N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 À la recherche du temps perdu - [Jisetsu Asuka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 6
Rang : C

Message(#) Sujet: À la recherche du temps perdu - [Jisetsu Asuka] Ven 11 Aoû 2017 - 14:58

« Le seul véritable voyage, le seul bain de jouvence, ce ne serait pas d’aller vers de nouveaux paysages, mais d’avoir d’autres yeux. »
- Marcel Proust


C’est toujours très bref, mais la sensation qui suit est interminable. Ren venait d’ouvrir les yeux et l’espace d’un frisson, son cerveau avait dû remettre en place ses idées pour qu’il puisse situer dans quel lit il se trouvait. Un changement géographique comme celui-ci était une expérience complètement nouvelle pour lui. Il était arrivé au tout jeune village caché de Iwa la vieille, après avoir voyagé quelques mois à travers le pays avec celui qui lui avait révélé sa nouvelle identité. Voir se mettre en place une telle organisation de personnes au même endroit était complètement nouveau pour lui, l’auberge où il avait grandi étant assez éloigné de la petite bourgade la plus proche, n’étant pas très apprécié de ses habitants du fait des mœurs légères qui y régnaient. Il se retrouvait ainsi au milieu de ninjas qui avaient combattu pour l’affirmation de leur liberté et se retrouvaient tous lancés en cœur dans la formation d’un nouveau système. Imaginer quelque chose de plus différent de la vie qu’il avait eue jusque lors était difficilement concevable.

La confusion qui suivait son réveil étant progressivement en train de s’estomper, un sentiment d’excitation pris rapidement sa place. Ren décida de se lever, bien que le soleil était à peine apparu, il ne pouvait plus tenir en place à l’idée de toutes les choses qu’il avait à découvrir. Le jeune garçon de treize ans avait rapidement pris conscience de la multitude d’aventures que ce monde pouvait maintenant lui offrir, et il avait décidé qu’il était bien temps de rattraper tout ce retard sur son ignorance de ce que représentait le fait d’être un ninja, mais avant tout d’être un Jisetsu. En refermant la porte de ce qui allait être son lieu de vie pour les années à venir, il tenta de remettre en place tout ce que le Jisetsu qui l’avait accompagné jusqu’ici lui avait expliqué à propos de ce clan qui était en fait le sien. L’idée d’appartenir à une famille qui partageait un lien du sang lui était complètement nouvelle, voir relativement effrayante. Les femmes de l’auberge étaient sa famille parce qu’ils avaient décidé de l’être ; ici, c’était un fait irrémédiable. Beaucoup de questions lui trottait dans la tête depuis son arrivée, son père –qui était probablement celui qui lui avait transmis le gène Jisetsu- était-il ici ? Etait-il connu ? Il n’était même pas vraiment sûr d’avoir envie de le rencontrer sachant que celui-ci n’avait jamais accepté son existence. Ren soupira, tout cela trouvera bien réponse au moment nécessaire.

Son excursion matinale au sein de la citadelle l’avait directement mené au centre de formation, là où on lui avait donné rendez-vous en tant que nouvel arrivant dans le village. A cette heure-ci, il n’avait croisé personne à part quelques gardes qui scrutaient les horloges dans l’espoir que le temps passe plus vite pour pouvoir rentrer chez eux. Il était encore impressionné du travail d’architecture qui avait été mené pour la plupart des bâtiments du village qu’il avait pu voir. Tous laissaient transparaître le passé d’un pays et l’on pouvait ressentir, rien qu’en les regardant, l’histoire dont chaque pierre avaient pu être témoin. Il entra dans une salle de classe et l’image de jeunes prétendants au titre de génin, attentifs à leur professeur, apparut dans son esprit. Il sourit en s’imaginant également à cette place lorsqu’un bruit le fit rapidement reprendre ses esprits, il était pourtant persuadé d’être seul ici. Avec une logique imparable, il ne put s’empêcher de demander :

« Y’a quelqu’un ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2004
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: À la recherche du temps perdu - [Jisetsu Asuka] Ven 11 Aoû 2017 - 23:45





L'effervescence était omniprésente. La victoire contre l'Empire était encore fraîche, et avec elle l'élan de liberté avait conservé son élan initial. Les tractations politiques et militaires allaient bon train à travers tout le pays, des têtes connues et d'autres moins connues se profilaient à la tête du nouveau Tsuchi et de son armée. Beaucoup de choses changeaient, tandis que d'autres allaient simplement subir un renouvellement tacite. C'était le cas de la Citadelle, dont les Jisetsu avait été pour ainsi dire « dépossédé » en laissant entrer le Kamui dans leur bergerie, qui s'apprêtait officiellement à devenir le nouveau bastion officiel de l'armée du Pays de la Roche. Rien de plus normal, au fond : des regroupements similaires étaient apparemment en train d'avoir lieu à Hi et à Kaze, les deux autres pays majeurs ayant initié les premières vagues de rébellion contre l'Empire. Tsuchi se devait de disposer d'une force de frappe et d'une assise similaire, s'il voulait demeurer dans la course. A défaut de se faire annexer par un nouvel Empire en devenir, c'était en effet la menace sur la sécurité intérieure et sur l'influence à l'international qui était dans beaucoup d'esprits concernés. Comment rêver mieux que cette Citadelle, ouvrage de maître du clan Jisetsu et renforcé sous le joug impérial, comme base militaire ? Asuka, déambula rapidement dans les rues des bas quartiers, se tenait elle-même la réflexion.

