N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Urgence brasiers [Tetsui/Masao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 311
Rang : B+

Message(#) Sujet: Urgence brasiers [Tetsui/Masao] Mer 16 Aoû 2017 - 16:45

Deuxième jour à Aktana ville portuaire la seconde en terme démographique du pays du vent, elle comptait seulement quelques milliers de moins peut-être même moins de personnes que Suna la capitale. Mareo y avait été affecté aujourd'hui pour assurer la sécurité d'une livraison d'armes destinées à Sunagakure no Sato. Bien sûr vous vous demandez pourquoi elles ne sont pas livrées directement au port de Suna, puisque la capitale est une ville portuaire elle aussi. Le réponse est simple, le port est engorgé aujourd'hui entre quelques travaux d'agrandissement et un nombre de livraison et départ croissant impossible d'acheminer ces armes par voie maritime jusqu'au port de Suna. C'est donc Aktana et son port qui fut choisi pour accueillir la précieuse marchandise...

Accompagné de deux partenaires un genin comme lui et un chuunin chef d'équipe, ils se retrouvaient tous les trois à la surveillance des matelots qui déchargeaient et aux passants un peu trop curieux qui s'approchaient de manière suspecte. Mareo était positionné à l'entrée du quai numéro deux, le second genin surveillait la carriole qui servirait à transporter les armes jusqu'à Suna avant la nuit tombée. Et enfin le chuunin était au contact direct du navire marchand pour superviser le déchargement...

Cette petite équipe envoyée sur le tas n'était pas l'équipe habituelle de Mareo, mais elle ferait l'affaire pour cette mission. Le chuunin était un puissant shinobi sensoriel capable de détecter les intentions des personnes présentent sur au moins la majeur partie du port, avec lui nous étions déjà à l'abri des surprises venant d'homme infiltré dans le port. Le genin en charge de la surveillance du chargement de la carriole était un tireur d'élite hors pair capable de toucher une mouche à quarante-cinq mètres de distance d'après ses dires. C'est à l'aide de sa sarbacane qu'il couplait avec sa maîtrise du fûton qu'il serait capable de telles prouesses... D'ailleurs Shiryoku le tireur s'était positionné en hauteur les yeux rivés sur la carriole prêt à agir, il se battait quasi exclusivement à distance...

Passons, la mission se déroulait visiblement très bien et le navire était quasiment déchargé lorsqu'au loin le Kiezan aperçut une jeune femme courir vers le quai, elle semblait affolée. Mareo la reconnut instantanément c'était Nae leur agent de liaison à Aktana, c'est elle qui les avait menés auprès de leur commanditaire marchand d'arme. Elle travaillait pour Suna et gérait une bonne partie des missions en relation avec le transport de marchandise pour le village cachée par le sable...

Avant même que Nae ne soit arrivée au niveau du moine, Kangae le chuunin en charge de la mission avait rejoint son subordonné:

Calmez-vous Nae je vous envoie le jeune en renfort ! Mareo, Nae vient chercher de l'aide l'hôpital d'Aktana est en danger. Expliquez rapidement la situation et toi Mareo une fois fait tu fonces à l'hôpital.

Je... merci... l'hôpital est en proie aux flammes. Plusieurs, personnes sont coincés à l'intérieur les shinobis pompiers ont du mal à contenir le feu et tous leurs effectifs sont occupés à essayer d'éteindre le brasier. Deux autres équipes shinobis sont sur Aktana en ce moment, je vais tenter de récupérer quelques-uns de ces Hommes pour vous prêter main forte.

Très bien, c'est dans mes cordes mon fuinjutsu sera d'une aide précieuse à mon avis. Je me mets en route.

La mission de surveillance valait moins que le sauvetage de vies humaines et Mareo comptait bien faire tout ce qui était en son pouvoir pour qu'aucune victime supplémentaire ne soit à déplorer. Kangae et Shiryoku saurait gérer la suite et le moine finirait la mission avec eux en rentrant à Suna avec la cargaison de toute manière...

