N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Allons boire un verre - Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 546
Rang : A

Message(#) Sujet: Allons boire un verre - Libre Dim 6 Aoû 2017 - 22:48

J'étais là, libre et enfin seul. Je surveillais, écoutais les discussions. Je n'avais pas grand chose à faire en ces jours à Suna. Je passais mon temps dans les bars, à la recherche d'informations, d'indices et pourquoi pas de potentiels acheteurs. La mission que Wo Zi m'avait donné était simple, très simple. Du moins, sur le papier. Faire progresser le pouvoir de la famille Inagawa sur le territoire du sable.

Facile, non ? Pourtant avec le temps, je m'étais accroché à Suna et ses coutumes. On s'y habituait facilement à ce village. La météo désertique n'était pas du tout un problème pour moi, Asshu de naissance. J'arrivais à m'habituer à la chaleur du désert aussi facilement qu'un Yamada natif, par exemple.

Ce bar, c'était l'un de mes préférés, on pouvait y fumer à l'intérieur et les tables étaient en général bien remplie et beaucoup de monde y passait. Comme à mon habitude, j'étais accoudé au comptoir, un cigare dans la bouche. Je regardais la salle, les personnes qui y étaient présentent, celle qui s'en allaient et celles qui entraient.

« Tanaka ! Mets-moi un nouveau verre de saké, s'il te plait. » Disais-je tout en me tournant vers l'homme qui tenait cet établissement.

Il était âgé et avait ouvert son bar il y a quelques années déjà, bien avant qu'Odaichi ne devienne Suna. Un vieux de la vieille, l'un des établissements les plus anciens du village.

« Tiens, voilà pour toi Seiichi. »

Je le remerciais avant de me retourner pour une nouvelle fois faire face aux arrivants et aux départs. Vous voyez ? Ce genre de personne, ce genre de moment passé et même le travail de shinobis. Toutes ces choses me faisaient apprécier Sunagakure et le village du sable. Toutes ces choses me faisaient me dire « arrête », « laisse tomber la mafia » … Mais je n'y arrivais pas, pas encore.

Je voulais aider ma famille à regagner la puissance qui lui était due, je voulais mettre fin au règne tyrannique des Yamaguchi, mais il me fallait faire un choix.

Infos:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Allons boire un verre - Libre Lun 7 Aoû 2017 - 8:05

Comme à mon habitude, je me baladais de mon regard niais, observant de mes yeux à moitié fermé toutes les routes et ruelles de Suna, espérant trouver un endroit parfait pour pouvoir m’allonger et fuir cette Saibogu que j’avais eu l’occasion de rencontrer récemment, Kumiko. L’amour pour le travail qui se dégageait de cette jeune rousse était au-delà de mes compétences, ainsi que de mon niveau de compréhension. Mais une seule théorie avait réussie à me faire comprendre cela d’un point de vue totalement différent.

Le monde était fait de personnes qui ne pouvaient vivre sans travail et d’autres qui ne pouvaient pas vivre sans repos. Elle et moi, n’appartenions clairement pas à la même catégorie et encore, elle voulait me faire quitter ma fainéantise. Ce changement aurait été beaucoup trop grand pour moi, voir même inhumain, mais où allais-je dormir si ce n’était pas chez elle ?

-j’ai vraiment pas de chance… quelle galère…

Bien évidemment, malgré tout cela, je ne perdais pas espoir, parce que chaque jour je me dégottais de nouvelles cachettes intéressantes, bien placées et disposées techniquement pour ne pas être vu du public. Malheureusement, je compris avec le temps, que je n’étais pas le seul à convoiter ces lieux qui n’étaient pas très fréquentés. Certaines personnes qui faisaient des choses assez illégales étaient aussi dans les parages, mais bien évidemment, je ne m’en mêlai pas. Qui le ferait alors qu’il voulait simplement se reposer ? Ne pas voir un problème, c’est rester loin de ce dernier, c’était bien connu. Mais bon, je savais que tôt ou tard, ces ennuis allaient arriver à moi. Et je maudissais déjà le jour où ça viendrait.

-Raah… Faut pas voir les choses en noir Rinkyu…

Disais-je à moi-même pour me réconforter. Quelques minutes à la suite, j’arrivai enfin sur une grande place, faisant face d’un bar qui semblait être assez calme. Je n’avais encore jamais pensé aller me détendre dans un bar, toutefois, il fallait bien que je visite la ville de fond en comble. Si au passage j’aurais pu boire un verre ou deux, ça n’aurait pas été si mal que ça. J’entrai donc dans la vaste pièce, signalant mon arrivée sans le vouloir à cause de la sonnette qu’il y avait à la porte. Je m’arrêtai à deux pas de la porte à l’intérieur, avant de bâiller longuement. Cela fait, je repris ma marche tout en nettoyant la larme au coin de l’œil issue de mon précédent geste.

Les gens étaient sympas et leurs faciès tordus me rappelaient que dans ce monde, les pires personnes après les travailleurs, ce sont les travailleurs mafieux. Combien de trafics illégaux se faisaient ici à l’insu du responsable de l’établissement ? Combien de ventes illégales avaient lieu autour de ces tables ? Rien n’était certain, si ce n’était que je n’en n’avais rien à faire de tout cela. Il ne fallut pas bien longtemps, avant que je ne m’approche du comptoir pour me commander à boire.

Un scotch, comme on les aimait bien. Ils étaient chers mais au moins, je savais que si ce soir je me faisais de bonnes compagnies, j’aurais pu avoir quelqu’un qui allait payer la note pour moi. Le piano jouait des notes relaxantes et je vis aux alentours un être qui n’était pas très commode avec son cigare et son apparence typique de chef de cartel. Mais bon, je pris tout de même l’initiative de parler.

-Hey… Tu as toujours des cigares aussi imposants ? Je dois bien avouer que je n’en trouve pas beaucoup sur la bouche des personnes qui sont au sein du village. Pourquoi ne pas simplement prendre une pipe comme tout le monde ?

Cela fait, mon verre arriva bien vite et je pris une gorgée. Bien sûr, mon collier en forme de mâchoire osseuse était toujours présent, de quoi intimider quiconque ne comprendrait pas qu’il ne s’agissait que d’une vulgaire fantaisie :

-J’en oublis les bonnes manières moi… Mon nom est Tadewashi S. Rinkyu. Enchanté monsieur… ?

Tirais-je volontairement pour attendre une réponse de sa part. C’était donc lui que j’avais choisi pour payer mon verre, du moins, en attendant que quelqu’un d’autre n’arrive pour être le pigeon à son tour. Suna n’était-elle pas belle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Allons boire un verre - Libre Lun 7 Aoû 2017 - 23:26

La chaleur du désert de Kaze était semblable aux cendres de Hai, Masao en était certain. Mais à Suna il y avait ce soleil omniprésent, il bombardait toute la journée la pauvre tête blonde, encore heureux que le Asshu est emporté son voile avant son voyage.

- Les Kawaguchi maîtrise le sable, les Yamada la chaleur, mais qui contrôle ce soleil mortel ! quelqu'un peut me faire de l'ombre ! Ah un bar il y aura de la fraîcheur j'espère ! gémit Masao dans les rues de la ville.

d'habitude le jeune garçon ne sortait pas quand le soleil était au zénith, Hai No Kuni avait souvent un rideau de cendre qui filtrait le soleil, mais ici ce n'était plus le cas. Son seul refuge : un bar du centre-ville, meilleur endroit pour se rafraîchir et pour trouver de l'occupation!
Mais c'est avec surprise que Masao découvrit l'intérieur du bar, des tables tous pleines, un léger nuage de fumée de cigarette, cigare et autre instruments du diable que l'on peut se mettre dans la bouche planait dans la pièce, point positif il y avait un air de piano appréciable.

