N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Amour naissant ou nouvelle amitiée [Pv Kibo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 34
Rang : C

Message(#) Sujet: Amour naissant ou nouvelle amitiée [Pv Kibo] Mer 16 Aoû 2017 - 16:22

Le soleil tapait fortement ce jour-là, il brillait avec suffisamment de force pour aveugler n’importe quelles personnes qui regarderaient vers l’astre solaire. Malgré ce temps magnifique, le village était paisible, les affres de la guerre semblaient terminées, pourtant, pour n’importe quel œil avertit, ce ne serait pas le cas. Les patrouilles shinobis étaient beaucoup trop nombreuses, plusieurs civiles regardaient autour d’eux avec frénésie. Quel dommage, quatre années que la guerre était terminée, le monde était dans une paix toute relative, aucun des trois villages caché n’était en conflit. Ils étaient toute au plus dans une neutralité bienveillante. Pourtant malgré cela, les supportèrent de l’ancienne empire existaient encore dans les quelques pays qui étaient de fervent partisan de l’empire. Ainsi la sécurité n’était jamais clairement assurée, surtout pour les citoyens des trois grands pays, pays qui pouvaient sûrement s’apparentaient à de mini-empire pour le reste du monde. Mais Kazuto Takewa n’en avait cure, il était plus préoccupé par un danger bien plus réel qui était tel une épée de Damoclès au-dessus de sa tête et celle de sa famille. Le clan Yôgan, clan dépositaire du pouvoir de la lave, clan que sa famille avait fui il y a quinze de cela, il savait qu’ils étaient à la recherche des Takegawa, pourtant son père ne semblait pas vouloir en parler à l’hokage. Ce fut plongé dans ces pensées que le plus jeune des Takegawa avançait dans son village sans but précis.

* Bon récapitulons ma vie, j’ai fuis mon clan à l’âge de 2 ans, en compagnie de ma famille. Je me suis entraîné plusieurs années pour finir par rejoindre la révolution Hijins sous les ordres de Shiaijin Suguato, celui qui pendant deux années a était le Shodaime Hokage. Maintenant, mon père refuse de parler à Nidaime-sama du danger qui nous menace, j’ai vraiment un Karma de merde en fait… *

Voilà les pensées profondes de Kazuto, pensées dans lesquelles il était tellement plongé qu’il ne fit même pas attention à la personne qui arrivée face à lui. Et ce qui devait arriver arriva, il la percuta :

-Aïe ! Excusez-moi, vous allez bien je…

La fin de sa phrase, il ne pouvait s’empêcher de regarder la magnifique jeune femme qui lui faisait face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 97
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Amour naissant ou nouvelle amitiée [Pv Kibo] Jeu 17 Aoû 2017 - 23:46

Il y a des jours où rien ne va. Peu importe ce que tu tentes d’accomplir un mauvais oeil veille affectueusement sur toi pour t’empêcher d’être heureuse et épanouie. D’un, elle avait échappé sa tartine au miel du côté beurré. De deux, le soleil était de marbre. Ensuite, il faisait chaud à vouloir mourir et elle devait porter son capuchon pour protéger les yeux. La demoiselle était vêtue d’un long chandail à capuche qui lui arrêtait un peu en bas des fesses et un long et large katana disproportionné à son dos. Elle revenait d’une mission salissante. Elle n’y croyait pas. Elle était tombée dans l’enclos à cochon pour attraper le stupide oiseau, de la stupide villageoise, dans une journée stupide. Alors, dans son sac, ses vêtements étaient plein de boue et elle faisait son chemin vers chez elle. Iky était lasse dans son coup. Caché de l’ardeur du soleil, il profitait de l’ombre. Il connaissait bien sa place lorsque Kibo avait une humeur massacrante. Il en profitait pour dormir et s’effacer du portrait. Un mouvement brusque le fit sortir de sa torpeur et les rayons du prestigieux objet céleste attaquèrent ses yeux. Son cœur cessa de battre tellement l’envie de meurtre avait envahi le coeur de sa maîtresse. Devant eux, un jeune homme portant l’étendard de Konoha avait un visage désolé de sa gaucherie. Il balbutia des excuses qui furent littéralement étouffés par l’aura meurtrière que la Hyuga projetait sur l’inconnue. Une haine pure et gratuite était dirigée vers le jeune homme aux cheveux rouges.

