N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 La classe d'aspirants ninjas [Satsuki Matsuho]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Message(#) Sujet: La classe d'aspirants ninjas [Satsuki Matsuho] Lun 7 Aoû 2017 - 13:20


Le réveil n'avait même pas sonné que j'étais déjà debout. C'était la même chose tous les matins. J'étais tellement excité à l'idée de me rendre en cours que j'ouvrais les yeux avant l'heure programmée. D'ailleurs, autant supprimer mon réveil, non ? Je le gardais par sécurité, même si je doutais fortement que je me réveille tard, vu à l'heure où je me couche. En effet, je vais tôt au lit, pour être en forme pour les cours. J'avais également un couvre feu, mais jamais je n'avais songé outrepasser l'heure fixée par ma mère.

Je finissais de faire ma toilette que mon réveil sonna. Je l'éteignis et me déplaçais dans la cuisine, là où une incroyable odeur se dégageait. Ma mère, ponctuelle comme jamais, me préparait le petit-déjeuner pour affronter au mieux cette journée. Plus que quiconque, elle me soutenait dans mon rêve, celui de devenir un héros. Enfin bref, je mangeais rapidement tout en relisant mes notes prises lors des derniers cours et quittais la table pour me préparer. Une fois mon sac sur le dos, je prenais la direction de la sortie pour me rendre au Centre de Formation.

L'établissement était incroyablement grand et recueillait une multitude de formations. De la plus basique pour les aspirants comme moi, au plus chevronné des Shinobi du village. J'étais excité et honoré de croiser de grands ninjas dans les couloirs du Centre, mais jamais je n'avais eu le courage de leur adresser la parole. Premièrement parce que j'étais un froussard et deuxièmement je ne savais pas quoi leur dire. Je détournais le regard à chaque fois que je croisais un combattant portant le bandeau du village.

Finalement, j'atteignis ma classe, comme d'habitude, j'étais le premier... Non, il y avait déjà quelqu'un d'autre sur les bancs. Je saluais notre Senseï et alla me placer à côtés de cette fille, dont je n'avais jamais fait attention auparavant. Je me plaçais toujours en premier rang et étant un élève modèle, peu de personnes m'adressaient la parole.

    — Salut, moi c'est Iori, tu es nouvelle ?

Je sortais mes notes, prêt à griffonner d'autres pages. La classe se remplissait peu à peu, le cours allait tantôt commencer. Au programme, les flux Chakratique. Théoriquement, je survolais le sujet, mais dans la pratique, j'étais une vraie pive. Je devais être le seul de la classe à ne pas manier mon Chakra...




Dernière édition par Mochizuki Iori le Mar 22 Aoû 2017 - 7:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Aspirante
Messages : 43
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: La classe d'aspirants ninjas [Satsuki Matsuho] Lun 7 Aoû 2017 - 15:21

.


Le temps a peu de signification pour une aveugle. Les semaines deviennent des jours, les jours des heures et les heures des minutes. Le temps est fluide. Il peut se dilater ou se contracter, s'inverser, et même cesser d'exister dans les profondeurs insondables d'un regard à jamais exclu de la lumière.

Cela faisait bien trente minutes que Matsuho attendait assise sur le banc de la salle de cours. Elle finit par se mettre à l'écart des élèves et dressa la tête vers le ciel. Même si elle ne pouvait voir, elle ressentait la moindre particule d'air qui la frappait. Et ce fut le changement de température qui la tira de sa rêverie. Quelqu'un était à côté d’elle. Son souffle chaud, faisait virevolter ses cheveux noirs. La tiédeur qu'elle ressentait autour d'elle était épaisse et lourde ; c'était un océan huileux, fin et clair, aussi profond que sa mémoire, et dont elle ne pouvait sonder les limites. Elle sombrait, la chaleur s'enroulait autour d'elle en filandres légères, pénétrait par sa bouche et ses narines, lui emplissait les poumons et la gorge, l'appesantissait.

— Salut, moi c'est Iori, tu es nouvelle ?

Sa voix était clair et forte tandis qu’il s’asseyait. A quoi pouvait-il ressembler ? Quelles étaient ses formes et ses courbes ? Les angles étaient impossibles, la géométrie dévoyée. La distance ne signifia plus rien, et la perspective était un mensonge. En une fraction de seconde, chacune des lois de la normalité bascula, et l'ordre naturel de l'univers se renversa pour donner naissance à cette vision nouvelle et heureuse.

