N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Crazy Mushroom [Rang C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 35
Rang : C

Message(#) Sujet: Crazy Mushroom [Rang C] Jeu 24 Aoû 2017 - 15:20

Encore une mission qui allait être rapidement expédiée. Du rang C. Rien de fou pour le moment. Le résumé qu'il avait eu était par contre plus intéressant. Il allait devoir escorter trois scientifiques pour éliminer un champignon toxique qui, apparemment, rendait agressives les bêtes qu'il infectait. Jusque-là, c'était de l'escorte et du nettoyage. Soit. Mais quelque chose lui plaisait en plus dans cette mission. Son équipier.

Jinmenju Ryohei, un autre Genin du village qu'il avait rencontré lors d'une soirée d'entrainement il y a quelques jours. Il avait bien accroché avec ce type malgré quelques premiers échanges verbaux et physiques un peu secs. Ils avaient tous les deux voulu rouler des mécaniques et ils avaient fini par s'apprendre des techniques avec une kunoichi du village ou bien une prostituée. Ou les deux. Kiyoshi n'avait toujours pas réussi à statuer.

Ils avaient rendez-vous à l'orée de la forêt d'où étaient apparues la majorité des bêtes enragées, un peu au sud de la capitale. Kiyoshi avait fait connaissance avec les trois scientifiques, des civils spécialisés dans l'étude et la prolifération des champignons. Des mycologues apparemment. Pourquoi diable leur métier avait-il un nom si compliqué? Il n'en avait aucune idée. Il se rappelait juste que la partie "logue" dans leur métier signifiait quelque chose en rapport avec la science. Bref, il aurait du écouter plus attentivement en cours au lieu de sécher pour se muscler comme un boeuf.

L'entrée de la forêt était devant eux et ils virent arriver Ryohei quasiment en même temps par la route secondaire.

"Alors? On se remet de l'autre soir? "

Kiyoshi aimait bien ce type au final. Sous ses dehors un peu rugueux, il était sûrement un bon camarade. Il allait le découvrir aujourd'hui de toute façon.
*SQUEEEEEEEEEEK*

Un bruit étrange se rapprocha d'eux rapidement. Cela venait vite sur eux de dessus. Kiyoshi vit une masse brune foncer sur un des scientifiques. Il effectua un coup de pied sauté et vit la petite boule de poils repartir d'où elle venait dans une giclée de sang.

"Tu peux m'expliquer ce qui se passe?"

Kiyoshi venait de démolir un écureuil qu'il avait pris pour un ennemi. Les choses prenaient une tournure bien étrange et les scientifiques n'avaient pas l'air rassurés. Ryohei avait apparemment été confronté au problème lui avait-on dit. En espérant qu'il en sache plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 173
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Crazy Mushroom [Rang C] Lun 28 Aoû 2017 - 9:19



    Science sans conscience n'est que ruine de l'âme.

    Après que le spécimen eusse été étudié par le laboratoire, Ryöhei fut rappelé pour retrouver ses amis les animaux de la forêt. Comme si sa précédente mission n'avait pas été assez épuisante. Comme si quelqu'un désirait qu'il attrape définitivement la rage. Avec un air de dédain, il partît à la rencontre de celui qui l'accompagnerait, remplaçant les deux autres loustics : Len et Iori.

    Kiyoshi. Le grand Kiyoshi.

    Ce puncheur de première n'était pas inconnu au bataillon et pour cause, ils avaient déjà échangé quelques salades de phalanges précédemment, rien que pour le plaisir. Grâce à cela, Ryöhei avait pu enrichir son répertoire et était reparti fort satisfait de cette expérience, même criblé de courbatures et de divers traumas suites aux échanges pour le moins musclés qu'ils s'étaient mutuellement offerts.

    Alors, quand il vit l'énergumène arriver, un sourire carnassier illumina son visage. A l'orée de la forêt, il eut à peine le temps de tendre sa main que l'autre lui lançait déjà une petite pique amicale, comme pour le taquiner. Mais au moment où les deux fauves se saluaient, le moins beau des deux, Kiyoshi, se fit surprendre par un écureuil sauvage qu'il renvoya dans les bras de la mort par un coup de pied retourna aussi acrobatique que monstrueux.

    "Pauvre écureuil", songea Hei, le sosie siamois de Ryö, toujours camouflé dans le corps des deux Jinmenju, comme à son habitude.

    Son frère, Ryö, éclata de rire en voyant la scène, et fit :


      "Je vois que tu as enfin trouvé un adversaire à ta taille, cloporte !"