Si l’on pouvait se sentir en danger de mort, son joli visage parfait et compréhensif ne laissait rien présager pour les passants. Bien au contraire, pour eux elle avait habillement absorbé le coup et roulé, telle l’eau sur la pierre, pour éviter le pire. Elle ferma les yeux et se dépêcha de remettre son couvre-chef. L’exposition fut assez longue pour lui arracher des larmes d’inconfort. Le furet de retour dans les ténèbres retint son souffle. Si elle était capable d’effacer sa présence, elle était aussi capable de l’imposer. Ce fut un reflex et elle le comprenait. Le pauvre ne l’avait probablement pas fait par volonté alors, elle prit parole de sa voix angélique.


‘’ Il n’y a pas de problème, fait attention, ce n’est pas tous les gens aveugles qui sont des ninjas. Je me nomme Hyuga Kibo et toi ? ‘’

L’envie de carnage se dissipa peu à peu en prestance royale. Elle avait un charisme vulnérable et puissant à la fois. Elle sourit sincèrement, mais à sa propre réaction. Ce qui lui servit pour rendre son sourire réel. Si sa journée allait continuer d’être un calvaire, une nouvelle rencontre ne pourrait pas lui faire plus mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 34
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Amour naissant ou nouvelle amitiée [Pv Kibo] Ven 18 Aoû 2017 - 15:45

Le regard de Kazuto ne pouvait quitter la jeune Hyûga des yeux, et ce, malgré l’aura étouffante qui s’était dégagée d’elle. Bon sang, elle était vraiment belle, le Takegawa était rendu muet, ou plutôt, il ne savait quoi dire face à cette créature sortie tout droit d’un rêve. Il finit par reprendre ses esprits et faire un sourire doux à la jeune femme, Kibo, un nom qui lui allait très bien. Se relevant finalement, il garda son sourire avant de reprendre la parole avec une infime hésitation dans sa voix :

-Je suis vraiment désolé Hyûga-san, je ne vous avez pas remarqué, j’étais plongé dans mes pensées. Quoiqu’il en soit je suis ravi de faire votre connaissance, je suis Takegawa Kazuto du clan Yô… De la famille Takegawa. Je vais peut-être me répéter, mais je vous prie d’accepter mes excuses pour ce malheureux incident.

Regardant à nouveau son visage, il vit qu’elle avait l’aire dérangée par le soleil qui continué à exposer ses rayons à la face du monde. Soudain, il se rappela d’une partie de sa phrase, Aveugle ? Était-elle aveugle ? Alors comment cela se faisait-il que le soleil puisse la déranger ? Soudain, une idée manquant de tact frappa l’esprit du jeune genin, devait-il lui demander comment elle faisait pour être dérangé par le soleil ou non. Tout en lui, lui disait qu’il ne fallait pas demander, que ça ne se faisait pas, que c’était personnel, mais son caractère reprit le dessus :

-Comment diable faite vous pour être dérangée par le soleil ?

Se rendant compte de sa question, Kazuto ne put que rajouter :

-Laissez tomber, je suis un mec stupide sans aucun tact… Pour me, faire pardonner accepteriez-vous que je vous paye un verre ? En toute simplicité hein !

Il regarda la jeune femme avec une gêne bien apparente, ne sachant pas trop ou se placer face à ses propos.

* C’est sur elle va me prendre pour un abruti maintenant ! Stupide, stupide Kazuto !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 97
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Amour naissant ou nouvelle amitiée [Pv Kibo] Sam 19 Aoû 2017 - 20:41

Un malheureux accident ? Le pauvre est venu au monde sous le ciel des cancres. Sa maladresse était comme ce bon vieux Hiyoshi. Un talent naturel. Un fardeau qui lui ouvrait des opportunités. Elle ne lui dira pas au jeune bourg que cela lui avait permis de mettre fin à la vie de l’individu même s’il était beaucoup plus fort qu’elle, mais il avait quand même réussi à attirer son attention dans cette journée merdeuse. On a besoin de toutes sortes de mondes pour faire un monde et se laisser aller ne lui ferait pas de mal. Un sourire machiavélique et calculateur apparut sur ses lèvres à la suite de sa question.

‘’ Comment fais-je pour voir ? ’’

Utilisant un boost de vitesse et effaçant sa présence pour décuplé l’effet de rapidité, elle s’approcha d’un coup sec, le visage à proximité du sien, pour lui dire avec une voix sourde dans les ténèbres infini de son capuchon.


