N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Hasegawa Kinzoku Gin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 162
Rang : B+

Message(#) Sujet: Hasegawa Kinzoku Gin. Lun 14 Aoû 2017 - 5:15


Nom Prénom
Nom(s) : Hasegawa, Kinzoku.
Prénom(s) : Gin.
Age : Vingt-deux.
Pouvoir(s) Spécial(ux) : Kinton, l'art du métal.
Nationalité : Taki.
Avatar : Hijikata Toushirou de Gin Tama.
Derrière l'écran
Pseudo : Demoras.
Comment êtes-vous arrivé ici ? Il y a fort, fort longtemps, par je ne sais quel moyen.
Souhaitez-vous un parrain ? Finalement, ça ira.
Avez-vous des suggestions à faire ? Aucune, le forum est très beau ainsi !
Connaissez-vous le fonctionnement des forums rp ? Oui.
Nous utilisons énormément Skype pour toute la gestion hrp, en avez-vous un ? Oui.
Physique
Le physique de l’Hasegawa est le reflet même de sa personnalité. Un visage figeant un air sournois, vicieux, presque malsain. De courtes mèches lui tombent sur le front, brouillant parfois sa vue. Une crinière brune et étonnamment soignée décore son crâne. Ses oreilles émergent de sa tignasse, fines, simples. Sous ses mèches, deux yeux plissés scrutent, analysent, critiquent. Des pupilles couleur ambre qui portent attention sur chaque détail. Un nez fin et discret se mêle à cet ensemble. Enfin, ses lèvres minces cachent une dentition parfaite et entretenue.

Morphologiquement, le brun n’est pas à plaindre. De son mètre quatre-vingts et ses soixante-dix kilos, il arbore une silhouette svelte, propice à son style de combat axé sur la rapidité et l’esquive. Sans être très musclé, le shinobi se montre particulièrement résistant, il fait partie de ces personnes qui cachent leurs atouts afin de les dévoiler au meilleur moment.

Son style vestimentaire varie. Parfois il se décore d’un simple kimono noir, lui descendant jusqu’au tibia et d’un simple pantalon en tissu. Sinon, il opte parfois pour l’uniforme règlementaire du village. Son équipement est simple : un simple sabre familial qu’il garde au niveau de la taille et une pochette constituée des objets classique du shinobi : quelques shurikens et kunaïs, des parchemins, des bombes…


Caractère
Le sourire. Tout se joue là-dessus. C’est l’attrait favori du guerrier. Un sourire qu’il maîtrise et qui connaît différentes facettes : la malice, l’arrogance, la joie, la moquerie. Une arme qu’il use à son désir, eu égard au contexte. Cela peut cacher de nombreuses significations. Au-delà de cet aspect, il faut retenir que Gin est un personnage quelque peu hautain, méprisant, dénué de modestie. Il fait de la provocation un de ses arts et pousse parfois ses interlocuteurs à l’énervement en jouant avec leurs limites.

Paradoxalement, cela ne l’empêche pas d’être respectueux envers les gradés de son village, à sa manière. Il lui arrive régulièrement de critiquer les décisions prises par certains membres de son village et suggère de nouvelles solutions. Cependant, n’ayant pas atteint un grade où il pourrait être pleinement considéré, il ne peut se cantonner qu’à leur exécution. Au-delà de son aspect désinvolte, il éprouve une profonde gratitude envers le village l’ayant accueilli. L’Hasegawa se sent en harmonie en ces terres et rien d’autre ne peut le rendre plus heureux. Il honore donc les contrats qui lui sont proposés en visant l’excellence. C’est quelqu’un de très carriériste, qui s’engage pleinement dans son expansion personnelle mais aussi et surtout celle de son village.

Gin aime le combat. Il aime faire part de l’étendue de son talent. Que ce soit les combats sans appel que les combats serrés. Batailler fait partie du monde shinobi et l’Hasegawa cherche sans cesse à agrandir son éventail de techniques, à apprendre de nouveaux arts. Perpétuellement en quête de plus de puissance, il n’en demeure pas moins que c’est un fervent défenseur de la paix. S’il se livre corps et âme à d’interminables batailles, c’est pour aspirer à un monde de paix et malheureusement, il n’y a pas de paix sans guerre.


Background
Réputation : Gin se présente comme un shinobi ayant une certaine expérience qui l'a poussée se faire un nom au sein du village. Il est vu comme un Genin disposant d'un bon potentiel. Pur tacticien du combat, il a su faire part de son intelligence dans de nombreuses missions. Au niveau international, son nom n'est pas encore connu.

