisser parler. Il était plutôt serviable pour le moment, il ne voulait pas l’empêcher de continuer à cause d’un genou brisé.

- Celui-ci va nous suivre, il est sympa et dans son état, il ne risque pas de faire quoi que ce soit de dangereux. Par contre, avant de partir, faudrait s’occuper de ça.

Il montra alors de sa main les nombreux corps encore en vie qui se trouvaient devant eux.

- "De la manière la plus démonstrative possible" qu’il disait, trancher leur gorge ou les laisser ferait mauvaise impression. Va falloir faire quelque chose de spectaculaire, ou tout du moins, de suffisament choquant. T’as de l’inspiration qui te vient pour quelque chose d’original ou on se contente de jouer les bouchers ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1799
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Rencontre, massacre et mort-vivants (Tetsuya) Mer 23 Aoû 2017 - 17:39

J’écoutais d’une oreille distraite Sasha tandis que ce dernier s’amusait lui, avec son nouvel ami. Un ninja qui visiblement connaissait un bon rayon en ce qui concerne la nécromancie. Un art dont je n’aurais jamais imaginé la réalité. J’avais d’ailleurs encore du mal à le croire. Néanmoins, une partie de moi, me laissait penser à une phrase toute conne : tous les mots d’un langage sont créés pour faire référence à une réalité. C’était probablement l’idée la plus saugrenue qui me soit venue à l’esprit aujourd’hui, néanmoins j’avais du mal à m’en départir. Ressusciter un mort ? Comment était-ce possible ? Arquant un sourcil, j’exprimais par la mon scepticisme tandis que Sasha me proposait d’éliminer de la façon la plus démonstrative possible, tous les gens qui avaient survécu à son nuage rose et aux pics de terre qu’il avait créé.

Portant mon regard vers lui, j’étudiais sa proposition. Comptait-il sur le fait que je fasse le travail moi-même ? Puis pourquoi nous embêter à tous les tuer ? Le lien se fit dans mon esprit entre son nouveau joujou et lui. Sasha était donc attiré par cet art funeste. Mais il doutait de la véracité des propos de son prisonnier. Il y avait de quoi. N’ayant aucune envie de gaspiller du chakra, je souhaitais néanmoins, par curiosité, moi aussi en savoir plus sur cette question. J’avais moi-aussi subitement envie de voir cet homme lever un mort et le contrôler. J’étais curieux de savoir comment tout cela pouvait se réaliser, comment cet art pouvait être mis en pratique dans la réalité.

_ La seule façon démonstrative que je connais est justement de tuer en laissant un signe bien visible de la cause de la mort. Égorger me semble remplir toutes les conditions énumérées. Transpercer également. Ecoute… Laisse-moi faire. Ne gaspillons pas du chakra inutilement dans cette affaire.

Nous avions encore un certain Ganzo à déloger et probablement une maison remplie de ninja à brûler. Marchant tranquillement vers le duo que je venais de quitter, je vis celui que j’avais laissé vivant ramper en direction de là où il était venu. Une vaine tentative, du moins si l’idée m’était venue de mettre fin à sa vie.

_ Demande à ton nécromancien de lever un mort pour voir…

Arrivé à hauteur du corps de l’homme que j’avais égorgé, je repris mon katanos que j’avais laissé planté au sol. Je me mis ensuite à marcher calmement vers les hommes immobilisés par la technique de Sasha. Ma marche se mua en trot puis progressivement en course. J’arrivais lancé à bonne vitesse sur le groupe d’homme encore immobilisé au sol. A leur plus grand désarroi, ma vitesse décuplée et mon art du taijutsu en œuvre, je ne fis qu’une bouchée de tous ces hommes. Je tailladais, tranchais, coupais d’un geste sans appel les partie vitale de toutes mes victimes. Le sang giclait de partout à mesure que mon travail de boucher avançait. En moins d’une minute la dernière tête vola en l’air laissant derrière moi un spectacle des plus répugnants. Du sang à perte de vue abreuvant le sol, des corps décharnés, d’autres pris de spasme laissant par moment du sang gicler dans les airs. Plus que jamais mes vêtements, mon corps, mon visage, s’en trouvaient plein de sang. Plus que jamais je devais avoir l’air d’un démon tout droit sorti de l’enfer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Rencontre, massacre et mort-vivants (Tetsuya) Ven 25 Aoû 2017 - 4:34

Alors que le nécromancien semblait particulièrement gêné d’assister à l’échange entre les deux mercenaires qui discutaient de la façon dont ils comptaient exécuter ses collègues survivants, il ne fit pour autant aucune remarque, bien conscient de la précarité de sa situation.

