N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Les débuts d'une équipe [pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1600
Rang : A+

Message(#) Sujet: Les débuts d'une équipe [pv] Mer 16 Aoû 2017 - 18:40

Ding ! Ça y est, c’est le grand jour ! Oh bordel je flippe … Non ça va du calme, tu vas gérer comme une grande. Fait honneur à ton grade oh, à ton sang. Du nerf, il en faut plus pour effrayer une Kaguya. C’est ça, je vais y aller et directe je les mate. Comme ça ils sauront de suite qui il faut respecter. Ouais c’est bien ça, c’est bien. Je filai sous la douche, puis lavage de dents et tout ce qui va avec, avant de filer dans l’entrée.

« P’pa, debout ! Il est bientôt neuf heures, grouille ! Et n’oublie pas de sortir les poubelles ! »

Oui je vis encore chez mon père, et alors ? Le pauvre est tellement sénile qu’il serait capable d’oublier de manger si je n’étais pas là pour le lui rappeler. Pourtant on dit que le poisson aide à la mémoire, sur lui on dirait que ça a l’effet inverse.
Bref, quittant mon quartier en bord de mer pour les terrains d’entrainement au nord de Suna, je fis un petit détour par une boulangerie. Aujourd’hui marquait le commencement d’une équipe de ninja plus ou moins tous sortant de l’Académie. Mon équipe. J’avais réfléchis toute la nuit à un nom, ou à un numéro, pour ce groupe. Il fallait quelque chose de simple, qu’on mémorise rapidement mais qui ne soit pour autant pas trop flashie, paillette et tapis rouge. Chimitsu. Ce n’est pas trop mal, et puis au pire je changerais au moment de remplir les papiers …

Sur le chemin je feuilletai les informations portant sur mes trois élèves. Trois genin, tous ayant d’excellentes notes en taïjutsu. Une très bonne chose ça. Un Yamada, espérons qu’il soit plus comme Tetsui que Kioshi. Une Kinzoku, tiens tiens, la maîtrise du métal peut offrir d’excellente combinaison avec le reste de l’équipe. Et le dernier, un Akuzu. Le genre de clan qui peut maintenir un combat au corps-à-corps tout en restant à distance. A eux trois, il y a de quoi faire un groupe inarrêtable. Mais avant il va falloir vérifier plusieurs points, et le plus important de tous, leur capacité à former une team véritablement unie.
Me voici sur place, un vaste terrain vierge, plat avec ici et là quelques rochers. Ça manque de végétation quand même … A Konoha il y en a trop, ici il n’y en a quasiment pas. Un juste milieu ce serait sympa, mais bon tant pis. Je m’installai sur l’un des blocs, les jambes croisées et patientai. Si tout c’était bien passé, chacun d’eux devrait avoir reçu chez lui ou à l’école un document. Une invitation, ou une annonce peut-être, les prévenant qu’ils étaient attendu au terrain d’entrainement numéro quatre, afin de former une équipe avec Kaguya Milly, jonin de Suna, et deux autres genins. Est-ce qu’ils se connaitront déjà avant d’arriver ? Telle est la question !

Quelques courtes minutes plus tard, les voici tous. Deux roux et un brun. D’ailleurs le dernier a un sacré charme, c’est … intéressant. Je levai un bras pour avoir l’attention.

« Bonjour à vous trois. Et félicitation pour l’obtention du bandeau à la sortie de l’Académie. Certains parmi vous me connaissent peut-être déjà, et moi j’ai déjà pu voir vos noms et vos têtes sur les documents administratifs, mais ce n’est pas grave. On va faire un tour en se présentant chacun. » Je baillai du regard les trois têtes, avant de prendre une inspiration. « Je m’appelle Milly, je suis originaire du clan Kaguya situé à Mizu no Kuni. Mais je vis à Suna depuis au moins aussi longtemps que vous, si ce n’est pas plus. Mon objectif, former une troupe de ninja sur laquelle le village et le pays pourront compter afin d’assurer la sécurité et le soutien. Je suis maître dans le domaine du taïjutsu et ne supporte pas l’alcool. J’ai vingt-cinq ans et certains d’entre vous sont plus grand que moi, c’est la raison de pourquoi je suis perchée sur un rocher et pas vous. »

Un petit sourire amical et je remuai la main dans le vent pour leur donner la parole. Qui va réagir le premier ? Qui sera le plus timide et qui le plus téméraire ? Suspense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 307
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Les débuts d'une équipe [pv] Mer 16 Aoû 2017 - 22:55

Cela fait quatre années, durant ce laps de temps Kasuga s’est fait une petite vie à Suna. Intégrée socialement avec de l’aide, le défi est de montrer enfin qu’elle fait partie des shinobis de Kaze. Jusqu’à maintenant elle n’avait rien accompli, à vrai dire le concept est nouveau pour elle. Elle était une guerrière combattant sauvagement par le passé, évidemment que cette paix ne laisse pas exprimer pleinement la fureur de la fille. Pourtant la situation ne semble pas là contrarier. C’est comme si elle s’apaisait, profitant du calme pour voir plus loin. Cela vient certainement du discours de l’actuel Seigneur du Vent, faisant ressortir son côté patriotique des Kinzoku. Pour aider le pays, elle sacrifiera sa passion du massacre et s’occupera de protéger son pays des menaces et malfrats. Après tout c’était l’objectif à Taki, elle rectifie donc le tire maintenant et se rapproche des principes de sa famille.

Lors d’un passage au bureau de Suna, Kasuga y découvre une affiche répertoriant les différentes équipes en recrutement. L’une d’entre elle parle de protection du pays. C’est exactement le domaine recherché par la guerrière. Se présentant alors à l’accueil, elle n’hésite pas à faire sa demande pour devenir membre. Elle en profite pour également avoir des informations sur la chef d’équipe. Kaguya Milly, Jônin qui maîtrise les os et spécialisé en technique de Taïjutsu. Un profil intéressant au vu des capacités de la Genin utilisant le Kinton au corps à corps. La leader peut aider à développer le talent de la guerrière et aussi son rang dans le village. Ainsi elle s’approchera de son idole, le Seigneur du Vent. L’idée l’intéresse grandement, tellement qu’elle fixe en l’air tandis qu’elle bloque le passage au bureau. Interpelée par la secrétaire, elle repart en s’excusant tout en continuant de réfléchir aux options qui se présentent à elle.

Aujourd’hui est un grand jour, celui de la rencontre entre tous les membres de la nouvelle équipe. Dans l’optique de ce jour, Kasuga s’est entraînée un peu pour garder la forme et aussi de se préparer à un test d’aptitude. Elle visualise un combat entre tous afin de tester les capacités de chacun pour se connaître mieux. Du moins, c’est ce qui se faisait dans son village entre Kinzoku pour voir les différences et les combler ensuite. Bien entendu, elle ne fera rien sans que son chef le dise, mais elle attend grandement ce moment précis. La préparation ne prend pas beaucoup de temps, enfilant des sous-vêtements blancs classiques, sa jupe grise et son armure pour le haut, elle prend la direction du terrain d’entraînement. Le message ne semblait pas pointilleux quant au déroulement de la rencontre. Juste un lieu, le terrain quatre. Généralement cela semble indiquer un petit test ou au moins une démonstration. L’excitation grimpe doucement, surtout à cause de sa vision d’affrontement. Tout le monde sur le chemin voit Kasuga contenant sa joie. Se rapprochant du lieu, deux silhouettes apparaissent également. Un premier contact visuel avec ses futurs coéquipiers se fait. Elle jette un coup d’œil et voit un duo d’homme. Au moins il y a un équilibre de genre dans l’équipe, qui arrange la guerrière. Tous arrivées, la Jônin prend la parole pendant un moment afin de se présenter et présenter l’objectif de l’équipe. Puis au tour des autres de faire un résumé sur lui. La Genin choisit d’enchaîner la conversation avant les autres, pour en finir avec ses formalités.

- Enchantée. Je m’appelle Kinzoku Kasuga, je viens de Taki mais vit à présent à Suna. Je maîtrise le Kinton dont je me sers au corps à corps en créant des armes ou armures.

Elle hésita à lancer un petit défi mais vaut mieux ne pas montrer les crocs, cela pourrait nuire à son image. Place aux deux suivants de faire les présentations, pour en découvrir plus sur leurs capacités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 164
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Les débuts d'une équipe [pv] Jeu 17 Aoû 2017 - 23:56

Six heures du matin. Comme chaque jour, c’était le moment pour moi de me réveiller. C’était une routine que j’avais choisi de prendre si jamais je voulais compléter tout ce que je voulais dans une journée. Déjà que je savais que j’étais lent le matin, j’avais beau avoir les yeux ouverts à la bonne heure, je ne sortais jamais du lit avant une petite demi-heure de « remise en place » des idées. Vinrent ensuite les étirements. Si pour certains c’était difficile, vous imaginez pas à quel point un Akuzu doit se tordre dans tous les sens pour réveiller l’ensemble de ses muscles. On enchaîne ensuite avec habillage, petit déjeuner, et c’était parti pour la journée.

Usuellement, je serais parti pour la librairie ou l’hôpital afin d’étudier différents ouvrages de médecine, mais pas aujourd’hui. Après tout, je n’avais pas toujours le luxe de rester dans un coin à lire, il me fallait répondre aux devoirs que m’imposait le bandeau à ma taille. Deux ans que j’ai rejoint l’armée de Suna, et j’étais resté Genin tout du long, préférant me concentrer sur mes études. Problèmes ? Mes accréditations commençaient à atteindre leur limite. Il me fallait donc monter en grade pour pouvoir accéder à des ouvrages plus complexes. C’est pour ça qu’après une longue réflexion, j’ai choisi de m’inscrire à un programme de recrutement pour une équipe de protection du territoire. Je ne suis clairement pas motivé à être dans une équipe d’assaut, espérons que l’on ne nous déporte pas pour accomplir des actions en dehors de notre expertise…

Mais toutes ces pensées doivent être isolées dans un coin ! Après tout, aujourd’hui était le grand jour où j’allais rencontrer enfin mon équipe ! Je me demandai qui allaient être les gens avec qui j’allais partager ces futurs moments. Je ne savais que le nom de la chef d’équipe : Kaguya Milly. Ce n’était pas un nom de clan traditionnel de Suna, de quoi m’interroger. Mais bon, cela n’allait être que plus excitant de découvrir les têtes sur place ! La route vers le terrain d’entraînement se passa sans encombre, si ce n’était l’usuel chat à sortir d’un arbre (faut croire qu’ils attente qu’un homme avec des bras de 5m de long se ramène pour se mettre en hauteur…) avant que je ne vois d’autres personnes arriver en même temps. De mon enthousiasme, je levai la main bien haut pour tous les saluer.


« - Ohayoooooo ! »

Un grand sourire, quoi de mieux pour entamer une conversation. Chose faite, je pouvais m’atteler à la tâche d’observer mes camarades. Eh bien, ils étaient haut en couleur ! Le premier avait des cheveux bien roses qui piquent. Tu me diras, il fait ce qu’il veut avec ses cheveux, littéralement pour le coup. La seconde, autant les cheveux écarlates pourquoi pas… Autant je me demandais si elle ne crevait pas de chaud dans son armure ? Elle n’a pas l’air de trop suer sous la chaleur du désert, tant mieux pour elle. J’espère qu’elle n’aurait pas trop d’insolation… Mais pas le temps de tergiverser qu’une voix en hauteur nous interrompit. Tournant la tête, je remarquai la présence d’une femme à peine plus âgée que moi, qui semblait bien énergique. C’était notre Sensei ? Ah bah oui. L’écoutant avec un grand sourire, j’attendais avec impatience la suite. Des présentations donc ? Écoutant donc Milly-sensei et Kasuga-chan, j’attendis une réaction de la part de mon homologue masculin avant de lever le poing pour attirer l’attention.

