N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 En quête de réponses, l'aube d'un voyage [One Shot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 753
Rang : S

Message(#) Sujet: En quête de réponses, l'aube d'un voyage [One Shot] Lun 7 Aoû 2017 - 13:18


Bakusho Kazuya, Année -2 du nouveau calendrier.

La cité impériale n’était plus que décombres depuis l’attaque de la rébellion de Tsuchi. Les immeubles autour du palais impérial étaient tombés sous les coups de l’offensive des destructeurs, des Bakushô. Il ne restait plus âme qui vive car tous s’étaient sauvés. Pourtant, des roches détruites se mirent à bouger sur la scène de la désolation. Une main d’abord, puis une tête, et enfin le haut du corps d’un individu sorti, alors qu’il reprenait son souffle. Kazuya venait de se réveiller après s’être écroulé de fatigue, plus vivant qu’on ne pourrait le croire. Il avait son bras droit disloqué qui lui faisait un mal de chien, mais au moins, il était vivant… Et satisfait.

« - Ha… ha ha… HAHAHA ! Ces connards de l’Empire sont tombés ! Ça leur apprendra à ces fumiers ! »

Difficilement, il continua à se dégager des décombres afin de se sortir les jambes, miraculeusement fonctionnelles, lui permettant ainsi de marcher. Utilisant le peu de forces qu’il avait, il avança en essayant de sortir de la ville. Il se doutait que peut être des soldats traînaient encore pour tuer les rebelles, ou alors justement des alliés qui pourraient le ramener avec eux. Cependant, ce n’était pas sa première rencontre. Trébuchant sur quelque chose au sol, il grinça des dents avant de se relever, prêt à donner un coup sur le morceau de débris qui l’a fait tomber. Il trouva à la place un cadavre de femme, et pas n’importe lequel.

« - Qu-…Qu-… Qu’est-ce que… »

C’était « elle », il n’y avait pas de doute. En tenue de soldat de l’empire, celle qu’il chérissait tant se trouvait au sol, inerte, alors que ce qui lui servait de masque été déchiré pour laisser apparaitre son visage. Le sang sur sa peau avait noirci, montrant que cela fait bien longtemps qu’elle avait arrêté de saigner, sa peau pâle ne le rassurant pas. Il avait beau l’observer, il se rendait bien compte qu’elle ne respirait pas, aucun mouvement de sa poitrine ou de sa gorge ne se manifestant. Voulant comprendre, il s’approcha à genoux, doucement, les bras tremblant voulant l’attraper et la secouer.

« - Oooyy oooyyy… Qu’est-ce que tu fou ? C’est pas un endroit pour pioncer. Réveille-toi… Réveille-toi je te dis ! Tu crois vraiment que c’est le moment de me faire une vanne ?! Réveille-toi bordel ! »

Il répétait sans fin sa demande, mais rien n’y faisait. La secouant sans cesse, il pouvait voir qu’elle ne donnait pas le moindre signe de vie. Sa voix déjà roque lui faisait mal à force de crier, ou peut-être était-ce les sanglots qui les accompagnaient ? A bout de souffle, il se contenta de la garder contre son corps, prenant regardant autour en hurlant de l’aide. Il refusait d’y croire. Mais alors qu’il observait les environs, il reconnut les lieux : c’était bel et bien un des endroits qu’il avait fait sauter lui-même. Elle était sans doute morte dans l’une de ses explosions. Ne pouvant rien faire d’autres, il se contenta de hurler sa haine au ciel. Sa haine envers l’empire. Sa haine envers le destin… Sa haine envers lui-même.

=====

« - Hmm… Tsk, encore ce putain de rêve… »

Je peux même plus pioncer sans que cette merde me revienne à la figure. Ça doit faire, je sais pas, deux semaines que notre assaut envers la cité impériale s’était fait. Nous avions réussi à réduire le bastion principal de l’Empire, repoussant le gros de la base impérial. Certains dise que l’empereur s’est barré dans le désert, le pays du Vent. Mais tout ça… Maintenant, j’en voyais plus l’intérêt. Me redressant, je regardai l’horizon, les plaines rocheuses de Tsuchi no Kuni, de l’un des rares coins d’herbes qui s’y trouvaient. Le décor été pas mal pour une fin d’après-midi, mais moi... Qu’est-ce que je foutais bon sang ?

