N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Extrême ! [Shigo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 810
Rang : A

Message(#) Sujet: Extrême ! [Shigo] Dim 20 Aoû 2017 - 3:16

J'ai envoyé un courrier à Shigo depuis peu, l'encourageant à me rejoindre sur un terrain d'entrainement. C'est évidemment à but éducatif. J'arrive peu de temps avant lui et je guette son arrivée avec mes yeux. Mon byakugan est activé et veille tout autours de moi. Enfin, je le vois arriver, le bel homme masqué.

Shigo-San, tu as bien reçu mon invitation je vois. J'espère que tout se passe bien pour toi. Les choses sont encore calmes, n'est-ce pas ? En tout cas pour le moment.
Je l'invite à marcher à mes côtés tandis que je me dirige vers une petite arène où personne ne s'entraine pour l'instant. La même arène dans laquelle nous nous sommes rencontrés pour la première fois il y a de cela quelques jours. Des souvenirs m'arrivent. Des fragments de ce combat. J'espère que c'est également le cas de Shigo. J'espère qu'il se rappelle du Kunai qui s'est planté dans sa cuisse, des frappes qui le touchèrent. Pour ma part, je me rappelle aussi de mes manquements. De comment Shigo m'a contré. Comment il m'a frappé à plusieurs reprises. J'ai encore beaucoup à apprendre sur le combat à courte distance. J'ai été élevé par le clan Hyûga, mais initialement je suis autodidacte. J'ai appris d'abord à me battre au couteau, puis seulement je suis rentré au pays et j'ai appris à me battre au poing et au juken. Cela dit... cela ne me satisfait pas intégralement. J'ai faim... de plus. De mieux.


J'ai pu constater lors de notre petit duel que nos maitrises respectives du corps-à-corps pouvait être parfaite. Les meilleurs maitres du taijutsu arrivent à faire de leur corps des armures sans faille. Une telle compétence aurait put t'aider à éviter bien des contacts à notre entrainement. Notre vie risque d'être mouvementée. Et j'en profiterai bien pour également me mettre à niveau. N'hésite pas à m'enseigner ce que tu sais du corps-à-corps.

Je sors de derrière moi un Kusagirama. Une faucille et une chaine. C'est ma solution à moi, apprendre à ne pas me fier uniquement à mes talents de Hyûga, mais essayer de dépasser ma condition clanique. Une arme exotique qui me fascine. Je me suis un peu entrainé de mon côté. Je fais tournoyer lentement la chaine dans mes mains. Oh, je sais que certains ne vont pas aimer. Mais qu'importe. Je suis ici pour remédier aux manquements de mon clan, et non pas me plonger dans leurs platitudes. Et cela me rajoutera une corde à mon arc. Un atout de plus dans ma main.



Je compte évidemment aussi en profiter pour essayer d'apprendre à faire ce genre d'armure. Je pense qu'une application de chakra dans les tenketsus de la peau serait un bon départ pour y arriver mais, contrairement au kaiten, il ne me faudrait pas l'éjecter. Mais le garder en surface. Un challenge intéressant...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Extrême ! [Shigo] Lun 21 Aoû 2017 - 2:08

    Une invitation de Hyûga Bankichi ? Au terrain d’entraînement où nous nous étions croisés la première fois ? Je me demandais encore s’il s’agissait du fruit du hasard ou d’un savant calcul de la part du chef de la Racine. Je devais à la fois le satisfaire et me méfier de lui : après tout il avait le permis de tuer. Que ferait-il d’un de ses membres s’il l’estime dans le mauvais chemin ?

    Installé sur un toit, un moineau patientait là depuis quelques minutes déjà, observant le terrain plus bas. Bankichi vint avec ses pupilles éveillées, comme à son habitude… Quand pourrais-je le manipuler ? Couvrir mes arrières en m’assurant qu’il ne me poignarde pas un jour ? Mon esprit quitta le moineau pour recouvrer mon corps un peu plus loin et je finis par rejoindre le Hyûga.

    « Bonjour secrétaire glorifié de l’Hokage. Les choses, calmes pour le moment ? Dois-je comprendre que vous prévoyez une rupture de cette tranquillité pour bientôt ? »

    Quand bien même nous étions là pour nous entraîner, je pouvais très bien en profiter pour glaner des informations. N’était-ce pas là mon métier et ce que Bankichi attendait de moi ?

    Il voulait que je lui enseigne mon savoir du taïjutsu… Je n’appréciais guère partager mes connaissances, mais si je refusais Bankichi se vexera. Peut-être pourrais-je en dire juste assez pour lui convenir, mais pas tout non plus ? Cependant, concernant les armures, je n’étais pas forcément le mieux placé.

    « Vous me flattez, mais je ne m’y connais guère en armure. Elles ont beau être robustes, on ignore si elles seront suffisamment fortes pour nous prémunir du coup à venir. A défaut de savoir si ma tête restera ou non sur mes épaules, je préférais user de parades ou d’esquives, ces méthodes étant plus sûres que d’encaisser et advienne que pourra.
    Cependant, si vous avez des conseils à me donner à ce sujet, je suis preneur. Et dois-je, à l’instar de vous, dégainer mon arme ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 810
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Extrême ! [Shigo] Ven 25 Aoû 2017 - 19:17

Shigo me demande si je pense qu'il va y avoir de l'action d'ici peu. Mes yeux se fixent droit dans le sien. Mon byakugan sur son masque. Je lui dis simplement, avec une certaine froideur.