- Super ambiance, Western like? marmonna le garçon en dévisageant les ivrognes affalés sur une table

Arrivé près du comptoir Asshu retira son voile pour découvrir sa tête, et déposa son fourreau contenant les pierres et les cendres de son précieux volcan.

- Un Sun Rise Suna si vous plaît, avec de la glace si possible. merci

Pendant que sa commande arrive le Asshu se tourna vers l'homme à sa droite : tenue noire, un cigare et un verre de saké à la main, sûrement un habitué. Un homme aux yeux bleus avec un impressionnant collier osseux venait juste d'ouvrir la conversation. Comme tout bon garçon courtois Masao attendit son tour pour poser une question aux deux hommes :

- Du saké et du scotch à cette heure-ci ? l'alcool est bonne compagnie à Suna ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 546
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Allons boire un verre - Libre Mer 9 Aoû 2017 - 0:06

Un homme vint s'asseoir à ma droite, suivi d'un autre à ma gauche. Je me tournais sur mon siège afin de planter mon regard sur leurs corps frêles - l'un l'était un peu moins, quand même - avant de me retourner vers la joyeuse compagnie de mon verre de saké. J'allais prendre une gorgée, mon verre dans la main droite, le cigare dans l'autre lorsque le plus baraqué des deux ouvrit la bouche pour m'adresser la parole ; stoppant net mon geste et me frustrant un peu plus qu'avant. Je serrais les dents et reposais mon verre.

« La pipe, c'est pour les pédés. »

Je voulais une nouvelle fois prendre une gorgée lorsqu'il - à nouveau - me coupait dans mon élan. Je posais mon verre avec un peu plus de force qu'avant, créant un bruit assez puissant pour stopper net toutes les conversations des tables environnantes, tout en laissant celle du fond et le pianiste faire le nécessaire pour ne pas stopper net tout le bar.

« Seiichi, Inagawa. Et ne t'avises plus de me couper lorsque je veux boire. »

Cette fois-ci, j'allais y arriver. Je prenais à nouveau mon verre quand le type à ma droite décida de me parler. Ma rage était montée d'un coup et le verre avait fini fracassé entre mes doigts et quelques gouttes de sang perlaient le long de mes paumes avant de venir se déposer sur le comptoir. Je me tournais vers mon nouvel interlocuteur afin de prendre la parole.

« Vous allez me laisser boire oui ou merde ?! » Disais-je dans un regard rempli de haine. « Cela te pose problème gamin ? » Interrogeais-je le plus faiblard des deux.

Je me tournais ensuite une nouvelle fois vers Tanaka, le tenancier tout en lui tendant un montant un peu plus élevé qu'auparavant afin de rembourser le verre que je venais de casser.

« Tiens et sert moi en un nouveau, s'il te plait. »

Je reculais ensuite de quelques centimètres ma chaise afin de pouvoir voir mes deux compagnons sans faire trop d'effort.

« Bon... Vu que vous avez décidé de m'emmerder, proposez-moi une activité maintenant. Et je ne veux pas sortir d'ici... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Allons boire un verre - Libre Mer 9 Aoû 2017 - 9:32

-Pipe ? Pédé ? Tu vas rire mon vieux… c’était pas l’avis de mon grand-père. ‘Fin, il est mort après, je sais pas ce qu’il a vraiment vécu.

Le monde connaissait rappeler les gens à l’ordre à sa propre manière. Pour certains, c’était par le biais de la mort, d’autre par une réalité que l’on ne pouvait pas éviter, comme les accidents. Ce soir, comme tous les autres soirs, je me détendais. Mais j’avais vu le monde ramener la fierté d’un verre l’ordre. Un verre qui avait le privilège d’être utilisé dans un des bars les plus anciens de la région, qui avait certainement plus d’une centaine d’années en âge, mais qui soudainement a vu sa vie s’achever. Oui, le verre du maladif sombre au descriptif digne d’un chef de gang.

À chacune de mes questions, le verre souffrait un peu plus, et il fallut que, un intervenant autre, arrive et ne finisse par mettre un point final à son existence. Peu commun certainement, toutefois je regardais niais – mais triste – le sort qui lui avait été attribué à ce pauvre contenant d’alcool. Volé en éclats sous la simple pulsion d’un homme qui n’aimait pas se faire interrompre quand il buvait. Raahh… c’était clairement le genre de mec qu’il ne fallait pas avoir dans les soirées détentes.

En dépit du froissement du visage de… Inagawa ? Le nouveau venu avait posé une question des plus intéressantes, se faisait ainsi lui-même pigeon de ma quête au financement. Sa façon de parler de Suna, faisait croire qu’il venait d’arriver. Mais aussi, le voile qu’il avait sur la tête laissait penser à un voyageur qui avait traversé le désert. Un sourire se dessina sur mon visage alors que je pris la parole pour m’adresser au nouvel intervenant.

-Tu es loin de savoir ce que Suna peut te procurer mon ami. En sortant d’ici, on peut trouver des merveilles encore plus incroyables que des verres, de l’alcool le tout rempli de musique barbante, mais belle. Sinon, je m’appelle Rinkyu, Tadewashi S. Rinkyu. C’est quoi ton nom voyageur ? Et depuis combien de temps es-tu là ?

Bien évidemment, je m’étais permis d’ignorer la mauvaise graine de l’ivraie pendant quelques secondes. Un gros mec tout fâché qui ne supportait la compagnie des gens, pouvait ne pas me faire vivre longtemps, et ça se voyait bien. Il pouvait encore moins, payer mon verre. J’étais sur la paille, pour la simple et bonne raison que je ne travaillais pas dans ce foutu village qui me tapait sur les nerfs. De ce fait, je devais assurer mes arrières, même si fonctionner ainsi, était trop épuisant. Le visage affichant clairement ma gêne devant la situation dans laquelle nous étions, je grattai l’arrière de ma tête quelques instants avant de lever la main comme ci je voulais poser une question.

En toute politesse, je n’attendis pas que Mr cigare me donne l’approbation pour poser ma question. S’il fallait attendre l’autorisation avant d’agir, alors le monde n’aurait pas été là où il était aujourd’hui. J’avais au moins apprise cette notion importante.

-Euh… Juste une question, comment je fais pour te divertir alors que je t’ai rencontré…. Il y a une demi-minute ? Ma façon de m’amuser est plutôt singulière. Donc euh, c’est compliqué.

Je grattai un moment l’arrière de ma tête, le regard mi-clos, indiquant clairement ma fatigue et ma lassitude, alors que je repris avec un calme toujours aussi débordant, mais que je savais plus que tout, utiliser à mon avantage. Restait à savoir combien de temps encore j’allais pouvoir me montrer calme avec un colérique comme lui en avant.

-Sinon, vous aimez bien jouer aux cartes ? On peut… je n'sais pas, jouer quelque chose d’assez simple. Et après, ça pourrait toujours être un peu utile à faire pour des gars qui connaissent pas jouer. C’est une façon de m’amuser parmi tant d’autres. Ou bien se relaxer en allant se bronzer un peu sur le toit. Mais bon, vu qu’on peut n'pas sortir, on dira non au bronzage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Allons boire un verre - Libre Mer 9 Aoû 2017 - 20:54

On pouvait dire que le jeune homme et Masao était synchronisé. Tout deux avaient entrepris de faire la papote avec le mec le moins convivial de Suna, se n'était pas la première fois que l'enfant de Hai rencontre un type de ce genre ... mais c'était la première fois qu'il voyait un homme fendre son verre au fur et à mesure des questions. La première question était plutôt ridicule pour Masao, "pourquoi pas la pipe" cette suggestion avait fait mouche auprès de l'homme en noir. Il était vrai que la pipe était utilisé soit par les vieux ou par les hommes un peu efféminés qui voulait se donner un genre ou tout simple les bourgeois bête et méchant. Un petit sourire se dessina sur le visage de Masao devant la froideur de l'homme devant ce Rinkyu, il lui avait donné le bâton pour le battre avec.

