N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Le bourgeon n'est plus, place à la nouvelle génération [Hinkaku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Message(#) Sujet: Le bourgeon n'est plus, place à la nouvelle génération [Hinkaku] Jeu 17 Aoû 2017 - 21:57



Beaucoup de choses avaient évolué depuis la dernière fois que je me suis rendu aux cascades de Hi no Kuni. Je me suis marié avec le grand amour de ma vie, j’allais devenir le père d’un adorable petit enfant et j’avais atteint tous les objectifs que je m’étais fixés en rejoignant les forces militaires du village. Du moins presque tous. C’est ici même que nous étions devenus l’équipe Tsubomi sous la tutelle d’Ayumi-sensei en personne. Elle était devenue à la fois notre Hokage ainsi que notre guide sur la voie du Shinobi. Je n’étais alors qu’un jeune genin ayant à peine survécu à la guerre contre l’empire. La création du village était encore toute récente à cette époque, mais nous devions tout de même apprendre à travailler ensemble pour l’avenir de notre nouvelle patrie. Ce lieu avait une véritable signification pour moi et c’était probablement le meilleur endroit possible pour prendre à mon tour des élèves sous mon aile.


Tsubomi n’était plus, Ayumi-sensei avait pris récemment d’autres élèves à sa charge en nous laissant suivre notre propre voie. C’est dommage, mais elle n’avait plus grand-chose à nous enseigner de toute façon, nous avions évolué, aussi bien dans notre vie privée que professionnel. Puisqu’elle n’avait plus rien à nous apprendre, autant que son savoir soit utile à d’autres n’est-ce pas ? Et puis… C’était à nous à présent de partager notre expérience avec d’autre. D’ailleurs, petite parenthèse sans importance, dois-je l’appeler Hokage-sama désormais ? Ou dois-je continuer à l’appeler sensei comme habituellement ? Bha… ce n’est qu’un léger détail, je lui poserai directement la question la prochaine fois que je la croise !


J’avais donné rendez-vous à mon élève en dehors du village. Logiquement, il n’avait pas le droit de quitter Konoha sans autorisation, en dehors des missions. C’est pourquoi je lui en avais envoyé une, signé de ma main, pour qu’il puisse me rejoindre. Il ne devrait donc avoir aucun souci pour se rendre jusqu’ici. À moins d’avoir un très mauvais sens de l’orientation. Je lui avais préparé une série de tests pour en apprendre un peu plus sur lui et ses motivations. Ayumi-sensei l’avait également fait pour nous, je ne faisais que suivre son exemple, tout en y apportant ma petite touche personnelle bien sûr. Cela n’aura rien de dégradant contrairement aux fausses rumeurs qui circulent sur le sujet. Shizu-san a toujours eu le chic pour me taquiner dans ce genre de situation. Ryuka, mon aigle au plumage flamboyant était avec moi, elle était posée sur mon épaule alors que j’étais assis sur l’herbe en pleine méditation. Elle n’était plus aussi méfiante envers les étrangers, du moins lorsque je suis là. C’était l’occasion pour elle de faire de nouvelles connaissances.


Après plusieurs minutes d’attente, l’heure du rendez-vous que j’avais fixé était arrivée. J’aperçus alors la silhouette d’un jeune homme arrivant dans ma direction. Ça devait être lui, parfait juste à l’heure ! Je pris position, me relevant doucement du sol en y déposant le fourreau de mon katana vers le bas pour me maintenir. Je l’observais, essayant déjà de comprendre à qui j’avais à faire. Mon visage restait assez neutre pour l’instant.


- Bonjour ! Tu dois être Takegawa Kazuto n’est-ce pas ? Enchanté, je suis Hyûga Tatsuya et voici Ryuka mon aigle. Alors, si je t’ai fait venir jusqu’ici, c’est pour une bonne raison, toi et moi allons former une équipe à partir d’aujourd’hui ! D’autres nous rejoindrons certainement en route, mais pour l’instant, il n’y a que toi et moi.


Je lui laissai quelques secondes pour qu’il puisse se présenter correctement avant de poursuivre.


- Avant de poursuivre, j’aimerais connaître tes motivations, à quoi aspires-tu en tant que Shinobi ? Ne t’inquiète pas, il n’y a pas de bonne ou mauvaise réponse à cette question… Réponds-moi juste honnêtement.


