N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Avant l'assaut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

Message(#) Sujet: Avant l'assaut Mer 16 Aoû 2017 - 2:31



Ce qu'elle était immense cette prison...

Cela faisait déjà quelques heures que j'étais sur les lieux de ce qui risquait d'être mon tombeau si l'opération que je planifiais ne tournait pas au vinaigre. Enfin, je n'étais pas directement dans la gueule du loup, mais j'étais beaucoup plus proche qu'il ne le fallait réellement...assez pour que l'on puisse me prendre en poursuite si je me faisais repérer. Ou peut-être me dirait-on simplement de dégager de la zone aussi, tout dépendant de comment et où je me ferais prendre...si tel était le cas! HmHmHm!

Des heures, donc, que je regardais les allées et venues des gardes qui surveillaient les basses altitudes de mon perchoir, le Mont Inku. Du haut de l'un de ses pics occidental, je m'étais lentement glissé en direction de la zone de patrouille des gardiens extérieurs, ne laissant qu'une ou deux dizaines de mètres d'altitudes et de distance entre la corniche où je nichais, et les linites de leur territoire. J'étais une souris chez les chats, observant leurs moindres faits et gestes en vu d'attraper ce fromage que je convoitait tant. Seulement, je savais que ce ne serait pas pour aujourd'hui...mais bien pour un autre jour. Une souris savante, donc, qui étudiait le labyrinthe rempli de pièges dans laquelle elle se jetterait pour obtenir son dû...si elle réussit.

Le plus surprenant, néanmoins, c'est que ce rongeur savant que j'étais avait bien compris que seul, il ne serait pas possible d'y arriver. C'était pour cette raison que j'avais rallié les souris rebelles de la région dans mon sillage et que nous, bientôt, allions en faire voir de toutes les couleurs à ces matous alourdis et engourdis par les années passées. Elles avaient été bien tranquilles pour eux, et ils étaient devenus trop confiants. La routine les avaient abrutis...c'était le moment. Mais il fallait tout de même être prudents, on ne l'était jamais trop ni assez.



Allons, tu vois quoi Hanabira ? J'aimerais sauter de ma corniche et avancer vers eux sans me faire repérer, mais les rebords rocheux m'empêche de bien voir d'ici.



Hanabira
Attends, laisse-moi me déplacer et garde un oeil sur moi, je te ferai signe quand y aller, et combien il y en a sur ton chemin.

C'était bien de l'avoir rencontrer dans San'Rin Karashi, elle. Rares étaient les personnes avec qui je réussissais à mettre une totale confiance en leur jugement...et elle faisait partie de ces individus. Sa vision du monde avait rejoint la mienne et grâce à ses talents d'herboriste, elle avait non seulement su m'inculquer cette passion, mais à me convaincre qu'elle pouvait être un atout dans la suite des événements que je voulais mettre en place. Mes projets la rejoignait...aussi tordus étaient-ils...et non seulement elle approuvait mes sombres desseins, mais elle avaient de meilleurs outils que moi-même pour y parvenir. J'avais beaucoup à apprendre d'elle. Je n'avais aucun mal à l'avouer.

Enfin, le moment n'étant pas opportun aux divagations, j'hochai la tête comme pour forcer ma concentration alors qu'elle bougeait de la surface où nous étions tous les deux. Avec une grâce quasi féline, elle approcha un rocher sur lequel elle s'adossa. De là, il n'y avait aucun doute qu'elle pourrait bien me guider tout en restant bien dans l'ombre. Ce qui était bien pour elle aussi...c'est qu'elle pourrait s'enfuir rapidement si les choses se corse. Après tout, je ne la gardais pas captive...elle était venu de son plein gré et je ne me sentirais pas mal si elle devait m'abandonner à mon sort. Quelque chose me disait cependant qu'elle n'était pas de ce genre...non. Elle ne me lançait pas dans l'action pour rien. D'ailleurs...j'avais son feu vert pour y aller. Les deux gardes qu'elle avait en vu devaient regarder dans une autre direction. Allez...on y va! Hmhmhm!!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Avant l'assaut Mer 16 Aoû 2017 - 17:41


La nuit était tombée sur ce pays diluvien, et la météo était clémente ce soir : une simple bruine caressait l’air ténébreux qui entourait la prison. Un véritable bloc noir se détachait du ciel déjà sombre, bloc parsemé de dizaines et de dizaines de torches. Certains étaient fixes, accrochées aux parois des nombreux murs et remparts ; d’autres en revanche étaient en mouvement, suivant les patrouilles des gardes qui s’assuraient de la sécurité de l’établissement. Rares étaient les gens qui s’aventuraient jusqu’ici, et pour cause : la prison se trouvait au centre d’un marais lui-même entouré de hauts et costauds remparts.