Puis la seconde réponse effaça immédiatement le sourire du blondinet "Seiichi, Inagawa". Le sang du Asshu se figea sur place. Comment un mafieux de Hai No Kuni pouvait traîner ici, les Inagawa était connu pour vendre des armes et des renseignements pas pour combattre dans un village de shinobi, interdit sur Hai surtout !

Alors que Masao était dans ses pensées dû à la révélation précédente, l'homme en noir se tourna vers lui et l’agressa verbalement, son intervention avait mis un point final à la vie du verre qui explosa sous la pression de Seiichi. L'alcool rendait les hommes mauvais, et celui en était un. L'autre homme avait l'air d'être plus vicieux encore, il supposait qu'en plus de l'alcool à Suna on pouvait avoir mieux, quand un homme qui boit du scotch dis ça il suppose toujours, des femmes, plus d'alcool et de truc à fumer.
Ensuite c'était le tour de Masao de subir les interrogatoires.

- Cela fait deux ans que je suis à Suna, et j'ai quitté ma mère partie tout comme Seiichi, malgré son air grincheux, nous venons de la même lieu. Je m'appelle Asshu Masao et je viens de Hai No Kuni, tout comme les Inagawa. Je ne suis pas intéressé par tout les mauvais plaisirs de Suna. Femme, alcool et drogue font trop de ravage sur mon île. Pour cela que je m'en méfie.


Pendant la présentation du Asshu l'homme en noir repris un nouveau verre de saké, typique des mafieux qui traînent sur Hai No Kuni. Puis il se recula pour observer tour à tour les deux emmerdeurs de services et leur demanda de le distraire, de trouver une occupation à faire dans le bar.
Généralement les jeux de bars se résume à des jeux de cartes, adresses avec des couteaux ou des jeux de boissons.
Rinkyu l'avait l'air surpris de la demande du mafieux, mais il se rattrapa très vite et proposa un jeu de carte simple et facile, suffisamment pour qu'il tricher. Alors pour ne pas tomber dans le piège Masao proposa un jeu d'adresse :

-Sur Hai il y a un jeu d'adresse, une cible, des couteaux, et des gens qui passent devant. Certains s'amuser à bloquer la lame du couteau entre les deux portes de l'entrée quand quelqu'un sort ou rentre, d'autres visent entre les verres sur le plateau de la serveuse. On a l’embarras du choix.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 546
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Allons boire un verre - Libre Mer 9 Aoû 2017 - 22:00

À en croire sa réaction, le premier des deux interlocuteurs - Rinkyu - n'était pas trop tourné vers les doubles sens et l'humour basique de bas étage. Je n'en pensais pas moins, pourtant, la pipe, c'est vraiment pour les homosexuels. Bref... Son grand-père patati et patata. J'allais enfin pouvoir siroter mon verre de saké tranquillement pendant quelques secondes.

Je pouvais les voir réfléchir tous les deux, se demander ce qu'il se passait. Me trouver une occupation. Je pourrais leur arracher la tête juste-là, ils n'y comprendraient rien. Mais j'aurais des problèmes et je n'en voulais pas. Je me contenais donc de participer et d'écouter leurs saintes paroles.

Les deux hommes discutaient, l'un essayait de vendre les bienfaits de l'alcool à l'autre, lui expliquant qu'il manquait quelque chose. L'autre lui rétorquait que dans son pays - le mien - il avait bien que trop connu ces choses. Le fait de trouver un Asshu ici me préoccupa quelques peu. Je tournais mon regard vers lui afin de le sonder un peu plus qu'auparavant. J'étais ensuite sortis de mes pensées par Rinkyu, qui nous proposait un jeu.

« Des cartes ? Pourquoi pas. Très classique, mais ça passe toujours. » Disais-je.

Je me préparais gentiment avant que le jeune Asshu - Masao de son prénom - ne nous propose un autre jeu, issu de Haï. Intéressant.

« Et pourquoi tu ne ferais pas la cible ? » Lui proposais-je de l'air le plus sérieux du monde. « Tu n'es pas très grand, pas très maigre. Tu es la cible parfaite pour ce genre de jeu. Qu'en penses-tu Rinkyu ? » Demandais-je en me tournant vers lui.

Je n'y pensais pas vraiment, je voulais juste essayer de faire un peu peur à notre ami, les tester tous les deux. Voir ce qu'ils valaient. S'ils acceptaient, c'est qu'ils étaient idiots...

« Je me demandais aussi, de quelle partie de l'île vient ce fameux jeu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Allons boire un verre - Libre Jeu 10 Aoû 2017 - 12:23

Bon, l’erreur est humaine. Je me suis très certainement trompé au sujet de ce nouvel arrivant. Il semblait même être au village depuis bien plus longtemps que moi. Deux ans, wow… ce n’était pas rien non plus. En réalité même, c’était grandiose. Moi qui avais quelques jours seulement au sein de Suna, je me sentais plus novice que n’importe qui. Un individu qui avait vécu à Kaze no kuni toute sa vie, faisait office de nouveau dans un environnement d’individus provenant de Hai no Kuni. J’étais tellement misérable, il fallait le dire. Mais bon, après, qui s’en inquiétait ? Moi je n’avais pas vraiment de problème avec ce genre de choses. Bien au contraire, j’étais beaucoup plus détendu sur tous les sujets en fait. L’avantage d’être un flemmard, était qu’on riait de tout, même quand ce n’était pas drôle.

-Masao, je vois, ça me fait une nouvelle connaissance alors. Sinon, qui t’a parlé de mauvais plaisir ? Ne te trompe pas mon vieux… ce n’est pas parce que je bois un verre et que j’ai une barbichette, que j’ai pour habitude de traîner partout, n’importe comment, pour n’importe quelle raison.

Mon regard mi-clos et mon sourire posé témoignaient tous deux du manque de stress qui régnait en moi. J’étais réellement relaxé, peut-être trop. Mais cela devait très certainement être un effet de la musique. C’est alors que Mr blond proposa un jeu étrange, le lancé de couteau. C’était assez drôle en effet, parce que j’étais un Saibogu qui comptait sur sa vision excellente pour tirer à vue avec son arme à feu, ainsi que sur son adresse irréprochable pour viser juste. De ce fait, ce jeu, était fait pour moi. Encore fallait-il que je ne trouve pas un moyen de tricher. Mr cigare par contre semblait beaucoup plus enclin au jeu de cartes. Ce jeu bien que classique permettait en plus de jauger la force mentale de tout un chacun, mais plus que tout, ses capacités à tricher mieux que les autres.

J’étais moins doué dans ce domaine-là que le lancé, parce que bien évidemment, je n’étais pas un expert. Passer sa vie dans des centres archéologiques, à étudier des ruines ancestrales, était une chose qui n’était généralement pas remplie de pauses jeux de cartes. Mais j’avais appris à le faire à Aketana, durant mon séjour d’un an. C’était loin d’être important certes, toutefois, je n’avais encore jamais gagné une seule partie avec mes adversaires. De bons tricheurs certainement.

C’est alors que le mafieux suggéra à l’autre de faire la cible. En somme, on devait lui lancer des couteaux sur le corps si j’avais tout compris bien évidemment. Personnellement, l’idée ne m’enchantait pas. Devenir Nukenin aussi vite après tout ce que j’avais eu à vivre au sein du visage – interrogatoires, interrogatoires musclés, interrogatoires encore plus musclés – n’était pas vraiment quelque chose à quoi je pouvais penser pour le moment.