« - Oy ! Je suppose que c’est mon tour dans ce cas ? Moi c’est Shin, Akuzu Shin. J’ai grandis et vécu dans le désert toute ma vie et me suis installé avec le clan à Suna à sa création. J’aime beaucoup la lecture, notamment d’ouvrages sur la médecine dont je souhaite en faire ma profession plus tard. »

Un bref moment d’hésitation, je baissais légèrement la tête, un sourire mélancolique affiché.

« - J’ai beau savoir me battre, je me considères plus comme un artiste martial qu’un guerrier. Je sais que la vie de Shinobi n’est pas promise de tranquillité, mais… Mais si je veux un jour réussir à sauver des vies, je dois pouvoir étudier l’ensemble des ouvrages à ma disposition. »

Relevant la tête, j’observais notre Sensei droit dans les yeux, remarquant à quel point ils étaient bleus, plus clairs que les miens sans doute. J’étais plus confiant en les observant, plus assuré.

« - C’est pour ça que je suis ici, pour être honnête. Je veux pouvoir étudier encore plus la médecine pour devenir quelqu’un qui pourrait aider les gens. J’espère que vous pourrez m’aider ainsi, Milly-sensei. »

Plus tranquille maintenant, je tournai la tête vers les deux autres présents pour leur accorder un peu d’attention, pleines dents affichés.

« - Je compte aussi sur vous pour prendre soin de moi, Kasuga-chan et… Pardon, je ne connais pas ton nom du coup, vu que tu ne t’es pas présenté. »

Gêné, je frottai l’arrière de la nuque en riant légèrement, laissant ainsi le rosé à prendre la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 32
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Les débuts d'une équipe [pv] Ven 18 Aoû 2017 - 16:07

Ça fait déjà deux semaines que je suis passé Genin et je dois vous avouer qu'au début, je ne savais pas ce que je devais faire. C'est bien beau de sortir de l'académie de ninja et obtenir son bandeau frontal, mais vu que j'avais passé la majorité de ma vie dans le désert, je n'étais pas forcément très au fait de la marche à suivre ensuite. Heureusement pour moi un beau matin, je reçus une sorte de convocation, pour rejoindre une équipe de shinobi. Selon mes parents, c'était normal, une fois Genin on rejoignait tous des équipes avec lesquels on devait remplir de nombreuses missions pour le village. Pour être franc, je comprenais dans les grandes lignes, mais concrètement, j'étais encore loin de me douter de la marche à suivre réelle. Enfin, j'étais confiant et je me connaissais assez pour savoir que je m'en sortirais d'une manière ou d'une autre. De toute façon, si je voulais acquérir suffisamment de renommer, je devais en passer par là. D'ailleurs, c'était sûrement le chemin le plus court pour un shinobi. J'allais gérer durant les missions et déjà obtenir le respect de mon équipe.

Pour ce faire, le jour J, j'étais prêt bien en avance, car pour être sûr de ne pas louper l'heure de rendez-vous, j'avais passé la nuit à ressasser tout ce qui aurait pu mal se dérouler. Oui, même moi, je pouvais stresser au final. C'était tout nouveau pour moi aussi, et même si je me savais capable de réussir, je voulais tellement qu'on m'accepte qu'au final, j'ai passé la nuit à fixer le plafond, incapable de m'endormir. Donc, forcément, que j'étais prêt, mais avec le visage tiré par la fatigue et les yeux écarquillés, les veines éclatées. En tout cas, j'avais bien fait gaffe à préparer tout le nécessaire du parfait petit ninja. Étuis à shuriken, installé sur l'extérieur de ma cuisse, de façon à pouvoir les attraper rapidement, une pochette accroche sur mes reins était rempli de trucs divers et varié, comme des rouleaux ou des kunais. À mon avis ça suffisait. Habillé de mon habituelle veste sans manche, ouverte sur mon torse nu, c'est comme ça que je quittais la maison familiale pour rejoindre le terrain d’entraînement. Notre chef d'équipe, une Jônin de ce que j'avais compris, nous avez donné rendez-vous là-bas.

Quelques minutes plus tard, j'arrivais sur les lieux, mais j'étais le premier à priori, seul une femme assez petite, trapu, mais avec un corps excessivement musclé. Elle devait être une adepte du taijutsu. Quoi qu'il en soit j’allai m'asseoir sur un rondin de bois planté dans le sol, pas loin d'elle. Après l'avoir salué de la tête, un peu stressé et impressionné. Ce n'était pas normal que moi, le mec le moins timide du village, je puisse me comporter comme ça. Mais c'était sûrement un début, ça allait s'arranger par la suite. D'ailleurs, les deux autres ne tardèrent pas, d'abord une femme au long cheveu rouge. Elle ressemblait à s'y méprendre à un membre du clan, mais dès le premier coup d’œil je pouvais dire que ce n'était pas le cas. Puis un homme particulièrement enthousiaste débarqua ensuite comme une fusée. Son entrain me surprit et je compris aussitôt que c'était un Akuzu. Forcément, il était reconnaissable entre mille, pour un Yamada, quand on connaît le lien entre nos deux clans. De toute manière, je n'avais pas le temps d'y penser que la Jônin prenait la parole.

Elle nous félicita d'abord de notre promotion puis elle commença à se présenter. J'écoutais distraitement, je dois vous avouer, car je réfléchissais déjà à ce que j'allais bien pouvoir dire. Puis ce fut le tour de la fille du groupe. Elle vidangea son tour si vite qu'on attaquait déjà le dernier larron de notre équipe de choc. Mais, comme on pouvait s'y attendre d'un Akuzu, plein d'entrain, c'est limite s'il nous raconta pas toute sa vie en détail. J'étais un peu perplexe de l'entendre déblatérer aussi longtemps. Puis quand il conclut finalement sur nous, comme quoi on devait prendre soin de lui, je haussais un sourcil sans comprendre où il voulait en venir. Oui certaine expression me dépassait, encore aujourd'hui. Mais ce n'était pas le moment d'y penser de toute façon, car c'était finalement mon tour. Je prenais une grande inspiration pour me détendre, avant de lever les yeux vers notre sensei.


« Donc, je dois clôturer à ce que je vois... Je m'appelle Kuro, du clan des Yamada, donc, tout comme Akuzu-san. », lançais-je d'une voix forte, trop forte même, alors que je coulais un regard à mon partenaire d'équipe, surpris d'ailleurs qu'il n'est pas reconnu les caractéristiques de mon clan chez moi. « J'ai passé la majorité de ma courte vie dans le désert que je considère d'avantage comme mon chez-moi, que cette ville grouillante et assourdissante. Je maîtrise principalement le taijutsu, que j'apprécie utiliser avec mes capacités claniques. », continuais-je, d'une voix toujours aussi forte. Le stresse sûrement, donc je ne contrôlais plus vraiment les décibels. « Je... Je veux qu'on me reconnaisse à ma juste valeur, donc je deviendrais célèbre, ma renommée sera telle qu'elle s'entendra dans tout le pays, et même dans le monde connu ! », renchérissais-je, alors que ma voix se faisait plus déterminer à mesure que je parlais. Je regardai tour à tour mes deux autres équipiers et mon sensei. « J'espère qu'on fera du bon boulot tous ensemble. », terminais-je avec un grand sourire naïf sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1600
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Les débuts d'une équipe [pv] Lun 21 Aoû 2017 - 18:46

La demoiselle réagit à la première, se présentant et donnant ses origines. Une native de Taki no Kuni, et bé tu es loin de chez toi miss. Elle fini par expliquer qu’elle utilisait le métal pour le corps-à-corps. Seulement ? Ce serait particulièrement dommage, ce genre de pouvoir a la faculté d’être aussi efficace à distance qu’au contact. Alors pourquoi vouloir se cantonner à un seul domaine ?
L’Akuzu enchaina, souriant de toutes ses dents. Lui était clairement ravi de la situation. Sa présentation fut d’ailleurs nettement moins expéditive que sa collègue. Voyons voir, un homme du désert souhaitant faire une carrière de médecin. Il avoua n’être dans cette équipe que pour gagner en grade et obtenir de meilleurs accès aux études. J’approuvais cette mentalité, il faut savoir profiter des opportunités, et puis un toubib qui sait se battre c’est inestimable sur un champ de bataille.

« Très bien, sache d’ailleurs que si tu as besoin d’un bouquin en particulier, note-le-moi sur un bout de papier et j’irais voir à le récupérer. »

Un sourire agrémenta la proposition, avant de tourner les yeux vers le dernier ninja du lot. Celui-ci, installé lascivement au sol à écouter ses homologues d’un air détaché. Il avait déjà le même comportement basique des Yamada, le côté un peu cool, loin des attaches matérielles. Nous l’écoutâmes tous en silence, énoncer ses origines désertiques, ses affinités de combat au contact mais là où cela devenait intéressant c’était son rêve. Le jeune garçon poursuivait l’idée d’un jour devenir suffisamment célèbre pour que son nom résonne à travers le monde. Un souhait qui faisait sourire, ne le cachons pas.

« Je vois, c’est tout à fait louable bien que ce soit particulièrement éloigné du statu du ninja discret. Je te souhaite bien du courage. Parfait ! Maintenant qu’on se connait un petit peu mieux tous les quatre, il serait temps de voir ce que vous savez faire. Au passage, si vous avez la moindre question, n’hésitez pas. »

Je sautai de mon caillou pour les rejoindre, et comme prévu les deux garçons sont légèrement plus grands que moi. Qu’à cela ne tienne, ils auront l’exercice le plus difficile, héhé. Le temps de m’accroupir, me mordre et doigt et à terme invoquer Benkei, puis je me redressai.

« Les jeunes, je vous présente Benkei. C’est un renard ninja et il sera votre objectif pour votre premier test en équipe.
- C’est qui ceux-là ?
- Benkei, voici trois jeunes ninjas du village, de droite à gauche tu as Kasuga, Shin et Kuro. Rassurez-vous tous, l’objectif ne sera pas un combat. Vous avez dû lire la fiche en entier je suppose. Je souhaite monter et entrainer une équipe axée sur la protection du village et du pays. Hors les dangers seront rarement détectables et visibles. Notre ami renard jouera l’ennemi avec moi. Vous serez trois contre deux. Votre objectif, nous reprendre un objet. Vous ne savez pas ce que c’est, et vous ne savez pas qui l’a. Pour cela il suffira de toucher le porteur. Simplement de toucher, pas besoin de vous déchainer. Vous allez devoir travailler en équipe, vous écoutez entre vous et vous soutenir pour réussir. Moi j’observerais vos actions et en fonction j’opterais pour tel ou tel entrainement. »

Je fis une rapide combinaison de mudra, concentrant mon chakra dans mes mains, avant de planter celles-ci dans le sol.

« L’exercice se passe exclusivement sur le terrain d’entrainement numéro quatre. J’aurais bien voulu réserver celui d’à côté en plus mais il était déjà prit … Bien, une petite transformation de terrain et nous serons prêt. »

L’instant suivant, des troncs osseux sortirent du sol sur une majorité de la zone, changeant le paysage que peu désertique en une forêt d’ivoire étincelant. J’avais également émoussée les pointes tranchantes, le but n’était pas de les blesser mais de tester leurs réactions.

« Vous avez une heure. Bonne chance. »

Un petit sablier tomba à leurs pieds, puis Benkei sauta sur mes épaules et nous disparûmes sous un voile de sensorialité. Filant à travers la fausse végétation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 164
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Les débuts d'une équipe [pv] Mar 29 Aoû 2017 - 13:15

La prof semblait sympa, vous pouvez pas savoir à quel point j’étais rassuré de l’apprendre. Beaucoup trop de fois j’ai entendu des histoires de professeurs qui se servaient de leurs élèves comme des esclaves pour accomplir leurs quatre volontés. Je sentais bien que la situation allait devenir compliquée si c’était le cas, mais heureusement, Milly-sensei semblait plus sympathique que ça. Je suppose que je devais m’estimer chanceux ?... Ou alors c’est un piège pour nous faire gagner en confiance avant de nous enfoncer un couteau dans le dos le moment où ça l’arrangerait mieux… Nah. En plus, elle dit qu’elle va m’apporter des livres que je lui demanderais… Elle sait taper là où il faut pour faire plaisir.

