N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Un futur en marche [Kioshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 168
Rang : B

Message(#) Sujet: Un futur en marche [Kioshi] Dim 20 Aoû 2017 - 10:15

Entité au contrôle: Gusha

Du sang coulait abondamment sur ce qui restait de mon t-shirt. Une forte douleur s'installa dans mon corps et un monstre prit forme. Gusha ne voulait pas mourir ainsi et dans un excès de rage défonça la porte qui nous gardait enfermé. Il faisait presque nuit, seul quelques bougies étaient restéss allumés et illuminaient les murs du sous sol. Me guidant par rapport à celui-ci, je devais rapidement trouver la lumière du soleil pour sortir de cet enfer. Aucune chance de tomber sur quelqu'un de mon clan, ils étaient partis depuis plusieurs jours. Voilà déjà un problème de réglé pour Gusha. Montant quelques escaliers, on pouvait enfin déceler le soleil qui prenait forme petit à petit dans le ciel. Complètement éblouis pendant quelques secondes, j'essayais de m'habituer à ce nouveau monde qui s'offrait à moi. Basé sur un terrain plat, j'étais heureux de ne pas me trouver en montagne à devoir dévaler toutes les pentes rocailleuses. Me tenant le ventre de la main droite, j'essayais tant bien que mal d'arrêter le saignement.

Mon t-shirt me servait en partie pour boucher la plaie et espérer trouver de l'aide rapidement. Ne sachant pas du tout où j'étais, j'essayais de distinguer un village ou quelque chose qui pouvait y ressembler. Si la chance m'avait abandonné durant mon enfance, peut-être allait elle resurgir maintenant que j'avais pris la décision de vivre. Enfin, que Gusha avait prit la décision de vivre. La marche qui suivie fut longue et douloureuse, marchant à peine droit, j'essayais de me concentrer sur le plus important, survivre. Mettre un pied devant l'autre jusqu'à trouver une habitation ou quelqu'un. Je n'allais pas être déçu par ma futur rencontre, même si j'aurais préféré tomber sur une personne différente.

Avalant quelques gorgées de l'eau que j'avais récupéré dans le sous sol, j'entendis quelqu'un arrivé sur ma gauche. Une hallucination ? La vie jouait elle avec mon esprit pour en finir avec moi le plus rapidement possible ? Je n'en savais rien mais par pur réflexe je me tournais vers celui qui arrivait. Il n'était pas en train de marcher, loin de là, sa course était rapide, un vrai shinobis. Possible quelqu'un de mon clan revienne sur ces pas pour s'assurer que je sois bien mort. Je ne devais pas lui laisser le temps de m'achever et une fois que celui-ci fut à une dizaine de mètre de moi, je tenta de lui infliger un violent coup dans le ventre. J'y avais mis toute ma force pour m'assurer de bien le mettre KO. Il faut dire que je n'avais plus toute ma tête, j'étais vraiment totalement inconscient des distances et de la manière de me battre. La suite ? Un échec total.

En effet le shinobis en question m'avait vu depuis un petit moment lui aussi, je ne m'étais même pas posé la question. Si en effet un homme comme moi pouvait le voir en étant si souffrant, lui avait du remarquer ma présence depuis plus longtemps. Grâce à un simple mouvement sur le côté il esquiva mon coup et je me retrouvais sur le sol, dans un état bien pire. J'étais retombé sur ma plaie et le cri qui sortie de ma bouche devait lui faire comprendre mon état. Essoufflé, je me retournais sur le sol pour tenter d'apercevoir cet homme. Je l'avais attaqué sans réfléchir, il n'aurait aucun mal à me terminer si l'envie lui prenait. Je plissais les yeux pour mettre un visage clair dans mon esprit, sans doute allait il être la dernière personne que je verrais avant de mourir.

« Enfoiré... T'es qui au juste... Tu fais partie de quel clan... »

Je ne savais pas vraiment quoi dire, mes pensées étaient clairement floue et il n'était même pas sûr que j'arrive à avoir une discussion claire avec lui. J'étais énervé pour une raison que j'ignorais ou bien est-ce que c'était ma façon d'être. Dans une situation problématique, je ne faisais pas pour autant l'homme soumis qui suppliait de vivre.