D’un air nonchalant, l’homme redressa son visage en direction du terrain d’entraînement occupé, posé sur l’arbre qui lui servait de perchoir afin d’apprécier le spectacle. Une nouvelle journée commençait au sein de Taki, pays de richesses naturelles convoitées par les puissances voisines. Que serait cet état sans son armée, les Kinzoku ? Les manipulateurs du Kinton, l’art du métal. Ce sont ces guerriers qui tiennent la nation en vie, après de multiples tentatives d’invasions voisines. Hasegawa Gin en faisait partie.

~~~


Il naquit au sein même de Taki, à Shiomizu, une ville située au sud-est, près de la forêt de San’Rin’Kiji. Vivant dans une modeste maison aux frontières de la ville avec sa mère, Hasegawa Hija. Il ne connut pas son père, une flamme éteinte que sa mère ne semblait pas vouloir raviver. Dès son plus jeune âge, Gin démontrait un réel talent pour le Ninjutsu, maîtrisant de simples techniques. En grandissant, sa maîtrise du chakra s’affutait, il parvenait à moduler son chakra afin de lui donner une forme similaire aux membres du clan Kinzoku : le métal. Petit à petit, sa technique évoluait. De simples objets lambdas à de véritables murs défensifs, efficaces en combat. L’Hasegawa s’entraînait dans la forêt adjacente à la ville, évitant les regards et se tenant à l’écart du moindre citoyen. La solitude lui allait mieux. Il préférait éviter d’attirer l’attention.

Cependant, au jour de ses dix-ans, il fut remarqué par un membre du clan Kinzoku. Un jour qu’il qualifiait d’inévitable. Se cacher ne pouvait durer éternellement, ses entraînements étaient devenus trop réguliers, trop longs. C’est ainsi qu’il fut présenté au chef du clan du métal : Kinzoku Suichiro. Un homme d’étonnamment imposant et sévère, à l’image de ses membres. Son intégration au sein du clan se fit assez rapidement et cette décision était très mitigée. Comment un shinobi portant un autre nom pouvait-il intégrer le groupe ? Et comment un non-Kinzoku pouvait-il maîtriser le Kinton ? Gin expliqua au chef du clan sa situation : la vie avec sa mère, la méconnaissance de son père. Peut-être que son pouvoir venait de là car l’art du métal est un pouvoir héréditaire. Sa mère fut interrogée à ce sujet mais elle assura que le père de Gin n’était ni membre du clan ni même shinobi du pays. Ces doutes n’entravèrent pas la venue de l’Hasegawa au sein du clan et il fit serment de loyauté et de fidélité au clan. Il devint alors un Kinzoku.

Le serment du clan est suivi de l’engagement dans les forces militaires du pays. Tout se déroula au bon vouloir de la coutume et Gin intégra l’armée pour y parfaire son entraînement du Kinton. C’est à ce moment précis que sa mère lui parla de son père et de sa volonté de transmettre un objet à son unique fils : un sabre. Simple, accompagné de son fourreau. Une arme transmise de père en fils, dernière volonté de son paternel avant de disparaître dans la nature. Cela n’empêcha pas que sa pratique au sein de l’armée était tournée vers le Ninjutsu dont il en fit sa spécialité. Cependant, Gin ne pouvait s’empêcher d’améliorer son art du Kenjutsu. Les années passèrent et l’Hasegawa s’imposa comme un véritable membre du clan, capable de servir sa nation.

~~~

Les yeux rivés sur les deux combattants qui bataillaient au sein d’une ronde formée par d’autres membres de l’armée, Gin analysait chaque mouvement, chaque technique employée, les angles d’attaques… Il vouait une véritable passion au combat, oubliant parfois que mort pouvait s’en suivre. Cependant, cela ne faisait que le motiver, il était de ceux qu’il faut frapper afin d’en voir le vrai visage. Véritable tacticien, il ne laisse rien au hasard et joue de tous les atouts afin d’en découdre avec son adversaire. Gin possédait une maîtrise plus approfondie du Kinton mais loin d’être parfaite. Il devait encore énormément apprendre mais ses jutsus actuels lui permettaient de faire un adversaire redoutable. A plusieurs reprises, son talent fut source de réussite lors des missions qui lui étaient assignées.