De leur haute position, ils avaient pu observer la prison et l’intérieur de la cour : le lourd bâtiment était en fond et accolé à une montagne. Devant celui-ci, deux longs bâtiments entouraient cinq hautes tours d’où brillaient des feux plus forts et dans lesquelles des gardes se trouvaient.

Carte Générale de la Prison:
 

Ainsi, les patrouilles étaient faites par habitude et par réflexe, sans vraiment prêter attention aux détails les environnant. Le duo put s’approcher des murs qui entouraient la prison, sans se faire repérer. Juste au-dessus d’eux, un toit protégeait deux gardes fixes, dont ils purent entendre la conversation ainsi que le bruit caractéristique de quatre ou cinq dés qui roulaient.

- 19 points. Ce qui me fait un total pour le moment de 91. A toi.
- … 11. Ca ne me fait que 73…

Petits rires. Les nuits doivent être longues sur ces remparts froids et peu accueillants. Les tours s’enchaînaient aux dés, mais furent rapidement interrompus par le bruit d’un garde, plus loin, qui prévint la garde : quelqu’un arrivait. Toujours dissimulés, le duo put apercevoir vaguement dans la nuit un homme d’une trentaine d’année aux cheveux roux et au long manteau rouge. A son arrivée, les gardes se tinrent droit, tous à leur poste. On lui ouvrit la lourde porte qui menait à l’intérieur, qui se referma presqu’aussitôt. Rien de plus. Le silence de la nuit pluvieuse revint tinter leurs oreilles…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Avant l'assaut Jeu 17 Aoû 2017 - 16:27



Hanabira
C'est qui lui?

Un murmure que je ne pu entendre de ma position, mais qui me fut transmit par signes de la main par ma comparse. Toujours adossée à son rocher, elle pointa ses deux doigts vers ses yeux afin de me signaler ce qu'elle voyait de sa cachette. Le chiffre trois qui suivit sa première gestuelle venait m'informer qu'ils n'étaient plus deux, mais bien trois. Une nouvelle personne venait de rejoindre les joueurs de dés et le "V" qu'elle dessinait maintenant sur son épaule, avec son index, laissait facilement deviner qu'il s'agissait là d'un officier probablement, voir quelqu'un d'important à l'intérieur de ces murs. Les choses se corsaient un peu, donc, et la vigilance des gardes serait accrue le temps que ce supérieur décide d'aller voir un autre poste. Malheureusement, je n'avais pas le plaisir de pouvoir rester là sans bouger ni rien faire en attend que cette chance ne se présente. Tôt ou tard, une patrouille mobile finirait par se présenter afin de faire leur ronde, et rester ici ne m'avancerait donc à rien. Il fallait que j'infiltre les murs extérieurs de la prison afin de savoir quels étaient les points faibles de leur surveillance, mais aussi quelle était la direction à prendre si nous voulions accéder directement aux cellules de détentions.

Faisant donc un simple signe de tête à ma coéquipière, afin de lui dire que j'avais compris ses instructions et que je m'apprêtais à passer à l'action, ce fut à son tour de s'avancer et de rejoindre les parois du mur. Sans aucun bruits et avec une aise admirable, elle franchit la distance qui nous séparait en faisant bien attention de n'accrocher aucun caillou et de ne soulever aucune poussière. Un véritable spectre cette femme, comme si elle avait fait ça toute sa vie. Une fois à mes côtés, elle m'expliqua plus clairement ce qu'elle avait vu.


Hanabira
Il y avait deux gardes qui jouaient aux dés, mais un troisième individu a finit par les rejoindre. Un homme...cheveux roux et manteau écarlate. Ils le saluaient alors mieux vaut que tu sois prudent. Si tu compte escalader le mur, tu devras le faire dans la discrétion la plus totale. Je doute qu'il les laissent continuer leur jeu.