Je n’avais pas bougé d’un pouce, je restais immobile, le fixant avec mes yeux sans pupilles et attendais sa réponse.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 34
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Le bourgeon n'est plus, place à la nouvelle génération [Hinkaku] Ven 18 Aoû 2017 - 11:15

Hi no Kuni, un pays ou la nature était merveilleuse, à chaque pas qui était fait, de nouvelle merveille était apparente. Ce fut sous cette vision merveilleuse que le jeune Kazuto Takegawa avancer, il s’abreuver des visions qui l’entourait, se saouler des bruits environnants, se gorgeant des odeurs de fleurs, de pins et autres feuillus. Regardant une dernière fois l’autorisation qu’il avait reçue de la part de son senseï, il souriait légèrement en avançant vers sa nouvelle vie en tant que shinobis. Cette fois, il était reconnu comme un véritable membre des forces militaires du Pays du Feu. Il se rappelait encore des paroles de sa famille, lui enjoignant de faire attention à lui, mais surtout son père lui avait demandé de parler des problèmes claniques qui existaient pour la famille. Ce fut sur ses paroles qu’il avait quitté la demeure familial avant de se diriger vers la grande porte. Porte ou il avait dû présenter son laissez-passer, c’est là qu’il avait entendu parler de son maître, un des anciens disciples de la Nidaime Hokage. Il était chanceux, malgré le fait que son professeur soit un Hyûga et donc l’un des Noble de Konoha. Comment réagirait-il à la présence d’un plébéien tel que lui ? Aurait-il seulement la patience de supporter un élève ? Serait-il un bon professeur ? Tant de questions qui traînaient dans la tête du Genin. Oh, il savait qu’il se faisait du mourront pour rien, son professeur devait sûrement être un très bon pédagogue pour avoir eu le droit d’enseigner. S’arrêtant un instant, le jeune homme réajusta son dô et ses protèges avant-bras, il vérifia une dernière fois que son hitai-ate était bien présent sur son bras gauche. Puis il continua à avancer, non sans faire attention à ce qui l’entourait, il n’avait pas très envie de se retrouver face à des membres de son clan.

Finalement, il arriva en face d’un homme qui l’attendait avec un aigle. Attendez, un AIGLE ? Que fait un type avec un P*TAIN d’aigle sur son épaule ? Non, oubliez, mieux vaut ne pas demander, chacun à ses excentricités. Kazuto par exemple, il n’a aucun tact et ne connaît pas le sens des mots sarcasme et ironie. Donc un type avec un aigle, pourquoi pas. Il finit par s’avancer vers l’homme qui en le voyant commença directement à se présenter, il s’appelait Hyûga Tatsuya, son aigle s’appelait Ryuka et il l’avait fait venir ici pour qu’il devienne son senseÏ. Ce n’était clairement pas bizarre… Enfin bon Kazuto choisi tout de même de se présenter :


-Kazuto Takegawa, 17 ans et Genin de Konoha.

L’homme face à lui reprit la parole pour demander au jeune Genin ce qui le motiver dans le fait de devenir shinobi, tout en lui précisant qu’il n’y avait ni bonne, ni mauvaise réponse. Ainsi, le Genin reprit la parole d’une voix incertaine au début, puis plus sûr vers la fin de son petit discours :

-Je… Je pourrais dire la paix… Mais la paix n’est-elle pas quelque chose d’Utopiste ? Enfin la vraie Paix plutôt, parce que la paix que nous avons, ne reste-t-elle pas menacé par les vestiges de l’empire ? Non, je ne pense pas qu’aspirer à la paix soit une bonne chose, la guerre en elle-même est ce qui fait avancer notre monde, oh, je ne dis pas que je l’appelle à corps et à cris. Au contraire, même, si elle pouvait cesser d’être, je ne m’en porterais pas plus mal. Un héros ? Hahaha les Héros ne servent pas vraiment et ils ont une vie courte, ce n’est donc pas ce qui me fait avancer. Non, par contre le fait de protéger les êtres qui nous sont chères, là, je dis oui, je souhaite protéger les innocents de ce monde, les civils qui ne demandent rien, mais qui subissent les ravages de ce monde, ceux qui se font exploiter par des personnes ivres d’un pouvoir qu’elles n’auraient jamais dû avoir. Voilà ce que je suis, un protecteur, une personne qui souhaite protéger les gens, je donnerais ma vie sans aucune hésitation, si elle permet de sauver notre village ou dix-mille civiles. Oui, je suis un protecteur…