- T’as raison, ça sert à rien de se prendre la tête, quand on lui annoncera le nombre de shinobis qu’on a dû affronter, il ne se permettra pas d’ouvrir sa gueule pour critiquer nos méthodes. Dans ce cas, je te laisse faire si te va.

Le Sabakyô était tout de même ravi de travailler enfin avec quelqu’un qui ne faisait pas dans la demie mesure, de se salir les mains et qui était capable de raisonner correctement malgré tout. Le jeune Kaguya lui rappelait un peu sa jeunesse, à la grande différence qu’à son âge, son niveau de combat était largement inférieur. A le voir combattre aussi aisément au Taijutsu, c’était même à se demander s’il n’avait pas une puissance supérieure à la sienne. L’efficacité semblait être le maître mot de cette journée.

Alors que Tetsuya lui proposa de demander à son nouvel ami de faire une démonstration de sa capacité si particulière, il se retourna vers l’intéressé d’un air interrogateur. Il n’y avait pas été avec le dos de la cuillère avec son poison anesthésiant et n’avait aucune idée quant à sa capacité à utiliser son chakra dans cette condition.

- Euh… bien sûr, je vais faire ça tout de suite.

Toujours aussi hésitant, il s’approcha d’un des corps inertes qui jonchaient le sol avant d’insuffler du chakra à l’intérieur. Une série de mudras plus tard, le dit-corps se mit à frétiller avant de se relever à la manière d'un pantin. Fujisawa observait attentivement le moindre de ses gestes, essayant de mémoriser la technique.

- Une fois que vous aurez maitrisé cette technique, le reste sera plus simple. Il suffit de l’adapter à la situation. Si la première chose qui vient à l’esprit avec la nécromancie, c’est ce genre d’utilisation, cela possède un défaut majeur, il faut avoir des corps à disposition. Cependant, si vous maitrisez le fuinjutsu, il vous suffit de préparer des corps à l’avance et de les invoquer à votre convenance.

- Je vois, je vois, et concrètement, comment j’arrive à utiliser cette technique ?

La théorie c’était bien sympathique, mais il allait lui en falloir plus que cela pour maitriser ce pouvoir. Le nécromancie le savait bien et voyant qu’il commençait à entamer la patience de son élève, se mit à lui expliquer en détail le fonctionnement pratique de la technique. Alors qu’il apprenait pas à pas à maitriser ce pouvoir, Tetsuya semait la mort sans la moindre retenu, pratiquant la plus macabre des danses. Décidément, cette journée devenait vraiment une éloge de la mort.

Au bout de quelques minutes, alors que Tetsuya avait fini de s’amuser et commençait à les rejoindre à nouveau, Fujisawa interrompit son professeur d’un geste de la main avant de se remettre en route, emportant avec lui un des cadavres présents sur place. Puisqu’ils allaient devoir se balader, autant prendre des devoirs avec lui.

- Ça ne te dérange pas j’espère ? C’est pas mon genre de faire jouer mes intérêts personnels au milieu d’une mission, mais je dois bien t’avouer que c’est passionnant comme discipline. Au fait, je m’appelle Fujisawa, Sabakyô Fujisawa.

C’était l’une des premières fois de sa vie qu’il se présentait directement en tant que Sabakyô, depuis que le clan avait décidé de refaire surface, il n’avait plus aucune raison de le cacher. Et puis, comme il avait déjà vu ses capacités claniques, c’était d’autant plus inutile.

- Je ne t’ai jamais vu avant, ça fait pourtant un moment que je travaille dans le milieu, t’es pas du coin, je me trompe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1799
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Rencontre, massacre et mort-vivants (Tetsuya) Sam 26 Aoû 2017 - 23:26

Sasha venait enfin de daigner me livrer son nom. Au complet d’ailleurs ! Prénom et nom s’il vous plait ! Était-ce mes aptitudes au combat qui lui ont plu ? Avait-il pris peur malgré ses airs détaché ? Je haussais des épaules comme pour me répondre à moi-même. Pour mon interlocuteur, ce signe serait peut-être celui d’une réponse à son interrogation initiale. Celle portant sur le fait qu’il s’intéresse à cet art pour le moins intriguant. Je pouvais bien lui passer ce détail. En mon for intérieur, je savais déjà que malgré nos faiblesses, nous pourrions tous deux remplir amplement la mission qui nous avait été confié, quand bien même nous perdrions plusieurs minutes ici-même.

