N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 L'escouade d'intervention

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin rang S
Messages : 66
Rang : S

Message(#) Sujet: L'escouade d'intervention Dim 6 Aoû 2017 - 18:08

La guerre faisait rage dans les contrées de Kaminari. Les valeureux Kaminarijins tentaient de résister aux forces impériales, pourtant bien supérieures en nombres aux troupes Rebelles. Les assauts duraient un moment déjà et les Kaminarijins commençaient à s’organiser et à mieux résister aux troupes du Tyran Kakeshuou. Selon les derniers rapports Rebelles, ils s’apprêteraient même à mener une contre-attaque afin de défaire une fois pour toutes les forces impériales dans cette région du Yuukan.

Et ce fut dans ce cadre là que le jeune garçon aux cheveux blancs fut appelé en renforts pour venir soutenir les forces Rebelles. Il était ce qu’on appelait un « électron libre », une force vive des Rebelles qui erraient d’un front à un autre. L’enfant, de par ses capacités de médecin, était envoyé aux quatre coins du Yuukan. Souvent, la raison était le manque de ressource dans ce domaine, pourtant si crucial lors d’une guerre. Il en était conscient, et ce fut pourquoi il ne rechigna jamais à se balader sur les différents fronts pour prodiguer les soins aux courageux Rebelles ayant eu la force de se lever face à la tyrannie imposée par Samui Kakeshuou.

Habillé d’un simple pantalon noir ainsi que d’une veste couleur sombre, Hiko voyageait léger. Il n’avait pas besoin de beaucoup de vivres, pouvant se ressourcer dans chacun des check-points de l’armée. Ce fut donc comme une fleur qu’il arriva au poste de commandement avancé de la Rébellion de Kaminari no kuni. L’endroit grouillait de monde, et personne ne lui porta la moindre attention. Il avait certes passé quelques contrôles classiques,- sans difficulté grâce à son laissez-passer-, mais il s’étonna tout de même du peu de vigilance accordé par les forces Rebelles. Il aurait très bien pu être un kamikaze envoyé par l’armée impériale qu’ils ne l’auraient pas vu.

M’enfin, ce n’était pas le cas, et pas vraiment son soucis. Il voulait seulement gagner cette guerre, le destin des Kaminarijins ne lui importait que très peu à vrai dire. Se présentant alors à la tente de commandement, il fut accueilli par l’homme en charge de la coordination des opérations qui lui fit un bref topo de la situation, et de la mission dont il ferait part. En collaboration avec trois autres shinobis, il aurait alors pour mission de retrouver des éclairs s’étant aventurés en terre ennemie. Leur rapport était crucial pour l’opération à venir, et leur manque de contact depuis plus de douze heures inquiétait les forces Rebelles.

Une mission de sauvetage donc… Hiko n’en avait fait que très peu lors de sa carrière de shinobi. Généralement, on le laissait en arrière, car ses supérieurs ne voulaient pas prendre le risque de perdre un atout aussi important qu’un médecin lors d’un assaut éclair de l’ennemi. Mais bon, il fallait bien se diversifier. Et puis, si jamais les éclaireurs n’avaient pas donné de nouvelles depuis un moment, il y avait fort à parier qu’ils n’étaient plus dans un très bon état.

Acquiesçant de la tête, Hiko se rendit ensuite au point de rendez-vous situé aux portes de Senun. Il y retrouva alors les trois autres membres de son escouade et les salua de la tête avant de prendre la parole en premier. Il était important de mettre quelques petits points au clair, avant de prendre la route pour une mission qui s’annonçait des plus périlleuses.

- Enchanté, je m’appelle Hiko. Pour votre information, je ne suis pas un combattant hors pair et j’ai d’ordinaire l’habitude de me trouver sur les lignes arrières. Quant à mes capacités, je dirai que la principale information nécessaire à savoir est que je suis médecin. Je m’occuperai donc de vos petits bobos ainsi que de secourir les éclaireurs lorsque nous les aurons trouvés.
Les bases étaient posées. Les trois autres protagonistes devaient sûrement l’avoir compris, Hiko ne prendrait sûrement pas la tête des opérations aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 20
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'escouade d'intervention Mar 8 Aoû 2017 - 14:50