« - Comptez sur moi pour vous le rappeler, sensei ! »

Après moi donc vint le tour du troisième larons. Ouch, j’ai fait une gaffe on dirait… Le jeune homme aux cheveux roses, que je savais maintenant s’appelait Kuro-kun, semblait avoir mal pris le fait que je ne le reconnaissais pas. Alors il faisait partie du clan Yamada ? A dire vrai, il a effectivement les yeux typiques du clan, on reconnaît cette teinte particulière du clan du soleil. Mais à dire vrai… Je penses pas que je devais connaître tout le monde au sein du clan juste parce qu’ils sont des amis de famille. J’ai déjà du mal à savoir qui sont tous ceux qui font partie de mon propre clan, hey hey.

« - Désolé, Kuro-kun, je n’ai jamais était fort pour retenir les visages, héhé… »

J’essayai un peu de sourire pour lui montrer que j’étais vraiment désolé, mais je ne saurais dire s’il était vraiment énervé où c’était son habitude d’être grincheux. Enfin, la situation semblait aller mieux alors qu’il parla de lui, plutôt sympa si on veut. Ca faisait toujours quelque chose quand quelqu’un reconnaissait tes efforts. J’espérais vraiment que ceux dans haut en face autant pour moi. J’aimerais vraiment apprendre plus de la médecine, mais je n’ai vraiment pas tellement de ta-Pensées positives, pensées positives, oublie pas ça Shin ! Bref, maintenant que nos présentations étaient faites, voilà que notre chef sauta de son piédestal… Et effectivement, elle était plus petite que nous. Je ne pus m’empêcher de sourire, pas mesquinement, juste que la pensées était drôle. Puis elle se mordit un doigt avant de faire des Müdras et…

« … Je veux le caresser. »

Des murmures que je cachais rapidement en espérant que personne entendu. Mais est-ce qu’on pouvait réellement m’en vouloir ? La créature était le genre de boule de poil qui faisait office de peluche ! Non pas que je le dirais à haute voix, car elle semblait être aussi prête à mordre… Enfin bref, le moment d’admiration passé, nous voilà à écouter les consignes pour le futur exercice. Une traque pour essayer de la trouver. Je regardai à gauche et à droite en me demandant bien où elle pouvait se cacher dans cette étendu déserte avant qu’un léger tremblement se fit ressentir et BOOM, des trucs sortir du sol. Instinctivement, ma main se laissait aller à toucher l’un des tronc et je constatai avec stupeur la matière.


« - Est-ce que… Des os ? »

En voilà une technique étrange, comment elle avait fait pour faire apparaître autant de ces tronc ? Etaient-ce les siens d’ailleurs ? Mais pas le temps de m’émerveiller que la voilà qui a disparu d’un coup, en éclat de fumée. Elle avait des capacités des camouflages ? J’aurais dû m’y attendre… Et je pense que l’exercice sera plus difficile que prévu, vu que de ce que j’ai cru comprendre, aucun de nous trois n’avaient de dons sensoriels. Je regardai autour pour voir comment je pourrais la trouver, mais je ne voyais qu’un moyen de la retrouver, ou du moins, de l’empêcher de trop s’en aller.

« - Kasuga-chan, Kuro-kun… J’ai une idée. »

Les demandant de se rapprocher, je me mis à leur transmettre mon plan, mais à voix basse. On ne sait jamais, si ça se trouve, elle se trouvait encore dans les parages. L’idée était assez simple, mais demandait à la fois l’aide de Kasuga-chan pour compléter ma partie, et une diversion. Les rôles étant distribués, je me redressai, sourire confiant et appréciant le défi.

« - Si on se tient au plan, on devrait réussir à la limiter. A toi de jouer, Kuro-kun. »

Acquiesçant à chacun, je parti de mon côté, en hauteur, sautant de tronc en tronc afin d’atteindre des endroits difficilement accessibles. Je ne doutais pas que Milly-sensei pouvait nous imiter, mais cela l’obligerait à prendre du temps, temps qui nous est utile. Suite à cela, je concentrai mon chakra dans mes doigts et me mit à graver sur les os ce que je voulais : des sceaux. Le premier terminé, je passais à un autre tronc, tournant en rond encore et encore. Elle n’allait pas pouvoir traverser la forêt sans en croiser un, c’était certains, et c’était ce sur quoi je comptai.

« - Vous aurez intérêt à tenir parole, Sensei, héhé… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 307
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Les débuts d'une équipe [pv] Jeu 31 Aoû 2017 - 12:47

Les présentations s’enchaînent après celle de Kasuga. Du moins les deux garçons prennent la parole en s’exprimant davantage qu’elle ne l’a fait. Le premier est Akuzu Shin, un passionné de lecture qui désire se consacrer à la médecine. D’après ces souvenirs, les membres de ce clan sont connus pour le talent au Taïjutsu avec l’élasticité de leur corps. Un don utile pour diverses situations au combat si on ne maîtrise pas le Ninjutsu. Pourtant, celui-ci ne souhaite pas devenir un guerrier, préférant être en soutien en sauvant les vies. Avant Kasuga aurait à la limite cracher sur cet homme, mais depuis qu’elle est à dans ce village, elle a compris qu’il y a besoin de gens de ce genre comme son amie soigneuse. Elle respecte donc ce noble objectif et lui sourit suite à sa remarque. Ce sourire est celui de sa bienveillance, comme elle fait avec les civils depuis son installation à Suna.

Plus qu’une personne, le jeune garçon aux cheveux roses. Un très bien particulier, bien que ceux de la Kinzoku soient écarlates. Son discours montre clairement sa nervosité, pourtant il va lui aussi parler de sa vie, ses capacités et de son objectif. Un Yamada, un clan très puissant sur les terres de Kaze. Bien que ce soit un clan nomade, leur Dojutsu est connu dans le monde. Ce pouvoir intrigue notre héroïne, voulant se mesurer à lui pour tester la résistance de son Kinton. Pour ce qui est de son but, elle se retient de rire. Classique mais surtout enfantin de son point de vue personnel. Malgré ça, elle acquiesce à ces dernières paroles.

Tout le groupe se connait plus ou moins, enfin très peu pour ce qui est de Kasuga. Elle n’a décrit que très peu de choses sur sa vie contrairement à ses deux camarades. Elle a pourtant l’habitude avec les villageois de raconter ses aventures. Certainement qu’elle se rappelle le temps de Taki, où elle s’entraînait sans relâche et s’adressait aux autres seulement pour les affronter. Sa passion pour le combat l’écarte toujours des autres, comme avec sa présentation trop formelle et rapide. Elle découvre la difficulté à s’intégrer dans ce nouveau mode de vie. Ne pouvant pas revenir en arrière, elle compte trouver le moyen de rectifier cela. Toutefois la Jonin intervient, présentant la suite de ce rendez-vous. Ce sera le jeu du Policier Voleur. En résumé, les voleurs doivent être attrapés pour rendre l’objet aux policiers. Une activité très appréciée des enfants de quatre à huit ans. La Kinzoku éprouve un peu de colère, se sentant insultée. Néanmoins, elle sait que c’est un simple test d’aptitude. La rouquine a l’impression d’enchaîner les tests depuis la fin de la guerre. De plus, il est interdit de combattre durant l’épreuve. Apaisant son esprit, elle écoute la chef invoquant un petit renard.

L’attraper elle ou son animal pour retrouver un objet. Cela semble facile vu que le terrain est vide de nature. Cependant, la senseï ne perd pas de temps pour faire apparaître des os un peu partout afin de s’y cacher et se camoufler avec son compagnon. Elle précise que les trois Genins ont une heure pour réussir. La chasse est ouverte et Kasuga compte bien se lancer dedans. Sauf qu’elle se souvient qu’elle n’est pas seule aujourd’hui, elle doit coopérer avec les deux garçons. Jetant des coups d’œil pour voir d’éventuels mouvements, Shin interpelle le groupe pour expliquer son idée. Une vivacité d’esprit impressionnante de la part de l’Akuzu. Ecoutant attentivement, la guerrière rejoint l’idée.

- Je ne l’ai pas dit tout à l’heure, je peux aussi utiliser le Fûinjutsu. Je pensais le garder pour moi en cas de combat mais je pense que cela peut aider.

La discussion continue afin de mettre tout au clair, puis commence alors le plan. Tout comme Shin, Kasuga pose des sceaux sur un maximum d’os pour couvrir une large zone. Elle veut à tout prix attraper la shinobi, afin de prouver qu’elle a les capacités à protéger le pays, être digne de l’idéal de la Seigneur du Vent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1600
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Les débuts d'une équipe [pv] Lun 18 Sep 2017 - 23:26

Spoiler:
 

L’instant observation débutait et à voir comme ils prenaient cela au sérieux, ça promettait quelque chose d’intéressant. Shin semblait être le plus réactif, une qualité indéniable pour un futur médecin. Tous les trois se regroupèrent en cercle afin de discuter entre eux. Le bon vieux repli stratégique. C’est très bien, les cours à l’Académie n’avaient pas été que des courants d’air. Personnellement je restai à bonne distance, lascivement installée au sommet d’un de mes arbres. Benkei sur mes genoux baillait à s’en décrocher la mâchoire. Pauvre bête, à tous les coups je le réveillai en plein milieu d’une sieste. C’est qu’il dort souvent cet animal.
Tiens tiens, mais que font les jeunes ? Pff, les jeunes … je le suis toute autant qu’eux !

Descendant de mon perchoir en douceur et surtout en silence je vins regarder les agissements de Shin et Kusaga. Le dernier du groupe restait immobile mais nul-doute qu’il préparait quelque chose également. Ah, des sceaux fuinjutsu. Ils gravent des sceaux fuinjutsu sur mes os. Ils taguent ma forêt d’ivoire ! Enfin ça reste une bonne idée, et mieux vaut ne pas s’en approcher. Par contre il est important qu’ils gardent à l’esprit que les plans ne se passent quasiment jamais comme prévu. Il faut savoir improviser constamment.
Tout en restant à une petite distance du groupe, je saisie l’un de mes "arbres" et réinjectai un peu de chakra, le diffusant à travers chaque extrémité, effaçant les dégâts éventuels et par la même occasion les gravures. Héhé, nul n’abime mes œuvres sans y perdre quelque chose.
En tournant les yeux, je pus voir Shin de dos et immédiatement une idée naquit. M’approchant sur la pointe des pieds, tout en veillant à ne pas laisser de trace explicite sur le sol, je m’approchai de sa nuque. Une série de mudra et je vins effleurer sa peau. Immédiatement après, des os jaillirent pour le ligoter comme un saucisson, les bras collés au corps, les pieds joints, un bâillon – si on peut appeler cela comme tel – autour de la bouche et un anneau autour des yeux. Je fis tout de même attention à ce qu’il ne se fasse pas mal en chutant puis repartie à travers ma forêt, toujours en faisant attention à garder une distance de sécurité.