‘’ Je sens la vie qui coule en toi. Mortel !‘’

Au même moment, elle activa ses byakugan et plongea son regard dans celui de sa victime. Elle était plus petite que celui-ci de plusieurs centimètres. Elle était si proche de lui que ses seins touchaient au torse de son collègue ninjas, donc il pouvait ressentir la jeune femme respirée calmement. Iky fixait la gorge de l’inconnue et protégeait de sa présence, celle de sa maîtresse. Tout était calculé. Le théâtre fonctionnait. Le furet comprenait ce qu’elle avait fait. Elle voulait voir à quoi l’énergumène ressemblait. Sa vue n’était pas totalement manquante. Si elle était très proche, la shinobi pouvait voir les détails avec ses pouvoirs de clan. Du moins, elle aurait une idée générale de lui. La mise en scène était parfaite, il avait même poussé la tête de Kibo dans le bon angle, en se glissant sous son menton, pour qu’elle puisse l’étudier rapidement. En même temps, l’homme pourrait voir que la petite exposition avait irrité les yeux de la jeune femme qui était rougeâtre. On dit qu’une image vaut mille mots. Les deux complices de crime ne purent se retenir très longtemps de la plaisanterie. Le joli visage de la Hyuga fut pris distorsion pour se transformer en éclat de rire et entre deux bouffé d’aire, elle dit.

‘’ Hahahaha Tu es vraiment crédule hahahaaha J’adore hahahaha ! ‘’

Elle rit encore un peu avant de répondre à la dernière question.

‘’ Cela me fera plaisir de vous accompagner monSIEUR Kasuto Yao. Je vous suis à l’instant. ’’

Tout compte fait, les dieux lui avaient peut-être donné un répit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 34
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Amour naissant ou nouvelle amitiée [Pv Kibo] Lun 21 Aoû 2017 - 19:17

Kibo arriva juste devant moi à grande vitesse, elle masquait sa présence, me mettant ainsi très mal à l’aise, j’avais beau la voir, je ne la ressentais pas. Pourtant, elle était belle et bien devant moi, c’était réellement une étrange sensation que de ne plus la sentir et ceux même en n'étant pas un senseur. Rougissant légèrement face à la proximité qu’elle avait faite avec moi, je ne pus que bredouiller :

-Vous êtes un peu trop près de moi Kibo-san.

Soudain, je la vis enclencher son Byakugan, fronçant légèrement les sourcils, je ne pus que me raidir face à cette soudaine menace. J’étais réellement à deux doigts de sauté en arrière pour lui envoyer un jutsu. Puis je me dis que je n’avais que peu de risque de me faire attaquer par quelqu’un en plein milieu du quartier civil. Me détendant alors, je lui refis un léger sourire pour bien lui faire comprendre que je n’étais pas dupe face à son petit jeu. Mais, malgré ma bravade, je n’étais pas des plus à l’aise, je sentais une goutte de sueur couler le long de ma colonne vertébrale. Je pouvais clairement sentir sa poitrine contre la mienne et je devais bien avouer que ce n’était pas forcément désagréable comme sensation. Je pouvais même dire que j’aimais bien, même si je ne suis pas un pervers, je n’en restais pas moins un homme qui ne pouvait que réagir à cette situation. Surtout, lorsque les gens autour de nous, nous regardaient de façon étrange. Après, je pouvais les comprendre, voire une Hyûga agir de cette manière était pour le moins étrange, même pour moi qui avais l’habitude des excentricités de ma famille.

Plongé dans mes réflexions, je fus réveillé par un rire doux. Refixant mon regard sur la jeune femme, je ne pus que la voir prit d’un fou rire phénoménale, fou rire dont j’étais clairement le créateur. Je ne pus m’empêcher de me sentir offusqué par sa réaction, j’étais contrit de lui être rentré dedans et elle se foutait ouvertement de ma gueule. Et en plus, elle accepte mon invitation, mais elle m’appelle Monsieur Yao… Franchement, elle est trop bizarre pour une Hyûga. Mais bon, je ne refuserais jamais un rendez-vous avec une jeune femme, même si le dit rendez-vous n’était qu’amicale. Par contre, je vais quand même lui redire mon Nom de famille :


-Au fait, c’est Takegawa mon nom de famille et non Yao. Ignorez le petit lapsus que j’ai faillis faire, je vous prie.

Dis-je avec un doux sourire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 97
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Amour naissant ou nouvelle amitiée [Pv Kibo] Mar 22 Aoû 2017 - 22:30

Kibo regarda le jeune homme et dû à son manque de vision, ses pupilles ne se dilataient ou ne se rétractaient pas. Certaines fois, on dirait qu’elle avait des yeux de poupée, ce qui pouvait être intimidant ou presque dérangeant. Elle attendait qu’il dirige la marche vers l’endroit où il devait aller. C’était tout de même lui qui l’avait invité à prendre un vers. Allait-il lui demander ce qu’elle aimait ou tout simplement l’apporter au pub le plus proche ? Peu-importe, cela lui convenait. Sa curiosité sur le drôle de personnage lui avait fait oublier son avant midi désastreux. Iky juché sur son épaule, espérait un endroit où il pourrait roupiller et manger. Vous savez, le genre de taverne où il y a le vieux pirate du coin qui raconte les histoires glauques avec son équipage maudit. Il est vrai que la Hyuga avait été très spontané et directe. À voir même très invasive, sans se soucier de ce qu’il ressentait. Elle pouvait voir, dans le courant énergétique qui les entourait, l’inconfort dans lequel, elle avait placé Kazuto. En utilisant le mot Yao pour le définir, elle avait touché une corde sensible au point qu’il lui en fit part. Elle baissa les yeux pour afficher un air désolé avant de répondre.

