N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée Mer 9 Aoû 2017 - 17:42


Ecran de fumée


Contexte

C’était une soirée de printemps calme dans la ville de Suna. Dans le centre-ville, une musique cacophonique composée de l’apport de chaque artiste provoquait une animant sans précédent et nombre de civils profitaient des attractions avant que la nuit ne tombe…

Quand soudain, en l’espace de quelques brefs instants, plusieurs petites explosions retentirent, attirant l’attention de toute personne présente. Il ne fallut pas même une minute pour que le centre-ville entier soit recouvert d’une fumée opaque et malodorante. Seule la toux des civils brisait le silence qui s’était installé tout aussi rapidement.


Règles

  • Vous trouverez un résumé du contexte ici
  • Chaque personnage ne peut participer qu'à un unique groupe durant cette phase.
  • Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible si applicable) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide.
  • Vous n’avez pas de délai de réponse obligatoire : veillez cependant à ne pas abuser de ce temps libre pour ne bloquer personne.
  • Si soucis ou interrogations, contactez @Suzaku.


Ordre de passage

  • Il n'y a pas d'inscriptions pour cette première phase de l'événement.
  • Il n'y a pas d'ordre de post particulier.
  • Il est possible de rejoindre le groupe à tout moment, qu'importe son avancée.

  • Le @narrateur passera de façon ponctuelle pour donner le résultats de vos actions / les réponses aux questions que vous pourriez poser IRP.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 311
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée Mer 9 Aoû 2017 - 20:47

Une soirée de printemps ordinaire à Suna, les gens sont dehors et pour la plupart ont fini de travailler pour aujourd'hui. Beaucoup avait décidé de profiter des attraits de la magnifique capitale de Kaze no kuni et ce soir des musiciens de tout bord avaient décidés de prendre les rues à leur compte. En effet, nombres d'entre eux jouaient de leurs instruments à chaque coin de rue et c'est depuis le balcon de son appartement que Mareo observait la foule de passant en liesse. Les habitants de Kaze no kuni étaient à bien des égards de plus gros fêtards que ceux de Ta no kuni. Le moine avait rarement eu l'occasion de voir ce genre de manifestation festive à Tahori sa ville natale ou même Entei la capitale du pays du riz.

Voir tous ces gens s'amuser avec tant de gaieté, de joie de vivre et d'envie de fêter rendait Mareo très souriant plus qu'à son habitude. Guidé par son envie de se joindre à la fête, il entra brièvement dans son appartement pour y récupérer un petit objet argenté et rectangulaire qu'il emporta aussitôt en sortant de son domicile. Arrivé au bout de sa rue, un groupe de musicien faisait danser les gens sur la place ni une ni deux d'un regard en sortant son petit objet il fit comprendre ce qu'il voulait aux musiciens. Ceux-ci à peine surpris sourirent et le laissèrent approcher, d'un souffle endiablé Mareo apposa ses lèvres sur son petit instrument et commença à souffler en rythme dedans jouant des cavités de ses mains pour faire fluctuer le son...

Son harmonica s'accordant parfaitement au reste de la mélodie déjà entamé par le groupe d'artiste...

C'est quelques minutes plus tard alors que le jeune shinobi entamait son deuxième morceau avec ses nouveaux camarades de jeu que plusieurs détonations se firent entendre près de la place. La musique cessa d'un coup et tous se turent musicien comme danseur comme spectateur, Mareo lui était dors et déjà sur le qui vive. Cette série d'explosion n'était pas normal, puis elle fut rapidement suivie par l'arrivée d'une fumée opaque aux odeurs indescriptibles, mais très forte.

Le silence de la foule n'était brisé que par les toux des personnes la composant ainsi que le bruit du silence lui-même, quelque chose d'oppressant s'installa sur cette place, une chose que ressenti Mareo. Sans perdre une seconde, il ordonna:

Couchez-vous au sol, respirez dans vos vêtements !!

Il monta rapidement au mur d'un bâtiment en infusant du chakra dans ses pieds pour prendre de la hauteur et pouvoir analyser la situation. Une fois en haut, deux choses lui sautaient aux yeux premièrement la fumée était si dense qu'on y voyait pas à plus d'un mètre dedans. Deuxièmement, elle provenait de partout dans le centre-ville, si c'était une attaque elle était d'une grosse ampleur...

Des cris se faisaient entendre plus loin dans le village et quelques personnes en bas sur la place commençaient à paniquer aussi visiblement. De son perchoir Mareo put apercevoir plusieurs gardes du village en alertent, ce n'était visiblement pas rien le village semblait pris d'une panique... Sans compter des tremblements ressentis plus loin dans Suna... Que se passait-il ? Mareo se demanda s'il fallait faire évacuer la place, maintenant ? Cependant, il ne se voyait pas organiser ça seul, il fit donc un appel:

Y a-t-il des shinobis en mesure de m'aider à organiser une évacuation de la place et un confinement des civils chez eux ?!

Sa voix était forte et emprunt d'assurance pour un genin de son âge, mais son calme était naturel et sa vie passée au temple n'avait que renforcer ce sang froid dont il disposait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 661
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée Mer 9 Aoû 2017 - 23:29

L’ambiance de la soirée de printemps lui allait bien évidemment. Kumiko était une adepte de métal comme le savaient faire les Saibogu, alors une soirée musique, un petit peu partout était génial. Cela faisait oublier les soucis, et elle pouvait ne penser à rien du tout. Elle profitait simplement des musiques en flânant à droite à gauche avec un verre d’alcool léger à la main. Il y avait beaucoup de monde dans les rues, cela pullulait littéralement. Elle n'avait pas de problème avec cela, pire, elle s'agitait gaiement sur les musiques profitant d'aller d'un stand à un autre concert. La nuit allait tomber, mais ce n'était pas pour cela qu'elle s'arrêterait ! Il faisait bon, elle était de repos en ce moment et elle s’était prise la tête avec une invention à base d’ondes. La Saibogu avait besoin de se vider la tête, de penser à autre chose. Elle était au beau milieu de la foule à danser comme une furie sans se retenir.

« Allez plus fort ! Hahahaha ! »

Kumiko riait sans se retenir malgré les maux qu’elle pouvait avoir, mais elle se sentait parfaitement bien dans cette nuit d’ivresse et de joie. Le temps était léger, l'empire était un lointain passé, Suna avait une nouvelle chef, qui semblait avoir recueilli apparemment l'unanimité. Le temps était paisible, mais il fallait croire que la facilité n’était pas pour les ombres du désert. Cependant, il y eut alors de petites explosions un peu partout autour. Elle en lâcha alors son verre, qui éclata dans un bruit sec. Elle cessa de danger immédiatement, comme si son instinct la reprenait immédiatement. On aurait dit des espèces de grenades Saibogu, c’était le même principe. Elle en utilisait elle-même évidemment, alors lorsqu’elle vit de la fumée se déployer extrêmement vite jusqu’à couvrir toute la place, elle soupira simplement.

Sans attendre, Kumiko sortit un parchemin avec un sceau, elle posa sa main dessus et elle invoqua alors une aile volante de son cru, invention Saibogu évidemment. Elle devait comprendre l’ampleur de ce qu’il se passait, cela ne pouvait pas être un accident ou juste un jeu. Elle se dépêcha alors de monter en hauteur et elle découvrit que la zone recouverte était tout au centre-ville. Il y avait un problème, c’était beaucoup trop bien orchestré. Quel était l'intérêt de ce genre d'opérations avec autant de personnes ? Une diversion ? Une attaque sur toute la ville ? Non, ce n’était pas logique, mais elle espérait que c’était uniquement de la fumée et pas pire que cela. Elle pouvait entendre les premiers civils toussés, mais cela ne voulait encore rien dire. Elle entendit quelqu’un crier des ordres simples et directs avec calme, c’était sans doute un shinobi du village. D’ailleurs en parlant de cela, elle devait savoir, qui, où et combien, mais chaque chose en son temps.

La rouquine fit un sifflement en direction d’un jeune homme qui s’extirpa de la fumée en montant à un mur. Il fallait s’organiser et ce malgré la situation critique. Elle posa à son cou un émetteur-récepteur radio, alors elle en profita pour en envoyer un en direction du jeune homme. Il devait bien savoir comment on se servait de cela. d'après la configuration de l'attaque, il y avait tout de même peu de chances que ce soit une armée ennemie. Comment pourrait-elle être venue en s’infiltrant sans que personne ne remarque rien ? L’attaque qui se déroulait sous ses yeux avait été préparée de longue date. Il avait dû penser à tout et se calquer sur cette soirée-là. Dans quel but ? Elle appuya sur le bouton afin de faire un appel radio.

« Ici Kumiko placée au centre de l’échiquier, à vous. »

La Saibogu ne donnait pour le moment que peu d'informations, mais elle ne savait pas trop ce qui se passait, ni qui il y avait sur la ligne. C’était sans doute une occasion d’en apprendre plus ou peut-être de recevoir des ordres. Elle montra le chiffre quatre avec ses doigts à Mareo en hochant la tête, toujours sur son aile volante. Elle utilisa alors ses mains en forment d’entonnoir en parlant fortement.

« Que les civils restent au niveau du sol, marcher le plus bas possible et restez dans la maison la plus proche. Restez calme ! »

La Saibogu ne pouvait pas protéger autant de personnes, il fallait espérer que ceux qui attaquaient n’avaient pas envie de s’attaquer à toute la population. Elle en doutait furieusement, la prochaine étape serait de localiser les ennemis, mais la population passait en premier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 129
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée Sam 12 Aoû 2017 - 11:12



Yuna revenait de la plage lorsque toute l’agitation s’est produite. Comment ça la plage ? C’est un port ! Oui et bien justement, là était tout le problème. Elle avait passé la journée à chercher un coin tranquille calme et agréable où profiter des cocotiers. Et malheureusement, le son mélodieux des bateaux ne cessait de couper court à son rêve Et lorsque ce n'était pas eux, c'était des personnes trop alcoolisées de la fête. Et puis l’eau n’était de loin pas celle qu’on pouvait rêver de voir sur les cartes postales. Bref, c’était une énorme déception pour la jeune Kawaguchi qui revenait du coup avec son sac à dos rempli de babioles inutilisées pour le coup.

Elle s’apprêtait à commander une boisson fraîche lorsque tout à coup des explosions retentirent dont une au bout de la ruelle où elle se trouvait. Elle sursauta et se retourna alors vivement avant de constater qu’une fumée était en train de se propager. Très vite, les villageois se mirent à se cacher et à fuir pendant que ses collègues montèrent sur le toit dans l’espoir d’apercevoir quelque chose. Yuna déchira un bout de son haut afin de l’utiliser en foulard et ainsi protéger un minimum ses voies respiratoires. Ceci fait, elle ne décida pas non de rejoindre ses collègues, mais de se diriger rapidement vers la source de l’explosion qu’elle avait vue auparavant.