Quelques minutes plus tard environ trois, grand maximum, Mareo était sur place devant ce grand bâtiment médical complètement léché par les flammes. En premier lieu il se dirigeait tout de suite vers l'officier de la brigade des incendies, un shinobi assez grand avec une moustache blonde bien fournie il supervisait les manipulateurs de suiton qui contenaient les flammes comme ils le pouvaient. Une question ou deux et l'officier expliqua la situation au jeune homme, en gros il allait devoir entrer dans le bâtiment et faire sortir comme il le pouvait les personnes bloquées à l'intérieur...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 763
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Urgence brasiers [Tetsui/Masao] Dim 20 Aoû 2017 - 17:29

J'avais été dépêché sur Aketana avec deux autres chûnins compétents. Nous devions trouver un fugitif doué pour le camouflage et le henge, le type ayant fait des conneries punissables dans à peu près tout le pays, c'était dans cette ville qu'il s'était rendu pour tenter de prendre un bateau et s'en aller loin d'ici. Peu importe son nom, peu importe ses excuses pour les crimes commis, nous avions bien fini par lui mettre la main dessus. En faites, il avait juste suffi que les forces ninja du pays du vent s'intéressent à ce gars pour qu'une simple équipe vienne corriger le problème. De fait, monsieur Fugitif se trouvait déjà dans une cellule d'où il ne pourrait pas s'enfuir et où nous l'avions amené un peu plus tôt. Content d'en avoir terminé avec la mission, j'informais mes deux collègues que je préférais rester à Aketana encore un peu pour profiter avant de rentrer. Ils comprirent donc qu'ils n'avaient pas besoin de m'attendre et rentrèrent à Suna.

Je profitais de ma solitude pour aller me pavaner dans les rues de la ville, et enfin me décidais à boire un verre sur une terrasse de café en lisant un livre. Comme à mon habitude, je trimballais toujours un livre sur moi, car j'aimais lire quand j'avais un moment. J'aimais autant les histoires que me racontaient les bouquins, que les témoignages de l'Histoire ou du monde entier qu'on pouvait trouver dedans. Autant dire que je m'étais beaucoup cultivé en lisant de la sorte, et que je pouvais me targuer de posséder quelques savoirs sur plein de sujets.

Perdu dans ma lecture, j'appréciais mon moment lorsque une odeur de fumée et de brûler m'arriva sous les narines. Je mis en pause mon bouquin et levais la tête. Je compris tout de suite de quoi il s'agissait... Un incendie ravageait un bâtiment, et je ne saurais dire dans l'instant duquel il s'agissait. Je rangeai donc mon bouquin dans la poche de mon kimono rouge, vidai mon verre, et parti dans la direction du dégât pour y arriver rapidement.
Il me sembla que j'étais d'ailleurs attendu, et que j'arrivais au bon moment là où se trouvaient d'autres shinobis, et des genins.

« Vous êtes l'un des shinobis que je pensais aller chercher pour nous venir en aide ! Par chance vous êtes venu par vous-même. »
« Ah ? Je suis seul, mes deux collègues ont quitté la ville il y a peu. Mais ce n'est rien... »
dis-je.

Je regardai le bâtiment qui brûlait, prit d'assaut par les flemmes. Je me rendis compte aussitôt qu'il s'agissait de l'hôpital.

« Il va falloir agir vite et déjà contenir les flammes tout en évacuant les personnes encore dedans. Qui avons-nous à disposition pour aider à la tâche ? »

Tout en le demandant, mes yeux se posèrent sur un jeune genin au crâne rasé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Urgence brasiers [Tetsui/Masao] Dim 3 Sep 2017 - 21:06



Ah, cette douce chaleur et cet air salin, qu'est que c'est agréable. Dommage d'en profiter dans de telle condition, devoir courrir après les mêmes bandits qu'à Hai c'est pénible.