    Puis il lui serra la main vigoureusement. Une bonne poigne de bastonneur des rues, convaincu de la franche camaraderie qu'il pouvait avoir avec le nabot qui lui faisait face et qui, du reste, se révélait presque aussi costaud que lui. Presque.

    Science sans conscience n'est que ruine de l'âme.

    Il lui fallut, bien sûr, éclairer la situation sur la sauvagerie de ces bêtes, aussi sûr que la connaissance des faits épargnerait certainement quelques mésaventures au groupe. Mais pas toutes. Embuscade. Traque.

    Les loups étaient assez féroces pour reprendre leur chasse. Ryöhei tressaillît au souvenir de leurs mâchoires baveuses et pleines de crocs pire qu'aiguisés. Il avait faillît être mordu par ces rangées de lames, aussi était-il avisé de se méfier de cette mission. Les scientifiques, en retrait, se rapprochèrent des deux combattants pour écouter ce qu'il avait à dire. D'un air plus calme, et relâchant la main de son compagnon, il fit :


      "Pour te résumer la chose, j'ai appris que les chercheurs ont trouvé "chépakoi" dans l'organisme du gibier qu'on a ramené, comme si la bestiole avait sniffé des choses pas nettes, tu vises ? Et ça viendrait d'un champignon dans les bois. On doit aller faire la cueillette mais faut se méfier des fauves, car ils sont plus farouches et rapides que la normale. Tu peux ranger ta laisse, on les dressera jamais, ceux-là."



    Fit-il en se grillant en clope, ignorant le danger que cela représentait aux abords de la forêt.

    Alors, tout à coup, l'un des trois scientifiques prit la parole. Ou plutôt l'une. La femme aux cheveux de couleur betterave s'imposa dans la discussion, transpirant de bonne humeur et de curiosité, ce que sa voix stridente n'hésitait pas à trahir.


    • "Boletus Kiyosus ! Plus communément appelé le Cèpe des Bois de Guerre, en référence à la nature neuropsychique de ses spores, des stimulants qui poussent les sujets à la violence. Une espèce rare et fascinante ! Je m'appelle Ayumi, ravi de faire votre connaissance !"



    Fit-elle avec le plus grand enthousiasme, brisant le silence que s'imposaient ses deux collègues.

    A fortiori, ils auraient donc à escorter une folle dingo de la nature, ce qui n'enjoua guère le Jinmenju belliciste. Il ignora les propos de l'intervenante et fit volte-face dans une attitude assez impertinente, en tout vas peu courtoise, et entra dans le bois avec l'espoir de terminer cette mission au plus vite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 35
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Crazy Mushroom [Rang C] Lun 28 Aoû 2017 - 14:08

Ryöhei venait d'éclater de rire suite à ce majestueux coup d'éclat sur l'écureuil et il lui empoignait déjà la main avec force. Il n'avait pas changé d'une once depuis l'autre soir. Tant mieux. Il aimait bien ce type. L'heure était aux présentations en tous genres apparemment. Le Jinmenju l'éclaira donc sur la situation. Le feedback qu'il lui donna ne dépareillait en rien des infos qu'ils avaient reçu par la missive. Soit. Il aurait aimé en apprendre un peu plus.

Ils avaient donc affaire à une mission de nettoyage en somme. Détruire des mycelles. Waouh. Et pas n'importe lesquelles! Ils s'attaquaient à des Boletus Kiyosus, le Cèpe des Bois de Guerre! Un champignon qui poussait les sujets à la violence.

Waouh! Merci capitaine Ayumi la scientifique! Vous nous avez tous sauvés! Kiyoshi était certes tolérant mais la voix de cette femme n'allait clairement pas l'aider lors de cette mission. Il jeta un oeil à Ryö qui finissait de fumer et qui lui lança un regard amusé. Du coin de l'oeil, il vît les scientifiques restants sourire d'un air gêné comme s'ils voulaient dire "On est vraiment désolé! Elle est chiante mais c'est la seule qui connaît bien ce genre de choses...".

Soit. Le Jinmenju venait d'entrer dans le bois et Kiyoshi fît de même en annonçant de ne pas s'éloigner d'eux aux scientifiques. La mission avait l'air non pas très risquée mais il ne fallait pas que cela dérape. Il écouta donc la scientifique parler du champignon pendant plus de cinq minutes sur le chemin. Au bout de quelques minutes, de nombreux bruits de branches secouèrent tous les arbres autour d'eux. Il avait entendu parler de loups féroces mais pas de créatures se déplaçant dans les arbres. Il avança un peu devant le groupe et se retrouva nez à nez avec un rocher de quatre mètres de haut. En haut de celui-ci trônait une petite masse de fourrure brune.
Oh merde.