~ Bonjour, mon nom est Satsuki et mon prénom Matsuho. Je viens d’intégrer le village via le service des réfugiés, c’est donc mon premier jour ici. ~

Le Chakra peut être visible à l'œil nu…

Sans autre avertissement qu’une augmentation brutale du son de la voix de l’enseignant, le cours avait commencé. Comprenant que Matsuho était aveugle, l’académie lui avait certifié que la formation lui serait dispensée à l’oral. Pourtant elle entendait distinctement le bruit strident de la craie sur la surface polie du tableau. « Espèce de sombre bâtard » La colère de Matsuho atteignit des hauteurs nouvelles, inimaginables quand elle s'aperçut que des images étaient affichées via un projecteur sur le mur.

Notons qu'il existe deux types de Chakra, l'énergie corporelle et l'énergie spirituelle…

Le temps s'était ralenti, se réduisait à une tête d'épingle sur laquelle semblait peser toute la gravité de l'univers. Matsuho se sentait lourde, apathique, inutile, incapable de formuler le moindre mot ou de seulement commencer à réagir. Elle releva la tête vers l’enseignant : au travers de son désespoir, elle y lut une angoisse torturée qui surpassait sa propre peur, celui d'une âme torturée en conflit avec elle-même. Elle y vit à la fois le désir impérieux de lui faire du mal, et celui d'implorer son pardon.

…8 portes qui se trouvent dans chaque zones du corps et contrôlent constamment le flux de Chakra qui circule dans le corps du Shinobi.
Alors première question, connaissez-vous le nom de ces huit portes ?


~ Merde… ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: La classe d'aspirants ninjas [Satsuki Matsuho] Lun 7 Aoû 2017 - 16:08


Il me semblait bien que je ne l'avais jamais vu auparavant. Même si je parlais à peu de monde en classe, je savais qui était qui. J'avais une bonne mémoire pour ça. Je m'installais donc à ses côtés, attendant que le cours commence. J'étais prêt à écrire, mon crayon n'attendait qu'une seule chose, marquer ces feuilles blanches en consumant la mine qui s'y trouvait au bout. Finalement, l'enseignant pris la parole.

J'écrivais, je recopiais aussi bien ce qu'il y avait au tableau, que ce qui était projeté contre le mur. Ce cours m'intéressait particulièrement, car la réponse à ma non-maîtrise du Chakra devait s'y trouver. Cependant, il me semblait tout connaître de ce chapitre concernant les portes, ne pouvions-nous pas aller un peu plus loin ? J'avais beau connaître beaucoup de chose, je restais inutile tant que je ne contrôlais pas mon Chakra, mais je ne désespérais pas, un jour viendra où je saurais manier cette énergie bleue.

Je marquais une pause pour tailler mon crayon et je remarquais que Matsuho ne prenait pas de note.

    — Tu ne prends pas de note ? Je suppose que tu maîtrises le sujet.

Ma voisine n'eut pas le temps de répondre que l'enseignant lança une question générale à toute la classe. Directement, je levais la main, je connaissais cette réponse. Lassé de me donner toujours la parole, le maître de classe m'ignora quelques secondes, mais voyant que personne d'autre ne voulait répondre, il me fit signe de prendre la parole.

    — Les deux premières portes, se trouvant dans le cerveau se nomme, la Porte Initial et la Porte de la Guérison. Les deux suivantes sont dans la région de la moelle épinière et sont la Porte de la Vie et de la Blessure. Ensuite, au niveau de l'abdomen, nous avons trois portes, celle de la Rétention, celle de la Contemplation et celle de l'Extase. Finalement, la dernière porte, celle qui se trouve au niveau du cœur, s'appelle la Porte de la Vie.

Je me rasseyais, fier de ma réponse.

    — Bien Iori, maintenant il serait temps de savoir manier ces flux.

La classe éclata de rire. Une sortie comme celle-là aurait pu blesser une personne, mais je gardais le sourire, comme me l'avais enseigné mon père, ignorant cette pique.

    — J'y travaille Senseï!

Répondais-je avec détermination à la vanne de l'enseignant.




Dernière édition par Mochizuki Iori le Mar 22 Aoû 2017 - 7:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Aspirante
Messages : 43
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: La classe d'aspirants ninjas [Satsuki Matsuho] Lun 7 Aoû 2017 - 17:49

.



— Tu ne prends pas de note ? Je suppose que tu maîtrises le sujet.