_ Un Sabakyô donc ? Fusijawa… Ok. Je ne t’appellerais plus Sasha sauf situation exceptionnelle. Tu seras donc Fu. C’est plus expéditif. Une courte pause et je poursuivais : Fais-donc. Cet art m’intéresse aussi quand bien même je n’ai aucune envie de le maîtriser.

Connaître le point faible de cet art serait parfait pour moi. Ce pouvoir était dangereux, très dangereux. Cela dit, comme pour toute spécialité, pouvoir, disciple ou art, il a nécessairement des faiblesses. Rien de parfait sous les cieux disait l’autre. Voilà pourquoi j’avais bien envie de poser quelques questions au larbin de Fusijawa. Mais d’abord il me fallait satisfaire à la curiosité de ce dernier.

_ D’ici ? Non… Je ne suis même pas du continent. J’erre de pays en pays histoire de découvrir le maximum de choses que j’ignore. Je suis un curieux vois-tu…

Regard posé sur Fusijawa, je me tournais désormais vers son pantin. Regard dur et froid, j’avais à cœur de lui extirper quelques informations sur son pouvoir. Il me les confierait toutes c’était certain.

_ Les morts que tu relèves te sont entièrement soumis ? Connaîtrons-t ’ils une seconde mort ? Et comment mets-t ‘on fin au lien entre le nécromancien et le mort ? Comment supprimer un mort-vivant ? Par la puissance des poings ?

J’en doutais néanmoins, je souhaitais en avoir le cœur net. Personnellement, je n’avais aucune envie de me retrouver face à face avec un nécromancien digne de ce nom. Je pressentais que ce pouvoir bien maîtrisé pouvait s’avérer bien trop puissant. Raison pour laquelle je devais emmagasiner le maximum de connaissances à son sujet afin de pouvoir faire face convenablement à un nécromancien le jour où j’en combattrais un.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Rencontre, massacre et mort-vivants (Tetsuya) Jeu 31 Aoû 2017 - 22:36

Fujisawa ne fit pas de remarque sur le surnom que Tetsuya venait de lui attribuer, il se moquait de comment on pouvait l'appeler, c'était d'ailleurs une des raisons pour laquelle il n'avait pas le réflexe de se présenter directement. Le Sabakyô avait d'ailleurs vu juste concernant le jeune homme, il n'était pas du coin. Lorsqu'il entendit que son interlocuteur ne venait pas du continent, il en conclut qu'il avait affaire à un Mizujin, puisqu'il avait entendu dire que les Kaguya venaient de là-bas. Et à sa connaissance, seuls les membres de ce clan avaient accès au contrôle des os dont il venait d'assister.

- C'est étrange, je pensais avoir entendu toutes les raisons possibles de venir dans ce pays, mais c'est la première fois que je vois quelqu'un poussé par la curiosité. Parce qu'il faut bien le dire, même si je m'y suis habitué, ça reste un pays bien pourri.

Il prit alors ses aises en interpellant l'esclave de Fujisawa directement pour lui poser des questions sur son pouvoir. Si cela ne fit pas réagir le Sabakyô, qui se contenta d'attendre les réponses, il n'était pas très ravi de partager ainsi le savoir de cette capacité, surtout que les questions s'orientaient sur la façon de contrer un nécromancien. Si rien ne pouvait laisser penser que le jeune homme allait devenir un jour son ennemi et qu'ils n'avaient pas affaire au seul nécromancien au monde, il n'aimait pas trop l'idée que ses futures failles fussent divulguées ainsi. Cependant, compte tenu du contexte particulier de la situation, il n'en fit pas la remarque.

- Contrairement à certaines idées reçues, la nécromancie ne permet pas de redonner vie à des morts. Et ce qui est mort ne saurait mourir. Il faut simplement voir les cadavres comme des marionnettes se contentant d'agir selon le bon vouloir du nécromant. Si vous brisez le patin ou que vous perturbez la technique le faisant agir, il redeviendra un simple cadavre comme un autre. Il existe cependant toujours des exceptions, des techniques encore plus interdites, mais je ne crains que mes compétences ne soient limitées qu'à une utilisation commune de cet art.

- Ce n'est pas grave, j'ai mes petites idées sur la manière de récupérer ce genre d'information, continue de tout m'expliquer le temps qu'on arrive à destination.