Est-ce que les autres s’en rendront compte ? Est-ce que le jeune médecin a de quoi se libérer de cette prison ? S’il est effectivement talentueux en taïjutsu, cela ne devrait pas poser de problème mais restons attentive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 164
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Les débuts d'une équipe [pv] Sam 23 Sep 2017 - 7:02

Le plan que j’avais pensé était assez bien ficelé, si je devais y réfléchir. Sans me lancer des fleurs (parce que je serais bien capable de rougir de honte à cause de ça), je pensais ne pas trouver trop de failles dedans. Après, je peux comprendre que cela reposait sur le fait que Milly ne connaissait rien au Fuinjutsu, mais bon, c’était un pari que j’étais prêt à tenter. Si jamais elle entrait dans une des « zones » que moi et Kasuga-chan étions en train de mettre en place, la victoire nous serait à porter de main. Mais je devais également compter sur Kuro-kun afin de nous assurer d’avancer sans qu’elle ne se doute de quoique ce soit, le travail d’équipe était la clé après tout.

Pourtant, il fallait croire que mon expertise du combat n’était pas encore développée suffisamment pour un affrontement sortant du cadre du duel. En effet, les combats entre membres de mon clan se faisaient souvent en face à face, sans autres talents qui permettraient des techniques fourbes (non pas que je critique), et j’ignorai ainsi le facteur important qu’était le suivant : si moi je ne pouvais pas la voir, Milly-sensei pouvait, elle, me voir moi. Alors que j’étais en train de graver un nouveau sceau, au sol cette fois-ci pour varier les emplacements, je sentis comme un frisson dans ma nuque. Par réflexe, je voulais me retourner pour voir ce que c’était.


« - Qui v-Hmm ?! »

Aussitôt j’avais tenté de faire ça qu’un bruit étrange se propagea de mon dos, et un instant, me voilà ligoté de toutes part, y compris au niveau des yeux et de la bouche. Me voilà ainsi au sol, immobilisé, aveuglé et réduit au silence. Le moment de surprise, et je l’avouai, de presque panique passé, je compris qu’il s’agissait forcément de notre instructeur qui voulait nous corser la tâche. Elle avait même pensé à me faire taire pour m’empêcher de prévenir immédiatement Kasuga d’enclencher les sceaux. Maligne… Mais elle oubliait un détail, c’était que ce genre d’entrave était un jeu d’enfant pour moi de m’en libérer.

« Ok Shin. Prend une longue inspiration, et tu te détends dans l’expiration… »

Alors que j’agissais selon mes pensées, je pouvais déjà sentir mon corps devenir plus détendu, plus mou, plus… Flexible. Les Akuzu pouvaient donner à leur corps des propriétés élastiques, et cela comprenait s’amincir et se rendre plus souple. Ainsi, l’entrave était devenu trop grande pour mon corps, si bien qu’un jeu de souplesse de ma part suffit à me libérer de cette dernière, comme si je retirai un vêtement. La dernière essence d’oxygène disparue, je repris mon souffle et ma « consistance. Me remettant debout, mon premier réflexe fut immédiat.


« - Kasuga-chan ! Kuro-kun ! Elle est de mon côté ! »

Peut-être qu’elle était encore à côté de moi, ou alors elle avait choisi de s’enfuir, mais dans les deux cas, nous étions certains de l’avoir si elle avait choisi de me suivre moi et non Kuro. Nous nous étions séparés pour couvrir plus de terrain, et notre prof n’avait plus que deux directions à prendre : soit vers l’intérieur, et elle tomberait avec de grandes chances sur l’un de mes équipiers, soit vers l’extérieur et on pourrait l’encercler. Activer les pièges maintenant ne serait pas avantageux, vu que les dépenses en chakra seraient beaucoup trop importantes pour un résultat si hasardeux. En attendant, le mieux était de ne pas bouger, voir même de prendre de la hauteur pour me faire surprendre. Elle pouvait encore se cacher, mais il était certains que nous l’aurions bientôt…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 307
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Les débuts d'une équipe [pv] Dim 24 Sep 2017 - 18:08

Le plan se déroule sans imprévu, pour le moment en tout cas. Kasuga réfléchit à une alternative, si jamais quelque chose n’allait pas. Personne ne connaît les réelles capacités de la senseï, du coup ses actions sont impossibles à prédire. Va-t-elle seulement courir et fuir ? Ou passerait-elle à l’action en attaquant ? De plus sa localisation est inconnue, elle-aussi a dû mettre en place des pièges, ou bien attend sagement le temps qu’une ouverture se présente. Après tout, le groupe est dispersé afin de couvrir une large zone en plaçant les sceaux tandis que le second joue le rôle d’appât. En repensant, c’est Kuro qui a ce rôle. Lui qui veut tant être reconnu dans le monde se voit attribué le rôle le plus dégradant, mais pourtant essentiel pour le plan. La Kinzoku trouve que ce poste lui colle à la peau, de par son comportement un peu enfantin et naïf. Elle n’aime pas juger ainsi son futur camarade, mais elle attend vraiment de voir sa force pour avoir une vraie opinion de lui. Pour le moment, le seul qui se démarque est Shin. Déjà par sa présentation franche, puis par sa réactivité à mettre en place un plan. Il semble être un genre de stratège, plus qu’à observer son talent en combat.

Le temps passe et les sceaux s’enchaînent. La chaleur frappe violemment, mais le peu d’ombre généré par les ‘arbres’ osseux soulage. L’armure de Kasuga est bouillante, mais qui ne gêne pas plus que ça la guerrière, habituée au climat depuis ces quatre années à vivre ici. Seulement quelques gouttes de sueur sur son front avec l’enchaînement des mouvements répétitifs. S’arrêtant le temps de passer un mouchoir sur son front, elle entend au même moment la voix de Shin. Pas le temps de prendre de petite pause, la position de la chef est connue, il faut donc vite intervenir avant qu’elle ne disparaisse à nouveau. Sur le trajet, elle remarque l’absence de gravure sur les os, où Shin était censé avoir gravé ses sceaux. Un coup de la senseï sans aucun doute, Kasuga arrive donc rapidement proche de Shin avec des os posés à terre. Le choix de la Jônin fût d’attaquer, cela facilite les choses. D’une, elle doit encore être dans les environs, de deux, ne jamais dire non à une confrontation.

- Est-ce que vous allez bien Shin ? En tout cas notre plan a une faille, elle efface nos sceaux pendant que nous en posons des nouveaux. Je pense donc qu’il ne faut pas continuer et éviter de gaspiller notre chakra. Par contre, je n’ai aucune idée sur comment la localiser. Mais ce qui est certain, c’est qu’elle se cache tout en nous observant pour ensuite nous attaquer. J’ai donc rapidement réfléchit à un truc… A voir si ça marche, finit-elle avant de continuer à voix basse pour expliquer son plan.

Pendant sa course vers Shin, Kasuga avait créé des câbles de métal assez fins avec des clochettes dessus. Si Milly observe, impossible de placer le piège tout de suite. Toutefois, la guerrière a une solution : utiliser un écran de fumée. Ainsi, elle sort une bombe fumigène et la lance devant elle pour se camoufler dedans. Maintenant que la visibilité sur ses actions est réduite, elle exécute son plan en plaçant plusieurs câbles et en faisant attention à cacher les clochettes. La zone autour de Shin est piégée, maintenant il faut que la chef morde à l’hameçon. Dès qu’elle bougera et touchera l’un de câbles, le son de la clochette révélera sa position. La Kinzoku place beaucoup d’espérance en son plan, bien qu’il y ait toujours une part de doute. Après tout, nous parlons d’un Jônin qui a l’expérience d’un grand nombre de mission, cela doit être de la rigolade. Pourtant Kasuga veut tenter, malgré la faible probabilité de réussir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1600
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Les débuts d'une équipe [pv] Jeu 28 Sep 2017 - 23:49

A côté de ça, la demoiselle en armure poursuit ses gribouillages fuinjutsu sans même se rendre compte que ses précédentes œuvres ont été effacées. Pas bien ça, pas bien. Mais cela reste intéressant à voir, leur façon de réagir face à une adversité, dans un domaine qu’ils ne maitrisent pas. Souvent l’ingéniosité prend le pas sur les capacités, permettant de retourner une situation qui semblait perdu d’avance.
Shin remuait dans son cocon et c’était trop mignon, le pauvre. Aller montre-moi ce que tu sais faire. Il s’immobilisa, semblant chercher à se calmer, puis quelques secondes plus tard l’ensemble de son corps se comprima et s’allongea, telle une limace sortant de sa cachette. Erk dégoutant. Très efficace car ainsi il sortit de sa prison osseuse sans faire de bruit, mais dégoutant. Les Akuzu sont vraiment des gens dégoutants … à croire que leurs articulations ne sont là que pour faire joli.

« Kasuga-chan ! Kuro-kun ! Elle est de mon côté ! » Hurla-t-il sitôt de nouveau sur ses pieds.

Mais seule la jeune femme se déplaça, à croire que Kuro préférait ne faire équipe qu’avec lui-même. C’est un choix, pas forcément le meilleur mais c’est un choix. Ils discutèrent tous les deux mais j’étais déjà parti et seules quelques brides de mots arrivaient encore à mes oreilles.
Mmh j’aurais dû leur imposant quelque chose plus difficile qu’une course contre la montre.

Un nuage de fumée s’éleva soudainement là où se trouvaient les deux élèves, les rendant inaccessible à des yeux normaux. Étant à bonne distance, je me permis de chuchoter une requête d’information au renard.

« Difficile à dire, je vois juste la silhouette chakratique de la femme s’agenouiller puis se relever, puis s’agenouiller à nouveau et se relever, encore et encore.
- Mmh est-ce qu’elle profiterait de cet écran trouble pour poser de nouveaux sceaux ? Pourtant elle a tout de même dû voir, au moins au moment de rejoindre Shin, que ses gravures avaient disparues. »

Et puis aucuns de deux n’a de faculté de sensorialité, ce qui signifie qu’ils n’y voient plus rien au milieu du brouillard. Pourquoi vouloir se mettre des bâtons dans les roues ? Qu’est-ce qu’ils peuvent bien mijoter … Au moins nous on peut toujours les voir – enfin pas moi mais Benkei si – donc nous ne sommes pas trop entravé par cette réaction.

« Il vous reste à peine plus de trente minutes ! » Voilà, avec ça ils devraient stresser un peu plus. Maintenant allons voir leur nouveau plan. « Tu vas être mes yeux pour un petit moment, dac ? »

Le renard approuva et nous nous approchèrent à pas de loup jusqu’à plonger dans la purée de pois. Kuro est sur la droite mais occupé à je ne sais quoi, par contre les deux autres ils sont droit devant et leurs agissements sont nettement plus louches.
Mon pied se mit soudainement à sonner. Oui sonner. Une corde très fine fixée à entre les troncs d’ivoire et accompagnée de petites clochettes. Voilà ce qu’elle installait ! Très intelligent, le piège ne contient pas de chakra, donc invisible pour un senseur dans un milieu opaque. Ne bougeons plus, tel un insecte sur une toile d’araignée. Les prochaine secondes vont définir qui détient quel rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 164
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Les débuts d'une équipe [pv] Sam 30 Sep 2017 - 8:05

Les choses ne se déroulaient pas réellement comme je l’aurais prévu en me confrontant à Milly-sensei. Je pensais qu’à défaut de pouvoir la repérer, nous pouvions réussir à l’enfermer après qu’elle ait agit, dans le but de nous fuir ou de nous empêcher de la suivre. Elle aurait forcément laissé des traces, et je comptais dessus pour « trouver sa position ». L’idée de mes sceaux était d’en créer suffisamment partout à l’intérieur de la forêt d’os afin de pouvoir créer autant de « zones prisons » que possible. Hélas, je pensais également qu’elle n’était pas suffisamment instruite avec le Fuinjutsu pour réussir à trouver une contre mesure, chose à laquelle je me mordais les doigts en l’apprenant de Kasuga-chan.