Et sur ses derniers mots, le jeune Takegawa laissa échapper un sourire, un véritable sourire. Ses mots avaient était dit avec une telle conviction qu’il était impensable pour lui de ne pas les appliquer au pied de la lettre, sinon il irait contre son Nindô.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 97
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Le bourgeon n'est plus, place à la nouvelle génération [Hinkaku] Mer 23 Aoû 2017 - 0:15

La kunoichi avait été conviée au bureau de l’hokage pour une rencontre rapide. On lui avait annoncé qu’elle allait faire partie d’une équipe ninja et que son sensei serait Hyuga Tatsuya. Un membre de la première famille tout comme elle mais qui avait marié une Hayashi avant de lui faire un gosse. Le Donjuan était aussi connu dans le clan pour supporter le démentiellement de la deuxième branche, ce qui était littéralement absurde. Elle était en accord avec les faits que les vieux de la première branche manquaient de respect à ceux de la deuxième, mais il y avait des raisons bien précisent pourquoi les deux branches existaient et cela était pour protéger leur dojutsu familiale. Dans ce type de situation la morale n’avait pas sa place. Seule la logique devait vivre. Elle avait hâte de rencontrer son équipe. Elle se demandait qui allait en faire partie et quel genre d’aventure qu’ils allaient vivre ensemble. Cela allait lui permettre de se faire de nouveaux amis et évoluer plus rapidement. Elle aimait bien Iky, mais il manquait d’humanité parfois et cela l’emmerdait royalement. Elle avait besoin de lui pour les tâches visuelles, donc, elle ne pouvait pas s’en débarrasser. En fait, c’était le manque d’intimité qui lui manquait. Elle ne lui avait toujours pas pardonné son manque de politesse lors de la rencontre de leur nouvel ami. Cela lui fit penser qu’elle allait devoir être plus stricte avec lui. L’utilisatrice du byakugan avait l’impression que son rôle de guide lui était monté à la tête. Elle fut dans une position où elle avait énormément besoin de lui et plus le temps passait, moins il était utile. Il devait se sentir moins connecté à elle et important. La pensée l’attrista et cela la poussa à poser un geste purement instinctif.

‘’Tu sais que je t’aime Iky ? Merci d’être la même si je ne suis pas facile à suivre.’’

Le mammifère se colla dans son coup en signe d’affection, mais il ne dit rien. Sortant du bureau de l’héroïne du village, les deux acolytes se dirigèrent vers à la rencontre de leur futur. Après tout ce qu’elle avait enduré et perdu. Si ce ne serait pas des encouragements du furet, elle n’aurait pas atteint les objectifs qu’elle c’était fixés. Ce moment était le leur, à eux deux. Travaillant en équipe il se dirigeait vers la cascade. C’était la première fois qu’elle quittait le village d’elle-même depuis des années. La konohajin était désorientée et elle dû s’arrêter. Il y avait longtemps que la frustration de son handicape ne l’avait pas atteint. Elle ne pouvait pas apprécier le décor, malgré la beauté naturelle qu’elle ressentait et sans même qu’elle aille à dire quoi que ce soit, Iky lui décrit l’environnement avec calme et une précision rassurante. Elle le remercia et reprit son chemin avec une image mentale qu’elle avait confectionnée. Son état n’était pas une faiblesse, mais la possibilité de voir le monde sous un autre angle. Une philosophie qu’elle avait adoptée, depuis plusieurs années. Les minutes défilèrent rapidement. AU fond d’elle. La noble Hyuga se sentait les papillons s’agiter dans son estomac. La joie, et l’excitation la firent presque trébucher, car elle perdit sa concentration et Iky ne se pria pas de la traiter de chauffard e et qu’elle avait failli les tuer toutes les deux. La bestiole avait un grand clapet à parole avec le courage d’un bambin.


Elle activa son biakugan à la recherche de son futur sensei puis un autre chakra familier attira son attention. Kazuto Takegawa, mais que faisait-il là ? Poser la question était comme y répondre. Il allait faire partie de son équipe. Le pauvre, il allait devoir endurer deux membres du prestigieux clan Hyuga à la fois. On allait incruster l’importance de la structure en lui. L’idée la fit rire.