Une bien fâcheuse situation alors que nous avions, deux minutes plus tôt, une occasion en or de passer sans trop de difficultés. Enfin, il faudrait faire avec...heureusement mon plan restait tout de même valide. Il faudrait seulement faire plus attention.

Mettant donc un pied sur le mur, je commençai à l'escalader tout en neutralisant ma signature chakratique. Si des dispositifs de détection de chakra avaient été placés, ou si des shinobi senseur surveillaient les murs, ce n'était pas de cette manière qu'ils réussiraient à me trouver. Je concentrai donc mon énergie dans la plante de mes pieds et de mes mains afin d'adhérer aux parois et je commençai mon ascension sous la supervision de la biologiste.


Hanabira
Une fois rendu en haut, cache ton apparence. Rend toi imperceptible étudie ton environnement. Attend le moment opportun pour passer à l'action. S'il y a un problème, j'imiterai le sifflement d'un oiseau à deux reprises. Ça voudra dire que tu dois redescendre au plus vite. Fais moi signe quand la voie sera libre, je te rejoindrai.

Et aussitôt que son murmure sembla faiblir de par la distance qui nous séparait maintenant, j'accrochai mes mains sur le haut des remparts pour me hisser derrière la position des deux gardes qui jouaient aux dés et je disparu dans le décors. Camouflé, j'étais devenu imperceptible à l'oeil nu jusqu'à ce que je bouge de ma postion, ce qui allait être suffisant pour la suite des événements. Composant quelques mudras simple, mais qui demandait un contrôle du chakra assez précis, je fis appel à mes talents particuliers pour invoquer des vapeurs gazeuses autour de l'un des gardes. Une odeur désagréable s'en dégagea alors...et une fois inhalée...l'envie de se rendre aux toilettes les plus proches ne se ferait pas attendre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Avant l'assaut Sam 19 Aoû 2017 - 23:19


Carte Générale de la Prison:
 

- J’étais à 91 et toi à 73.
- Tu veux continuer à jouer alors qu’il est là ? S’il nous voit, il va nous zigouiller.
- Tu crois vraiment qu’il se soucie de la garde extérieure ? Ya jamais personne qui vient, mec. Genre : jamais. Il s’en fout de nous, il s’intéresse surtout à tous les autres à l’intérieur et dans la cour. Puis personne n’est assez con pour s’aventurer jusqu’ici en pleine nuit.
- Mouais. Mais s’il revient…
- Ouais bah je suis pas plus con que j’en ai l’air, hein. S’il revient, bien sûr qu’on fera genre qu’on surveille l’entrée. C’est pas comme s’il y avait des dizaines de gardes dans les tours centrales.

Ils rirent et se remirent à jouer, n’ayant même pas la moindre idée de ce qui se tramait juste sous le rempart qu’ils étaient censés surveiller. Ainsi passèrent quelques minutes, avant qu’une odeur désagréable vint titiller les narines de l’un d’eux.

- Tu sens ça ?
- Sens quoi ?
- Mais cet odeur dégueulasse, là. Sérieux tu sens rien ?
- Pas du tout. T’es sûr que ça va ? T’es tout pâle.
- Faut que je passe aux chiottes…

Il se leva rapidement, accompagné par son ami et collègue, laissant ce pan du mur sans aucune surveillance. La cour s’étalait donc devant le Sabakyô. Cinq grandes tours étaient érigées pour ne laisser aucune zone sans surveillance. Les lumières qui vacillaient dans les mezzanines tout en haut indiquaient cinq gardes par tour, peut-être six. Akumu pouvait aussi noter des patrouilles dans la cour, mais rien de bien visible au vu de son éloignement, des ténèbres de la nuit et de la légère pluie qui obstruait légèrement la vue.