Plus le temps passait, plus le prisonnier retrouvait son calme et une certaine assurance. Cela rassurait grandement Fujisawa également, qui n'avait pas envie de devoir gérer une personne trop perturbée pour faire quoi que ce soit. Il avait cédé à un caprice personnel en lui laissant la vie sauve, mais le moindre faux-pas du prisonnier pouvait le mener à revenir sur sa décision. Quant au nécromant, il comprenait bien qu'il ne lui restait pas beaucoup de temps pour inspirer suffisamment de sympathie pour espérer s'en sortir en vie. S'il n'était très fort au combat, il était indéniablement capable de faire ce qu'il fallait pour survivre.

Il continua donc à donner ses explications pendant tout le trajet jusqu'à la maison de leur cible, faisant quelques démonstrations à l'occasion et guidant le Sabakyô à travers la réalisation de ces techniques. Il n'eut cependant pas tout à fait terminé lorsqu'ils arrivèrent en face de la propriété de Ganzo. Véritablement petite forteresse, il y avait un grand nombre de garde et si la plupart semblait être des civils provenant d'une milice ou d'un gang, Fujisawa reconnut quelques personnes possédant des équipements shinobi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1799
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Rencontre, massacre et mort-vivants (Tetsuya) Jeu 31 Aoû 2017 - 23:52

_ Il faut dire que je ne savais que ce pays était pourri avant d’y avoir mis les pieds. Quelle est sa particularité ? Mis à part cette histoire sordide concernant les Sabakyo ?

Je venais de rebondir par rapport à ce que mon interlocuteur me dit. Il annonçait son étonnement de voir quelqu’un s’intéresser à Ame no Kuni. Pour ma part, j’étais uniquement mû par la curiosité. Je souhaitais en savoir plus sur les pays du continent. Comment ils fonctionnent, quels sont leurs systèmes politiques, économiques et sociaux. Je voulais savoir quels étaient les clans majeurs dans chaque partie du monde. Je voulais découvrir le monde tout simplement. Ce périple allait être positif pour ma construction personnelle. Dans un coin de mon esprit, malgré mes nombreuses aventures, je n’oubliais guère d’où je venais. Je n’oubliais pas Mizu no Kuni.

L’esclave de nécromancien finit par répondre aux questions que je lui avais posé. Il m’expliqua que les morts ne revenaient pas à la vie. Je fis une moue qui en disait long sur mon état dubitatif. S’ils ne revenaient pas à une forme de vie, comment se faisait-il donc qu’ils puissent bouger. Les voir comme des marionnettes me semblait assez… déroutant. Mais bon s’il faut croire monsieur l’expert ! Le laissant terminer, je précisais mes questions immédiatement.

_ Comment briser ce type de… marionnettes ? Comment perturber la technique le faisant agir ? Ce sont des choses que je ne parviens pas à saisir…

Une invite donc à en dire plus. J’avais déjà compris certaines choses, mais j’étais curieux. Connaître un peu plus en détail le fonctionnement de cet art me semblait intuitivement plus nécessaire que jamais. En combat contre un nécromancien, il n’y aura aucune possibilité de perdre du temps en essayant de comprendre la faille de ce type de spécialité. Non. Il valait mieux gagner du temps en essayant de les découvrir tout de suite, et pourquoi pas, chercher à développer une technique à même de contrer ces… marionnettes.

Au final, le trio arriva à la demeure du dénommé Ganzo. Tout au long du trajet, l’esclave de nécromancien avait pris son temps et expliqué plus en détail ce qu’il savait de l’art de relever les morts. Plus il s’exprimait, et plus ma répugnance s’accrut à mesure que ma curiosité fut satisfaite. Caché, nous étions sur le point désormais d’abattre notre dernière carte. Pour le coup, un peu de coordination ne serait certainement pas de trop.

_ Finalement ? On fait comment ce coup-ci ? T’as une idée ?

Pour ma part, j’étais prêt à reproduire le même carnage que précédemment. A la seule différence près que j’avais l’intention de ramener Ganzo vivant à notre client. Lui se chargerait seul de mettre fin à la vie de son adversaire. Un bon deal non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Rencontre, massacre et mort-vivants (Tetsuya) Mar 5 Sep 2017 - 22:30

- Sa particularité ? De la pluie, de la pollution et de la corruption partout. Ame doit bien être première dans ces trois catégories.