L’alarme.
Perçante, aigue. D’un bond, l’Hasegawa atterrit au sol et se dirigea au sein du groupe rassemblé sur le terrain d’entraînement. Les généraux de l’armée se rassemblèrent expliquant que le pays faisait face à une invasion provenant du nord du pays. Les troupes furent minutieusement réparties et Gin fut assigné au principal point d’attaque : Marutagoya, la célèbre ville portuaire. En arrivant sur le champ de bataille, l’adrénaline le fit frissonner. C’était pour ces moment-là qu’il s’entraînait et il allait pouvoir montrer l’étendue de son talent. Ses ennemis étaient de redoutables combattants au corps à corps mais ils trouvaient une lacune à moyenne et longue distance. Gin décimait les ennemis, s’offrant un véritable jeu à arracher leur chair, casser leurs os, trancher leur tête. Le guerrier appréciait ce spectacle, voir ce sang lui éclabousser sur le visage, sentir l’excitation en lui, en souriant de plaisir.

Cette bataille fut aisément gagnée par Taki. Une de plus à retenir. Lorsque l’on regarde cette nation, on ne peut qu’être admiratif devant sa solidité. Taki no Kuni est un pays qui a fait face à de nombreuses invasions et qui a toujours su trouver la solution à chaque bataille. Un véritable rempart, une forteresse impénétrable. C’est ce qui faisait la force de la nation et qui solidifiait la réputation de ses membres, les Kinzoku.

Gin appréciait les victoires mais sans s’y retrouver. Bien qu’il soit membre de l’armée, il n’était pas pleinement épanoui et visait d’autres objectifs. Taki reste sa terre natale, mais le Yuukan l’intéresse et il rêve d’aller au-delà des frontières, vagabonder au sein du monde connu. L’avenir dans l’armée ne l’intéressait pas, il ne progresserait pas à son rythme dépendrait énormément des ordres de ses supérieurs. C’est en ce sens qu’il sollicita une audience devant le chef du clan Kinzoku afin de réclamer son détachement temporaire à l’armée de Taki, ce qui lui fut accordé. Il était alors libre de franchir les portes de son pays afin de trouver bonheur ailleurs.

Hi no Kuni était sa destination. C’est là-bas qu’il pourrait établir son véritable point de départ afin de concrétiser ses objectifs. Toujours en quête de puissance, Gin y trouverait probablement les personnes qui lui permettraient d’acquérir ce qu’il souhaite. Il fit alors route vers le village caché de Konoha. Un long périple de plusieurs jours, semé d’embuches. Arrivé aux frontières sud de son Taki, il traversa la forêt de San’Rin’ de Hi no Kuni, puis se fraya un chemin entre les hautes montagnes du pays.

Arrivé à l’entrée de la forêt de San’Rin’Hi, il croisa un groupe de bandits. Probablement des pilleurs. Au nombre de quatre, ils souhaitaient récupérer les précieuses affaires de l’Hasegawa. L’un d’eux s’élança vers lui, brandissant un marteau au-dessus de sa tête. D’un simple mouvement de corps, Gin esquiva en profitant de la perte d’équilibre de ce dernier pour lui planter un kunaï au niveau des vertèbres. L’assaillant s’écroula, perdant des mains son arme, blessé et immobilité. Les trois autres attaquèrent en même temps. Le voyageur fit un bond en arrière et composa une série de signes. Une dizaine de piques en métal émergèrent du sol et vinrent empaler le reste de la petite troupe. Un jeu d’enfant. Ceci accompli, l’ex-Takijin reprit sa route, traversa ladite forêt et arriva aux portes du village caché de Konoha.

L’accès au village n’était pas libre. Un poste de garde se trouvait près des grandes portes en bois. Devant celles-ci, deux hommes s’y tenaient. Gin arriva à leur hauteur. De simples questions suivirent : qui était-il, que voulait-il, complotait-il, que comptait-il faire ici. Des interrogations auxquelles le voyageur trouva les réponses adéquates. Son esprit n’était pas vicié, il n’avait aucunement l’intention de s’attaquer à qui que ce soit et cherchait simplement l’épanouissement personnel. Après ce court interrogatoire, l’Hasegawa accéda au village. Une nouvelle maison pour démarrer ses projets.




Dernière édition par Hasegawa K. Gin le Jeu 17 Aoû 2017 - 2:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 162
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Hasegawa Kinzoku Gin. Jeu 17 Aoû 2017 - 2:12

Double-post pour vous annoncer que ma présentation est terminée !

Je m'excuse par avance pour les éventuelles fautes !

Bonne lecture Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

Hasegawa Kinzoku Gin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Prologue :: Présentations :: Présentations Konoha-