A sa gauche, il y avait également un imposant bâtiment, où chaque fenêtre était éclairée. A sa gauche, un bâtiment similaire, mais où toutes les vitres étaient éteintes. Et enfin, au-delà de la cour, l’immense bâtiment que constituait le principal de la prison…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Avant l'assaut Lun 21 Aoû 2017 - 19:05


HmHmHm!!! Cette technique pouvait bien sembler puérile aux premiers abords, mais elle était clairement efficace dans des situations du genre. Peu importe quel poste vous occupiez dans la vie, peu importe le sérieux et la discipline dont vous étiez capable, le corps avait toujours ses limites à l'endurance et l'esprit à sa dignité. Je fis alors signe à ma comparse qui escalada les murs à son tour afin de venir me rejoindre selon un procédé semblable au mien. Camouflant d'abord son chakra, elle n'eut cependant pas besoin de camoufler sa présence une fois rendue à moi. Les gardes étant partis, il lui suffisait simplement de prendre celle de l'un d'eux...celle de celui qui ne devrait pas passer au moins une heure sur le bol des toilettes.

Bien! Prend cette apparence! Lui dis-je en utilisant un henge copiant le physique du garde qui avait accompagné le malade, pour ensuite prendre celui du plus mal en point des deux. Et reste ici. Si quelqu'un vient, tu lui dit simplement que je suis partie au petit coin et que tu es resté pour assurer la surveillance. Je vais m'occuper des deux autres, histoire de nous offrir le temps nécessaire à notre intervention ici. Ensuite, on part. Ça ne devrait pas être trop long, je vais seulement identifier les bâtiments et voir s'il y a des conduites d'aérations ou un système d'égouts. S'ils vont aux toilettes, il y en a clairement un.

Bien, et s'il y a un problème, on fait quoi? On ne pourra pas se communiquer.

S'il y a un problème, tu viens t'adosser sur la barrière ici, ça voudra dire qu'il faut que je revienne au plus vite.

T'as rien de mieux?

Non...et c'est déjà bien suffisant. Il faut rester le plus subtil possible.


Acquiesçant donc d'un simple signe de tête, je me mis à la poursuite des deux gardes qui s'en allaient aux toilettes de manière assez pressante. Les rattraper ne serait pas un problème, ni même les suivre...mais ce serait à l'intérieur que les choses se corseraient. Il me faudrait agir vite et au moment opportun, histoire de bien m'assurer que tout se passe sans encombre et dans la discrétion la plus totale.

Suivant donc leur trace, faisant bien attention de ne croiser la route d'aucun autre garde ou d'éviter leur regard de manière subtile, nous entrâmes dans le premier bâtiment à proximité...eux devant moi...et lorsqu'ils ouvrirent les portes des cabinets, je fis mine d'aller me laver les mains aussitôt, tournant le dos à celui qui trainait l'autre jusque dans sa cabine pour enfin l'y laisser. Pendant ce temps, mes mains jointes en dessous du jet d'eau du lavabo composaient une série de mudra complexe et un gaz somnifère envahit alors celui qui était dans la cabine. Rapidement, il allait succomber à la fatigue pendant qu'il était assis là.

Faisant mine de continuer de me laver les mains, la tête toujours baissée vers celles-ci afin que l'on ne voit pas mon visage, je réutilisai la même technique puérile sur son compagnon et attendit qu'à son tour, il aille dans la cabine voisine. La senteur du gaz, cette fois-ci camouflée par l'odeur déjà nauséabonde des toilettes, assura une subtilité supplémentaire pendant que la technique faisait effet. Lorsque, lui aussi, fut bien assis sur le trône, je réutilisai mon gaz somnifère sur lui aussi afin de l'envoyer au pays des songes. La sueure commença alors a perler sur mon front. Cette technique était coûteuse et bien que je n'eus pas à bouger énormément durant ce court laps de temps, l'épuisement se faisait tout de même sentir.


Pfouah!! Faudrait arrêter le manger-épicé au travail les gars...et lavez vous les mains en sortant

Passant donc mes mains mouillée sur mon visage, histoire de bien essuyer la sueure, j'ouvris ensuite la cabine du premier déjà endormis afin de fouiller ses poches et en ressortir son calpin de note et son crayon, comme tout gardien devrait avoir, et je fis de même avec le deuxième. Avec ça, j'aurais probablement accès à quelques informations supplémentaires en plus de parfaire ma petite combine que je venais de mettre en place ici dans les toilettes. J'arrachai donc une page entière afin d'y écrire les mots "Hors d'usages" grâce au stylo bille et je sortis de la pièce en verrouillant de l'intérieur et en plaçant le message dans la petite fentre entre le cadre et la porte, bien coincé entre les deux parois afin d'avertir les prochains venus.