~ Même avec la toute la volonté du monde, je ne pourrai en prendre. Comme tu peux le constater je suis aveugle... ~

La démonstration culturelle d’Iori impressionna Matsuho, en voilà un qui a bien étudié. La réaction du professeur et du reste de la classe lui laissa un gout amer dans la bouche et considéra Iori avec respect. Matsuho n'était pas du tout diplomate. Elle n'avait pas le charisme suffisant pour gérer ses espoirs et ses peurs. Elle était la diplomate de la terreur et du carnage, pas des paroles et des promesses. Une démonstration alors ? Une punition douloureuse, peut-être, pour corriger leur audace mal placé. Pour leur apprendre, et à travers eux apprendre aux autres qu'elle ne tolérait pas que des paysans éprouvent de la pitié envers le plus faible. Oui. Oui. Donne-leur une leçon. Fais-les saigner. Juste une petite coupure. La voix venait de quelque part, au plus profond de son subconscient. Découpe-les. Découpe-les, idiote! Etait-elle folle ? Son sang bouillait dans ses veines, son cœur martelait dans ses oreilles, et le nom de Jashin s'insinuait dans son esprit comme une dose de poison. Devrait-elle être en colère ? Devait-elle tolérer cette curiosité, cette impétuosité, de la part de créatures si précaires ?

~ Montrons leur Iori, que nous pouvons les souffler comme la flamme d’une bougie ~

Le contrôle du chakra était la première étape pour accomplir même la plus simple des techniques ninjas. Pour Matsuho, cela représentait également la première étape vers son ascension en tant que prêtresse de Jashin. Elle se devait de progresser en tant que ninja pour revenir à Ta no Kuni et rebâtir le temple en l’honneur de son Dieu. Son père adoptif lui avait déjà montré la voie de la souffrance physique à travers divers séances de tortures. Au final, cela relevait plus du plaisir de son père d’adoption plutôt que de son initiation au sein du culte. Mais il existait une deuxième voie, une voie qui pouvait contenter Jashin autant que celle qui consistait à infliger de la douleur physique. Cette voie était celle de la souffrance mentale et seule une spécialisation dans les techniques d’illusions pouvait rapprocher Matsuho de son objectif.

Il se prétendait que dans l'esprit, tous les phénomènes du monde matériel trouvaient leur écho : les émotions des hommes, leurs désirs, leurs soifs de sang, leur volonté de changement, tout, j'jusqu’au cycle même de la vie. Les spécialistes du Genjutsu méditaient sur la nature inconstante et impénétrable de l'esprit, et cherchaient désespérément à emprisonner avec des mots ce qu'ils ne pouvaient ni sonder, ni comprendre. Certains avaient suggérer qu'il pouvait exister une forme de vie à l'intérieur de l'esprit, peut-être même d'intelligence. Rassemblés en des endroits secrets où ils conversaient à voix basses, il s'en trouvait même d'assez hardis pour avancer l'idée que les puissances qui y résidaient fussent supérieures à un homme ordinaire.

Maintenant que vous connaissez la théorie, nous allons passer à la pratique. Vous trouverez sur votre table un unique caillou. Le but de cet exercice est de lui communiquer votre énergie afin qu’il tienne sur votre front.

J’espère que vous vous souvenez des bases. Concentrez-vous, réunissez l’énergie de votre corps et votre énergie spirituelle.

Iori, montre-moi le fruit de tes efforts. Tu passes en premier !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: La classe d'aspirants ninjas [Satsuki Matsuho] Mar 8 Aoû 2017 - 9:27


Aveugle ? Je dois avouer que je n'avais pas oser croiser son regard. Je m'étais permis de lui parler, mais de là à regarder une fille dans les yeux... Je restais muet pendant quelques instants, songeant à ce qu'elle devait vivre tous les jours. Je pense qu'il n'y avait rien de plus horrible, le monde était tellement beau, le levé du soleil, les étoiles dans le ciel, le sourire d'un enfant et j'en passe. Matsuho ne savait pas tout ce que cela signifiait et cela me faisait énormément de peine. J'étais mal, mais tout n'était pas perdu, heureusement, les progrès en médecine faisait des miracles et avec l'art ninja, la greffe d'organes n'était plus impossible.

    — En biologie, nous avons sommairement vu qu'il était possible de greffer des organes. Si tu veux, on peut se renseigner et trouver une solution pour toi.

Mais pas de réponse. Je sentais ma voisine comme frustrée, l'avais-je énervé avec ma proposition ? Si oui, ce n'était vraiment pas mon but. Cependant, sa déclaration me mit la puce à l'oreille. Les moqueries des autres ne lui avaient pas plu, mais il ne fallait pas se mettre dans un tel état pour moi, j'avais l'habitude.

