N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Repos enflammé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Repos enflammé Dim 6 Aoû 2017 - 0:58

Le prestige que l’on avait quand on était à Suna en plein jour, était le fait qu’on était l’une des rares personnes à se déplacer sous un sol ardent. Bien évidemment, sous une température qui était capable de détruire une herbe verte en une poignée de secondes, les gens n’avaient pas vraiment envie de se précipiter à l’extérieur pour profiter de la vue. Il fallait reconnaître que c’était bien un supplice incroyable que de devoir marcher sous ce soleil brûlant qui faisait perler sur mon visage d’épaisses gouttes de sueur. Toutefois, je devais le faire, cet effort insupportable n’était pas vain. Parce que je connaissais bien un endroit dans ce village où les anges de la paix et du repos m’attendaient. Oui, je l’avais vu lors de mes nombreuses balades dans le village, ce havre de paix.

Quelque part près des terrains d’entraînement, il y avait un mur épais et grand d’une vingtaine de mètres, qui, à cette heure de la journée, donnait de l’ombre sur une surface bien grande. Et sur la surface ombrée par le mur, il y avait un arbre. Il peinait à vivre certes, mais il vivait tout de même grâce à une vieille personne qui venait chaque matin lui donner suffisamment d’eau pour résister à la dure chaleur de Suna. Mais le fait était que tôt ou tard, l’arbre allait mourir. Parce qu’en plus de nourrir la plante à l’extérieur, il fallait également le faire en dessous du sol. Chose qui était beaucoup moins évidente qu’un simple arrosage.

Mais quoi qu’il en soit, je n’étais pas réellement intéressé par l’histoire de l’arbre. Il était simplement un lit, un lieu de repos, un endroit qui allait me servir de couche pendant que la journée s’achèverait tranquillement. C’était donc pour ce paradis-là, un repos loin des problèmes dans un endroit parfaitement isolé, que j’enchaînai les pas entre les divers couloirs du quartier résidentiel de Suna.

-Quelle galère… je déteste vraiment ce foutu village. Pourquoi diable faut-il que les températures soient aussi élevées par ici ?

Bien évidemment, à ce moment-là, j’étais assis sur une caisse, dans une petite ruelle située entre deux maisons. L’ombre y était, mais s’y coucher n’était même pas une idée concevable. De ce fait, je pris un courage de combattant avant de me relever pour avancer continuellement de ruelles en ruelles. J’alternais les zones d’ombre pour ne pas m’exposer trop longtemps aux rayons puissants du soleil. Malgré le temps que cela m’a prit, malgré tout l’effort que cela m’a demandé, j’y suis arrivé. J’étais enfin devant l’arbre en question, et le vent qui y soufflait était d’une pureté unique. En somme, j’avais trouvé le paradis dans cet enfer de sable.

-Ah… Que de joie. Voilà les raisons pour lesquelles j’aime ce village.

Le regard toujours aussi agacé, c’était un léger sourire qui pouvait se faire voir sur mon visage. Quelques secondes au sol et j’avais déjà localisé ma branche fétiche. Elle était située à deux mètres du sol, et stratégiquement placée pour que je puisse m’allonger dessus sans soucis. Toutes les prévisions faîtes, je montai doucement sur l’arbre avant de m’y allonger. Les bras derrière la tête et les pieds croisés, un sourire euphorique s’afficha sur mes lèvres. Il ne fallut pas longtemps avant d’être plongé dans les profondeurs des rêves.

Ft:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 46
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Repos enflammé Dim 6 Aoû 2017 - 22:26



S’était une des journées qui donnait l’envie de profiter du beau temps, presque pas de vent dans les endroits isolés et les rayons du soleil berçait les visages de leur lumière douce, mais chaude.