Pour la suite...mes pas allaient me mener jusqu'à l'extérieur du complexe haute-sécurité. Il me fallait y observer les fenêtres, les conduites d'aération extérieur ainsi que les possibles plaques d'égouts qui pourraient y mener. J'ouvrais donc l'oeil, tout en patrouillant le secteur...il ne fallait surtout pas quitter mon rôle de gardien


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Avant l'assaut Jeu 7 Sep 2017 - 18:38


Carte Générale de la Prison:
 

Le carnet d'un visiblement pris à un dénommé Teijiro Okagu ne détenait que très peu d'informations quant aux patrouilles si ce n'était l'heure des différents repas et débriefings respectivement dans le réfectoire et la salle de réunion des gardes tous deux situés dans le bâtiment administratif. Ce même bâtiment que longeait notre infiltré dont la recherche de grille de ventilation n'était pour le moment pas un franc succès.

Arrivé à mi-hauteur du bâtiment, à la porte d'entrée principale du bâtiment, de vives éclats de voix purent se faire entendre, sans véritablement être distinguables par le Sabakyô. S'il voulait en apprendre plus sur le sujet de la dispute, il devrait pénétrer à l'intérieur du bâtiment. Seule indication supplémentaire, l'un des hommes avait les cheveux d'un rouge flamboyant ... Et malheureusement depuis le petit hublot extérieur, le roux cachait le ou les autres interlocuteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Avant l'assaut Jeu 7 Sep 2017 - 19:56


[i]Rien...aucunes trappes visibles, aucuns conduits assez grand pour y accueillir un homme, voir même un chien...que des fenêtres de petits formats et surmontées de barreaux de fer pleins qui évitaient donc toute forme d'intrusion. Cette prison était définitivement bien gardée et bien construite surtout. Revenir pour l'infiltrer plus en profondeur et ce, même avec une diversion de taille, ne serait clairement pas facile. Heureusement, les talents des autres participants seraient les bienvenus à ce moment là. Ceux que j'avais réunis composaient déjà une bonne brochette de gus talentueux dans biens des domaines...le travail d'équipe serait donc la clé de notre réussite.

Tournant donc les talons, décidant qu'entrer dans le bâtiment, juste pour un coup d'oeil, pourrait être une bonne idée, c'est une voix agressive qui me fit arrêter mon action, alors que ma main venait de se refermer sur la poignée de la porte. Une dispute avait lieu à l'intérieur et la tignasse écarlate de celui que j'avais vu apparaitre comme étant un supérieur plus tôt, bouchait la vue du hublot devant moi. Les choses venaient donc de prendre une autre tournure...et rester sur le terrain serait une bien mauvaise décision. Cependant, cette dispute pourrait révéler d'importantes informations sur ce qu'il se passait dans cette prison ou encore s'il y avait un problème au niveau du personnel au autre chose qu'il serait bon de savoir dans ma position.

Décidant de continuer, plutôt que de partir, je pris un risque supplémentaire en tournant lentement la poignée...tout doucement...et en ouvrant la porte de quelques centimètres afin de mieux faire passer le son et peut-être capturer quelques bribes de conversations qui allaient m'aider à comprendre ce qu'il se passait là. Avec de la chance, cela aurait simplement l'air d'une porte mal fermée, et le reflexe premier du rouquin, s'il venait à s'en rendre compte, serait probablement de simplement repousser la porte...auquel cas j'utiliserais d'autre ressource pour avoir les informations que je convoitais.

Pendant ce temps, bien perchée sur sa tour de garde, la jeune scientifique continuait de bien surveiller les environs, sens aux aguets, prête à se déplacer vers la rambarde si jamais les choses venaient à se corser. Sous le henge de l'autre garde et à bonne distance du reste des troupes du haut de son observatoire, elle ne risquait rien pour l'heure...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Avant l'assaut Ven 8 Sep 2017 - 1:02


Carte Générale de la Prison:
 

- ... Pas là ? … Branle … diras que s’Il touche encore à mes prisonniers, j’te jure, j’Le bute. Ton précieux directeur a beau ...
- Ne reparles plus jamais du Directeur comme ça. S’il a donné son accord, tu n’as rien à redire, Taiki. Qu’est-ce que ça peut faire un de plus ou de moins ? Tant qu’ils sont dispensables pour le Directeur, ce n’est pas à nous de nous en soucier.
- Et pourtant ça devrait l’être, si tous ces connards sont détenus ici c’est pour une raison, qu’ils purgent leur peine même si c’est à vie, sinon on les aurait fait abattre depuis un moment déjà si tout ça importait pas. On est pas des chiens. Sauf toi peut-être. Alors, fais passer le mot, c’est la dernière fois...