La Guerre... Cela faisait des années que cette monstruosité terrorrisait la population de Kaminari no Kuni, des années, que l'Empereur forçait les Kadoria à se battre et mourir pour la sauvegarde de leur patrie.
Des générations entières de shinobis avaient succombé aux morbides champs de bataille.
Infériorité numérique des Protecteurs du Pays de la Foudre face aux Impériaux avait forcé les Kadoria à former des générations de guerrier de plus en plus jeune dont un grand nombre n'avait pas eu la chance de pouvoir rentrer à la maison.
Kadoria Sanada, lui, était un cas particulier, il avait très jeune démontré un goût prononcé pour les combats et la quête de sa propre perfection. Dès ces dix ans, il avait foulé les terrains sanglants et avait fait de la guerre son terrain de jeu et des impériaux, ses proies.

Il n'était donc pas surprenant de le voir à 19 ans s'accomplir comme un redoutable rempart aux tentatives d'invasion commandité par l'Empereur Samui.
Durant plus de trente ans, les Kadoria étaient parvenus à contenir les avancées des soldats de l'Empire et enfin, tous ces efforts avaient finit par payer lorsque l'Alliance entre Hi, Kaze et Tsuchi avait commencé à repousser l'armée impériale vers ses terres.

Les Kaminarijins se devaient de saisir cette opportunité pour chasser définitivement ces larves d'impériaux et dans cette optique, l'état Major avait orchestré plusieurs missions d'explorations lors desquelles les éclaireurs avaient collecté plusieurs informations concernant des campements ennemis.
Hélas, l'une des escouades d'espions n'avait plus donné de signe de vie depuis un certain temps et une nouvelle escouade avait été dépêchée pour partir à leurs secours, Sanada en faisait partie.

Le reste de la team importait peu, mais d'après ce qu'il avait pu comprendre, il se retrouvait en compagnie d'un emplumé, d'un métamorphe et d'un... Gamin.
Il n'émettait aucun jugement, lui aussi avait été parachuté très jeune sur le front. Mais il y avait une différence entre, le front et ses batailles frontales et les incursions dans les camps adverses.
Ce ne fut qu'une fois au point de rendez-vous déterminé pour le départ de la mission que Sanada connu l'identité du petit garçon aux cheveux blancs. Ce dernier était médecin et avait pour confort de rester sagement à l'arrière. Autant dire que les choses seraient totalement différentes aujourd'hui... Un novice dans le rôle le plus important... Qu'est-ce qui avait piqué l'État-major ?

- Sanada. Nous avons du chemin à faire. Ne perdons pas de temps annonça le Kadoria. Il passa alors face à chacun de ses coéquipiers et déposa un sceau Fuinjutsu qui pourrait s'avérer utile en cas de grand danger. Par simple précaution ajouta-t'il simplement

Il posa ensuite les bases de la stratégie. Il était le Kadoria ici, et sans doute la personne la plus capable de connaître les lieux.

- Nous allons suivre le même cap que nos espions. 48h, c'est très court, nous n'avons pas le temps de calculer avec précision un meilleur itinéraire. Zanchi, vous passez devant, vos capacités sensorielles nous seront précieuses. Ashiro, vous passez en second et vous couvrez nos flancs. Et toi... dit-il regardant le gamin. Tu restes prêt de moi. En cas de séparation pas de prise de risque inutile, nous rebroussons chemin et nous continuons à avancer tant que la formation n'est pas rompue. Je m'assure de nos arrières.

48h... C'était le temps dont il disposait pour mener à bien cette mission, et cette dernière commençait maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin rang S
Messages : 66
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'escouade d'intervention Mer 9 Aoû 2017 - 8:56

La mission était belle et bien lancée. Hiko avait préféré rappeler son rôle dès le début pour que les choses soient claires entre lui et ses coéquipiers d'entrée de jeu. Il était inutile qu'ils pensent qu'il était un combattant aguerri, ce n'était pas le cas. En même temps, vu la façon dont les trois autres l'avaient regardé à son arrivée, il se doutait qu'ils étaient un peu sceptiques à l'idée qu'un si jeune shinobi puisse faire partie de l'escouade d'intervention. M'enfin... Ils étaient sûrement suffisamment expérimenté pour savoir que l'on ne se fiait pas aux apparences.
- Très bien, en route donc !
Tous acquiescèrent suite à la proposition de formation que le Kadoria fit. Elle était simple, mais efficace. Ne connaissant pas les capacités de chacun, c'était la meilleure façon de rester équilibré.