- Je pense que c’est la meilleure voie pour devenir Nukenin. Et en plus, de perdre un gars plutôt drôle. Même si bien sûr, son humour devra encore être revu un moment.

Voilà, je parlais toujours avec la même insouciance. Non pas que j’avais de l’assurance, mais je n’y accordais pas trop d’intérêt. Même si après, si le choix devait se porter entre lui et moi, je l’aurais sacrifié sans la moindre hésitation. Mais ça encore, je ne le criais pas sur tous les toits. Voyant une table non loin de nous, je me retournai vers le barman pour demander un paquet de cartes. Et même si possible, une personne pour venir gérer le jeu.

-J’ai vu une bonne table au loin pour jouer. Je pense que ça pourrait être drôle si on s’asseyait et qu’on y jouait. Mais juste s’asseoir et jouer c’n’est pas drôle, le mieux serait qu’on raconte un épisode de notre passé, ou bien un secret que l’on dissimule bien. Aussi, il faut que ça soit intéressant. Qu’est-ce que vous en dîtes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Allons boire un verre - Libre Ven 11 Aoû 2017 - 23:58

La situation commençait doucement à glissé pour Masao, alors que le commentaire à l'attention de Rikyu, provoqua une remarque digne des fidèles de la bouteille. L'homme insistait sur le fait que alcool ne rimait pas avec ivrognes, C'était vrai ... Mais il y a un début à tout, il fallait être plus malin que la bouteille ou c'était elle qui guiderait notre vie un jour. Le blond laissa couler, il n'était pas venu pour débattre sur l'alcool loin de là. Il était maintenant temps de choisir à quel jeu les trois hommes allaient s'adonner, Cartes ou couteaux.
Seiichi aimait bien les cartes, simple facile pratique il devait avoir de l'expérience dans le domaine, la mafia est souvent accompagnée de jeux d'argent et donc de cartes. Pendant ce temps Rinkyu réfléchis sur le jeu de Hai No Kuni, même si l'idée avait l'air alléchante il constata que c'était le meilleur moyen de faire un trait sur son bandeau et de devenir Nukenin, il suffisait pas de rater son tir voilà tout !

-On devient Nukenin que si on rate sa cible, où qu'on à tenter l'impossible. Mais j'avoue qu'il n'y avait pas ce soucis sur notre île, les shinobis sont interdits là bas.

Avant qu'il ne puisse répondre il demanda à Masao si il ne voulait pas faire la cible, cela n'était pas possible ;
Non Seiichi, ne je ne peux être la cible, l'objectif étant de se confronter tout les trois pas de se planter. Une cible neutre, non avertis et donc plus imprévisible est beaucoup plus intéressant. Mais vous avez l'air de préférer les cartes allons donc pour ça.

Pendant le petit speech entre Masao et son homologue de Hai l'homme à la barbichette remarqua une table et ajouta une proposition qui déplu à Masao. Il voulait parler de nos secrets, il était hors de question pour le blond de parler de sa vie à Hai avec un parfait étranger.

Parler des exploits pourquoi pas. Mais le passé de Hai reste à Hai. Certaines choses doivent rester sous la cendre, cela se passe comme ça chez nous. D'ailleurs Seiichi depuis temps est tu là ? tu n'a plus de contact avec ta famille ? demanda Masao avant de finir d'un coup son verre.
Avant de quitter sa place Masao saisit son fourreau contenant sa précieuse cendre . Le fourreau laissait s'échapper une douce chaleur et parfois un peu de cendre par l'ouverture, le tout resté incandescent grâce aux chakra de son propriétaire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 546
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Allons boire un verre - Libre Sam 12 Aoû 2017 - 12:17

Les deux hommes « débattaient » futilement de l'utilité de l'alcool pendant que dans mon coin, je me contentais de vider mon verre. Nous en venions ensuite aux jeux proposés ; certains n'acceptant pas d'être pris pour cible refusèrent donc le jeu du lancer de couteau et c'est tout naturellement - et plus sagement - que notre petit trio se dirigeait vers le jeu de cartes. Rinkyu s'occupait de demander le paquet de cartes au barman et nous proposa une table au fond de la salle, j'acquiesçais afin d'accepter sa proposition.

« Comme l'a dit Masao, il y a des secrets que vous préféreriez ne pas entendre... » Leur disais-je avec un sourire narquois.

Nous nous levions lorsque Masao décida de me poser une question... disons plus personnelle. Déjà, de quelle famille parlait-il ? La famille du sang, remplie d'hypocrites ? Celle des ordres, remplis une nouvelle fois d'hypocrites ? Ou celle du coeur, la seule véritable famille ? Pour ma réponse, je me contentais d'un regard noir et d'une réponse claire, nette et précise qui voulait tout dire et en même temps rien du tout.

« Mon nom devrait suffire, non ? »

Masao n'avait pas besoin de savoir si oui ou non, le contact entre moi et Haï existait toujours. Nous nous asseions ensuite autour de la table ronde, prêt à lancer une nouvelle partie.

« Mettons en place une nouvelle règle ; celui qui perd doit parler, cela vous convient-il ? » Je marquais une légère pause avant de reprendre en proposant cette fois-ci un jeu, simple et basique. « Que diriez-vous d'une bataille ? Rien de bien compliqué, pas besoin de trop réfléchir et surtout, des parties rapides. »

J'attendais les réponses de nos interlocuteurs tout en lançant un regard ainsi qu'un geste rempli de sens au tenancier du bar dans lequel nous nous tenions afin qu'il vienne nous remplir une nouvelle fois nos verres, pour la plupart vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Allons boire un verre - Libre Sam 12 Aoû 2017 - 20:54

Mon avis sur la situation avait été donné. Toutefois, le même problème subsistait grandement. Le fait de devenir Nukenin si on atteignait ou pas sa cible. Pour ma part, il me semblait évident que, si on lançait un couteau en pleine tête d’un Shinobi de Suna, et qu’il mourrait sur le coup, on était direct accusé pour le crime de mort et de ce fait, soit on fuyait, soit on passait une bonne partie de sa vie en taule. Dans les deux cas, on n’était plus libre de circuler au sein du village et n’était pas trop différent des Nukenins. Masao ne semblait pas être de mon avis, affirmant que l’on ne devenait Nukenin que lorsque l’on ratait sa cible. J’arquai un cil, avant de caresser ma barbichette, étonnée de sa façon de voir les choses. Quoi qu’il en soit, je haussai légèrement les épaules comme pour ne pas trop me préoccuper de cela

-Bah… si tu le dis… c’est que ça doit être vrai.

Mais pour convaincre Mr cigare qu’il n’était pas une cible idéale, il nous parla sans gêne du fait qu’il fallait absolument avoir une cible neutre, qui ne s’attendrait pas au fait d’être attaqué. J’étais bien de son avis, même si, le fait qu’on s’attende à se faire attaquer, pouvait rendre le jeu plutôt agité, bien assez pour être divertissant en tout cas. Mais concernant le gage, qu’était celui de parler de nos secrets, mes interlocuteurs ne semblaient pas enclins à se laisser aller au jeu. Ils étaient vraiment incroyables ces gars.

Ils me prenaient pour un de ces mecs qui ne savaient pas garder un secret ? Ou bien mieux, qui parlaient uniquement pour dévoiler des informations au sujet d’autres personnes ? Quoi qu’il en soit, c’était l’un des uniques points sur lesquels Mr Cigare et Mr blond s’entendaient. Ne pas partager des informations sur Hai no Kuni. Sachant qu’ils y avaient certainement vécu toute leur vie, il y avait peu de chances que les choses se poursuivent comme je l’aurais voulu.