Taiki:
 
Le ton colérique de l’homme aux cheveux se fit menaçant alors que furieux il avalait la distance qui le séparait de la porte. Fracassant presque celle-ci sans prêter un regard au garde près de la porte, il repartait déjà à ses affaires en direction du bâtiment principal.

Roux:
 
- Toi là, tu nous espionnais ? Nom, prénom. Qu'est-ce que tu fais là ?

Le ton était froid, colérique. Car le roux avait lui remarqué le garde qui se tenait dans l’encadrement de la porte … Et n’appréciait véritablement pas d’avoir été surpris dans leur discussion houleuse face à l’homme bien trop cru et insultant devant leurs subordonnés.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Avant l'assaut Ven 8 Sep 2017 - 5:00


Le dos appuyé sur le mur, la tête légèrement retournée vers le cadre de la porte, j'écoutais la dispute entre les deux cadres supérieurs. L'un d'eux, visiblement en rogne vis-à-vis des prises de décision de la direction, jettait son venin sur l'autre intervenant à la chevelure de feu. Cependant, et rapidement, le ton monta et c'est animé par la colère que le premier décida de fuir la joute verbale et de s'incliner devant les "ordres". Passant littéralement à côté de moi, ne remarquant pas même ma présence, ses pas lourds et pressés le menèrent ailleurs en ne me laissant que juste assez de temps pour un arrêt cardiaque en guise de réaction.

Posant une main sur mon coeur, tentant de souffler un soupire de soulagement, un deuxième battement soudain me fit stopper le coeur à nouveau alors que, cette fois-ci, l'on me fit bien savoir que j'étais "grillé". Celui qui était un bon intendant au directeur m'avait remarqué...et malheureusement pour moi...était bien décidé à savoir ce que j'avais bien à faire là, à les épier durant une conversation administrative.

Néanmoins...ce genre de situation où je devais gérer le stresse m'était familière. Même si j'en ressentais les effets, je n'étais pas du genre à démontrer normalement le moindre signe de nervosité et je savais garder la tête froide. Il me fallait rester dans mon rôle...et ce n'est pas la peur ni même le stresse que l'on pu voir sur le visage de l'homme que j'incarnais à l'instant, mais bien la surprise et la confusion. Mes lèvres se mirent à trembler et de ma voix s'éleva un bégaiement de stupéfaction alors que, à deux reprises, je prononçai la première syllabe de mon nom d'emprunt. Il fallait être vite! Avoir le sens de l'initiative et de la répartie! Heureusement, le calepin du garde m'avait appris son identité.




TEI...TEIJIRO OKAGU MONSIEUR! Dis-je alors en reprenant la même posture droite que tous les autres gardes avaient prise lorsqu'il venait d'arriver dans la prison
Dé...désolé pardonnez-moi! Je revenais des toilettes et voulait me dégourdir les jambes avant de retourner à mon poste et j'ai entendu que vous vous disputiez et comme vous veniez tout juste d'arriver et que c'est bien tranquille ici depuis des semaines...je croyais que Taiki-Senpai s'énervait parce que l'on lui rapportait de mauvaises nouvelles concernant une diminution des effectifs...vu que...je vous ai entendu parler du directeur et que...eh bien c'est tranquille justement ici. J'veux pas perdre mon job...

Parfois la curiosité d'un employé pouvait bien l'emporter sur son professionnalisme, ce n'était pas si rare après tout. Il était vrai que depuis la chute de l'empire, les nouveaux arrivant dans le domaine carcéral se faisaient moins fréquents et que ceux qui y étaient enfermés connaissaient maintenant les exigences et les routines que l'on leurs imposaient. Les débordements devaient donc, normalement, être beaucoup moins réguliers qu'ils n'avaient pu l'être. Et tout le monde sait que, pour ces rats collectionneurs de pièces et avare de richesses, couper au niveau du personnel excédentaire ne leurs feraient que plaisir. Ils en auraient moins à dépenser...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Avant l'assaut Ven 8 Sep 2017 - 12:04


Carte Générale de la Prison:
 

Roux:
 

Plissant les yeux comme pesant la véracité des dires du garde, il cherchait en réalité dans sa mémoire à confirmer l’identité de celui-ci, identité qu’il finit par reconnaître, oui le nom lui disait quelque chose. Un minable assigné principalement à l’extérieur.