***

Ah, j'avais oublié quelque chose. Le Kadoria avait voulu poser des sceaux sur chacun d'entre eux. L'emplumé et l'élémentaire n'avaient pas rechigné à cela. Cependant Hiko avait poliment refusé. Il était hors de question qu'un Kadoria ne pose un sceau sur lui. Il connaissait un peu les pouvoirs de ce clan, et autant vous dire qu'il ne prendrait pas un tel risque. Même si, après tout, ils étaient censés être alliés lors de cette mission. Voilà, c'était un petit interlude, mais dans cette heure bien matinale j'avais oublié de le préciser.

***

Tout ça pour en revenir à notre équipe de choc qui arpentait maintenant la route vers le Sud. Selon les informations qu'ils avaient eu, les éclaireurs avaient pris la direction des marais... Choix qui pouvait s'avérer à double tranchant. Leur climat si particulier vous permettait de vous déplacer librement, a l'abri des regards. Mais de l'autre côté, vous pourrez aussi plus facilement tomber dans un piège tendu par les forces ennemis. Hiko en était conscient malgré son jeune, il ne pouvait donc qu'imaginer que des shinobis plus expérimentés aient aussi pris ce paramètre en compte.

Alors qu'ils se déplaçaient en silence, Hiko sentait monter la pression. Il ne l'avait pas dit, mais lui aussi était un pisteur d'un niveau tout à fait acceptable. Ayant déjà traqué 2 personnes dans son existence, avec brio, il connaissait les techniques de bases du pistage. Selon lui, la Gogyou avait tout bon depuis le début, ce qui était rassurant. Leur vitesse était plus qu'acceptable, et le groupe avançait vite. Ils arrivèrent bientôt devant l'entrée des marais ou se trouvait un gîte.

Sûrement une aire de repos pour les voyageurs les plus téméraires. Cependant, cela pouvait aussi se révéler être un repaire d'impériaux. Mais le groupe devait prendre une decision, et ici, tous se tournèrent vers le Kadoria qui semblait avoir pris le lead. Comme pour l'aider avec son choix, le jeune garçon aux cheveux blancs qui ne l'avait pas quitté d'une semelle lui dit alors.

- Que fait-on ? Cette auberge peut être une source d'informations formidable, mais il y a aussi un risque de tomber nez à nez avec des impériaux... Qu'en penses-tu Sanada ?
Qu'importe sa décision, Hiko avait décidé de suivre ses directives pour le moment. Il obéirait donc sans poser de questions, quite a tomber dans un piège. C'était le risque du métier après tout.

Il restait 47 heures...
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 20
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'escouade d'intervention Sam 19 Aoû 2017 - 13:00


Sans vraiment s'opposer aux choix du Kadoria, l'escouade d'intervention accepta les directives données par Sanada. Tout le monde à l'exception du jeune médecin qui refusa le sceau de protection du shinobi aux cheveux flamboyants. C'était son choix, Sanada n'avait pas la patience requise pour entrer dans un débat avec un môme.
Si ce dernier restait proche de lui, ça devrait s'avérer suffisant.

L'équipe de fortune s'élança donc vers le Sud, direction que les éclaireurs avaient empruntée dans le cadre de leur mission d'espionnage.
Le rythme était soutenu et le groupe avançait vite à travers le pays.
Une heure, fut le temps nécessaire pour relier le point de départ de cette mission de sauvetage à la lisière des marais à travers lesquels, la piste des disparues avait conduit Sanada et ses acolytes.

C’est en ces lieux au paysage peu fréquentable qu’ils découvrirent une auberge. Qui pouvait bien avoir envie de venir passer une nuit ou même un repas dans cet endroit lugubre furent les premières pensées du Kadoria habitué à ses montages et les vues imprenables qu’elles offraient sur le reste du monde.
Hiko sortit alors Sanada de ses réflexions. Un lieu d’information… Cet endroit l’était certainement et le Kadoria espérait fortement ne tirer profit, la présence d’impériaux n’était qu’un mince détail.