Cependant, non contente de nous apporter une mauvaise nouvelle, la rousse vient également avec une solution alternative. Intrigué, je restais muet en l’écoutant, heureux de voir qu’elle aussi avait ses propres idées. Je n’avais pas envie de passer pour un dirigiste dans le groupe, ce n’était pas du tout mon genre. Je préférais exécuter, il y avait pas la responsabilité de commandement et les conséquences en cas d’échec menant à la catastrophe… Oui, va falloir que je travail un peu mes pensées négatives. Toujours était-il que le plan de Kasuga était pour le moins audacieux, car bien qu’il pouvait fonctionnait, il nous mettait en solution délicate. Mais comme elle le disait elle-même, gaspiller notre chakra inutilement serait une erreur…


« - Très bien, je te fais confiance, t’es la plus combattante après tout. »

Pouce levé et clin d’œil, je la laissai ainsi mettre en place ses fils de fer alors que je cherchais à voir si je ne pouvais pas aider d’une autre manière. Cependant, j’avais une idée qui pouvait compléter la sienne, donc avant qu’elle ne continue plus loin, je lui glissai une dernière remarque.

« - Ne les fais pas trop serrés, qu’ils puissent se détacher rapidement. »

A peine ma phrase finie cependant, voilà que la voix de notre Sensei résonna au milieu de la forêt d’os. Pas le temps de lambiner ou d’hésiter, Kasuga-chan et moi nous regardâmes pour confirmer ce que pensait l’autre, et d’un hochement de tête, nous avançions dans la direction générale de la voix de Milly. Que ce soit une provocation de sa part ou une première erreur en pensant que nous la repérerions pas, nous ne pouvions courir le risque de laisser cette chance nous échapper. Après tout, comme elle l’a dit, nous ne disposions plus que de très peu de temps. Maintenant, nous avions que ça direction générale, impossible de-

*Tigling*

« - ...Kasuga-chan, tu es une génie. »

Alors que je la laissai passer devant moi pour nous guider, m’évitant par la même occasion de me prendre les pieds dans un des câbles créés. Mais le doute n’était plus permis : Sensei était maintenant repérée, malgré le fait qu’elle soit encore invisble. Nous savions ainsi où elle se trouvait, et à en juger par le silence constant, à moins qu’elle ne soit capable de voler ou de se distordre comme moi pour passer entre les câbles, elle n’avait pas bougé de sa place. Je réfléchissais ainsi à voir comment procéder et décidai au final d’appliquer ma solution finale. J’étais désolé pour Kuro-kun, qui n’a pas eu l’occasion de participer grandement à cette opération, mais nous ne pouvions pas laisser passer une telle chance.

« - Je prends la relève maintenant. Kasuga-chan, place toi devant moi et fonce droit devant une fois que j’aurais agit. N’hésite pas à charger armée, Sense est clairement plus forte que nous, alors il ne faut pas avoir peur d’y aller fort… »

Maligne et forte, rien de surprenant que l’on pourrait attendre d’une chûnin expérimentée. Même si je n’étais pas intéressé tant que ça par les combats et la vie de soldats, moi-même ne pouvait que reconnaître les talents et la combativité de sensei. Mais cela ne faisait qu’éveiller mon envie de challenge. Bien que je ne sois pas un guerrier, je restais malgré tout un combattant, et un ennemi qui me posait problème me donnait plutôt le sourire. Faisant rouler mes des épaules pour les chauffer, jouant surtout de mes doigts, je me préparai pour la suite du plan.

« - Je sens que je vais avoir des courbatures demain… Mais ça vaudra le coup ! »

Au moment même où le brouillard de fumée créé par la bombe fumigène de Kasuga-chan disparu, je laissais mon regard parcourir l’ensemble de la zone. Bien évidemment, pas de blonde en vue, mais l’ensemble des fils devant moi était ainsi accessibles. Enfin, accessibles pour un Akuzu. Une grande inspiration prises, les bras tendus en arrière à paume ouvertes, je lais lançais en avant pour passer à l’assaut. Tel deux serpents, mes bras s’allongèrent en ondulant dans tous les sens, passant entre les barrières d’os pour agripper les câbles. Mais non content de faire ça, mes bras n’étaient pas la seule chose à s’allonger : mes doigts également ! Afin de maximiser mes chances d’attraper tous les câbles, mes phalanges s’allongèrent grandement pour aller jusqu’à presque cinq mètres de longs. Ça me permettait ainsi d’attraper tous les câbles en face de nous.

Le but de la manœuvre était simple : si jamais Milly se trouvait belle et bien en face de nous, elle finirait forcément par toucher l’un des câbles de fer qui se rapprocheraient d’elle. J’aimerais également me servir de ces câbles pour l’enfermer dedans, mais je doute qu’elle ne veuille se laisser faire, voulant détruire les câbles s’approchant trop près. Mais cela voudrait également dire qu’elle révèlerait sa position selon où les câbles de fer seraient tranchés. Et c’est là que j’étais content de ne pas être seul.


« - Kasuga-chan, Maintenant ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 307
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Les débuts d'une équipe [pv] Lun 2 Oct 2017 - 19:50

Ecran de fumée en place, câbles placés, clochettes fixées… Le plan est mis en place comme le veut la guerrière. Si Kasuga est fière d’avoir eu une idée, elle n’en est pas satisfaite à cent pour cent. La raison est qu’elle la joue personnelle, contrairement à Shin qui l’avait intégrée précédemment. La jeune femme a encore du mal avec l’esprit d’équipe, étant une solitaire dans l’âme. Son habitude de juger que par ses aptitudes a pris le dessus, délaissant les capacités de ses camarades dans le cas présent. Mais elle ne se prend pas la tête pour autant, ce n’est que le début d’un jeune groupe qui a besoin d’entrainement avant d’être uni pleinement. Ce test en est la preuve même, voir les qualités de chacun pour ensuite les exploiter tous ensemble. Un esprit contraire aux vécus de Kasuga. Toutes ces nouvelles choses, ce nouveau monde l’attire vraiment. Elle voit ça comme un nouveau départ, une nouvelle vie à Suna. Il ne reste qu’à apprendre et avancer, en commençant par réussir le test.

La voix de la senseï se fait entendre dans cette forêt osseuse, annonçant le temps restant. Une stratégie pour mettre de la pression. De toute façon rien ne change, le plan est mis en place, il suffit d’un mouvement et cela peut se terminer. Se regardant tous les deux, ils avancent en direction de la voix. Puis s’ajoute un petit son… Le clairon de la victoire ? Peut-être bien en effet. Une clochette sonne, dévoilant plus précisément la position de l’objectif. Le brouillard se dissipe et c’est à nouveau à Shin, prenant la relève du plan. Kasuga se place donc devant lui comme il le demande, attendant le signal pour charger.

De sa place, la guerrière voit deux longs bras et de longs doigts prendre un maximum de câbles, provoquant alors une symphonie peu agréable avec les clochettes. Mais au-delà du bruit, Shin parvient à créer un filet se propageant dans la forêt d’os. Son but est clair : capturer rapidement la chef. Kasuga y comprend aussi parfaitement son rôle. Un sourire se glisse sur son visage, montrant l’excitation monter en elle. Dès que son camarade donne l’ordre, la Kinzoku fonce telle une furie en créant deux épées. Si un combat s’annonce, cela ne peut que la ravir. Alors elle cherche du regard Milly tout en suivant la progression du filet. Droite, gauche… En haut, en bas… Toujours aucune trace.

- Mais où est-elle ? Si nous ne l’attrapons pas maintenant il sera trop tard…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1600
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Les débuts d'une équipe [pv] Mar 3 Oct 2017 - 18:15

La brume disparaissait progressivement et de plus en plus vite à cause de l’agissement soudain d’un des deux ninjas. Shin se mettait à étirer, et étirer encore ses bras, ainsi que ses doigts, dans ma direction tout en récupérant tous les câbles à clochette aux alentours. Ça faisait un boucan monstre et c’est ce qui me permettra de partir. Sans aucun doute qu’avec tous ses rallongements il espérait m’attraper, ou au moins me toucher. Son erreur fut dans le vacarme qu’il provoqua en essayant.
Je sautai de plusieurs mètres en arrière afin d’esquiver le passage tentaculaire, quand Benkei détecta quelque chose :

« Attention, l’humaine charge en ligne droite. »

Oh une attaque coordonnée ? Bien ! C’est très bien ça ! Certes ça aurait été mieux si Kuro avait participé mais bon, on règlera ce détail après. Une charge tête baissée, sans protection préalable. C’est du pain béni pour l’adversaire ça.
Continuant de reculer en slalomant pour éviter les touches de Shin. Je préparais une petite surprise pour la jeune femme un tout petit peu trop intrépide. Rien de bien méchant, ne vous en faites pas. Il faut simplement qu’elle garde à l’idée que dans un milieu comme celui-ci, qui lui est inconnu – parce qu’il s’agit de ma forêt hein, pour rappel – il faut toujours prévoir une protection, au cas où.
C’est la raison de pourquoi je m’étais arrêtée soudainement contre un tronc, accroupie et que sans prévenir, une pointe osseuse poussa juste à hauteur de ses pieds au moment la manieuse de métal passa. Le fameux croche-patte bien connu des sorties de l’Académie. Et cela permettait de tester une autre étape de leur apprentissage.
Lâchant le renard pour reprendre ma visibilité je me jetai immédiatement sur Kasuga face contre terre, lui verrouillant les quatre membres ainsi que chaque doigt au sol par des extensions d’ivoire. Puis en appuyant mon pied sur son dos, je fis apparaitre une lame d’os au bout de ma main.

« Plus un geste ! Tous les deux ! Autrement elle perd sa tête ! » Hurlai-je à Shin, tenant en otage la demoiselle, la pointe contre sa nuque.

J’ajoutai tout de même un petit sourire, de sorte qu’ils comprennent qu’il s’agissait toujours de l’entrainement, et non d’un quelconque retournement de veste.
Voir des membres de son équipe se faire capturer, se retrouver face à un dilemme et faire les bons choix, autant pour la réussite de la mission que pour la survie de tout le monde, c’est en cela qu’on reconnait les grands ninjas.
Pendant ce temps, le seul animal du groupe rapprochait à pas feutrés et toujours invisible, derrière Shin pour la dernière étape de l’exercice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 164
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Les débuts d'une équipe [pv] Lun 9 Oct 2017 - 23:34

Pour le coup, je devais avouer moi-même que cette tactique du dernier recours que j’employais n’avait pas forcément beaucoup de chances de marcher. J’avais décidé de choisir ce plan sur le feu de l’action parce qu’elle nous avait annoncé la bientôt fin du temps imparti, et que je préférais nous assurer de ne pas perdre à cause de la limite de délai. Certes, entre le moment où elle nous l’annonça et le moment présent, il n’a du s’écouler que même pas cinq minutes, mais les risques étaient à prendre pour ne pas se faire avoir ainsi.

Et puis, je n’étais pas le seul à me battre après tout, ma tactique aurait été bien trop risquée sinon. Faire bouger mes bras ainsi m’obligeait à rester immobile pour me concentrer sur les mouvements de mes membres et ainsi éviter de m’emmêler dans les troncs osseux. Autrement dit, j’étais obligé de ne pas bouger, et était complètement ouvert à une attaque surprise. Le rôle de Kasuga-chan était donc d’assurer l’avant-garde en passant immédiatement à l’offensive pour l’empêcher de contre attaquer. Malgré le boucan infernal causé par les clochettes bougeant dans tous les sens, j’espérais que notre prof n’aurait pas eu le temps de réagir.