@Yamada Kioshi


Dernière édition par Hari Kenjin le Sam 16 Sep 2017 - 9:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1906
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Un futur en marche [Kioshi] Lun 21 Aoû 2017 - 1:28

    Chûnin du Vent, je venais d’accomplir une simple mission d’escorte. Sa difficulté tenait simplement en sa longueur : de Kaze jusqu’à Taki. Mais pour un Yamada qui était plus accoutumé à la vie de nomade qu’à la sédentarité, ça ne posait pas vraiment problème. D’autant plus que le climat n’était en rien un obstacle pour nous. Mais surtout, je voulais voir du pays, du continent surtout, afin d’en apprendre potentiellement plus sur les Anciens Trésors. C’était d’ailleurs pour ça, qu’une fois la mission aboutie, je ne rebroussais pas chemin en empruntant la voie la plus courte. Je l’avais prise à l’allé, je ne pouvais donc en apprendre plus au retour.

    Par conséquent, je fis un petit détour sur les terres de Tsuchi. Là où je le rencontrai lui.

    Cet individu blessé qui attaqua de manière hasardeuse le premier étranger qui passait par là. Pourtant, je n’avais fait montre d’aucune intention belliqueuse. J’étais sur mes gardes, certes, mais c’était tout.

    Un simple pas sur le côté suffit, vu son état, et il s’étala de lui-même contre le sol. Alors qu’il était allongé à côté de mes pieds nus, je dégainais l’un de mes deux sabres qui cinglaient ma taille.

    « Réponds d’abord toi : qui es-tu et pourquoi m’avoir attaqué ? »

    La pointe de ma lame près de son cou, je n’hésiterais pas à l’éliminer au moindre mouvement suspect. Je n’aimais pas faire couler le sang, mais j’avais compris il y a bien longtemps que c’était une nécessité pour survivre. Tout ninja devait passer par-là. Inéluctablement.

    Mais sa blessure… Venait-il d’affronter quelqu’un ? Fuyait-il un ennemi ou cherchait-il un refuge après l’avoir éliminé, et il me pensait un renfort adversaire ? Un homme blessé avait bien plus tendance à se montrer méfiant et à sortir les crocs. Quand bien même, il n’était pas ni innocent ni gentil pour autant.

    « Qui t’a blessé ? Et pour quelle raison ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 168
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Un futur en marche [Kioshi] Lun 21 Aoû 2017 - 15:41

Il ne me voulait pas de mal sinon je ne serais déjà plus de ce monde. J'avais beau être l'entité la plus dingue, à toujours chercher le combat, je savais qu'à ce moment cette issue était condamnée. Beaucoup trop faible pour me sortir de ce pétrin par la force de mes poings, j'allais devoir user de ma force de persuasion. Après tout, il avait déjà eu une première occasion d'en finir avec moi et ne l'avait pas fait, il y avait bien une raison à cela. Il devait être curieux de savoir qui j'étais, si j'avais des choses à cacher où non. Les informations sont la clé du succès pour un village, même si aujourd'hui le monde avait l'air en paix après la défaite de l'empire, je savais que l'être humain en général cherchait toujours le conflit. Cette facette de lui n'était pas prête de s'arrêter, mais bon, j'aimais me battre donc ça ne me dérangeait pas.

Son épée sous ma gorge, je ne pouvais me défiler et était dans l'obligation de répondre à ces questions qui, il fallait l'admettre, était parfaitement justifiée.

« Je suis un membre du clan Suzurane, j'ai été enfermé durant plusieurs années parce que ma présence pouvait leur créer quelques problèmes... Comme tu peux le voir... J'ai du procéder à un certain sacrifice pour sortir de cette prison...»

Pas besoin de partir dans un long monologue sur ma vie, un résumé suffisait pour qu'il retire son épée et ne me considère pas comme son ennemi. J'apercevais une sorte de bandeau sur son front avec un symbole en son centre mais il ne me disait rien. Il faut dire que j'avais autre chose à penser à cet instant.