- Nous y allons, tâchons d’être discret. Je vais parler au tavernier et voir ce qu’il peut nous apprendre. De votre côté, gardez en tête que nous aurons forcément à croiser la route d’Impériaux alors tenez-vous prêt. Si jamais nous en croisons ici, faites-en sortes de les capturer… Si le tavernier n’a rien à nous apprendre, eux, le pourrons très certainement.

Le groupe entra ensuite dans le gîte et comme il l’avait convenu, Sanada se dirigea vers le tavernier.

- Bien le bonjour jeune homme ! s’écria-t-il qu’est ce que je vous sers ?
- Un mousseux sera parfait répondit le Kadoria.

Le temps nécessaire au remplissage du verre en question et voilà le barman de retour déposant alors la boisson du shinobi ainsi que la note à payer.
Sanada ajouta un supplément et engagea une nouvelle discussion.

- J’imagine que vous devez voir un certain nombre de personnes ici, est-ce que par hasard, vous auriez rencontré ces personnes-là demanda le Kadoria en montrant les photos de membres de l'unité portée disparue.
- Je les ai effectivement vu, c'était il y a quelques jours seulement, ils sont venus manger un plat chaud avant de reprendre la route.
- Ils vous ont dit où est-ce qu'ils partaient ?
- Le Sud si mes souvenirs sont bons.

Au moins, ils étaient passés par ici et la piste que l'escouade de renfort avait empruntée était la bonne. Mais le Kadoria souhaitait pousser un peu plus ses recherches.

- Vous seriez capable de me dire s'ils ont été suivis ? Suivi, par une troupe d'impériaux par exemple ?
- Je… Je n’en sais rien, désolé. Répondit-il visiblement affolé par cette nouvelle information.
- Ils ont certainement capturé plusieurs de nos camarades, nous sommes à leur recherche, s’il vous plaît… Si vous savez quelques choses dites le moi… Je vous en pris.
- N…Non désolé, je ne sais rien, et je ne veux pas d’ennui alors buvez votre verre et quittez me gîte.

Bien... Cette conversation avait été moins enrichissante qu’espérait, mais peut-être que les personnes entrant au même moment dans l’auberge allait définitivement changer la face de cette mission.

Consignes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin rang S
Messages : 66
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'escouade d'intervention Lun 21 Aoû 2017 - 8:38

L’escouade d’intervention venait de rentrer dans la taverne. Le lieu n’était pas bien mieux que l’environnement dans lequel elle se trouvait. À première vue, elle paraissait très sale et extrêmement désordonnée. Le Kadoria prit une nouvelle fois en main les choses et il annonça qu’il s’occuperait d’aller poser des questions au tavernier, tandis que les trois autres devaient se tenir prêts… Au cas où.

Hiko obéit sagement, il n’avait aucun intérêt à s’interposer aux ordres du chef de mission. De plus, le Kadoria s’en sortait bien pour le moment et il semblait sûr de lui… Chose rassurante. Voilà un leader né, enfin c’était ce que pensait le jeune garçon aux cheveux blancs.

S’installant tranquillement dans un coin de la taverne avec la Gogyou et le Kosobayui, Hiko commença à ouvrir un sachet de chips dont il vida le contenu sur la table pour partager. Et avant même qu’ils n’aient eu le temps d’entamer leur en-cas, un groupe de quatre individus rentrèrent dans la taverne. Hiko se raidit immédiatement à leur vision, il les avait dans son champ de vision direct et il reconnut immédiatement l’uniforme impérial.

Cela sembla aussi être le cas de la Gogyou qui serra les mâchoires… Le Kosobayui ne bougea pas quant à lui, nous interrogeant du regard discrètement sans montrer de signes de nervosité. Hiko répondit à l’emplumé, tout en essayant de garder son calme.

- Quatre impériaux viennent de rentrer dans la taverne. Je ne sais pas s’ils nous ont reco…
Pas le temps de finir sa phrase que l’un des gardes avançait vers leur table d’un pas déterminé avec sa main sur le fourreau de son épée qui était accrochée à sa ceinture. Le cœur d’Hiko s’emballa un instant, puis il se souvint qu’ils étaient un groupe de shinobis expérimentés, ils devraient être capables de s’en tirer face à cette patrouille.