Alors que l’autre ninja s’installait sur sa branche d’arbre, Ken lui, s’entrainait à lancer des boules de feu sur des cibles depuis l’aube, ils étaient tous deux au terrain d’entrainement s’était donc tout ce qu’il y a de plus normal en cette journée chaude. Le pyromane se demandait quel était le nom de ce grand brun, il l’avait déjà vue et ce à plusieurs reprise, mais n’avais pas une bonne mémoire lorsqu’il s’agissait de retenir un long nom compliquer… Rikiki ? Quelque chose comme ça … Dans tous les cas, ce n’était pas bien grave, lui et le dormeur ne s’était jamais vraiment bien entendu, l’un était trop énergique et l’autre trop blazer de la vie.

Non sans vouloir épier son compagnon de terrain, le punk n’avait pas vraiment osé lui parler après l’avoir observer s’installer, s’était un endroit bien… spécial pour se coucher… Dans tous les cas, ce n’était pas de ses oignons il le laissa donc faire. Le tout continua un bon moment, les cibles cramaient les une après les autres jusqu’à ce que l’un des projectiles soit dévié de sa course par une fausse manœuvre. Ken tentât bien d’envoyer une seconde salve pour annuler la première mais les flammes se dirigeaient directement sur l’arbre de l’autre garçon.

- Attention ! Chaud devant !

Rapidement, le punk pris ses jambes à son coup, attrapant un sceau d’eau pour pouvoir éteindre ses dégâts… Il n’avait pas l’intention de bruler l’un de ses collègues ninja.

- Attention rikiki ! Tu vas bruler !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Repos enflammé Lun 7 Aoû 2017 - 8:08

Le monde était si coloré, si délicat. Et le souffle de l’air était de plus en plus rafraîchissant. Quand on était dans un lieu comme Suna, on savait tout de même apprécier les petits plaisirs de la vie. Et le plaisir que je préférais apprécier, était le repos le plus total. La simple action de se poser quelque part, de croiser les bras derrière la tête, croiser les pieds ensuite et de fermer les yeux pour se laisser bercer dans un autre monde, était un art. Le sommeil méritait d’être prôné, d’être loué, d’être célébré. Mais à la place, il était mal vu et tout être trouvant judicieux de perturber le sommeil d’une autre personne, ne se privait pas de le faire.

Ce n’était pas une pensée sans preuve, parce que plus tard, quelqu’un sembla arriver dans les environs pour s’entraîner. Tss… comme s’il n’avait pas trouvé un autre endroit où venir bouger ses bras dans des ridicules mouvements répétitifs. Pensait-il que c’était comme ça qu’on devenait un bon Shinobi ? Il se trompait. Il fallait dormir pour devenir grand, c’était un fait établi. Quoi qu’il en soit, ce n’était pas mon problème. Tant qu’il restait dans son coin, je ne pouvais pas me priver de mon repos relaxant et détendu.

-Oh… les petits plaisirs de la vie sont très souvent les plus efficaces.

Affichant un sourire satisfait, je fermai mes yeux, me replongeant à nouveau dans mes nouvelles émotions euphoriques. Mais c’est alors que d’un soudain, quelque chose de chaud me tomba sur le visage. Diacre !!! Qui diable avait eu la bonne idée d’ajouter de la chaleur à la chaleur étouffante de Suna ??!!! Et encore, il avait choisi de le faire sur moi !!! Je descendis bien vite de l’arbre, tournant rapidement sur moi-même tout en me tapotant le torse. Voyant un seau d’eau à proximité, je m’en allai bien vite arracher cela entre les mains de l’intervenant, avant de verser cela sur moi, totalement.

Un profond soupir de relaxation s’échappa de mes lèvres, suite à quoi, mon regard s’éleva pour observer le jeune homme qui était prêt de moi. Je regardai encore à gauche et à droite, minutieusement pour revenir enfin sur lui. Mon visage laissa paraître mon expression d’agacement, alors même que je pris la parole :

- Oï, Oï, OÏ… Nous sommes les seules personnes ici, et je me suis fait brûlé en plein soleil… Tu penses vraiment qu’il est judicieux de brûler quelqu’un qui est à Suna ?!! Comme s’il n’y faisait pas assez chaud. Non mais… on peut vraiment plus dormir ici…