Il y avait peu de chance qu’elle y croise un ennemi, mais le but était tout autre. Peut-être que si elle parvenait à identifier la source de ces explosions, alors peut-être pourrait-elle répondre aux questions suivantes : quoi, qui, comment, où et pourquoi ?. Aussi, peut-être, si la fumée venait bien de la même source, parviendrait-elle à la stopper.

C’est ainsi que Kawaguchi Yuna s’approcha prudemment de la zone. Elle se mit à longer les murs des maisons, sans un bruit. Elle sortit délicatement un kunai caché à sa cuisse afin de se tenir prête à toute éventualité. Une fois à l’intersection, elle bascula lentement son visage sur le côté pour observer la zone touchée et voir s’il ne pouvait pas distinguer de silhouette ennemie.

Résumé:
 


Dernière édition par Kawaguchi Yuna le Sam 12 Aoû 2017 - 11:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 546
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée Sam 12 Aoû 2017 - 11:26

La fête. L'alcool. La fumée. La musique. La joie. Voici les quelques mots qui représentaient bien cette soirée de printemps à Sunagakure. Le centre-ville était en liesse. J'étais adossé à un mur, un cigare à la bouche et j'observais. J'observais toutes ces personnes qui se mouvaient, comme une danse. Certains s'arrêtaient à des stands, d'autres buvaient tout simplement et quelques familles passaient par là histoire de montrer la vie Kazejine à leur progéniture.

Je ne faisais rien de tout ça. Si j'étais ici ce soir, c'était par défaut. J'avais bien sûr quelques denrées illégales - même si cela n'était pas notre priorité - que je pouvais revendre pour quelques ryôs à quelques dépravés.

La soirée continuait comme elle avait commencée, la foule devenait de plus en plus alcoolisé et les familles se faisaient de plus en plus rare. Je décidais de me lever afin d'aller recharger mon verre qui était maintenant vide depuis plusieurs minutes. Quelques pas plus loin, le sol se mit à trembler suite à de nombreuses explosions. Une fumée se dégageait sur toute la place, malodorante et très dense.

Me demandant ce qu'il pouvait bien se passer, je laissais mon verre à l'endroit où j'étais et observais, une nouvelle fois. Certains montaient sur les toits, d'autres restaient en bas et les civils paniquaient. J'étais tiraillé, pourquoi les aider ? Pourquoi ne pas se contenter de soi-même ? J'étais un shinobi et je m'étais attaché à Suna et ses habitants, cela en était peut-être la raison.

« Rampez jusqu'aux habitations les plus proches et bouger les ouvertures à l'aide de draps. Ne laissez pas cette fumée entrer ! »

Criais-je aux civils le plus proches. Je continuais ma marche dans cette fumée qui ne laissait pas beaucoup de vision. Ma vie dans les contrées de Haï me laissaient un petit avantage - cendres, fumée, c'était du pareil au même - et je me déplaçais assez aisément dans cette fumée. Trop sur de moi pour me protéger les voies respiratoires... Les conséquences seront celles qu'elles devront être. Donnant toujours le même ordres aux civils que je croisais, j'essayais de trouver quelconque source de ces explosions.

Infos:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 46
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée Sam 12 Aoû 2017 - 19:41



Comme bien d’autre avant lui, Kenzoku avait eu l’idée de rejoindre la fête du centre-ville, s’était pour lui l’occasion rêver de se reposer et d’admirer un spectacle mémorable en bonne compagnie, il était supposé de venir rejoindre deux ou trois autre Genin de sa promotion sur la terrasse d’un petit restaurent de brochette. Bien entendu, à ce moment-là, Ken était loin d’imaginer la tournure que prendraient les évènements… À peine installer à sa table qu’une serveuse lui apportait une chope de bière, celle si ne toucha jamais ses lèvres…

- Enfermer vous, des renforts s’occuperont de vous plus tard, pour l’instant éviter de sortir à moins que votre vie ne soit en danger !

Tout en plaçant une famille en sécurité, en couvrant sa bouche avec l’une de ses manches fraichement arraché pour s’en confectionné un masque et en essayant de garder son sang-froid, le punk se remémorait les évènements pour s’assurer de n’avoir rien manqué. Tout s’était déroulé si vite qu’il n’avait pas perdu de temps et avait suivi son entrainement militaire pour venir en aide aux civils dans le besoin. Il se sentait vraiment stupide d’avoir laissé sa sacoche d’arme dans sa chambre avant de partir, en tant que ninja, il aurait due l’apporter, mais ce n’était pas le temps de s’en vouloir pour ses erreur, il fallait réagir au plus vite.

Tout d’abord, il avait choisi une terrasse surélever pour pouvoir avoir une belle vue, un choix qu’il ne regrettait pas maintenant que tout avait débuté et qu’il pensait avoir aperçu les premières volute de fumée s’élever vers le ciel, prendre un verre en toute tranquillité et éventuellement se laisser prendre au jeu en lançant quelques feu d’artifice était également au programme, mais malheureusement une série de détonation inattendu avait tout chamboulé.

Une fois la jeune famille en sécurité dans l’établissement, Ken referma les porte et pris de la hauteur en sautant sur le toit. D’en haut s’était un véritable cauchemar, toutes les rues était submerger par un océan de fumée, des cris, des pleurs et de nombreuse toux se laissait entendre, mais rien de plus. Étrange.

À cet instant, Ken se maudit de ne pas pouvoir utiliser le Futon comme son amie Ether, le vent aurait été d’une grande aide, mais il devait se concentrer sur ce qu’il pouvait faire.

Replaçant hâtivement son iroquoise par nervosité, le Kenzoku se remit en marche, bondissant de toit en toit tout en cherchant de l’aide, quelques Shinobis était en train d’aider par ci par là, mais il ne voyait plus rien ou presque. Une chose était sûre, il se dirigeait vers ce qu’il croyait être l’origine des salves explosives.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 343
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée Dim 13 Aoû 2017 - 17:59

Ahhh, les soirées de printemps... Les températures agréables, la musique, les spectacles, les gens qui s'amusent, les explosions... Euh, non, ça c'est pas normal.

Je me levais précipitamment du toit où j'étais allongée pour connaître la raison de ces explosions. Mes sens toujours en alerte, mon chakra se prépara instinctivement à bloquer une éventuelle attaque. Mais tout ce que je pouvais voir, c'était une fumée épaisse et opaque se dirigeant sur le centre-ville. Et en plus... baaah, ça puait ! Dégueulasse !

Il était temps pour moi de lever l'ancre, je comptais vraiment pas me laisser avaler par ce brouillard puant. Et si c'était une attaque terroriste, j'allais enfin m'amuser. Peut-être que si je rapportais leurs têtes à notre Seigneur... héhé, à moi la prime. Je m'éloignais, sautant de toit en toit pour aller découvrir quels individus allaient avoir l'honneur de périr sous mes lames. Quand soudain, je les entendis.

Les cris, les toux, les pleurs, les appels à l'aide. Rhaaa, merde ! Je me pinçais le nez dans un signe d'agacement profond. Une petite voix dans ma tête me rappela à l'ordre : faire passer le village avant ses propres intérêts personnels, gnagnagna. Quelle idée à la con d'avoir accepté ça ! Mais j'étais une Marionnettiste, et les Manieurs de Pantins respectent toujours leurs engagements. Que volonté soit faite, j'allais sauver ces pauvres gens.

Je me tenais au bord du toit d'une place marchande et pas mal fréquentée : bien sûr, je n'y voyais que dalle. Mais j'imaginais assez facilement la situation ; aucun endroit où se réfugier car les échoppes étaient toutes grandes ouvertes, la fumée s'étant déjà propagée à l'intérieur. Il ne me restait qu'une seule alternative. Je sautais à terre.

« Je suis un shinobi de Suna, gardez votre calme et écoutez mes instructions ! »

Woaw, ça faisait vraiment bizarre de dire ça tout haut.

« Couchez-vous au sol, je vais invoquer un... ERGGG KOF KOF »

Crédibilité : zéro. Vraiment dégueulasse cette fumée. C'était pas de la bonne, ça je peux vous l'assurer. Bon, recommençons :

« Je vais invoquer un dragon, il va vous mettre en sécurité ! Les enfants, les vieux et malades d'abord ! » Puis je chuchotais : « Allez mon gros, c'est l'heure de la promenade. »

J'avais toujours trouvé ça illogique. Les malades, les vieux et les enfants étaient les plus fragiles, autant sauver ceux qui avaient plus de chances de s'en sortir, non ?
J'invoquais mon pantin. Heureusement, nous étions sur une grande place. La manoeuvre n'aurait pas été possible dans une ruelle étroite. Douze mètres d'envergure, voilà la bête. Certaines personnes se sont fait pipi dessus mais bon, c'est pas ma faute s'ils écoutaient pas.

« ALLEZ, ON GRIMPE ! »

Je remontais sur le toit pour voir où j'envoyais mes protégés. Parce que ça aurait été quand même bête de les sauver pour les mettre dans un endroit encore plus mortel, non ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée Mar 15 Aoû 2017 - 23:45

Grâce à l'organisation globale quoiqu'asynchrone des shinobis de Suna, la panique gagnant les civils céda rapidement devant leurs actions. S'ils parvinrent à évacuer une partie du centre-ville, ils étaient loin d'avoir terminé quand un civil s'écroula au sol, mal en point. Il n'en fallu guère plus pour que la panique reprenne de plus belle et complique les efforts d'évacuation. Dans leurs efforts, ils commençaient également à ressentir le malaise du civil précédent : il ne s'agissait certainement pas d'une fumée normale et malgré tous les efforts à coup de tissu pour s'en protéger, cette dernière s'infiltrait dans leurs poumons, les irritants fortement et plongeant le centre-ville entier dans un concerto de toux sèche. Chacun des présents était atteint, même ceux ayant évacué extrêmement rapidement le nuage de fumée...

Les quelques en hauteur, de leur côté, étaient confrontés à un problème autre que la panique des villageois : la fumée continuait sa route et commençait déjà à dépasser les frontières du centre-ville. Sans action entreprise il n'était question que de minutes avant que la cité entière ne tombe sous le joug de la fumée...