"Sans entretien, les armes rouillent."

Je ne m'étends pas sur le sujet. Des dossiers sont en cours, des plans aussi. Il est de nombreuses choses qui ne sont pas connus du grand publique que Shigo n'a pas besoin de savoir.

Quand je lui propose de s'entrainer à résister aux assauts de manière physiques, le beau masqué me fait part de sa préférence à l'esquive et la parade. Cela me fait rire. Pas de manière méchante, je ne me moque pas de lui, mais la situation est amusante. Oui, je ne le force pas à utiliser des défenses statiques quand il peut se contenter d'une défense mobile, c'est évident que je préfère également l'esquive. Le moindre contact avec un adversaire peut-être mortel - un sceau, un juken, un poison et POUF, terminé. J'en ai personnellement fait les frais. Je connais l'avantage stratégique de l'un, mais je reconnais l'avantage stratégique de l'autre. Ce que l'un peut faire, l'autre ne peut pas. Et vice et versa. Une armure est une option parmis une liste. Et qui ne désire pas étendre sa liste d'options de manière aussi exhaustive que possible ?

Certainement pas mon disciple de la Racine, c'est certain. Je fais quelques échauffements avec mon arme tandis que je lui réponds.

"Je préfère également esquiver et parer, quand je peux. Cela dit, cela ne te sera pas toujours possible. Comment parer une vague de lave ? Comment esquiver une tornade ? La robustesse peut combler ces manques-là. Je ne suis pas expert, mais je sais que le chakra est capable de fortifier un muscle. On appelle ça une méthode de cultivation, dans le jargon des arts martiaux. Alors pourquoi pas fortifier son corps tout entier ? Je suppose qu'il faut utiliser le chakra d'une certaine manière. Il ne reste plus qu'à... tester... comment procéder."

J'ai des idées, forcément. Mon Byakugan est activé tandis que je lève une main et que je la regarde. J'observe le flux de chakra dans mes méridiens. Comme il réagit à mes envies, à mes demandes. Une légère pensée, et hop, il tourbillonne. Une pression, et il s'envole dans les airs par une des nombreuses portes de mon corps. Le kaiten est une expulsion de chakra vers l'extérieur en utilisant ces portes. J'aimerai faire de même, mais à l'intérieur de mon corps. J'aimerai envoyer ces particules à des endroits précis situé en périphérie de mon corps. Le top serait l'épiderme. Mais je n'aurais sans doute pas cette précision dans un premier temps.

Sous surveillance de mon Byakugan, je fais quelques premiers essais. Difficile à dire si cela marche. Je vois que ça bouge, pour l'instant. Je m'en contente en écoutant Shigo. Il me pose quelques questions côté pratique.

"Utilises ce que tu veux comme arme, je veux surtout que tu testes mes défenses. Et je testerai les tiennes. Je n'utiliserai pas d'invisibilité cette fois-ci. Seulement mon kusagirama."

Il va sans dire que cette technique d'armure risque d'être dangereuse à appliquer comme ça dans ce genre d'entrainement. Du coup, je commence par tournoyer ma chaine de mon Kusagirama avant de l'envoyer en direction de Shigo. J'essaie de m'habituer à ces sensations de manipulation d'armes. Je comprends la théorie, j'ai lu des manuels dessus, mais la pratique est très différente. Je sens que cette arme sera un véritable atout, bien que je sens également que sa maitrise parfaite sera compliquée.

Je tire la chaine vers moi et je la fais maintenant tourner alternativement à ma gauche, puis à ma droite. Une fois que je trouve un équilibre, j'enchaine deux attaques sur Shigo. La puissance derrière ces frappes n'est pas exceptionnelle. Disons que cela sera ne risque pas de fracturer un os ni même de rompre une planche en bois. C'est donc un bon début pour que Shigo teste de lui-même comment améliorer ses défenses.

M'attendant à une contre-attaque, je relance de mon côté mon essai pour activer mes tenketsus à la surface de ma peau. Je ne sais pas trop quoi en faire, car je n'ai pas envie de faire un kaiten par erreur, cela serait contre-productif bien qu'extrêmement intuitif. Alors j'essaie de les garder coller contre ma peau, j'essaie de rendre le chakra lourd tout en attendant une réplique de Shigo.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Extrême ! [Shigo] Sam 26 Aoû 2017 - 1:02

    Sans entretien, les armes rouillent. Nous étions donc des armes, des outils, des objets. Auparavant j’étais un esclave, une propriété, un objet… Ma situation avait-elle vraiment évoluée ? La pensée humaine demeurait inchangée. Notre société surtout. Qu’importe le nom donné, il y avait toujours une hiérarchie, avec des maîtres au sommet et des esclaves dessous. La forme diffère parfois, pas le fond. Un être supérieur aux autres. Un Hokage et ses ninjas. Un Daimyo et son peuple. Un maître et ses esclaves. C’était toujours la même chose. Chacun perpétuant cette pyramide à son niveau. Comme Bankichi et les membres de la Racine. Le Hyûga laissait d’ailleurs penser qu’un projet débutera bientôt.