-Si donc, on ne peut pas parler de nos secrets, certainement à cause de la restriction de Hai, il serait peut-être plus avisé de changer de gage. Vu que j’ai déjà proposé quelque chose qui ne convient à personne, à vous de proposer les vôtres. On verra ce qui sera acceptable par tout le monde.

Je m’assieds sur la table, avant de déposer mon verre encore à moitié vide. Je n’avais pas énormément bu, toutefois, je me montrais capable de continuer. C’est alors qu’une idée me traversa l’esprit. Mais au même moment, Mr Cigare proposa de parler en guise de défaite. Une chose bien trop… vague. Dire un simple ‘’bonjour’’ aurait suffit pour parler. Du coup, ça allait perdre totalement l’effet voulu.

-Parler hein… je pense que c’est un peu plus vague que ce que j’ai proposé. Encore que, la langue parlée est la même. Il n’y aura de ce fait aucun intérêt à… écouter ? Pour ce faire, je propose autre chose à nouveau. Le perdant boit un verre supplémentaire et complet d’alcool. Le dernier qui tiendra debout sera donc le vainqueur. Et entre temps, il sera possible de poser des questions libres, auxquelles on pourrait répondre ou pas. Mais bien sûr, le plus saoul aura beaucoup moins de chances d’opposer une résistance face aux questions. Qu’en dîtes-vous ?

Règles:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Allons boire un verre - Libre Lun 14 Aoû 2017 - 0:39

Le soleil peut amener à faire des choses inconsidérées, Masao était venus dans ce bar pour de l'ombre et de la fraicheur, puis il a rencontrer les deux shinobis. Il n'avait pas vu le temps passé, comme quoi ce bar avait quelque chose de spécial. Alors que la conversation sur l'alcool venait juste de se finir avec Rinkyu Masao attendait d'avoir une conversation plus construit avec l'homme en noir. Tout deux venaient de Hai No Kuni et pourtant tout les opposés, l'un était jeune et plein de fouge, l'autre avait plus l'air être grincheux ne cherchant que la tranquillité. Un blondinet pas attiré par l'alcool et le cigare, l'autre les cheveux noirs avec un verre d'alcool à la main et toujours un cigare au bec. L'image inverse et pourtant Masao sentait qu'il y avait autre chose derrière, quelque chose de plus profond mais la réponse si froide et dure de Seiichi l'extirpa de sa rêverie.

- J'avais oublié comment les Inagawa était aussi froid .... toujours agréable de travailler avec eux. tant pis.

Cependant l'homme en noir était d'accord sur un point avec le blondinet : les secrets rester secrets. Ce qui est à Hai reste à Hai. Ce qui est personnel reste personnel.

Alors que les trois hommes prenaient places autour de la table en bois, le plus agé pris la parole et proposa une bataille, un jeu simple, pas facile pour tricher, un pur jeu de hasard, une aubaine pour Masao qui n'aime pas tricher sans raison et à qui la chance lui sourit régulièrement.
Pour ce mettre d'accord sur les règles l'homme à la barbichette proposa une règle qui allait sûrement intéressé Seiichi. Le perdant boit un verre d'alcool d'un coup, et le gagnant et celui qui reste debout à défaut d'être sobre. Masao n'avait pas l'intention de boire, moins de boissons c'est plus d'argent de côté.

D'accord sa marche, chacun son verre, chacun sa bourse. Celui qui tient l'alcool perdra son argent du coup.

L'unique lumière qui éclairait la table donnait une impression de western, le temps ralentissait et les participants se regardaient droits dans les yeux pour déceler les faiblesses des autres. Le moment risquait d'être épique. les discussions allaient sûrement commencer de façon banal puis plus l'alcool coulera plus les questions seront précises, profonde et intime. Masao le savait il devait se montrer à la hauteur pour ne pas tomber ivre mort devant les deux hommes qui n'attendaient que ça.

Spoiler:
 


Dernière édition par Asshu Masao le Mar 15 Aoû 2017 - 12:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 546
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Allons boire un verre - Libre Mar 15 Aoû 2017 - 11:55

Nous étions tous les trois assis autour de cette table lorsque Rinkyu nous proposa un jeu un peu différent... un jeu à boire. J'adorais l'alcool, mais je détestais perdre le contrôle. Pourtant, j'allais jouer le jeu... Je m'en irais si nécessaire. Ces poltrons n'avaient rien à savoir de moi. La petite remarque de Masao sur les Inagawa lui valut un regard noir ainsi qu'une partie de mon cerveau dédié à sa petite tête. J'allais me souvenir de cet homme.

La partie allait débuter. Je commençais par mélanger les cartes et observais mes adversaires. La triche allait - à mon avis - faire partie de cette partie. Gare à celui que je surprendrais. Me tournant vers Rinkyu afin de lui demander le paquet de cartes. Je lui tendais la main sans dire un mot.

« Merci. » Faisais-je une fois que celui-ci m'avait donné le paquet.

Je commençais à la mélanger ainsi qu'à distribuer les cartes à nous trois. D'abord, Rinkyu, ensuite Masao et pour terminer, moi. Le jeu que le barman nous avait donné contenait cinquante-deux cartes. Allant de l'As au Roi. La hiérarchie était simple, As, Roi, Dames etc. jusqu'à 2. Le mélange était terminé, tout le monde possédait ses dix-septs cartes - la carte restante étant un 9 de carreau - nous étions prêts.

« On peut y aller ? Petit rappel des règles peut-être ? » Disais-je en me tournant vers Masao. « Pour gagner, tu dois poser la carte la plus puissante... De cette manière tu remportes les deux autres cartes - celles de tes adversaires - dans le but de récupérer les cinquante-et-unes cartes en jeu. »

J'expliquais brièvement les règles, même si ceux-ci les connaissais déjà. La partie commençait et rapidement, je perdais. Les unes après les autres mes cartes disparaissaient, principalement dans la main de Masao, mais aussi un peu chez Rinkyu. Je connaissais déjà mon sort et il n'était pas nécessaire de continuer jusqu'à avoir un vainqueur, le perdant étant suffisant.

Ma dernière carte posée et volée j'annonçais alors.

« On peut s'arrêter là, j'ai perdu. » Je prenais mon verre que je buvais d'un coup sec. M'essuyant la bouche je disais ensuite. « À ton tour Rinkyu... et n'espérez pas tricher. »

Infos:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Allons boire un verre - Libre Mer 16 Aoû 2017 - 19:25

Nous prîmes place autour de la table et comme toujours mon sourire était toujours aussi présent que la lassitude qui se dégageait de mon être. Devais-je tricher ? Je le pouvais bien, mais bon, le mieux aurait été de faire les choses discrètement. Dans le cas d’une tricherie, il y avait des méthodes bien précises à respecter. Notamment, la première partie généralement était volontairement perdue pour ne pas trop éveiller les soupçons et se faire passer pour une victime, au lieu d’un prédateur.

Mais ce n’était que la première phase. Par la suite, les choses se corsaient un peu plus car la défaite ne devait plus être répétitive, mais aléatoire. Faussement aléatoire parce que le tricheur lui, savait qu’il contrôlait le jeu. Mais plutôt gagner devait être fait de façon beaucoup plus successive sans non plus abuser, jusqu’à ce que ce soit les victoires que l’on enchaînait. Chroniques d’un parfait tricheur, chapitre trois : faire la victime pour mieux chasser. C’était une des nombreuses choses que j’avais apprise à Aketana.