‘’Reste silencieux Iky, on va surprendre monsieur Takegawa’’

Utilisant ses techniques sensorielles, elle effaça sa présence et alla se placer derrière lui lorsqu’il répondait passionnément à la question de leur sensei. Biensure, elle avait fait signe à l’autre Hyuga discrètement. Comme il termina son joli discourt, elle renchérit.


‘’Donc, tu vas me protéger Kazuto Kun.’’

Comme elle finit sa phrase, la demoiselle passa à ses côté, dévoilant qui elle était avant de tendre le parchemin à leur chef d’équipe. Passant d’un ton très amical avec son compagnon ninja, elle dit plus sérieusement avec un ton plus solennel.

‘’Se sera un honneur d’évoluer sous votre éducation Tatsuya sensei. Dois-je moi aussi répondre à votre question ? Je n’ai pas compris ce que vous aviez dit clairement. Pourriez-vous me le répéter.'’

Il n’y avait aucune émotion précise sur le visage de kibo. Elle était en questionnement tant qu’à comment elle devait agir face à lui. Il y avait dernièrement certain combat interne politique à l’intérieur du clan, alors elle opta pour une approche plus officielle, le temps qu’elle sache ou se positionner face à lui. Le Junin pouvait facilement voir l’esprit calculateur de sa nouvelle élève.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Le bourgeon n'est plus, place à la nouvelle génération [Hinkaku] Mer 23 Aoû 2017 - 23:58



Il avait décidé de suivre cette voie dans l’intention de protéger les faibles et les personnes qui lui sont chères, une attitude plus qu’honorable puisque nous avions au moins cela en commun. Il n’était pas aussi insouciant que je l’étais, à son âge, je croyais réellement que se battre pour la paix était la seule raison qui devrait nous pousser à prendre les armes. Aujourd’hui, je sais que certaines choses ne fonctionnent pas toujours comme on le souhaiterait, notre tranquillité actuelle n’était sûrement que temporaire d’ailleurs. Un différend avec un autre village, un tyran qui prend du pouvoir, la haine, la jalousie, il y a de nombreuses raisons qui pousse les hommes vers la violence. Comme j’avais pu le lire dans un vieux livre sur la question, la guerre ne meurt jamais ! Bien entendu, ce n’était pas une raison pour ne pas se battre pour préserver la paix, mais il ne fallait pas non plus confondre ses rêves avec la réalité. Certaines choses sont possibles, d’autres ne le sont tout simplement pas. Il était encore jeune, mais il semblait déjà plus raisonnable que certains Genin qui sorte de l’académie. J’avais écouté son discours dans le calme, restant parfaitement immobile tout en affichant une attitude neutre à son égard. Je pris ensuite la parole.


- C’est très noble à toi de vouloir protéger les personnes qui sont dans le besoin, si nous avions beaucoup plus de gens dans ton genre, le monde ne s’en porterait que bien mieux.


C’était peut-être la raison pour laquelle Ayumi-sensei me l’avait confié, il est plus facile d’apprendre auprès de quelqu’un qui pense comme vous non ? J’étais sur le point de lui expliquer la suite, lorsque quelque chose attira mon attention. Il y avait quelqu’un d’autre avec nous, elle apparue d’ailleurs juste derrière lui. Je n’avais encore aucune idée de son identité, mais ses pupilles aussi blanches que les miennes signifiaient qu’elle était du même clan que moi. Ils semblaient se connaître visiblement, elle me transmit alors un parchemin. Cette écriture... c’était celle de notre Hokage, en tant que son ancien élève, je savais la reconnaître tout de suite. J’avais un élève de plus semble-t-il, vous savez ce qu’on dit, plus on est de fous... Bref, je repliais doucement le parchemin après lecture de celui-ci.


- Hokage-sama t’a assigné à mon équipe, parfait. Eh bien, je te souhaite la bienvenue, je suis Hyûga Tatsuya, mais ça tu le sais déjà. C’est une bonne chose que vous vous connaissez déjà tous les deux. Cela nous fait gagner un peu de temps. Oui, j’aimerais également entendre ta réponse… la question était de savoir ce qui vous inspire, ce qui vous motive en tant que Shinobi, en simple, pourquoi es-tu devenu Shinobi ? Comme je l’ai dit à Kazuto, il n’y a pas de bonne ou mauvaise réponse, donc inutile de te creuser les méninges pendant des heures, dit simplement ce que tu penses.


