N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Amnesia [Aptitude] [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 183
Rang : C

Message(#) Sujet: Amnesia [Aptitude] [Solo] Mer 23 Aoû 2017 - 16:55


      "Il faut que je te parle, Hei. J'ai réfléchi à un truc et je crois toucher quelque chose du doigt."



    Mémoire de feu, mémoire de cendre.

    C'est en ces termes qu'il présenta son idée à son congénère, convaincu de ce qu'il était capable de réaliser. A vrai dire, depuis qu'il vivait à Iwa, il s'était convaincu de sa propre montée en puissance, à tel point qu'il s'essayait à des choses qui naguère lui auraient paru invraisemblables, mais qui aujourd'hui dénotaient d'un certain tacte qu'il ne croyait pas à avoir. Il se rendait compte à quel point la guerre l'avait affaibli psychologiquement, ankylosant toutes ses perspectives de gloire et d'exploits. Bien entendu, sa longue séparation avec son frère n'avait pas arrangé les choses, car en l'absence de ce dernier, il s'était rendu à l'évidence qu'il ne valait rien.

    Rien.

    Mais tout était tourné vers le changement désormais. Même sa relation avec son frère s'était pacifiée, à tel point qu'il pouvait commettre certains méfaits sans que ce dernier ne lui en tienne rigueur. Ryö avait comme qui dirait "dompté" son jumeau, et il régnait sur son corps comme un libre souverain sur une terre vierge. Pour peu, il serait parvenu à soumettre ce congénère reclus à ses dogmes personnels, mais il demeurait encore trop vif d'esprit pour se laisser piéger par la parole et l'art de convaincre.

    Mémoire de feu, mémoire de cendre.

    Il y avait peut-être autre chose, cependant.

    Autre chose qu'il méditait depuis quelques temps déjà, et qu'il ne pouvait imaginer qu'en présence de ce frère irréductible.

      "Je t'écoute, frère."

      "Depuis que l'on s'est retrouvé, toi et moi, j'ai davantage de sensations par rapport à notre organisme. Ta présence me permet de me plonger dedans avec plus clairvoyance que j'en avais naguère, et je commence à comprendre quelles sont nos limites et nos forces. J'suis sûr qu'en s'entraînant un peu, on pourrait combattre séparément pour faire des combinaisons. Deux combattants valent mieux qu'un, j'me trompe ? Et j'ai vu certains de nos congénères faire ce genre de choses. Qu'en dis-tu ?"

      "Il est hors de question que l'on se sépare, Ryo. Tu sais bien combien l'absence d'un hôte peut nous affaiblir. En revanche, j'ai quelque chose à te révéler, si tu veux bien."

      "Tss. Je t'écoute."



    Un long silence plomba l'atmosphère, que Hei ne tarda pas à rompre.


      "J'ai fait des expériences sur toi."

      "QUOI ?!"



    Ryö éclata de colère. Il tenta d'écarter la tête de son frère mais ce dernier lui bloqua les mains avec une facilité déconcertante. Teigneux et revanchard, Ryö décida de se renverser sur lui-même, de sorte à faire tomber la tête de son jumeau à terre, et de l'exhorter à défaire son emprise sur l'organisme partagé. Mais ce dernier se rétracta habilement et, s'extirpant de moitié dans le dos de son frère, il l'immobilisa tandis qu'il rampait à terre, neutralisant ses deux bras à l'aide d'une clé. Il s'avérait meilleur lutteur qu'il ne le laissait paraître d'ordinaire. Il s'avérait, en fait, bien plus affûté que Ryö dans l'art du pugilat.

    Et sous bien d'autre coutures encore.


      "En fait, frère, tu crois tout savoir et tout contrôler. Mais il n'en est rien. Tu imagines que mon repli est le fruit de ton caractère fier et envahissant, que tu présumes plus fort que les autres. Mais il n'en est rien. Je te laisse croire ce que tu veux croire. J'ai besoin de ton corps pour survivre, avec autant de certitude que tu as besoin du mien pour survivre toi aussi. Mais tu ignores beaucoup de choses, frère. Tu ignores quelles sont mes capacités réelles."

      "Lâche-moi, fumier !"

      "Hunhun... La vérité, c'est que je contrôle ta mémoire, Ryö. Nous partageons les mêmes synapses, le même thalamus, le même cortex frontal, les mêmes nerfs rachidiens, ... et j'en passe, je ne vais quand même pas te réciter tout le catalogue. Mais toi et ton avarice, ton désir de te montrer, tu n'as pas appris à connaître ton propre corps et à le maîtriser. Contrairement à ton frère, n'est-ce pas ? Tu es un voyou et je suis un sage, Ryö. Tu es avide de pouvoir et moi de savoir. C'est là toute la différence entre nous."

      "Qu'est-ce que tu veux dire ?"

      "Ce que je veux dire, c'est que tu n'es qu'un cobaye, frère. A présent, oublie tout ça."



    Hei réintégra l'organisme sans dire un mot de plus, et poussa son congénère à se redresser. Puis il déversa son emprise dans le cerveau de son frère, parasitant les méninges, les synapses, les nerfs, provoquant ça et là des déconnexions, des reconnexions, de sorte que l'information disparaisse.

    Ryö, les yeux ouverts, observa sa manche un long moment, et constata qu'elle était poussiéreuse. Il ignorait pourquoi, mais il fit abstraction de ce détail, qui n'avait en soi ni peu ni prou d'importance, et il évacua les résidus du revers de la main et tapota la zone souillée pour terminer le nettoyage.

    Mémoire de feu, mémoire de cendres.

    Il jeta un coup d'oeil par la fenêtre, contemplant depuis son appartement situé dans les Bas Quartiers de la Citadelle la nuit qui tombait avec son manteau de velours sur les remparts de l'enceinte. Il réfléchît tout à coup à lui-même, constatant à quel point il avait progressé ces derniers temps. Depuis qu'il avait rejoint la team Hiiro, il avait assisté à sa propre montée en puissance, et parvenait à réaliser certaines choses qu'il n'aurait jamais espéré auparavant. A présent, il osait de plus en plus de coups, et se prenait à rêver d'un avenir brillant.

    Même sa relation avec son frère s'était pacifiée.

    Il songea soudain à l'idée qui avait germé en lui quelques secondes plus tôt. Il voulait la soumettre à Hei, sur lequel il avait déjà semble-t-il étendu son emprise depuis un certain temps déjà, et qu'il avait, selon lui, presque converti à ses dogmes, tant il était impérial dans ce corps. Il se considérait, pour ainsi dire, comme un souverain dans cet organisme.

    Un souverain sur une terre vierge.


      "Il faut que je te parle, Hei. J'ai réfléchi à un truc et je crois toucher quelque chose du doigt."



    Hei souria.


      "Je t'écoute, frère".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Amnesia [Aptitude] [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays de la Terre :: Iwagakure no Satô :: Bas quartiers-