    Au sujet des armures, le Jonin ne lâcha pas un traitre mot sur la façon de procédé. L’ignorait-il ou faisait-il comme moi ? Cachait-il son jeu ? Je connaissais le principe pour l’avoir déjà expérimenté plusieurs fois, mais rarement en pratique du fait de ma préférence des autres méthodes. Soit, je savais aussi que dans ce genre d’entraînement la pression allait monter crescendo. Ainsi donc, les premières attaques seront faibles pour tester les capacités de l’adversaire tout en lui donnant des pistes d’amélioration pour la suite. Je savais donc que je pourrais encaisser les premières frappes sans grand mal. Ce que je fis : Bankichi parvint à me courber quelque peu mais je me redressais bien vite, après avoir fait semblant de tenter une armure. J’avais déjà subi des coups bien plus forts et plus cruels que ceux-ci : d’autant plus que je m’étais préparé à encaisser cette fois. J’avais bandé mes muscles exprès pour limiter les dégâts.

    « Vous semblez faire souvent face à des vagues de lave ou des tornades, Hyûga Bankichi. Et j’ignorais que vos semblables manient des armes. Mais vous me paraissez moins bavard qu’à l’accoutumé. Notamment concernant notre autre rôle au sein du village… Devrais-je m’en inquiéter ? »

    Je m’accroupis légèrement en avant puis pris impulsion sur le sol avant de fendre sur Bankichi. Au dernier moment, je dégainais mon sabre qu’il avait sans doute déjà repéré à cause de ses yeux, et je pointais la lame en direction de son cœur.

    Sans entretien, les armes rouillent. N’était-ce pas ses propos ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 810
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Extrême ! [Shigo] Sam 26 Aoû 2017 - 15:31

J'ai un petit sourire.

Et bien, je n'ai jamais affronté un Yôgan. Par contre, j'ai failli perdre la vie contre un membre de la garde impériale qui manipulait du poison. Tout ce dont il avait besoin, c'était une simple éraflure, et la douleur qui suivit fut...mémorable. J'ai mis plusieurs mois à m'en soigner.


Je vous ai dit que j'avais activé mon Byakugan non, je crois ? Avant que Shigo n'arrive ? Bref, tandis qu'il encaisse mes assauts, je constate que son réseau de chakra... ne change pas. Pas d'influx quelconque. Une circulation normale et classique tandis qu'il se prend les attaques sans trop de mal. Je suis curieux. A-t-il appliqué un autre principe ?

Je le vois dégainer son sabre - oui je l'avais vu mais sa frappe est précise et potentiellement mortelle. Mon premier réflexe est d'esquiver, mais j'arrête le mouvement de recul et je croise mes avant-bras devant moi en concentrant mon chakra à la surface. Je ne réussis pas très bien à garder le chakra devant ma peau par contre. Il échappe à mon contrôle et file en directement du sabre. L'effet n'est pas ce que j'avais escompté. Techniquement, le sabre a été ralenti par une méthode dégénérée du kaiten, et ce n'est pas ça que je cherche. Et puis, il est définitivement arrêté par mon bras et fait une entaille. Je saigne. Ce n'est pas trop grave pour le moment.

Joli coup. Tu n'as pas utilisé de chakra pour encaisser mes assauts ? Est-ce que tu utilises un autre principe ? Je suis curieux. De mon côté, j'ai essayé de faire une protection de chakra mais cela n'a pas été très concluant. Heureusement, tu n'as pas mis beaucoup de poids derrière ta frappe.


Je sens mon sang qui s'échappe de ma blessure. Je me remets à tournoyer mon arme de gauche à droite, et je fais des coups très simples en direction de mon partenaire de duel. De manière minime, j'ai l'impression que mes coups sont plus rapides, mieux maitrisés. Peut-être pourra-t-il m'expliquer ce qu'il a fait de son côté ? En utilisant son expertise, la mienne, les capacités du byakugan et nos expériences communes on devrait pouvoir y arriver non ?

J'en profite pour discuter un peu de notre organisation secrète. J'ai une ... mission pour lui.

Dans un premier temps, il faut absolument que nous établissons un réseau d'espionnage dans le pays du feu. Je veux être au courant de ce qu'il se passe chez nous. C'est la meilleur défense possible contre des tentatives extérieures, et cela nous donnera de quoi avoir plus de poids sur le monde politique du pays du Feu. Est-ce que tu pourrais te charger de cela ? Disons, comme projet personnel...


Et là, j'envoie la faucille de mon kusagirama non pas vers lui, mais derrière moi, tout en maintenant la chaine solidement ancrée dans mes mains. Le kama file derrière moi et, une fois la chaine tendue, tourne pour embrasser mon cou, déviant la trajectoire du kama en un arc circulaire qui revient par une vitesse mécanique démultipliée vers l'épaule de Shigo. Je pivote de tout mon corps dans le même sens pour défaire le noeud et, dans un même mouvement, retirer la faucille et renvoyer la masse dans la direction du ventre de Shigo.

Je crois que j'aime bien cette arme. Un peu tordue, difficile à maitriser, et qui surprend à chaque tournant.

Je me mets en position défensive tandis que je me concentre de-nouveau à manipuler mon flux de chakra et d'essayer de le maintenir en surface de ma peau. Des volutes bleutés s'échappent de temps à autres de mes tenketsus, signe manifeste si cela c'était encore nécessaire que je suis en train d'essayer quelques choses et que ma méthodologie n'est pas complète ni parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Extrême ! [Shigo] Mar 29 Aoû 2017 - 1:41

    Comme le voulait l’entraînement, Bankichi ne chercha pas à esquiver ma frappe. Et pourtant, si j’y étais allé ne serait-ce qu’un peu plus fort, j’aurais pu l’abattre sur le champ. Je n’aurais pas mis beaucoup de poids dans cette frappe ? Je m’étais surtout retenu à la fin, voyant qu’il n’y parviendrait pas. Je n’avais aucun intérêt à l’assassiner. Du moins pour le moment. Je cherchais surtout à explorer la faisabilité d’une telle opération.

