N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction Dim 20 Aoû 2017 - 23:12


Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction





Après une longue ascension au cœur de la nuit, Jinmenju Ryöhei et Kosobayui Onizuka arrivèrent peu avant l'aube en vue de leur objectif : le Fort de la Flèche, récemment découvert et repéré grâce à la restauration d'anciens documents impériaux. Le duo pouvait encore rester caché aux yeux des sentinelles de la place forte, mais leur mission allait les contraindre à passer à l'action. Leur objectif : attirer toute l'attention des troupes du Fort vers eux en les faisant sortir et en semant le chaos. Les deux jeunes gens devaient toutefois composer avec un impératif plutôt contraignant, car il leur était interdit de compromettre l'intégrité du bâtiment.


Règles & Déroulement


  • Vous trouverez un résumé du contexte ICI
  • Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible si applicable) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide.
  • Vous êtes libre d'utiliser des techniques absentes de votre FT, pourvu qu'elles soient raccords avec les Pouvoirs et Spécialités de votre personnage.
  • Vous n’avez pas de délai de réponse obligatoire : veillez cependant à ne pas abuser de ce temps libre pour ne bloquer personne.
  • Si soucis ou interrogations, contactez @Samui Ryûga.


Ordre de Passage


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 43
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction Lun 21 Aoû 2017 - 13:55

Personne ne pouvait détester le plus au monde l'Empire qu'Onizuka lui-même. Tout d'abord, la disparition de son paternel était due à ce même empire, puis l'Empire avait clairement détruit son enfance. Si l'on pouvait appeler cela une enfance... Onizuka avait fait parti de la Rébellion de Tori no Kuni avec son clan, il avait combattu contre les soldats impériaux, avait blessé, tué. Des frères, des cousins, des pères, des enfants. Difficile pour lui de repenser à ce passé sans sourciller. Il détestait l'Empire au plus haut point, Onizuka avait rejoint Iwa pour finir son objectif : détruire à tout jamais les vestiges de l'Empire. La suite ? Il le verrait bien, mais il ne se prenait pas la tête.

L'annonce de la découverte des trois derniers bastions de l'Empire tourna rapidement dans la Citadelle. Étant chuunin, Onizuka eut vent de cette nouvelle dans les premiers. Rapidement, il s'était déclaré volontaire pour participer à la mission de destructions des restes. Il fut accepté pour y participer, le briefing le fit atterrir dans l'équipe Bleu 1. Celle qui servirait d'appât en fait, mais cela ne dérangeait pas plus que ça Onizuka. Non, au moins, il servirait à quelque chose et il y aurait de la bastonnade.

Accompagné d'un Jinmenju dont il ne connaissait rien, les deux garçons arrivèrent à l'aube au Fort de la Flèche. Il avait donc pour mission principale d'attirer les troupes vers eux sans causer l'intégrité du bâtiment. Bâtiment qui était impressionnant vu de là où se plaçant le Kosobayui et le Jinmenju.

Écoute, je vais lancer quelques éclairs grâce à mon Raiton de ce côté-ci. Ainsi, le gros des troupes ira là-bas, je pense. Ça nous permettra de les prendre à revers.

Le chuunin regardait le Jinmenju, il n'avait rien à redire quant à l'idée de base du Kosobayui. Le soleil allait se lever, des éclairs à ce moment là, c'était signe qu'il y avait une attaque. Enchaînant alors quelques signes incantatoires rapidement, des éclairs et un fracas assez tonitruant s'abattirent à l'est de leurs positions, à un point précis. C'était signe que les troupes devaient aller là.

Tiens-toi prêt., lança-t-il à son camarade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 334
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction Lun 21 Aoû 2017 - 15:01


    Tabula Rasa.

    L'expression sonnait comme le glas de l'existence aux oreilles du Roux. La directive était des plus claires et des plus cruelles à la fois : il fallait effacer les foyers rebelles de la surface du globe une bonne fois pour toutes. Une opération militaire d'envergure nationale qui, soit-dit en passant, ne se distinguait guère des méthodes auparavant préconisées par feu l'Empereur. En réalité, le Tsuchikage ne faisait que répéter un modèle qu'ils avaient tous combattus quelques années avant son ascension au pouvoir. Un modèle présageant la mort et le chaos, le sang et la terreur, la cruauté et le vice. Un modèle qui n'enfantait nulle vertu ou dignité, car il fallait pour l'exaucer se soumettre à une besogne morbide et se salir les mains, d'une façon que le shinobi connait bien, puisqu'il s'agît de l'aspect le plus monstrueux de son job.

    L'aspect le plus monstrueux de son job. Ryöhei ne pouvait guère ignorer que jadis, il faisait parti de ces hommes cachés dans les petits foyers de révoltes contre lesquels l'Empereur déployait des forces sauvages et inhumaines. Il était des victimes de la Guerre, celles que le flot de haine et de cruauté avait emporté dans sa folie, n'épargnant que les chanceux qui trouvèrent l'échappatoire.

    Mais face à la prospérité des villages cachées et à la rancoeur notoire que chacun exprimait vis-à-vis des actes du passé, tout le monde ignorait manifestement ce pour quoi ils avaient jadis pris les armes. La peur est de ces fléaux qui pervertissent les coeurs. C'est une vermine dans la morale, qui change d'hôtes à tout va, ronge la dignité jusqu'à l'os, se nidifie, déverse son emprise et se répand en tout autant de vermines qui peuvent, et c'est peu de le dire, peupler un village entier.

    "C'est une chose triste à la fin que le monde", songea Hei, laissant ses pensées envahir la tête de son frère.

    Et ça l'était en effet. Pour autant, son jumeau souverain, Ryö, préférait garder les oeillères sur la nature profane de son aventure. Sa mission exigeait de lui qu'il étouffe toutes émotions parasitaires qui l'handicaperaient certainement dans sa tâche. Il lui fallut néanmoins griller une bonne dizaine de clopes durant le trajet pour évacuer son anxiété. Il était conscient qu'il mettait sa vie en péril, aujourd'hui encore, même pour un prix peu glorieux (voire même, pour ainsi dire, terrible).

    Peu glorieux, car il fallait mener l'assaut sur un Fort qui n'avait que peu de chances de résister à l'ordre assassin du Shodaime Tsuchikage.

    Aussi, quand l'aube se souleva, il observa l'édifice se dresser comme sa propre maison, mais étouffa cette idée sitôt qu'elle germa.

    "C'est une chose triste à la fin que le monde", répéta Hei, guère convaincu par l'affaire. Le frère le plus sage des deux se laissait mener par le premier, plus intrépide et moins humaniste, et sans doute plus décidé que lui à conclure cette mission. Hei n'avait jamais vu l'intérêt de vivre dans un village, d'autant qu'il découvrait à cet instant que rien ne changerait véritablement. Il ne pouvait cependant abandonner son jumeau, qui au contraire voyait en Iwagakure un espoir de renouveau.

    Puis son compagnon de fortune annonça son plan tactique, face auquel il n'eut pas grand chose à dire. Il fit en ces mots :


      "Volontiers, gamin. Si t'as b'soin, j'peux m'assimiler à toi pour te couvrir. Mais j'aime bien l'idée de les prendre à revers. Au fait, tu cours vite ?"



    Suggérant ainsi qu'ils auraient à fuir aussitôt les troupes leurrées. Effectivement, en l'absence de soldats pour les appuyer, ils se trouvaient comme deux malheureux orphelins dans la tanière du loup, aussi était-il assez aisé de penser qu'ils avaient peu de chances de survivre dans ce territoire. Il ne fallait assurément pas traîner.

    Mission mise à part, il voyait dans le jeune Onizuka la promesse de son propre salut. Le ton familier qu'il employa en le surnommant "gamin" n'était qu'une manière d'asseoir son expérience sur le tapis de jeu, mais il mesurait bien que celui-là était hiérarchiquement au-dessus de lui, aussi se soumettait-il docilement à ses arguments. Le nom Kosobayui lui rappelait quelqu'un qu'il fréquentait couramment (une femme qui n'était autre que sa tutrice) et, aussi étonnant cela pouvait-il paraître, cela le réconfortait.

    Mais était-il aussi fort qu'elle pour autant ?



RED ROCK - JINMENJU RYÖHEI
"La vie de mon personnage peut être mise en jeu à chaque rencontre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction Mer 23 Aoû 2017 - 15:45

Sur les chemins de ronde, la rigueur militaire du feu Empire se faisait encore sentir, palpable dans les rangs de soldats qui remplissaient leur devoir avec une application toujours intacte. Ces hommes et ces femmes étaient pêle-mêle les plus lâches, les plus forts, les plus malins et les plus braves que l'Empire avait pu connaître, et s'étaient regroupés au cœur de ces montagnes pour y faire survivre un rêve, un idéal, quitte à garder des oeillères dressées devant la pertinence relative de leurs agissements. Ils avaient tous, chacun pour des raisons qui leur étaient propres, refusé de rejoindre l'armée d'Iwa. Et aujourd'hui, semblait-il, cette même armée venait à leurs portes pour porter un coup final à leur existence.