Enfin, chacun de ceux cherchant à la source d'une des explosions trouva de quoi ravir sa curiosité. Des fumigènes modifiés avec une substance gluante et grisâtre qui en recouvrait la coque. Des fumigènes qui n'avaient à l'évidence rien à faire ici. Si une partie avait été activée pour créer la fumée, il en restait d'autres non activés pour le moment...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 661
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée Mer 16 Aoû 2017 - 8:40

À cause de la fumée, Kumiko ne voyait pas vraiment les autres agir, pire, elle qui avait bien connu un Sabakyô durant ses années dans la rébellion, le fait de tousser comme si ses poumons étaient en feu n'était pas une bonne nouvelle. Il fallait gérer les premières urgences, car personne n'était capable de respirer autre chose que de la fumée mêler certainement à autre chose. Elle bloqua sa respiration en serrant les dents alors qu'elle activa des sceaux sur ses mains encore sur son aile volante. Elle activa alors des sceaux d'aspiration, qui étaient capables d'absorber des techniques de zones ennemies, ce qui était bien le cas ici. Elle restait concentrée alors qu'elle pouvait enfin sentir l'air devenir plus sain autour d'elle. La rouquine pouvait tousser tranquille avec de l'air frais. Elle continua alors à en absorber un maximum en bougeant rapidement de nuages de fumée toxiques à d'autres en dégageant la place. Elle espérait même pouvoir absorber toute la fumée tout court d'ailleurs.

« Koff... Koff... »

Ce ne fut que ces simples mots qui sortirent de ses lèvres alors qu'elle crachait ses poumons. Elle put alors découvrir un énorme pantin avec de grandes ailes, ce ne devait pas être pratique d'ailleurs une création pareille par moments, mais peu importe. Elle put remarquer plusieurs civils dessus, ainsi qu'un membre du clan des marionnettistes. Elle ne pouvait savoir qui était un ennemi ou non, comme le temps de la rébellion remarqué, mais elle devait partir du principe que ceux qui aideraient la population étaient des amis. Elle envoya alors des colliers radios aux autres présents en précisant le canal quatre. Elle remarqua alors une personne à terre et tout en toussant un petit peu, elle appuya sur le bouton de sa radio.

« Ici Kumiko.. Koff... La fumée au centre-ville présente une toxicité mineure. On peut... Koff... Estimer que plusieurs civiles risquent d'être en danger médical mineur... Si on peut dépêcher plusieurs médecins... Koff Koff... »

Demanda alors la Saibogu par radio dans l'espoir que les autorités de la ville ou l'hôpital pouvaient entendre quoi sur ce soit et répondre de préférence. Elle ne savait pas trop si parmi les shinobis présents il y avait un médecin, alors elle devait faire comme s'il n'y en avait aucun. Elle sentait que les civiles étaient à fleur de peau et qu'un rien pourrait les faire paniquer. C'était tout à fait normal après tout vu la situation. Elle se doutait que ce n'était qu'une diversion, elle ne pouvait croire que des dingues souhaitaient rependre la mort dans tout le village. Après tout lorsqu'il y avait un blessé, cela monopolisait au moins trois voir quatre personnes, alors la moitié du village touché par de la fumée ! Elle espérait bien avoir neutralisé cette dernière, même si cela risquait d'agacer les attaquants. Elle restait d'ailleurs en hauteur afin de bien voir et d'être vu. Si quelqu'un devait être attaqué, ce serait elle et personne d'autre.

« Il faut réunir les personnes les plus atteintes et former un camp de fortune. Y a-t-il des médecins parmi les Shinobis ou les civiles ? »

Demanda alors Kumiko à la radio dans l'espoir que quelqu'un écoutait parmi ses compagnons d'infortune.

« Rapport de situation et d'identité immédiat. »

Demanda alors à ses compagnons présents, il fallait s'organiser un minimum. Évidemment, si quelqu'un parlait des explosifs pas encore amorcés, elle indiquerait de les neutraliser.

Spoiler:
 


Dernière édition par Saibogu Kumiko le Mer 16 Aoû 2017 - 19:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 27
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée Mer 16 Aoû 2017 - 17:34


PART 1.

L'Argent de sa chevelure se dandinait entre les têtes de civils bien trop grand et dense pour lui permettre une vue dégagée, si dans un premier temps cela ne le dérangea pas plus que ça d'être bousculé de tout côté, Eikõ ne supporta pas ça bien longtemps et tut assez rapidement ses engagements de self-contrôle en bondissant sur le toit le plus proche. Cigarette coincée entre les lèvres, le jeune ninja observa le tumulte de ce jour particulier, en quoi? A cette question, néanmoins, il n'avait ni réponse ni intérêt; le solitaire se satisfit pleinement de cette effervescence extérieur qui l'empêchait de se préoccuper de son vide intérieur.
Ses fesses posées sur une toiture, sa jambe se balançant librement à son grès dans le vide, celui-ci inspire une bouffée bonifiante de substances chimiques nombreuses avant de voire l'agitation d'un jour se suspendre face à la venue de l'obscurité; normale, dira-t-on. Le Ketsueki grogna quelque peu, se demanda intimement pourquoi la nuit enveloppait son horizon d'un brouillard si sombre à peine la pause déjeuné passée.
Comme pour répondre à ses questions, de subtiles explosions parvinrent à ses oreilles et la terreur commença à les emplir de sons qui firent vrombir son âme. Plaisir et curiosité gorgèrent sa conscience, il se satisfit alors pleinement de cet état d'alerte et, bien avant que la fumée ne le fasse tousser abondamment, se surpris à apprécier autant cette clameur couarde que la fête qui battait son plein quelques minutes plus tôt.

L'argenté passa doucement sa langue sur ses lèvres et se surprit à ne pas vouloir bouger; se contenter d'observer et tirer une conclusion sur le groupe à suivre une fois le combat finit, n'était-ce pas la plus sûr des solutions? Passant sa main dans ses cheveux de nacre, Eikõ observa un enfant, à l'orée du nuage, l'effroi d'une jeunesse ayant perdu, certainement, son ascendance dans les ténèbres.
Partagé, en difficulté, mis en face d'une situation où il savait ce qu'il devait faire, mais ne trouvait pas l'ambition de seulement faire un pas en avant. On l'avait éduqué autrement; l'éradication du problème plus que la protection d'un quelconque être faible. La faiblesse n'avait place en ce monde, lui eut-on longtemps répété. Pourtant, qu'était-il? Si ce n'est la l'exterminateur d'un faible et l'exterminé d'un fort? Ses yeux captèrent un trou dans ce nuage, du haut de cette tour qui semblait survolé le village.
Ses pieds agirent, comme guidé, ses oreilles comprirent qu'il s'éloignait des hurlements et qu'il se rapprochait de l'obscurité. « Ton nom? » Murmura-t-il à l'oreille de l'enfant qu'il fixait tant de son œil cyan que de son œil sang, guidé par la curiosité. Regrettera-t-il, dans le futur, de s'être déplacé jusqu'à un être dans le besoin? N'aurait-il pas mieux fait de se diriger directement du côté des secousses ou des cris, bien plus ravageur à son sens? De nombreux ninjas semblaient déjà être dans la course et avaient, il faut le dire, accomplis un travail assez conséquent jusqu'à l'apparition d'un nouveau symptôme. Symptôme que le Ketsueki à la nature fragile ressentit assez rapidement. « Tôra. » S'exclama l'enfant tout en séchant ses larmes. « Reste à l'extérieur du nuage. » Gronda-t-il, sévère, sachant très bien ce que parfois l'âme humaine pouvait amener à faire comme ânerie.

Égoïsme et désintérêt; c'est comme cela qu'Eikõ se retrouva face à cette femme aspirant la fumée à l'aide d'un attirail qu'il ne connaissait pas. Quelques minutes de marche rapide l'avaient amenés à ce qui ressemblaient à un rassemblement. Le bandeau de l'aspirateur à fumée aussi visible que le sien, le Shinobi du sable tiqua. La marche arrière n'était plus possible. « Rapport de situation et d'identité immédiate. » Entendit-il vrombir dans l'un des outils qu'on lui donna en même temps que son diplôme de Shinobi. Pourtant, seul son silence y répondit, feintant le mal fonctionnement de son équipement, celui-ci envisagea de pénétrer le nuage toxique avec comme seul objectif de trouver les parents de Tôra.
Néanmoins, un point sur la situation pouvait lui être utile, Eikõ souhaita notamment savoir l'origine de cette attaque. Peut-être qu'il aurait dû demander à l'enfant où il se trouvait et ce qu'il avait vu. L'adolescent s'arqua face à sa bêtise et grogna dans son oreille un audible; « Eikõ, shinobi débutant. » En réponse à celle ayant, semble-t-il, décider de prendre les rennes.

En fait; il n'avait jamais promis le fait qu'il partait à la recherche des parents du garnement? En soit, n'avait-il pas pénétré le nuage par simple curiosité et pour faire acte de présence dans un événement en choisissant celui qui apparaissait comme le moins dangereux. Ne venait-il pas juste de se donner un témoin de son implication en cas d'un quelconque contrôle? L'argenté sourit légèrement tout en attendant qu'on lui offre son ordre qu'il exécuterait, ou pas.
Le ninja, néanmoins, se mit à réfléchir un peu plus à ses compétences et ses besoins. Cette situation de non-visibilité et de plausible libre action lui plaisait particulièrement et il se serait bien satisfait d'une capacité quelconque de détection. Aucune utilité de l'ouïe ou de l'odorat dans ce genre de situation puisque la toxicité empêchait de respirer correctement et l'ouïe était obnubilée par les cris des passants.
Le Chakra aurait néanmoins permis la détection d'un opposant ou le classement de la zone en "sans danger", c'est-à-dire qu'on avait qu'un soucis à régler... L'éminence de cette fumée. Quitte à ne pas trouver les opposants, l'avantage aurait été de trouver n'importe quelle chakra possédant un chakra conséquent. Une espèce de recherche et inquisition sur un espace vaste.

Plongée dans ses pensées, le débutant se concentra à nouveau sur la brune.


Spoiler:
 


Dernière édition par Eikõ le Jeu 31 Aoû 2017 - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 46
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée Jeu 17 Aoû 2017 - 17:15



Toujours en mouvement, c’est en plein dans l’un de ses sauts que Ken se fit frapper par une quinte de toux des plus désagréable, le tout fut si violent qu’il s’en trouva déstabiliser au point de manquer son atterrissage et déboulant rapidement du toit visé jusqu’à l’une des petites ruelles du centre-ville. Cette foutu fumée avait réussi à l’affecter malgré tout et ce n’était visiblement pas le bout de tissue qu’il s’était installer sur la bouche qui arriverait à l’arrêter. D’un mouvement sec, il arrachât celui-ci avant de lancer un juron. Dans quoi s’était-il retrouvé ? Une attaque ennemie ? Du gaz… en réfléchissant bien, il ne voyait que deux ou trois solutions possibles, mais qui et pourquoi ? Il ne devait pas porter de jugement hâtif et devait trouver le moyen de venir en aide au village.