« Je t'ai attaqué par simple réflexe, je me sentais en danger voilà tout... »

Lorsqu'il n'était pas en plein combat, Gusha savait parfaitement tenir un argumentaire et utiliser les bons mots avec les bonnes personnes. Retourner une situation peut être possible avec de simples mots, même s'il ne s'en rendait pas compte, il était bien plus doué dans ce domaine que dans celui du combat.

« Est-ce que tu pourrais retirer cette épée de ma gorge... Je suis déjà assez handicapé avec cette blessure et comme tu as pu le voir, je ne suis pas un danger pour toi... Donc si tu doutes de moi tu n'auras qu'à m'éliminer vagabond... Même si tu sembles être un shinobi et non un simple aventurier... je me trompe ? »

Je restais au sol, attendant de le convaincre de retirer sa superbe épée de ma peau bien trop sale. La douleur au ventre ne faisait qu'empirer, discuter avec lui n'était pas vraiment dans mes projets mais je n'allais pas franchement avoir le choix pour le moment.


Dernière édition par Hari Kenjin le Sam 16 Sep 2017 - 9:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1906
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Un futur en marche [Kioshi] Lun 21 Aoû 2017 - 16:26

    L’individu semblait insinuer s’être blesser lui-même. Mais qui irait s’infliger pareille blessure ? Il disait avoir fait ça pour sortir de prison et qu’il était membre du clan Suzurane. Ce fameux clan qui devenait plus fort suivant l’intensité de la douleur ressentie ?

    « Attaquer par simple réflexe ? Tu attaques donc tous ceux que tu croises ? »

    Peut-être était-ce pour cela qu’il fut prisonnier ? Ou bien c’était parce qu’il était prisonnier qu’il attaquait à présent tout le monde ? Je gardais néanmoins ma lame sous sa gorge afin de le tenir en respect. On était jamais trop prudent : peut-être cachait-il son jeu ?

    « Je suis un ninja, en effet. Mais je ne retirerais pas ma lame tant que je ne serais pas assuré de ta sincérité. Tu n’es peut-être pas un danger pour moi actuellement, mais si tu es bien un Suzurane tu pourrais le devenir en aggravant simplement ta situation, je me trompe ? »

    Même en position de force, il ne faut jamais relâcher sa garde. Je ne pouvais mourir ici. Tout simplement parce que j’avais encore des proches à protéger, un devoir de famille à remplir. Mon chemin n’était pas terminé et je me devais donc de rester prudent jusqu’au bout.

    « Tu as parlé de prison. Quel fut ton crime ? Et depuis combien de temps étais-tu emprisonné ? Une présence qui peut créer quelques problèmes… Si tu as été enfermé, c’est que tu en avais déjà créé, des problèmes. Quels sont-ils ? Parle. Si je te vois réfléchir, tes paroles n’auront alors aucune valeur à mes yeux. »

    D’un bref regard, j’observais rapidement les alentours. S’il avait pu s’enfuir d’une prison, il pouvait donc y avoir d’autres fugitifs dans les parages. Etait-il un assassin, un violeur, un voleur ? Qu’avait-il donc fait, en réalité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 168
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Un futur en marche [Kioshi] Lun 21 Aoû 2017 - 16:58

Il était vraiment sur ces gardes et je ne pouvais pas vraiment lui en vouloir. Se faire attaquer au milieu de nul part par un inconnu, pourquoi serait il convaincu de ce que je dis. A sa place, j'aurais déjà tranché la gorge de mon adversaire, je devais donc être heureux d'être tombé sur un shinobis à l'écoute. Malgré ce que je lui avais dit, il ne retira point sa lame de ma gorge et je savais que le moindre faux pas pouvait être fatal. Pas le choix, s'il voulait toute l'histoire, il allait l'avoir.

« Je suis atteint d'une malade si on peut dire... Ce corps que je contrôle n'est pas le mien à la base... Nous sommes trois entités bien distinctes à pouvoir le contrôler, chacun à tour de rôle nous en avons le contrôle, bien que nous ne choisissons pas vraiment notre tour... »

Comme il était difficile d'expliquer cette maladie, un terme que Kenjin n'utilisait plus et que je devais moi aussi éviter d'employer. Mais bon, c'était tellement plus simple à comprendre comme ça pour un inconnu. Je repris donc la parole avec la ferme intention de le convaincre.