Je lui laissais ensuite le temps nécessaire pour qu’elle puisse me donner sa réponse. Bon, puisqu'ils sont deux maintenant, cela change un peu la donne sur ce que j’avais prévue à la base comme premier test. Cela dit, ce n’est pas bien grave, j’avais déjà une autre idée en tête. Une fois qu’elle avait fini de me donner sa réponse, j’enchaînais avec la suite.


- Très bien, nous allons maintenant passer au premier test, j’avais prévu quelque chose pour Kazuto, mais vu que vous êtes deux, nous allons essayer autre chose. Derrière moi, se trouve la forêt d'Hi no Kuni, mon deuxième aigle, Suzaku, s’y trouve également. Il possède quelque chose qui m’appartient, mais ne veut visiblement pas me le rendre. Je veux que vous le localisiez et que vous me rameniez cet objet. Attention, je ne veux pas qu’il soit blessé, utiliser vos attaques inoffensives pour lui faire lâcher prise... Le premier qui me le rapporte gagne.


J’avais moi-même ordonné à Suzaku de prendre mon sac, nous n’étions pas vraiment en dispute, cela faisait partie du jeu. Le but premier de ce test était de savoir s’ils étaient capables de travailler en équipe au détriment de la victoire, vu qu’il ne pouvait n'y avoir qu’un vainqueur. Kibo était une spécialisé dans la sensorialité, comme tout Hyûga. Kazuto était un spécialisé dans les attaques à distance. L’exercice ne devrait pas être difficile. Je ne donnais pas plus d’informations en espérant qu’ils unissent leurs forces d’eux-mêmes.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 97
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Le bourgeon n'est plus, place à la nouvelle génération [Hinkaku] Ven 25 Aoû 2017 - 23:57

La fameuse question à laquelle nous sommes confrontés jour après jour, le pourquoi du comment. Être shinobi ou non n’avait jamais été une question pour elle. Il était naturel de suivre cette voie. Ses instincts en redemandaient toujours. Dans les faits, Kibo ne saurait pas quoi faire d’autre de sa vie. Le jeu continuel entre la vie et la mort était beaucoup trop attirant. Surtout lorsque l’on devait être le prédateur et chasser les proies. Pour elle, cela n’était pas histoire de vengeance, ni même d’accomplissements. Elle était ninja, car elle le pouvait. Il lui avait demandé de ne pas trop réfléchir à la question, alors elle répondit sincèrement sans donner plus de détails.

‘’ Parce que l’on m’a dit que c’était impossible et parce que j’en ai fait le choix. ‘’

Cela était bien l’une des rares choses dans son existence sur lequel elle avait eu le plein contrôle. Elle aurait pu prendre une retraite des forces guerrières de son clan en très jeune âge. Ils ont voulu la forcer, mais au fond d’elle, c’est ce qui l’a poussée à briser les barrières de l’inimaginable. La Konohajin voulait leur prouver qu’elle ne reculerait devant rien, pas même la cécité pour protéger se pourquoi elle s’était battue. Elle sourit à son sensei et ne dit plus rien jusqu’à ce qu’il donne les instructions qui était simple, mais pouvait s’avérer quelque peu périlleux, car l’animal ne devait pas être blessé. En revanche, il n’avait rien dit en lien avec le sac. Ce qui était important était le contenu. Qu’elle gagne ou non avait peu d’importance pour elle ce qui lui inspira sa future action.

‘’
Hey Kazuto ! Gagner ou perdre contre toi ne me dérange nullement. Ce qui est important est la mission. Il nous teste et tout comme moi tu sembles avoir une certaine expérience. Je vais te laisser diriger les opérations et suivre ton commandement pour cette fois. En espérant que tu es aussi bon dirigeant que fouteur de trouble avec tes frangins ’’

