N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Recherche sur le Chakra [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 777
Rang : A

Message(#) Sujet: Recherche sur le Chakra [libre] Dim 20 Aoû 2017 - 13:57

J'arrive dans le complexe de recherche et je monte directement au deuxième étage. J'ai mon pass, et personne ne me pose de questions tandis que j'arrive la pièce prévue spécialement sur mon sujet de recherche d'aujourd'hui. Le Chakra. Beaucoup de spéculations théorique tournent autours de son origine, mais ce n'est pas cela qui m'intéresse aujourd'hui. Tout autours de moi, dans cette pièce, se trouvent différents équipments d'analyse et une étagère remplie de bouquins sur le sujet. J'en ai écrit un d'entre d'eux. Il faut dire, le Byakugan est un des meilleurs instruments d'analyses du coin.

Je ne ferme pas la porte derrière moi, je ne cache pas mes expérimentations. Enfin, pas ouvertement. Après, il faut l'admettre, il faudrait un ninja sensoriel pour saisir ce que je suis en train de faire. Je teste différents matériaux en leur appliquant des décharges de Juken, puis j'observe le résultat avec mon doujutsu et je consigne un schéma dans un carnet de bord.

Voyez, nous autre Hyûga avons une tradition d'injecter du chakra dans un corps adverse. Les résultats sont faciles à déterminer, avec un peu d'entrainement. Mais prenons un autre matériau, par exemple du bois. Que se passe-t-il ? Cela m'a intéressé. J'étais curieux et personne du clan n'a voulut me répondre à cette question. On m'a lancé des remarques désobligeantes. J'ai pris sur moi, et je suis venu ici, dans le calme et la sérénité. Ma seule contrainte est l'endurance de mon doujutsu. Je dois en effet travailler avec mon Byakugan activé en permanence, ce qui n'est pas aussi facile qu'on le croit. Je dois faire plusieurs pauses.

Depuis, je teste. J'ai constaté via mes yeux une tendance du chakra à se disperser dans l'environnement. Il ne disparait pas, mais se redistribue à "tout" de manière infime et invisible pour mon doujutsu. J'ai effectivement constaté qu'après plusieurs semaines de tests, l'environnement de mon laboratoire était sensiblement plus chargé de chakra qu'avant. Ce n'est pas une coïncidence.

Le mois passé, j'ai testé différent types de bois. Ma conclusion ? La densité du bois joue sur la dispersion du chakra, et le chakra à tendance à "monter" dans l'arbre. Donc, un matériau tranché latéralement n'aura qu'un courant de dérivation faible. Par contre, une planche tranchée dans le sens de la hauteur sera soit très aisée à parcourir - si c'est du bas vers le haut - ou très difficile - si le juken va à contrecourant. Autre paradigme, au plus le bois est coupé depuis longtemps, au plus cette dérive diminue pour ne plus exister dans du vieux bois mort. Les matières inertes n'ont quasiment pas d'influence sur le chakra.

Aujourd'hui, je teste du métal. Je constate que certains alliages sont plus propices que d'autre à transférer le chakra. Mes recherches vont prendre un certain temps, c'est sur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1178
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Recherche sur le Chakra [libre] Lun 4 Sep 2017 - 23:18

La voie de Shinobi n’était pas faite uniquement d’armes, de combats, de sang et de morts. C’était également une voie qui se pavait par la connaissance et la science. Récemment, un membre du clan lui avait demandé un petit service : transférer certains livres du clan au sein de la bibliothèque de Konoha, dans des sections spécifiques – accessible au public, accès limité, accès réservé…etc. Elle avait accepté, d’une part car elle désirait être utile et d’autre part car elle voulait suivre au mieux les exercices donnés par son ancien psychologue. A sa grande surprise, elle découvrit des ouvrages aussi variés qu’imposants. Tantôt ils traitaient des insectes, tantôt ils traitaient de l’environnement, tantôt ils traitaient de médecine, tantôt ils traitaient de géographie…

Si au départ, elle avait feuilleté par simple curiosité, elle s’était mise à dévorer les livres un à un. Cependant, elle devait reconnaître un certain penchant pour tous les sujets concernant le chakra et sa liaison avec le monde et les humains. Les quelques chapitres lus lui avaient déjà offert une perspective différente et étonnante de sa propre maîtrise. Naturellement, elle désirait apprendre davantage sur la maîtrise des insectes, sur la maîtrise des autres clans ou sur ces maîtrises uniques aux personnes et à leur génétique. Elle voulait comprendre pourquoi certains avaient ce privilège et non d’autres. Enfin, elle désirait ardemment savoir comment acquérir la plus grande puissance… et ainsi ne plus être vulnérable.