Les vêtements trempés, j’étais bien obligé de m’en trouver d’autres… Mais bon, après on était à Suna. Je n’avais pas véritablement besoin de les enlever. Ils allaient sécher d’eux-mêmes. J’avais même beaucoup trop de flemme de chercher un point où les accrocher. Mais je me demandais surtout ce que je pouvais bien faire à ce gars enflammé. Il m’avait brûlé, bien évidemment, mais… je n’avais pas envie de le laisser aller juste comme ça, de peur que la prochaine fois, il ne le fasse avec plus de facilité. Mais je ne pouvais pas non plus lui infliger une quelconque sanction. Je n’étais pas son père, et je n’avais pas vraiment envie de l’être même pour une dizaine de secondes. De ce fait, je me contentai de le regarder quelques instants, une dizaine de secondes sans rien dire.

-T’es qu’un con toi… Tu vas devoir me payer de nouveaux habits et me donner trois cens yens pour m’avoir sorti de mon sommeil.

C’était la seule solution que j’avais pu trouver pour le moment. Suffisamment long pour lui faire comprendre qu’il avait intérêt à ne plus le refaire et suffisamment court pour m’épargner de beaucoup trop d’efforts. C’est alors que, en observant bien attentivement, je me rendis compte que je connaissais déjà bien la personne. Je ne la connaissais pas de nom évidemment, mais il faisait parti de ceux qui rodaient dans le village. À force de m’allonger et d’observer les personnes qui marchaient dans le village, j’ai assimilé son visage, sans véritablement le vouloir.

-Mais j’te reconnais… Seulement le nom m’échappe totalement. Moi, je m’appelle Rinkyu, tout simple. Ton nom lui était….

Tirais-je volontairement afin qu’il le terme, tout en plissant les yeux vers le ciel, faisant mine de réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 46
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Repos enflammé Mar 8 Aoû 2017 - 17:38



S’il ne connaissait pas son nom, s’était peut-être le bon moment pour prendre la poudre d’escampette se dit Kenzoku en regardant le bougre s’éclabousser avec le sceau d’eau. Sans oublier que le punk n’avais pas un sous en poche, il était donc hors de question d’aller magasiner avec ce mec pour se faire pardonner, s’était une fille ou quoi ? Il aurait pu lui demander un plat de nouilles à la place, là il aurait compris la gravité de la chose et aurait pu tisser des liens, voir une amitié autour d’un bon repas pour s’excuser.

Mais, dans le cas présent, Ken ralluma sa main droite et envoya la boule de feu s’écraser au pied de rikiki, créant un petit feu de camp pour qu’il puisse se réchauffer, le pauvre… On ne voyait déjà plus l’eau sur ses vêtements tellement le soleil avait pour habitude de leur voler toute l’eau, mais son attitude et la manière de demander les choses avant même de se présenter avait refroidit notre Ken et pour refroidir un mec qui passe ses journées à flamber des trucs, il faut faire quelque chose de bien spécial.

- Je te visais pas hein, mais je pourrais le faire si tu me retraite de la sorte, moi s’était un accident, pas besoin de prendre tes grand airs… Et c’est quoi l’idée de te piquer une petite sieste sur le terrain d’entrainement ? franchement il y a des lits pour dormir…

Insulter par le comportement de son collègue, Ken se demandait ce qui ne tournait pas rond chez lui, il avait touché l’arbre, le tout avait oui, un peu touché sa chevelure, mais en enlevant les côté, il pourrait lui aussi avoir une belle iroquoise, de quoi être fier !

Il ne restait plus qu’à attendre la réaction de l’homme paresseux, s’il voulait retourner dormir si vite, le pyromane pourrait l’aider, avec un coup de poing bien placé. Non mais oh, c’est pas parce qu’il est ninja qu’il va accepter de se faire parler de la sorte par un fils de riche profiteur, d’autant plus que dans cet emplacement, rien ne sera retenue contre lui, c’est au risque des civils et autres ninja d’entrer sur le terrain de quelqu’un d’autre en pleine pratique.