    « Sans entretien les armes rouillent, c’est bien ça ? Vous recrutez des assassins, il n’est donc pas étonnant que l’on vise le cœur. Cependant, vous avez peut-être trop l’habitude des plans laborieux qui vous assurent une victoire rapide. Dans un combat face à face, en toute loyauté, vous semblez quelque peu rouillé. Vous êtes notre chef, Hyûga Bankichi. Vous n’avez pas le droit de saigner aussi… facilement. »

    Ainsi je justifiais la nature de ma frappe en donnant l’impression de m’inquiéter pour le Jônin. Peut-être monterais-je un peu plus dans son estime ainsi ? Peut-être qu’au bout d’un certain temps, il ne pensera plus ses byakugans utiles en ma présence ? Je l’espérais tout du moins.

    Bankichi me demanda d’ailleurs de m’occuper d’un projet pour la Racine : l’installation d’un réseau d’espionnage. Serait-ce une preuve de confiance, ou un nouveau test ? Responsable de la récolte d’information au sein du pays du Feu… En voici un poste terrifiant de par son attirance.

    « Un réseau d’espionnage… Mais ce réseau doit-il comporter uniquement des membres de la Racine ? Nous serions alors limités en nombre et donc en possibilité. A moins que je ne puisse recruter des personnes dans cet unique but ? Sinon, il me faudra votre autorisation pour soumettre des individus à cette tâche sans qu’ils ne risquent d’ébruiter nos identités ou projets à nous. Quelle est votre préférence ? »

    Le Hyûga m’assaillit de son arme originale. Une faucille et une masse. Je ne bougeais pas, malaxant cette fois mon chakra pour le diriger vers les zones ciblées par l’attaque. Mon chakra imprégna les muscles qui allaient encaisser l’assaut, et les enveloppa de la même manière que pour une frappe, une esquive ou un gain de vitesse. Et je demeurais droit, stoïque face aux coups.

    « Lorsqu’on frappe un rocher pour le fendre en deux, notre poing ne se brise pas avec. Lorsqu’on sur sollicite nos jambes pour éviter rapidement une attaque, nos mollets n’implosent pas. Lorsqu’on franchit les limites du corps humain en se déplaçant à grande vitesse, nos muscles ne se déchirent pas.
    Il s’agit donc de la même méthode : véhiculer le chakra dans nos muscles au bon moment. Comme pour frapper, esquiver ou courir. Juste qu’ici, on bande le muscle en se préparant à encaisser.
    Si vous voulez éprouver cette méthode, il vous faudra mettre davantage de cœur à l’ouvrage. Pour de simples coups, je m’étais déjà exercé. Ce sont les assauts plus dangereux où j’ignore mon efficacité.
    Quant au principe que j’avais utilisé précédemment et qui ne demandait pas de consommation de chakra : il s’agissait simplement du principe de la surprise. »


    Alors que je finis mes propos, je tins ma lame à deux mains et fendis sur Bankichi, préparant un coup d’estoc en visant l’un de ses précieux yeux. Avec bien plus de poids cette fois…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 810
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Extrême ! [Shigo] Jeu 31 Aoû 2017 - 12:31


Mon adversaire et interlocuteur ose me faire une remarque plus qu'un peu impertinente. Je le regarde, maintenant un silence pendant plusieurs secondes avant de lui rétorquer.

"Si j'ai besoin d'un environnement sans risque je vais dans un laboratoire et je m'isole. Si je fais cet entrainement avec toi c'est en connaissance de causes, Shigo, et parce que sans risque on ne peut pas éternellement progresser. Le tout est de contrôler ces risques. Mon Byakugan me donne une bonne indication de la puissance derrière tes coups et il y a des centres médicalisés dans le coin."

Pendant ce temps j'observe ses réactions à mes attaques. Son chakra se concentre à l'endroit de l'assaut avant l'impact et il l'encaisse, stoïque. Cette méthode semble efficace, bien que peu subtile. Je me demande si on ne peut pas améliorer la solidité en manipulant de manière plus fine ce chakra. Le borgne me pose une question sur sa mission.

"Nos ressources ne doivent pas nécessairement être de la Racine, mais elles doivent du coup être traitées de manière un peu différentes, il faut par exemple recouper l'information pour assurer sa fiabilité - ce qui ne sera pas nécessairement demandé pour une information d'un membre de la Racine."

Mon interlocuteur masqué part alors dans une réflexion intéressante. Tandis qu'il le fait, j'exerce mon chakra dans mes membres. En particulier mes avant-bras et mes mains. J'ai une impression de rigidité dedans, mais ils ne sont pas immobilisé pour autant. Et à la fin de son discours, le Yamanka se jette sur moi.

Mon expérience du combat me dit que sa cible n'est d'autre que mon propre regard. Oh, ce n'est pas la première fois qu'on vise mes pupilles. Elles sont précieuses, et au sein du clan nous subissons un entrainement spécifique à les protéger. Je réagis au quart de tour tandis qu'un chakra important se condense dans ma main droite.