Les premiers rayons de soleil n'étaient pas encore passés au dessus des montagnes, quand soudain retentirent plusieurs détonations à la base du Fort, sur le côté Est. Des impacts de foudre, au milieu d'une journée qui s'annonçait tout ce qu'il y avait de plus ensoleillée. Des dizaines de soldats furent alertés immédiatement par le bruit et se penchèrent par dessus les murets pour observer la neige fumante. Un cor d'alerte retentit à travers toute la vallée une poignée de secondes plus tard, sonnant officiellement l'alerte pour tout le personnel. Un homme, resté dans l'ombre dans les entrailles du fort, passa immédiatement les consignes. Les grandes portes à la base de la forteresse furent verrouillées, et les garnisons des avant-postes plus bas montèrent rapidement a créneau. Et, dans les hauteurs, derrière les meurtrières, l'équipement lourd du Fort de la Flèche se braquait sur ses cibles.

Les archers et lanciers des garnisons inférieures ne s'étaient pas encore mis en position que déjà le bruit sourd des tendeurs relâchés résonna dans les hauteurs. Des meurtrières disproportionnées jaillirent les carreaux géants propulsés par les balistes, droit vers les deux shinobis qui avaient dévoilé leur position. Les deux cibles étaient lointaines... Mais pas assez pour se dire à l'abri.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 43
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction Jeu 24 Aoû 2017 - 11:12

Gamin ? Onizuka posait ses yeux sur le genin qui ne manquait pas d'air pour l'appeler ainsi. Certes, le Jinmenju semblait plus âgé que lui d'une bonne dizaine d'années, il en restait pas moins qu'Onizuka était plus gradé que lui. Cependant, il n'était pas du genre très sévère concernant tout ce qui était politesse et compagnie envers les gradés. De son côté, il vouvoierait toujours ses supérieurs et ne leur manquerait pas de respect. Pour les autres, il s'en fichait pas mal. Le chuunin d'Iwa posa son regard sur le Ryöhei, il allait quand même lui faire comprendre certaine choses. Cette façon de l'appeler, il ne l'appréciait pas réellement. Après tout, Onizuka avait vécu énormément de choses... Il était loin d'être ce qu'on pouvait appeler un gamin.

Fais attention à comment tu t'adresses à tes supérieurs hiérarchiques. Sur ce côté là, je ne suis pas très regardant, mais d'autres ne seront pas aussi sympathique que moi. De plus, tu ne sais pas ce que j'ai vécu pour en arriver là.

Le ton était gentillet, Onizuka restait quelqu'un de très sympathique et ouvert. Le chuunin avait vécu d'horribles choses avant de pouvoir être fier de porter ce nouveau titre, et il comptait encore évoluer au sein de l'armée iwajine. Après lui avoir confié son plan, le Jinmenju ne semblait pas avoir à redire sur cette stratégie, proposant quand même de s'assimiler à moi en cas de besoin.

Je cours assez rapidement, ne t'inquiète pas pour ça. Quant au fais de t'assimiler avec moi... On verra pour plus tard, mais si je te fais ce signe-là, c'est que tu devras le faire assez rapidement.

Malheureusement, Onizuka ne connaissait pas clairement les capacités d'un Jinmenju. L’assimilation, c'était quelque chose d'assez abstrait pour lui. Le Kosobayui montra le signe à son partenaire : son auriculaire en l'air. Lui faisant un clin d’œil, il entreprit de commencer le travail. L'éclair et le fracas se firent entendre, il demanda à Ryöhei de se tenir prêt. Malheureusement, le plan ne marcha pas vraiment comme il avait prévu. D'où ils étaient, les deux hommes pouvaient entendre la préparation au sein du fort. Ils allaient rispoter, et lorsque le chuunin prit ses jumelles afin de voir ce qu'ils préparaient, il comprit au dernier moment que le Fort avait capté leur positons.

Avaient-ils des aptitudes pour repérer d'éventuel assaillant ? Il soupira, lâchant ses jumelles. Le bruit des balistes se firent entendre, rapidement, le Kosobayui effectua une série de mudras. Des plumes prenant la forme d'une paire d'ailes se placèrent devant lui et son camarade, les protégeant de trois carreaux qui s'écrasèrent sur les plumes. D'autres carreaux s'écrasèrent à côté d'eux, mais au moins, ils n'étaient pas touchés.

Changement de plan. On va aller se cacher, faire les morts, les troupes sortiront d'ici.

A moins qu'ils n'aient un meilleur plan, il était tout ouïe. A vrai dire, le chuunin était déçu que son idée n'ait pas marché. Il regarda le Jinmenju, tout en restant aux aguets.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 334
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction Jeu 24 Aoû 2017 - 16:11



    Le coup de foudre ne semblait pas réciproque, et c'est peu dire.

    Onizuka était quelqu'un de profondément bienveillant, du moins en apparence. Il avait sans doute mérité sa position du fait d'un certain talent, ce qui manquait cruellement au Jinmenju qui emmagasinait plus d'une dizaine d'années dans la peau d'un maigre Genin, aussi méritait-il tout le respect que ses subordonnées devaient lui présenter. Mais Ryöhei était de toute évidence un cas d'école, pour ne pas dire un cas social, et manquait souvent d'usages dévoués. Il n'avait que faire de la hiérarchie, et faisait à son aise, souvent pour tester ses interlocuteurs, d'ailleurs.

    Celui-là était cool. Très cool. Il le rappela à ses responsabilités sans se montrer hostile ni envahissant, prônant un leadership plus coopératif qu'autoritaire. Cela convenait parfaitement au Caïd, qui jugeait cette réplique des plus pertinentes. Il gagna son respect derechef.

    Mais le perdît aussitôt que son plan foira.

    Le coup de foudre ne semblait pas réciproque, et c'est peu dire.

    C'est peu dire, car la stratégie foudroyante du Kosobayui avait probablement sous-estimé les capacités analytiques et offensives de l'adversaire. Encore heureux qu'il eusse réagi tout de go en bâtissant une protection de fortune qui accueillît les balistes, car sans ce mur de plumes, les deux lascars se seraient retrouvés empalés comme des brochettes de viande rôtie. L'erreur aurait pu leur être fatale. De surcroît, ils n'attiraient guère leurs ennemis en dehors de leur enceinte, ce qui était leur intention de départ, et qui demeurait jusqu'à présent leur seul et unique objectif. Au contraire, les artilleurs se retranchaient derrière leurs murs et pouvaient certainement jouer au tir à l'arc pendant des heures - Ryöhei réalisait, à cet instant précis, que leurs chances de réussite étaient compromises.

    Prendre un Fort n'est pas une mince affaire.

    Pour autant, ils attiraient tout de même, d'une certaine manière, l'attention des artilleurs, qui se tournaient à présent vers eux. La tâche n'était pas finie et il fallait garder espoir. Peut-être que cela avait été suffisant pour que leurs alliés s'infiltrent dans le Fort. Il fallait, quoiqu'il en fusse, poursuivre l'opération.

    Ils se cachèrent, suivant les directives du Chuunin à plumes. Ryöhei salua l'initiative, mais n'en demeurait pas moins alerte. Il s'attendait à un plan foireux, de nouveau, et ne désirait guère, pour ainsi dire, être pris en otage. Alors il concocta son propre plan. Un plan qu'il refusa de présenter à son compère. Un plan qui le concernait personnellement. Un plan égoïste à tout point de vue.

    Une fois les deux lascars à l'abri, il fit :


      "Ton plan me plaît, chef. J'espère juste que si nous sommes pris en otages, les autres sauront nous délivrer. J'espère aussi qu'ils viendront nous chercher, car on aurait l'air fin à faire les morts et à n'attirer que des corbeaux..."



    Il prît alors un carreau et s'allongea sur le sol en position foetale, s'enveloppant d'une fine pellicule de roche, à peine perceptible. Il perça sa combinaison de ninja avec la pointe du projectile et le fit traverser le long de son flanc, comme s'il avait été touché, et il remarqua qu'il lui manquait une chose : le sang. Alors il prît un kunai et entailla la chair de sa main, puis empoigna la pointe du carreau avec cette dernière, de sorte qu'elle s'imbibe d'hémoglobine. Pour bien faire, il frotta même son manteau au niveau de l'endroit où le projectile meurtrier avait pénétré, du moins là où il était censé le faire.