« De la puissance, pour me protéger » se rassura-t-elle. Une part d’elle-même était convaincue par cette motivation, mais une toute autre partie riait sous cape en considérant cette dernière que comme un enfantin mensonge. Qui croire ? Pouvions-nous convoiter la puissance pour seulement se protéger, ou le désir de domination était inhérent à cette soif ? « De la puissance, pour me protéger ».

Un livre. Elle lisait les contes et légendes sur le chakra. Il était question de Bijuus.
Deux livres. Elle lisait les écrits sur son clan. Elle apprenait qu’un homme avait su maîtriser « un grand nombre » d’insectes.
Trois livres. Elle lisait les écrits sur les insectes. Elle avait découvert que certains de ses insectes pouvaient être d’un tout autre usage que ce qui lui a été appris.

« Le chakra offre des horizons illimités. Et cela m’occupe l’esprit d’une façon saine » comprit-elle assez vite. Les sujets étaient si complexes qu’elle pouvait y passer une nuit entière à lire, sans bailler, sans somnoler, sans aucune pensée pour le monde « extérieur » et sans manger. Certes, elle était fatiguée au petit matin mais elle préférait cet état-ci qu’à l’état qu’elle avait au matin après un sommeil artificiel imposé par ses médicaments.

Ainsi donc, la rousse était devenue une figure familière dans cet environnement. Cependant, elle n’était pas de ces personnes qu’on remarquait et qu’on reconnaissait immédiatement par son sourire ou son énergie. Non, elle était davantage cet ombre récurrente qui avait ses va-et-vient et qui observait d’un regard soupçonneux toute présence qui s’approchait de trop près d’elle. Enfin, les rares fois où elle voulait bien ouvrir cette petite bouche, c’était pour se renseigner sur une salle disponible pour quelques recherches.

Si d’ordinaire, celle qui était à l’accueil faisait un bon travail, aujourd’hui elle s’était trompée des plus belles. La salle était déjà occupée.

- Je m’excuse. Je pensais que la salle était libre. En fait non. Du coup, je dois en chercher une autre, marmonna-t-elle, parlant plus pour elle que pour autrui. Elle voulut faire demi-tour mais remarqua enfin un détail notable. Oh, vous avez le Byakugan. Un œil de chakra qui analyse le chakra, c’est drôle. Et un œil qui peut être transporté dans un autre corps et s’y adapter, preuve que le chakra est très compatible.

A peine avait-elle pensé à ceci qu’elle posa ses nombreux ouvrages – « mes insectes, et mon chakra » ou « Bijuus ou bijoux » ou encore « chakra et réseau sanguin » - pour prendre son petit bloc-notes coincé dans sa poche intérieur, ainsi qu’un crayon, afin de noter cette remarque fort pertinente.

- Je dois y aller, maintenant
, annonça-t-elle en faisant demi-tour soudainement, prête à chercher une autre salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 777
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Recherche sur le Chakra [libre] Jeu 7 Sep 2017 - 21:01

Le Byakugan est un instrument intéressant, le savez-vous ? Tandis que je l'utilise pour mes recherches sur la dispersion du chakra dans le métal, il se trouve que ma vision périphérique est également activée. Avant même que l'étrange visiteuse n'arrive dans ma salle, je la voyais déjà. Elle, et le chakra bourdonnant à l'intérieur de son corps, caractéristique typique des Aburame. Elle entre, avec ses trois livres et s'excuse d'être entrée avant de faire une remarque sur mon don héréditaire; elle note alors quelque chose dans son carnet.