Du côté des deux ressortissants de Hai, il semblait y avoir une légère tension. Une tension bien étonnante en plus, car il était évident que les deux étaient originaires du même lieu. Mais après, quand on observait encore avec précision le duo, ils ne semblaient pas véritablement faits pour s’entendre. L’un semblait être un homme droit qui vivait sur des principes moraux bien établis, alors que l’autre… bon… ce n’était pas tellement ça. D’ailleurs, le deuxième me tendit la main pour prendre le paquet de cartes, et je les lui donnai tout en souriant. Après avoir mélangé les cartes sous mon regard pointilleux, il partagea le tout, avant que la partie ne démarre.

-Tout me va pour la partie. Je n’ai pas vraiment de questions. On peut commencer.

Après une partie plus ou moins courte, ce fut le plus corpulent qui perdit. Ah… au moins je n’avais pas à perdre pour un début. Je pouvais donc continuer à jouer encore sur le fairplay. Après une bonne gorgée bien posée, Seiichi me tendit les cartes me recommandant clairement de ne pas tricher. Mon sourire était toujours aussi présent alors même que mon regard balaya bien la salle.

-Ne t’inquiète pas… Je ne suis pas un tricheur voyons…

Par la suite, je dispersai les cartes bien vite à tout le monde avec un cinq de pique qui était au centre. Étant bien évidemment le premier à jouer, je déposai les premières cartes tout en observant les autres poursuivre. Le verre de Seiichi ne sembla même pas l’avoir gêné, une chose bien étonnante il fallait l’avouer. Il se pouvait donc qu’il tienne encore plus l’alcool que moi. Sur un fin sourire, j’observais encore Mr cigare.

-On peut dire que tu es sacrément costaud. C’est à se demander si une bouteille suffirait pour te mettre K.O. Tu as donc l’habitude de boire… beaucoup même apparemment, je me trompe ?

Le questionnaire avait déjà commencé. Il était préférable de l’introduire doucement plutôt que de brusquer les choses. Et après, ce n’était qu’une petite question anodine, qui n’avait rien à voir avoir Hai. Il n’avait donc pas à me jeter des pierres pour quelque chose de si faible.

Les cartes continuèrent de s’enchaîner, et étrangement, c’était encore au tour de Mr Cigare de prendre un Shot. Ce fut donc Mr blond qui prit les cartes par la suite. En y prêtant bien attention, je pouvais ôter toute la méfiance qui était portée sur moi sur le blondinet. Ça aurait été, une belle méthode de diversion. Toujours aussi souriant, je pris la parole à l’égard de Masao :

-Deux victoires successives… contrairement à Seiichi. Sachant qu’il ne répond presque à aucune de tes questions… c’est une sacrée chance que tu as là, n’est-ce pas ?

Je rabattis mon dos sur ma chaise avant de rassembler les cartes en un tas et les donner au blondinet

-Je pense que c’est à toi qu’on devrait demander de ne pas tricher, mon vieux.



Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Allons boire un verre - Libre Jeu 24 Aoû 2017 - 2:39


Le hasard était le bon d'ordre, il fallait juste poser la bonne carte au bon moment, le jeu était subtil avec trois joueurs, le but n'étant pas de gagner mais plutôt de ne pas perdre. Si l'un des trois sunajins perdait les deux autres ne buvaient pas donc gagnés la partie. Le premier tour de carte fut pour Seiichi, qui battit les cartes avec aisance, toujours son cigare au bec. Rinkyu examinait chaque carte et chaque réaction avec attention, il était la pour gagner et gratter des informations sur Hai Masao ou Seiichi mais pas pour perdre, mais pour obtenir se qu'il voulait il fallait imbiber les adversaires d'alcool. Le premier à voir fut le plus costauds des trois hommes, Inagawa Seiichi, celui-ci devait avoir pour habitude de boire,
à Suna comme à Hai car les mafieux aiment l'alcool et l'argent l'un n'était pas dissociable de l'autre.
Puis vint le tour de Rinkyu de battre les cartes et de les distribuer, Masao avait aiguisé tout ses sens pour trouver la faille et vérifier qu'il ne trichait pas, il avait la tête du tricheur de service, celui qui est la pour glaner des informations et prendre un malin plaisir à rigoler des gens qui ne sont plus en état de se contrôler, mais cela n'allait pas arriver à Masao de si tôt !

Peu à peu les cartes tombaient et un perdant se définisait, à croire qu'il le faisait exprès car Seiichi déposa sa dernière carte en même temps de boire un second verre d'alcool cul sec. Ce deuxième fit réagir Rinkyu qui broussa l'ours dans le sens du poil. Une fois sa comédie finit ce dernier se tourna vers le blondinet tout souriant et passa les cartes en lui adressant un petit pic.

-Deux victoires successives… contrairement à Seiichi. Sachant qu’il ne répond presque à aucune de tes questions… c’est une sacrée chance que tu as là, n’est-ce pas ?

Souriant devant cette petite provocation Masao repris sans hésitation et avec un soupçon de mystère :

-Les gens ne Hai n'ont pas besoin de beaucoup de mot pour se comprendre, surtout les shinobis. J'ai obtenus mes réponses par son regard, certes noirs et froid mais je sais se qu'il voulait dire. Mais parlons de toi, tu as participé à la fondation du village, tu est peut être d'un clan connu ou ancien ? Je n'est pas besoin de te faire boire pour connaître cela ?

en attendant sa réponse Masao finit de séparer les cartes sans tenter de tricher et commença la partie, chacun carte qu'il grattait aux deux hommes l'éloignait d'un verre d'alcool, mais la soif se fit sentir d'un signe de main le Asshu demanda un verre d'eau.

-Vous m'escuserai, je suis venus dans ce bar pour me rafraîchir, par pour me dessécher à votre table, vous n'arrivez pas à gagner sans tricher ?

manque de chance ce fut Seiichi qui donna sa dernière carte, un petit commentaire déplaisant aurait été si simple à placer, mais taquiner un homme qui commence à devenir sous, venant de Hai n'était pas une bonne idée, Masao préféra laisse l'homme à la barbiche tenter le diable.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 546
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Allons boire un verre - Libre Jeu 31 Aoû 2017 - 22:30

Jamais deux sans trois, vous direz. Et bien l'adage s'était confirmé une nouvelle fois. J'avais perdu les trois parties qui avaient été jouées. Même moi je me demandais si je ne le faisais pas exprès. La discussion n'était pour l'instant pas très intéressante. Des questions dans le vide, qui ne servait pas à grand-chose si ce n'était d'aplatir le terrain avant d'en arriver aux questions facheuses... Une chose était sûre, ils n'obtiendront pas ce qu'ils souhaitaient de mes et de mes informations aujourd'hui.

« Non, tu ne te trompe pas. » Répondais-je à Rinkyu.

Toujours net, clair et précis. Je n'avais pas besoin d'étaler plus de détails à leurs yeux. La main passait ensuite à Masao, mon cousin gringalet, si je pouvais me le permettre. Et une nouvelle fois. Il gagnait haut la main et je perdais. Lui jetant un regard noir et étant encore plus méfiant qu'auparavant avec cet individu, j'essayais de comprendre son jeu tout en lui reprenant les cartes de ses mains. J'en étais à trois verres, l'alcool commençait gentiment à faire son effet, mais cela n'était pas encore préjudiciable, je pouvais continuer.

La dernière phrase de Masao m'avait fait pouffer. Comme si on se connaissait. Il se prenait vraiment pour quelqu'un d'autre.

« Ah ? Tu crois que tu comprends réellement ce que je pense ? » Ajoutais-je.

Les cartes étaient ensuite distribuées et la partie battait son plein. Les batailles s'enchaînaient et les victoires comme les défaites à celles-ci n'étaient pas rare. Heureusement pour moi, après une partie pleine de rebondissement, celui qui perdit fut Masao. Cela augmentait encore plus mes soupçons envers lui. Quoi de mieux que de « perdre » pour « faire genre ».