‘’ Je m’excuse Kazuto san. J’utiliserai Takegawa, la prochaine fois. C’était seulement pour vous taquiner. Ne dit-ont pas que l’on taquine ceux que l’on apprécie ?‘’

Elle avait utilisé le mot apprécié, car aimé était trop personnelle pour une nouvelle rencontre. Elle ne voulait surtout pas lui faire des allusions ou lui montrer un intérêt trop intime rapidement. Il allait devoir le gagner, mais après quelques secondes à peine, une voix aiguë sur son épaule dit :

‘’Bien on reste planté là monsieur Takegawa et vous faite attendre cette charmante et douce fleur dans le remords plus longtemps ou l’on désamorce le tout avec un ve….. Groeaih…… hpohigs….. ?’’

Avec un sourire de malaise au visage, elle avait attrapé la gorge du mammifère pour le faire taire. Cette imbécile de boule de poils.

‘’ Désolé, encore’

Il l’avait obligé à s’excuser une deuxième fois. Maintenant, elle allait paraître comme une énergumène ou pire, une femme avec de la démence avec peu de savoir-vivre. La noble Hyuga lui fit de beaux yeux piteux dans l’espoir qu’il lui pardonne et libérerait la gorge de ce stupide écureuil difforme seulement à ce moment. Iky était paralysé par le chakra rempli de haine qui parcourrait son corps. Son heure était-il venue ? Voyant sa vie défiler devant ses yeux, il attendait dramatiquement sa mort sans pouvoir faire quoi que soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 34
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Amour naissant ou nouvelle amitiée [Pv Kibo] Mer 23 Aoû 2017 - 15:21

Voyant l’aire piteuse qu’afficha Kibo, je souris largement, je savais que mes paroles pouvaient des fois être mal interprétées. Cependant, il était vrai que le sujet du nom de famille était réellement difficile pour moi, j’appartenais à un clan que je ne connaissais pas, un clan que ma famille avait fui pour une obscure histoire de mariage. Je me demandais quelques fois qu’elle aurait été ma vie si j’avais vécue dans le clan Yôgan. Certes, elle n’aurait pas était pareille que celle-ci, j’aurais fait partie d’un clan de nomade, sans attache ni devoir. Je trouvais cette idée légèrement dérangeante, pourtant, je n’étais pas quelqu’un qui avait de très fortes attache dans le monde, excepté ma famille et à présent le village de Konohagakure no Sato. Je songeai un instant que si ma famille avait choisi de partir aider la rébellion de Tsuchi ou de Kaze, j’aurais pu vivre dans des territoires complétement différents. Au lieu de voir les forêts de Hi, j’aurais connu le Désert de Kaze, ou les montagnes aride de Tsuchi, et qui sait, j’aurais peut être connus les pics nuageux de Kaminari. Puis je me rappelai de la Hyûga face à moi, décident de rompre le silence pesant qui s’était imposé et je décidai de lui expliquer pourquoi ce sujet me mettait mal à l’aise. Et tant pis pour mon père, il a cas en parler à l’Hokage :

-Ce n’est rien Kibo-san, c’est juste que dans la réalité des faits, je suis un membre du clan Yôgan, les utilisateurs de l’affinité combiné Yôton. Sauf qu’il y a une quinzaine d’années, un problème a surgit dans ma famille, poussant mon père à nous faire fuir le clan. Depuis le sujet du clan Yôgan est un peu tabou pour nous.