J'attrape son sabre avec ma main renforcée au chakra à quelques centimètres de mon orbite. Un peu de sang coule sur mon veston. Heureusement, ma technique commence à faire ses preuves, et je n'ai qu'une sensation atténuée de la douleur. Sous mon Byakugan, je constate que le chakra dans ma main est stable. J'ai un sourire sur mon visage tandis que je dis d'où suinte le danger.

"Shigo-San..."

J'ai envie de lui coller un Juken Impérial dans la tronche. Je le sens déjà, mon chakra s'intensifie dans mon poing, réagissant à ma colère montante. Il a osé viser mes yeux avec nettement plus de force qu'auparavant ? D'abord le coeur, soit. Cela peut se comprendre dans le cadre d'un entrainement. Mais on ne plaisante pas avec le Byakugan. Combien de fois je n'ai pas subit ce genre d'attaques pour qu'on s'empare de mon trésor héréditaire ? Il n'y a plus d'entrainement, il n'y a plus que rage et colère grondante dans mes entrailles. Un feu nait en moi. De rage, mon chakra bouillonne. J'ai l'impression d'avoir de la lave sous la peau. Mon chakra à la bougeotte, il danse et tourne et érupte à la surface de ma main pour se plonger dans la lame de Shigo. Je le vois, éclatant sous mes yeux nacré, se répandre dans sa lame comme une source de montagne, avant de se diriger vers une extrêmité et fleurir dans l'air qui nous sépare. Rien n'arrive jusqu'à mon partenaire de duel, à ce moment-là. Tout se disperse et, d'ailleurs, cela n'est pas vraiment visible sans capacité sensorielle. Sur le moment, je n'en ai rien à cirer de cet étrange phénomène, je dirige mes byakugan droit dans la direction de l'unique oeil de Shigo et je dis d'une voix plus froide qu'une femme Samui.

"Ne t'avises plus jamais de viser mes yeux."

Je lâche sa lame, et le flux de chakra s'interrompt directement. Ma rage se refroidie, bien que toujours présente. Mon chakra se stabilise. Je décide de ne plus prendre de gants avec Shigo.

Je génère du chakra dans des tenketsus dans mon dos et je me propulse dans sa direction en frappant avec la faucille de mon arme dans un assaut continue d'attaques que j'aurais normalement réservé à un ennemi de Konoha. Les frappes sont consistantes et presque fluides, même si elles ne sont pas les plus puissantes selon mes possibilités. Je tranche les jambes et les épaules, et je lance ma masse chainée dans la direction de son estomac. Je ne suis pas encore prêt d'égaler mon art du combat à main nue avec cette arme. Toujours est-il que Shigo va devoir se mettre plus sur la défensive qu'auparavant, ou peut-être utiliser plus de chakra pour se défendre, car je viens de passer en mode sérieux.

Oui, le sujet du Byakugan est sensible.

Distraitement, une réflexion nait en moi. Sous l'effet de cette colère, j'ai injecté du chakra dans l'arme de Shigo. C'est... la première fois que cela m'arrive. Je pensais lui claquer un Juken dans la figure quand c'est arrivé, et sans doute que j'ai essayer de faire du Juken inconsciemment. Je m'attendais pas à ce que cela marche partiellement. Je n'ai pas contrôlé le chakra dans ce corps de métal comme je peux le contrôler dans le corps d'un adversaire, certes. Cela dit, il ne s'est pas dissipé directement dans cette matière, il a été transféré sur ses extrêmités en contact avec l'air avant seulement de s'épuiser.

A méditer une autre fois, quand je retournerai à mon laboratoire.

Dans l'immédiat, je commence à mieux saisir l'exercice de se fortifier avec du chakra et je veille aux réactions de mon adversaire pour réutiliser cette méthode pour contrer ses attaques à lui. Pour l'instant, je dois encore me contenter d'une petite surface protégée et la défense en elle-même est imparfaite. Mais je progresse. 

"En plus de véhiculer le chakra au bout moment, il semblerait qu'il faille le contrôler pour améliorer son efficacité. Cela devient plus facile avec la pratique."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Extrême ! [Shigo] Ven 1 Sep 2017 - 16:38

    Bankichi semblait vouer une confiance aveugle à ses pupilles. Les Byakugans… Avec, il se croyait invincible. Donc, si ses yeux possédaient une faille, une limite, il serait aisé de l’exploiter. Et par conséquent de l’atteindre ! Le point faible du chef de la Racine résidait donc en sa trop grande confiance en son Byakugan. Voilà qui était intéressant. Très intéressant.

    Tout comme le fait qu’il s’énerva parce que je venais de viser ces dites pupilles. Cette colère cachait-elle quelque chose de plus profond ? Un simple comportement clanique ? Non. Pour quelqu’un qui s’appuyait autant sur ses yeux, les perdre signifiait tout perdre. Bankichi avait peur. Peur que si quelqu’un atteignait ses yeux, il n’était plus rien. Il perdrait sa force, son titre, sa réputation, son nom. Il perdrait tout. D’où sa crainte. D’où sa colère.

    Son comportement changea. Il s’emporta. Son Byakugan, voilà son point faible. En visant continuellement ses yeux, il surenchérira de la plus dangereuses des façons, cherchant à éliminer à tout prix la menace quitte à être moins prudent que l’accoutumé.

    Mais ce n’était pas encore le moment de me débarrasser de lui. Je serais alors l’un des principaux suspects, et ma situation actuelle au sein de la Racine me convenait actuellement. Il fallait donc calmer le jeu à présent. Et vite avant que le Hyûga n’y aille trop fort, car il se préparait déjà à l’assaut.