Sanada avait sûrement dû être alerté par le bruit des impériaux lorsqu’ils étaient rentrés, mais il ne savait peut être pas qu’il s’agissait d’ennemis… Il fallait donc le prévenir. Et alors qu’Hiko souhaitait le faire de façon subtile, le garde s’en chargea pour lui… Faisant une déclaration aussi vantarde qu’inconsciente.

- Veuillez nous suivre messieurs ! Nous aurions quelques questions à vous poser. Si vous opposez la moindre résistance, nous serons obligés de vous…
Toujours le même problème… Ils parlent trop.

Enfin, c’était l’avis de l’emplumé qui venait de se lever et qui avait tranché la gorge de l’Impérial avec l’une de ses plumes qu’il tenait en main. Hiko resta bouche bée, mais dès lors, tout se mis en mouvement très rapidement.

L’un des gardes envoya une sorte de faisceau de raiton dans la direction du Kosobayui. La Gogyou se chargea alors de le pousser afin que le rayon électrique ne lui passe qu’au-dessous du bras droit. Elle ne put cependant pas éviter la charge d’un autre impérial qui lui enfonça son sabre dans l’homoplate gauche de façon peu profonde.

Hiko réagit alors et lui colla un bout de chewing-gum sur le dos avant de s’enfuir en courant. Était-il lâche à ce point ? Il fallait espérer que non ! Mais en tout cas, on lui avait dit de ne pas prendre de risque, il n’en prenait donc pas et s’était alors éloigné du garde les ayant chargé. Cependant, une fois arrivé à un autre mur, il utilisa un nouveau chewing-gum qu’il colla au mur. Par un mudra, une sorte de corde se forma entre les deux et vint alors attirer le garde en arrière de façon violente. Hiko venait de jouer sur l’aspect flexible à souhait du chewing-gum afin de coller son adversaire au mur… Juste avec un chewing-gum. Une fois l’homme scotché au mur, Hiko sortit son sabre et lui trancha la gorge… Faisant ainsi gicler une bonne quantité de sang sur ses vêtements… Un de moins.

Le dernier garde, quant à lui, courrait en direction de Sanada, sabre à la main. Cependant, il s’arrêta à cinq mètres de lui et donna un coup de sabre « dans le vent ». Cependant, c’était fait exprès et une entaille Fûton se rapprocha alors dangereusement du Kadoria. S’il ne trouvait pas une solution d’y échapper, il risquait de perdre des plumes dans cette attaque… Bien qu’il ne soit pas un Kosobayui !

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 20
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'escouade d'intervention Mer 23 Aoû 2017 - 14:21


Sanada aurait pu être tenté d'employer une approche un peu plus sauvage, un peu moins diplomatique afin de faire parler le tavernier qui en savait visiblement plus que ce qu'il y paraissait.
Mais la chance vint alors frapper d'elle même à la porte de la taverne lorsqu'un groupe fringué comme ces pourriture d'impériaux fit son apparition.
Le Kadoria lança alors un sourire amical au tavernier et le remercia, ajoutant également qu'il n'avait plus besoin de ses informations.

En effet, les informations étaient venues d'elles-même, et il ne faisait pas l'ombre d'un doute que ces quatre abrutis seraient parfaits pour une petite pèche aux infos.
Cependant, la discussion ne tarda pas à virer à la boucherie lorsque le Gekei du groupe trancha la gorge d'un des soldats.
Le ton monta, il était évident que l'escouade d'intervention n'allait pas se rendre, quoi que, cela aurait pu être une solution comme une autre visant à faire exploser la nid de l'intérieur.
Combattre dans une auberge était en revanche pas la meilleure des décisions, il fallait en finir vite avant que les dégâts inutiles viennent entacher la continuité de cette mission.

Sanada eut alors le privilège de voir le petit Hiko à l’œuvre et en dehors son talent évoqué pour la médecine, son pouvoir visant à manipuler le chewing-gum était tout aussi déroutant et amusant. Le petit en avait plus sous les pédales que ce que son âge le laissait croire.
Mais le Kadoria n'avait pas vraiment le temps de s'attarder sur le jeune garçon aux cheveux blancs puisque l'un des soldats venait pour sa tête. Vraiment ? Sanada n'avait pas le temps pour ces conneries une lame de vent ? Voilà qui lui faisait une belle paire de jambe.

