N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 La porte de l'Autre-lieu (Buyuu Eiki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 147
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: La porte de l'Autre-lieu (Buyuu Eiki) Sam 4 Nov 2017 - 17:26

Yukiko revient à elle à son tour et, alors que j’observe le vide, contemplant cette nouvelle réalité, elle m’indique de la suivre, ce que je fais, aussitôt sorti de ma torpeur, mais, quelques pas plus tard, j’arrête brusquement.

« Les pierres! » m’exclamé-je en me retournant.

Je reviens jusqu’à mon objectif premier et réalise la fourberie. Je comprends alors que l’archéologue n’avait jamais eu l’intention de m’aider à éviter le conflit, à éviter les morts. Au contraire, elle voulait m’éloigner pour m’empêcher de nuire ou pour me piéger alors que personne n’aurait pu venir à mon secoure.

*Et, si notre aventure avait quelque chose à voir avec elle? Si, contrairement à ce que disait l’Entité, c’était un accident plutôt que la bonne fortune?*

Mes doigts glissent contre cette représentation de richesses peint sur le mur avec détail impressionnant. L’artiste qui a produit cette pièce est d’un talent incomparable pour m’avoir fait croire qu’il y avait réellement des joyaux.

Je soupire.

En fait, maintenant que je suis lié d’une manière tellement improbable avec elle, je ne sais pas réellement comment réagir. Au fond de moi, cette rage boue, mais je suis las. Quoi qu’il en soit, je dois sortir des ruines avec un trésor, sinon ce sera la guerre entre les organisations et les brigands une fois qu’ils auront complètement décimés le temple.

Je claque de la langue et me mets à la poursuite de ma nouvelle partenaire.

En montant les marches, la réalité me percute.

Combien de temps avons-nous perdu? Pendant combien de temps avons-nous été dans l’autre lieu?

Grimpant les marches quatre par quatre, les sons me reviennent en premier : acier contre acier, hurlements, aboiements d’ordres ainsi que d’autres plus difficile à discerner.

Je sors enfin à l’air frais et contourne les corps inertes au sol avant de rejoindre le centre du temple. À ma grande surprise, la majorité des mercenaires sont déjà au sol, soit capturés ou morts.

Toute ma famille, morte.

Je n’arrive pas à contenir ma fureur et hurle!

Je prends la première épée sur mon chemin et me lance à l’assaut, prêt à me battre comme un démon malgré l’épuisement et la fatigue, malgré la déception et la fatalité. Je sais que nous n’en sortirons pas! Je ne peux pas accepter que nous soyons défaits sans protéger les miens!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 173
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: La porte de l'Autre-lieu (Buyuu Eiki) Sam 4 Nov 2017 - 21:50

Gravissant les escaliers quatre à quatre, Yukiko déboucha sur le temple supérieur en appréhendant les dégâts. Ne notant rien de majeur sur les murs intérieurs, elle poursuivit son chemin. Un spectacle aussi macabre que celui vu dans l'arène l'attendait dehors. Des corps jonchaient le sol. C'était en majeure partie ceux des assaillants, mais il y en avait aussi qui appartenaient à des archéologues ou à des ninjas de Suna. Heureusement, c'est l'ennemi qui semblait en avoir le plus souffert. Elle avait eu raison de faire confiance aux shinobis.

Les derniers combats qui restaient semblaient être sous contrôle et sur le point de se terminer. Certains intimaient aux brigands de se rendre, alors que d'autres étaient aux prises avec des ennemis plus coriaces. C'est alors que, jaillissant des entrailles du temple, Haiiro se jeta dans la mêlée en hurlant. Sa réaction était parfaitement compréhensible, mais quelque peu téméraire. Cependant, s'il en était pour lui ce qu'il en avait été pour elle, il n'était plus blessé. Cela pourrait poser quelques problèmes pour sa capture.

Gardant profil bas et aidant un blessé, Yukiko analysa avec plus de précision ce qui était en cours. Aider les blessés semblait en effet la meilleure idée pour ceux qui n'avaient pas d'adversaire comme elle. L'ennemi serait complètement défait, ce n'était plus qu'une question de temps. C'était facile de le comprendre, car ils étaient quasiment tous seuls contre plusieurs Sunajins à la fois et ils étaient vraisemblablement épuisés et démoralisés. L'apparition de Haiiro leur redonna toutefois un peu de vigueur et ils montrèrent plus d'ardeur à se battre, comme s'il était encore possible de gagner.

Il avait raison quand il disait qu'il pouvait modérer les pertes en vies humaines... Mais j'ai eu raison de l'éloigner...

Dans son élan de colère, il parvint à blesser gravement un shinobi, qui fut aussitôt remplacé par deux autres qui le tenaient en respect. L'un d'eux, épéiste, était à armes égales avec Haiiro, alors que l'autre tentait de le tuer en restant à distance.

Devrais-je l'aider?