    « Vous n’avez pas mentionné le budget alloué à une telle opération ? »

    De quoi lui changer les idées ? Mais s’il voulait un bon réseau d’information, il allait falloir allonger la monnaie. Ce n’était pas qu’à coup de principes moraux que la Racine recrutera beaucoup de monde.

    Tandis que Bankichi fendait sur moi, je me demandais si je ne devais pas user d’une illusion pour calmer davantage le jeu. Sauf qu’il remarquerait aussitôt la supercherie. A moins qu’il ne soit trop focalisé pour le percevoir ? Non, je préférais garder ces cartes le jour où je me mesurerais vraiment à lui. Il n’allait tout de même pas m’éliminer là, n’est-ce pas ?

    J’envoyais du chakra dans les membres visés, les bras notamment. Je bandais mes muscles renforcés qui n’attendaient qu’à frapper ou à charger. Sauf que je maintenais cette énergie au lieu de la relâcher, préservant leur côté protecteur. La faucille égratigna ma peau sans la pénétrer, mais mes jambes prirent davantage de dégât. Je n’avais pas coutume de propager du chakra dans tant de muscles différents. Pour frapper, il n’y avait que le bras. Pour se déplacer, uniquement les jambes. Là, il visait les deux. Et il y parvenait. Le chakra s’émiettait après chaque coup comme s’il fallait reconstruire la barrière protectrice, l’armure. Bankichi n’y allait vraiment pas de main morte… Charge, frappe, … Il y avait un autre moyen ! L’esquive ! L’esquive ne consistait pas qu’à gorger les jambes et à bondir, c’était l’ensemble du corps qui devait se mouvoir dans un parfait timing pour passer au travers de l’assaut. C’était donc tout le corps qui était imprégné de chakra ! Même si ce n’était qu’un bref instant, en choisissant cette méthode mais sans se déplacer, et donc sans expulser le chakra, ça devrait fonctionner !

    La masse dans l’estomac me courba légèrement en avant, mais moins qu’au début tandis que la frappe était pourtant plus forte. C’était l’impact qui m’avait courbé, pas la douleur. Je me redressais alors, des gouttes de sang imprégnant mon pantalon au niveau de mes mollets.

    « Comme vous semblez vouloir passer aux choses sérieuses… »

    La lame en position d’estocade, je pris une bonne impulsion dans mes jambes meurtries avant de fendre sur le Hyûga. Mon bras dominant se gorgea de chakra, signe que la frappe qui visait les entrailles de Bankichi allait être conséquente. Capable de traverser un homme. Mais comme il l’avait dit : il y avait des centres médicalisés dans le coin. Et je ne visais pas un endroit mortel sur le coup. Bien qu’au moment de l’impact, je lâchais mon sabre que je récupérais de l’autre main, tandis que la main dominante poursuivait son chemin vers Bankichi. Le poing dévastateur vers ses entrailles, et l’autre bras qui venait de récupérer le sabre visait sa jambe droite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 810
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Extrême ! [Shigo] Sam 2 Sep 2017 - 19:05

Je refoule petit à petit ma colère. Shigo me pose la question sur le budget auquel il aura droit pour faire et gérer ce réseau d'espions. Il est bien entendu évident qu'il ne déboursera pas de sa propre proche pour cela. Et je compte encore moins sur la générosité des gens. Il y a de l'argent, et il y aura droit.

Un budget, du moins.

Chaque membre de la Racine aura droit à un budget pour maintenir et améliorer ses opérations.


Sous l'effet de ma colère, ma rafale de frappes fait mouches. Shigo doit disperser son attention et, s'il réussit à se protéger d'une partie des assauts vers le haut, ses jambes sont touchées par mon Kusagirama. Je le vois avec mon Byakugan. La façon dont il répartit son chakra. C'est astucieux. Il comprend en même temps que moi qu'il s'agit de la prochaine étape, s'assurer de l'intégrité de la protection. Car c'est bien de vouloir protéger un membre, mais c'est souvent insuffisant. Ce qu'on cherche, c'est de se protéger contre une vague de flammes, ou une attaque à large envergure.

Hum, il semblerait que notre défaut à tous les deux est de concentrer ces défenses dans une zone.


Je vois que Shigo s'y essaie - toujours avec mes yeux qui furète un maximum d'informations de mon partenaire de duel. Du coup, je le fais aussi. Ou tout du moins j'essaie dans un premier temps. Une fine couche partout. Je me concentre assez fort pour obtenir la maitrise suffisante. Par contre, la couche est plus fine que ce que je faisais auparavant. Aussi, quand Shigo concentre autant de chakra dans son avant-bras pour me porter un assaut, je rajouter une couche de chakra à la zone qu'il vise - mon ventre. Je suis surpris par sa frappe alternative. Le poing dévastateur s'enfuit dans mon armure améliorée et mes abdominaux, mais le sabre perce la défense "globale". Une lézarde rouge apparait. Une blessure de plus.

Je recule et j'active mes tenketsus. Le flux de chakra commence à circuler nettement plus librement dans mon corps. Je consomme pas mal de particule de chakra, forcément, donc je ne pourrais pas tenir cette méthodologie bien longtemps, mais je regroupe ce chakra dans mon corps, dans mes muscles et je fais de cette seconde peau une défense nettement plus efficace. Enfin, en théorie. Pas question que je me fasse blesser aussi facilement.