Masao était à Aketana pour une enquête confiée par les services de renseignementss sunajins. Depuis peu un fléau ravageait les rues des grandes villes, en particulier la capitale, une drogue répondant au nom de Inyoka (Serpent en zoulou) un cachet de couleur vert et en forme de serpent enroulé sur lui même s'échanger contre un beau paquet d'argent ou d'objet de valeur. L'enfant de Hai avait été chargé de cette enquête car dans le passé il avait déjà eu affaire à des réseaux de drogue comme celui-ci. Masao était habituait à la mafia, les contrebandiers, les armes, poisons drogues esclaves et tout se qui pouvait se vendre sous le manteau, cette mission n'était d'une formalité pour lui. Mais malgré sa connaissance dans ce genre d'affaire le temps était un élement précieux, il ne fallait pas aller trop vite, la moindre erreur pouvait faire perdre toute l'enquête comme un lézard qui casse sa queue pour s'échapper, dans ce genre de réseau les premiers fusibles pouvaient très rapidement disparaître.

Rechercher, observer, identifier, traquer puis éliminer. Voilà le protocole que devait suivre le shinobi, il savait ça depuis son début de formation avec sa famille, mais cette fois il n'était pas chez lui et il n'avait pas l'aide de sa famille. Le choix de Aketana était judicieux, cette ville portuaire était pas très loin de la capitale le principal lieu de vente, mais il n'y avait pas autant de garde et de surveillance dans le port que dans cette dernière. De plus il y avait plus de pauvres et la corruption y était plus simple et moins onéreuse qu'ailleurs.
Cette drogue provoquait un état d'euphorie et une sensation de satisfaction puis cette état laissait place à un état d’ivresse, puis de confusion et de colère dû au manque. Masao avait entendu parler d’une femme battu dans la rue par deux consommateurs pour trouver une nouvelle dose. Il fallait arrêter ce fléau avant qu’il ne devienne incontrôlable.
Après de multiple interrogatoire et filature le Asshu finit par trouver une tête de réseau, il était sur le point de trouver l’un des stocks et sûrement un bon nombre de complice quand une relique du passé vint le perturber. Une cendre encore incandescente flottait sous son nez, le faisait louché dessus, alors l’enfant de Hai qui ne craignait plus le feu ardent de la cendre tendit la langue comme un caméléon et goûta littéralement la cendre.

mmhh, encore chaude, un léger goût de sapin mais avec du vernis. Ce bois n’aurait pas du brûler comme ça ce n’est pas normal.

En effet en levant les yeux Masao vit des cendres et des flammes dans le bourg, où l’on pouvait trouver tout les grandes institutions de la ville, des vies étaient en danger immédiat, le shinobi e pouvait pas laisser des gens mourir dans les flammes alors que son aide pouvait être précieuse, mais laisser partir le voyou c’était perdre des jours de recherche et repartir à zéro presque. Le choix fut difficile mais Masao choisit de prendre la direction du bourg, pour voir que c’était l’hôpital lui-même qui était en proie aux flammes.

Au premier regard le jeune Genin reconnu le capitaine des shinobis anti incendie parler avec un Jonin du clan des Yamada, très connu et respecté à Suna, il ne tarda pas à se présenter pour coordonner leurs mouvements :

Bonjour, Je m’appelle Asshu Masao, je suis un Genin mais je peux contrôler les cendres, je ne crains pas leur brûlures, je suis prêt à entrer dans le batîment pour sortir les gens directement. Comment voulez vous qu’on intervienne ?

maitrisant le Doton et le Haiton Masao pouvait être un allié de poids malgré son faible rang, il était prêt à se jeter dans les flammes pour sortir les gens ou à étouffer le feu avec sa propre cendre. Mais seul un Jonin avec de l’expérience pouvait réellement voir où le potentiel du Asshu était optimun.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 311
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Urgence brasiers [Tetsui/Masao] Mar 5 Sep 2017 - 18:30

La situation était critique et les flammes léchaient inlassablement la structure de l'hôpital d'Aktana à l'intérieur on pouvait entendre des voix apeurés. Les personnes bloquées à l'intérieur appelaient clairement à l'aide et Mareo avait de plus en plus de mal à tenir en place tandis qu'un jonin de Sunagakure no Sato se présentait à l'officier qui venait de faire un topo au moine.