Une nouvelle fois, je reprenais les cartes avant de les tendres à Rinkyu. Ajoutant au même moment.

« Je crois que tu as raison, on devrait se méfier de Masao. »

Infos:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Allons boire un verre - Libre Lun 2 Oct 2017 - 22:15

Spoiler:
 

Rinkyu ne tenait pas en place, il battait les cartes mais en faisait toujours tombés une ou deux …. Masao pensait qu’il cherchait à tricher mais l’homme se justifia aussitôt

Messieurs désolé mais je dois …. passer aux toilettes ! Faire de la place pour quelques verres.

Soufflant Masao prit donc les cartes en mains et les mélangeant rapidement avant de les répartir entre Seiichi et lui-même

Cela sera un duel entre Haijins, à moins que tu te considère comme Sunajins maintenant ? Tu veut te méfier de moi alors que je cherche juste à comprendre mon homologue . Faire le gars distants devant un sunajin n’est pas forcement bon pour notre image. Nous avons déjà du mal à Hai pour se faire bien voir ….

Retournant sa première carte avec détermination Masao planta ses yeux dans ceux de Seiichi, il voulait profiter de l’absence de Rinkyu pour mettre deux trois points aux clairs avec le Inagawa.
Tu veut sentir un peu de cendre de Hai, avec leur notes soufrées et leurs douces lueurs rougeâtres . J’en est toujours sur moi. Peut être que cela te rappellera la Mère Patrie.
Abattant les cartes unes par unes Masao perdait lentement la partie, Un verre n’était pas désastreux, il fallait pas en boire autant que Seiichi, Masao lui n’avait pas la même résistance à l’alcool.
Voyant la défaite approcher Masao pris un morceau de papier qui trainait et rédigea sa commande sans quitter son adversaire des yeux, puis il plia le papier et l’envoya tel un avion en papier vers le comptoir, sans quitter Seiichi des yeux. Ce n’était pas qu’une question de triche mais aussi pour lui montrer qu’il n’était pas que l’enfant naïf et curieux qu’on pouvait penser. Le blondinet était vraiment déterminé à jouer carte sur table, quitte à délaisser ce jeu idiot pour quelque chose de plus intéressant

Si Rinkyu ne revient pas car il a trop peur de perdre on pourra faire une autre activité que de boire inutilement, il a sûrement plus sain pour avoir une discussion correct.

Il était vrai que boire n’était pas le voir du garçon mais il c’était engagé dans cette voie pour obtenir des informations et il savait qu’il pouvait en avoir d’une autre façon. Profiter encore une fois de l’absence du troisième joueurs était sa meilleure option

Spoiler:
 


Dernière édition par Asshu Masao le Sam 7 Oct 2017 - 20:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 546
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Allons boire un verre - Libre Jeu 5 Oct 2017 - 23:05

Rinkyu agissait bizarrement avec ses cartes qu'il devait mélanger. Un comportement de plus en plus suspect. J'allais m'apprêter à intervenir afin de lui faire comprendre que nous n'étions pas des abrutis quand celui-ci se levait rapidement afin de faire une petite visite au petit coin. Supris, je laissais l'autre agir.

Je n'arrivais pas à l'apprécier, pourtant il ne m'avait pas fait de mal. Mais je m'en foutais. Il mélangeait les cartes avant de les distribuer. Une nouvelle partie se jouait entre nous deux. Les cartes tombaient et gentiment, mais sûrement, ma victoire se dessinait. Je souriais à cette perspective et ma victoire devint totale quelques instants plus tard.

Je me repoussais au fond de ma chaise tout en regardant droit dans mes yeux mon « ami » Haïjin. Je tirais une grande bouffé sur mon cigare avant de lui recracher à la figure, en signe d'une provocation quelconque ? Peut-être.

Il proposait ensuite une autre activité que « boire inutilement ». Interloqué, je grimaçais. Il ne comprenait donc rien ?

« Boire inutilement ? Tu veux que je te dise ce qui est inutile ? Ta putain de mascarade ! Tu vis dans un autre monde ! Il n'y a rien de putain d'autre à foutre ici ! »

Je marquais une nouvelle pause, plantant mon regard droit dans le siens et en buvant mon dernier verre d'un trait.

« Tu veux faire autre chose ? Alors viens, on va aller se lancer des couteaux ! Ou s'échanger quelques coups de poings ? Recouvrir de cendres cette putain de ville ? » Je marquais une pause avant de prendre une voix efféminé ainsi que les mimiques d'une femme. « Aller libérer notre beau pays du joug du grand méchant ? » Reprenant ma voix normale je continuais. « Fais-moi rire ! »

Je me levais ensuite, renversant ma chaise au passage. Je passais par le bar afin d'y déposer une petite fortune avant de prendre la direction de la porte sans même me retourner afin de voir si Masao s'était décidé à répondre positivement à mon invitation. Une invitation pleine de haine, certes, mais allait-il tout de même me suivre ? Cela faisait longtemps que je n'avais plus été mis en colère par quelqu'un... à voir ce que cela donnera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Allons boire un verre - Libre Sam 7 Oct 2017 - 21:33



Rinkyu était sûrement tombé dans le trou des toilettes, l’homme trop curieux et assez bavard ne semblait pas revenir, les haijins sont peut-être pas si fréquentables et il a profité de l’occasion pour ce faire la belle.
Mais sa non présence n’était pas un problème voir même un avantage. Malgré la défaite et le cul sec qu’avait pris Masao les relations avec son homologue ne changea pas, celui-ci resta froid et presque méchant, il avait tendance à regarder droit dans les yeux pour défier le jeune homme. Il tenta même de cracher sa fumée au visage heureusement que Masao manier la cendre et d’un geste de main il chassa toute la fumée composé de petites cendres loin de lui avant même que celle-ci ne touche son visage.

La fumée et la cendre ne font qu’un. Elle n’aura aucun effet sur moi tu le sait bien.

Peu après sa provocation, Seiichi réagit sur le « boire inutilement » d’avait lancé l’enfant de Hai. Furieux il répondit que la seule chose inutile était sa mascarade, sa façon de se comporter. Il estimait que Masao était dans un autre monde et qu’il n’y avait rien à faire à Suna.

Finissant son verre d’un trait Seiichi et provoqua de nouveau Masao, il voulait faire autre chose et bien l’homme au cigare était bien décidé à faire du lancer de couteau, et recouvrir des bâtiments avec de la cendre. Puis dans une ultime moquerie Seiichi pris une vois efféminée et imita les discours de Masao sur sa volonté d’aider Hai et de virer les tyrans qui étaient au pouvoir.
Sans plus de cérémonie l’homme grincheux paya la totalité des boissons au comptoir et se dirigea dans vers la porte sans même regarder Masao pour le provoquer une fois de plus.

Les habitants de l’île des cendres n’était pas tous comme lui mais Seiichi était un sacré énergumène. Masao retient la première solution, un duel de couteau. Alors le blondinet saisit un couteau bien pointus sur une table et le lança à raz la joue gauche de Seiichi, visant à planter le couteau dans la porte d’entrée et à son tour provoqué le fumeur.

Tu fuit toujours ainsi ? Tu fuit ton pays, ta famille et maintenant une simple conversation. À Suna il y plein de chose à faire, les hammams, les jardins les centres d’entraînements. Ou pour toi le bar à chicha, je te propose pas les bazars comme l’autre gars. Je suis pas du tout adepte de ce genre de chose.