Fou de rage, le Genin tentât d’abord de reprendre ses esprits et de remonter sur ses pieds, il s’était vachement amoché l’épaule gauche dans sa chute et voulait vérifier l’ampleur des dégâts avant de reprendre la route. Heureusement pour lui, ce n’était qu’une vilaine égratignure, probablement un vilain clou qui lui avait lacéré la chair en tombât. Rien d’insurmontable donc !

Le punk replaça machinalement son iroquoise et déblaya les débris sur sa personne pour se relever quand quelque chose attira son attention. Quelque chose de scintillant venait d’attirer son attention et si ce n’était pas de cette foutu fumée, il aurait bien allumé l’un de ses doigts pour éclairer un peu plus, mais le risque de faire sauter la ville suivant à la combustion du produit gazeux n’était pas la meilleure des idées…

En se rapprochant, Ken trouva quelque chose de bien original, Des fumigènes modifiés avec une substance gluante et grisâtre qui en recouvrait la coque. Instinctivement, l’idée d’un coup foireux en provenance des Saibogu semblait l’option par excellence. Bordel…

Devant lui, l’une des bombes semblait activer alors que l’autre non. Il était temps d’intervenir et pour commencer, le punk tentât de s’emparer de celle qui apparemment, avait déjà été activer. Peut-être qu’en la ramenant à un expert, cela aiderait leur situation. Mais arriverait-il à la déloger ?


- Hé oh ! y’a quelqu’un dans le coin, j’ai trouvé une bombe ! J’ai besoin d’aide !

En croisant les doigts, le punk priait dieu que quelqu’un l’ait entendu.


Résumé :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 546
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée Jeu 17 Aoû 2017 - 18:30

May I have your attention please ?
May I have your attention please ?
Will the real Slim Shady please stand up ?
I repeat, will the real Slim Shady please stand up ?
We're gonna have a problem here...


J'avançais. Toujours de la même manière, hurlant mes ordres aux badauds qui s'agglutinaient comme des fourmis autour d'une tache de miel. Ces êtres humains ne savaient comment réagir et nous - shinobis de Suna - n'étions pas forcément mieux. Un semblant d'organisation pour réagir en tant de crise n'aurait pas été de trop. Nous étions là, nous étions présents, mais pas très efficace.

Je m'enfonçais encore et toujours vers le centre de la place, cherchant un indice, une personne... bref, quelque chose. La fumée se faisait de plus en plus épaisse et l'avancée dans de telles conditions se dégradait à chaque pas. Les gens occasionné par ces gaz - qui s'avéraient toxique - m'arrachait plusieurs toux puissante et mal équilibrée.

Je pouvais entendre un peu d'agitation autre que les civils aux abords du village, des cris traverses l'obscurité de cette fumée et un homme à la coupe de cheveux originale. Restant à proximité tout en cherchant d'autres informations et aidant les civils que je trouvais, je l'entendais appeler à l'aide. Me retournant à la recherche de sa silhouette, je m'approchais de lui.

« Kof kof... qu'est-ce qu'on en fait ? » Disais en retenant une dernière toux.

Je m'approchais de ces fumigènes encore inutilisés et essayait de comprendre leurs fonctionnements ou alors les substances utilisées lors de l'allumage. Soudain, une idée... Sortons ces ustensiles de l'enceinte du village. Me retournant à la recherche d'une quelconque machine volante j'en apercevais une au loin... jamais ma voix n'atteindrait une pareille distance. Il n'y avait pas d'autres solutions.

Je retournais sur mes pas, vers la princesse aux dragons... Nous devions utiliser sa monture. Rebrousant chemin, il me fallut bien quelques minutes pour atteindre la zone de la Chikamatsu, que je reconnaissais imédiatement.

« Comme on se retrouve ! Un daïkiri fraise peut-être ? » Lui proposais-je avant de retrouver mon sérieux. « Sinon, allons au centre, il y a des choses a évacuer de l'enceinte du village et ton dragon peut nous être très utile ! »

Infos:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 311
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée Ven 18 Aoû 2017 - 12:07

Mareo fut rapidement interpellé par une connaissance à lui Kumiko la kunoichi du clan des Saibogu était sur place, elle lui confia rapidement une oreillette comme lors de leur mission à l'Oasis de Jouvence et c'est d'un geste qu'elle signifia à son camarade de se brancher sur le canal quatre. Le jeune moine s'exécuta donc en attente d'ordres potentiels, après tout Kumiko était chuunin et le devoir de Mareo était donc de se mettre à son service en pareille situation.

La jeune femme se baladait sur une aile volante, l'air de rien décidément cette fille impressionnerait toujours Mareo enfin les Saibogu en général impressionne le religieux. Leur technologie militaire est remarquable et déjà que la moto avait fait flipper le genin autant dire que cette aile de la mort donnait à Mareo de quoi imaginer mille morts probables pour Kumiko. Tout en la regardant évoluer au-dessus des toits du village le jeune homme se rongeait les ongles inquiets pour sa supérieure hiérarchique, mais il devait se concentrer à nouveau rapidement sur la situation. La fumée semblait avoir des effets néfastes sur la population et même lui qui avait inhalé que très peu de temps les émanations de celle-ci fut pris d'une quinte de toux incontrôlable. Lui faisant légèrement ployer le genou, il finit accroupi pour se remettre de cette quinte désagréable.

Toujours sur son perchoir le Kiezan put observer plusieurs shinobis du pays du vent s'activer en bas et quelques autres sur les toits comme lui. Plusieurs ordres fusaient par-ci par là, mais aucun à son intention beaucoup s'échinait à commander les civils pour évacuation. Et c'est ce qu'il fallait faire à n'en pas douter.

Il put voir à l'oeuvre la rouquine dans sa maîtrise du fuinjutsu à l'aide de sceaux d'absorption lui-même maîtrisait depuis peu ce genre de sceau, mais pas à un tel niveau. Une fois la zone assaini, il comprit rapidement qu'il allait falloir organiser un camp médical improvisé d'ailleurs ses propres idées rejoignaient celle de la jeune femme qui en fit par par oreillette interposée. Ni une ni deux Mareo s'activa rapidement, il avait appris à maîtriser quelques sceaux pratiques chez les moines de Maskine... Le Kiezan annonça:

--- Kopf... Kopf... Mareo au rapport, je ne suis pas médecin, mais je vais délimiter une zone assainit par fuinjutsu juste derrière mon appartement se trouve une grande cour accessible aisément kopf.. kopf... elle dispose d'un puits et l'eau pour les malades ne sera pas de trop. À tous dirigé les civils touchés vers la Cour des Eaux ! ---

Sans plus tarder le jeune homme sauta deux toits plus loin pour rejoindre son immeuble et descendre au niveau de la cour dont il parlait, en apposant la main au sol il créa un sceau recouvrant la totalité de la cour. Celui-ci assainit l'air déjà bien dégagé par les sceaux d'absorption de Kumiko et par la même occasion le sceau filtrait l'air ambiant:

On peut dire merci aux moines du temple de Maskine, nettoyer les égouts du temple faisait partie de certaines de mes corvées ce sceau d'assainissement était fort utile kopf... kopf..., rappela Mareo pour lui-même bien que son oreillette était branchée et que tous purent l'entendre.

Se positionnant à l'entrée de la cour le jeune moine commença à héler les passants toussant dans les rues, mais dont l'air avait été dégagé de fumée.

Par ici, une zone assaini et de l'eau sont à votre disposition venez vous allonger !

Etat:
 


Dernière édition par Mareo le Lun 28 Aoû 2017 - 12:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 66
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée Ven 18 Aoû 2017 - 13:10


Dévalant les ruelles désolées, le moine déchu parcourait le théatre de cette tragédie d'un pas soutenu et assuré. Emmitouflé dans sa cape, un capuchon sur la tête, il traversait la brume artificielle sans réellement savoir où il allait, mais en cherchant toujours plus à s'enfoncer vers le silence et l'obscurité... Là bas devait se trouver l'épicentre de toutes ces calamités.

L'ambiance actuelle n'était pas pour lui déplaire... Enfin il parcourait les rues sans avoir à croiser le regard du badeau, enfin le calme reignait dans ce lieu d'effervescence...

Nombreux étaient les shinobis de Suna qui s'activaient autour de lui, pour beaucoup ils étaient déjà présent pour les festivités du jour, pour l'homme de foi, c'était cet évènement étrange qui l'avait attiré dehors. Non pas pour porter assistance, non, cela faisait déjà quelques temps qu'il ne croyait plus en la main tendue et en la nécessité de préserver l'humanité... Non, c'était une simple curiosité malsaine qui le poussait à s'aventurer dans ces ruelles désertées...

Plissant les yeux, il discerna une silhouette titubant devant lui et se rapprochant lentement de sa personne. Mains tendue vers lui, cette dernière l'implora, tremblant de terreur et de douleur.


"Ai... Aidez moi... Je vous en... prie"


Stoïque, l'homme ne bougeat pas, et regarda le malade s'accrocher à sa cape faiblement avant de chuter et s'effondrer au sol. Les bras croisés, Jizō porta un regard dédaigneux sur l'homme au sol avant de le repousser légèrement du pied pour se dégager le passage.
Visiblement l'environnement était toxique... Ce qu'une légère quinte de toux sembla prouver l'instant suivant cette pensée.

Joignant ses mains devant lui en un mudra, le bonze laissa son chakra couler en lui et murmura quelques mots.


"Fûton, Sanso..."


Instantanément, une bulle d'air se forma autour de sa tête, lui permettant alors de respirer librerment ce qu'il fît avec joie une fois celle ci fermée. Le souffle court après s'être retenu de respirer quelques instants suite à la chute du villageois, l'ancien Kiezan laissait l'air emplir à nouveau ses poumons.

Jetant un regard par dessus son épaule, il remarqua que l'homme qui s'était effondré ne bougeait plus... L'humanité était si faible... Pourquoi tenter de la sauver ? Au fur et à mesure qu'il découvrait le monde, les préceptes de Maskine sonnaient à ses oreilles de plus en plus faux...
S'enfonçant à nouveau dans la fumée, il disparut alors de la ruelle...