La caste guerrière de son clan avait remporté une grande victoire en expulsant les impériaux de leur belle cité, une victoire qui sonnait comme une revanche envers les érudits, trop naïfs, qui avaient laissé la Citadelle se faire approcher et infiltrer par les forces du Kamui il y avait presque un demi-siècle de cela. Toutefois, cette victoire restait amère : en sus des blessés, des morts et des disparus, il y avait cette fatalité factuelle : leur bastion n'allait pas plus leur appartenir à partir de maintenant qu'il ne l'avait fait durant ces décennies écoulées. La valkyrie serra les dents à cette pensée, mais se ravisa. Inutile de ressasser des pensées ou des faits sur lesquels elle n'avait aucun pouvoir. Dans le cadre du nouveau régime militaire qui était en train de s'instaurer, elle devait jouer son rôle pour assurer à minima la stabilité de Tsuchi et du village d'Iwa. Elle s'était distinguée pendant la reprise de la Citadelle. Elle était douée de certains talents très rarement partagés par les membres de sa caste et même de son clan tout entier. Pourtant, ses attributions actuelles étaient plus que modestes.

A 19 ans, un âge relativement avancé lorsqu'il s'agissait d'un ou d'une shinobi, Asuka était en effet simplement affectée à l'accueil et à la formation des plus jeunes ou des plus inexpérimentés qui rejoignaient actuellement en masse la Citadelle. Si dans un autre contexte cette tâche aurait pu sembler ingrate, elle était d'une importance capitale par les temps qui couraient. Après avoir assuré l'accueil pendant plusieurs heures très tôt ce matin là, Asuka se dirigea rapidement vers le Centre de Formation, une création impériale au cœur de la cité, pour y honorer son rendez-vous suivant. Il s'agissait en l'occurrence d'un cas plutôt particulier et qui avait le don de lui donner du baume au cœur. Asuka n'était pas du genre à s'émouvoir facilement, mais l'histoire de ce Ren avait de quoi provoquer chez elle un frisson ou deux. Sans s'attarder, la valkyrie déboula dans la salle de cours théoriques où le jeune homme était sensé l'attendre. Et, effectivement, il était là.

Blond, peu ou prou de la même taille qu'elle, son regard semblait sincèrement émerveillé et saturé par tout ce qu'ils avaient pu voir depuis son arrivée dans la cité. Sans plus de ménagement, Asuka commença.

« Salut, tu dois être Ren. Moi c'est Asuka. Ça fait vachement plaisir de voir un membre de notre clan revenir au bercail comme ça, dit-elle en tendant la main pour serrer la sienne de façon à la fois officielle et amicale.

A c'qui paraît... on t'as retrouvé dans un bordel ? Ou bien j'ai mal compris ? Enfin peu importe. Je sais pas ce qu'on t'a dit, ce qu'on t'a pas dit, alors je vais aller droit au but. Notre clan, les Jisetsu : c'est lui qui a fait bâtir tout ça, dit-elle en englobant des bras tout la pièce et implicitement toute la cité au delà, y a genre.. ptetre un millénaire, je sais plus. Enfin bref : nous les Jisetsu, on se décompose en deux castes : les érudits et les guerriers. J'te le dis tout d'suite : t'es trop vieux pour suivre la voie d'un érudit maintenant. Donc... c'est la voie du guerrier qui s'ouvre devant toi. T'as pas l'air fragile, donc ça tombe bien.

On peut dire en tout cas... que t'as le sens du timing. Enfin, même si c'est pas toi directement qui a choisi de venir précisément maintenant, mais... La guerre a été... rudement rude et... difficile. Mais les temps qui approchent risquent de pas être de tout repos non plus. Eeeet... comme je me rends pas compte de ce qui pourrait te tracasser ou pas dans ta situation... j'vais te donner une permission assez unique en son genre, celle de me poser toutes les questions que tu veux. Crois-moi. T'auras qu'à interroger les autres membres de mon unité plus tard pour saisir à quel point t'as de la chance.
 »



@Hitori Ren


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

À la recherche du temps perdu - [Jisetsu Asuka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Passé & Lettres :: Flashbacks-