_________________________________________________________________

Une demi-heure plus tôt dans la forêt, Spip l'écureuil était en train de se promener dans la forêt quand il avait aperçu un champignon des plus bizarres. Curieux, il l'avait ramené à tous ses amis écureuils et ils l'avaient mangé tous ensemble avec quelques glands, fort peu conscients de l'effet que cela allait leur faire.

Il était ensuite allé se balader avec son ami Chips vers le bord de la forêt, sautillant d'arbre en arbre avec joie. La journée se déroulait sans accroc après ce bon repas quand il avait vu Chips devenir bizarre. Il sautait de plus en plus frénétiquement et, tout à coup, il avait poussé un grand cri et sauté sur l'un des humanoïdes qui se trouvait là, le plus grand et le plus chevelu après la femelle. D'habitude, les lois des écureuils ne les faisaient jamais s'approcher des humanoïdes. Qu'était-il donc passé dans la tête de Chips? Le grand humain l'avait clairement écrasé contre son poing et projeté contre un arbre avant que son groupe ne s'enfonce dans la forêt. Fou de tristesse, Spip était rapidement descendu voir son ami qui vivait ses derniers instants.

La douleur lui déchirait la poitrine. Pourquoi? Il ne réalisait pas très bien ce qui venait de se passer. Une force sauvage s'empara de lui mais Spip réussît à la contrôler. Après tout, il était un des écureuils les plus rusés de cette forêt. Il retourna à toute vitesse vers le centre de la forêt pour raconter ce qui s'était passé, à côté du grand champignon. Il réunit tous les écureuils de la forêt et leur adresse ce fameux discours resté célèbre chez les écureuils de nos jours.

Spip! Queek Squeek Squeek Chips Scroutch!

Spip crik squeek squeek squeek!

Spis crik scroutch niakniak!


Après son discours, les Spipipipip Squeeka avaient fusé de partout. La liesse venait de s'emparer du peuple écureuil. Bizarrement, ils ne se rendaient pas compte qu'ils changeait de comportement. Mais une chose était sûre, le peuple écureuil partait en guerre. Ils allaient venger Chips. Oui, ils leur feraient payer!
_______________________________________

C'est ainsi que, tout à coup, comme surgis de nulle part, des centaines de petits yeux rouges injectés de sang s'ouvrirent tout autour des deux shinobis et de leurs camarades scientifiques. Kiyoshi, effaré, vît la petite masse brune debout sur le rocher avancer et hurler d'un petit bruit sourd:
*SQUEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEK*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 173
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Crazy Mushroom [Rang C] Lun 28 Aoû 2017 - 15:27


    • "Au secours maître Kiyoshi !"


    Science sans conscience n'est que ruine de l'âme.

    La spécialiste des cèpes se jetait sur le puncheur dans un élan mêlé de crainte et de désespoir. Probablement était-elle convaincue d'un inéluctable trépas face à cette horde sanguinaire et belliciste d'écureuils enragés. Elle trouvait spontanément refuge chez celui qu'elle considérait être comme l'homme de la situation, son héros aux cheveux longs comme les siens (ce qui n'était pas sans lui donner un air de gonzesse), l'entourant de ses bras fragiles comme du verre et collant contre lui sa poitrine ronde et moelleuse. Rescousse. Mais ce faisant, elle offrait son preux chevalier en pâture aux rongeurs furibonds, car ce dernier avait à se dépêtrer de Dame Champignons pour pouvoir riposter et, en l'occurrence, l'une des petites boules de poils lui fonçait dessus.

    C'est là que le vrai héros fit son apparition.


      "J'suis pas venu ici pour cueillir les champignons, moi."



    Il attrapa le rongeur à la volée et le broya entre ses doigts après s'être entièrement recouvert de pierre.

    KRONK!

    La petite créature explosa et se répandît en tas de boyaux et d'os suspendus. Ses entrailles glissèrent entre les doigts du cruel Jinmenju, et son sang commença à couler à petites gouttes. Ses yeux, sortis de leurs orbites, semblaient à deux doigts d'exploser eux aussi. Scène macabre et sadique. Mais l'impitoyable Ryöhei n'était guère intrigué par ce léger contretemps, aussi observa-t-il ce peuple de guerriers arboricoles avec un sourire fauve et prédateur, prêt à en découdre.