    Ces précautions lui permirent de rendre la scène plus réelle, et il vit qu'Onizuka avait lui aussi employé les moyens nécessaires pour travailler le détail.

    Tous deux restèrent ainsi, allongés comme deux morts, attendant leur heure.

    Le coup de foudre serait-il réciproque, cette fois-ci ?


Résumé:
 



RED ROCK - JINMENJU RYÖHEI
"La vie de mon personnage peut être mise en jeu à chaque rencontre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction Jeu 24 Aoû 2017 - 23:09

La première volée de projectiles avait fait mouche selon les observateurs du Fort, du moins en partie, mais leurs cibles semblaient s'être protégés d'une façon ou d'une autre, comme les shinobis savent le faire. Les deux petites tâches dans le lointain se déplacèrent ensuite pour se mettre hors de vue des balistes, ce qui fit stopper derechef le tir de ces dernières, dont les opérateurs attendaient les ordres. La chaîne de commandement prit le temps de faire remonter les informations, et l'homme barbu resté reclus dans son large bureau presque totalement plongé dans l'obscurité passa ses consignes.

Peu importait la stratégie adoptée par leurs « assaillants », la réalité fatidique de la découverte de ce Fort par l'armée d'Iwa l'avait déjà frappé de plein fouet : il était futile d'espérer cacher l'emplacement de ce fort plus longtemps, et tous ici devraient être prêt à tenir un siège long et pénible pour espérer faire ployer Iwa et faire imposer certaines de leurs conditions. Loin d'être défaitiste, le Commandant du Fort de la Flèche était au contraire d'un réalisme implacable. Consigne fut donc passée d'accélérer le mouvement sur l'esplanade supérieure pour déployer l'arme qu'ils avaient développé... et de faire rugir les canons.

Dans l'encadrement des meurtrières desquelles aucun projectile n'avait encore jailli, l'embouchure noire de canons apparurent timidement, prêt à faire feu. En parallèle, depuis les baraquements inférieurs, deux petits groupes furent constitués et sortirent des enceintes pour traverser la vallée en direction des deux shinobis qui s'étaient fait connaître. Une poignée de minutes plus tard, une douzaine de soldats entraînés seraient sur zone, mais avant cela... Une volée de détonations retentirent et résonnèrent à travers la vallée. La salve, grossièrement dirigée sur le couvert où s'étaient terrés les deux inconnus, menaçait de leur rompre les os si tant est que certains boulets faisaient mouche, et les choses ne risquaient pas de s'améliorer avec l'arrivée prochaine du petit contingent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 43
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction Ven 25 Aoû 2017 - 0:53

La situation ne leur était pas favorable, il était stupide aussi d'envoyer deux shinobis (seulement chuunin pour l'un et genin pour l'autre) tenir un siège. Il devait les faire sortir de ce Fort, mais cela semblait plus compliquer qu'il n'y paraissait. Ainsi, les occuper pouvait tout autant convenir aux yeux du Kosobayui. L'idée de faire les morts pouvait marcher, mais il n'en était pas clairement certain. A vrai dire, le Fort semblait avoir un chef ayant une certaine connaissance au point de vue stratégie militaire. Connaissait-il les shinobis ? C'était moins sûr. En tout cas, les deux iwajins se cachèrent du mieux qu'ils purent afin de se faire passer pour mort. Le manipulateur de plumes restait tout de même aux aguets, utilisant ses jumelles le plus discrètement possible pour surveiller si des troupes arrivaient ou bien si des carreaux arrivaient.

La bonne nouvelle fut de voir deux groupes se dirigeaient vers eux, la seconde... c'était de voir des canons assez imposants sortirent de trous du Fort de la Flèche. Par précaution, Onizuka effectua quelques mudras pour se créer une armure de plumes. Ayant regardé son camarade, il n'avait pas besoin de le lui dire : il s'était déjà fait une armure faite de pierre. Ainsi, il maîtrisait le Doton. Plusieurs détonations se firent entendre, signe que les boulets avaient été ejectés des bouches de canon. La protection du Kosobayui le protégea, mais il sentit malgré tout une légère douleur au poignet. Pas de quoi l'handicaper si combat il y avait.

Ca va, tu n'as rien ? Des troupes arrivent, à midi. On va combattre, reste quand même aux aguets des carreaux et des canons. Même si je doute qu'ils tirent avec leurs soldats près de nous.

Deux erreurs déjà pour le Chuunin. Ses plans ne fonctionnaient pas réellement, malgré tout quelque soldats s'étaient rendus à leur position. Simplement une douzaine de soldat pour deux shinobis. C'était suffisant pour faire un petit massacre. Les deux shinobis étaient venus pour affronter bien plus encore de soldats.

Onizuka repensa à ses moments dans la rébellion, des souvenirs l'assaillirent. Un sourire assez carnassier apparut sur son visage, même si son passé le hantait, il aimait cette sensation de combattre et faire couler le sang de ses ennemis. Pas besoin de mudras, il allait combattre au corps à corps. Le katana, il verrait pour plus tard.

Les premiers soldats arrivèrent, le garçon concentrait son chakra dans ses pieds et ses mains afin d'être plus rapide et de donner des coups à briser des os. Le réel combat commençait maintenant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 334
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction Ven 25 Aoû 2017 - 1:44


    Nauséabond. C'est un peu l'odeur que prenait ce retournement de situation. Le bruit des détonations alerta Ryöhei avant même que son compatriote ne le mette en garde en effectuant ses mudras. Il l'imita immédiatement, renforçant son armure de pierre d'un cran, n'ayant pas le temps d'en faire davantage. Plaqué au sol, il tenta de plonger ses ongles dans la terre, mais fut bientôt ciblé par l'un des boulets. Il eut tout juste le temps de se retourner pour ne pas avoir le crâne broyé par le projectile en question, cependant le timing était trop court pour envisager autre chose : il fut frappé de plein fouet au sternum et balayé par l'impact sur plusieurs mètres. Il fit plusieurs roulés-boulés malgré lui avant de pouvoir se rétablir à quatre pattes, haletant, accusant le choc avec une angoisse palpable. Ses yeux, démesurément écarquillés, fixèrent le sol avec une insistance sauvage, et un filet de bave coula de ses lèvres.

    Nauséabond. C'est un peu l'odeur qu'avait cette pointe de douleur au niveau costale, et cette sensation d'étouffement qui le paralysait, tandis qu'autour de lui s'écrasaient encore les projectiles dévastateurs. Déployer tout cet arsenal pour deux malheureux shinobis, c'était un comble. Il fallait saluer la réactivité des troupes, car ils ripostaient avec une ardeur et une efficacité redoutables devant cette intrusion, aussi matinale fusse-t-elle. Ryöhei ne pouvait que s'incliner face à une telle démonstration de force, et cela le renvoya à ses propres souvenirs. Ce n'était pas la première fois qu'il se trouvait dans une situation aussi désastreuse, et même s'il s'était promis de ne plus se mettre dans de tels pétrins, il constatait à présent que cela le poursuivrait toute sa vie, quoiqu'il fisse.

    Nauséabond. C'est un peu l'odeur qu'il pouvait présager en apprenant l'arrivée prochaine des soldats. Contrairement à son chef de mission, il n'était pas prêt. Il parvint néanmoins à camoufler sa blessure en se redressant, une fois que les boulets se calmèrent, et fit mine de rien devant le Kosobayui qui se retournait vers lui, essuyant le filet de bave qui lui coulait encore de la bouche et dépoussiérant son costume. C'était sa manière de montrer l'exemple. Il retrouva son souffle tandis que son compagnon s'adressait à lui. Avait-il perçu son moment de faiblesse en posant cette question ? Il l'ignorait.

    Il l'ignorait comme il voulait ignorer la douleur, pourtant là, de ses côtes qui lui rappelaient qu'il était définitivement vivant, et que cela n'avait rien d'un rêve. Il était inutile, visiblement, de faire un diagnostic médical : ses os devaient être fêlés ou fracturés, aussi sûr qu'il dût tirer ses bras vers l'arrière pour les remettre en place. Par chance, il avait renforcé son armure Doton à temps, et la connaissance qu'il avait de son corps grâce à la pratique de ses exercices gymniques lui permettaient de passer outre la souffrance physique. Seulement, l'handicap demeurait et l'on pouvait percevoir dans sa voix qu'il avait été touché. Il fit :


      "Je n'ai rien, relax. J'espère que toi non plus. En tout cas, tu peux compter sur moi : je suis paré pour le combat, camarade !"