De là où je suis, je ne peux pas vraiment voir ce qu'elle écrit, malheureusement. Je suis un peu curieux. Je lève la tête de mon attention du jour et je la regarde en ajoutant mon petit grain de sel.

"Vous pouvez aussi noter l'effet du Lien Quantique - une greffe de doujoutsu n'est fonctionnelle que si la paire complète est implémentée ou si l'autre globe occulaire est détruit. C'est une des raisons pour laquelle l'implémentation est facile en théorie mais difficile en pratique, il n'y a rien qui pousse au partage. Le nombre de personne pouvant utiliser ce don est limité par le nombre de naissance du clan. Je sais qu'une expérience sur ce sujet à eut lieu, et que le bénéficiaire de la greffe n'a, proprement parlé, pas pu bénéficier de ses effets."

Ce n'est pas un secret de clan, c'est disponible de manière publique. La littérature n'abonde pas d'ouvrages sur ce genre d'expérimentation, ce qui est compréhensible et contrôlé par les clans après tout, mais il y eut quelques cas recensés durant la Grande Guerre et les rapports accessibles à tous dans les archives. Enfin, tant qu'on a la motivation de fouiller dans des vieilles archives militaires. Y'a que des ... fonctionnaires... qui passent leur temps là-bas, n'est-ce pas ? Pas tout à fait. Ce n'est pas mon passe-temps favori, mais j'ai une certaine curiosité sur mon clan, et je l'exerce selon mon bon vouloir. J'ai écumé les archives pour toutes informations nous concernant.

Notamment pour mon ... projet. Je voulais savoir s'il y avait eu une trace d'un Hyûga qui avait utilisé autre chose que ses poings pour utiliser son Juken. C'est une petite idée qui me trotte dans la tête, ce projet, mais je n'ai pas trouvé de traces d'une telle compétence dans les archives. Ou alors, quelqu'un a tout effacé derrière lui. C'est ce que je ferais si je voulais garder une telle compétence secrète mais en fait... Et bien, le secret n'est pas si important que cela. Ce qui compte, c'est son caractère flou.

Pourtant, sous les yeux, j'ai la preuve que le concept est possible. J'arrive à faire transiter du chakra dans du métal. Mais de là à l'utiliser pour faire du juken...

La visiteuse semble vouloir faire demi-tour. J'observe un instant les titres de ses livres. Des sujets vastes et très différents les uns des autres. Je m'adresse une nouvelle fois à elle.

"Stop."

Je me lève et je me tourne vers elle.

"Si j'ai laissé la porte ouverte, c'est également pour inviter quiconque à y entrer et s'entretenir avec moi sur le sujet de mes études, ou sur d'autres. Au passage..." Je me lève et je retire mon chapeau avant de me courber devant la visiteuse "... Hyûga Bankichi."

Je remets mon chapeau sur la tête et j'arrête de me courber devant elle. Je lève ma paume au plafond dans sa direction avant de reprendre ma discussion et faire... une proposition.

"Vous avez vraisemblablement des interrogations sur un certain nombre de questions. Je ne m'y connais pas en mythes et mythologies... mais par contre je m'y connais très bien en Chakra et en circulation de celui-ci. Et j'ai déjà travaillé avec des Aburame de par le passé. Que diriez-vous d'un échange de service à ce sujet ?"

Et pendant ce temps, je laisse échapper du chakra par cette paume ouverte, pour VOIR et OBSERVER ce chakra qui se dissipe dans l'air comme une fleur qui éclot et qui se meure en l'espace de quelques instant. Si elle est douée pour la sensorialité, elle risque de sentir cette action et d'y réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1178
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Recherche sur le Chakra [libre] Dim 17 Sep 2017 - 20:19

Les yeux de la rousse s’agrandirent quand elle entendit les explications liées à « l’effet quantique ». Aussitôt, elle se demandait si la science ne pouvait pas pousser cet effet jusqu’à ce que tout shinobi meurt transmette totalement son chakra restant, comme ses caractéristiques, à ses alliés encore debout. Ou tout simplement faire en sorte qu’un homme puisse être un aimant à chakra.