    Puis Hei fit son apparition.

    Il fit un collier avec ses bras autour de la nuque de son propre frère, de sorte à le maîtriser. L'hôte caché savait bien que celui qu'il côtoyait, avec sa tête brûlée, était capable de se jeter dans la gueule du loup (ou plutôt, des écureuils), ce qui mettrait en péril leur chance de réussite. Il intima aux scientifiques de s'enfuir, mais réalisa bientôt son erreur : les scientifiques n'avaient jamais été la cible de leurs détracteurs.

    Les Spipipipip Squeeka n'en voulaient qu'aux deux monstres.

    Alors, avec un courage hors du commun, Ryöhei prit la poudre d'escampette et détala à toutes jambes, à s'en rompre les poumons, vers la zone où ils pourraient peut-être trouver les champignons salvateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 35
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Crazy Mushroom [Rang C] Lun 28 Aoû 2017 - 15:57

Une troupe... Non, une horde d'écureuils enragés les encerclait. Et bien entendu, la chose la plus intelligente que la scientifique ait trouvé à faire était de coller ses deux miches contre lui en le serrant comme une demeurée. Misère. Un écureuil plus courageux que les autres s'élança en direction du visage de Kiyoshi. Ryöhei l'intercepta à temps, tirant la couverture de la gloire vers lui et boyaux de l'écureuil dans ses mains. Il reconnaissait bien là la finesse absolue de cet homme avec lequel il s'était entrainé quelques jours auparavant.

Et c'est alors que son alter sortit de son corps. Oui. L'autre Ryö, celui qui avait masqué sournoisement sa vision pour que Kiyoshi se fasse balayer. Le lâche, le vil en somme.En tout cas, l'un des deux ordonna aux cerveaux de l'expédition, clairement pas les deux ninjas en somme, de s'enfuir. Mais oui. Pour être forts, séparons-nous... Il soupira longuement tandis que la greluche derrière lui tremblait de tout son long.

Les écureuils en voulaient aux deux ninjas. Très bien. Ils n'avaient qu'à les éradiquer. C'est alors que le Jinmenju partît en courant dans une direction qui semblait aléatoire. Sans donner d'informations supplémentaires. Parfait. La mission partait clairement dans tous les sens. Il fallait agir rapidement. Il hurla aux deux autres scientifiques de suivre Ryö. Malgré son attitude inexplicable, ils seraient plus en sécurité avec lui que seuls. Les écureuils les visaient eux certes mais ce n'était pas les seules créatures du bois et il doutait que les scientifiques puissent repousser une meute de loups.

Ayumi restait collée derrière lui et il fallait qu'il fasse quelque chose. Putain. Elle n'arrêtait pas de piaillier et il passa donc à l'action rapidement. Il se défit de son étreinte en une demi-seconde et embrasse ses lèvres, lui arrachant un air stupéfait et... Saint-Graal... le silence. Bon. Il pouvait réfléchir plus clairement.

"Ayumi, il va falloir me guider maintenant. On va courir, dis-moi où aller OK?"

Il la laissa à peine faire un Oui choqué de la tête et il passa une main sous son dos et sous ses jambes. De quelques impulsions, il commença à courir vers où était parti Ryöhei à toute vitesse. Pourrait-il distancer des écureuils enragés? Il n'en avait aucune idée pour le moment mais il avait besoin de gagner un peu de temps.
________________________________________________

Du haut de son rocher, Spip observait la situation avec délectation. Les humanoïdes ne pouvaient rien faire. Il avait des troupes tout autour de lui et dans les arbres alentours. C'était l'heure de la mise à mort. SQUIK SQUIK SCROUITCH! La femelle venait de se rapprocher du grand chevelu. Elle transpirait la peur et cela fît bien rire l'armée écureuil. Ils allaient éradiquer ce gigantesque humain touffu avec leur meilleur soldat écureuil, Spip Jr, son fils. Gavé de glands depuis sa plus tendre enfance, Spip Junior était un des plus gros si ce n'est le plus gros écureuil de la forêt. Pesant près de cinq kilos, il n'avait pourtant pas d'égal pour les luttes entre écureuils! D'un long SQUEEK suivis de pleins de petits SQUIK SQUIK SQUIK dans la foule, Spip regarda son fils et abaissa sa petite main vers le bas, autorisant la mise à mort.