    Nauséabond. C'est un peu l'odeur qu'avait ce mensonge pour Ryöhei. Il n'était certainement pas assez aguerri pour affronter une douzaine d'hommes, aussi sûr qu'il n'aurait pas tenu une minute de plus s'il avait touché une seconde fois par un boulet. Onizuka s'engageait dans un projet dangereux, voire trop ambitieux, auquel le Jinmenju adhérait à reculons, car il avait passé l'âge de vouloir faire ses preuves. A fortiori, Onizuka avait un code d'honneur à respecter et désirait réaliser l'exploit ; Ryöhei, lui, ne songeait qu'à survivre, quitte à fuir. Les deux personnalités se distinguaient donc foncièrement, le Chuunin se montrant bien plus vertueux que la vermine qui devait l'épauler, et que la peur envahissant comme un poison se répandant dans ses veines.

    De toute évidence, pensa Ryöhei en tirant deux kunais, si quelqu'un devait mourir aujourd'hui, ce ne serait pas lui.

    Résumé:
     





RED ROCK - JINMENJU RYÖHEI
"La vie de mon personnage peut être mise en jeu à chaque rencontre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction Ven 1 Sep 2017 - 9:15

La salve des canons ciblée vers la zone de repli des deux shinobis détruisit une bonne partie des rochers et pans de glacier à cet endroit, allant jusqu'à blesser légèrement les deux assaillants qui pour l'instant accusaient le coup. Au loin, en hauteur sur l'esplanade qui surplombait la structure principale, un grondement résonnait comme à l'approche d'un mastodonte, mais pour l'heure le rugissement des canons et des balistes se tut.

La petite troupe qui s'était détachée du bastion inférieur finit rapidement de s'approcher de la zone, épées, lances et arcs prêts à faire couler le sang d'ennemis qu'ils supposaient quasiment déjà anéantis. Quelle ne fut pas leur surprise lorsqu'ils tombèrent au détour du repli ravagé sur deux shinobis plutôt en bonne forme et prêts à en découdre : le combat était à leur désavantage, mais la douzaine d'hommes et femmes aux idéaux impériaux n'en oubliaient pas pour autant leur devoir. Les quelques archers se placèrent en retrait pour guetter une bonne opportunité de décocher leurs flèches, tandis que leurs camarades foncèrent dans la mêlée.

Par égard pour leur courage, aucune artillerie ne fit feu pendant leur combat.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 43
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction Mar 5 Sep 2017 - 2:58

La troupe se rapprochait dangereusement des deux iwajins. Onizuka s'était préparé en concentrant son chakra dans ses pieds et mains afin de donner des coups bien plus forts que la normale. Les neutraliser, c'était la solution. Il n'y avait pas d'autres choix, il s'agissait de soldats impériaux. Des soldats qui avaient mis à feu et à sang le pays natal du jeune garçon. Le chuunin lança un regard à son partenaire, il se demandait si ce dernier allait tenir l'affaire. Après tout, ce n'était qu'un genin et il était encore jeune dans tout ce genre de choses. Quoique... Onizuka préférait ne pas juger! On pouvait penser qu'il était le plus jeune ici, mais le garçon était le chef d'équipe et il avait un long passé.

La troupe arriva. D'un mudra, des ailes poussèrent du dos du Kosobayui, le faisant s'envoler légèrement. Il en profita pour effectuer quelques mudras et envoyer des plumes guidées par sa conscience sur les archers, les attaques à distances, c'était les premières cibles. Par la suite, le garçon en profita pour lancer un dizaine de plumes tranchantes sur les troupes. Onizuka retourna au sol, sortant son épée de son fourreau.

Le Jinmenju ne semblait, pour l'instant, ne pas avoir besoin de son aide, mais il préférait se positionner près de lui. En aucun cas, il devait se séparer. L'effectif ennemi diminuait petit à petit, Onizuka combattant avec puissance et hargne. Sa lame noire coupait le vent, empalait des corps. Le sang giclait, maculant le visage du pauvre chuunin. Intérieurement, il espérait que la seconde équipe réussissait leur mission à l'intérieur du Fort de la Flèche. Car sans se vanter, Onizuka trouvait qu'il se débrouillait assez bien avec RyoheÏ pour attirer l'attention sur eux !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 334
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction Mar 5 Sep 2017 - 11:07

    CLING ! CLING ! CLING !

    Il s'était jeté dans le chaos comme un chien sauvage au beau milieu d'une meute de hyènes, avec pour seules griffes deux kunais qu'il avait tiré de ses poches et qu'il opposait aux lames dans un bruit de métal secoué, vibrant. Epique. Parfois, un son plus lourd témoignait de l'impact de l'un de ces fers aiguisés contre son corps, qu'il avait par prudence recouvert d'une armure Doton encore plus épaisse et étendue que la précédente, et qui recouvrait son dos en majeure partie. Il dût par ailleurs, en dépit de sa réticence à se dévoiler impudiquement dans toute sa nature, révéler son cohabitant.

    Ryöhei. Ryö et Hei.

    Muni de quatre bras, il prouvait qu'il n'était pas en reste par rapport au Kosobayui. Si ce dernier était certes plus productif avec ses plumes tranchantes, le Jinmenju n'en demeurait pas moins une monstruosité se déversant dans la troupe des douze hyènes. Tournant et tournant sur lui-même, récitant la valse pugilistique dont il avait appris les fondamentaux à l'école de la guerre, il laissait son frère attraper par ici ou par là un bras, un col, empoigner à son tour un kunai, le tirer ; lui se contentait de poursuivre la valse et de se couvrir au mieux, achevant parfois le travail préparé par son jumeau.

    Bien sûr, Onizuka n'était pas en reste.

    Et pour cause : la troupe du Fort souffrait le martyr depuis qu'elle avait été criblée de plumes pointues, et que le ninja ailé promenait sa lame d'un corps à l'autre. Les hommes étaient certainement terrifiés en réalisant qu'ils n'avaient aucune chance de passer l'étape ; aussi Ryöhei jubilait-il à l'idée d'être leur cauchemar. Ses côtes lui faisaient horriblement mal, pourtant il accusait cette douleur en serrant les dents et en continuant l'assaut avec la plus grande ardeur.

    L'effectif diminuait à vue d'oeil, songeait Ryö, quand tout à coup...


    VRRROOOOOOOOOM


    Au milieu des débris causés par la précédente salve d'artillerie, les deux hommes du Tsuchikage savouraient peut-être leur victoire un peu trop vite. Au sein du Fort résonnait une chose inconnue, mais probablement assez lourde et puissante pour que le bruit de ses roues et de ses cliquetis résonne dans la vallée.

    L'effectif diminuait à vue d'oeil, songeait toujours Ryö. Et s'ils avaient su les repérer lui et Onizuka dès leur arrivée, ils sauraient probablement voir que leur troupe avait été décimée. Alors, présageant une nouvelle salve lourde, le Jinmenju décida d'attraper l'une des femmes composant la troupe et fît quelques pas de retraits. Hei la tenait fermement, un bras autour de la ceinture scapulaire, l'autre bloquant ses mains, et Ryö pointait sa gorge avec le bout d'un kunai, tirant sa tête en arrière par les cheveux. Emprisonnée par quatre bras, la femme ne pouvait guère se débattre à son aise.


      "Lâchez vos armes ou je n'hésiterais pas !"


    Il observa la troupe avec des yeux ténébreux. Quand il les avait vu arriver, il avait presque été pris de panique, imaginant devoir fuir. Mais à présent, il s'estimait dans une position de force, et la femme qu'il tenait en otage témoignait de son assurance.

    Mais ce n'était pas la troupe qu'il voulait convaincre. Il songeait plutôt qu'il y avait fort à parier que l'artillerie n'attendrait que de voir la dernière tête tomber avant de lancer ses nouveaux carreaux, voire même quelque chose de plus ravageur. Aussi espérait-il qu'avec un otage, il dissuaderait ses adversaires.


    Résumé:
     





RED ROCK - JINMENJU RYÖHEI
"La vie de mon personnage peut être mise en jeu à chaque rencontre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction Mer 6 Sep 2017 - 9:50

La troupe de soldats se battit vaillamment. Mais aussi entraînés qu'ils pouvaient être, ces hommes et ces femmes ne faisaient pas le poids face à l'expertise, la précision et le sang froid de deux shinobis de formation, même malmenés par l'artillerie. Beaucoup furent sévèrement blessés dès les premières secondes, tandis que d'autres mourraient sous les coups d'épée du Kosobayui ou tombaient inconscient. Lorsqu'il ne resta plus que trois hommes essoufflés tenant encore debout, le shinobi aux cheveux rouges et aux quatre bras enserra une soldate blessée en menaçant son cou d'un kunai, prenant à témoin ses comparses pour les pousser à rendre les armes.