« - Toi faire un sieste ? Et bien, j’aurais tout vu !
- Tsk, ferme là Daï. »

Daï était un des Bakushô les plus détendu que je connaissais. Il utiliser ses capacités de manière beaucoup plus subtile que moi, et même si ça me faisait chier de l’admettre… Il contrôlait mieux ses explosions, limitant les dégâts. Tsk, ça m’énervait rien que d’y penser.

« - Voilà le visage de grincheux que je reconnais.
- Je t’ai dit de fermer ta gueule !
- Ah ! Tu veux donc qu’on se foute sur la gueule ?
- Tu vas voi-… Tsk, laisse tomber. »

A cette réaction, le grand brun me regarda comme si je venais de faire pousser une troisième tête, et compris direct que quelque chose n’allait pas. Il avait entendu parler de comment on m’avait retrouvé dans les ruines : à genoux, immobile et le regard vide, les restes de larmes ayant laissé des traces sur mes joues. Du moins, c’est comme ça que j’ai été décrit, comme une putain de pleureuse. Il réussit à me faire cracher tout : qui elle était, ce qui s’est passé là-bas… Même la putain de boîte qui me brûlait la jambe de ma poche. Je sais même pas pourquoi je la garde, je ferais bon de la balancer dans une grotte et plus jamais la revoir.

« - Hmm… Je vois, pas très joyeux du coup. Tu es au courant de la situation actuelle ?
- Tu me prends pour un con ? Bien sûr que je sais. Les chiens de l’empire sont pas encore crevés.
- Yup. Aussi, y a bientôt une réunion avec les rebelles pour voir la suite. Tu comptes faire quoi de ton côté ?
- … J’en sais rien. »

En effet, je ne savais pas du tout. On m’aurait dit que l’occasion de continuer à bouter le cul de l’empire se présentait, j’aurais foncé la tête la première, mais là… A quoi bon ? Je me demande même pourquoi je continuerais à me battre s’il n’y a rien que je puisse-

*SBAM*

« - Argh ! Non mais ça va pas, tête de cul ?! Ma tête allait avoir une bosse à cause de ce con.
- Enfin une réaction que je reconnais. Bon, plus sérieusement, j’aimerais te dire quelque chose d’important. Attendant de voir ma réaction, et satisfait que je ne dise rien, il enchaîna. J’aimerais te convaincre de rester, tu es une force utile pour notre armée.
- Tu m’étonnes, je suis un putain de génie.
- L’IMPORTANT EST, que tu es inutile pour notre cause dans cet état. Je pense qu’il serait temps pour toi de prendre des vacances.
- Hein ? T’entends quoi par-là ?
- Je connais un endroit où tu pourrais réussir à te détendre, et peut être même trouver une solution à ton problème… Tout ce que je peux te dire, c’est de chercher Waraï au pays du Bois. A prendre ou à laisser, mais dans tous les cas, je n’accepterais pas que tu participes à nos opérations sans y avoir fait un tour ! Byyyyyye !
- Oy ! Attends, qu’est-ce que- Putain, il a encore disparu ce con… »

Daï était l’un des rares Bakushô qui voyait un intérêt à éveiller ses dons sensoriels. Moi je trouvais ça plus qu’inutile, après tout, tout devrais sauter à un moment. Et que voulait-il dire par « Je trouverais mes réponses » ? Toujours à parler comme s’il savait des choses celui-là… Mais en même temps, je n’avais pas grand-chose à faire à côté en même temps. Ça m’énerve rien que de l’admettre, mais… Je me sens comme une merde pour l’instant. Levant ma main, j’observai ainsi la bouche qui était mon instrument, mon arme… Celle qui avait pris sa vie. Je ne saurais dire ce que je ressentais à propos de ces mains, mais ce n’était certainement pas de la satisfaction en ce moment.

« - … T’as intérêt à ne pas te foutre de ma gueule. »

Me levant entièrement, je plongeai mes mains dans mes poches. J’avais des préparations à faire pour la route. Trouver Waraï, et trouver ce que Daï voulait dire. Une putain de quête à la con dont j’attendais sans doute beaucoup trop…


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

En quête de réponses, l'aube d'un voyage [One Shot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Passé & Lettres :: Flashbacks-