Junior fonça droit sur la proie, crocs dehors et griffes déployées. Il était si près de la cible. Quand d'un coup, l'autre guerrier humanoïde l'empoigna dans ses mains et broya leur héros d'une main. Un silence de mort s'abattit dans les rangs en un instant! Le tueur s'enfuit alors dans la forêt, suivi par deux des hommes plus faibles. Il ne restait que la femme et le chevelu. Son fils venait de mourir sous ses yeux. Comme cela... Spis ne pouvait pas l'admetttre. En bon écureuil, il aurait du fuir et se résigner comme l'avaient fait ses ancêtres des milliers de fois lors de la mort de congénères. Pas aujourd'hui. Aujourd'hui, ils avaient la force! Ils avaient le pouvoir! Ils ne pouvaient pas perdre!

Il aboya ses ordres! D'abord, ils allaient capturer le premier soldat humanoïde qui avait tué son fils. Il lui ferait payer! Ouiiiiiiii. SQUIIIIIIIIK SQUIK! Il venait d'envoyer un de ses meilleurs bataillons de commandos écureuils à sa poursuite. Plus vifs que leurs congénères, ceux-ci étaient devenus ultra-rapides depuis qu'ils avaient mangé le champignon, presque plus que Spip! Ils allaient se charger des deux faibles bonhommes et du meurtrier. Chips et puis Junior. C'était assez. Il vît le Longs-Cheveux empoigner la femme et s'enfuir dans la forêt à la poursuite des autres. Il ordonna à ses troupes de les disperser et d'épuiser le second groupe d'humanoïde. Il allait les épuiser et les laisser se faire attaquer par les autres animaux de la forêt. Ensuite, il les achèverait. SQUIK! Son plan était parfait. Il remonta plus haut dans son arbre et s'enfonça vers le centre de la forêt avec sa garde squiksonnelle. D'abord l'homme mutant et ses deux larves. Ensuite le gland et la femme. Chaque chose en son temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 173
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Crazy Mushroom [Rang C] Lun 28 Aoû 2017 - 18:09


    Depuis qu'elle avait été couronnée, Rena n'avait souffert ni concurrence ni rébellion. Elle régnait en Impératrice absolue, ne craignant personne, pas même ses prédateurs qui n'envisageaient guère de piétiner son territoire.

    Mais depuis quelques temps, elle était confrontée à l'hostilité de son propre peuple. "Kksskk ksssskk kkkks ksksks", lui disait-on souvent, faisant référence à ses morceaux de champignons qu'on lui avait ramené. Ce à quoi elle rétorquait "ktks ktttssss", affirmant sa place de souveraine avec tact. Elle craignait pourtant que ses propres ouvrières ne la destituent de son trône, pour une Reine plus jeune et moins exigeante. Sans ses soldats, elle aurait peut-être déjà été décapitée, et toutes ses larves auraient fini dans la fosse avec elle. Une révolutionnaire, en l'occurrence, avait tenté de mener un prédateur directement dans l'enceinte de son palace, commettant un acte suicide - mais le prédateur en question avait bien vite été évincé par les mâchoires carnassières des Gardiens.

    Cela ne contrariait pas sa majestueuse fourmilière pour un sous.

    Plus problématique, ses éclaireuses rapportaient que, récemment, les écureuils étaient devenus particulièrement agressifs. Une escouade avait même, selon les rumeurs, été victime d'une embuscade commanditée par les forces spéciales Squikiennes. Rena ne pouvait tolérer ce genre d'affront. Elle dépêcha ses troupes d'élite et annonça sa sentence :

    "Kssstks kssstkksss ! Kss kss tskk ktstk ! Tssssskkkk !"

    Et aussitôt une armée de légionnaires et d'ouvrières se mirent en route pour éradiquer la menace.


    __________________________________________________________


    Science sans conscience n'est que ruine de l'âme.

    Force était de constater qu'après avoir couru à en perdre en haleine, les trois émissaires (c'est à dire les deux scientifiques et leur soit-disant protecteur) arrivèrent dans une zone plus découverte. Les écureuils avaient disparus, se cachant probablement à l'ombre du feuillage, attendant leur heure.

    Mais, derrière lui, Ryöhei commença à constater de l'agitation. La plus vieille du trio scientifique pestait contre les conditions dans lesquels ils étaient forcés de faire leur travail. Elle exigeait une sécurité plus sérieuse et professionnelle, de sorte à pouvoir pister la trace des cèpes avec plus de confort. Son compère, lui aussi irrité, commença à lui répondre de façon plutôt impertinente, et les deux commencèrent à se quereller.