Un calme étrange se fit, les trois hommes en combinaison de combat prenant un temps pour prendre acte de la situation, observant lentement les corps autours d'eux, pour la plupart dénués de vie. S'en était fini, et ils le savaient pertinemment. Un premier soldat ploya le genou, enfonçant son sabre dans la neige, le regard braqué dans les yeux du Jinmenju. Il fut bientôt imité par ses deux camarades, qui savaient également quel sort les attendait tous.


« Pour l'Empire... Adieu, shinobis. »

A des centaines de mètres de là, les observateurs du Fort de la Flèche voyaient l'étendue des dégâts avec leurs instruments. La troupe était perdue. Nul besoin de faire remonter l'information au Commandant pour prendre une décision en pareil cas, le protocole était on ne peut plus clair. Les mèches furent donc allumées et les cordes retendues. Une détonation lourde et un fracas étrange provenant de l'esplanade propagea une vague de doute passagère chez les artilleurs, qui mirent une poignée de secondes de plus à faire feu. Puis, l'enfer s'abattit sur le duo de shinobis et ce qui restait de la troupe. Le feu et l'acier.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 43
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction Mer 6 Sep 2017 - 17:31

Les attaques éclairs du Kosobayui faisaient mouches. Les plumes téléguidées et non téléguidées touchèrent leurs cibles, les corps tombaient un à un. Un sourire carnassier se dessinait sur le visage du chuunin, voilà bien quelques années que le garçon n'avait pas retirer la vie d'hommes et de femme. Onizuka en prenait plaisir, une facette qu'il tentait de refouler et de cacher. Pourtant, elle était bel et bien présente. Augmentant petit à petit, montrant la noirceur dans le cœur du jeune manipulateur de plumes. Sa haine envers l'Empire ne cessait d'augmenter, son envie de tuer était tout pareil. L'épée noire d'Onizuka tranchait, coupait, empalait les corps, il ne s'arrêtait plus. Le visage de l'Iwajin était recouvert de sang, tout comme ses mains et vêtements.

A ses côtés, le Jinmenju profitait des capacités de son clan pour se faire pousser quatre bras dans le dos et de combattre les troupes impériales. Prenait-il du plaisir à ôter la vie comme Onizuka ? Un énorme bruit stoppa la rixe, Onizuka leva son regard sur le Fort. Le bruit provenait de là-bas, c'était certain. Son partenaire réagissait à une extrême vitesse en menaçant d'un kunai une soldate qu'il venait de capturer. Un parfait otage, c'était ce qu'ils devaient pour s'en sortir.

Enfin, c'était ce qu'ils croyaient... Car, l'un des soldats s'agenouilla. Son épée planté dans la neige, regard fixé sur le Jinmenju, deux autres soldats suivirent. Était-ce là leur reddition ? Non... Non. Onizuka ne connaissait que trop bien l'Empire pour savoir que ces-derniers ne se rendaient jamais! La phrase dite par l'un des soldats ne fut que la confirmation de ses pensées.

Lâche-là! Vite!

Ordonna alors le chef d'équipe. Il n'était pas loin de son équipier, mais il utilisa une accélération pour arriver en moins de deux secondes près de son partenaire. Ryoheï n'avait pas eu le temps de lâcher l'otage, mais le garçon ailé décida qu'elle pouvait toujours servir. D'une série de mudras faite dans une vitesse surhumaine, plusieurs plumes, dures comme de la roche, formèrent un dôme autour des trois individus.

La protection ultime face au jet de pierres et carreaux qui s'abattirent sur eux. La protection d'un niveau élevé put les protéger, ne blessant aucunement les deux shinobis et la soldate. Laissant activer le dôme un moment, Onizuka se tourna vers les deux gens.

On a eu chaud... On... On va attacher celle-là, elle pourra nous donner des informations plus tard quant à l'Empire.

D'un coup sec et placé, la soldate tomba dans les pommes. Il regarda son partenaire maintenant.

Tu t'es bien battu.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 334
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction Sam 9 Sep 2017 - 20:31

    Débris. Débris. Débris.

    La salve finale fut spectaculaire. Les boulets de canons et les balistes déchirèrent la plaine sur laquelle s'était attroupée l'équipe du Fort. Les hommes, genoux à terre, sonnèrent le glas de leur propre existence en s'offrant à une fin inéluctable. Les boulets les broyèrent, tandis que les balistes décousaient leurs entrailles pour les déverser sur la neige déjà déguisée du sang de leurs compatriotes. Pour sûr, ces derniers résistants de l'Empire n'avaient pas peur de la mort, estimant leur cause plus importante qu'eux-mêmes.

    La soldate, que le Jinmenju maintenait grâce à ses deux bras supplémentaires, tenta de se défaire et cria en voyant ses camarades se soumettre, implorant par cet acte leur propre sacrifice. Des sanglots roulèrent sur ses joues tandis qu'elle assistait, impuissante, à la mort de toute une ère. La mort de l'ère impériale. Ryöhei, impitoyable, ne lui laissa pas le temps de respirer, et renforça d'autant plus sa prise sur l'otage, conscient du risque encouru, conscient aussi que le corps de la femme pourrait éventuellement le protéger d'un quelconque éclat.

    Débris. Débris. Débris.

    Débris de plumes, débris de roches. Le dôme du Kosobayui lui sauva la vie. Encore une fois, le bicéphale dût son salut à la réactivité de son compagnon. Onizuka avait gagné sa confiance. Sans lui, il ne serait plus qu'un débris de chair, comme ceux qui étaient venus à leur rencontre.


      "Merci, chef. Je t'en dois une. C'est trop d'honneur de me féliciter. Notre réussite, c'est surtout la tienne."



    Il lui devait au moins ça. Définitivement, les Kosobayui apportaient un appui conséquent pour le village d'Iwagakure. Il se sentait, face à la qualité du Chuunin, d'une certaine inutilité. Il s'en voulut à lui-même de ne pas avoir fait les efforts d'acquérir plus de qualifications auparavant. A son âge, il aurait dû être aussi compétent que son partenaire.

    Mais il fit voile sur sa culpabilité, tandis que son frère s'occupait de jeter sur leurs épaules le corps inerte de l'otage, la retenant de ses propres bras, libérant de cette manière ceux de Ryö. Hei s'était bien débrouillé, lui aussi. Ses bras lui avaient permis de placer ses coups et de soulager plusieurs hommes de leur propre vie, les vidant de leur sang. Il réalisa la multiplicité des crimes qu'il venait de commettre, et aussi la chance qu'il avait de survivre à cet assaut.

    Mais plus intimement, il admirait la dévotion des troupes du Fort de La Flèche. Il eut un mouvement de compassion. Jadis, cette mentalité était à lui. Mais à présent, il était le nouveau tyran. Pour quelle finalité ?

    La femme appuyée sur ses clavicules fit pression sur ses côtes et lui ôta un gémissement de douleur. Il lui faudrait certainement plusieurs semaines pour récupérer, sans savoir ce qui l'attendait au demeurant. Mais, à présent, il se concentrait sur l'urgence.

    Rien ne les protégeait d'une nouvelle salve. Il valait mieux ne pas traîner de fait.

    Débris. Débris. Débris.

    Débris d'espoir et débris d'humanité.

    Résumé:
     





RED ROCK - JINMENJU RYÖHEI
"La vie de mon personnage peut être mise en jeu à chaque rencontre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction Mar 12 Sep 2017 - 10:36

Sans réellement discontinuer, les artilleurs du fort rechargeaient leurs balistes et leurs canons. Si il y avait bien une ressource qu'ils pouvaient se permettre de jeter par les fenêtres, c'était bel et bien les munitions pour ces armes, qui avaient été entassées encore et encore pendant des années pendant que de nouvelles étaient constamment fabriquées. Les commandants de section donnèrent à nouveau leurs ordres. Les deux maigres silhouettes, au milieu du champ de ruines glacées et maculées de sang, étaient toujours en vue des observateurs.

La salve suivante partit quelques instants après la précédente, toujours aussi implacable. Les shinobis n'auraient bientôt plus le choix : bouger, ou mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 43
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction Mar 12 Sep 2017 - 13:36

Onizuka complimentait le Jinmenju pour s'être bien battu, alors qu'il portait la jeune soldate sur deux bras supplémentaire qu'il avait. En tout cas, la mission était loin d'être finie quant à elle loin d'être finie. Il fallait encore se bouger pour éviter une autre salve dévastatrice comme tout à l'heure. Malheureusement, pas le temps de bouger encore une fois. Déjà presque à court d'énergie, le garçon eut le réflexe de faire à nouveau des signes incantatoires et de créer cette fois ci un pauvre bouclier de plumes dures. Les canons et autres piques se fracassaient sur le bouclier de fortune des trois chenapans, malheureusement ce n'était pas suffisant.