    — Ne t'en fais pas, un jour viendra où ils me reconnaîtront à ma juste valeur, il me faut juste un peu de temps.

Soudainement, l'enseignant termina la théorie et lança un exercice pratique. Nous devions, grâce à la technique du Kinobori, faire adhérer un caillou sur notre front. Il s'agissait d'un variante de ce Jutsu, mais le principe était identique. J'en avais déjà des sueurs froides, j'étais incapable de faire ça et comme par hasard, le premier qui devait passer devant la classe, c'était moi. Je me levais et m'avançais tout en tremblant. Mes paroles montraient une certaine assurance, mais dans les faits, j'étais mort de trouille et oui, j'étais un peureux.

Je me plaçais devant le tableau, l'enseignant m'avait cédé sa place. Je positionnais le caillou sur mon front et tentais de concentrer mon Chakra sur le point de contact. Je fronçais les sourcils, mes veines sortirent peu à peu, preuve de ma grande concentration et application. Des perles de sueurs virent le jour sur mon front, coulant le long de mon visage. Malgré tous ces efforts, je ne ressentais toujours rien en moi. Je lâchais le caillou et ce dernier tomba au sol, n'adhérant pour rien à mon front.

Je baissais la tête après avoir essuyé un nouvel échec. Les rires éclatèrent à nouveau dans la classe, mais cette fois-ci, l'enseignant ordonna le silence en haussant la voix.

    — SILENCE !

La classe se tut.

    — Retourne à ta place Iori. Au suivant ou plutôt à la suivante : Satsuki Matsuho.

Je regagnais ma place sans dire un mot, dépité, mais je gardais le sourire, un sourire pour Matsuho. Cependant, elle ne le verrait pas.




Dernière édition par Mochizuki Iori le Mar 22 Aoû 2017 - 7:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Aspirante
Messages : 43
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: La classe d'aspirants ninjas [Satsuki Matsuho] Mar 8 Aoû 2017 - 10:33

.


Avec une certaine lenteur, Matsuho déploya un grand bâton noir et commença à parcourir le sol de gauche à droite afin de desceller toutes les particularités du terrain qui s'offrait à elle. Son champ de perception ne se résumait seulement qu'à quelques centimètres de terre à partir de ses pieds, mais sa configuration lui apparaissait clairement dans son esprit. La plupart des obstacles pouvaient être évités et elle avait retenu chaque chemin qu'elle avait emprunté. Malgré tout, il restait une inconnue. Un facteur qui ne pouvait être appris ou prévu par son esprit : le facteur humain. Les élèves autour d'elle agissait comme le torrent percutant le rocher. Elle passa à côté du banc d’un groupe d’élève qui s’était allègrement moqué de la performance d’Iori. D’un geste vif, Matsuho écrasa son bâton sur le pied de l’élève le plus proche du couloir. Son cri de douleur lui apporta une certaine satisfaction et elle se tourna vers lui avec le sourire aux lèvres.

~ Excusez-moi. ~

Fatiguée, elle s’installa plus confortablement contre le tableau devant la classe. Elle s’apaisa mentalement et ajusta son esprit, ainsi qu’elle apprit à le faire pendant des années de punitions physiques avec son père. Matsuho entra dans une transe légère qui lui permit d’ouvrir son esprit. Elle entendait le vacarme trépidant du bâtiment mais elle l’évacua. Elle se concentre. Affermit sa volonté. Elle ne voit rien mais perçoit tout. Tout ce qui constitue la classe. Un environnement boursouflé, rendu obèse par l’inculture flagrante. Recouvert d’une telle croûte de crasse que Matsuho pouvait en goûter la saveur âcre.

« J’ai l’impression d’examiner un corps en putréfaction. Déjà, j’ai l’impression d’avoir le bout des doigts gluant et souillé, bien que je n’ai encore rien touché. Cet classe, cette ville. Elle me donne des haut-le-cœur. Rongée par le soleil. Son haleine tuberculeuse pue la terre surchauffée, la vase et la pierre. L’odeur sèche de la roche, le relent confiné du vice. J’ai peine à le supporter, j’en ai des nausées et l’estomac retourné. Je cuirasse ma volonté. Il y a trop d’informations, trop de signaux émis par trop d’existences. Je dois me focaliser. »

Matsuho plaça la pierre contre son front et attendit de longues secondes avant de la relâcher avec douceur. A la grande surprise de la classe, la pierre resta figée comme si elle faisait parti intégrante de son corps. Finalement la pierre s’écrasa sur le sol et on pouvait admirer sur son précédent emplacement la peau de son front rendue rouge vive par l’effort.