J’avais était succin dans mes propos, cachant le fait que nous étions traqué par notre clan qui voulait à tout prix éviter de voir notre pouvoir éparpillé à travers le monde. J’avais également peur du clan, il nous avait poussé à fuir à prendre la route alors que je n’avais que deux ans, pendant près de neuf ans nous fûmes sur la route, voyageant de pays en pays. Puis ce fut la guerre, cette dernière nous obligea à rejoindre la rébellion de Hi où je tuai pour la première fois. Secouant la tête pour me sortir ses idées de la tête, j’entendis une voix me demandais, en gros, ce que l’on attendait pour aller boire un verre. Voyant Kibo, très mal à l’aise pour le coup, tenir un furet ? Ou une fouine ? À la gorge, je compris qu’il devait être l’émetteur de cette proposition. Avisant la jeune femme s’excuser, je lui fis un signe comme quoi, c’était inutile de s’excuser pour si peu, et riant légèrement, je repris la parole d’un ton bien plus léger qu’au début :

-Nous pourrions aller au Kitsune Repus, c’est un petit pub qui ne paye pas de mine, mais qui sert de délicieuse boisson et je ne parle pas de ses plats qui sont certes très simples, mais qui sont un véritable régal pour les papilles. Par contre il y a de forte chance pour que l’on y croise deux de mes frères aînés, alors si vous les voyez commencer un combat n’y faites pas attention, c’est un peu courent pour le Kitsune Repus.

Lui faisant un grand sourire, j’attrapai sa main pour l’emmener vers le Pub que je venais juste de lui décrire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 97
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Amour naissant ou nouvelle amitiée [Pv Kibo] Ven 25 Aoû 2017 - 22:27

Par chance. Kazuto kun n’avait pas été offensé, mais seulement quelque peu dérangé. Cela était en lien avec les temps troubles de la guerre et de son propre sang. Une histoire qu’elle comprenait très bien et elle aussi en subissait toujours les échos. Les gens de notre propre famille sont excellents pour toucher les zones sensibles et nous faire sentir mal lorsque nous ne sommes pas l’épitome de ce qu’ils recherchent. Son clan avait une vision opaque de leur fonctionnement, mais cela avait protégé le vol de leur dojutsu et de ses secrets. Par chance, les Hyugas c’étaient tous placés du même côté pour vaincre l’empire. Ayant une structure et une éducation impartiale, cela les gardait tous ensemble, malgré les différends. Il y avait des pommes pourries qui tentaient de changer les choses pour que les gens puissent avoir plus de choix et que les utilisateurs de la deuxième branche ne soient pas tatoués, mais cela était nécessaire pour le bien du fonctionnement du clan. Le sacrifice de soi est la plus grande contribution que l’on peut faire. Chaque position à ces risques et sont victimes de leur rôle. Pour ne pas aider, certains membres de la première branche tombent dans le panneau du, JE, ME, MOI, Mon statut. Nous protégeons tous la même chose. Le clan ! Les temps de paix comme de guerres apportent leurs combats et les tactiques fourbes de tous et chacun lui laissait un goût amer dans la bouche. Un jour peut-être, NON, un jour, elle ferait le ménage de ces faux Hyugas pervertient par le pouvoir.

Un couinement étouffé lui fit ouvrir la main et la bestiole alla se réfugier immédiatement dans sa cachette. Une fois de plus, la déesse des ténèbres lui laissait la vie sauve de son insolence. Il croyait l’aider et par chance le jeune homme avait bien réagi. Iky allait rester silencieux pour un bon moment, histoire de se faire oublier. Le pub qui lui proposait convenait totalement. Elle ne risquait pas de rencontrer des membres de son clan et son accoutrement ne lui permettait pas d’aller dans des endroits plus chique. Elle allait pouvoir se laisser aller.


‘’ Cela me convient ‘’

Dit-elle enjouer et lorsqu’il prit sa main, elle fit une petite passe-passe d’arts martial pour se libérer avec fluidité. S’il croyait qu’il allait la toucher aussi facilement, surtout en public, le pauvre garçon plein de bonnes intentions, se foutait un doit dans l’œil. Une femme se devait de garder une prestance en tout temps. Avec un ton joueur et takin, le tout accompagné d’un clin d’œil elle lui répondit :


‘’ On n’est pas encore rendu là prince charmant. Tu es toujours une grenouille.’’ Elle mit ses mains dans son dos et-elle poursuivi. ‘’ Vas-y, je te suis. Je suis une grande fille. Je ne vais pas me perdre. J’ai un très bon sens de l’orientation, malgré tout. ‘’

