N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 L'Oeil qui voit tout [PV Yoshimitsu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1870
Rang : S

Message(#) Sujet: L'Oeil qui voit tout [PV Yoshimitsu] Dim 6 Aoû 2017 - 15:26

La Mégalopole offrait son lot de ruelles désertes étriquées et de bars malfamés où se regroupaient les pires canailles du Yuukan. Un décor lugubre où prospéraient la pègre et les bandits. Un lieu tenu d’une main de fer par la fameuse Grande Grue. Cette femme sans cœur qui tenait toute la ville dans la paume de sa douce main. Une ombre menaçante instaurant l’harmonie et le respect de ses règles. Tant qu’une échauffourée ne perturbait pas son trafic, le reste avait peu d’importance et ses sbires n’intervenaient pas. Les bagarres mineures fréquentes se réglaient entre déchets de taverne. L’une d’elle avait justement lieu sous les yeux exaspérés de l’Otsutsuki.

Il s’en revenait à son auberge miteuse lorsqu’il tomba sur ces hommes en train de matraquer la tête à coup de poings. Quelle ridicule mise en scène. Quelques coups pour quelque regard de travers que ce soit. L’humanité atteignait les bas-fonds de la stupidité dans cette cité. Frayant son chemin dans la foule de badauds, Nikkou pivota légèrement la tête en direction de l’affrontement. L’un d’eux venait de sortir un kunaï de sa poche. Un shinobi s’adonnant à ce genre de remue-ménage. Quel pitoyable être. Détourner ainsi les arts shinobis pour des querelles sans importance. Leur Père à tous devait se retourner dans sa tombe. L’Immaculé aurait bien fait une halte pour régler leurs comptes à toute cette vermine. Acteurs comme spectateurs. Ils ne valaient pas mieux les uns que les autres. Son soupir d’exaspération accompagna sa dernière bousculade pour se tirer du mouvement de foule.

Il avait déjà passé assez de temps dans ce bidonville dégoûtant, il tenait à rejoindre au plus vite sa chambre. L’état de la pièce en question n’était guères à envier à ces rues mais elle restait éloignée et isolée de toute cette misère. L’Otsutsuki avait réservé cette chambre parmi les lieux les plus prestigieux de la Mégalopole. Cet établissement était l’un des moins miséreux de l’endroit. Pour Nikkou qui avait été habitué au luxe c’était déjà bien compliqué de s’y faire. Mais il n’avait pas le choix. Sa halte dans la Mégalopole avait été importante pour retrouver son jeune contact. Même s’ils avaient dévié de leur conversation initiale, la rencontre avec Hiko marquait le premiers pas de la fondation d’Hizashi. Un acte qui motivait l’Immaculé à continuer sa campagne de recrutement.

Arrivé dans son hôtel, il prit la direction des étages sans s’arrêter par l’accueil. Il gravit les marches en silence et délicatement. Tel un fantôme arpentant l’escalier dans son grand habit blanc. Il était plongé dans ses pensées. Il ne se rendit pas compte qu’il était déjà à son étage. Il pivota mécaniquement vers sa porte et entra en prenant la peine de verrouiller derrière lui. Il prit place dans la petite pièce servant de salon. La décoration sommaire n’empêchait pas Nikkou de refaire ça à son goût. Il avait déjà préalablement installé, dans le peu d’espace qu’il avait, plusieurs miroirs faisant chacun sa taille. Sur chacun d’eux, des images plus ou moins nettes apparaissant et disparaissant. Il observait chacun, contemplant le reflet de ce qu’il se passait en réalité aux alentours. Plusieurs de ses cristaux étaient disséminés dans les environs afin de pouvoir surveiller en permanence sa tanière. Il aimait rester devant ses écrans cristallins à observer des gens qui l’ignoraient.

Mais sans même avoir besoin de ce moyen de surveillance, ses sens de shinobi l’alertèrent d’une présence qui se faisait de plus en plus proche. Un chakra fort en direction de sa position. N’ayant aucune idée de qui il s’agissait, Nikkou ouvrit la paume de sa main vers le ciel et il commença à y concentrer une certaine quantité de chakra. Du cristal commençait déjà se former alors que se faisait de plus en plus proche le bruit de pas dans le couloir.


Dernière édition par Otsutsuki K. Nikkou le Lun 7 Aoû 2017 - 17:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 2072
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'Oeil qui voit tout [PV Yoshimitsu] Lun 7 Aoû 2017 - 11:41

Oh ! Vous voilà de nouveau réveiller ! Je dois vous avouer que c’est le moment idéal pour observer notre protagoniste. Il est sur le point de faire une rencontre qui va changer le restant de sa vie qu’il juge misérable à l’heure actuelle. Comment je sais tout-ceci ? Ah Ah ! Disons que le temps possède une emprise bien limitée sur une personne de mon acabit, mais trêves de flagorneries. Concentrons-nous sur notre cher et tendre Yoshimitsu.