Cependant, soudainement, Kasuga-chan se cassa la figure en plein milieu de sa course. Ecarquillant les yeux, je vis au niveau de ses pieds alors qu’elle s’était prise les pieds dans un morceau d’os sortant du tronc à côté. Pas le temps de réagir, je comptais lui crier de se relever car la sensei était proche, mais il était trop tard ! Réapparaissant de nulle part, la voilà tenant la rousse au sol, l’immobilisant et la « menaçant » avec une arme. Et mince, elle nous avait eu pour le coup. Le problème du Taijutsu était que la plupart des techniques demandaient à ce que l’on soit en posture de combat. Au sol, Kasuga était à sa merci. Il nous aurait fallu du Ninjutsu pour réussir à l’atteindre, mais aucun de nous deux n’était doté de ce don…


« - Tsk… Ça valait le coup d’essayer. »

Alors que mes bras lâchèrent les liens de fer et revenaient rapidement à leur longueur normale, je ne pouvais m’empêcher de sourire face à la situation. Elle nous avait bien eu pour le coup, il est vrai qu’on avait oublié que nous n’étions pas les seuls à avoir placé des « pièges » sur le terrain. Mes bras de nouveaux normaux, je le levai à moitié en l’air, pour continuer le « jeu » de l’otage comme elle avait commencé. Je réfléchissais en même temps à quoi faire : nous étions dans une impasse. Notre seule solution reposait en Kuro, mais je me demandai vraiment ce qu’il faisait ? J’espérais que notre Sensei ne l’ait pas trouvé en premier et qu’il soit en train de dormir.

« - Je ne suis pas sûr que Kuro-kun vous ai entendu, peut être devriez-vous faire attention. »

Une petite plaisanterie pour essayer de gagner du temps, temps qui nous faisait cruellement défaut. Mes méninges allaient à cent à l’heure, mais je n’arrivais pas à trouver une solution. Je pourrais très bien étendre mes bras pour l’atteindre d’où j’étais, mais il me fallait être honnête et accepter que dans cette « simulation », je ne pouvais pas mettre la vie de Kasuga « en danger ». Mais il devait bien y avoir un moyen de retourner la situation ! Réfléchit, réfléchit, tout ce que tu as à faire c’est réussir à la toucher elle ou-

« … Il est où le renard ? »

Cette interrogation me fit écarquiller les yeux en grand un instant, chose que j’espérais qu’elle n’avait pas vu avec la distance qui nous séparait. Clignant rapidement des yeux pour reprendre la même expression amusée qu’avant, j’étais en train de jurer mentalement pour ne pas avoir remarqué ce détail plus tôt. L’exercice n’était pas encore terminé, et Milly-sensei était en train de nous laisser une dernière chance de retourner la situation, volontairement. Cependant, il ne me fallait pas la laisser savoir que j’avais compris, il me fallait un moyen de la distraire… Et je repensais alors à Kasuga-chan qui se trouvait prisonnière sous la prof.

« … Je suis un sacré salaud… »

Me mordant la lèvre face au plan qui venait de germer dans la tête, je réfléchissais à comment m’excuser auprès de la rousse après cet exercice. Mais pour l’heure, je me mis à rire de manière assez… Hautaine ? J’espérais que ça avait l’air hautain, je l’ai jamais fait. Suite à cela, je regardais autour pour voir si Kuro arriverait, mais en même temps, si je pouvais repérer un indice sur le renard. Puis je rentrai dans le « détestable » personnage que j’allais incarner…


« - Il faut croire que Kuro-kun n’aura servi à rien, c’était à prévoir de par son tempérament à vouloir se la jouer solo… Mais de toi, Kasuga-chan, j’en attendais plus. Honnêtement, je savais que tu tomberais dans un piège aussi bateau, mais au moins ai la décence de me laisser une ouverture. Moi qui pensait réussir l’épreuve seul, j’en suis déçu. Tu es bien plus faible que je ne l’aurais cru, si au moins tu étais plus maligne… »

Ok, c’était obligé, après ça j’allais devoir me mettre à genou et prier pour qu’elle me pardonne. Je connaissais certains Akuzu de mon clan, et même certains Yamada, qui se prenaient au-dessus du monde pour une raison X ou Y. Je préférais considérer qu’à partir du moment où quelqu’un se donnait à fond, il méritait tous le respect du monde. Mais ce jeu-là n’avait que pour but d’exciter un peu Kasuga-chan, et par la même occasion, distraire Sensei pour l’empêcher de se concentrer sur ma personne. Au même moment, je faisais affluer le chakra dans tout mon corps.

Mes sens en alerte, mes nerfs à vifs, le but était de pouvoir réagir à la future attaque du renard imminente, espérant que ma scène lui fasse également croire que j’ai baissé ma garde. Même si la créature été cachée, c’était une tactique commune que d’essayer de s’en prendre à mon angle mort. Il ne me restait plus qu’à me préparer à cette surprise pour retourner la situation en notre faveur… En espérant que cela soit suffisant pour m’excuser auprès de Kasuga-chan, le cas échéant, j’étais condamné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 307
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Les débuts d'une équipe [pv] Mar 10 Oct 2017 - 18:06

Cherchant du regard les cibles, Kasuga ne fait pas plus attention à son environnement. Sa volonté de trouver et d’affronter sa professeure occupe tout son esprit, devenant alors une cible très facile sans qu’elle s’en rende compte. Milly semble avoir vu l’ouverture, profitant pour tendre un petit piège, l’un des plus idiots mais fourbe. Tandis qu’un os sort de la terre, Kasuga continue sa charge et finit par buter contre l’obstacle. Aussitôt, la senseï sort de sa cachette et maîtrise totalement son élève, bloquant quasiment chaque articulation de son corps. Quelle piètre situation… Une des plus humiliantes pour une guerrière. Kasuga ne s’en remet pas. Elle cherche à comprendre le moment où tout à déraper. La réponse est simple, à partir du début de l’épreuve. Milly expose correctement la différence de niveau entre ses élèves et elle. La Kinzoku voyait cela comme un jeu, mais la réalité est autre. Ce test sert pour Milly à évaluer les compétences du groupe, puis d’appuyer sur les faiblesses de chacun. Là elle a touché le bon, le sens de l’honneur de Kasuga.

La Kaguya produit une lame d’os pour « menacer » le binôme de shinobi, demandant aucun mouvement de leur part. Kasuga s’en veut de mettre son coéquipier sous un tel dilemme. La cible est juste là, à ses côtés, mais pourtant si loin en même temps. Cela ne fait qu’augmenter sa rage, cherchant alors à se débattre pour briser sa prison d’os. Pourtant la force brute ne sert à rien ici. Le pire c’est qu’elle ne peut pas utiliser son Kinton, étant mains et doigts liés. Alors qu’elle va s’adresser à son camarade, lui signalant de continuer, celui-ci prend d’abord la parole.

- Il faut croire que Kuro-kun n’aura servi à rien, c’était à prévoir de par son tempérament à vouloir se la jouer solo… Mais de toi, Kasuga-chan, j’en attendais plus. Honnêtement, je savais que tu tomberais dans un piège aussi bateau, mais au moins ai la décence de me laisser une ouverture. Moi qui pensait réussir l’épreuve seul, j’en suis déçu. Tu es bien plus faible que je ne l’aurais cru, si au moins tu étais plus maligne…

Pendant un certain laps de temps, Kasuga s’arrête de bouger, baissant la tête au sol. Les mots passent en boucle de son esprit : « J’en attendais plus », « Faible », « Si au moins tu étais plus maligne ». Le cœur de la jeune femme ne peut supporter de tel propos à son égard. Son regard change, présentant des yeux écarlates, la couleur de ses cheveux, la couleur de sa soif de sang et de meurtre… Le garçon avait réveillé une personnalité qu’on croyait oubliée, celle du démon combattant. Sa férocité augmente, cherchant absolument à se débarrasser de ses entraves, sans réussite toujours.

- Senseï… Libérez-moi ! Je ne peux supporter de recevoir de telles injures d’un vulgaire vagabond. Je veux lui montrer à qui il parle… Je veux lui montrer la force que j’ai acquise par les nombreux combats à mort que j’ai menés. Laissez-moi lui lacérer le corps jusqu’à qu’il me demande pardon !

La pauvre a complètement perdu le contrôle. La dernière fois remonte à quatre ans lors de son combat contre le clan bestial. A voir si sa fureur chutera ou bien grimpera encore et encore… jusqu’à que mort s’en suive…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1600
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Les débuts d'une équipe [pv] Mer 11 Oct 2017 - 17:42

Une étape qui mettrait possiblement fin à tout ceci, encore faut-il que les deux jeunots réagissent comme de véritables ninjas, comme une équipe unie et soudée. C’est la mentalité nécessaire, peu importe leurs projets futurs. S’adapter à la situation, exploiter le terrain, les faiblesses de l’adversaire, ses oublis et retourner l’ensemble contre lui. Après tout ce qui a pu se passer jusqu’à maintenant, et hormis Kuro toujours dans son coin, les deux élèves s’en sortaient plutôt bien. Les idées n’étaient pas mauvaises, et Shin présentait une aptitude certaine à diriger un groupe. Kasuga avait par contre plus de travail à faire sur le plan de la coopération. En un sens elle me rappelait moi il y a plusieurs années, à ne jurer que sur les dégâts, sur le taïjutsu, à foncer dans le tas et me déchainer. En somme, tous les deux étaient très complémentaires, et chacun avait à apprendre à l’autre.

Mais pour le moment, c’était une toute autre ambiance qu’un échange d’expérience qui allait s’installer. Car l’apprenti médecin, pour une raison inconnue, se mit à dénigrer et rabaisser sa coéquipière pourtant immobilisée. Chercher à détourner mon attention en parlant de Kuro, pourquoi pas, ça valait le coup d’essayer. Mais pourquoi prendre cet air hautain et quasiment insulter la seule personne sur qui il aurait pu espérer une victoire ?

« … Mais de toi, Kasuga-chan, j’en attendais plus. » Lançai-t-il. « Honnêtement, je savais que tu tomberais dans un piège aussi bateau, mais au moins ais la décence de me laisser une ouverture. Moi qui pensais réussir l’épreuve seul, j’en suis déçu. Tu es bien plus faible que je ne l’aurais cru, si au moins tu étais plus maligne … »

Alors là, pour sûr je ne m’y attendais pas, et Kasuga non plus. Alors qu’elle se débattait pour essayer de se libérer, les mots du jeune homme la calmèrent immédiatement. Non, plus exactement elle était sous le choc, le visage dans la poussière. Son chakra se mit rapidement à bouillir en elle, et pas besoin de faculté en sensorialité pour le sentir, le simple fait d’être à moitié assise sur elle suffisait. Sa rage explosa alors, elle était presque à se désarticuler pour recouvrer sa liberté. Et quelle liberté ?

« Senseï … Libérez-moi ! Je ne peux supporter de recevoir de telles injures d’un vulgaire vagabond. Je veux lui montrer à qui il parle … Je veux lui montrer la force que j’ai acquise par les nombreux combats à mort que j’ai menés. Laissez-moi lui lacérer le corps jusqu’à qu’il me demande pardon ! »

De la main armée, je rangeai la lame d’os d’où elle venait, puis vins glisser doucement mes doigts dans ses cheveux roux. Très doux, bien entretenus, fort agréable au toucher. Et soudainement j’appuyai avec force, beaucoup de force, son crâne contre le sol.

« Calmes-toi ! Immédiatement ! Tu crois qu'en pétant un câble tu pourras sortir victorieuse de quoi que ce soit ?! Plus tu t’énerves, plus tu te blesses et plus tu perds ! ... Et toi ! » Dis-je en pivotant vers l’Akuzu. « Jouer la carte de la provocation, c’est un pari extrêmement risqué, qui demande énormément de confiance entre les équipiers. Ce qui n’existe visiblement pas entre vous ! Le taux de réussite de ce genre de manœuvre reste particulièrement bas, peu importe la situation. Alors j’ai peine à croire qu’une idée aussi stupide puisse naitre d’un esprit aussi rationnel et intellectuel que le tien. C’est décevant ! »

Entre temps Benkei, ignorant totalement "ces banalités humaines" s’immobilisa devant le ninja, de sorte à ce qu’ils soient tous les deux alignés avec un des troncs d’ivoire. Vous comprenez la stratégie ? Alors que Shin s’attendait, probablement, à une attaque dans le dos, le coup vint de face – ou presque – en une charge directe dans le plexus. Un coup de crâne pour lui couper la respiration et le pousser contre un de mes os. Ceci, c’est un travail d’équipe. Mes doigts plantés dans un autre os, je fournissais à ma forêt suffisamment de chakra pour que le jeune homme se retrouve ligoté contre.
Le renard reprit ensuite sa visibilité et s’assit devant Kasuga, les yeux dans les siens.