***

Des voix le guidaient dans cette mélasse continue qui ne cessait d'entraver sa vue... Cela faisait déjà quelques temps qu'il avait attraper sa faux, encore emmitouflée dans ses bandages, pour s'en servir de guide et ne pas heurter tous les murs qui l'entouraient.

Lorsqu'il débarqua sur les lieux, une silhouette s'en éloignait visiblement en tentant de parler à une autre personne un peu éloignée, tandis que ce qui semblait être un homme se dressait au dessus d'un amas d'objets présentés comme les fumigènes reponsables de ce chaos...

Venant se poster aux cotés du type à crête il lui jeta un regard en coin sans lui adresser le moindre mot avant de s'accroupir et contempler les armes un instant. Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre que certains étaient encore intacts, et que l'idée de s'en approprié ne germe dans son esprit.
Le remarquerait-on dans cette poisse ? Il en doutait mais au pire que risquait il à part un mensonge ?

Alors qu'il commençait à se relever, sa main glissa vers les fumigènes et se saisit de trois d'entre eux qu'il glissa subtilement sous sa cape avant de se retrouver debout.

Toujours emmitouflé sous sa capuche, il ne tourna même pas le regard vers Kenzoku, mais son attention fût attirée par une ombre massive au dessus de lui... Une sorte de bête ailée...


"Ce monde va de travers... Il est peut être temps d'y mettre fin..." murmura-t-il pour lui même avant de se retourner et de prendre la direction d'une nouvelle ruelle pour tenter de s'y engouffrer.

Visiblement, l'ancien Maskine n'avait que faire de sauver ces gens...

*Voilà une idée éclairée, fils...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée Mar 22 Aoû 2017 - 14:32

Peu à peu, chacun s'activait de plus en plus de son côté, faisant valoir son ingéniosité pour essayer de remédier à la situation. Rapidement, l'organisation quelque peu bancale mais efficace des shinobis permit de regagner un semblant de calme parmi les civils qui, toussant de plus belle et se sentant faiblir doucement, continuait l'évacuation sous l’œil attentif des ninjas présents.

Rapidement, la technocrate remarqua que ses sceaux n'étaient en rien suffisant pour évacuer l'intégralité de la fumée présente, mais sa manœuvre libéra une parcelle de terrain à l'air propre. De même, le moine généreux parvint à créer, tant bien que mal, un espace d'air sain où la population commença rapidement à se diriger pour trouver recueil. L'hôpital ayant commencé à dépêcher des troupes, des médecins s'installèrent dans l'endroit et commencèrent à faire de leur mieux, bien que rapidement ils se confrontèrent au problème d'ignorer quel était le poison, ne permettant que d'en soigner un petit peu les effets sans plus...

De son côté, le Ketsueki aux cheveux argentés entendit, alors qu'il sen éloignait, l'enfant tousser comme s'il avait été exposé à la fumée sans que ce ne soit pourtant le cas. Pour le moins étrange, mais lui seule possédait cette information.

Le ninja à l'iroquoise, de son côté, parvint à trouver une personne possédant les connaissances nécessaires pour analyser le fumigène - hélas cette dernière ne fut que en mesure de lui dire qu'il s'agissait d'un fumigène classique de haut niveau curieusement modifié avec cette coque noirâtre qui, vulgairement, semblait n'être qu'un ajout pour rendre la fumée plus opaque et malodorante.

De son côté, le moine nihiliste n'eut aucun mal à dérober trois des fumigènes sans que personne ne le remarque.

Et alors que tout semblait s'arranger pour le mieux, une figure obscure, vêtue d'une cape noire et indistingable à personne dans l'épaisse fumée soupira lourdement avant d'enfoncer sa lame dans le corps du civil tombé sous le joug du poison, terminant dans un inaudible soupire sa misérable existence.

- Quel faible... On ne peut donc compter sur personne.

D'un éclat bref, le corps du défunt s'embrasa jusqu'à ne laisser plus que des cendres et bien que les flammes aient attiré l'attention des plus proches ou dans les cieux, la silhouette noire n'était plus là, continuant de danser à travers le centre ville sans pouvoir être vue ou localisée...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 661
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée Mer 23 Aoû 2017 - 14:25


Kumiko entendit une première voix dans sa radio, elle hocha la tête comme si cela servait à quelque chose. Elle appuya sur le bouton de sa radio en volant en hauteur.

« Très bien Eikõ, il faut réussir à reprendre le dessus sur la situation. Il fait aider les plus faibles à se rendre dans les zones les moins exposées. »

Puis elle entendit alors quelqu'un crier dans la fumée qu'il avait trouvé une bombe. Elle pourrait bien faire quelque chose, mais il y avait tant à faire, c'était à elle d'organiser tout cela.

« Qu'un spécialiste du fuinjutsu scelle les explosifs et les fumigènes, il faut arrêter la propagation. Et merci de prendre les radios ! »

Répondit-elle en criant afin que tout le monde s'en équipe. La situation semblait dégénérer pour ceux qui respiraient dans cette purée de pois, de plus en plus de civils semblaient être toucher par un mal. Il était évident que ce n’était pas de la simple fumée, mais il y avait quoi là-dedans. Elle n'était même pas certaine que ce doit à cause de la fumée, il y avait peut-être un autre facteur. L'idée qu'il y avait d'autres grenades non utilisées encore l'inquiétait. Elle ne connaissait que trop bien la réaction d'un gaz ou d'une substance au contact du feu.

« Il faut se méfier de l'eau dans ses conditions, elle peut-être corrompue par contact à cette fumée et la substance qui provoque le mal. Il faudrait la purifier ou la filtrer. Et promis, j'irais faire une bise aux moines quand ça sera possible calme ! »

Dit alors la Saibogu dans la radio en réponse à Mareo avec une légère pointe d'humour malgré la situation.

« Il fait être conscient que des ennemis potentiels peuvent se trouver dans la zone, il faut donc protéger la tente médicale. Un grand rassemblement est une cible de choix. »

Dit alors la jeune femme dans la radio par la suite. La concentration de la fumée ne permettait pas une absorption efficace. Elle ragea alors face à la situation, il fallait faire quelque chose de mieux que cela.

« A tous ceux à l'écoute, il me faut des utilisateurs de vent pour concentrer la fumée à un endroit. Les utilisateurs de sables ou de terre d'enterrer les fumigènes ou les bombes profondément dans la terre ou les enfermer. Ceux qui manient le feu quand les objets sont enfermés solidement vous pouvez tout faire sauter mais pas avant ! Ne me faites pas sauter la ville ! »

Kumiko avait réussi tant bien que mal à libérer une partie de la cours de la fumée, mais elle savait que cela n'allait pas durée bien longtemps. Elle fut bien incapable de voir l'homme qui rendit en cendres le civil, mais elle put voir distinctement l'éclat lumineux de la flamme, tel un papillon brûlant à une torche. Elle devait retourner dans la fumée, et il n’était pas question qu’elle y retourna sans protection. Elle espérait que sa solution puisse suffire, et il y avait de grandes chances. Elle ouvrit un parchemin où se trouvait un sceau de fuinjutsu, et en posant la main dessus dans un petit nuage apparut alors un masque à gaz des plus performant ! Il filtrait normalement les particules, les gaz et autres joyeusetés dans l’air, afin de ne faire passer que de l’oxygène respirable. Cela pouvait avoir une protection optimale pendant deux heures avant de commencer à s’estomper. Elle pouvait encore faire fonctionner son micro, même si la qualité serait moins évidemment. Elle mit le masque et s’assura du bon fonctionnement. Elle ne pourrait aider les autres personnes, car le masque fonctionnait à l’aide de sceaux qu’une Saibogu saurait manipuler malheureusement.

Avec son disque volant, Kumiko fonça au milieu de la fumée empoisonnée. Elle se dirigea là où elle avait vu la flamme, et elle ne put constater qu’un tas de cendre. Elle ne savait pas trop ce qui venait de se passer, mais c’était sans doute un Homme, qui était là. Elle était une spécialiste du repérage, alors elle devait repérer ou au moins pouvoir discerner le chakra qui venait tout juste d’agir. Elle forma un sceau d’une main en fermant les yeux afin de bien se concentrer juste en face du tas de cendre. Elle devait ressentir le chakra qui venait juste de réduire en cendres le pauvre homme. Il allait falloir que les jeunes genins réussissent à s’en sortir tout seul pendant un instant. La taque allait pouvoir commencer par la suite …


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 46
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée Sam 26 Aoû 2017 - 20:04



La formation de l’académie n’avais jamais préparé les Genin à une telle situation et même s’il en bavait à simplement tousser comme un animal sur le point de se faire euthanasier, Ken affichait un sourire des plus satisfaisante en voyant la volute de fumée s’élever dans le ciel. C’était le feu vert qu’il attendait. Si l’autre était parti chercher de l’aide, il ne resterait assurément pas ici, à prier pour qu’un dieu imaginaire vienne en aide. Il devait réagir.

- Oh, keuf keuf… merde, s’ils pensent, keuf keuf… s’amuser sans moi !

Tout en se relevant de tout son long, le ninja à l’iroquoise se dit qu’il n’avait plus rien à faire et qu’il ne laisserait pas n’importe qui lui voler son titre de pyromane. Oh ca non !

Fatiguer, la douleur se répandait dans son organisme et l’instinct de survie s’empara de lui.

- KATON ! DRAGON’S BREATH !

Concentrant une grande partie de son chakra dans son estomac, Kenzoku espérait emporter toute fumée aspirer pour la bruler, recrachant le tout jusqu’à se sentir mieux. Est-ce que s’était simplement le fait d’utiliser des flammes ou est-ce que le tout avait fonctionné ? Il n’en avait aucune idée, mais il ne pouvait pas rester immobile.

- KATON ! Wings of Icare !

Une paire d’aile enflammé enrobèrent notre punk qui d’un bond, rejoignit les cieux avec l’intention de gagner de la visibilité, ce n’est qu’à ce moment qu’il remarqua l’un des points centrale dans la tempête. En son centre, une zone avait déjà été sécurisée et avant de faire quoi que ce soit d’autre, Ken devait s’y rendre.

Le chemin ne fut pas trop long, à peine quelques dizaine de seconde grâce à ses membre de flammes. Une fois le pied mis à terre, un duo de ninja médical s’avancèrent vers lui, expliquant la situation alors que l’inspection commençait. On lui injecta quelque chose dans le bras en lui expliquant que cela diminuerait les effets du poison, mais qu’il ne devrait pas trop s’exciter pour l’instant. On lui confia également une radio qu’il installa rapidement avant de comprendre qu’il devrait rester ici, protéger cette zone d’un certain homme en noir, aperçu par quelques ninjas, il avait été vu en train de pourfendre un innocent. S’était donc ça, la colonne de flamme qu’il avait vue…

Acceptant de garder un œil sur la zone pour le moment, il permettait également à ceux en meilleur condition de partir, que ce soit pour agrandir la zone ou autre. Dans son cas, il se sentait impuissant. Il n’espérait qu’une chose et s’était que cet homme en noir se présente officiellement. Il pourrait ainsi voir lequel des deux avait la meilleure flamme.