- Alors, tu vas rester là à attendre bien longtemps ou tu vas retourner trouver un meilleur endroit pour ta sieste ? Car moi, j’ai entrainement Katon et je n’arrêterais pas pour toi vieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Repos enflammé Mer 9 Aoû 2017 - 9:36

Dans l’esprit simplet de mon interlocuteur, le terrain d’entraînement, était le sien. Sa propriété, le lieu où il s’entraînait, pour produire ses résultats. Quelle connerie sérieusement. Déjà qu’il n’y avait pas qu’un seul terrain d’entraînement dans tout le village, il avait choisi de ne pas contrôler ses coups sur le terrain où je m’étais moi-même installé. Et alors que je lui demandais les vêtements pour remplacer les miens qui étaient désormais brûlés/mouillés, cet inconnu au visage familier à la coupe de cheveux pas très nette se plut à me ressortir sa colère, alors qu’il était lui seul le fautif de ce qu’il s’était passé ici aujourd’hui. J’ai voulu me montrer généreux, mais il fallait croire que certains préféraient utiliser leurs poings que de réfléchir avec leur tête. Cela ne me dérangeait pas plus que ça. Enfin si, beaucoup même, parce que je ne voulais pas me battre. Trop la flemme de le faire.

-Ah… tu n’me visais pas ? Et comment tu expliques que mes vêtements soient mouillés et brûlés ? Et en plus, c’est quoi ces raisons accidentelles ? Tu es un Shinobi oui ou non ? Faut savoir si tu apprends encore le Katon comme un novice ou bien si tu veux améliorer tes techniques ninjas… À Suna on n’a pas encore besoin de pyromanes dans ton genre, qui savent même pas quand il faut s’excuser.

Dis-je en le regardant de haut, tout en esquissant un petit sourire moqueur. Les gosses d’aujourd’hui, c’était vraiment pas possible. Ce gars à la coiffure singulière préférait crier à qui voulait l’entendre qu’il allait le brûler au lieu de faire simplement les choses comme tout bon civil le ferait. J’avais croisé des individus comme cela, pour qui la seule solution aux problèmes résidait dans le fait d’en créer de nouveaux. Mais bien évidemment, je faisais autre chose que de succomber à la colère, c’était bien trop épuisant quand même. Je ne faisais donc que regarder ceux qui l’étaient tout en me moquant de leur manque de maîtrise de soi. Était-ce le cas de ce gars qui ne s’était même pas présenté ? Je supposais bien.

Il fallait donc que je m’occupe de lui, qui ne voulait clairement pas se tirer de mon lieu idéal de repos. Mon arbre était toujours là, et c’était clairement un bon endroit pour me reposer. Et pour une fois, je n’allais pas bouger d’ici, quoi qu’il advienne, pas devant quelqu’un que j’aurais pu aisément battre en tout cas.

- Ah là… quelle galère… Pourquoi diable ne comprends tu pas les choses aussi basiques ? Les nouveaux, quand ils trouvent quelqu’un sur un terrain, ils s’en cherchent un autre. Mais je suppose bien que ton manque d’expérience t’a fait croire qu’il n’y a qu’un seul terrain d’entraînement…

Je pinçai l’arête du nez, tout en réfléchissant encore à deux fois à l’hypothèse que je venais d’émettre. C’était tellement improbable, que j’en avais du mal à croire cela moi-même. Il n’était pas nouveau à Suna pourtant. Pourquoi donc une pensée pareille ? Quoi qu’il en soit, il était possible que je me soit trompé. Si même c’était le cas, j’en aurais pris conscience par ses dires.

-Si tu veux pas me payer de nouveaux habits, parce que tu viens de détruire les seuls que j’avais, alors… je pense qu’on aura un problème

Dis-je en me grattant la tête. En effet, je n’aimais pas avoir des problèmes. Mais après, quand on était récompensé par une boule de feu, il fallait bien comprendre que certains problèmes venaient d’eux-mêmes. Heureusement, j’étais un maître du combat, malgré les apparences. Si un combat devait être mené, ce novice allait devoir se ranger bien tranquillement. Mais il ne fallait pas que nous en arrivions là, n’est-ce pas ?