Merci Matsuho, tu peux regagner ta place.

Avec la même lenteur, elle se dirigea vers sa place à côté d’Iori. La classe était devenue silencieuse et les élèves s’écartèrent prudemment de son chemin. Avec un grand sourire, Matsuho tourna sa tête vers Iori.

~ Pour répondre à ta proposition, je préfère rester comme je suis. Ce monde est plus laid qu’on ne le pense et les Hommes plus aveugles que je ne le suis. ~

Les uns après les autres, les élèves passaient devant le tableau avec plus ou moins de succès dans la réussite de l’exercice. Matsuho se replia sur elle-même et murmura vers Iori.

~ Si tu le souhaites après les cours, je peux te montrer comment te concentrer afin de ressentir ton flux de chakra. ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: La classe d'aspirants ninjas [Satsuki Matsuho] Mar 8 Aoû 2017 - 14:28


La demoiselle se leva, se laissant guider par son bâton, alors que je reprenais place. Accidentellement (?), elle écrasa le pied d'un de nos camarades de classe, plus précisément celui qui avait rit le plus fort tout à l'heure. Sûr d'elle, malgré son handicap, Matsuho se positionna devant la classe, prenant appuie sur le tableau. Je fus captivé par la concentration que la demoiselle mettait dans cette exercice, je pouvais voir cette énergie bleu se concentrer sur son front, sous la pierre. Après quelques instants, la Satsuki lâcha le caillou et à ma grande surprise, le galet tenait sur son front. Je fus tout simplement ébahi par sa maîtrise.

L'enseignant la congédia une fois la pierre tombée, elle avait réussi. Notre Senseï appela le suivant pendant que l'aveugle vint se rasseoir à mes côtés le sourire aux lèvres. C'était la première fois que je la voyais sourire et cela ne faisait que rendre plus beau son visage. Cependant, sa déclaration me laissa perplexe. Bien sûr, il y avait un sens à ses mots et je comprenais ce qu'elle voulait me dire. J'acceptais son choix.

    — Très bien. Je serai dorénavant tes yeux, je me sacrifierais à voir toutes les horreurs que notre monde a à nous offrir, mais je trouve quand même dommage que tu ne puisses pas voir le changement radieux que j'imposerais à notre monde.

En devenant un héros, un symbole de la paix, je répandrais la lumière dans les cœurs les plus sombres et préserverais cette ère de paix. Je serai un exemple pour les générations futures et un cauchemar pour les hommes aux sombres desseins. En entendant les discours des personnes, elle changera peut-être d'avis par la suite, je restais convaincu qu'il y avait plus de belles choses que de mauvaises dans ce monde, mais ce n'était que mon point de vue.

Je continuais à analyser mes camarades qui passaient à tour de rôle devant la classe. Je prenais des notes sur les différentes techniques utilisées pour faire tenir ce caillou sur le front. Je trouvais intéressant le nombre de méthode et préparation pour réussir cet exercice, personne ne procédait de la même manière. Matsuho m'adressa à nouveau la parole. Je terminais d'écrire ma phrase avant de l'écouter. La demoiselle me proposait un cours privé pour maîtriser mon Chakra. Qui sait, peut-être avait-elle la bonne méthode pour me l'apprendre. Dans tous les cas, je ne perdais rien à essayer, si ce n'était qu'un peu de temps.

    — C'est avec plaisir que j'accepte. Merci beaucoup Matsuho.

Lui répondis-je tout en lui souriant. Elle ne voyait pas mon visage, mais sentirait-elle mon aura chaleureuse ? Le cours continua et se termina, l'enseignant plia bagage et leva la séance. Je rangeais mes affaires et étais prêt à suivre mon amie.

    — Alors, on va où ?




Dernière édition par Mochizuki Iori le Mar 22 Aoû 2017 - 7:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Aspirante
Messages : 43
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: La classe d'aspirants ninjas [Satsuki Matsuho] Mar 8 Aoû 2017 - 16:29

.



— Très bien. Je serai dorénavant tes yeux, je me sacrifierais à voir toutes les horreurs que notre monde a à nous offrir, mais je trouve quand même dommage que tu ne puisses pas voir le changement radieux que j'imposerais à notre monde.