Cela faisait maintenant quelques années que le Jisetsu stationnait aux alentours de la mégalopole de Kawa no Kuni. Après tout, vu son statut de renégat, il n’avait pas trouvé meilleur endroit pour se reposer et se cacher. Malgré ses capacités extraordinaires, sa dernière grande bataille en date avait laissé des séquelles très difficiles à traiter. Pour l’instant, le remède était, disons le, un échappatoire à court terme. Pour ne pas être obnubilé par les pensées noires qui l’habitait, le manipulateur du temps avait drastiquement augmenter sa consommation d’alcool afin de s’assomer suffisamment fort pour ne plus penser. Bien entendu, les effets ne duraient que très peu de temps, mais cela suffisait pour l’instant. Cela lui permettait de ne pas explorer de rage et de se lancer dans une folie meurtrière. Akio était dans un stade complexe de son esprit où rien ne semblait le faire remonter à la surface. Cette impression de sans cesse se noyer dans les abysses troubles et dangereuses. Comment passer outre tout ce qu’il a vécu… Même si un projet phare le guidait, il était difficile de trouver la force et l’énergie d’orienter tous ces choix et ses actions vers ce dit projet. A défaut de trouver mieux, le Jisetsu s'enivra de ce liquide à meilleure réalité et par la même occasion, amassa un jolie petit butin. Usan de ses yeux pour anticiper et calculer les probabilités, il était connu pour être un joueur redoutable et c’était souvent fait bannir de divers bars à cause de cela. Je ne vous cacherais pas que ce bannissement se terminait en un affrontement gagnée d’avance par notre protagoniste.

Comme à son habitude, Yoshimitsu arpentait les rues de la mégalopole avec la mine basse, observant rarement son entourage. Pourtant, ne trouvez-vous pas que ce tableau que je vous offre fourmille de détails ? Regardez par ici, un attroupement d’ivrognes criant et regardant avec attention ce combat de rue. Ne voulez-vous pas savoir l’histoire de chaque personne présente dans cette scène pour comprendre les causes de leur état et pourquoi sont-ils actuellement ici, à regarder ce combat ? N’avez-vous pas envie d’explorer le pléthore de possibilités qui s’offrent à vous dans ce monde infini ? C’est intriguant n’est-ce pas ? Une curiosité maladive… Une soif de connaissance intarissable… Le rêve n’est-ce pas ? Figurez-vous que non. Le problème de vouloir explorer toutes les possibilités et de vouloir tout comprendre et connaître fait que vous vous rapprocherez de l’homme que vous observez. Si Akio à la mine base, ce n’est pas à cause de la gueule de bois, mais c’est bien parce qu’il se concentre à n’omettre aucun détail sur ce qu’il perçoit. Son Kinnegan est activé depuis le début et il observe passé comme présent en même temps. Chaque détail peut-être important à tout moment et vous pouvez comprendre pourquoi la folie guette notre Jisetsu. Il se plonge sans cesse dans cet oeil au pouvoir immense, oblitérant ainsi sa perception de la réalité, du temps et détruisant peu à peu ce qu’il reste de son esprit. La soif de connaissance à malheureusement un prix à payer.

Pour se désaltérer, l'impérialiste rentra dans un bar somme toute bien modeste. Il n’y avait quasiment personne et le tenancier semblait inquiet pour des raisons qui échappait à notre Akio. S’installa au comptoir, il demanda un sake bien corsé et commença à observer ce que le passé de ce lieu avait à offrir. Bien entendu, cette capacité avait ses limites et malgré son âge avancé, sa maîtrise était proche du novice. Cependant, cela lui suffit à remonter assez loin pour observer un personnage qui se distinguait de la masse nauséabonde habituelle. Vêtu d’un accoutrement long et d’une blancheur éclatante, l’homme se présenta comme étant Otsutsuki Koutaku Nikkou et il discutait avec un jeune bambin se nommant Hiko du clan Sairyo. La conversation était très intéressante et Akio l’écouta attentivement, faisant abstraction du présent où le barman lui parlait. Les six voies, la destruction, l’Empire… Plein de sujets brassaient en si peu de temps et tous plus intriguant les uns que les autres. Ce Nikkou semblait être un personnage haut en couleur, avec un perception du monde bien à lui et converge en bien des points avec celle de Yoshimitsu. Ce dernier n’avait d’ailleurs qu’une envie, rencontrer ce prétendu instigateur. Enfin une personne digne d'intérêt s'était manifestée dans cette cité où la médiocrité domine dans un obscurantisme pathétique. Payant son verre, il continua sa réminiscence pour découvrir où l’homme séjournait. La filature temporelle prit quelques minutes avant d’aboutir à une bâtisse bien luxueuse, à l’image de ce Nikkou. Un sourire aux lèvres, le Jisetsu gonfla son chakra pour manifester sa présence. Il entra dans la grande structure par la suite en continuant à scruter le passé pour connaître le lieu exacte du personnage bien mystérieux. Arrivant au niveau de sa porte, le manipulateur du temps désactiva son Dojutsu avant de frapper à la porte sereinement et dire ces quelques mots.