« Je suis Gusha, une entité disons... colérique. Mon clan me voyait comme un démon, sûrement car étant plus jeune je créais beaucoup de problèmes dont la mort de l'un de mes camarades... Juge moi si tu le désires, mais je suis née car Kenjin, l'entité principale, avait beaucoup de haine en lui... Voilà pourquoi je t'ai attaqué, car c'est dans ma manière d'agir... J'imagine que ça fait beaucoup d'informations d'un coup mais tu dois me croire... »

Je n'allais pas jusqu'à le supplier, plutôt mourir que d'être humilié de la sorte, mais j'étais sincère dans ce que je disais.

« Avant que tu me traites de menteur, sache que si j'avais voulu te faire croire quelque chose, je t'aurais dit un mensonge bien plus simple à croire que cette foutue maladie, tu ne crois pas... »

Toussant à cause de ma gorge qui me piquait, je n'avais pas pu boire récemment et ce trajet n'étant pas aisé vu ma situation, j'avais une grande soif. J'espérais que cet homme soit mon sauveur et non mon tueur.

« Sache que je ne pourrais pas devenir plus fort, même si j'essayais de m'auto-mutiler. Je suis à bout de force... Tout shinobis possède des limites et j'ai atteint les miennes pour aujourd'hui. »

Pour lui montrer ma bonne volonté, j'essayais de ne pas paraître trop curieux au vu de sa situation. De toute façon, je n'étais pas encore en position de poser des questions.

« Je ne veux que rentrer au village d'Iwa... Il me laisse encore de la route j'imagine et avec ma blessure, il devient difficile pour moi de rester conscient... J'avoue qu'il est difficile pour moi de te dire ça... mais tu as ma vie au bout de ta lame, le choix te revient à toi... »


Dernière édition par Hari Kenjin le Sam 16 Sep 2017 - 9:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1906
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Un futur en marche [Kioshi] Lun 21 Aoû 2017 - 17:43

    Il serait donc malade ? Trois entités, et c’est la colère qui s’exprimait actuellement ? Celle-là même qui tua un de ses camarades. Parce que le principal avait de la haine en lui ? Cette haine devait bien avoir une bonne raison d’exister. Peut-être ce camarade l’avait-il mérité ? Qui étais-je pour le juger ? Mes mains étaient aussi tâchées de sang. Comme tout ninja d’ailleurs. Fallait-il éradiquer les ninjas ? Non, ça n’était pas non plus la solution. S’ils existent, ce doit bien être pour une bonne raison.

    Gusha avait raison : sa vie m’appartenait. Je pouvais l’épargner, l’aider, ou abréger ses souffrances. Mais il semblait plutôt vouloir vivre. Pour quelle raison ? Se venger des autres Suzurane ? Lentement, je rengainais ma lame tout en demeurant sur mes gardes.

    « Le village d’Iwa n’est pas bien loin, et nous sommes sur ses terres. Je n’ai aucun droit de te juger, Gusha ou Kenjin Suzurane. Mais eux, oui. »

    Joignant mes mains, je formais un rapide mudra pour faire apparaître quatre clones à mes côtés. Deux aidèrent l’homme à se relever tandis que je vins me poster devant lui. Le troisième examina sa blessure alors que je sortis un flacon de ma sacoche.

    « Bois. Ce breuvage calmera ta soif, et peut-être même tes pulsions, le temps que ta situation se régularise. Il n’est pas encore parfait, mais il devrait t’apaiser un peu. »

    Le breuvage ? Un antidote pour certains, un poison pour d’autres. Tout dépendait du point de vu. Une potion sur laquelle je me penchais depuis bien des mois déjà. Peut-être même des années ? J’essayais d’annihiler toute émotion humaine. Mais je n’y étais pas encore parvenu. Soit il en demeurait certains, soit l’effet se dissipait bien trop vite. Autant l’essayer malgré tout. Peut-être que ça calmera quelque peu sa colère ?