Onizuka avait créé ce bouclier essentiellement pour protéger Ryoheï et la soldate. Il ne lui restait qu'un bout de bouclier pour lui et ainsi, il se prenait les dégâts occasionné par le fracas des projectiles sur ses plumes. La salve passée, le bouclier disparut instantanément alors que le chunin se tenait les côtes. Il saignait abondamment, trop même. Le sang n'arrêtait pas de couler, il n'avait aucune notion en médecine et il savait que c'était de même pour son partenaire.

Commence à bouger. Il faut que l'on soit hors de portée d'eux !

Honnêtement, il espérait que l'autre équipage avait réussi leur mission, car les deux ne pouvaient rester plus longtemps dans le sillage de l'arme destructrice. Onizuka ne tiendrait pas aussi longtemps. Invoquant une plume, cette fois ci plus modulable, il la posa délicatement sur sa plaie qui saignait encore. Au moins, cela ferait pression et le sang s'arrêterait de couler.

En marchant d'un pas lent mais sûr, il tentait de suivre son équipier. Ils devaient déguerpir d'ici, et le plus vite possible.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 334
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction Mer 13 Sep 2017 - 10:09

    Angoisse.

    Le déluge se déversait sur les deux émissaires de la Citadelle figée avec une rage monstrueuse. Le chaos enveloppait la scène déjà déchirée avec plus de poigne encore. Les deux hommes et l'otage étaient déjà meurtris, mais le Fort de la Flèche désirait visiblement les fustiger plus sévèrement encore. A ce train-là, il y avait peu d'espoir à se faire. Les deux émissaires et leur prisonnière ne seraient bientôt plus qu'un tas d'os sur une plaine de sang et d'entrailles, que les débris de roche explosée viendraient ensevelir dans une négligence absolue.

    Pour autant, les deux compatriotes n'avaient pas prévu de léguer leur testament pour aujourd'hui. Ils résistèrent comme une montage criblée par l'ouragan ; ils perdraient peut-être toutes leurs branches, mais ils ne seraient jamais éclatés. Ils dégoulinaient d'acharnement, convaincus qu'ils pouvaient toujours repousser l'heure du rendez-vous avec la mort. Onizuka, en particulier, assurait la défense des deux attracteurs avec la plus grande précision, se sacrifiant lui-même au profit des deux autres.

    Angoisse.

    Pris dans l'engrenage de l'épouvante, il avait déjà commencé la retraite. Il avait anticipé cette salve nourrie de manière assez évidente, persuadé que les artilleurs du Fort ne comptaient laisser derrière leurs boulets et leurs balistes rien d'autre que des dépouilles évidées. Aussi, conscient de l'inéluctable, il avait reculé, protégé par l'abri d'Onizuka.

    D'abord, la retraite s'était annoncée plutôt sereine. Mais bientôt le Kosobayui fut secoué par un projectile et il accusa le coup avec difficulté. Ryöhei comprit l'urgence aussitôt, et commença à courir, la femme toujours bloquée dans son dos par les bras de son frère. Il était plus lourd que le Chuunin et de fait moins rapide. Tandis que ce dernier étouffait la salve, il devait prendre une certaine distance de "confort", afin de n'être plus à la portée des boulets une fois la protection de plumes levée.

    Son coeur battait à tout rompre. Il se faisait une idée proche de la fin. Il lui était difficile d'imaginer pouvoir survivre à un assaut supplémentaire, d'autant qu'en réalisant sa frayeur, le Jinmenju eut l'impression que la femme était plus lourde.

    Il courut, courut, courut. Bientôt, il fut hors de portée du Mastodonte. Il jeta un oeil derrière lui.

    Angoisse.

    Onizuka arrivait avec une plaie béante, pressée par une plume, sorte de compresse de fortune. Evidemment, il leur fallait vite retrouver la terre promise, sinon quoi le chuunin se viderait de son sang. Ryöhei l'interpella :


      "Ca va aller, chef ? On a encore de la marche pour retourner à la Citadelle. Tu penses pouvoir tenir jusque-là ?"



    Il observa son interlocuteur avec la conviction que oui. Le Kosobayui serait certainement trop fier pour oser dire le contraire. Pour le reste, il se contenta de marcher, songeant au confort qu'il retrouverait derrière le rempart vertigineux qui entoure leur nid familial. Iwagakure ne lui avait jamais semblé aussi vertueuse et hospitalière que dans ce songe. Après tout ce stress, il rêvait simplement d'une bonne nuit de repos. Qui sait, peut-être son butin de guerre lui tiendrait compagnie dans ses draps ?

    Résumé:
     




RED ROCK - JINMENJU RYÖHEI
"La vie de mon personnage peut être mise en jeu à chaque rencontre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2116
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction Mer 13 Sep 2017 - 11:53

Dans les contreforts des montagnes, la demi-douzaine d'hommes et de femmes en combinaison avait attendu patiemment. Tous identiques ou presque en apparences, ces soldats d'élite étaient là sur l'ordre direct de leur Kage, et avaient emboîté secrètement le pas au groupe Bleu 1. Spécialistes des opérations secrètes, suivant les ordres qui leur avait été donnés, ils étaient restés dans l'ombre sans se faire voir ni sentir tout au long du trajet jusqu'au Fort de la Flèche. Et si leurs ordres n'étaient pas encore destinés à être révélés, le clone qui les avait accompagné, lui, allait devoir entrer en scène bien plus tôt que prévu. Au loin, les coups de canon et le fracas de la roche et de la neige balayées par l'artillerie battait son plein, si ce n'était même bien trop et depuis trop longtemps. Que les défenses du Fort soient encore opérationnelles et aient encore des cibles à disposition était une chose, mais le rapport que firent les senseurs sur l'évolution du front de Bleu 1 en était une toute autre.

Pressant le pas après avoir reçu le rapport sensoriel, le chef d'équipe, vêtu comme tous les autres, se hâta d'aller répéter l'information au clone qui se tenait là, droit comme un -i- en tournant le dos au Fort de la Flèche plus loin dans la vallée. A l'écoute de ce qu'avait à lui dire le chef d'équipe, le clone serra les poings. Onizuka du clan Kosobayui et Ryöhei, un Jinmenju, battaient en retraite avec un prisonnier. Leur mission, pourtant, leur avait exposée de la façon la plus limpide qui soit : ils devaient focaliser l'attention des troupes du Fort sur eux et semer le chaos dans leurs rangs, pas constituer un prisonnier et filer face à l'artillerie dévastatrice de la forteresse ! Rarement Ryûga avait été aussi furieux du comportement de ses troupes. Ce duo pourtant bien entraîné non seulement désobéissait aux ordres, mais laissait de surcroît Bleu 2 livré à lui-même sans lui apporter le soutient dont il pouvait avoir fondamentalement besoin. Tournant les talons pour se tourner vers la vallée, le clone en tenue d'apparat prit plusieurs appuis puissants et fit un signe de la main pour que deux de ses hommes le suivent. En quelques instants, il mangea la distance le séparant du duo en fuite et surgit d'un seul coup devant eux, ses deux soldats d'élite sur ses flancs.

« Vous pensiez aller quelque part peut-être. Avec ce prisonnier ? »

Nul besoin d'être médecin pour constater l'état général assez pitoyable dans lequel se trouvaient à présent les deux jeunes hommes. D'un geste de la main, le clone de Ryûga ordonna à son ailier droit de faire ce qu'il avait à faire, enfournant presque de force dans la bouche des deux shinobis une pilule vert foncée au goût amer. Diagnostiquant rapidement les deux jeunes hommes de la tête aux pieds, il ne détecta aucune blessure réellement handicapante ou mettant leur vie en danger et se replaça d'autant plus vite en retrait sur le flanc droit du clone de Ryûga.

« Puisque apparemment le besoin s'en fait sentir je vous rappelle une nouvelle fois vos ordres : attirer les troupes du Fort à l'extérieur. Les canaliser, semer le trouble, tout cela pour que Bleu 2 puisse se charger de saboter les liaisons à l'intérieur. Mâchez bien. Vous récupérerez un peu du chakra que vous avez, à vous regarder, certainement gaspillé en restant au milieu de la ligne de tir de leur artillerie. Et oui, Onizuka, Ryöhei, au cas où ce ne serait pas encore assez clair : vous êtes actuellement évalués. Et si je suis sûr que vous avez en vous les ressources pour mener à bien votre mission, sachez que vous ne l'avez jusque là pas du tout démontré.