    Une fourmi lui tomba sur l'épaule, qu'il balaya du revers de la main.

    Il observa les deux scientifiques et fit :

      "Vous commencez sérieusement à me gonfler, vous deux ! Vous allez la fermer ou j'vous bute à la place de ces bestioles !"



    Son regard trahissait la sincérité de son propos. Il était prêt à les tuer et aurait même payé pour le faire. Mais Hei, plus sage, comprît derechef la nature de cette colère soudaine. Il tenta de prendre la parole mais fut tout de suite coupé par la vieille qui poussa un hurlement de terreur.

    Une colonie de fourmi montait sur son corps, ne lui laissant qu'une maigre chance de survie.

    Ryö bondît sur la victime et la frappa au plexus pour l'extirper de la masse. Ce faisant, la vieille recula sur plusieurs mètres et perdît connaissance. Alors, il mesura que la colonie se tournait vers lui.

      "Bordel."



Dernière édition par Jinmenju Ryöhei le Mar 29 Aoû 2017 - 10:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 35
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Crazy Mushroom [Rang C] Lun 28 Aoû 2017 - 18:41

La situation devenait clairement hors de contrôle. Ayumi le regardait d'un air totalement conquis depuis qu'il l'avait embrassé et il devait lui demander la direction à prendre à chaque fois qu'un mur d'écureuils lui barrait la route. Il avait cru voir non loin Ryö et les autres scientifiques mais la horde de squiks était à ses trousses.

Ses jambes l'avaient porté depuis une dizaine de minutes avec Ayumi pendant à son coup. Elle n'était pas des plus laides mais il avait horreur des femmes facilement effrayables. Pour certains, c'était mignon. Soit. Après avoir vu la guerre, il n'avait rien à faire de personnes comme cela. Une règle était certaine, remplir sa mission ou en subir les conséquences. Et ici, les conséquences n'étaient pas des plus agréables.

La scientifique crût intéressant de lui raconter la belle histoire et classification du Boletus Kiyosus. Horreur. Il aurait bien aimé la faire taire mais l'embrasser une seconde fois était hors de question. Il ne fallait pas qu'elle prenne ses rêves pour des réalités de toute façon. Les oreilles en sang, il parvint tout de même à retenir quelques infos. Ce champignon se développait dans des endroits humides et un peu éclairés comme des clairières. Ok. Comme... Celle-ci? Dans un coin de son champ de vision, il aperçut un endroit qui pouvait correspondre. D'un bond, il tenta de s'y diriger mais les écureuils lui bloquèrent le passage.

__________________________________________________________

Spip n'avait pas encore le retour de ses commandos écureuils mais il supposa que leur mission était en bonne voie. Il ne fallait juste pas qu'ils importunent les autres espèces animales en présence qui, elles aussi, était belliqueuses désormais. Qu'importe, les écureuils contrôlaient les arbres et les autres créatures pouvaient se battre pour le reste. Squiktopia resterait à jamais imprenable!
Il pouffa en voyant le touffu et la femelle détaler devant son essaim de squikeurs combattants. Ils ne comprenaient pas sa stratégie! Depuis le début, grâce à quelques petits SQUIK SQUIK bien placés, il faisait danser les deux humains comme dans un ballet.

Il les avait tout d'abord éloignés des autres. Soit. Parfait.

Et maintenant, clou du spectacle, il allait les mettre à mort. Il savait exactement où. La course de celui qui avait tué Chips était plus lente, sans doute était-il fatigué. Squik squik squik squik squik. Délectable. Il avait compris où voulait aller ces deux personnes. Là où ils avaient trouvé le champignon. Soit. Allaient-ils y arriver? Il en doutait. Un mur d'écureuils se dressaient devant eux. L'humanoïde bondit dedans en lançant un projectile.

Un grand boum retentit dans toute la forêt. Les humains avaient forcé le passage. Cela avait coûté à Spip encore quelques hommes mais maintenant ils étaient pris au piège. Un sourire découvrit ses dents de rongeur professionnel. Comme prévu, il entendit bruisser quelques chose derrière le rocher au centre de la clairière.
__________________________________________________________