Matsuho tiqua lorsqu’Iori employa le mot « imposer ». Il n’y avait que les tyrans et les despotes pour s’exprimer ainsi, peu importe la vision idéalistes et alléchantes qu’ils présentaient. Mais pouvait-elle le blâmer pour ce choix de mot ? Le culte de Jashin n’imposait-il pas une soumission totale et sans condition à la gloire de Dieu ? Toute croyance, vision, espoir autre que celle en Jashin était un blasphème et Matsuho considéra Iori avec circonspection. Ils étaient si diamétralement opposés dans leur manière d’aborder la vie et de ressentir le monde autour d’eux. Il semblait être une personne d’un optimisme inégalable et d’une détermination à l’épreuve de ses échecs. Elle était d’une nature plus religieuse, préférant le silence lorsque la rage était nécessaire bien que la sensation extatique de la souffrance générait chez elle une puissante exultation sauvage. Tandis que le cours continuait et qu’Iori acceptait sa proposition, Matsuho perdit peu à peu son sourire.

~ Je souhaite sincèrement que tu réussisses… ~

***

Le cours se finissant, Matsuho resta assise tandis qu’Iori rangeait ses affaires. La technique de concentration qu’elle allait lui montrer lui avait été apprise à ses dépens par son père adoptif : la révélation de son corps par la douleur. C’était peut-être un peu brutal pour un élève qu’elle venait de rencontrer, mais il n’y avait pas de meilleur solution pour prendre conscience des flux internes.

~Je vais te montrer à nouveau. ~

Une fois encore elle se concentra tout en plaçant la pierre contre son front. Ses perceptions lui donnèrent l'impression d'affleurer à la surface de sa peau. Elle sentait chaque infime souffle de vent frôler son corps, la chaleur du garçon en face d'elle, la fraîcheur de toute l'atmosphère et la rigidité du sol sous ses pieds. Chaque son étouffé était coups de tonnerre, chaque effleurement était impact violent, et chaque odeur était aussi violente à respirer que de la fumée. Comme pour la première fois, elle retira délicatement sa main et la pierre resta en place quelques secondes avant de tomber sur le sol.

~ Commence par fermer les yeux. ~

~ Ton corps doit fermer ses frontières, toutes les préoccupations extérieures doivent rester dehors. Tu dois ressentir chaque membre, chaque organe, chaque nerf. La chaleur qui s’enroule autour de toi, l’air qui emplit tes poumons, le sang qui pulse dans tes veines, le grattement des os entre eux. Une fois que tu auras pris conscience de ton propre corps, tu pourras visualiser le flux de chakra interne qui le compose. ~


Matsuho posa sa main gantée sur la tête d’Iori puis sur son torse.

~ Concentration, ressenti, et union. A ton tour. ~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: La classe d'aspirants ninjas [Satsuki Matsuho] Mer 9 Aoû 2017 - 10:19


Je fus interrompu dans mes rangements par la phrase de Matsuho. Une simple phrase, sans émotion, sans sourire, mais qui me toucha. Si j'allais de l'avant, c'était grâce à des personnes comme elle. On me soutenait et ça m'aidait beaucoup. Seul, je pouvais aller loin, je le savais, mais avec l'appui des autres, je pouvais atteindre des sommets, jusque là, inatteignables.

    — Merci, j'espère que tu réussisses également tout ce que tu entreprendras.

Simple retour pour la forme ? Non, je le pensais vraiment. Ma voisine vivait, selon moi, un vrai calvaire avec son handicap et le moins que je puisse lui souhaitait, c'était que le destin lui sourie.

La classe se vidait peu à peu, mes affaires étaient toutes dans mon sac à dos et la Satsuki resta à sa place. Elle comptait rester là et ça me convenait, j'espérais simplement qu'il n'y ait pas d'autres cours après le nôtre. Heureusement pour nous, personne ne semblait attendre devant la salle. Je réalisais que je me trouvais seul avec une fille, c'était la première fois je crois et la situation me gênait.

Elle me demanda de fermer les yeux et mon cœur commença à battre la chamade. J'avalais ma salive bruyamment avant de descendre mes paupières et ne voir plus rien. J'étais raide comme un piquet, les bras le long de mon corps. J'écoutais ses paroles, tentant de faire abstraction de cette situation gênante. J'essayais de suivre ses instructions et de faire le vide en moi, de ressentir toutes les parties de mon cœur, les facteurs extérieurs qui interagissaient avec moi, les battements de mon cœur.

Soudainement, je sentis sa main se poser sur ma tête, puis sur ma poitrine. Là, je perdis toute ma concentration, perturbé par ce contact qui se créa entre nous. Aucune fille, mise à part ma mère, ne m'avait touché jusqu'au jour d'aujourd'hui et étant en pleine adolescence, autant vous dire que cela ne laissait pas indifférent comme le démontrait mon visage rouge tomate et la transpiration qui émergeait de mon corps.