    « Je te laisse entre leurs mains. Ils te mèneront jusqu’au village d’Iwa où ils raconteront ton histoire pour que tu y sois jugé. Si tu venais à survivre, cependant, n’oublie pas que tu me dois une dette. Que tu me dois la vie.
    Je m’appelle Yamada Kioshi, Chûnin du Vent. Et toi, quel est ton nom complet ? »


    Ensuite je m’en allais tandis que mes clones s’occupèrent de lui. Deux l’aidaient à avancer, un soignait sa blessure tandis que le dernier marchait derrière lui, les deux sabres dégainés et posés sur les épaules du Suzurane, le tranchant tourné vers son cou. Au moindre faux pas de sa part, il serait décapité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 168
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Un futur en marche [Kioshi] Mar 22 Aoû 2017 - 8:40

Enfin sa lame se retirait de ma gorge, j'avais au moins réussit cette étape là. Mourir de sa main ne semblait plus être un problème à présent. Malgré cela j'allais devant d'autres souci. Ce shinobis voulait me conduire au village d'Iwa pour qu'on me juge, mais qu'on me juge de quoi exactement ? Je ne me rappelais pas avoir commis un crime aussi important pour être jugé. S'il faisait référence à ce meurtre étant jeune, je pense avoir largement été puni avec des années d'emprisonnement et d'abandon.

Pour m'aider à me relever, deux de ces clones m'aidèrent. Une aide bien utile vu que je ne pouvais plus faire grand chose dans mon état. Grâce à l'un de ces breuvages, je pouvais enfin respirer un peu. Etrangement, je me sentais plus en sécurité avec lui que tout seul, même si j'allais rapidement changer d'avis. Yamada Kioshi, chuunin du vent. Il se disait mon sauveur, l'homme qui à qui je devais la vie, mais pour l'instant je marchais en direction du village avec deux lames sur chaque épaule et une escorte royale. Il voulait me faire juger, qu'on me tue ou qu'on me remette en prison et osait m'annoncer qu'il m'avait sauvé la vie. Quel culot !

La marche en compagnie de ces clones commençait dans un grand silence, j'avais beau savoir que le vrai Kioshi n'était plus là, je pouvais après tout toujours discuter avec lui vu que maintenant ils étaient quatre autour de moi.

« Je vais te parler franchement... Kioshi... Si tu comptes vraiment me livrer à ce village qui n'est même pas officiellement le mien, tu n'auras fait que retarder l'inévitable. C'est mon propre clan qui m'a enfermé durant des années et qui m'a abandonné volontairement dans cette prison, m'amener là-bas de cette façon ne changera rien pour moi. »

De toute façon, je devais essayer de lui parler pour qu'il change d'avis, quitte à paraître offensant. Je n'osais pas imaginer la réaction de mon clan en me voyant, le cachot serait bien trop délicat pour un retour de ma part. Me faire tuer par lui revenait donc exactement au même.

« Tu oses me dire que je te dois la vie, chuunin du vent, mais tu m'emmènes droit dans la gueule du loup. Pardon si je suis un peu sceptique pour ce qui est de te devoir quelque chose... Certes tu m'as sauvé, mais si c'est pour qu'on me tue derrière, est-ce que tu auras fait une bonne action malgré tout ? »

J'essayais tant bien que mal de le raisonner, de lui faire comprendre que pour bien agir, il fallait faire une action dans son ensemble. Il fallait voir au long terme.

« Hari Kenjin, c'est notre nom de base... Hari Gusha, voilà le mien... »


Dernière édition par Hari Kenjin le Sam 16 Sep 2017 - 10:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1906
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Un futur en marche [Kioshi] Mar 22 Aoû 2017 - 19:25

    Tandis que l’original avait repris paisiblement son chemin pour retourner à Suna, les clones qui escortèrent le criminel l’écoutèrent attentivement. Il disait que le ramener au village d’Iwa revenait à signer son arrêt de mort ? N’y avait-il pas comme une contradiction avec ses propos précédents ? L’un des clones le soutenant prit la parole :

    « N’était-ce pourtant pas là où tu voulais te rendre ? Le village d’Iwa ? »

    Qu’attendait-il donc de moi ? Que j’absous tous ses crimes ? Je l’avais déjà dit : je n’étais pas apte à le juger. Je ne pouvais donc l’innocenter. Tout comme je ne pus le condamner : et à ce titre je lui avais sauvé la vie. L’autre clone le soutenant se mit à parler.