Oui, il est temps d'augmenter le tempo, mettons ces débuts d'armures à l'épreuve de l'acier et du chakra.


Aussitôt dit, aussitôt fait. Je m'élance contre Shigo et si je frappe encore avec ma faucille, je mélange également des coups de poings chargé avec du Juken de mon clan. Je mets une emphase plus prononcée qu'auparavant sur la puissance de ces techniques. Je veux que Shigo se surpasse. Je ne veux pas qu'il se contente de la médiocrité, mais qu'il vise les sommets de la maitrise et de la connaissance.

J'essaie également une fois de répliquer l'étrange phénomène de tantôt - à savoir de transmettre une décharge de chakra via mon arme. Je n'y arrive pas vraiment, cette fois-ci. Peut-être que cela marche mieux sous le coup de l'émotion ?

Puis je me mets en position défensive, car j'aimerais désormais tester mes contre-attaques. Encaisser ses coups, tout en répliquant au moindre contact par une décharge de Juken.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Extrême ! [Shigo] Sam 9 Sep 2017 - 1:35

    Un budget donc. Voilà qui devenait intéressant. En plus de la possibilité de s’occuper du réseau, et donc d’y placer des oiseaux personnels ou des accès privilégiés… Une question me turlupinait encore :

    « Souhaitez-vous que l’Hokage et son entourage soient également couverts par le dit réseau d’espionnage ? »

    Evidemment, je ne posais la question que pour pouvoir me cacher derrière un responsable si ça venait à se savoir plus tard. Pour la propre sécurité de l’Hokage, la réponse devait certainement être affirmative. A moins que la morale ne vienne s’immiscer dans le sujet. Mais, la Racine avait-elle vraiment la morale pour ligne directionnelle ?

    Bankichi n’était plus guidé par la colère mais par l’unique but d’apprentissage. D’entraînement plutôt. Mais il augmentait malgré tout le niveau. Sauf que je commençais à le connaître : il ne ferait rien pouvant compromettre ma survie. Pas maintenant qu’il avait recouvré son sang-froid. Je pouvais donc poursuivre plus sereinement, sans être inquiété par un risque trop grand.

    Mais le Hyûga compliqua malgré tout la tâche, usant de techniques ancestrales de son clan au milieu de ses échanges de coups. Je commençais à esquiver en plus d’encaisser, mais le Jonin rappela bien vite la consigne… Alors je dus prendre sur moi. Prendre les coups. Amoindris par l’armure des muscles renforcés de chakra, mais bien présents. Un peu plus à chaque frappe, comme des gouttes remplissant lentement mais inéluctablement le vase avant qu’il ne se brise. Avant qu’il ne déborde en une expulsion de chakra intense dans l’ensemble du corps acculé, encaissant la nouvelle frappe du Hyûga qui s’immobilise à son contact comme s’il s’agissait d’une caresse. Un sourire se profila sous le masque.

    « Mon tour. »

    Pas d’illusion, pour ne pas lui dévoiler toutes ses cartes, mais le Yamanaka poussa sa maîtrise du taïjutsu au niveau supérieur, tailladant Bankichi sous divers angles, bondissant tantôt devant tantôt derrière lui, chargeant, feintant, frappant avec force. Le chant mélodieux du sabre cinglait l’air et les membres du Jonin sans relâche, ne lui laissant pas le temps de reprendre son souffle. Ni à lui ni à moi. Un enchaînement sans pause qui mettait à l’épreuve chaque muscle, chaque parcelle du corps de Bankichi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 810
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Extrême ! [Shigo] Dim 10 Sep 2017 - 22:11

Tandis que me prépare dans ma posture défensive, mon Byakugan révèle que Shigo passe également à la vitesse supérieure. Je vois son chakra s'activer dans ses différents méridiens. Je vois ses particules de chakra s'envoler de son nombril et parcourir à une allure hallucinante les différentes autoroutes de son corps jusqu'à brûler dans des gerbes magnifiques dans l'ensemble de ses muscles. L'intensité de son cosmos me brûle presque les yeux.

Un véritable spectacle pyrotechnique.

Je décide de me faire tortue. Je tends tous mes muscles, je me fais un mur stable et je pousse mon chakra dans chaque parcelle de mon corps pour résister aux intempéries de mon adversaire. Un chant métallique s'envole, et je n'ai même pas la possibilité de contrer ses coups, car il ne laisse aucune faille dans ses enchainements. Tant bien que mal, j'encaisse. Encore, et encore. Je ressens les vibrations de ses coups dans ma chair, dans mes muscles et dans mes os. J'en vibre à l'unisson avec ses assauts. J'ai l'impression de chavirer. De partir au large, sans retour possible, et que chacune des vague m'éloigne du rivage.

Pourtant...

Pourtant, j'ai la sensation que je touche quelque chose. Un autre plateau. Je ne vois pas le temps ralentir devant mes yeux divins, mais je comprends l'enchainement. Je déduis presque où les prochains assauts vont avoir lieu. Je prends appuis fermement sur mes deux pieds, face à la tempête qui se déferle sur moi. Je commence par avancer d'un pas dans sa direction. Un pas lourd de sens, car il signifie que je vais enfin de l'avant. Puis je me permet de lancer un coup de poing, paume ouverte et chargée de chakra. Puis un deuxième. Puis une véritable déferlante de frappes pour remonter le courant et prouver au va-nu-pied qu'il n'affronte pas n'importe qui. Je suis Bankichi, un survivant de massacres et de missions derrières les lignes ennemies. J'ai autant, si pas plus, d'expérience que lui. Et je commence à rire, car je vois que l'entrainement arrive à porter ses fruits. Je mets de côté la douleur, les entailles, les blessures et je me forge ma propre armure sans être encombrée le moindre du monde par une épaisse cotte de mail ou une lourde armure de fer forgé.