Bien qu’il se contentait de répondre à la question qui lui était posée, Fujisawa se doutait que ce genre d’information était déjà connu de tous, surtout par ceux qui avaient eu vent de la prétendue fin tragique des Sabakyô.

- Il suffit de détruire le corps, de lui couper ses membres ou n’importe quoi qui le rendrait incapable d’être utilisé. Mais bon, je vous dis ça, mais vous vous doutez bien que certains utilisateurs de cette capacité ont inventé des techniques différentes qui peuvent être contrées différemment. Je ne suis qu’un shinobi assez faible comme vous l’avez remarqué et mon ancien maitre a abandonné mon entraînement y’a longtemps, mes connaissances restent limitées sur le sujet.


Fujisawa ne put s’empêcher de remarquer que son esclave commençait à reprendre confiance en lui, pensant probablement que le pire était derrière lui. Mais bon, le moment n’était pas encore venu pour lui montrer que sa situation pouvait très bien empirer drastiquement.

- Une idée ? Euh… On pourrait tuer tout le monde, mais comme on n’a aucune idée d’à quoi ressemble Ganzo et faudrait quand même qu’on le bute ou qu’on le capture, ce serait dommage de nettoyer la zone et d’apprendre trop tard qu’il n’était pas là. On pourrait aussi interroger quelqu’un à nouveau pour avoir cette information.


Soudain, Fujisawa s’arrêta de parler avant de se tourner avec son nouvel ami nécromant d’un air particulièrement interrogateur. Arborant un grand sourire, il venait d’avoir une idée qui pouvait se révéler très amusante et efficace.

- Dis-moi, tu sais faire une technique de clonage ?


Surpris, le prisonnier se tourna vers lui se demandant s’il parlait vraiment de lui.

- Un clonage de l’ombre vous voulez dire ? Euh oui, mais je ne vois pas comment ça pourrait vous aider.


- Parfait, parfait. Ce que je peux te proposer, c’est d’utiliser un clone de monsieur qui se chargera de t’escorter directement à Ganzo en tant que prisonnier. Il n’aura qu’à dire qu’il t’a vaincu à l’usine. Et dès que tu vois la cible, tu le récupères et tu sors, je me chargerais de nettoyer la propriété. Et si Ganzo n’est pas là, tu tues le clone, il me prévient et on tue tout le monde.


C’était un plan bien plus compliqué que nécessaire, Fujisawa le savait parfaitement, mais il était curieux de voir la réaction des deux personnes qui l’accompagnaient. De plus, il y avait peu de chances qu’il y ait quelqu’un dans cette maison capable de vraiment les mettre en danger, c’était un test qui ne risquait pas vraiment d’avoir de conséquence néfaste.

- Mais vous êtes sûr que vous voulez m’inclure dans votre plan, je veux dire, je ne connais même pas ce Ganzo, rien ne dit qu’ils vont me laisser entrer.


- Si tu préfères, on t’envoie à la place de ton clone. Mais ce serait dommage que tu décèdes avant la fin de ma formation quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1799
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Rencontre, massacre et mort-vivants (Tetsuya) Lun 11 Sep 2017 - 13:56

J’écoutais sans mot dire, les propos de mes interlocuteurs suite à mes nombreuses questions. Le premier à réagir fut évidemment le Sabakyô. Il répondit à la question concernant la particularité d’Ame no Kuni. Il décrivit ce pays comme étant pluvieux, pollué et gangrené par la corruption. D’ailleurs il souligna qu’il estimait qu’Ame devait être championne en ce domaine. Lui jetant un coup d’œil, j’évaluais sa dernière prise de position, essayant de savoir est-ce qu’il s’agissait d’une blague ou pas. Je n’avais pas visité quantité de pays, mais le peu de pays que j’avais visité me semblaient un poil plus organisé que celui-ci il faut le dire. Cela précisé, après une courte réflexion, j’en étais parvenu à la conclusion selon laquelle, la corruption était présente à des niveaux différents, dans tous les pays, même dans celui d’où je viens.

_ Qui est à la tête d’Ame ? Cette personne est-elle elle aussi corrompue ou profite-t-elle de tout ce beau bordel ?

J’avais besoin de comprendre, quand bien même mes questions pouvaient paraître curieuses pour le Sabakyô. J’étais un étranger et je ne savais pas tout, je n’étais pas encore parvenu à comprendre tous les rouages du fonctionnement de ce pays. Politiquement parlant, j’avais le sentiment que la situation ici devait être bien plus complexe qu’à Mizu no Kuni. Le seul pays que je connaissais plutôt bien après tout.