Partez. Maintenant. Et faites votre devoir.
 »

Si les mots se voulaient encourageants, le regard, lui, était d'une froideur infinie et promettait à une quelconque marque de refus un sort bien peu enviable.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 43
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction Mer 13 Sep 2017 - 15:24

Avaient-ils eu raison de fuir ? De partir ? Les ordres de missions n'étaient pas ceux-ci, non, l'équipe Bleu 1 devait faire diversion pour permettre à l'équipe Bleu 2 de tout saccager à l'intérieur. C'était donc une mission complètement foiré pour le chunin et le genin. Alors que les deux s'éloignaient du Fort de la Flèche, ils furent intercepté par... l'ombre de Tsuchi et deux de ses gardes. Comprenant aussitôt qu'il s'agissait du clone du Tsuchikage, ce-dernier ne se déplacerait pas personnellement pour une telle mission. Le garçon s'arrêta, ainsi que le Jinmenju.

Tsuchikage-sama...

Un des gardes s'approcha des deux shinobis d'Iwa, leur faisant manger à chacun une pilule verte foncée au goût peu enviable. Avec du mal, le garçon l'avala, ressentant immédiatement un regain d'énergie. La blessure d'Onizuka ne semblait pas si préoccupante que ça pour être soigné, il pouvait évidemment continuer à combattre. Encore et encore. Cette fois-ci, le clone du Tsuchikage (ou alors, le vrai, de toute manière Onizuka ne le saurait pas et n'oserait pas demander) prit la parole. Une voix froide, montrant clairement son côté Samui.

Une évaluation ? Cette mission n'était qu'une évaluation ? Peut-être que le chunin n'avait finalement pas pris son environnement entièrement en compte. Il fallait y retourner, c'était un ordre et l'Ombre n'oublia pas de leur rappeler l'ordre de mission.

Oui, tsuchikage-sama. Nous y retournons, tsuchikage-sama.

De son côté, c'était extrêmement important de respecter la hiérarchie, clone ou pas clone. Posant son regard sur Ryoheï, il lui fit signe de laisser ici leur prisonnière avant de repartir en direction du Fort.

Lorsqu'ils furent assez loin du Tsuchikage et des gardes, il commença à parler au Jinmenju, tout en continuant de courir.

Cette mission me soule, montrant de quoi nous somme capable, Ryoheï.

Alors qu'ils s'approchaient dangereusement du Fort, le Kosobayui effectua des signes incantatoires. Un premier dragon de plumes apparut, fonçant droit sur le Fort. Pour autant, le chunin ne s'arrêta pas là ! Il continuait ses signes jusqu'à ce que le fameux dragon puisse porter en plus de cela une magnifique armure faite de son affinité, le Raiton.

Les consignes étaient claires : ne pas détruire le fort, mais avec ça, ils auront bien peur. Le dragon ailé et protégé par la foudre allait les faire sortir d'ici. Celui-ci se dirigeait dangereusement sur le Fort, évitant de le détruire, il passait près des murs.

Bien sûr, Onizuka s'était placé hors de portée du Fort. Ils étaient bien trop près pour qu'ils puissent leur tirer dessus ! Et vu qu'ils étaient prêt, des troupes sortiraient du fort.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 334
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction Sam 16 Sep 2017 - 13:50

    Il engloutît la pilule puis tira une clope.

    Bien qu'ayant une otage sur le dos et un compagnon d'arme propice à la mission, Ryöhei se sentît tout à coup comme seul au monde. Face au souverain du village, il avait pâle allure, puisqu'il s'affichait au devant de tous comme un couard en puissance. Cela ne lui plaisait guère. Aussi, quand il relâcha la soldate au pied du Tsuchikage, il ne se priva pas de sortir son paquet de cigarettes et de s'en griller une. D'apparence, cela aurait pu ressembler à une provocation. En réalité, Ryöhei exprimait en cet instant un indéfectible besoin d'évacuation. Il devait se libérer de toute émotion néfaste. Le coup de théâtre n'aidait pas, en l'occurrence.

    Ryûga déversa son autorité sur le binôme comme un hiver répand sa neige sur de la terre nue. Les deux compères ne purent que se soumettre face à cette dénonciation - véritable démonstration de pouvoir - et, après une brève inclinaison de tête marquant son acquiescement, le rouquin suivit le Kosobayui qui engageait déjà le pas pour le chemin inverse. Retour à la case départ. La tête basse, comme un enfant puni et plein de honte, le prétendu caïd accusait la directive avec plus de mal que s'il avait appris qu'il était banni du pays. Un immense sentiment de solitude s'empara des deux entités composant le Jinmenju, quand bien même chacun des deux était lié à son frère par chacune des cellules de son corps.

    Frustration. La pilule, au sens figuré, passait mal.

    La rage monta en eux comme de l'écume. Ils feraient payer à ces vauriens du Fort de La Flèche cette humiliation publique. Ils en voulaient également à tous ces shinobis cachés dans l'ombre, inactifs, attendant le moindre faux pas de leur part. Etait-ce une vaste plaisanterie ? Le Jinmenju s'interrogea un instant sur la situation. On les envoyait sous les boulets comme on pourrait regarder deux voyous sur la potence, sans réagir. Etait-ce cela, l'esprit fraternel d'Iwagakure ?

    Il se figura que l'Empire avait trouvé ici une certaine forme d'héritage.

    Du reste, il esquiva les autres idées malsaines qui proliféraient dans sa tête et se résolût à penser qu'il fallait seulement faire de son mieux. Ils se devaient de rattraper le coup, surtout s'ils étaient surveillés de près par le grand manitou.

    Il approuva, enfin, le propos d'Onizuka :


      "Je suis de ton avis, chef. Le problème n'a que trop duré. On y va et on casse la baraque !"



    Après avoir insufflé du chakra dans son organisme, il profita du dragon de plumes artisanal produit par le Kosobayui pour passer la zone d'artillerie comme un éclair. Il avait appris cette technique de la part d'une samourai, au centre de formation, et s'avisait qu'elle était fort utile dans ce genre de situations. Puis il s'enveloppa de roche et déversa toute sa rage dans les portes du Fort. Ses poings, renforcés par cette couche Doton, frappèrent de toute leur puissance dans l'obstacle, avec la ferme intention de le détruire.

    Il fallait au moins ça pour qu'il déverse toute sa haine dans les rangs de l'ennemi.

    Résumé:
     



RED ROCK - JINMENJU RYÖHEI
"La vie de mon personnage peut être mise en jeu à chaque rencontre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction Sam 30 Sep 2017 - 9:40

Aux postes d'observation du fort, la constatation était sans appel : les deux shinobis de la Roche avaient fui. L'artillerie s'était donc stoppé, et davantage de moyens et de personnels furent immédiatement alloués à l'enquête sur le barouf et le grand n'importe quoi qui s'était emparé de l'esplanade aux niveaux supérieurs. Toutefois, il ne fallut que quelques minutes pour que deux silhouettes, celles-là même des deux shinobis, reparaissent en ligne de mire. Les artilleurs étaient confiants, et connaissaient leurs routines... Mais c'était sans compter sur l'approche totalement différente des soldats d'Iwa.

Un dragon de plume se forma dans les airs, et fut bientôt parcouru d'éclairs impressionnants qui semblaient darder de ses ailes en aveuglant les artilleurs. La créature semblait dangereuse, et l'était certainement : feu fut fait sur elle immédiatement dans une certaine précipitation, la quasi totalité des projectiles ratant leur cible tandis qu'un carreau de baliste l'effleurait à peine en faisant s'envoler quelques plumes électrisées. Lorsque le personnel du fort pu constater l'avancée des deux shinobis en contrebas, qui semblaient avoir drôlement repris du poil de la bête, il était déjà trop tard : l'artillerie ne servait plus à rien.

Le duo s'était faufilé jusqu'à l'accès centrale à la base de l'imposante forteresse, un goulot d'étranglement artificiel que bien peu auraient eu l'audace de prendre d'assaut, mais c'est ce que fit le Jinmenju : son poing renforcé frappa durement la porte en défonçant son armature en bois massif, ce qui lui permettrait avec un peu de dextérité, avec son bras ainsi passé en force de l'autre côté, de pouvoir soulever la poutre qui rendait l'ensemble si solide. Heureusement pour le soldat d'Iwa, les troupes d'ordinaire en faction de l'autre côté avaient été appelées ailleurs entre temps, et si un contre-ordre venait bel et bien de leur être communiqué, la porte resterait quelques instants sans défense.