Je tentais de reprendre le contrôle de mon corps, mais elle devait retirer sa main pour que j'y parvienne. En temps normal, je n'étais déjà pas capable de ressentir mon Chakra alors si on ajoutait de la difficulté, ça n'allait pas aller en s'arrangeant.




Dernière édition par Mochizuki Iori le Mar 22 Aoû 2017 - 7:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Aspirante
Messages : 43
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: La classe d'aspirants ninjas [Satsuki Matsuho] Mer 9 Aoû 2017 - 12:07

.




Alors qu’Iori avait les yeux fermés, Matsuho pouvait constater avec un certain déplaisir que celui-ci ne parvenait pas à se concentrer. Le jeune garçon remuait dans tous les sens et elle pouvait sentir la moiteur de sa peau. Matsuho sourit en sentant le frisson du plaisir à venir traverser chaque fibre de son corps. Cela n’allait pas être agréable pour le jeune garçon mais la leçon avait été efficace en ce qui la concernait.

~ Pardonne moi. ~

Avec le sourire pervers et une certaine lenteur, Matsuho écrasa le bout de son bâton dans le ventre d’Iori et tandis que celui-ci se plia en deux de surprise, elle le frappa au sommet du crâne. La délectation pouvait se lire sur son visage ; l’aspirante ninja continua de faire pleuvoir les coups. Le frapper sans prévenir n'avait pas été une délicieuse prétention mais avait l'avantage de parfaitement remplir son rôle. Le principe de cet exercice était d’exacerber les sens à travers la douleur.

Lorsque les seuls sons de voix ne sont plus qu'hurlements et panique incohérents, lorsque les muscles crispés hurlent leurs agonies. Lorsque chaque silhouette devient une menace, lorsque la partie encore rationnelle du cerveau ne parvient plus à différencier l’illusion du réel, lorsque les ultimes vestiges de résistances s’effondrent, alors à cet instant l’esprit prend conscience de son existence et se renforce considérablement. La propre initiation de Matsuho il y a des années maintenant avait réveillé en elle des forces insoupçonnées. Se faire martyriser la chair et les os était déjà en soi un calvaire suffisant, mais le plus terrifiant était la lente érosion de son jugement, de son moi, de sa confiance à dissocier la réalité de ce qui n'était pas. Comment se défendre contre son propre esprit, contre ce que lui disaient ses sens ? Il n'existe pas d'armure contre ça, aucun bouclier ni aucune protection, que la force de la volonté, et la faculté à raisonner.

Avant qu’Iori ne puisse répliquer, Matsuho cessa sa besogne et recula de trois pas en arrière. Il fallait être précautionneux avec ce genre d’exercice ne savant comment le jeune garçon allait réagir.

~ Cela fait partie de l’exercice. Maintenant ne dis rien et recommence. ~

En ressentant la souffrance d’Iori, Matsuho comprit la détermination et la ténacité impitoyable dont elle devait faire preuve pour conduire son être sur l'étroit chemin de la survie, un chemin qu'elle était la seule à pouvoir voir ; elle vit son existence, une vie où l'amour était banni, où les amis étaient rares et qui se résumait à une éternité de sacrifice et de servitude.

Servir Jashin, n'est-il pas le plus beau cadeau...

Le plus beau des sacrifices.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: La classe d'aspirants ninjas [Satsuki Matsuho] Mer 9 Aoû 2017 - 17:21


Pardonne moi ? Que voulait-elle dire par-là ? Je n'eus même pas le temps de comprendre la signification de cette phrase que mes réflexions furent interrompu par une douleur atroce au niveau de l'abdomen. Matsuho venait de me donner un coup de baton en plein estomac. J'étais plié en deux, les mains sur le ventre. Je n'y pouvais rien si mon corps avait réagi de la sorte à son moindre contact. Elle était une femme et moi un homme, c'était naturel, surtout à cet âge, mais elle ne voulait pas en tenir compte.

Les coups s'enchaînèrent, mais cette fois sur ma tête. Je ne comprenais pas, ce n'était pas à cause de mon attitude, mais quoi alors ? Je plaçais les mains sur de la tête pour amortir les coups. Je souffrais, impuissant face à la pluie de coups. Finalement, elle s'arrêta. J'avais les mains qui brûlaient, elles étaient rouges et enfles. Je me relevais, souffrant par les coups reçus. Matsuho pris la parole pour m'ordonner de recommencer sans rien dire, mais je ne voulais pas. Il était hors de question qu'elle recommence à me frapper simplement parce que j'ai échoué. Cette méthode ne me convenait pas.