« Cette humaine ressemble beaucoup à Akaï. Peut-être que les faire se rencontrer pourrait l’aider. » Proposa l’animal, la tête légèrement inclinée.
- T’es sérieux ? Ta sœur veut déjà me tuer pour ne pas lui avoir dit bonjour, alors confronter ces deux-là en face à face, c’est certain qu’il y aurait une mort dans la minute qui suit … Par contre les jeunes, je suis désolée mais vous avez échoué à l’exercice. »

Me retirant de Kasuga, j’annulai également toutes les immobilisations mais en gardant un œil sur la colère de la demoiselle, et une main sur son épaule.

« Qu’on soit clair, vous avez des qualités, tous les deux. Shin malgré la mauvaise idée à la fin, a tout ce qu’il faut pour gagner en responsabilité à mesure qu’il prendra de l’expérience. Et toi, il faut que tu apprennes à te maitriser, à contrôler ta colère et à t’en servir comme d’une force. Ne la laisse pas diriger tes mouvements. Garde à l’esprit qu’à chaque fois que tu t’emportes, tu meurs un peu plus. Et tu emmènes tes coéquipiers dans ta chute. »

Mon regard vira sur le dernier du groupe, Kuro Yamada. Sa non-participation avait celée les chances de réussite de son groupe. Une très grande déception qu’il faudra faire remonter aux membres concernés.

« Je ferais mon rapport le concernant, inutile de s’étendre sur son cas. Vous avez joué le jeu tous les deux, et cela a permis de mettre en lumière nombre de vos qualités et défauts. Essayer de mieux vous connaitre, d’apprendre à l’un ce qui manque à l’autre. Songez qu’en combat, vous devrez quasiment réagir comme une seule personne. C’est ce qui fait la qualité d’une équipe. En un regard, vous devrez être capable de savoir ce que va faire votre ami et réagir pour augmenter l’efficacité de l’action. D’accord ? » Tour à tour j’observai mes deux élèves, venant à me demander si je n’étais pas un peu trop maternelle. « Ah également, Kasuga il te faut impérativement une technique te permettant de te défaire d’une immobilisation. Soit en la brisant, soit en t’évadant comme Shin. En fonction de tes goûts on pourra voir à s’entrainer là-dessus un de ses jours. »

Benkei nous salua puis disparu dans un petit nuage de fumée, retournant chez lui. C’est vrai que sa proposition de faire intervenir Akaï n’était pas dénuée de sens, seulement j’avais réellement peur que cela dégénère très rapidement. La renarde n’est pas réputée pour être incarnation de la patience, clairement pas … Si ce genre de rencontre doit avoir lieu, il faudra impérativement que je reste à côté.

« Avez-vous des questions, avant qu’on aille manger un bout ? C’est moi qui invite. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 164
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Les débuts d'une équipe [pv] Ven 20 Oct 2017 - 23:49

Je me sentais vraiment mal d’avoir agi ainsi. Durant les duels avec les autres Akuzu, il arrivait que certains utilisaient des stratagèmes afin de se donner l’avantage de manière plus ou moins acceptable. En soit, c’était des tactiques de combat, je n’ai pas vraiment mon mot à dire sur ce sujet. Mais personnellement, je ne préférais pas les employer de base dans un duel en un contre un. Après tout, ce n’était qu’un duel de force et de techniques comme tout bon combat d’art martiaux. Cette épreuve, en revanche, demandait plus de sournoiserie, vu que Sensei s’en servait elle-même. J’espérais juste que notre prof soit suffisamment distraite par mon changement de comportement pour me permettre d’enchaîner.

Cependant, je n’avais pas prévu que la réaction de Kasuga-chan soit aussi virulente. Moi qui pensais qu’elle se serait juste un peu énervée et sentie offensée par mes propos, la voilà devenue… Enragée. Elle parlait directement de me lacérer à coup de sabre pour cet « affront ». Mais si la menace elle-même suffisait à me faire perdre la confiance en moi, c’était ses yeux qui me donnèrent envie de vomir de ma bêtise : de la haine viscérale en débordait, directement dirigée à mon égard. Je n’aimais pas du tout ce genre de sentiment envers moi, alors que je faisais en sorte de plaire à tout le monde. Et là, j’allais contre ma nature… Je récoltais vraiment ce que j’avais mérité.


« - N-non… K-kasuga-chan… Je… Je ne voulais pas… »

Les bras m’en tombant alors que je baissais la tête de honte et de peur. Pourquoi j’avais fait ça ? Pourquoi j’avais agis comme un tel abruti ?! Et maintenant le discours de Sensei se rajoutait à cela. Je me sentais mal. Je l’avais bien senti, je l’avais lu dans l’attitude de Kasuga-chan : elle avait une confiance en ses valeurs et sa force. Et je l’avais utilisé. La réalisation me fit mal, mais je n’eus même pas le temps d’essayer de présenter des excuses qu’un violent coup me frappa au niveau de l’abdomen, le choc me propulsant contre un des troncs, l’arrière de ma tête frappant également contre l’ivoire. Souffle coupé et migraine, je ne pouvais même pas me débattre alors que je me faisais prisonnier.

Sonné, mes pensées avaient du mal à s’aligner alors que les mots de la blonde rentraient dans une oreille pour sortir de l’autre. J’étais tant mal physiquement que mentalement, impossible de me concentrer. Mais de ce que je comprenais, on avait échoué à l’épreuve, non plus que j’y donnais de l’importance en réalité. Elle avait raison, comment je pouvais prétendre faire partie de l’équipe alors que je m’étais comporté comme un salaud avec ma camarade, ma co-équipière… Peut-être même une « amie » si j’avais eu la chance de mieux agir ? Mais c’était trop tard de toutes façon, et je comptais bien assumer les conséquences de mes actes.


« - Je… Je ne peux pas accepter l’offre, Sensei. »

Regagnant un peu plus de ma consistance alors que mon souffle se faisait plus calmer, je redressais la tête pour observer les trois autres membres ici présent, la rebaissant immédiatement de gène et peur alors que j’échangeais un bref regard avec la rousse. Hésitant à parler quelques secondes, je forçais les mots en serrant les poings, sans pour autant avoir la force de lever la tête.

« - J’ai agis par égoïsme… Je savais que dire ceci pourrais… Pourrais faire réagir Kasuga-chan, mais je ne savais pas à quel point. Je… Me suis servis d’elle, alors que je trouves ça écœurant comme méthodes. »

Mon insécurité commençait à remonter. J’étais normalement quelqu’un qui apparaissait comme confiant, assuré et optimiste. Mais je ne faisais réellement ça que pour me mentir, ne pas me dire que les choses n’iront que de mal en pis. Resserrant les genoux contre mon torse, je continuai de m’expliquer.

« - Je ne peux accepter de rejoindre l’équipe comme ça. J’ai blessé Kasuga-chan et m’en excuse. Si elle refuse que je rejoigne l’équipe… Je respecterais sa décision et me retirerai. »

La tête baissée, j’attendais qu’une décision soit prise, me préparant au pire que je redoutais arriverait. Elle méritait de toutes façons d’avoir le dernier mot, et je m'en irais si c'était sa demande.... Même si
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 307
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Les débuts d'une équipe [pv] Mar 24 Oct 2017 - 15:43

*Le tuer ! Je vais le tuer sans problème et on verra qui de nous deux est le plus faible. Dès que je serais libre, il va sentir mes lames traverser son corps. Bien sûr j’éviterai les organes vitaux, histoire de le voir souffrir, avant de lui lacérer la tête pour mieux l’exploser ensuite. La mort… Seul la mort l’attend ! LA MO…*

Un choc violent sort Kasuga de ses horribles pensées. Sa tête est plaquée violemment au sol, les cheveux agrippés par Milly.

- Calmes-toi ! Immédiatement ! Tu crois qu'en pétant un câble tu pourras sortir victorieuse de quoi que ce soit ?! Plus tu t’énerves, plus tu te blesses et plus tu perds !

Retrouvant ses esprits, la prisonnière écoute les paroles de sa chef et ne fait plus un seul geste. Elle continue d’écouter le reste, qui traite de la stratégie responsable de la furie de la guerrière. On sent que l’épreuve arrive à son terme, vu les critiques qui tombent sur les deux équipiers. Du coup Milly donne le coup de grâce au dernier membre debout et le fait prisonnier à son tour. Kasuga ne sait plus quoi penser, du moins elle ne pense même plus, comme si elle était en état végétal. Elle remarque à peine la présence de l’animal devant elle, discutant de diverses choses avec son maître. Finalement, toutes les prises sont lâchées, libérant tout le monde.

La capitaine d’équipe fait un petit discourt des qualités et défauts de chacun. Shin s’en sort plutôt bien, malgré la remarque sur sa dernière action. Pour Kasuga, son comportement a mis en danger l’équipe mais également elle-même. Le problème est tout de suite repéré : un manque de cohésion dans le groupe. Le travail d’équipe a été très dur, n’ayant pas assez d’information pour être coordonné. De plus Kuro n’a pas du tout été présent, réduisant les chances de réussir. Un bilan médiocre pour une première… Heureusement que Milly souhaite remonter le moral avec un bon repas pour passer à autre chose. Enfin, cela marchera-t-il ? Depuis la fin du test, Shin ne semble pas dans son état naturel avec son grand sourire. Son regard évite la rouquine depuis tout à l’heure, sûrement sous le choc après la scène de rage. Concernant Kasuga, elle a le regard vide, ne sachant pas comment réagir. Elle repense en boucle à son débordement. Elle avait promis de ne jamais recommencer, de ne jamais sombrer dans la colère.

- Je… Je ne peux pas accepter l’offre, Sensei.

Cette phrase fait directement revenir la fille à la réalité. Lui qui voulait intégrer l’équipe pour ensuite devenir médecin, refuse de faire partie de l’équipe ? Lui si confiant au départ, si amical avec tout le monde, décline l’invitation ? Cela paraît inconcevable pour la jeune femme. Elle s’en veut, elle sait que cela arrive à cause d’elle.

- J’ai agis par égoïsme… Je savais que dire ceci pourrais… Pourrais faire réagir Kasuga-chan, mais je ne savais pas à quel point. Je… Me suis servis d’elle, alors que je trouve ça écœurant comme méthodes.

*Au moins tu as tenté quelque chose ! Moi j’ai juste réussi à me faire capturer… Tu étais dans une impasse et tu as joué carte sur table…*

- Je ne peux accepter de rejoindre l’équipe comme ça. J’ai blessé Kasuga-chan et m’en excuse. Si elle refuse que je rejoigne l’équipe… Je respecterais sa décision et me retirerai.

- Tais-toi !
Crie la Kinzoku.
Tu n’as aucun droit de refuser cette invitation ! Quitter l’équipe ? Alors ce que tu nous as dit à ta présentation n’était que du vent ? Ne veux-tu pas l’aide de Milly pour ton projet de devenir médecin ? Ne veux-tu pas de mon aide pour réussir également ?! Ton rêve n’est donc rien ? J’avoue que pendant longtemps je n’avais pas de rêve, je recherchais que la destruction. Mais Suna a changé ma vie. J’ai passé quatre ans à assimiler les codes ninjas seule, ne réussissant pas à m’intégrer aux autres shinobis. Mais aujourd’hui la chance me sourit, je rencontre enfin des compagnons qui veulent combattre avec moi. Je peux te dire que ceci est mon rêve, je veux être membre d’une équipe qui sera celle qui m’accompagnera sur le champ de bataille. J’avoue que tes mots m’ont blessé, mais simplement parce que je suis consciente de mes faiblesses. Cependant je compte bien y remédier et j’ai besoin de vous, Milly et toi, si je veux y parvenir. Alors je t’oblige à rester et à devenir un frère d’arme !