Elle le taquina de la sorte pour voir ce qu’il allait faire. Les rumeurs étaient les rumeurs, mais à vrais dire, elle ne lui faisait aucunement confiance. C’était une manière de ne pas se mettre dans une position de pouvoir et contrôler les choses différemment. Comme à son habitude, elle jouait dans l’ombre. Il n’y avait rien de mal à être spectateur et donner l’occasion aux autres de bien paraître et de gagner en expérience. Le but final était de pouvoir s’adapter aux faiblesses de son partenaire et de se garder une réserve face à leur sensei, temps et aussi longtemps qu’elle ne pourrait pas comprendre ses intentions face à elle. Envers le shinobi de lave, elle était très amicale.Hyûga Tatsuya pouvait facilement comprendre qu’elle n’avait aucune confiance en qui il était, mais un grand respect pour ce qu’il représentait. Kibo s’étira et écouta attentivement le plan de son collègue avec passion et amusement. Est-ce qu’il allait faire bonne utilisation d’elle? Allait-il hésiter à prendre la victoire ou bien il allait lui donner par pur gentillesse, ou pour bien paraître ? Des questionnements qui allaient bientôt être résolus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 34
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Le bourgeon n'est plus, place à la nouvelle génération [Hinkaku] Sam 26 Aoû 2017 - 2:25




Le bourgeon n'est plus,

place à la nouvelle génération

Avec Hyûga Tatsuya et Hyûga Kibo

Sursautant légèrement lorsque j’entendis une voix un peu trop familière derrière moi, je ne pus que me retourner avec un sourire doux pour la personne qui avait légèrement tendance à occuper mon esprit. Je rigolai doucement lorsque Kibo-chan me demanda si je la protégerais en cas de besoin, pas qu’elle en aurait réellement besoin. S’il y avait bien une chose que j’avais compris avec elle, c’était qu’elle était forte, et ce, malgré sa cécité. Je ne pus que lui répondre :

-Bien sûr Kibo-chan, mais il me semble que tu n’en as pas réellement besoin de ma protection si j’en juge par ta réaction lors de notre première rencontre.

Me re concentrant sur Tatsuya-senseï, lorsque ce dernier reprit la parole pour poser la même question qu’il m’avait posé quelques minutes avant. Je ne pus qu’accepter les paroles du seul membre féminin de mon équipe. Nombreux était les jeunes gens qui avait besoin de se prouver qu’ils étaient capables d’accomplir ce qu’on leur disait infaisable. Et je trouvais admirable la persévérance dont faisait preuve la Hyûga, peu de personnes pouvaient prétendre à la même force de caractère qu’elle. Ainsi, mon respect pour elle ne faisait que croître, elle était certes une femme, mais la croire faible serait la pire erreur que je pourrais faire. Écoutant mon senseï expliquant en quoi consistaient les modalités de l’épreuve qui ferrait de nous des membres actifs au sein du village. Je fus surpris de l’intelligence de l’épreuve, non seulement, elle serait presque irréalisable pour moi seul puisque je n’avais à ma connaissance aucune capacité de capteur. Mais elle serait également difficile pour Kibo puisqu’en tant que Hyûga elle avait sûrement dû se spécialiser dans le taïjutsu de son clan. Cherchant un moyen d’allier ses compétences aux miennes, je fus rappelé à la réalité par celle qui hanté mes rêves. Elle m’expliqua donc qu’elle se moquer complétement de gagner ou perdre contre moi, tout ce qui comptait pour elle, c’était la mission que le Hyûga nous avez confié. D’autre part, je fus assai surpris qu’elle choisisse de me laisser le commandement pour cette « mission ». Se rendait-elle compte qu’elle ne savait pas si j’avais des qualités de stratège ou non ? Pas que j’en ais de toute façon, mais ça ne m’empêcher pas d’utiliser mon cerveau pour concevoir un plan simple, mais qui avait des chances de fonctionner si je trouvais le moyen détecter le noble volatil…

-Putain ! Mais quel con je fais, comment ai-je pus oublier ce léger détaille !

Me retournant vers Kibo, je ne pus que me morigéner dans ma tête pour avoir oublié le légendaire Dojutsu qu’était le Byakugan. En espérant que malgré sa cécité elle puisse détecter l’oiseau, après rien ne coûtez de lui demander et en essayant de la faire avec tact, manquerais plus que je flingue notre amitié à cause d’une connerie.