L'homme aux bandeaux du village était plus grand que Mareo et un peu plus vieux, porteur d'un long kimono traditionnel, il semblait sûr de lui et prêt à l'action. Et la force des choses allaient faire de lui un chef des opérations, d'ailleurs il demanda vite qui serait de la partie. Avant même que le Kiezan puisse répondre, un autre sunajin intervint pour faire acte de présence et se mettre au service du juunin. Masao Asshu, un membre des maîtres des cendres du clan Asshu venu de Hai no kuni sans doute, c'était un shinobi aux capacités plus qu'intéressantes dans pareille situation. Ce n'était pas le moment de rêvasser le genin au crâne rasé avait déjà commencé à agir sans attendre les présentations de chacun même s'il écoutait d'une oreille attentive. Après avoir déroulé un long parchemin au sol le bald boy s'était assis en tailleur un pinceau à la main et de l'encre posée à côté...

Mareo, moine du temple de Maskine et maîtrise du fuinjutsu, je suis en train de dessiner un sceau qui me permettra de sceller de grandes quantités de flamme. Une fois fait je vous rejoindrais à l'intérieur pour sortir des décombres les victimes, faisons vite si vous pouvez considérer les flammes comme de l'histoire ancienne ou presque le bâtiment va sans doute s'effondrer. Corrigez-moi si je me trompe, officier ?

Le religieux s'adressait désormais au capitaine de la brigade incendie d'Aktana et celui-ci regarda le genin avant de répondre:

Tout à fait, j'estime à dix minutes le temps qu'il reste au bâtiment avant de s'effondrer sur lui-même, expliqua l'officier à moustache.

Sans plus un mot le jeune garçon continua son office, un peu d'encre au bout des poils de son pinceau puis un poignet souple et ferme traçait inlassablement les écritures chakratiques nécessaires à l'emprisonnement de flammes. L'encre courait sur le papier aussi vite que le pouvait le Kiezan de la manière la plus précise possible, en réalité c'est la première fois qu'il utiliserait ce sceau. Comme énormément de choses ce sceau faisait parti des techniques qu'il avait apprises dans les livres, mais qu'il n'avait jamais eu l'occasion de mettre en application. Il n'avait absolument pas l'assurance que toutes flammes disparaîtraient, mais une grande majorité de celle-ci serait conservé dans ce parchemin à n'en pas douter.

C'est sans se soucier de savoir si oui ou non Masao et le juunin était parti que le jeune sunajin s'adressa de nouveau au capitaine des brigades incendie pour quelques recommandations avant sa tentative:

Capitaine ?!

Il se retourna rapidement:

Oui, jeune homme ?

Je ne suis pas sûr d'emprisonner la totalité des flammes vous devrez peut-être finir le travail, dites-moi où mon sceau serait le plus utile ?

L'homme d'expérience pointa du doigt la face nord de l'établissement médical et d'un signe de tête donna son accord tacite quant à l'initiative du jeune homme. Ni une ni deux Mareo parchemin en main fonça le coller au mur nord de l'hôpital une fois fait il enchaîna les signes incantatoires nécessaire. Rat, coq puis tigre...

Chōeki, emprisonnement du feu, exprima à voix basse le Kiezan.

Le sceau s'activa pour venir aspirer avec forces les flammes léchant le bâtiment médical, celui-ci agissait doucement, mais sûrement tout en puisant dans les réserves de chakra du genin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Urgence brasiers [Tetsui/Masao]

Revenir en haut Aller en bas
 

Urgence brasiers [Tetsui/Masao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Kaze no Kuni :: Aketana-