Utiliser des kunaïs liés à des parchemins explosifs contre des écureuils. Kiyoshi y avait été forcé et s'en sentit un peu honteux. Pfff. Il n'avait pas le temps d'y penser. Le nuage d'écureuils avait été soufflé et ils venaient de pénétrer dans la clairière. Ayumi venait de détacher son regard béat d'admiration de son visage et montrait quelque chose du doigt. Le champignon! Oui. Ils avaient trouvé un des centres de prolifération. Il posa Ayumi à terre et allait la laisser s'avancer quand une masse sombre monta sur le rocher au centre de la clairière. Un rugissement monstrueux résonna dans toute la forêt tandis que la bête se soulevait sur ses deux pattes, dévoilant sa nature à Kiyoshi.
Un Ours. Toujours plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 173
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Crazy Mushroom [Rang C] Mar 29 Aoû 2017 - 11:43

    Résumons la situation, qui soit-dit en passant n'est probablement pas des plus aises pour le malheureux visiteur qui parcourt ces lignes, visiteur qui, au demeurant, se révèle tout aussi laid et puant que Kiyoshi, qui lui aussi parcourra ce texte faible, à son instar.

    L'armée squirkienne vient de réussir sa manoeuvre. Spip, le chef des écureuils squirkiens, exulte à l'idée que ses proies pourraient tantôt être dévorées par un ours enragé. Pour le reste, ses troupes sont disséminées aux quatre coins de la forêt pour surveiller les moindres faits et gestes des étrangers.

    L'armée tskktienne, quant à elle, se soulève doucement. Les fourmis prolifèrent et courent à perdre haleine sur leurs petites pattes, dans la perspective de se venger des squirkiens qui ont osé attaquer l'une de leurs escouades. Un bataillon s'est par ailleurs égaré sur une humaine, mais les pertes restent légères. Il semblerait que Rena, la reine des tskktiens, prépare une entrée en scène plus travaillée face aux troupes d'élites des squirkiens.

    Toute la forêt semble donc remontée à bloc depuis que les étrangers y ont mis le pied. Les loups n'étaient qu'une menace anecdotique face aux incomparables squirkiens et tssktiens.

    Kiyoshi et sa compagne (et future fiancée) se dressent seuls face à un ours féroce et revanchard, mettant leur existence en péril, piégés par les squirkiens.

    Ryöhei vient, de son côté, d'assommer la scientifique la plus âgée pour la sauver des tssktiens. Mais il se trouve à présent être la nouvelle cible de l'armée rampante, et se doit de fuir avec un corps inerte sur les bras et un autre scientifique enragé.


    ________________________________________________________________


    BOUM!



    Encore un bruit louche qui ne présage rien de bon, songe Ryöhei. Cette détonation pas si lointaine lui semble être la manifestation assez certaine que son camarade de mission s'est mis dans de sales draps. Un peu comme lui, au demeurant. La vieille ne se relève pas depuis qu'il a frappé. Consterné, il réalise avec justesse qu'il y a été trop fort, et qu'il lui sera impossible désormais de compter sur les connaissances de l'assommée. Mais reste le deuxième, qui lui n'est pas des plus ignorants non plus, et qui l'observe avec des yeux écarquillés, marquant sa stupéfaction devant cette scène hors du commun.

    Mais ils n'ont pas le temps de rêvasser, car les tskktiens semblent vouloir en découdre une bonne fois pour toutes, et ils ne craignent pas les hommes.

    Ryöhei décide donc de ramasser en vitesse la vieille agonisante et la bascule sur son épaule, son frère s'occupant de la stabiliser en sortant deux bras des omoplates du corps originel. Il s'engage alors dans une fuite endiablée, durant laquelle seuls les dés du hasard peuvent déterminer l'issue.

    Et cette issue semble positive, car il se retrouve bientôt dans l'une des quelques zones où les Bolietus Kiyosus se massent.


    ________________________________________________________________



    BOUM!



    Pour les fourmis, c'est comme si le ciel s'écroulait et annonçait l'apocalypse. Mais ce détail n'endigue pas le flot de haine des petites ouvrières, qui poursuivent leur traque. Cependant, voyant les humains s'enfuir, Rena décide de stopper l'offensive sur la vieille et de se concentrer sur la prime chose qui les intéresse, à savoir l'éradication des squirkiens.

    Longtemps Rena avait éprouvé une certaine forme d'affection pour Spip. Longtemps elle avait considéré ce dernier comme un roi charismatique et fort, peut-être un peu pacifiste, mais pas des plus étourdis, car il lui avait montré de quelle manière il s'y prenait pour faire ses réserves de noisettes. Des réserves qu'il lui avait montré jadis, fier de son trésor, pour manifester sa fortune, et peut-être séduire l'insecte. Malheureusement, Rena n'avait eu qu'un mâle dans sa vie, et il devait être de son espèce. C'était, plus qu'une amante, une admirable mère porteuse, et toute la colonie, aussi immense fusse-t-elle, n'était composée que de ses propres enfants, pondus uns par uns, inlassablement, depuis des millénaires dans le calendrier des fourmis (soit quelques semaines, en fait).