-J’aurais bien connu ton nom mais… vu que tu n’es pas enclin à me le dire, ça sera… Mr bougie ? Tête couleur flamme, et le corps comme une paraffine un peu comme le mien quoi.

Je riais un moment à ma propre remarque, après quoi finalement je me calmai, remarquant que ce n’était certainement pas drôle pour lui. Passant la main derrière la tête, je me grattai quelques instants avant de l’observer à nouveau, attendant une nouvelle réplique de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 46
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Repos enflammé Sam 12 Aoû 2017 - 7:02



Décidément, Ken n’aimait pas le comportement de l’autre ninja, il se prenait pour un autre sans savoir à qui il avait affaire, sans être l’un des caïds du village, le Kenzoku était reconnu pour être aimé de tous. Quant à l’autre, il semblait se pavaner devant lui avec des airs de noblesse faussement acquise. Il n’était pas meilleur qu’un autre et même s’il l’avait été, ce n’était pas dans les valeurs de la famille May de se remonter les bretelles devant une audience. Ils préféraient agir dans l’ombre lorsqu’il s’agissait des arts Shinobi.

- Je ne suis pas nouveau, comme je sais très bien qu’il y a plusieurs terrains, mais peut-être es-tu aussi aveugle qu’irrespectueux. J’étais ici le premier et je m’entraine à créer de nouvelle technique, je ne suis donc pas un débutant en katon non plus, mais si nous sommes enfin d’accord sur un point c’est que nous avons un problème l’ami !

Et comme pour prouver ses dires, une boule de feu apparut dans la main du punk, une sphère de flamme parfaite qui bientôt rencontra l’écorce séchée du tronc d’arbre mort et sans feuille. Celle-là était intentionnelle et son sourire taquin en était la preuve, il venait de détruire le douillet petit lit de notre ami Saibogue.

- Mr. Bougie haha, j’aime bien ! Je te propose quelque chose, un petit duel bien ordinaire, si tu remportes la victoire, je te paye de nouveaux vêtements, si je gagne, tu me devras une faveur que je garderai en banque. Intéressé ou tu es froussard en plus ?

L’ainé n’avait que trois années de plus à son compteur, il était temps de voir si celui-ci était rouillé ou s’il était bien entretenu. De son côté, Kenzoku caressa son Iroquoise comme pour lui porter chance, il était à bonne distance et l’une de ses mains était dans son dos, bien enfoui dans sa sacoche d’arme. L’autre fessait fasse à rikiki d’un air taquin, remuant de bas en haut, invitant à la danse.

Toujours dans l’idée de rester poli, le Genin n’engagerait jamais le combat sans l’autorisation de son compagnon. Il n’espérait pas d’attaque en traitre non plus, s’était un combat amical après tout, mais si le pyromane était reconnu pour quoi que se soit en combat, se serait pour l’intensité de ceux-ci, pour lui chacun d’entre eux doit être le plus réaliste possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Repos enflammé Sam 12 Aoû 2017 - 20:58

Mon regard mi-clos observait en détail mon interlocuteur. Et quand je disais ‘’en détail’’, c’était notamment son visage et sa coupe ridicule que j’observais. Après bon, nous étions jeunes – bien qu’il le fut plus que moi – de ce fait, ce n’était pas tellement étonnant de voir cela. Ce qui était étonnant était le fait, que contre toute logique, il s’opposa à un règlement pacifique du problème que nous avions. Mais bien évidemment, si ce n’était que parler avec beaucoup d’ironie, je n’aimais pas vraiment mener des actions. Surtout pas avec un gars comme lui. Non pas que j’avais peur, mais à le voir il était un adepte du Ninjutsu et du taijutsu. À tous les coups, il allait me faire bouger plus que je ne le voulais.