-Kibo-chan, j’ai bien une idée de plan. En prenant en compte le fait que nous soyons assez complémentaires, puisque que tu es de type courte distance lorsque tu attaques et que je suis meilleurs à longue distance. D’autre part, étant une Hyûga, tu a des capacités sensorielles que je ne possède pas, donc la chose la plus intelligente à faire serait que tu utilises ton Byakugan pour essayer de localiser l’aigle de Tatsuya-senseï. Une fois, cela fait, tu m’indiques l’endroit et j’utilise mes jutsu pour essayer de prendre le sac au premier coup. Je ne dis pas que se sera facile, mais à nous deux c’est faisable. Cependant, à mes yeux, il n’y a qu’un seul gagnant… Et c’est nous deux, à présent nous formons une équipe, il est hors de question de laisser l’un d’entre nous sur la touche. Cette équipe rejoint ceux qui sont chère à mes yeux et il m’est impossible d’abandonner les personnes chères à mon cœur.

J’avais choisi de ne pas relever la petite pique qui m’était adressé par la belle Hyûga, à présent, mon visage était sérieux et j’étais prêt à toutes les mésaventures qui pourraient arriver.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Le bourgeon n'est plus, place à la nouvelle génération [Hinkaku] Mer 30 Aoû 2017 - 2:11



Elle était donc devenue Shinobi pour prouver quelque chose. Elle ne m’avait pas donné autant d’arguments que l’avait fait son équipier, mais en même temps, je n’avais pas réellement besoin d’en savoir davantage pour l’instant. Le principal était suffisant à mes yeux, au moins ils n'étaient pas devenus des Ninja pour devenir des soi-disant héros ou je ne sais quelle autre idée saugrenue qu’on retrouve dans les histoires ou légende en tous genres. Notre travail était loin d’être un jeu et si on faisait l’erreur de le prendre un peu trop à la légère, on faisait rarement de vieux os et encore, même en étant prudent ce n'était pas gagné. C’est en partie pour cette raison que je voulais avoir un aperçu de leur esprit d’équipe. On survie plus facilement en groupe. La création des villages en était l’une des raisons, mais étaient-ils capables de travailler ensemble alors qu’il ne pouvait y avoir qu’un seul vainqueur ? Je l’espérais en tout cas.


Pour l’instant, ce que je pouvais en déduire, c’est qu’ils se connaissaient un minimum, il est plus facile de faire confiance à quelqu’un qu’on connaît plutôt qu’un parfait étranger. Je ne m’attendais pas non plus à ce qu’ils travaillent ensemble autant que pouvait le faire une équipe soudée depuis des années, ayant connaissance des capacités de chacun et agissant en parfaite symbiose. Non, chaque chose en son temps. Pour l’instant, le minimum serait suffisant, le reste, on verra par la suite, mais encore fallait-il comprendre le sens caché de mon exercice. Enfin, avec l'expérience qu’ils avaient déjà en poche, cela ne devrait pas être un obstacle insurmontable pour eux. Suzaku était quelque part dans cette immense forêt. Le Byakugan était un avantage ici, mais mon partenaire à plumes était capable d’y trouver une parade, il pouvait camoufler sa présence ainsi que le lien de chakra qui nous unit. L’oiseau en lui-même n’avait pas de chakra, du moins pour l’instant, mais j’étudie encore la question.


Je les avais laissé avancer vers la forêt tout en restant sur place, mais même d’ici, j’avais une vue globale sur leur avancement. Encore un avantage lié à notre dôjutsu clanique. J’avais donc une idée de leur position ainsi que celle de Suzaku, lorsqu’ils étaient proches de lui, je lui ordonnais de changer de place et ainsi de suite. Enfin que cela ne soit pas trop compliqué, lors de ses déplacements, son camouflage visuel n’avait plus effet le temps qu’il se trouve une nouvelle cachette. C’était précisément à cet instant qu’ils devaient agir, mais l’aigle pouvait également se déplacer assez vite. La fenêtre d’opportunité restait assez courte tout de même.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 97
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Le bourgeon n'est plus, place à la nouvelle génération [Hinkaku] Jeu 31 Aoû 2017 - 20:01

La shinobi écouta attentivement le plan de son partenaire. Il faisait un effort pour trouver un plan qui marche avec le peu d’information qu’il avait sur elle. En revanche, il avait assumé ses capacités de par son clan. Elle pouvait lancer des kunais pour le combat à distance. Il est sûr que ce n’était pas aussi dévastateur qu’une boule de feux, mais beaucoup plus chirurgical. La Hyuga activa son byakugan et se concentra sur ce qu’il y avait dans les environs. Elle cherchait la signature énergétique d’un aigle. Le problème était qu’il pouvait être n’importe où et qu’il appartenait à un Junin. Donc, il devait avoir certaine habilité hors du commun comme Iky qui était un furet parlant. Ses doutes furent rapidement confirmés lorsqu’elle ne trouva pas l’oiseau de malheur.