    « Une bonne action ? Ne t’ai-je pas épargné alors que tu cherchais à m’attaquer ? J’aurais pu te tuer plusieurs fois déjà, mais je ne l’ai pas fait. Non, ce n’est pas une bonne action que je cherche à accomplir, mais l’action la plus juste que je puisse faire. »

    Cependant, comment Iwa réagirait-il en voyant un ninja du Vent s’approcher pour leur livrer cet homme ? Me remercieront-ils ou prendront-ils cela comme une offense envers leur efficacité ? Je ne voulais pas risquer de mettre Suna dans une position délicate. Alors le clone qui s’occupait de soigner l’homme sortit un nouveau flacon de sa sacoche et le lui tendit.

    « Tenez. Buvez. Nous n’allons pas tarder à arriver et je ne pourrais donc poursuivre le traitement. Ceci stabilisera votre état jusqu’à ce qu’ils reprennent la suite. »

    En réalité, il s’agissait d’un poison qui fera sombrer le criminel dans un profond sommeil. Le clone aux sabres ajouta :

    « Que tu survives ou non n’appartient qu’à toi dorénavant. Moi, je t’ai épargné, et je reviendrais un jour réclamer ta dette. Tâches de rester en vie jusque-là. »

    Lorsqu’il sombrera, les clones laisseront un parchemin sur son corps indiquant son identité et qu’il venait de s’évader d’une prison avant de disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 168
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Un futur en marche [Kioshi] Mer 23 Aoû 2017 - 13:25

Je ne pouvais décidémment pas avoir raison avec ce chuunin du vent. Il m'avait sauvé la vie, peut importe la façon dont on pouvait voir les choses, je lui étais donc reconnaissant. Ce n'était pas dit que nous nous reverrons un jour, mais j'étais certain que lui allait garder notre rencontre dans un coin de sa tête. J'ose espérer que ça n'allait pas être sur-le-champ de bataille, le tuer de mes propres mains serait... un peu difficile même pour moi, l'entité si violente d'habitude.

« C'est bon tu as gagné, livre moi aux autorités, ça sera toujours mieux que de mourir de ta main j'imagine... »

Il me fit boire un remède pour que mon état se stabilise jusqu'à notre arrivée au village. En effet celui-ci n'était vraiment pas loin, le destin m'avait vraiment mis des bâtons dans les roues à me faire rencontrer un homme tel que lui. Ce qui était fait ne pouvait plus être changé, j'espérais juste que les autorités présentes soient clémentes avec mon cas.

Si je finis le reste de ma vie dans une prison, soit sûr que je te retrouverais chuunin du vent... Je sais où chercher maintenant...»

Commençant petit à petit à partir dans les vapes, je compris que son fameux remède n'en était pas réellement un. Dans tous les cas, les effets secondaires furent rapide et j'eu juste le temps d'écouter ces dernières paroles avant de m'évanouir. Il allait un jour venir réclamer sa dette... Il ne manquait vraiment pas de culot, m'utiliser de cette façon là, moi Gusha !! N'ayant pas eu le temps de lui renvoyer mes paroles, je pense qu'il avait compris ma manière de penser. Une fois inconscient, il déposa un parchemin avec quelques informations utiles pour les gardes. Scrutant l'horizon comme la plupart du temps, mon corps fut retrouvé assez rapidement. Lui ? Personne ne l'avait vu, ces clones avaient disparu ne laissant que très peu de trace derrière nous, de toute façon, personne n'allait partir à sa recherche.

On m'emmena rapidement dans un hôpital pour que je sois soigné. Il s'en était fallu de peu mais j'étais hors de danger, médicalement en tout cas. Lorsque j'ouvris les yeux, j'étais Kenjin, un Suzurane complètement déboussolé qui ne savait pas du tout ce qu'il faisait là. Un trou de mémoire, cela m'arrivait très rarement car même lorsqu'une autre entité avec le contrôle, je savais pertinement ce qu'elle avait fait. Mais là, j'étais dans un brouillard totale. On vint me voir comme si j'étais une menace, on me fit passer des interrogatoires que j'étais incapable de répondre. Ma maladie avait quelque chose à voir là dedans, c'était certains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

Un futur en marche [Kioshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Passé & Lettres :: Flashbacks-