- Tu es censé patrouiller sur l’enceinte de la prison non ? Fais ton travail un peu au lieu de te promener. Tu te dégourdiras les jambes une fois ta ronde terminée, et maintenant retourne à ton poste si tu ne veux pas expérimenter les diminutions d’effectif dont tu parles, j’ai à faire.

Tournant les talons, il continua dans le couloir en face de l’entrée et finit par tourner à gauche.

Bâtiment administratif:
 


Dernière édition par Narrateur le Ven 8 Sep 2017 - 19:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Avant l'assaut Ven 8 Sep 2017 - 13:07


Frôler la catastrophe n'avait jamais eu quelque chose de plaisant. Si certains se complaisaient dans leurs poussées d'adrénalines, ce n'était définitivement pas mon cas. Je préférais, et de loin, lorsqu'un plan bien monté écartait même toutes possibilité d'imprévus, mais malheureusement c'était impossible. Trop de données aléatoire entraient en cours dans ce genre d'infiltration et c'était là que les bons et mauvais espions se distinguaient. Les bons savaient improviser et s'en sortir...les mauvais finissaient en taule. Et d'ailleurs, cet endroit finirait clairement par devenir le premier clou de mon cercueil si je ne faisais pas attention. Décidément, je ne pouvais emprunter le même chemin que celui qui venait de partir. Risquer de retomber sur lui alors qu'il m'avait clairement dit de partir...pas très judicieux hmhmhm!!

C'est donc pour cette raison que, lorsqu'il tourna sur le couloir, je ne fis que faire volte-face pour ouvrir la porte d'entrée du bâtiment...et la refermer...

...puis je me dirigeai vers le couloir sur ma gauche.

Si le moindre doute avait subsister dans l'esprit du haut-gradé, il avait peut-être arrêté de marcher après avoir tourner le coin pour mieux entendre ce qui allait se passer. Le son de la porte qui ouvre, et qui referme lentement lui signalerait donc que j'étais probablement partie...mais je me dirigeai plutôt en direction opposée à la sienne. De toute manière, après un échange de mots aussi rudes entre lui et ce Takai, il irait probablement dans son bureau directement...c'était le plus logique du moins et je pouvais donc imaginer que les offices se trouvaient au bout du couloir qu'il venait de prendre.

Continuant mon chemin, croisant quelques cadres un coup arrivé dans le couloir, je leur fis un signe de tête tout en m'adressant normalement à l'un d'eux en montrant clairement un certain malaise sur mon visage, mais aussi dans ma voix.


C'est moi ou il est toujours de mauvais poil celui-là. J'vous plains...travailler dans les même département que lui. Dis-je simplement en restant vague sur lequel des deux entre Taiki et le roux je parlais. Avec de la chance, peut-être qu'il me donnerait le nom de celui qui me restait toujours à identifier.

Du coup...elles sont où vos toilettes à l'administration? J'dois faire vite...s'il me voit encore ici dans 10 minute j'suis cuis...surtout avec son humeur d'aujourd'hui.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Avant l'assaut Ven 8 Sep 2017 - 19:23


Carte Générale de la Prison:
 

- Euh ... Nos toilettes ... à l'administration ?... La salle de gardes est juste là ... salle que vous devez connaître pourtant.

Les deux hommes qui s'étaient arrêtés -visiblement des cadres de bureau- avaient les bras chargés de papiers et rouleaux et semblaient venir de la salle au fond du couloir.

- Peut-on voir votre badge, monsieur ... ?

Méfiants, les deux hommes n'étaient visiblement pas convaincus par ce garde bien trop familier et visiblement perdu à l'entrée de quartiers qui étaient pourtant censés être les siens

Bâtiment administratif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Avant l'assaut

Revenir en haut Aller en bas
 

Avant l'assaut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Reste du Monde :: Restes de l'Empire :: Ame no Kuni-