- May Kenzoku au rapport, pardon les gars, je viens de me connecter, je suis dans la zone sécurisé prêt du magasin de ramen, qu’est-ce que je peux faire pour aider ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 164
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée Dim 27 Aoû 2017 - 14:17

Avant-Propos:
 

La panique. Je me connaissais, j’avais toujours du mal à gérer ces situations qui sont stressantes. Tu parles d’un caractère efficace pour un apprenti médecin… En temps normal, dans ce genre de situation, j’aurais tout fait pour fuir et m’enfermer dans un placard afin d’allumer un bédo et enfin me calmer. C’était toujours comme ça quand ça arrivait, j’avais beau me présenter comme quelqu’un de confiant face à la vie. Mais quand la situation se montrait incapable d’être résolue, j’étais un incapable… Mais pas là. Je savais que je pouvais sauver ces vies si jamais je me dépêchais, en traversant ce nuage nocif. C’était tellement risqué, mais je doutais bien que l’adrénaline coulant dans mes veines était ce qui me faisait avancer, et pas un quelconque courage que je posséderai…

Le bâtiment était en vue, enfin, alors que je souriais désespérément de cette vision que j’espérais ne pas se changer en mirage. La zone restait à la limite du nuage toxique, donc normalement cela ne risquait pas d’atteindre ceux habitant à l’intérieur. Mais j’allais sans doute devoir passer en décontamination, ça c’était certain. Aussi vite après avoir passé la porte, j’expliquai mon cas en leur donnant rapidement le parchemin renfermant le gaz. Apparemment, ils étaient beaucoup trop occupés à rapatrier les victimes pour essayer de rapporter un échantillon, heureusement, mon acte n’était pas inutile.


« - Maintenant, allez aider les médecins !
- M-m-mais je ne… Je ne suis pas ha-
- Dépêchez-vous ! A l’heure actuelle, on a besoin de tous les bras possible ! »

Déglutissant bruyamment, j’acquiesçais rapidement avant de rejoindre l’attroupement de médecins qui couraient dans tous les sens afin de traiter les différents rapatries. Il y avait certes ceux ayant respiré du gaz toxique qu’il fallait stabiliser, mais la panique avait également causé pas mal de blessures superficielles pour les victimes trop lente à échapper la foule en panique. Sachant pertinemment que je ne pourrais pas aider les contaminé, mon manque d’expérience dans ces domaines me faisant cruellement défaut, je me précipitai vers les seconds cas. Appliquer des bandages, faire des attèles, nettoyer des plaies et donner des antidouleurs, ça je pouvais. Pourtant, je haïssais le fait d’entendre toutes ces toux autour, les gens étant paralysés à cracher leurs poumons. Je ne pouvais m’empêcher de chercher à savoir ce qu’il se passait…

« - … Tout va bien se passer, tout va bien se passer… »

Je répétais ceci au patient, mais sans aucun doute à moi-même aussi. Me mordant les lèvres de ma médiocrité, je me ressaisis afin de passer de patient à patient afin d’effectuer le même schéma : ausculter, soigner du mieux que possible, et les interroger sur ce qu’ils avaient vu ou entendu. Le moindre indice pouvait être utile pour trouver d’où venait cette fumée, ainsi que de comment contrer les effets du gaz. Ils me disent tous à peu près le même témoignage, comme quoi ils ont soudainement ressenti une toux intense. Le plus étrange cependant était que certains affirmaient ne pas se trouver près de l’épaisse fumée noire. Le gaz était-il aussi volatile ? Non, le principe d’un empoisonnement par fumée nocif était qu’il fallait s’y baigner dedans. Pour qu’ils soient affectés sans s’y être enfoncés, le gaz aurait du être-

« - … Invisible ! »

Ce cri avait eu le don d’attirer l’attention de tout le monde sur moi, alors que je me tenais au milieu des blessés, debout et complètement surpris. C’était ça, la fumée n’était qu’une diversion afin de nous faire oublier la vraie menace qui restait dans l’air ! Avant que je ne me ridiculise plus que ça, je sortis de ma stupeur et cherchait l’un des médecins qualifiés les plus proche. Heureusement, je me trouvais celui qui était affecté à la radio pour communiquer avec ceux sur le terrain. L’attrapant du bras, je le secouai, me moquant des formes pour lui transmettre mes conclusions.

« - Sensei ! Plusieurs des malades m’ont informé qu’ils ne se trouvaient pas dans la fumée avant de se mettre à tousser. C’est un leurre : le vrai gaz est invisible et super volatile dans l’air ! On doit prévenir tous ceux dehors que se débarrasser de la fumée ne servirait à rien et de s’isoler de l’air ambiant ! »

J’espérais qu’il accepte de transférer l’information avant qu’il ne soit trop tard.

Résumé des actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 311
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée Lun 28 Aoû 2017 - 12:47

Le Kiezan put voir l'arrivée des premiers médecins dont quelques shinobis spécialisé dans ce domaine occupé à faire entrer des civils en zone neutre, il fut interpellé par l'un des hommes de science. Il était plutôt fin et grand, portant une blouse typique des médecins de Sunagakure no Sato et un regard riche en expérience et avertit se posa sur le moine:

Bonne initiative, jeune homme venez trente secondes que je vous prémunisse contre les effets néfastes de cette attaque chimique.

Sans hésiter Mareo vint à la rencontre de l'homme de science pour être traité et d'un regard le remercia. À l'intérieur de la zone de nombreux civils s'agglutinait pour être pris en charge par les équipes médicales dépêchées sur place. Bien sûr le genin n'avait pas ignoré l'appel radio de la chuunin Kumiko qui demandait un spécialiste fuinjutsu rapidement dans le but de sceller les explosifs et fumigènes encore inactifs. Cependant, il ne pouvait décemment pas laisser l'hôpital de fortune sans protection. En l'absence d'autres collègues non affairés à la prise en charge des victimes, il était coincé ici sans possibilité d'intervenir. Il sourit face aux traits d'humour de Kumiko promettant de le biser pour son utilisation singulière du fuinjutsu.

L'impuissance du genin face aux événements se déroulant se faisait croissante, surtout lorsqu'il entendit un genre de déflagration et vit se refléter sur quelques bâtiments une lumière aux couleurs chaudes. Suite à cet événement surprenant Mareo comprit qu'il se passait quelque chose d'important lorsqu'il entendit plusieurs civils paniqués encore plus que de coutume. Cela aurait pu être un sunajin utilisant le katon pour tenter quelque chose contre la fumée ou bien les engins explosifs, mais si les civils venants tout droit de la place s'affolait ainsi cela devait être bien différent. Une menace guettait dans les rues de Suna à n'en pas douter...

À l'arrivée de plusieurs sunajins venant se faire traiter pour les effets de l'attaque empoisonnée, car Mareo était résolu à penser que ceci était bien une attaque contre Suna même si bien sûr les motifs lui étaient à l'heure actuelle encore inconnus. Lorsqu'il vit donc ses collègues sur place, il sut qu'il était temps pour lui d'agir différemment une fois traité ceux-là protègerait le camp médical:

--- Mareo au rapport, je quitte la zone médicale et la laisse entre de bonne main. Je m'en vais sceller une partie de ces engins fumigènes et explosifs, que l'un de vous m'indique les coordonnées précises de leurs localisations. ---

Le moine du temple de Maskine n'eut pas à attendre bien longtemps pour recevoir une réponse par radio interposé. À peine eut-il le temps de se rendre au niveau de la place qu'un shinobi de Suna lui indiqua où le retrouvé pour obtenir l'information. Ni une ni deux le bald boy se dirigea vers le lieu de rendez-vous:

Bien je suis Mareo genin de Suna, expliquez-moi où sont posés ses fumigènes, demanda le petit moine au sunajin ?

En face de lui un chuunin d'une trentaine d'année l'air grave tenait une carte du quartier du centre-ville sur laquelle était répertorié au feutre d'innombrables croix représentant l'emplacement des fumigènes jusqu'alors détectés.

Tant que ça ?! Très bien, je me mets au travail des maintenant, annonça le genin pour son supérieur.

Dans les longues minutes qui suivirent Mareo se déplaça au plus près du sol un tissu accroché autour du cou couvrant son nez et sa bouche pour éviter de respirer quelques émanations néfastes. Quand bien même ses actions étaient risquées pour son corps et sa vie, Mareo se devait de mettre ses qualités au service du pays du vent qui l'avait accueilli avec tant de bonté...

C'est à coup de sceaux répétés que petit à petit Mareo scellait un à un les différents engins à l'intérieur de parchemin encré de son chakra. L'effort était important au vu de la quantité de petits instruments de propagation de la fumée, mais le corps et l'esprit du Kiezan était bien entraîné et lorsqu'il eut fini d'enfermer toutes les croix notées sur sa carte. Il confia l'ensemble des explosifs à son supérieur chuunin, puis se dirigea rapidement vers la zone assainit qu'il avait créé précédemment tout en rapportant ses actions de manière radiophonique:

--- Mareo au rapport, j'ai terminé le scellement des fumigènes inactifs détectés dans le secteur. Je retourne au camp médical, quelqu'un aurait une explication concernant ces flammes repérées dans la fumée il y a plusieurs minutes ? ---

Fatigué, mais entier Mareo arriva au camp et s'adossa contre un muret pour respirer le bon air de la zone...

Etat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 372
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée Mer 30 Aoû 2017 - 17:45



Spoiler:
 

Ether voulait se rendre davantage utile, et ce n’était pas en restant plantée sur place à contenir une partie de ce gaz au sein d’une bulle d’air que ça serait le cas. A ses yeux, elle ne faisait que contenir une maigre portion, elle devait faire plus ; enfermer davantage de gaz. La jeune femme avait vu un groupe de ninjas se diriger vers le port, ils maîtrisaient sûrement la situation, après tout, c’était leur travail. Un autre, celui qui avait lancé des ordres tout en continuant de courir avait disparu. En tant que civil, elle ne pouvait faire que de son mieux, tout en essayant de ne pas rester dans leurs pattes pour ne pas les gêner. Après avoir passé un certain temps à contenir une certain quantité du gaz, elle s’appliqua à chercher un conteneur, n’importe quoi capable de conserver correctement cette chose. Après s’être promené avec sa bulle, elle finit par trouver une sorte de grosse jarre dans laquelle elle fit entrer la bulle. Ce n’est qu’une fois après avoir bouché le seul orifice de l’amphore, tout en s’assurant que rien ne filtrerait ailleurs, qu’elle cessa la bulle. Après avoir gravé à l’aide d’une pierre « gaz » dessus, elle l’avait confié à des autorités compétentes (comprendre des shinobis du coin quoi), qui avait demandé ce qu’ils pouvaient bien en foutre. Ce à quoi elle avait répondu « J’sais pas, t’as qu’à brancher l’barbecue d’ssus ! ». Où pouvait-elle bien se rendre pour aider sans embêter ?