J'en oublie presque que Shigo m'a posé une question.

Ha oui.

Non... pas besoin de mettre l'Hokage ... sous surveillance. Ses proches, par contre, sont... intéressants car... il s'agit potentiellement d'un point faible à fortifier et contrôler.


Je reprends mon souffle et la fatigue commence à s'installer en moi. L'entrainement à la dure à ses limites quand les deux combattants n'ont plus la vigueur pour le continuer. Pourtant, j'ai encore des ressources. Je peux encore me donner à fond. Mais clairement, Shigo m'a poussé dans mes réserves et je commence à en payer le prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Extrême ! [Shigo] Jeu 14 Sep 2017 - 1:38

    Je me retrouvais assis au sol, appuyés sur mes mains en arrière, je retrouvais péniblement mon souffle sous ce masque étouffant mais que je n’ôterais pas quoiqu’il m’en coûte. La riposte du Hyûga avait été rude, bien que mon armure encaissa les coups. Mais il y avait les blessures précédentes, et une armure ne réduisait pas pour autant l’insidieuse attaque de la fatigue progressive.

    « Temps mort. »

    Etait-ce réellement ma limite ? Ou bien accentuais-je les symptômes pour ne pas dévoiler mes réelles capacités d’endurance au Jonin ? Nos échanges me permirent de mieux appréhender le principe des armures. De même pour lui, de ce que j’ai pu constater. Poursuivre ne servirait qu’à nous défouler mutuellement. Mais peut-être que Bankichi avait encore des émotions à expulser ? Comme l’attaque de ses yeux plus tôt ?

    « Il ne vous reste plus qu’à trouver un Yôgan pour lui demander de vous remplir une baignoire… »

    Une vague de lave ou un ouragan ? C’était bien pour cela qu’il souhaitait se pencher sur le cas des armures, ou bien ?

    « Etant donné notre organisation, avons-nous des médecins spécialisés ou devons-nous faire la file d’attente à l’hôpital comme tous les idiots qui prennent leur entraînement trop au sérieux ? »

    N’oublions pas que malgré nos tentatives d’armure, plusieurs coups avaient abouti. Que ce soit de son côté ou du mien.

    « Vous semblez vouer une confiance absolue à l’Hokage. Non pas que ce ne soit pas mon cas, mais je pensais que le rôle du chef d’une unité capable d’assassiner dans l’ombre pour l’intérêt du village était de se méfier de tout le monde. Du moins, notre rôle est-il la pérennité de Konoha, ou celle de l’Hokage ? »

    Une question lourde de sens car il pouvait bel et bien y avoir une distinction entre les deux suivant la situation. Notamment si l’Hokage se mettait à prendre des décisions pouvant desservir le village…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 810
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Extrême ! [Shigo] Lun 18 Sep 2017 - 19:36

Shigo accuse également de la fatigue et se laisse tomber au sol. Ha, je ne suis pas le seul à subir les assauts de la fatigue. Je vois que son chakra diminue en intensité et part à la dérive. Oui, j'acquiesce. Il est temps de finir ceci.

Très bien.


Je reprends des forces en m'agenouillant. Je refocalise mon chakra et j'en déduis que j'arrive beaucoup plus facilement à véhiculer le chakra dans mon corps pour le rendre solide. Cela me semble moins mécanique qu'au début. J'observe avec mes yeux mon chakra se répartir dans mon corps tout entier et réagir à mes moindres envies. La réaction est rapide. Bien. Je pense que cette compétence est en bonne voie d'acquisition. Je réponds à la question de Shigo sur les soins.

Nous irons dans un centre normal, simplement. Je demanderai à être traiter en urgence. Suis-moi.


Je me rhabille en grimaçant. Quelques douleurs subsistent, certainement dues aux blessures infligées. Marcher est un peu pénible, mais j'en ai vu des pires. Ce n'est pas la première fois que je suis blessé dans ma carrière de shinobi, et cela ne sera pas la dernière fois, puis je me mets en route pour sortir du terrain d'entrainement et je me dirige vers l'installation hospitalière la plus proche.

Je laisse quelques minutes de silence avant de finalement répondre à la dernière question de Shigo-san.

Surveiller l'Hokage est à la tâche du chef de la Racine, et de lui seul.


Peut-être la tâche de Natsuki, également. Mais il est hors de question de mêler tout un pan de l'organisation à la surveillance de la figure même de l'autorité. Cela faiblirait sa position politique indirectement. Et puis... seul une personne au courant de tous les dossiers peut prendre une telle décision et un tel acte.

L'hôpital du coin est en face de nous. Je salue Shigo avant d'y entrer.

Car oui, j'ai dit que j'allais demandé à être traiter en urgence, mais je n'ai jamais dit que j'allais faire de même pour lui, n'est-ce pas ?

C'est ma vengeance pour son assaut envers mes yeux. Je ricane sous cape.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Extrême ! [Shigo]

Revenir en haut Aller en bas
 

Extrême ! [Shigo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Terrains d'entraînement-