Le Kaminarijin tendit alors son bras gauche face à l'attaque Ninjutsu le menaçant, le poing ferme avec fermeté. Le sceau commença alors à scintiller et la technique Fûton se dissipa, aspirée par le Fuinjutsu du Guerrier de la Foudre. Décidément, Sanada avait pas de temps à perdre avec ces moins que rien.

- Vous apprendrez donc jamais... se lamenta Sanada.

Il tendit alors ses deux bras face aux deux derniers soldats, cette fois-ci, la paume de la main face à ces derniers et fit usage de ses pouvoirs claniques, modifiant la gravité et générant une puissante attraction. L'instant d'après, les deux gardes se retrouvèrent aux creux des mains du Kadoria qui les attrapa par la gorge avant de les étaler sur le sol dans un choc assez violent pour en briser le parquet.

Le regard sévère, le Kadoria aux cheveux rouge plaça alors un nouveau sceau sur la poitrine d'un des deux gardes et l'activa sur le champ, le résultat fut rapide, les os de la cage thoracique se brisèrent en mille morceau, les poumons du soldat se comprimèrent et ce fut dans un étouffement sanglant qu'il perdit la vie comme deux de ses comparses avant lui.
Le dernier était volontairement laissé en vie. Ils allaient lui poser des questions et ce dernier avait grand intérêt à répondre sans faire d'histoire, car à présent, les cartes étaient dans les mains du groupe d'intervention.

Quelques minutes plus tard, le groupe avait désormais quitté l'auberge afin de s'enfoncer légèrement dans les marais. Sanada s'était occupé de cribler les articulation de l'ennemi de fuinjutsu de sa création et dont les effets ne pouvait qu'avoir un effet destructeur.

- Bien... Échangeons les rôles un instant. Tu vas répondre à nos questions sans faire d'histoire où tu finiras dans un état encore plus pitoyable que tes trois amis. C'est clair ? Je veux savoir où est passé l'escouade d'éclaireur envoyée par le Seigneur de Kaminari ?
- Je n'en sais rien répondit-il froidement.

Le Kadora activa alors le sceau situé à cheval sur les doigts du soldat impérial, sujet à une augmentation significative de la gravité en ce point précis, les doigts se retournèrent et les os se brisèrent en un craquement assourdissant sous leur poids bien trop important à supporter.
Le Soldat hurla de douleur, jurant avec véhémence.
Mais cela ne changeait rien. Le Kadoria était décidé à obtenir ce qu'il voulait.

- Hiko ? Poses toutes les questions qui te viennent à l'esprit, et essaye de savoir où son nos compagnons.
Il posa alors son regard argenté sur le prisonnier. Et toi, si tu veux pas que chacune de tes articulations cèdent et se brisent, je te conseil de collaborer

Consignes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin rang S
Messages : 66
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'escouade d'intervention Sam 26 Aoû 2017 - 13:25

Le Kadoria était vraiment puissant… Non seulement il avait réussi à « aspirer » la technique de son assaillant avec un sceau contenu dans une de ses mains, qu’il contre attaquait déjà en plaçant un sceau sur la poitrine de son assaillant direct. Sans perdre de temps, il activa le sceau et le garde Impérial vit alors sa cage thoracique se rétracter et il perdit la vie de façon très rapide… Et il fallait l’avouer… Très horrible.
- Beurk.
Quant au dernier garde, il était complètement sous le choc. Sans doute ne s’attendait-il pas à une telle démonstration de force du quatuor. Il fallait avouer que leur vitesse et la précision des interventions avaient prouvé qu’il ne fallait pas les prendre à la légère. Et le dernier garde ferait sûrement bien de s’en souvenir pour les quelques minutes qui allaient arriver, s’il ne voulait pas subir le même sort que les trois autres gardes avant lui. Pour cela, il les suivit sans rechigner jusqu’à l’extérieur de l’auberge.