Une larme coule de la joue de la jeune femme, reprenant son souffle après sa longue prise de parole. Reprenant son épée tombait au sol après son immobilisation, elle tend le pommeau en direction de Shin. Ceci est signe qu’elle est prête à combattre à ses côtés, donc faire équipe avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1600
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Les débuts d'une équipe [pv] Dim 29 Oct 2017 - 16:19

Hélas les évènements semblaient avoir eu un impacte bien plus fort sur la psyché de Shin. En plus du silence qui s’installa – appelé dans le jargon, un vent – le jeune garçon hésitait sur où poser les yeux. Finalement le sol était plus intéressant, ou plus facile à observer. Ce genre de comportement qui exprime la honte mieux encore que les mots.
Shin avait fait une erreur, mais c’est en faisant des erreurs qu’on apprend n’est-ce pas ? A lui de traverser cette étape pour en ressortir plus fort.

« J’ai agis par égoïsme … » Murmura-t-il en serrant les poings. « Je savais que dire ceci pourrais … pourrais faire réagir Kasuga-chan, mais je ne savais pas à quel point. Je… Me suis servis d’elle, alors que je trouve ça écœurant comme méthode … Je ne peux accepter de rejoindre l’équipe comme ça. J’ai blessé Kasuga-chan et m’en excuse. Si elle refuse que je rejoigne l’équipe … Je respecterais sa décision et me retirerai. »

Mmmh, finalement il va avoir besoin d’un peu d’aide pour surmonter l’épreuve. Kasuga n’eu pas besoin de plus pour exploser dans une nouvelle colère. Elle lui gueulait sans retenue l’aberration de ses propos, l’illogisme de son comportement par rapport à sa présentation au début de cet exercice. Elle alla même parler de sa propre vie, de son passé, de ce qu’elle avait gagné à rejoindre un village et à présent une équipe. Des amis, des compagnons, une famille.

« … J’avoue que tes mots m’ont blessé, » poursuivit-elle « mais simplement parce que je suis consciente de mes faiblesses. Cependant je compte bien y remédier et j’ai besoin de vous, Milly et toi, si je veux y parvenir. Alors je t’oblige à rester et à devenir un frère d’arme ! »

Moi je fixais Shin, les yeux dans les yeux. Je voulais voir au-delà de cette déception, au-delà de ce dégout de soi-même. Est-ce qu’il est véritablement sérieux ? Après tout ça, est-ce qu’il est vraiment du genre à baisser les bras aussi facilement ? La réponse est non. Ça se voyait, il n’agissait là que par peur. Peur d’être rejeté sans doute, d’être jugé, ou quelque chose d’équivalent.
Je vins poser une main sur l’épaule de Kasuga pour lui demander le silence, et avançai d’un pas vers l’apprenti médecin. En temps normal je traitais la déprime par la violence, disciple du poing qui remet les idées en place. Mais pour une fois, changeons de tactique. Comment ils appellent ça déjà ? Ah oui la compassion, héhé.
De deux doigts je forçai le jeune homme à relever les yeux du sol et à me regarder en face. Un nouvel instant de silence suivit avant que je ne le lâche.

« Voilà, là c’est quand même mieux. J’aurais l’air de quoi si mes élèves trainent les pieds, courbent le dos et fixes leurs pieds ? Une rencontre avec des Kaguya ne vous ferait pas de mal, quoi que … Enfin Shin, calmes-toi. Prend le temps pour souffler d’accord ? Kasuga l’a compris aussi, tu as essayé de faire quelque chose avec les cartes que tu avais en main. Bon ça a particulièrement bien échoué, oui mais ça a eu un effet positif. La surprise. »

Je me tournai légèrement pour avoir la demoiselle aussi en visuel, et vins les tenir tous les deux par une épaule. Punaise ce n’est vraiment pas facile, cette façon de remonter le moral.

« Tous les deux … Je ne sais pas comment fonctionnent les institutions concernées mais si on vous a mit avec moi, c’est pour une bonne raison. Ensemble on va pouvoir faire des choses, beaucoup de choses. Alors forcement ce ne sera pas toujours simple, la preuve là. Mais ce n’est certainement pas en baissant les bras, en fuyant et pleurnichant qu’on va pouvoir faire quoi que ce soit. Entre nous, on va se serrer les coudes, d’accord ? »

Je perdais encore mes mots. Bon sang j’avais l’affreuse impression de tourner en rond, de parler dans le vide. Et c’est particulièrement désagréable, de quoi machinalement me faire sourire. Réflexe inné pour échapper à la gêne.

« Ralala, j’ai vraiment du mal avec les discours réconfortants ahah. J’ai grandis dans une mentalité où, quand ça n’allait pas, on frappait … ça peut sembler assez brutal dit comme ça, mais ça marche plutôt bien. Enfin pas forcement avec tout le monde … Je me perds dans mes conneries … Ce que je veux dire Shin c’est que si tu veux partir, libre à toi. C’est ton choix et il nous reviendra de l’accepter. Mais sache que je peux être extrêmement chiante et collante comme fille, héhé. Ta seule chance d’avoir la paix va être de rester parmi nous. »

Nouvelle stratégie, l’humour. Plus facile, plus pratique et plus malléable que des mots dans un discours sérieux, qui risque bien plus d’être compris de travers.

« Je ne vais pas vous faire un câlin, mais comprenez tous les deux que l’intension y est. On est là pour s’entrainer, prendre de l’expérience ensemble et rester souder. Ce genre de chose arrivera à nouveau, mais on surmontera ça ensemble. Sans le moindre doute ! Et puis je ne veux pas dire, mais qu’est-ce qu’on ferait sans toi ? Qui va nous rafistoler après une baston ? Tu vois, t’as pas le choix, faut rester. »

Un petit clin d’œil et un sourire clôtura cette misérable tentative de réconfort, plus maladroite qu’autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 164
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Les débuts d'une équipe [pv] Sam 18 Nov 2017 - 18:14

Lorsque l’on devient médecin, il nous est demander de prêter un serment afin d’entrer dans l’ordre médical : celui de ne jamais chercher à blesser autrui. C’était l’une des bases de la profession médicale que de se préparer aux pires situations, mais que l’on ne devrait en aucun cas y aller avec l’intention de blesser quelqu’un. Bien évidemment, un médecin ninja était différent, puisqu’il serait vraisemblablement amené à se battre malgré tout, mais dans ce cas, la différence du serment est que bien que l’on soit amené à blesser des ennemis, en aucun cas nous ne chercherions à blesser un camarade.

Et j’ai enfreins ce serment avec Kasuga. Non seulement j’avais essayé de l’exploiter en me sortant de ma situation, mais je l’avais blessé non pas physiquement, mais dans son estime. Qui aimerait vraiment avoir un médecin comme moi, qui s’amuse à jouer avec les sentiments des autres, et encore moins un ami ?! Je me sens tellement pathétique d’avoir recouru à ce genre de méthode que ma décision était sans appel. Si jamais elle ne souhaitait plus me fréquentait, elle avait raison, et je partirais. Après tout, je trouverais bien un autre moyen de gravir les échellons, même si ça prendra beaucoup plus de temps avec la réputation que m’aurait fait l’échec à cet examen. Mais cela valait mieux que de ressentir constamment le mépris qu’elle aurait, à raison, d’avoir envers moi.

Pourtant, à peine je terminais ma phrase qu’elle me demanda, ou plutôt me hurla, de me taire, me crispant sur le coup. Ses mots étaient emplis d’émotions, je n’avais pas besoin de la regarder (non que j’essayais de le faire) pour comprendre qu’elle me parlait à cœur ouvert. Bien évidemment que je n’avais pas abandonné mes idéaux, qu’est-ce qu’elle pensait ? Je voulais toujours devenir médecin, c’était ma volonté première, mais j’étais prêt à prendre un chemin plus long si ça voulait dire me racheter pour elle. Mais là, elle me parla de ses ambitions, ses envies, ses rêves… Et elle me voyait avec elle pour les accomplir. Je ne pus m’empêcher de lever la tête vers elle pour voir une larme couler, de frustration, de gêne, de colère, beaucoup d’émotions… Mais surtout de détermination.

Elle m’offrait sa main, ou plutôt le pommeau de son arme afin de m’aider à me relever. Attitude étrange je devais l’avouer, mais je n’étais pas en position de dire quoique ce soit après tout. Déglutissant et approchant une main hésitante vers l’arme, je l’attrapais pour m’aider à me relever, me tenant droit vers la rousse. Un instant à l’observer dans les yeux pour poser silencieusement un millier de questions sans prononcer mot, je ne pouvais m’empêcher de les rabaisser afin de relancer une excuse. Mais je fus interrompu par le touché de doigts sur mon menton me forçant à me tourner, et je fus cette fois rencontré par le bleu des prunelles de la sensei. Elle aussi comptait bien me faire comprendre que même si j’ai fait quelque chose de mal, je ne devais pas me lapider ainsi.

Elle enchaînait sur le fait que les hauts et les bas de l’équipe, comme quoi c’était destiné à arriver et que ça peut arriver à l’avenir. Mais qu’elles acceptaient de me supporter parce que nous étions des camarades quoiqu’il arrive. Je me sentais étrange, mieux mais triste, heureux mais frustré. Il fallait dire que la situation me rassurait tout en me mettant dans l’embarras. Quand Sensei parla de ne plus me lâcher pour rester dans son équipe, je me sentais gêné mais en même temps heureux. Relevant enfin un peu plus la tête, je fis un aller-retour entre les regards de Milly-sensei et Kasuga-chan pour voir qu’ils étaient complètement absents de mauvaises pensées à mon égard, juste l’attente de ma réponse sans rien me forcer. Les regardant l’une après l’autre, je soupirais alors que je passai un bras devant mon visage, essuyant le fantôme des larmes qui commençaient à couler, avant d’afficher un sourire faible mais sincère.


« - Il faut croire que je n’ai pas le choix, hein… Très bien, je vais rester. Si vous acceptez de supporter un navrant idiot comme moi, qui suis-je pour refuser ? »

Un bras se cachant derrière ma tête alors que je perdais ma main dans ma chevelure, je me mis à rire nerveusement de la situation dans laquelle je m’étais mise. Cela se passa bien mieux que ce que je ne l’aurais cru, mais ce n’était pas pour autant que j’allais prendre pour aquis tout ceci. Je comptais bien me rattraper de mes erreurs. Elles voulaient compter sur moi pour les soigner, alors très bien, j’allais étudier plus dur et me jeter encore plus à corps perdu dans la médecine. Si elles avaient accepté de prendre ma défense, alors j’en ferais autant sans la moindre hésitation. Hélas, comme tout ce genre de moment ne pouvait pas rester épique ou romancé aussi longtemps, mon ventre fini par crier famine suite à l’accumulation du stress et de la fatigue. Un silence remplaça la scène alors que j’éclatais de rire, n’ayant plus vraiment la force de me retenir.

« - Je crois que c’est notre signal pour partir manger ! Merci de payer la note, Milly-Sensei ! Allons-y, Kasuga-chan. »

La vie était bonne, et bientôt nouvelle. Je ne savais pas encore à quel point j’allais m’attacher à cette équipe, certains plus que d’autres, mais je savais que je donnerais tout pour elles, comme elles ont accepté tout de moi. La vie n’aurait pu être meilleure… Même si les opposants à Suna pensaient autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Les débuts d'une équipe [pv]

Revenir en haut Aller en bas
 

Les débuts d'une équipe [pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Terrains d'entraînement-