N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 La patience et l'observation - Pv Seigi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 513
Rang : A

Message(#) Sujet: La patience et l'observation - Pv Seigi Lun 7 Aoû 2017 - 22:30

Mon voyage se déroulait sans problèmes. J'étais aujourd'hui sur le territoire de Yu. Je venais de passer quelques jours en mer afin de traverser ce bras de mer qui séparait le continent de mon île natale, Haï. C'était la première fois en trente-deux ans que je quittais mon pays. Que cela soit aujourd'hui ou dans dix ans, il l'aurait fallu, un jour ou l'autre.

Je me retrouvais dans cette auberge afin de pouvoir enfin me reposer. Mon assiette était servie depuis quelques secondes lorsque je remarquais un homme qui se tenait au bar de l'établissement. Me rasseyant correctement - tout le contraire du jeunot - je plantais mon regard sur lui. Quelque chose en lui me paraissait étrange. M'intriguait. Je restais planté là, faisant des mouvements de va et vient avec ma main droite de ma bouche à mon assiette afin de vider cette écuelle de son ragoût peu appétissant, mais pourtant très bon.

Une bière posée devant moi, mon cigare se consommant gentiment sur le cendrier posé sur ma table. Je restais là. Repoussant mon auge à présent terminée pour laisser place à ma pinte de bière. Ma chambre pour cette nuit se trouvaient à l'étage. Le voyage m'avait fatigué, mais je voulais rester encore quelques minutes, je voulais observer ce jeune homme aux cheveux de couleur noirs.

Terminant mon verre d'une traite, je me levais. Je m'approchais du bar où se trouvait le plus jeune. M'asseyant sur le siège libre à sa gauche j'haussais la voix afin de me faire entendre du tavernier.

« Patron ! Encore une choppe de bière s'il te plait ! » La politesse, toujours user de politesse.

Je restais ensuite quelques minutes aux côtés de cet homme qui m'intriguait tant. Sirotant ma bière tranquillement, écoutant et observant ses moindres faits et gestes. Je savais reconnaître les bons filons, en même temps, cela faisait bientôt vingt ans que j'étais dans le métier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1335
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: La patience et l'observation - Pv Seigi Mar 22 Aoû 2017 - 16:49

Ah qu'est-ce que j'appréciais ce magnifique pays. Tout d'abord il fallait souligner les paysages qui pouvaient être à la fois hostiles et paisibles, je pensais notamment aux marécages situés au nord et nord-ouest. Il y en avait un paquet et je m'y étais aventuré une fois, c'était lors d'un contrat que je devais remplir afin de récolter quelques sous. Il y avait encore quelque chose de plus important à propos de Yu : pas de Shinobi à tous les mètres carrés. Oui en effet, je n'avais pas à user de ruses et/ou stratagèmes afin de ne pas tomber sur des organisateurs de kermesses. Plus sérieusement, ce pays s'était toujours défendu de vouloir se mêler aux différentes guerres de l'ancienne ère. En plus du paysage, j'appréciais aussi cela. L'histoire nous apprenait que la dynastie Hitou avait fait de son mieux afin de perdurer et de préserver le peuple Yujin. Ce pays paraissait comme une destination de rêve, les autorités favorisaient l’essor des ménages et le confort de ces derniers. La pauvreté n'avait pas sa place en ces lieux et le gouvernement faisait de son mieux pour éviter que les chevaliers de l'apocalypse ne s'en prennent à eux.

Comment je savais tout ça ? Simplement en lisant. En effet il n'y avait pas besoin d'avoir un cerveau aussi développé que le mien pour en apprendre sur le pays. Même si Yu était plus touristique qu'autre chose, il existait de grandes bibliothèques et je ne m'étais pas gêné à lire les parchemins de vingt kilomètres chacun pour me renseigner. L'histoire me fascinait et plus j'en apprenais, plus j'avais l'impression d'être en terre sainte. Yu no Kuni me convenait en tout point, pas de Shinobi, plutôt neutre dans les conflits et une politique tournée vers le social... Je ne pouvais rêver mieux ! C'était de toute façon décidé, j'allai m'acheter une résidence ici même. Bon je n'avais encore pas tout à fait les moyens mais cela n'allait guère durer -fin je l’espérais-.

Cette fois-ci j'étais venu juste pour me détendre. Mon dernier travail me permettait de me reposer quelques semaines avant d'être à court d'argent. En fait je ne faisais pas que le mercenaire hein, je vaguais en quête de réponses. Je m'étais fixé de nombreux objectifs et je ne savais comment y parvenir. Néanmoins je savais une chose, je devais en apprendre plus sur le monde avant de vouloir le changer. Le Yuukan ne se résumait pas à quelques Shinobis se touchant entre eux, il y avait beaucoup à apprendre des différentes civilisations, des sciences, des religions, des paysages... de la nature. Ma soif de connaissance n'était jamais assouvie et donc l'un dans l'autre je m'y retrouvais.