Mais, dans le dos des deux shinobis, la menace se précisait : ils avaient choisi de passer outre les baraquements qui entouraient l'accès principal pour aller plus vite, mais deux régiments commençaient déjà à se former sur les hauteurs à leur droite et leur gauche. Une trentaine d'hommes et femmes prêts à se battre, et qui en dépit du danger que représentaient leurs deux adversaires, étaient encore enclins à sacrifier leur vie si nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 43
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction Lun 2 Oct 2017 - 22:41

Est-ce une bonne idée ? Mon dragon continue de voler au dessus du Fort de la Flèche, tétanisant les soldats. Ce magnifique dragon est la diversion que nous attendons, prenant la majorité des projectiles sur lui alors que les artilleurs ne tirent plus sur nous. Qui plus est, les projectiles effleurèrent à peine le dragon de plumes. Celui-ci reste un moment au dessus de nos têtes, mais l'objectif est déjà atteint. Nous sommes hors de portée des projectiles. Heureusement. Que faut-il faire maintenant ? Attirer le maximum de troupes vers nous.

Le Jinmenju a tout compris, ses poings entouré de son affinité Doton, il frappe la porte d'entrée. Une gigantesque porte, sûrement la principale entrée au Fort de la Flèche. Il ne faut pas détruire le bâtiment, mais une porte est facile à reconstruire. L'Ombre d'Iwa ne nous en voudra pas pour cela. Du moins, je l'espère bien. Alors que le genin continue à taper à la porte, mes yeux observent nos arrières. Surtout nos côtés quand je vois arriver une trentaine de soldats sur nos côtes.

Occupe toi de la porte, je m'occupe d'eux !

Parce que je me doute bien qu'il y aura des soldats une fois qu'il aura démoli la porte. Moi, je m'occupe d'assurer ses arrières. Faisant appel à mon dragon de plumes pour le diriger vers le régiment de gauche, je fais appel à mes qualités de corps à corps pour démolir le régiment de droite. Sûrement que je finirai blesser, je fais abstraction de ma blessure béante aux côtes. Je n'ai pas le temps de penser à cela.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 334
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction Lun 2 Oct 2017 - 23:30

    Dans un effort surhumain, il souleva la poutre.

    Tandis qu'Onizuka s'occupait de distraire les soldats, Ryöhei officiait à la tâche qui leur incombait : faire diversion, de sorte à ce que les saboteurs qui s'occupaient du travail d'arrière-cours ne soient pas submergés par les vagues de cloportes pro-impériaux. Pour ainsi dire, il avait cru faire assez de besogne après avoir épongé les tirs de l'artillerie, et ses côtes lui ôtaient encore quelques rictus de douleur pour lui rappeler à quel point ce travail avait été difficile ; mais l'angoisse suscitée par l'échange glacial qu'ils avaient eu avec le Tsuchikage avait fait mouche dans le coeur des jeunes assaillants et avait ôté toute forme de complaisance. Ils devaient tous deux sortir de leur zone de confort, au risque de leur vie : autrement, le cour de leur existence semblait voué à une discrimination forte.

    De toute évidence, il n'aimait pas le poids de cette mesure, mais par force de caractère, il refoula cette marque de scrupule et, gonflé à bloc, il ôta la porte de ses gonds pour s'offrir le Fort de La Flèche.

    L'obstacle grinça et il aurait fallu être sourd pour ne pas entendre le fracas causé par la chute de la structure. Le Fort était ouvert à qui voulait y entrer, bien que demeurait au milieu du cadrant une épreuve plus redoutable que quelques planches de bois en armatures : le vil Ryöhei. Le Jinmenju semblai trôner au milieu de ce qui jadis avait fermé l'enceinte du Fort de La Flèche, et il adoptait un air des plus provocateurs, alors même qu'Onizuka balayait les troupes venues en renforts depuis les bâtisses qu'ils avaient ignoré pour atteindre le point de destination. A priori, le Chuunin paraissait convaincu de la nécessité de faire ce coup d'éclat, aussi le Jinmenju ne tarda pas s'exclamer haut et fort quand il vit que la cour intérieure leur appartenait presque :


      "Occupants du Fort, enfants de putains ! Je crache sur les succubes qui vous ont mis au monde et sur les bâtards qui les ont engrossé ! Vous voila livrés à votre misérable destin, chacals, fils de chiens et de chiennes ! Rendez les armes ou nous vous exterminerons jusqu'au dernier ! Vous avez vingt secondes à partir de maintenant pour vous livrer, ou nos forces se feront un plaisir de raser les terres qui entourent votre édifice et de réduire à l'état de carcasses sanglantes tous ceux qui ont mis leur vie en péril en épousant vos idéaux de merde !"


    Il vit alors une jarre sur le flanc est de l'entrée. Il s'en empara et la jeta contre le mur qui lui faisait face, de sorte à affirmer sa sauvagerie. Puis il frappa du pied dans une étagère de bois qui s'écroula derechef, avant que de lancer un dernier regard vers la cour intérieur. Il attendit que quelqu'un se présente à lui, ou, du moins, qu'une escouade vienne l'affronter, convaincu qu'il pourrait guider la troupe au dehors. Son objectif ne quittait pas son esprit : la provocation ouverte lui permettrait d'attirer les soldats vers leur duo, de sorte qu'ils quittent leur position, et qu'ils laissent le terrain libre aux saboteurs qui, certainement, officiaient déjà derrière les briques composant cet ultime bastion de l'Empire.

    Tabula Rasa.

    S'il le fallait, ils les écraseraient uns pas uns.


    Résumé:
     



RED ROCK - JINMENJU RYÖHEI
"La vie de mon personnage peut être mise en jeu à chaque rencontre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction Ven 6 Oct 2017 - 14:44

De part et d'autre, les régiments de soldats avaient fort à faire pour tenter de garder un semblant de formation. Ils étaient entraînés, ils étaient disciplinés, mais n'étaient tout simplement pas aptes à gérer le déferlement qu'étaient capables de produire des shinobis dignes de ce nom. L'oiseau de plume chargé de foudre harcela rapidement la moitié de gauche des soldats qui avaient convergé vers le duo d'Iwa, se plaçant sous la ligne de tir de l'artillerie devenue quasiment impuissante et déployant ses éclairs tranchants sur ses cibles. Pendant ce temps, le Kosobayui qui s'était chargé d'invoquer cette puissantes créature artificielle plongea à nouveau au cœur de la mêlée, jouant du katana pour désarmer, trancher et parer à tout bout de champ. L'impact physique du temps passé à combattre se faisait ressentir en dépit des drogues qui lui avaient été administrées, mais le corps du jeune homme pour le moment tenait bon, le nombre de ses ennemis diminuant à vu d'oeil tandis que les corps s'amoncelaient.

De son côté, le Jinmenju parvint non sans peine à dégager la poutre qui maintenait la grande porte en position à l'aide du bras qu'il avait fait traverser, lui permettant d'ouvrir grand l'accès principal sous-gardé de la forteresse. Devant lui pour le moment, personne, à part le vide d'un grand hall mal éclairé et déserté. État de fait qui le poussa, sans aucun doute, à aller chercher dans son répertoire les plus belles provocations et insultes dont il était capable pour les faire résonner dans cet espace vide. Les bruits de pas subséquents qui se firent entendre l'instant suivant lui donnèrent donc l'impression d'avoir fait mouche, quand bien même le régiment qui arrivait à présent sur lui avait en fait reçu l'ordre de faire demi-tour alors qu'ils étaient en pleine manœuvre vers les niveaux supérieurs. Plutôt perplexes que vraiment vexés, autant qu'ils pouvaient l'être dans une situation aussi critique, la douzaine de soldat se déploya depuis les escaliers une trentaine de mètres devant le Jinmenju, adoptant une formation circulaire d'attente pour accueillir leurs assaillants. Dans le dos de la formation, deux arbalétriers préparèrent leurs carreaux et mirent le shinobi aux cheveux rouge en joue, se préparant à tirer.

« Nos idéaux sont tout ce qui nous reste shinobi de la Roche ! Et nous les défendront tous jusqu'au dernier sang !! »

Peu de choses retenaient en vérité encore les deux shinobis d'Iwa. Les effectifs du Fort de la Flèche leur étaient inconnus, mais se faisaient de par le fait de plus en plus étiolés. Avec la rigueur de leur entraînement et la volonté de fer qui les caractérisait, les deux ninjas d'Iwa seraient sans doute capables de vaincre leurs adversaire et de semer encore davantage de chaos dans les couloirs inférieurs, jusqu'aux étages supérieurs où était logée l'artillerie. Leur seule limite, à présent qu'ils s'étaient affranchis de la pression des canons et des balistes, était leur endurance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction

Revenir en haut Aller en bas
 

Tabula Rasa – Bleu 1 : Attraction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays de la Terre :: Tsuchi no Kuni :: Atlas central-