Par la suite, il me rappela son statut d’ancien, ainsi que sa présence première sur les lieux. Quelle connerie. À moins qu’il ne se soit changé en grain de sable, il n’y avait personne autour de l’arbre, si ce n’était un mur assez large – mais bon, ce n’était pas une personne. De plus, Mr bougie s’entraînait à créer une nouvelle technique et de ce fait, expliquait son incompétence flagrante. Mais cela n’expliquait rien. Ce n’était qu’un simple souci de lancé dans ce cas de figure. Si même il créait véritablement une technique, il montrait tout simplement qu’il ne savait pas lancer correctement une attaque. Je me grattai l’arrière de la tête avant de répliquer avec une lassitude claire qui se ressentait dans mes paroles :

-Euh mec… à moins de t’être changé en grain de sable ou bien d’être encore plus naze qu’un grain de sable, tu n’étais pas là avant moi. Mais il est clair que quand on ne sait pas vraiment viser droit, alors on a raison de passer inaperçu dans un terrain vide. Donc en soi, je te comprends un peu.

Je bâillai grandement par la suite, après quoi, je vis que le malheureux avait décidé de détruire l’un de mes points de repos les plus rares de Suna. Il n’y avait pas à dire, rares étaient les personnes qui pouvaient m’énerver à ce point-là. Aucun doute qu’il cherchait la baston, et même à fuir son incapacité en ajoutant plus de dégâts qu’il y en avait déjà.

Bien sûr, ce n’était qu’un arbre, mais les arbres étaient rares à Suna, et la destruction d’un bien public, à moins que je ne me trompe, était passible de poursuites judiciaires. Toutefois, je n’étais pas du Ryodan, pas encore. Il fallait donc que je lui rappelle à l’ordre sans non plus trop dépenser. De ce fait, je l’observai un instant, écoutant son invitation au combat. Mes paupières se fermèrent avec toute la lenteur du monde, après quoi ce fut un soupir.

- Il aime bien être Mr bougie… tant mieux. Pour ma part… Je n’ai pas à mettre un gage. Gagnant ou perdant, tu payeras mes vêtements et me fileras les yens demandés. Mais vu que je ne perdrais pas…

Continuais-je avec assurance. Par la suite, je continuai

-Tu sais qui utilise le terme ‘’froussard’’ depuis ses deux cinq dernières années ? Des gamins.

Agacé, je fis apparaître sur ma main droite un pistolet. Un autre apparut sur ma main gauche. Grâce à ces derniers, j’aurais été capable d’utiliser des munitions occasionnant des dégâts de rang B chacun. Je pris un petit parchemin dans ma pochette, pour faire apparaître trois balles que je rangeai au sein de mes lèvres. C’est alors que, je braquais mon pistolet droit dans la direction de ma cible. L’observant de mon œil mi-clos.

-Tu vas vite regretter de m’avoir défié, gamin…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 46
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Repos enflammé Lun 14 Aoû 2017 - 5:14



Kenzoku en avait tellement marre d’entendre le sermon de son nouveau rival qu’il n’écoutait plus à moitié, il avait affaire à un Shinobi ou un professeur d’histoire ? Blablabla. C’est tout ce qu’il entendait. Par contre, il éclata de rire en se concentrant, il réussit à capter une portion de se qu’il racontait, oh pauvre rikiki, tu n’es certainement pas professeur de diction.

- Au moins, nous les gamins, ont est capable d’enligner des phrases complètes ! hahaha !

Le bougre avait vraiment dit : depuis ses … deux cinq … dernières années … Quand même, Ken ne comprenait pas ce qu’il voulait dire, mais bon, il n’en rajouta pas plus puisque son compagnon avait accepté le défi. Deux pistolets apparurent dans ses mains et une salve de trois munitions se retrouvèrent dans sa bouche… Ok, comment ferait-il pour armer ses fusils ? Ses deux mains tenaient les pommeaux de pistolet non ? Ce n’était pas son problème s’il n’y avait pas de logique dans ses actions… Il ne lui ferait pas de fleur en lui soulignant son erreur.

Le punk avait donc affaire à un Saibogue, un professionnel des technologies et des supercheries, le tout serait une excellente expérience pour le pyromane. Même s’il n’en sortait pas vainqueur, il apprendrait bien des choses.