Toujours avec sa bulle d’air autour de la tête pour respirer correctement, elle grimpa en hauteur pour se déplacer plus rapidement, direction une autre partie du centre-ville totalement prise sous le gaz. Là, elle pourrait sûrement faire quelque chose ! La Gogyou cherchait du regard quiconque susceptible d’être un ninja de Suna. Ce n’était pas compliqué en soi, il y en avait partout, tous afférés à faire de leur mieux pour sauver les civils et contenir la fumée. Certains parlaient même de bombes. Oh, ça c’est ennuyant. Quoique, si ça fait des BOUM comme lorsqu’elle s’amusait avec Kenzoku, ça serait marrant ! Mais vu la mine grave qu’ils affichaient tous, pas sûr que ça soit si drôle que ça. La demoiselle voulut venir à leur rencontre pour demander si elle pouvait les aider, mais eut sa réponse lorsqu’elle entendit crier une kunoichi, demandant à ce que les utilisateurs de vent concentrent la fumée à un endroit. Ça elle en était capable, elle l’avait fait plus tôt ! Malgré sa bulle protectrice, Ether n’était pas « bien ». En tant qu’élémentaire d’air, elle ressentait les changements dans son élément, et toute cette fumée, cette « odeur » désagréable la mettait étrangement mal à l’aise, comme lors de sa visite à Ame no kuni, l’air y était irrespirable. Il y avait quelque chose de pas naturel mais il était hors de question de prendre le risque de s’empoisonner en ôtant sa bulle.

Ether se rapprocha des shinobis, leur fit un bref salut tout en jetant un
« j’peux aider » à la volée, puis s’installa dans la fumée. Comme lors de son premier essai, elle expira doucement, esquissa quelques gestes ressemblant à du taïchi avec ses bras, et une sphère d’air apparut, grossissant à vue d’œil à mesure qu’elle absorbait de la fumée. La nomade faisait de son mieux, mais elle n’était pas non plus un aspirateur et ne pouvait pas tout récupérer, à moins de faire plusieurs sphères. Mais n’ayant jamais tenté le coup à une aussi grande échelle, il était fort probable que la première disparaisse pour en faire apparaître une autre, et tout ça n’aurait servi à rien. En attendant, Ether espérait rendre service en récupérant la fumée et de l’air au passage. Si elle embêtait, pas de soucis, elle partirait tout de suite se rendre utile ailleurs, tant qu’elle aidait quelqu’un, c’était le principal !

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://llythium-art.deviantart.com/
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 27
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée Jeu 31 Aoû 2017 - 15:48


PART 1.

Eikõ hocha la tête, sans plus de prétention. La jeune femme lui donnait un ordre à la odeur de ses capacités encore maigre... Le job d'un Gennin lambda face à une attaque de ce type; la protection des civils.
Ainsi, à peine l'ordre fut-il énoncé par celle qui devint alors sa supérieur, l'argenté se mis en route pour trouver des blessés à mettre à l'abris. Notamment, l'un de ses objectifs lui revint en tête, quitte à être là... A inspirer cette vapeur nocive, autant en profiter pour tenter de se mettre quelques rondelles dans les poches en rapportant l'enfant à ses parents... Ou plutôt, les parents à leur enfant.
Surtout que celui-ci avait semblait plutôt malade, songea-t-il tout en soulevant un passant plutôt âgé du sol pour l'emmener jusqu'à la zone médicale établis un peu plus loin. C'est en arrivant là-bas qu'il se trouva face à ce qui semblait être un médecin à qui il parla rapidement. « Celui-ci est plutôt âgé, c'est peut-être problématique... J'y retou... » Commença-t-il avant d'être brusquement coupé. L'individu hurla, comme pris d'une folie divine. Invisible ? L’albâtre tiqua, l'enfant était malade et toussait à l'extérieur de la fumée. Il parlait d'un poison.

La dimension de ce problème changea rapidement pour Eikõ et ses jambes en tremblèrent. Cela passait d'un éventuel feu avec explosion à un attentat. L'adolescent toussa, ne daignant pas retourner dans les flammes dans un premier temps, avant de se rentre compte qu'en bon dernier son état semblait être "moins pire". Eikõ se contenta donc dans un premier temps de zooner méticuleusement dans la zone autours du camp improvisé de médecin, ramassant par-ci et par-là des passants et civils devenus trop faible pour se déplacer.

En ramassant quelques civils, plusieurs lui firent part d'hallucination. "Des étincelles dans le noire." qu'ils disent. Eikõ ne s'y intéresse alors pas plus que ça. Pour se couvrir le nez et combattre l'opacité de la fumée, celui-ci fait des raids uniformes. C'est à dire qu'il part tout droit et retourne sur ses pas après avoir trouvé un civil, pour ça... il fixe le sol. Sans qu'il n'en tire de conclusion, celui-ci constate deux ou trois fois la présence de "cendres" sur le sol.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 66
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée Ven 1 Sep 2017 - 16:06

Ses doigts s'insinuèrent avec peine sous la plaque d'égout, et dans un mouvement prompt, la silhouette noire du renégat s'engouffra dans l'ouverture après avoir rejeté la plaque sur le coté. Se réceptionnant au sol avec agilité, une main venant s'ajouter aux appuis de ses pieds, le prêtre prit un instant pour respirer alors que sa bulle d'air finissait par se délité ayant atteint son seuil critique.

Redressant son regard dans la pénombre du systême d'évacuation des eaux du village, le shinobi se retrouva finalement dans un endroit bien plus vivable que celui qu'il venait de quitter. Son attention se porta alors vers l'iris de lumière désormais au dessus de lui où il pouvait encore discerner la fumée se propageant encore dans les ruelles. Comme il l'avait supposé en tombant ici, le fumigène semblait moins dense que l'air, et l'arrivée soudaine d'une nouvelle source d'air sain empêchait cette dernière de chuter dans les canalisations. Au moins pourrait il se mouvoir sans avoir à se soucier de la zizanie extérieure.

Prenant le temps de reprendre ses forces, l'homme se mit alors en tailleur, apposant finalement ses deux mains paume contre paume devant lui.
Ainsi l'homme se mit à psalmodier des paroles inintelligible pour beaucoup, le tout ressemblant plus à une sorte de bourdonement bas et grave. Petit à petit, une sorte d'aura blanche sembla se matérialisé autour de lui, témoignage fugace de la deformation de la Prière de Renaissance de l'ordre Maskine...
Cette aura semblait instable et versatile, et parfois elle semblait perdre de son éclat lumineux, comme corrompue par une force sombre...

Mais l'effet n'en était pas moins là, le bonze récupérait bien plus vite qu'une personne normale dans cet état, laissant sa foi vascillante être le purificateur de son organisme empoisonné.
Il resta ainsi une bonne dizaine de minutes, dans l'immobilisme le plus total, yeux clos et murmure incessant.

Lorsque finalement il rouvrit les yeux, ces derniers n'étaient plus qu'orbites noires, et l'aura autrefois étincellante ne ressemblait désormais plus qu'à une ombre lugubre... Celle ci commença alors à disparaitre et les yeux de Jizō reprirent alors leur teinte habituelle.

Se redressant, il épouseta rapidement ses affaires et remis sa faux dans son dos avant de se tourner vers le tunnel sombre qui s'étendait devant lui... Sa perception s'acclimatait peu à peu à l'obscurité mais pourtant un problème se présentait à lui une nouvelle fois...

Il n'avait aucune idée de la direction à prendre... Un choix qui aurait pu être ardu s'il n'avait pas cru déceller un mouvement un peu plus loin. Une silhouette sombre s'engouffrant dans un tunnel perpendiculaire.

Un sourire mesquin s'afficha sur son visage. Voilà un rôle qu'il appréciait... Celui du prédateur...

Partant au pas de course, il se mit en chasse.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée Lun 4 Sep 2017 - 1:44

Chacun de son côté s'efforçait au mieux de contenir la peste qui gagnait le centre-ville. Qu'il s'agisse d'absorber ou sceller les fumigènes, un succès certain fut rentré car doucement, l'air devenait de plus en plus translucide, hélas cela ne résolvait en rien le problème : certains l'avaient compris tandis que l'information se propageait doucement dans le village. Ce n'était pas le gaz qui était empoisonné mais quelque chose d'autre, et le nuage de fumée servait littéralement de distraction. Un stratagème soigneusement réussi visiblement, étant donné que Suna entier ou presque commençait déjà à tousser, sinon faiblir plus encore.

Devant les cieux plus clairs, tous purent enfin voir les cendres restantes là où le premier était tombé. S'il était possible de récupérer ne serait-ce que des brides de Chakra des cendres humaines laissées là pour être, traquer le propriétaire ne fut pas si simple. De plus, il y avait quelque chose de presque étrange. Si la position des cendres laissait deviner qu'elles appartenaient au vieillard, il n'y avait rien d'aura mortelle ou autre qui puisse penser à une mort. Et si la Saibogu s'efforçait de son mieux, elle devait faire face à la réalité : c'était comme si quelque chose avait supprimé le Chakra, et ces dernières brides s'envolèrent avant qu'elle n'arrive à quoi que ce soit sinon avoir une vague idée de la localisation du propriétaire : dans Suna, vers les portes du village.

Cependant, une question restait non résolue. D'où pouvait provenir l'empoisonnement de l'air si ce n'était guère la fumée qui était le poison ? Malgré les efforts médicaux, l'attaque continuait de se propager encore et encore. Ce n'est que quand le pyromane utilisa de sa flamme et que tous se turent qu'ils l'entendirent. Distinct. Sauvage. Un petit "clac clac clac clac" mécanique tout juste perceptible, rapidement étouffé par le bruit qui reprenait de plus belle. Pourtant, quelque chose différait. Tous, même les plus protégés, sentaient les effets du poison croître en eux brutalement. Comme si avoir supprimé la fumée rendait le tout plus dangereux... Ou était-ce le fait que dans la fumée, l'air semblait plus frais et lourd qu'il ne l'est réellement ?