Après m'être relaxé quelques heures aux bains, je décidai de retourner à l'auberge. J'avais faim et soif et puis comme l'auberge ne payait pas de mine, les prix n'étaient pas très élevés. Je pouvais me permettre quelques « folies ».

Je m'étais donc assis au comptoir et portais toujours une tenue assez simple. Ma veste à fourrure elle ne me quittait jamais, c'était symbolique à mes yeux. Je pus profiter de ma nourriture et de ma boisson après avoir commandé. Tout se passait bien lorsque je sentis comme un regard sur moi, vous savez cette sensation qui vous bouscule quand vous sentez des regards sur vous ? Et bah c'était exactement ça. Mon coude sur le comptoir et ma tête sur ma main, je me tournai légèrement afin d'observer autour de moi, d'un air fatigué. Je mis quelques instants à trouver qui était la personne qui osait m'observer.

Bon, bon bon... Je n'étais ici que pour la détente et puis bon je ne voulais pas d'embrouilles alors je décidai de laisser faire. Le fait que le bonhomme soit extrêmement musclé ne changeait rien à mon état d'esprit « détente »... Qu'on se le dise ! Même si les muscles ne voulaient pas dire grand chose, je sentais en lui une certaine puissance et il dégageait une aura imposante. Je repris le court de mon repas comme si rien n'était. Seulement cela ne s'arrêta pas là puisque le bonhomme qui m'avait observé si longuement vint se joindre à moi. Enfin il s'était assis à côté de moi. Ça commençait à devenir assez gênant. Il cherchait de la compagnie ? Fallait pas trop déconner quand même.

« Dis moi monsieur biscotos, je vais être assez clair avec toi. » Dis-je en me préparant au pire. « Je ne compte pas virer bâbord aujourd'hui, disons que je ne traite qu'avec les femmes. Je n'ai rien contre les homosexuels hein, quoique c'est un peu controversé dans certaines régions... Mais là n'est pas la question. Qu'est-ce que tu me veux ?»

Ce n'était qu'une hypothèse envoyée comme ça, je ne croyais pas vraiment à ce que je racontais. J'avais l'habitude de provoquer, c'était ma façon à moi de jauger mon nouvel interlocuteur. Il me connaissait peut-être, il était peut-être à ma recherche et était donc un ennemi potentiel. Tant de possibilités et pourtant il n'y avait qu'une réponse, allait-il me l'apporter ? Dans tous les cas j'avais encore faim alors il ne fallait pas trop m'embêter car un Seigi avec le ventre vide, ça pouvait vite déraper -et non pas dans ce sens là-.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 513
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: La patience et l'observation - Pv Seigi Jeu 31 Aoû 2017 - 21:57

Moi un homosexuel ? Cet eunuque se foutrait-il de ma gueule ? Mon regard haineux se tournait vers cet homme. Si j'avais été dans mon pays natal, ce genre de personne - pour une remarque pareille - aurait terminée sa courte vie empalée devant notre maison afin de montrer l'exemple à tous les badauds un peu trop téméraires qui se baladaient par là.

« T'as de la chance que je ne suis pas chez moi petiot... Je t'aurais déjà envoyé retrouver tes ancêtres si c'était le cas... »

Je levais ensuite mon coude afin de porter ma pinte de bière à ma bouche pour me délecter de ce nectar alcoolisé qui me rafraîchissait tant. Il fallait que cette personne ait confiance en moi et que moi, j'ai confiance en elle. Sa puissance malgré son style n'était pas à prouver et il ne portait pas de bandeau, signe qu'il n'avait porté allégeance à aucun des trois grands villages shinobis.

« Inagawa Seiichi. » Je marquais une légère pause, j'évitais volontairement certaines informations, comme mon nom complet. « À qui ai-je l'honneur ? »

J'attendais ensuite quelques instants, j'attendais une réponse de la part de notre interlocuteur. Je tirais une grande inspiration sur mon cigare - de haute qualité, s'il vous plait - avant de recracher sa fumée en l'air en direction des verres qui surplombaient le bar auquel nous étions accoudés. Je me demandais s'il connaissait ma famille, après tout, les Inagawa étaient maîtres dans les informations et le trafic d'armes. Peut-être en a-t-il déjà entendu parlé.

« Je suis nouveau dans le pays, mais je ne fais que passer. Pourtant, son histoire à l'air riche... et la richesse n'est pas forcément très bien cachée... Cela doit créer des conflits entre voisins, non ? »

Une question innocente, mais qui pouvait s'avérer très intéressante pour mes petites histoires. Un conflit naissant, voilà les deux clans armés. Un camp en perte de vitesse, voilà une petite information dévoilée au monde entier... Un petit jeu de politique et d'argent comme l'Aveugle les apprécies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La patience et l'observation - Pv Seigi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Passé & Lettres :: Flashbacks-