Regretter ? S’il avait appris quelque chose de ses combats, c’était qu’il ne fallait jamais être trop confiant avant d’affronter un nouvel ennemi, mais tant pis pour lui, le punk arriverait assurément à le surprendre, peut-être même avec la technique qu’il avait déjà prévue le tour précédent ? Rikiki n’y avait vue que du feu…

Suivi d’une série de mudras, Ken commença à courir en ne quittant pas son adversaire des yeux, même si celui-ci était un fin tireur d’élite, il ne verrait certainement pas venir ce qui l’attendait.

Dans le dos de Rinkyu, la boule de feu qui avait été lancée précédemment avec l’intention de lui faire croire qu’il voulait bruler l’arbre contenait une petite surprise. Le feu prit rapidement l’apparence de cinq clones de Kenzoku. Les cinq commencèrent à bouger et profitèrent de l’effet de surprise pour lancer des shurikens en direction du pistolero.

Comment réagirait-il ? Il n’y avais aucun moyen qu’il puisse voir les projectiles venir s’ils étaient tous dans son angle mort et qu’il n’avait également aucune idée que ceux si existait…

Une fois les projectiles lancés, les clones bien entendus ne resteraient pas sans bouger, il prendrait toute position pour la suite du plan confectionné par Kenzoku.

Technique utilisé :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Repos enflammé Mar 15 Aoû 2017 - 8:36

Les pistolets étaient entre mes mains, mais la volonté de me battre n’était toujours pas tellement présente. Les munitions précieusement gardées entre mes lèvres, je me contentai d’observer mon ridicule adversaire, certain qu’il allait faire le premier mouvement. Il ne semblait pas comprendre l’ampleur de mes paroles. Pire même encore, il était enchanté de me combattre et le ferai autant de fois qu’il l’aurait fallu. De toute évidence, Mr bougie était un combatif… tout mon contraire en somme. Par la suite, mon interlocuteur se mit à rire, clamant clairement que les gamins savaient ‘’enligner’’ des mots… Difficile de le croire, mas il venait de confondre ‘’aligner’’ avec ‘’enligner’’ pour me faire la morale. Quel bel exemple… ‘Fin qu’importe. J’allais lui remettre à sa place.

- Cela prouve que tu as au moins le bon sens de reconnaître que t’es qu’un gamin impertinent… on avance bien…

Bien qu’étant un Saibogu ayant passé une bonne partie de son existence dans les ruines, j’avais combattu de nombreuses fois au front contre bien des ennemis. Et dans ce cas de figure, certains réflexes avaient été acquis depuis un bon moment. Le sifflement de l’air trahissant un Kunai, le déclic qui trahissait une mine et les mudras qui trahissaient un Ninjutsu, qu’il soit direct ou indirect. J’avais l’air d’un bon incapable, mais si je savais bien faire quelque chose, c’était me battre. De ce fait, quand mon ennemi se précipita vers moi avant d’exécuter des mudras, je poussai avec mes deux pouces, les deux canaux sur chacune des deux armes.

Chaque arme ne pouvait prendre qu’une seule munition à la fois, calibrée à une fréquence bien précise pour chaque type de munition. Et pour insérer les munitions, il suffisait simplement de soulever vers le haut, la ligne de charge pour dévoiler l’orifice prêt à recevoir la balle. C’est ce que je fis tout au moins.

Seulement, quelque chose clochait. Le mec chelou avait fait des mudras mais rien ne se passait, du moins en apparence. Cela ne pouvait dire qu’une seule chose, que l’attaque n’était pas frontale. Elle venait donc d’ailleurs, n’étant clairement pas un Genjutsu. Mon regard bascula donc de gauche à droite et ce fut bien rapidement que je vis les clones me lancer des Kunais depuis plusieurs directions différentes. Comme un réflexe naturel, je fus contraint de faire un bond dans les airs, pour tous les éviter. Un kunai ne manqua toutefois pas de me déchirer le vêtement au niveau du torse. Mais bon, il était déjà abîmé d’une certaine façon.