‘’ Je ne trouve pas l’aigle. Il y a deux options, soit c’est une énigme et qu’il n’a pas d’oiseau, soit que l’oiseau est caché par un jutsu plus puissant que mes capacités sensorielle. ‘’

Le problème est que s’il se cache et qu’il peut nous détecter aussi probablement, l’approche sera un combat de rapidité et d’agilité. Leur sensei avait bien pris en compte les capacités de ses deux élèves, Seul l’effet de surprise allait compter et du coup, le junin n’avait pas précisé s’il allait intervenir ou non. Alors, la prudence était de mise. Elle expliqua rapidement sa réflexion avec le chef des opérations avant de redoubler d’effort sur ses recherches et dans un instant elle perçu finalement ce qu’elle cherchait avant de le perdre encore. Son déplacement avait été vif, mais son camouflage n’était pas à toute épreuve.

‘’ Je l’ai ressenti dans cette direction. Quand il se déplace, son camouflage n’est pas actif. Cela va nous prendre un moment, mais notre but est de le faire déplacer le plus possible. Suis-moi. ‘’

Elle l’apporta dans la direction où elle avait remarqué le mouvement subtil. Une idée germa alors dans son esprit et pour éviter que son sensei puisse le savoir, elle communiqua avec Iky, sa boule de poile, avec leur langage secret. L’animal sauta aussitôt sur Takedawa pour lui en faire part dans le creux de l’oreille. Le vrait but derrière cela, était de savoir si malgré leur précaution, leur sensei pouvait délibérément communiquer avec le volatile et percevoir leurs conversations cachées et à voix basse. Ils devaient mettre de la pression sur l’oiseau pour qu’il fasse des erreurs et se déplace en permanence. Le plan était simple. Kibo allait utiliser ses capacités de camouflage supérieur pour s’approcher de la cible, Takegawa allait la suivre de par les marques qu’elle allait laisser sur les arbres subtilement. Puis, ils allaient coincer l’oiseau entre eux deux. Si son partenaire avait la capacité de faire des clones, cela allait rendre la tâche plus facile, mais rien n’était gagné d’avance. Elle espérait que Kazuto san allait accepter ses propositions pour les ajouter à son plan.

Ce qui est dur quand l’on collabore avec des nouvelles personnes c’est de rester en synergie lorsque les choses évoluent et changes. Elle savait qu’au court de l’opération, elle allait être, ou il allait être, dans le chemin de l’un et l’autre. Elle ne connaissait pas son langage corporel, le type de jutsu qu’il utilisait, sa mentalité en combat réel et plein d’autre détail. Leur sensei était cruel avec eux de leur faire une mission de la sorte en partant et après une rencontre si brève. La frustration montait en elle au point qu’elle manqua presque le prochain passage de l’aigle. Le stress l’accabla au point qu’elle due s’arrêter un court moment pour respirer. Ce sentiment de prison mentale qui la paralysait dans ses actions avaient quelque peu ressurgit. C’était sa première mission officielle qui allait lui donner accès au développement de ses capacités en tant qu’équipe. La frustration venait du fait qu’elle ne pouvait pas régler les choses comme autre fois. Que ses capacités réduite la faisait sentir faible et inutile. Elle n’avait pas pris le contrôle des choses, car au fond, elle ne s’en sentait pas capable. S’ouvrir aux gens, ne pas mettre un masque, ne pas jouer un rôle, être soi-même en tout temps, une chose qu’elle croyait être prète à faire, mais qui n’était pas simple quand l’on se sent vulnérable. Il avait dit : Les gens chère à son cœur. Que savait-il d’elle et ….. En un instant elle bloqua ses réflexions et émotions pour ne pas mettre en péril sa quête principale. Elle méditerait plus tard à ce sujet. Telle une machine sans émotion, elle prit part à la chasse terrible et périlleuse que l’aigle subissait. Il ne perdait rien pour attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le bourgeon n'est plus, place à la nouvelle génération [Hinkaku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Hi no Kuni-