Il avait parlé de ses frères et de bataille. Kibo comprenait bien cette rivalité familiale, jusque dans sa famille ce combat était bien différent. Rarement physique, toujours une histoire d’accomplissement. C’est pourquoi ils dominaient plusieurs aspects de la vie des konohajins indirectement. Quand tu viens au monde Hyuga, tu n’as pas le droit à l’echèque. Tu dois devenir le meilleur de toi-même ou être regardé de haut pour le restant de tes jours. Dans la première branche, cela était pire. Elle devait exceller dans tout, même le moment de sa mort devait être justifié et glorieux. Sur ce, elle se laissa guider par son nouvelle amis, se demandant ce qu’elle allait faire de lui. La demoiselle avait une démarche fluide et naturellement aguichante. Son bassin dansait de gauche à droite, sa posture tant qu’à elle, était impeccable. Son vêtement était peut-être simple et quelque peu sale, mais cela lui donnait une apparence quelque peu animale avec son gilet qui lui descendait juste sous les fesses. Pour beaucoup cela pouvait laisser place à l’imagination ou au questionnement. Putin, pourquoi elle n’a pas de pantalon ? Le monde pouvait être cruel pour les pervers sans talent. Le représentant du clan de la lave, pouvait sentir des regards de jalousies accompagner leur passage jusqu’au Kitsune Repus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 34
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Amour naissant ou nouvelle amitiée [Pv Kibo] Sam 26 Aoû 2017 - 22:05



Amour naissant ou nouvelle amitié

Avec Hyûga Kibo

Je me rendis compte immédiatement de ce que je venais de faire, avant même que Kibo-san ne dégage sa main de la mienne. Au vu des regards que les passants nous lançaient, je ne pus m’empêcher de rougir légèrement, je ne comprenais pas vraiment ce qui m’avait pris de lui attraper la main ainsi. La seule chose qui était sûre, c’était qu’elle avait la main douce, et ce, malgré son caractère bien trempé. Répondant à son sourire, je perdis rapidement ce-dernier lorsque la jeune femme me fit clairement comprendre que nous n’étions pas assez proches pour lui tenir la main. Pas que j’eu d’arrière pensé lorsque j’avais attrapé cette main plus fine que la mienne. Prenant alors la parole, je m’appliquai à bien lui faire comprendre que ce geste avait été accompli sur le feu de l’action.

-Kibo-san, j’espère que vous n’avez pas pris ce geste pour ce qu’il n’est pas. Je n’avais pas l’intention de me montrer irrespectueux ou autres qualificatifs qui pourraient m’être attribué par ce geste. J’ai juste agis impulsivement sur le moment et pour cela, je vous présente mes excuses.

S’il y avait bien une chose que je n’étais pas, c’est bien irrespectueux envers les femmes, et même s’il m’arrivait de draguer, lorsque l’on me disait non je n’insistais pas. Après tout, je n’avais clairement pas envie de me mettre à dos une femme, de plus, notre vie, nous la devions à une femme. Continuant à avancer, je choisis de parler de sujet shinobi pour ne pas parler uniquement de moi et passer pour quelqu’un d’orgueilleux, ni poser des questions trop personnelles à Kibo.

-Dites-moi Kibo-san, que penser-vous de notre vie en tant que shinobi ? Ne trouvez-vous pas que nous sommes en train de devenir des armes aux mains de notre Hiérarchie ? Oh, je ne critique pas, je me demandai surtout ce que vous pouviez ressentir sur la création des trois villages ninja que sont Iwa, Suna et Konoha. À titre d’indication, je me demande sincèrement, si le fait de nous attacher à quelques seigneurs est une bonne idée. Il fut un temps ou les clans ninjas étaient libre et sans attache à la terre.

Arrêtant de parler pour pouvoir écouter les réponses que me fournirait la charmante Hyûga, j’obliquai dans une rue transversal non sans indiquer verbalement que le pub où je nous conduisais était dans cette direction. Marchent sur environs cinq cent mètres, je finis par m’arrêter devant une petite bâtisse au style traditionnel. Faisant coulisser la porte, je révélai à Kibo-san un petit restaurant composé entièrement de bois, sur la gauche le bar était visible avec derrière le Barman, un homme entre cinquante et soixante, sur la droite une ligne de table était placé perpendiculairement au mur. Entre la première et la deuxième table, la serveuse discutée paisiblement avec un habitué du petit restaurant. Lorsqu’elle nous vit, elle interrompit sa discussion pour se diriger vers nous avec un grand sourire, sourire qui m’était bien plus adressé.

-Bonjour Kazuto-kun, je suppose que tu veux une table pour ton amie et toi ?

-Oui s’il te plaît Saya-san.