    — Désolé, mais ce n'est pas dans mes habitudes de m'entrainer comme ça. Je n'ai pas besoin de me blesser pour progresser, pas de cette manière en tout cas.

Je me rapprochais du banc pour empoigner mon sac et rentrer à la maison. La souffrance faisait partie de l'entrainement, il fallait savoir se faire mal, mais pas comme ça. Jamais je n'aurais pensé qu'elle puisse utiliser une telle méthode d'entrainement. Qu'elle était son but, m'énerver, travailler sur la haine ? Il était peut-être plus simple d'apprendre de la sorte, mais je ne voulais pas utiliser de sombres méthodes pour parvenir à mes fins. Je continuerai de m'entrainer avec le sourire, avec mes notes, quitte à devoir perdre des années pour maîtriser ce satané Chakra.

Cependant, je redoutais à présent sa réaction. Allait-elle me laisser partir ou m'obligera-t-elle à suivre son apprentissage diabolique ? J'étais faible, j'en étais conscient, mais si je devais devenir plus fort, c'était dans la lumière et avec de sages personnes.

    — Je vais rentrer, on se voit demain en cours. Merci quand même de ton aide.

Pourvu qu'elle me laisse passer...




Dernière édition par Mochizuki Iori le Mar 22 Aoû 2017 - 7:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Aspirante
Messages : 43
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: La classe d'aspirants ninjas [Satsuki Matsuho] Jeu 10 Aoû 2017 - 11:13

.



C’était peut-être un peu excessif…

Mais elle était avant tout une ninja. Elle comprenait le conflit. Elle respirait au rythme de la guérilla et du terrorisme. Dans ce type d'activité, il n'y avait rien de bien compliqué, peu de place pour le doute. Il s'agissait d'une question de victoire ou de défaite. Celui qui était le plus fort, le plus intelligent ou le plus terrible devait gagner. Elle était habituée à l'obéissance. Elle avait nagé dans un océan de terreur, à produire des résultats pour ceux qui l'entouraient. C'était ainsi que les choses devaient être. Mais l’innocence de ce garçon, son ton exaspérant, sa capacité à ignorer l’échec : toutes ces choses, Matsuho ne pouvait ni les comprendre ni les combattre. Comme d'habitude dans des moments pareils, sa réflexion prenait le dessus sur l'instinct... La jeune femme se ravisa d'exprimer son orgueil blessé à grand coups de trick et d'effusion d'hémoglobine.

— Je vais rentrer, on se voit demain en cours. Merci quand même de ton aide.


Elle leva sa main, en le regardant au travers de ses yeux clos, ou les bords de toutes choses sont noirs et incertains. Elle caressa ses cheveux. De quelle couleur étaient-ils ? Son sourire s’agrandit et Matsuho se surprit elle-même à rêver. A quoi pouvait-il ressembler ? Quelles étaient ses formes et ses courbes ?

~ A demain, Iori-kun. ~


Ces mots lui paraissaient imbéciles, mal inspirés, comme la persistance d’un homme primitif à croire que le soleil ne se lèverait pas s’il ne lui offrait pas de sacrifice. Sans la soif rouge, sans Jashin, elle n’était… Qu’était-elle exactement ? Semblable à tous les autres ? Une parodie aveugle, un spectre, une ombre ? La rage détona dans sa poitrine, comme l’explosion d’une bombe. Alors qu’elle sentit la présence du jeune garçon disparaitre une fois celui-ci sortit de la salle de formation, Matsuho se répéta les paroles d’Iori encore et encore :

« Désolé, mais ce n'est pas dans mes habitudes de m'entrainer comme ça. Je n'ai pas besoin de me blesser pour progresser, pas de cette manière en tout cas. »

~ Pour l’instant… ~

La salle ne devint plus qu’une sphère de silence. Dehors, les gouttes d’eau descendaient lentement de leur lieu d'origine. Elles tournoyaient quelques instants ballotées par les vents contraires, reprenaient de l'altitude, puis fondirent sur leurs cibles comme un faucon. Les nuages voilèrent le soleil progressivement, laissant Matsuho à jamais dans l’obscurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La classe d'aspirants ninjas [Satsuki Matsuho]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays de la Terre :: Iwagakure no Satô :: Centre de Formation-