Le fait qu'il ait détruit une partie de la salle des machines et qu'il ait attaqué le temple, menaçant ainsi la vie des civils et permettant d'occasionner tous ces dégâts la fâchait. Qui plus est, jamais elle ne se parjurerait et changerait de côté. Elle était de Suna et comptait bien y rester. Toutefois, le lien qui les unissait à présent était si étrange et aiguisait tant sa curiosité que cela méritait bien de l'approfondir. Dans les conditions actuelles, toutefois, elle ne pouvait pas faire grand-chose. Sauf empêcher qu'on le tue. Il devrait se débrouiller par la suite, mais ce serait déjà ça de gagné.

Il était temps d'agir, et vite, car il faisait face maintenant à trois adversaires. Ceux-ci, affaiblis par les combats précédents, étaient moins vifs que lui qui avait été guéri, mais leur nombre risquait de l'emporter. Et qui plus est, jamais Haiiro ne se rendrait.

Yukiko indiqua à un shinobi qu'interroger le jeune homme pourrait leur apporter des informations assez utiles. Ce dernier acquiesça, à condition bien sûr qu'ils arrivent à le prendre vivant.

Forte de cet accord, elle s'avança rapidement derrière l'épéiste en armant son arbalète d'une flèche particulière, et constata que le sceau fuinjutsu qu'elle lui avait collé dans le dos au tout début de leur rencontre, alors qu'elle le précipitait dans le piège, était toujours bien en place. Sans attendre, ses mains se joignirent et formèrent les jutsus qui firent exploser le sceau. Haiiro se retrouva propulsé vers l'avant et, avant même qu'il n'ait pu toucher le sol, Yukiko décocha sa flèche qui se fendit en plusieurs morceaux. Chacun d'entre eux entraînaient dans sa suite des fils métalliques reliés entre eux qui vinrent entourer et ficeler l'épéiste.

Les shinobis en profitèrent pour se jeter sur l'adolescent ainsi immobilisé et le capturèrent avec succès. Avant qu'ils ne l'emmènent avec les autres et ne le drogue pour qu'il se calme, Yukiko croisa son regard. Aucune émotion ne transparaissait dans ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 147
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: La porte de l'Autre-lieu (Buyuu Eiki) Lun 6 Nov 2017 - 18:30

En seulement deux bonds, j’atteins un homme armé d’une énorme Shuriken. Emporté par une vague de folie causé par la colère, je le frappe violemment directement dans les côtes avant même qu’il n’ait le temps de bouger. Le Shinobi hurle au moment où cette lame déjà souillée entre dans son flanc. Je la retire aussitôt, provoquant un geyser rubis. Sous l’arc ensanglanté, je me glisse, poussant un brigand hors du trajet d’un Kunai que je dévie d’un mouvement simple.

Une équipe de trois mercenaires s’avancent. Alors que l’un deux prend ma victime, les deux autres m’attaquent directement, ouvertement. J’hurle en brandissant l’épée à la lame émoussée et dentelée. Le premier tente de me frapper au visage et j’esquive, en me lançant sur le dos et le propulsant du pied. Le second sort un sabre et foudroie le sol. J’évite le pire par pure chance.

Son habileté à avec son arme est similaire à la mienne, sauf qu’habituellement, armé de mes propres sabres, je pourrais prendre le dessus. Je reconnais bien là les mouvements d’un assassin, viser pour tuer, non pas d’un guerrier qui connait les combats de longue haleine. Il suffit de prendre mon temps et de dévier ses assauts avant de contre-attaquer et je risque de bien m’en tirer.

« Attention, Eiki! »

Sans me retourner, je roule au sol. Trois aiguilles particulièrement longues pénètrent les dalles où je me trouvais. Le voleur que j’ai sauvé vient de me rendre la pareille. Mon regard glisse sur lui : six projectiles le clouent au sol, son regard d’effroi et de surprise figé dans l’éternité, m’observant, la bouche encore entrouverte pour m’avertir.

Je sautille vers l’arrière et comprend dans quel situation je me trouve : ils sont tous morts, démembrés, brûlés ou ouverts de tout leur long. Je suis le dernier. Tout mon visage se crispe.

« Non… NON! »

J’avance rapidement vers l’épéiste quand, soudainement, quelque chose me propulse vers l’avant. Poussant un gémissement, je sens une brûlure atroce dans mon dos. Quelque chose prend possession de mon corps; je ne comprends rien. Brutalement, je m’écrase et roule sur une bonne distance.

« RAAAAAH! »

Malgré tout l’énergie que je mets à me démêler, je ne peux pas m’échapper de cette prison. Puis, les trois Ninjas sautent sur l’occasion, me paralysant à l’aide d’un produit dans une seringue. Je leur vocifère plusieurs insultes, mais je n’arrive à rien d’autre que de recevoir un poing directement sur la tempe.

Puis, le monde tourne, encore.

Au moment de tomber dans le gouffre du sommeil, je réalise une chose : plus un seul bandit ne connait ma véritable identité. Yukiko me regarde, de marbre, et, sans m’en rendre compte, je souris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
 

La porte de l'Autre-lieu (Buyuu Eiki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Passé & Lettres :: Flashbacks-