*****

Dans les égouts, le nihiliste continua sa course derrière la figure mystérieuse. Était-ce seulement une trouvaille de chance que de comprendre que c'était ici qu'ils se cachaient ? Certainement. Cependant, il fut interrompu dans sa course, ses deux bras et ses deux jambes pris dans du sable, étirant son corps en forme de croix. Calmement, un homme s'approcha de lui, couvert d'un important masque. Une seule chose frappait dans son allure générale, outre sa tenue : sa jeunesse. Il semblait terriblement jeune, adolescent tout au mieux.

Inconnu

« Oh... Ce n'est que toi. »

Il planta un de ses deux pieds dans le sol et fit un tour sur soi-même, avant de s'approcher, l'air intrigué, du moine obscur.

« Tu n'es pas comme les autres, non ? Tu n'as pas aidé. Tu as volé. »

Quelque chose dans le ton de sa voix était moqueur et réellement enfantin.

« Pourquoi me pourchasser alors ? Si tu te joignais à nous plutôt ? »

Il éclata de rire avant de s'arrêter brusquement.

« Tu pourrais toujours faire tout ce que tu veux. »

Il se tût un instant pour réfléchir, puis se retourna brusquement et s'éloigna en dansotant dans les égouts.

« Je te laisse choisir, mais si tu sabotes Suna pour nous... Nous le saurons. »

Il éclata d'un rire cristallin une fois de plus avant de partir, et ce n'est que quand ses pas ne se faisaient plus entendre que la prison de sable libéra le moine, seul avec ses réflexions.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 661
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée Lun 4 Sep 2017 - 12:30

L’attaque était suffisamment grave et complexe avec une très bonne préparation pour que cela s’avère être très importante. Elle ne pouvait imaginer tous les tenants et les aboutissants de cette affaire, mais il était certains qu’après avoir investi tant, ceux qui avaient fait cela s’attendaient à de grandes rétributions quelles que cela puisse être. Elle ne préférait pas faire paniquer les autres genins sur place, ce n’était pas le moment de gérer ce genre de cas en pareille crise. Elle espérait bien qu'ils ne soient que trop obsédés par la situation pour réfléchir de trop.

Kumiko ouvrit en grand les yeux alors qu’elle remarqua une technique de feu. Elle retint alors son souffle, mais visiblement toute la ville n’explosa pas, ce qui était une bonne nouvelle. Ce n’était pas comme si elle avait demandé de ne pas faire de techniques de feu ! Elle soupira légèrement plutôt rassurée d’être toujours en vie. Au moins, elle pouvait écarter le gaz, sinon il aurait explosé. Cela devait être un poison, et elle espérait bien que son masque puisse être suffisant pour la protéger. Les médecins semblaient ne pas réussir à lutter contre ce dernier de ce qu’elle entendait dans la radio. Le poison devait être identifié en premier avant à pouvoir l'éradiquer. C'était dans ces moments-là que Kioshi lui manquait, peut-être aurait-il réussi à extraire le poison ? Cependant, le poison continuait à se répandre partout dans la ville, cela allait devenir très difficile à se dépêtrer de cette situation.

« Il faut identifier d'où provient le poison, l'identifier et organiser les soins. Il faut sécuriser les habitants et reprendre le contrôle sur la situation avant tout. »

Dit alors par la radio dans un drôle de son à cause de son masque à gaz par la radio à Kenzoku. Les ordres n’étaient pas extrêmement précis, car elle ne connaissait pas la situation réelle dans les moindres détails. Elle devait compter sur des prises d’initiatives des genins. On n’allait pas toujours les prendre par la main, la crise était suffisamment grave pour être un minimum autonome. Elle gardait un grand calme quant à elle, la rouquine avait vécu des batailles très dangereuses, et elle savait qu’avoir peur et perdre ses moyens n’étaient pas le meilleur moyen.

« Bon, vous avez entendu, la fumée ne sert à rien, le poison doit être volatil et … »

Kumiko ressentit un léger vertige, et elle se doutait bien que le poison dût en être à l'origine, à moins que ce ne soit sa maladie ? Ce n’était vraiment pas le moment, alors elle reprit sa communication radio.

« Le poison est bien volatil dans l'air, il se peut qu'il passe au travers de la peau ou la moindre blessure pour intégrer l'organisme. »

La rouquine n’était pas médecin, mais le fait que son masque à gaz ne serve à rien était tout de même surprenant, c’était la seule explication qui lui restait. Elle le retira alors en toussant fortement, elle ne devait pas rester ici. Elle avait une autre traque à faire, mais seule et dans son état, c'était risqué. Dans d'autres circonstances, elle n'aurait pas hésité, mais il fallait absolument arrêter cet homme, et les autres également. Un homme seul n’aurait jamais pu installer à la barbe de tous autant d’objets explosifs et dangereux.

« Je me lance à la poursuite d’un suspect dangereux, un civil vient d’être tué. Il se dirige vers les portes de la ville, il me faut au moins un volontaire avec moi. »

Demanda alors par la radio en indiquant sa direction, mais ce n’était pas pour cela qu’elle allait attendre bien gentiment. Elle remarqua alors une jeune femme apparemment capable de manier le vent, elle se rapprocha d’elle rapidement.

« Toute la ville risque d'être touchée par un poison qui se trouve dans l'air, Si, tu en es capable, il faudrait créer un immense vent capable de pousser tout cela le plus loin possible vers des zones inhabitées. Je sais que c'est une technique extrêmement puissante que je te demande et je ne sais pas si tu en es capable, alors fais de ton mieux. Le poison est invisible, la fumée n’a pas de rapport. Plus il y aura de vent, plus le poison sera affaibli et les effets également. »

Dit alors Kumiko à Ether, afin de lui résumer la situation. Elle ne connaissait pas cette jeune femme, mais il fallait espérer qu’elle en soit capable au moins partiellement. Créer un immense vent trop faible risquait d’empoissonner encore plus la ville, mais quoi faire d’autres dans une attaque pareille ?! Heureusement, grâce aux efforts de chacun, la fumée disparaissait laissant place uniquement au poison. Ils avaient au moins récupéré de la vision si ce n'était pas le contrôle de toute la ville. L’utilisation de cartouche de gaz lui fit penser aux Saibogu, mais également aux Sabakyô, tandis que les cendres, c’était assez évident. C’était tout de même un drôle de mélange tout cela.

Kumiko se dépêcha de monter sur les toits en espérant que cela puisse la laisser loin du poison. Ce genre de substances devait sans doute se diriger vers le sol non ? Elle devait se dépêcher alors de suivre cette maigre piste, les portes de la ville. Pourquoi là-bas ? Qu'est-ce qu'il pût bien se tramer à la fin ? Elle sautait de toit en toit en essayant de scanner toute la zone afin de localiser cet homme. Il allait devoir répondre à quelques questions, on n’essayait pas de s’attaquer à toute une ville ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 311
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée Mar 12 Sep 2017 - 20:52

Fiou.. la fumée opaque qui donnait tant de mal aux sunajins comme Mareo occupés à en débarrasser leur village avait enfin disparu, était-il venu à bout de cette partie de l'attaque terroriste contre Suna ? Le moine en doutait très fortement en regardant à l'extérieur du campement médical, il pouvait apprécier le flot de victime qui affluait encore la gorge irritée et les membres chancelants les tenants à peine debout. Lui-même malgré le traitement administré par le médecin de tout à l'heure se sentait de nouveau prit au niveau de la gorge et la toux reprit de plus belle. Malgré tout toujours attentifs aux ordres radiophoniques reçus Mareo entendait difficilement, mais comprenait la voix de Kumiko dans son oreillette. Elle pressait chacun à faire de son mieux, donnant des directives comme elle le pouvait à vrai dire malgré une organisation de surface l'on sentait une certaine forme de désordre dans toute cette histoire.

Le moine réfléchit un peu à la situation, hormis Kumiko et quelques chuunins croisées par-ci par là aucun autre gradé disons d'envergure n'était venu prendre en main la situation. Si ce n'est les renforts médicales, rien n'était venu du palais. Aucune information complémentaire concernant les nombreuses secousses ressentis de temps en temps. Cette agitation que l'on pouvait voir sur les remparts de loin à quoi était-elle dût ? Ici un bon nombre de genins et seulement quelques chuunins qui visiblement étaient plus présents par hasard que pour d'autres raisons. La situation était compliquée, mais cela serait assez si personne ne devait venir à leur aide et bien il allait falloir se débrouiller seul..

La cause de l'empoisonnement n'était donc pas la fumée dont ils s'étaient débarrassés, le poison devient bien être dans l'air pour atteindre tout le monde de cette façon. Et bien qu'il entende la demande de volontaire de la rouquine dans son oreillette lui avait choisi son cheval de bataille, il trouverait la source de ce poison. Tandis qu'une autre attaque par le feu venait sans doute d'être perpétré, un silence s'était établi quelques instants juste assez pour permettre à Mareo d'entendre brièvement un son mécanique « Clac. Clac. Clac. »...
D'où pouvait bien provenir ce son caractéristique, c'est la question que se posait le moine tout en cherchant du regard une source potentielle. Sans doute une maison face au campement, un voisin direct de Mareo qui vivait dans cette même rue dans ce cas.

Toujours dans ses pensées, mais loin d'être inattentif à ce qui se passait au tour un jeune genin semblait faire de son mieux pour aider dans le camp tandis qu'une jeune femme à l'extérieur se battait contre le poison avec des techniques fûton. Elle semblait occupé avec des consignes que lui donnaient Kumiko cependant, le premier lui fait des allers-retours pour transporter des civils trop affectés pour venir se faire soigner:

Camarade, oui toi. Tu as entendu ça ? Je crois que ça vient de ce pâté de maison, un mécanisme avec un tel bruit c'est suspect en de telles circonstances. M'aiderais-tu à le trouver ? Nous devons trouver s'il est la source de ce poison.

Sans même attendre une réponse, Mareo quitta la zone médicale pour se diriger en direction des maisons en question et instinctivement se dirigea vers la plus calme. Elle ne semblait pas être habité par personne les quelques-autres autour regroupaient visiblement des familles touchées par le poison. C'est donc au son que le bald boy se dirigeait à l'intérieur de cette demeure bien trop calme pour être nette...

--- Mareo au rapport, je suis la piste d'un engin mécanique aux abords du campement médical. J'espère y trouver la source de diffusion du poison. ---

Etat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée

Revenir en haut Aller en bas
 

Tempête de Sable 1.1 - Ecran de fumée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Centre-Ville-