Code by Joy



Plan du restaurant:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 97
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Amour naissant ou nouvelle amitiée [Pv Kibo] Lun 28 Aoû 2017 - 23:42

Elle arqua un sourcil et ignora littéralement l’excuse. Son intention n’avais pas de réel importance, ce qui est fait es fait. Trop de gens essaient d’être parfais ne voulant pas déplaire. Elle savait bien qu’il n’était pas mal intentionné, jusque sa perception du monde et l’impact de ses gestes n’était pas calculé à long terme contrairement à elle. La Hyuga avait un statut social à garder, déjà qu’elle se laissait inviter dans un endroit crade par un inconnu d’un clan X. Pour elle, il y avait une partie politique à la chose. Ne connaissant pas bien la famille Takegawa, elle y voyait une opportunité de créer un lien avec eux et dans savoir plus sur leurs intentions et leur origine. De toute manière. Un jour ou l’autre, ils devront agir d’intermédiaire entre leurs deux familles et se battre pour une cause commune appelée Konoha. Ce village qui avait uni les ennemies les plus fidèles à un rêve de grandeur, de paix, mais surtout d’un monde meilleur. On ne pourrait pas éviter les guerres, mais on pouvait créer une famille plus unie et puissante que jamais et ce malgré les actions bizarres des nouveaux membres qui la constituaient.


‘’
Takegawa san, si tu fais une erreur, assume la complètement et ensuite sois galant. Tu n’es pas obligé de dire toute l’histoire du comment et du pourquoi de ton geste. Pour ton interlocutrice, cela n’a pas d’importance. Ce qui est fait, est fait et déblatérer sur le passé t’empêche de faire le prochain acte qui va donner une bonne impression sur la sincérité de ton excuse. Communiqué est une forme de combat dont peu de gens métrisent. Seulement une excuse sincère et une promesse de ne pas recommencer sufis, Trop en dire détruit littéralement la prestance que tu dégages. Dis en moins et parle comme si tu serais sûr de toi. ''

La shinobi imita la voix de son nouvel ami avec une précision surprenante, pour une femme. ‘’ Pardonnez-moi Kibo san. Je ne tenterai plus mainte prouesse avant votre accord. ’’ Durant un court moment, elle avait imité le comportement physique du Konohajin. Puis, elle exagéra sa propre réaction elle poursuivit. ‘’ Je vous pardonnerai volontière de votre maladroitesse si vous me payez un vers et prenez le temps de vous ouvrir à moi en me racontant qui vous êtes. ‘’ Elle revint sérieuse et poursuivit. ‘’ Tu vois ? ‘’

La petite conversation était intéressante et passait le temps durant le chemin. À son avis, les choses étaient différentes. Elle utilisait les courants du vent et l’énergie que les gens dégageaient en différence avec les objets immobiles pour se déplacer. Cela lui avait pris un long moment. Même sans utiliser son byakugan, elle ressentait le chakra. Cela était beaucoup plus subtil, mais elle avait une quantité raisonnable d’information pour faire ses occupations normalement. Le sujet qui suivit était beaucoup plus poussé que le précédent. Il se demandait si nous étions des armes ou non. Il remettait en question nos alliances au pays et si les 3 nations n’étaient pas une raison pour que l’on rentre en guerre.

‘’ Tu sais Takegawa san. Une arme n’a pas de réflexions. Elle est dirigée par l’intention du manieur. La différence entre nous et une arme est que l’on peut toujours se battre contre celui qui nous manie et ce, peu importe la hiérarchie. L’empire est tombé pour cette raison. Deuxièmement, la guerre est la guerre. Il va toujours avoir une mauvaise ou bonne raison pour la faire. Ce qui change tout est la raison pour laquelle tu te lèves le matin. On devient ce que l’on dit Takegawa san. Moi je suis une jolie étoile qui illumine un futur brillant. Le reste m’importe peu. Je vais protéger Konoha et faire ce qui doit être fait. Que l’on ait besoin de moi en tant qu’arme ou mangeuse de sushi, je suis de la partie. Les autres nations vont faire de même, alors on ne peut pas les haïr pour leurs actes, car nous sommes comme eux. En revanche, nous leur devons respects et c’est notre devoir de garder une rivalité saine sur le champ de bataille. On est tous là pour nos propres convictions. On a tous une famille et des maîtres. Au fond, on est tous identique. On est l’extension d’une vision. N’oublie pas, si toi tu n’as pas de vision tu seras l’outil de la vision d’un autre. ‘’

Comme elle terminait, ils entrèrent dans un petit bâtiment. Le serveur au bar semblait bien connaître le garçon pour être familier avec lui. L’homme savait qu’il n’était qu’ami, du moins n’avait pas fait d’autre remarque. S’il avait été dans un endroit inconnu, on leur aurait demandé s’ils étaient un couple. L’avantage des petits endroits que l’on fréquente souvent. On se sent à la maison. Elle déposa sa lame contre le mur et son sac tout près et elle attendit les prochaines réactions de l’intéressant personnage qui avait eu l’audace de l’invité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 34
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Amour naissant ou nouvelle amitiée [Pv Kibo] Mar 29 Aoû 2017 - 21:15