« Otsutsuki Koutaku Nikkou ! J’aimerais vous parlez de votre petite conversation avec le médecin Sairyo Hiko. »




Anciennement

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1870
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'Oeil qui voit tout [PV Yoshimitsu] Lun 7 Aoû 2017 - 17:39

La pression fit palpiter le sang du noble. Qu’un parfait étranger lui sorte son nom complet ainsi que celui de son précédent interlocuteur, il n’était pas vraiment à l’aise. Qui était cet individu ?! Tous les miroirs affichèrent alors l’image d’un homme se tenant devant la porte de sa chambre. Pris sous différents angles, Nikkou l’observa sous toutes les coutures. Il n’était pas armé. Du moins pas à la main. Son habit rudimentaire noir ne laissait pas transparaître d’armement particulier. Mais il ne fallait pas seulement se fier à ça. Et puis le placement des cristaux ne permettait pas de renvoyer une image bien nette de son visage. Il distinguait à peine ses traits de côté.

Cette situation lui déplaisait grandement. Il n’avait pas vraiment d’échappatoire et le gars derrière cette porte rivalisait aisément avec son niveau. Un vrai défi s’offrait à lui. S’imposait même. Restant calme, l’Otsutsuki s’approcha à pas mesurés de la porte qu’il observa un instant. Un léger soupir s’envola dans l’air alors qu’une lame cristalline se forma dans sa main et qu’elle vint fendre la pièce de bois en deux. Arrêtée à un millimètre du visage maintenant bien visible, l’Immaculé pouvait maintenant observer droit dans les yeux son invité improvisé. Il ne lui évoquait absolument rien. Il n’était par conséquent même pas capable d’expliquer tout ce savoir. Encore était-il une ancienne connaissance, cela pouvait expliquer certaines choses. A moins qu’il ne s’agisse d’un envoyé du Sairyo. Le gamin l’aurait vendu ? Malheureux sera-t-il si c’était le cas.

D’un simple geste de la main, l’Otsutsuki invita celui qu’il menaçait à faire un pas en avant. Il avait bien sûr pris la peine de reculer pour éviter à cet inconnu de finir embrocher sur la pointe cristalline. Il ne comptait pas le tuer. Pas tout de suite du moins. Car ces renseignements pouvaient coûter chers et il était impossible de savoir à qui il avait pu répéter tout cela. Le visage de Nikkou n’était plus le même qu’à son habitude. D’ordinaire détendu, il semblait parfaitement stoïque. Ce qui lui conférait un air extrêmement menaçant lorsqu’on connaissait son léger petit sourire de coin angélique. Il ne prenait pas cette interruption à la légère. Il se lançait tout juste dans ses projets qu’il avait mûrement réfléchi. Ce ne serait pas pour tomber dès maintenant.

Tournant autour de celui qu’il tenait en joug, Nikkou se retrouva cette fois proche de la porte qui n’était plus qu’un bout de bois fracassé en deux, jonchant le sol de ses copeaux. Il plaça sa main libre sur l’encadrement de la porte qui commença à se cristalliser pour ériger un véritable rempart. Là où se tenait le bois, une épaisse paroi de quartz bloquait maintenant l’accès avec le couloir. Avançant alors d’un pas vers son interlocuteur qu’il n’avait pas lâché du regard, Nikkou s’exprima d’une voix toujours suave mais d’une manière qui laissait poindre la sécheresse et l’amertume qui l’habitaient :

- On ne se connaît pas. Si nous nous étions déjà croisé par le passé, vous seriez déjà morts. Par conséquent, vous venez de brûler les étapes de politesse, ne me laissant même pas l’opportunité de vous présenter mes salutations. Aussi je vous laisse un peu moins d’une seconde pour vous expliquer sur votre identité et cette intrusion. Auquel cas votre crâne deviendrait une géode abritant une myriade de fragments de cristaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'Oeil qui voit tout [PV Yoshimitsu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Reste du Monde :: Reste du Monde :: Kawa no Kuni :: Mégalopole-