Le prisonnier répondit également à la question que je lui avais posée. Celle liée à la faiblesse des edo tensei. Il m’expliqua qu’il suffisait simplement de leur trancher un membre ou quoi que ce soit qui l’empêcherait d’être opérationnel. Je fis une moue qui en disait long sur mon insatisfaction. Si ces petits jouets revenus à la vie étaient aussi fragiles que ça… Je ne voyais guère l’intérêt d’user de pareilles pratiques. Un haussement d’épaules de ma part, je venais d’en finir avec ce sujet. Il ne m’intéressait plus. Désormais mon attention était fixée sur le plan du Sabakyô. Il proposa une idée intéressante. Que sa victime de professeur en edo tensei se clone -deux fois si j’avais bien compris, et aille se présenter devant ledit Ganzo. Le premier clone serait similaire à ma personne et le second à lui-même. Je n’étais pas tout à fait chaud pour qu’on utilise mon image, mais bon, au final… J’avais combattu jusqu’ici sans tenter de cacher mon identité. Dès lors…

_ Ça me va comme plan.

Fis-je le plus simplement du monde. Pour le reste… A lui de jouer. Si jamais il échouait, eh bien nous allions mettre à feu et à sang toute cette zone.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Rencontre, massacre et mort-vivants (Tetsuya) Mar 19 Sep 2017 - 14:50

- Officiellement, il s’agit d’Hagato Shisui, le Daimyô du pays. Mais c’est l’or qui gouverne ce pays, le daimyô en profite, mais si ce n’était pas le cas, il se ferait remplacer rapidement. Les chefs industriels de ce pays s’enrichissent indéfiniment au détriment du reste de la population et ne toléraient pas que quelqu’un essaie de les en empêcher.

La politique d’Ame était toujours un sujet intéressant avec les étrangers, ils ne réalisaient jamais vraiment à quel point l’or était ancré au coeur même des institutions. Lorsque l’Empire était présent, l’ordre était plus présent, mais cette corruption latente n’avait pas été supprimée. Même pendant les deux années durant lesquelles les Sabakyô régnaient sur ces terres, ils ne pouvaient pas y faire grand chose. Il n’y avait rien de tel que de voir deux ouvriers se battre à l’entrée d’une usine pour obtenir la seule place disponible pour le reste de la journée, c’était probablement le meilleur exemple de la philosophie de ce pays.


Entendant Tetsuya accepter son plan, Fujisawa fit un signe à son prisonnier. Les deux se mirent alors à utiliser une technique de clonage, mais tandis que cinq clones du Sabakyô apparurent, un seul suffit pour le nécromant. Le Fujisawa original sortit alors un sceau de sa poche qu’il activa pour en sortir une paire de menottes qu’il tendit à Tetsuya.

- Ce sont des menottes normales, avec ta force, ça ne restera qu’un artifice, au moindre mouvement un peu brusque elles se briseront.


Évidement, le Sabakyô n’avait pas pu savoir que le Kaguya n’avait pas bien comprit son plan, mais maintenant c’était un peu trop tard pour les regrets.

- Bon, je vais me placer tout autour de la propriété. N’oublie pas, si tu chopes Genzô ou si ça tourne mal, tu tue le clone avec toi, comme ça je serais directement informé et j’agirais en conséquences.


- Je dirais bien que ce plan est de la folie, mais vu la quantité de personne que vous avez massacré là-bas, je ne sais plus trop quoi penser.


- Ça tombe bien, on ne t’a jamais demandé d’y penser. Viens avec moi maintenant, on va se rapprocher un peu.

D’un signe de la main, Fujisawa fit alors signe à ses clones de se disperser tandis que la version originelle du nécromant se mit à le suivre, laissant ainsi le clone du nécromant et Tetsuya sur place. Le Sabakyô était plutôt content de son plan, il laissait son équipier prendre tous les risques tout en s’assurant de garder ses ennemis loin de soi. Il allait bien falloir qu’il apprenne le taijutsu un jour, mais ce n’était vraiment pas dans ses priorités.

Il se plaça alors à une petite dizaine de mètre de la propriété, à l’abri des regards. Il était prêt à intervenir, il n’attendait plus que le signal de son équipier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Rencontre, massacre et mort-vivants (Tetsuya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Passé & Lettres :: Flashbacks-