Amour naissant ou nouvelle amitiée

Avec Hyûga Kibo

Bon sang, Kibo-san avait raison, il fallait que j’arrête de m’excuser à chaque fois que je fais une chose de travers, sérieusement, mon manque de tact fait partie de moi, il me parait donc logique de vivre avec. D’autre part, je suis sûr d’avoir cherché un peu le contact avec elle, je serais véritablement le dernier des crétins si je n’essaie pas. Et si je le fais, tout ce que je risque, c’est au pire une mandale dans la tronche, au mieux une demande cesser, il n’y avait pas grand-chose à craindre. Lorsque j’entendis ce qu’elle me dit sur mes excuses et la façon dont je les présentais, je compris que j’essayais de renier mon éducation. Rien que le fait de vouvoyer Kibo-san me faisait passer pour un inférieur face à elle, et cela, mon sang de guerrier avait réellement du mal à l’accepter. J’étais certes un Takegawa, mais j’étais né Yôgan et les Yôgan ne s’inclinent jamais. Je sus, lorsque Saya-san recula légèrement, que mon regard était devenu le même que pendant la guerre. J’étais redevenu le guerrier que j’avais était il y a quatre ans, celui qui n’hésitait pas à tuer ses ennemis avec la lave. Je me demandais même, si on pouvait ressentir ma nouvelle prise de position dans l’aura que je dégageais et à en juger par la tête des quelques shinobis qui était dans le petit pub, ça devait être le cas. Refixant mon regard dans celui de Kibo, je dis d’une voix bien plus sûr et sûrement un tantinet guerrière :

-Juste pour en revenir à ce que tu as dit Kibo-san, je suis d’accord.

M’arrêtant là afin de ne pas expliquer plus les choses, j’écoutai son petit speech d’une oreille attentive. Elle avait raison dans ses paroles, certes, on pouvait considérer les ninjas comme des armes, mais se faisait notre loyauté, c’était avant tous le respect qu’inspirait notre leader. Et je dois dire qu’en matière d’inspiration, le Shodaime et la Nidaime n’était pas en reste. Pour être même plus franc avec moi, ils avaient les couilles de rester à un poste qui demandais bien plus de doigter que je ne pourrais en avoir en une vie. Un drôle de sourire se forma sur mon visage à cette idée, je ne voulais pas perdre le reste de liberté qu’il me rester en devenant Hokage et puis ça doit être assez ennuyant en fin de compte. J’avais plusieurs rêves simples, formé une équipe de genin en est un parmi tant d’autre. Mais mon rêve le plus compliqué était celui de réussir à protéger les survivants, sûrement une partie de mon sang Yôgan. Reprenant la parole sur le même ton qu’au part avant, j’expliquai cette fois mon réel point de vue :

-Je pense voir ce que tu entends par là Hyûga-san, je fermai un instant les yeux avant de les rouvrir, oui, j’en suis même sûr à présent, nous ne sommes des armes que e nom, mais notre volonté nous pousse à aller au-delà. Je ne suis pas une arme, je suis Takegawa Kazuto et je suis certes un shinobi, mais je suis avant tout, un homme. Je ne pense pas être un excellant shinobi… En fait non ce n’est pas réellement ça, je suis un shinobi, mais je ne serais certainement pas un ninja tel qu’on peut l’attendre. Et si cela doit me tourner vers une voie différente, que celle que l’on voudrait pour moi, alors j’emmerderais le monde et je prendrais la voie que j’ai décidais, celle que s’accorde avec l’être que je suis. J’ai juré de défendre les civils de ce village et de Hi, et je m’y tiendrais et peu importe si on essaye de me briser, je me relèverais toujours pour affronter l’adversité et si jamais je devais mourir au bout de cette voie, alors soit. Oui, je serais sûrement mort à la fin du chemin que s’ras ma vie, mais j’aurais au moins la fierté de l’avoir vécu comme je l’ai voulu.

M’arrêtant de parler, je gardais pour autant une aura chaude, comme si, la chaleur de mon chakra Yôton essayait de l’imprégner. Petit à petit, j’enlevais les carcans que je m’étais imposés, pour ne pas laisser sortir mon côté Yôgan. Me retournant vers Saya qui n’avait pu s’empêcher d’écouter mon petit discours, je lui fis un sourire chaud avant de commander ce qui me faisait plaisir et par chance, je n’étais pas dépensier :

-Je vais prendre du Kare Raisu avec des Yakitoris et mets moi un peu de saké s’il plaît. Kibo-san prend ce que tu veux, c’est pour moi.
Code by Joy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Amour naissant ou nouvelle amitiée [Pv Kibo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Quartiers Civils-