« Avoir du chakra signifie avoir de la puissance. Avoir de la puissance signifie ne plus être vulnérable à autrui » se fredonna-t-elle mentalement, les idées les plus farfelues et les plus folles se multipliant dans sa petite caboche dérangée. Si Bankichi pensait trouver un compère des sciences, il allait tout simplement nourrir le monstre caché en elle inconsciemment. Car le véritable pouvoir en ce monde était le savoir, que l’on soit en guerre ou en temps de paix, que l’on soit Shinobi ou Civil.

Elle fit une autre pause pour prendre quelques notes – avant d’oublier toutes ces belles idées – puis prit la résolution de reprendre son parcours, et trouver une salle calme. Malheureusement, elle entendit un « stop » de cet inconnu aux cheveux blancs. Aussitôt après, il expliquait la raison de la porte ouverte, puis clôtura sur la révélation de son identité. Ce nom disait quelque chose à la demoiselle. Sûrement un de ces nombreux ninjas aux hauts faits durant la guerre.

- Aburame Mira, enchantée, répondit-elle calmement. Je ne m’intéresse à ces sujets récemment. Je ne suis d’aucune utilité.

L’entraide était encore un concept mal maîtrisé par la demoiselle. Certes, elle faisait partie d’une équipe, mais elle ne brillait pas pour sa coopération. Elle se contentait de collaborer le temps d’une mission, aussi parfaitement qu’elle le pouvait, puis ensuite quitter le trio pour vaquer à des occupations personnelles, ou s’étaler sur son lit, assommée par des médicaments.

Soudainement, elle sentit du chakra aux alentours. Naturellement, elle se recula pour cogner contre gré contre l’un des murs. Elle se mordit les lèvres intérieures pour étouffer un juron des plus vulgaires. Elle ne comprenait pas l’action de cet homme, ce besoin d’exhiber le chakra et le dépenser dans l’air.

- Pourquoi gaspiller son chakra ? Nous savons tous ce que cette énergie devient à l’air libre, fit-elle la remarque. L’étude du chakra est intéressante quand il est question de transfert, de son accroissement ou de son décroissement ou de la façon de le contenir. Et davantage intéressante quand il est question de ses origines. Pourquoi certaines personnes en ont, et d’autres non ? Pourquoi certaines personnes en ont davantage que d’autres ? Et pourquoi le chakra s’accroît ou décroît selon l’entraînement, l’âge et bien d’autres paramètres ?

Les écrits les plus anciens sur le chakra remontaient au temps des Bijuus, d’où le livre sur les mythes. Quant au présent, elle se concentrait sur les recherches déjà faites. Enfin, pour le futur – et notamment son utilisation personnelle -, il était question de développer son propre potentiel à de nouveaux niveaux.

- Par exemple, en reprenant l’idée du lien quantique. Peut-on greffer du chakra à une pilule, la faire avaler à un autre shinobi qui pourrait récupérer tout son chakra ? Peut-on changer la nature même du shinobi via ces greffes de chakra ? Si oui, doit-on passer par une greffe d’organes, par un fuinjutsu ? Pourquoi certaines capacités peuvent-elles être transmises et non d’autres.


Ce qui l’intéressait était l’interaction du chakra avec le corps humain, et surtout son accumulation… Jusqu’où pouvait-elle accumuler tout ceci ? Jusqu’où son corps pouvait-il supporter ? Il semblerait pourtant qu’inconsciemment, elle ait atteinte des limites. Elle avait presque le plus grand nombre d’insectes à ses ordres au sein de son clan, un puit de chakra d’une certaine quantité…

- Oui, le transfert et l’accroissement, voilà les thématiques qui m’intéressent vraiment. Et vous ?
demanda-t-elle poliment, et avec une sincère curiosité. Allait-il l’initier à une nouvelle forme de science, et bien plus précise ? Enfin, plus important, avons-nous de quoi étudier d'une façon chiffrée le chakra ou n'avons nous que les yeux des Hyuga et des suppositions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 777
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Recherche sur le Chakra [libre] Lun 18 Sep 2017 - 21:28

Ha, mais détrompez-vous. Il y a un avantage à voir comment se dissipe le chakra dans l'air. C'est une sorte de réplication d'un phénomène sous-vide. Une sorte de test de référence. C'est important pour la méthode scientifique d'appliquer un protocole rigoureux et, le cas échéant, de fournir des échantillons "témoins". Pour comparaison.