La tête rivée vers le bas et le corps à une poignée de mètres du sol, je pouvais bien observer tout ce qui se déroulait d’une vue d’ensemble. Observant minutieusement les mouvements de tous les ennemis, je plaçai une balle depuis mes lèvres jusqu’à mon arme gauche, avant de tirer une balle sur le sol, en plein milieu de tous les ennemis. La seconde même où la balle joignit le sol, une lumière vive se rependit rapidement, aveuglant tous ceux qui étaient autour. Sa lumière était telle, qu’elle aurait pu causer des douleurs au niveau des yeux pour quelques secondes. Étant bien le seul à savoir ce qui était dans la balle, je fermai doucement les yeux, juste avant l’éclat. Mon autre arme toujours à ma disposition, j’y plaçai une autre balle les yeux toujours fermés.

Profitant de la situation et ayant bien retenu la position de l’original, je tirai une autre balle dans sa direction. Cette fois, la balle allait être très brûlante à l’impact, avec de grandes chances de projeter la cible. J’atterris alors à même le sol, avant de jeter plusieurs Kunais sur les divers clones, certainement aveuglés par la lumière tout à l’heure lancée.

Cela fait, je vidais les pistolets des douilles pour placer deux autres balles entre mes lèvres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 46
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Repos enflammé Mar 15 Aoû 2017 - 18:47



Alors, comme par miracle, le pistolero senti venir le coup foireux et décida de sauter pour éviter tous les projectiles qui arrivait dans son angle mort. Expérience du combat ou pas, l’iroquoise de Ken était supposer avoir garder l’attention du flemmard… Quel qu’il en soit, bien qu’intacte, il était évident qu’il pouvait désormais réaliser qu’il n’affrontait pas un débutant non plus. Ses clones et lui était resté en mouvement et avait même décider de prendre une certaine distance pour pouvoir éventuellement le surprendre de diverses locations, par exemple de derrière l’arbre ou même de derrière l’un des bancs de spectateur, ce n’était pas les choix qui manquait, même les cibles d’entrainement offrirait en temps voulu de parfaite protection !

Et puis, c’est à ce moment que le punk faillit éclater de rire de nouveau, voulant jouer les oiseaux, le paresseux s’était élancer dans les airs et décidait de viser le sol avec l’une de ses armes tout en planant de manière angélique. Comme il n’était pas dupe non plus, le pyromane savait qu’il ne viserait pas le sol pour faire joli, il pris donc la précaution d’activer une autre de ses techniques et l’un des Kenzoku décolla du sol pour retrouver notre ami l’oiseau qui avait malheureusement décidé de fermer les yeux. Dommage, il ne saurait plus qui des clones et de l’original se trouvait dans quel ou quel emplacement.

Les six Ken réalisèrent cependant bien vite le but d’une telle manœuvre et alors que l’un des clones s’approchait pour réceptionner le ninja volant lors de sa descente aux enfers, alors que les autres continuait de projeter des shurikens et kunais sur leur cible pour restreindre encore plus ses mouvements, l’inévitable se produisit. Malheureusement, celui qui s’était aventurer plus prêt que les autres fut la cible de la balle incendiaire, libérant par le fait même une salve brulante en direction de l’endormi suite à la destruction du clone élémentaire. Et d’un ! plus que cinq Ken pour s’amuser.

Par contre, pour celle-là il devrait être imaginatif, changer de trajectoire en plein air n’était pas aisé, même pour un Saibogu ! Alors comment ferait-il pour encaisser la technique du défunt clone ?

L’original qui regardait la scène se demandait comment il allait tout éviter… La bombe flash n’avais eu d’effet que dans les trois ou quatre mètres suivant le point d’impact et n’avais donc pas affecter tout le terrain d’entrainement, se n’était pas une technique de zone non plus et bien qu’énervante, cette forte lumière n’avait pas vraiment nui aux multiples Ken, ensuite la balle incendiaire avait touché l’une des copies et voilà que notre paresseux devait rivaliser avec des techniques qui arrivait de toutes les directions… C’était mal barré pour lui ! Sans oublier qu’il ne savait plus où était l’original, loin de se douter qu’un autre Ken était en l’air, prêt à l’attaquer… Est-ce que s’était lui ? l’original ? Qui sait…


Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Repos enflammé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Terrains d'entraînement-