Hiko suivait le groupe tout en sondant les environs… S’ils avaient rencontré un groupe d’Impériaux, il n’était pas à exclure qu’ils en rencontrent d’autres… Il fallait donc rester sur ses gardes car peut être que les prochains seront un peu plus coriaces que ce menu fretin. Une fois arrêtés, le Kadoria utilisa des nouveaux sceaux et fit bien comprendre au garde qu’il ne s’en sortirait pas en faisant de la rétention d’informations… Et cela, en lui brisant les doigts grâce à un procédé complexe qui semblait utiliser une technique dont lui seul avait le secret… Impressionnant.

Selon ses dires, ce fut à Hiko de l’interroger désormais. L’enfant aux cheveux blancs lui sourit alors, sincèrement. Il était conscient que ce qu’il allait faire pouvait s’apparenter à de la torture, mais il en avait vu d’autres… Beaucoup d’autres. Cela ne lui faisait donc aucunement peur. Il se plaça alors devant l’Impérial, et avant de commencer, il allait utiliser une technique qu’il avait apprise il y a bien des années.


***** Flashback, des années auparavant *****

- Non, il faut que tu te concentres plus sur la structure de l’os que tu souhaites réparer. Appliquer du chakra ne suffit pas, il faut aussi que tu aies une image des articulations dans leur ensemble. C’est pourquoi nous t’avons fait lire autant de livres, ce n’était pas pour t’embêter !
Le jeune garçon opinait de la tête. Il comprenait tous les enseignements et était quelqu’un de très structuré dans sa manière de penser. Il avait étudié de nombreuses heures sur les livres d’anatomie afin de visualiser le corps humain et la façon dont les articulations étaient construites. Aujourd’hui, il allait s’exercer sur un homme qui s’était fracturé la clavicule… Il fallait la remettre en place en appliquant une couche de chakra.

Pendant de longues minutes, Hiko fit alors plusieurs tests pour voir comment réagissait son patient. Il voulait jauger la gravité de la blessure avant d’y appliquer une couche de chakra réparatrice. Ce n’était pas évident, mais il avait la méthode, il ne restait plus qu’à passer à la pratique…

***** Aujourd’hui *****


Posant ses mains sur celles du garde, l’enfant aux cheveux blancs y appliqua alors une couche de chakra réparatrice. Sans perdre un instant, ses doigts commencèrent à bouger et après une ultime grimace de douleur, on put sentir du soulagement sur le visage de ce dernier. Les soins prodigués par Hiko venaient de faire mouche, et malgré les gouttes de sueur froide coulant sur son front, le garde semblait toujours résister à l’interrogatoire.

- Alors… On recommence, nous cherchons ces deux personnes…
Il lui remontra alors les deux photos.
- Je suis sûr que tu disposes d’informations sur eux… Alors s’il te plaît, donnes les nous. Cela m’embêterait que mon ami ici présent recommence ses expériences sur tes pauvres articulations déjà fragilisées…

- Va te faire foutre espèce de sale gosse !
Oups, mauvaise réponse.

Et pour faire écho à cette mauvaise réponse, le jeune garçon entendit alors les os du garde Impérial se fissurer. Enfin, cela fut vite caché par les hurlements de douleur du garde. Une fois qu’ils se furent un peu apaisés, le jeune garçon aux cheveux blancs rapprocha son visage de celui du garde et lui sourit.

- Oups, je pense que ce n’était pas la bonne réponse. Et tu sais… On peut jouer à ce petit jeu toute la nuit. Il te détruit, je te remets intact. Un cercle vicieux si on peut dire… Et ne t’en fais pas pour nous, il nous reste encore une bonne quantité de chakra ah ah ah !
Un grand sourire sur le visage, Hiko soigna alors la nouvelle fracture de l’homme tandis que ce dernier voyait son rythme cardiaque s’emballer une nouvelle fois. Mais il semblait avoir compris, car bien que son cœur battait la chamade, on voyait dans ses yeux que la peur commençait à prendre le dessus.
- Les deux mecs que vous m’avez montré… Ils… Sont dans le camp… Se trouvant sur la rive Sud… Du… Marais Doronyma…
Ah bah voilà, quant tu veux. Maintenant qu’on avait l’information, il fallait que Sanada, qui avait pris les rennes du groupe, décide de ce qu’ils allaient faire du corps avant de se mettre en chemin…

Dure situation que d’être un chef d’escadron.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'escouade d'intervention

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Passé & Lettres :: Flashbacks-