Non pas que je l'interrompe, la petite dame, mais il est important de mettre les choses à leurs places. La méthode scientifique est importante à respecter. Je vois la recherche comme une façon de tester les fonctions du monde qui nous entoure. Il faut donc y appliquer des règles très strictes de validations et de vérifications. Et de reproductibilité, forcément.

Quantifier le chakra est possible et simple, à une certaine échelle. Tout senseur peut dire "Il y en a, il y en a pas". Après, tout dépend de la précision qui, elle, est difficile à acquérir. Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie. Le spectre est large. Il parait que les Saibogu ont des équipements très efficace pour ça. En ce qui concerne les Hyûgas, il est faux de penser qu'ils naissent avec un outil omniscient dans leur orbite. La quantification du chakra n'est pas chose aisée. Si j'ai un peu plus de latitude qu'un senseur lambda, je ne suis pas encore au niveau de pouvoir gérer avec précision ce genre de prise de mesure. Mais cela peut s'apprendre pour tout le monde.


Et j'avoue que, personnellement, je ne serais pas contre développer une vision de meilleure qualité. Pour l'instant, elle m'a suffit. Mais qui sait quels obstacles je devrais affronter dans les années à venir ? Bien malin qui peut prévoir comment tous ces "villages" shinobis vont évoluer. Avoir un tel outil dans ses mains... pardon, dans ses orbites, pourrait changer le cours de l'Histoire !

... Un projet de plus à mener, je suppose.

Par contre, j'ai une certaine classification oui. Je me base sur mon Juken, dont je connais le niveau par habitude et expérience, comme étalonnage. Je dispose de six catégories. Infaisable autrement que dans un environnement contrôlé comme celui-ci, par contre. Mais c'est un sujet d'étude intéressant. Par contre, les sujets dont vous parlez sont nettement plus complexes voir philosophiques. L'origine du chakra est mystérieuse et relève plus de l'archéologie que d'une science exacte. Les bijuus aussi, personne n'en a vu depuis des éons. La plupart pensent qu'il s'agit de vieilles histoires a dormir debout. Je suis plus pragmatique. Je pense que ces histoires ont un fond de vérité mais qu'elles ont été grandement amplifiées par la tradition orale.


L'Aburame me demande ensuite mon sujet d'étude. J'ai un sourire jusqu'aux lèvres. D'autres personnes auraient sans doute préféré gardé secret leur recherche sur ce qui pourrait s'apparenter à un kinjutsu. Mais je ne suis pas un autre, je n'ai qu'une très médiocre volonté de m'en tenir aux traditions et de ne pas partager nos savoirs. De toute manière, sans méditation et sans Byakugan, personne ne peut reproduire nos arts ancestraux. En plus, cela flatte mon égo.

Actuellement, mon sujet d'étude est un peu plus poussé et concerne la manipulation de chakra en-dehors de son corps - d'où le test de référence dont je parlais. J'espère ainsi faire du Juken au travers d'objets divers. Je rencontre quelques difficultés pour mettre cela en pratique. Mais cela donne... ceci.


Je saisis le tube en acier et j'expulse du chakra dedans. Je ne maitrise pas tout à fait la trajectoire, mais mon doujutsu voir clairement le passage du chakra dans ses moindres détails et comment il se dissipe en de multiples fleurs bleues dans l'air.

Mon expérience sur le transfert de chakra dans un autre corps est là suivante : en générale l'injection de chakra dans un corps étranger perturbe le système, ou se fait rejeter. Comme une bactérie. Tel est l'enseignement du Juken.


Et si la mademoiselle ne comprends pas ce paradigme, je peux même faire une démonstration in vivo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Recherche sur le Chakra [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre de Recherches & de Formation-