Masao était prêt à voir un couteau voler vers son visage, ou peut-être un coup de poings comme l’avait mentionner son nouvel adversaire. Avec l’alcool qui était maintenant dans le sang de Seiichi n’importe quel réaction pouvait être attendit. Mais l’enfant de Hai ne voulait pas passer pour un faible devant un Haijin surtout après avoir tenu des propos visant à défendre sa terre natale.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 546
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Allons boire un verre - Libre Dim 8 Oct 2017 - 22:18

Un couteau me frôlait. Aaaah. Il osait quand même. Cela me faisait plaisir, mais ne me calmait pas pour un sous. Je ramassais le couteau qui s'était planté juste derrière moi, essuyant la perle de sang qui s'écoulait de la joue. Un sourire aux lèvres je lui disais.

« Au moins tu maîtrises les couteaux ! Bravo... »

J'allais m'apprêter à lui renvoyer l'appareil lorsque celui-ci ajoutait une parole, une bien mauvaise parole. Ouuuuh que ce n'était pas une bonne idée, Masao. Je fuis mon pays ? Je fuis la conversation ? Mon regard tout comme ma voix se faisait ténébreuse.

« Tu vas voir si je fuis. » Je laissais mes paroles s'imprégner de la temperature extérieure avant d'ajouter. « Merdeux. »

Avançant à grands pas j'arrivais à ses côtés en même pas deux secondes. La distance nous séparant n'étant pas très grande. De ma main libre je saisissais son cou afin de le soulever pour le plaquer contre le mur du bar.

Cette petite manoeuvre attirait forcément l'attention. Le bruit dans le bar s'était tut, la rue s'était paralysée. Tout le monde nous regardait, la tension était à son paroxysme. Serrant de plus en plus fort, je lui disais d'une voix calme.

« Répète ce que tu viens de dire. Juste. Une. Fois. »

Appuyant encore un peu plus mes doigts autour de son cou je balançais le bras afin de le faire valser de l'autre côté de la rue.

« Tu ne connais rien de moi. Rien de ma famille. Rien de ma vie. Et rien de ce dont je suis capable. » Crachant à ses pieds je rajoutais. « Tu peux remercier la peuplade. Sans eux tu serais mort. »

Le couteau qui était toujours dans ma main droite s'agitait ensuite et prenait la direction de la tête de Masao. Je l'arrêtais à l'aide de mon chakra à quelques millimètres de son crâne.

« Autre chose à ajouter ? »

Il m'avait fait sortir de mes gonds et la seule chose qui l'avait sauvé aujourd'hui. C'était qu'il était un Sunajin, tout comme moi. Et malgré tout ce que je pouvais dire de Suna, j'essayais de me plier à ses règles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Allons boire un verre - Libre Lun 9 Oct 2017 - 23:54



Masao avait réussi son coup, un peu trop même une perle de sang coulait sur la joue de Seiichi, mais lui arracha un compliment ! Le premier venant de lui. Mais la provocation qui avait suivit n’eut pas le même effet. L’homme se retourna aussi lugubre que possible et répéta lentement les dernières paroles de Masao :

Tu vas voir si je fuis

l’homme en noir traversa la pièce très vite et saisit Masao par le cou et le souleva sans ménagement. Tout le bar pouvait sentir la tension, la rage du fumeur. L’enfant de Hai était mitigé, il ne savait pas vraiment si son homologue était à aller plus loin. Ils étaient tout de même à Suna et il était dans le même camp.

« Répète ce que tu viens de dire. Juste. Une. Fois. »

Puis l’homme jeta Masao dehors, dans la rue avant de reprendre la parole, il insinuait que Masao ne savait rien de lui, rien de sa famille et de quoi il était capable. Hors il avait tord, avec le peu d’échange le blondinet avait compris deux trois petites choses en recroisant le silence de Seiichi et la réputation de sa famille à Hai.
Avant de tourner le dos l’homme prouva son contrôle de chakra en jetant et arrêtant le couteau à quelques millimètres de la tête blonde.

Souriant Masao rattrapa le couteau, le rangea et répondit à Seiichi qu’une voix plus claire et sereine :

Oui, nous n’avons pas finis de discuter. Tu laisse trop ta colère parler à ta place. Je suis sûr que tu n’est pas comme ça. L’alcool fait souvent cet effet.

Sans rien dire de plus Masao pris le fourreau qui était dans son dos, le poussa au sol et l’ouvrit sous les yeux des passants et de Seiichi avant de concentra son chakra dedans. L’effet fut de transformer le fourreau en volcan, un grand nuage de cendre s’envola et recouvrit les bâtiments alentours.

Sa te rappelle la maison. Tu pense que je suis naïf ou bête ? La famille Inagawa est l’une des plus connue à Hai. Ton cher Wo Zi vient régulièrement dans l’Onsen de mes parents. Et je sais aussi que les shinobis n’ont pas leur place dans sa famille. Trop de risque, trop de problème avec Kenichi. Tu veut qu’on en discuter dans un endroit plus calme ou le décor te plaît ?

Montrant de ses mains la rue couverte de cendre Masao attendait une réponse de l’homme, mais il ne pouvait pas soyer la rue de la sorte et mélanger sa cendre à du sable trop longtemps. Alors il rappela lentement sa cendre pour reprendre la parole.

Je te rappelle Hai ? Tu pense que c’est une punition d’être envoyé ici loin de ta famille ? l’Aveugle n’est pas idiot, il n’enverrait pas l’un de ses fils si loin sans lui faire confiance. J’aimerais te connaître un peu plus. Tu peut penser que je suis un fanatique ou un illuminé, mais tout comme dans j’ai le sens du devoir envers ma famille, les Asshu.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 546
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Allons boire un verre - Libre Mer 11 Oct 2017 - 19:41

Décidément, il ne s'arrêtera jamais. Maintenant, le gamin même pas majeur me fait la morale ? Faites-moi rire, encore une fois. Une nouvelle fois je me retournais, cette fois-ci, de la pitié pouvait se lire sur mon visage. Oui, Masao me faisait pitier. Il pensait peut-être pouvoir m'aider, il pensait encore me connaître. Mais il ne me connait pas, vraiment pas. J'allais répondre lorsque je pouvais le voir en train de mijoter une nouvelle chose. Je le regardais faire.

Il avait posé au sol le foureau qu'il portait d'habitude dans le dos et l'avait ouvert. Il concentrait ensuite son chakra pour en faire sortir une grande quantité de cendres. Cela m'arrachait un sourire. Il commençait ensuite un nouveau monologue, me posant deux questions. Je répondais à la première dès qu'il me la posait, sans réfléchir et par-dessus ses paroles.

« Tu es naïf. Très naïf. »

Le décor me plait ? Oui, Suna est une belle ville et Kaze un beau pays, cela me rappelle un peu Haï, les étendues désertiques et pas un habitant à des kilomètres à la ronde.

« Non, ça me convient très bien ici. » Je marquais une pause avant de reprendre. « Mais le fait que je ne veuille plus parler ne t'as pas effleuré l'esprit peut-être ? »

Il rangeait ensuite tout son barda et rappelait les cendres. De nouveau de belles paroles, des paroles de personne innocente et naïve. Je ne savais même plus quoi lui répondre...

« Arrête de vouloir de te donner un genre, de vouloir aider ton aîné. On n'est pas dans un shônen, je m'appelle pas Tsunade ou Jiraya et toi encore moins Naruto. J'ai trente-quatre ans, toi dix-sept. Tu ne vas rien m'apprendre. Alors, remballe tes affaires, tes belles paroles et comporte toi comme un homme ! » Je reprenais mon souffle. « D'ailleurs, j'ai besoin de me défouler. Je vais te montrer comment on travaille ici ! Suis-moi ! On bouge. Aux terrains d'entraînements avant que tu me casses les couilles avec ta question pourrie. »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Allons boire un verre - Libre

Revenir en haut Aller en bas
 

Allons boire un verre - Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Centre-Ville-