    Alors, quand elle apprend que de nouvelles pertes sont à déplorer à cause du tambourinage des écureuils, elle ne peut que sentir de nouveau un soulèvement de rancoeur.

    En quelques tksssk tkksktkk, elle ordonne à ses ouvrières d'aller détruire les stocks des écureuils. Il leur faut à peine quelques minutes, tandis qu'au lointain les cris d'un ours enragé percent le silence de la forêt, pour atteindre l'arbre qui protège les récoltes de leurs voisins de la forêt.

    Deux gardes se tiennent là, pourtant, surveillant de près toute présence intrusive. Spip n'ignore pas que ces réserves sont d'une importance fondamentale, aussi a-t-il pris soin de ne pas les offrir au premier venu. D'un physique assez colossal, les deux rongeurs obstruent l'entrée et leurs petits yeux noirs fixent l'arrivée massive des étrangères. Rena, en bonne impératrice, se présente à eux directement, se dégageant la première de sa colonie.

    • "Ktsssktksks ktttksssssktktt tkkkssss."


    Mais les deux écureuils ne l'entendent pas de cette oreille. Voilà qu'ils s'emparent de terribles brindilles et se mettent à fouetter l'air dans des acrobaties dignes de petites bêtes arboricoles. Pourtant, ils font l'erreur de vouloir s'attaquer à la reine, et posent aussitôt le pied où il ne faut pas. Les escadrons tssktiens se jettent sur eux avec une ardeur démesurée, commencent d'abord par obstruer leurs yeux, puis les dévore à vitesse lente. Les deux malheureux tentent autant que faire se peut de se débarrasser des envahisseurs, mais chaque fois qu'ils les chassent, d'autres reviennent avec plus de fougue encore, ayant le sang plus frais. Bientôt, le premier chute et se brise les pattes sur un petit cailloux qui traînait là par hasard. Le deuxième ne tarde pas à le suivre, mais sa chute est amortie par un tapis de feuille. Il fuit derechef pour alerter son chef, Spip, qui est toujours occupé à livrer bataille contre les hommes.

    Rena pénètre alors dans l'entrepôt des squirkiens, et ordonne à ses ouvrières de vider le stock. Ses gardiens, quant à eux, préparent le traquenard. Ils comptent bien accueillir les rongeurs comme il se doit.


    LANCERS DE DES - Résultats :
    • Kiyoshi est blessé par l'ours.
    • Ayumi fait sa demande en mariage à Kiyoshi.




Dernière édition par Jinmenju Ryöhei le Mar 29 Aoû 2017 - 16:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 35
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Crazy Mushroom [Rang C] Mar 29 Aoû 2017 - 13:18

L'ours qui venait de se dresser sur ses pattes n'était clairement pas le plus petit de sa portée. Au bas mot trois bons mètres une fois debout en train de grogner. Les affaires des deux shinobis n'allaient pas en s'arrangeant. Comme depuis qu'ils étaient entrés dans cette saloperie de forêt en somme. Mission de rang C... Mes c*******! Ce qu'on leur avait donné sortait clairement des classifications habituelles de missions que le village leur donnait. Kiyoshi ne savait plus où donner de la tête.

D'un côté, dans le coin vert, Ayumi était toute rouge depuis le bisou qu'il lui avait donné il y a une petite dizaine de minutes. Elle fredonnait une chanson en commençant à neutraliser les souches de Boletus Kiyosus. Enfin une bonne chose dans cette mission. Par contre, de l'autre côté, dans le coin brun, Teddy, ours brun ou Ursus Arctos en langue ancienne, deux mètres et demi de long pour environ 600 kilos avec 110 centimètres au garot et vitesse de pointe de cinquante kilomètres par heure. Pas très content le Teddy. Le bruit avait du le réveiller et il avait été forcé de se lever pour montrer qui était le Padre de la Forêt. Son cri avait fait fuir toutes les espèces présentes dans la forêt excepté les squirkiens et l'armée du mini-peuple de Rena qui étaient déjà bien en colère eux aussi. Devant lui se dressait un humanoïde chevelu et une femme à l'odeur bien appétissante. Il se reposa sur ses pattes et avança de quelques mètres.

Kiyoshi faisait face à l'ours et essayait de faire tampon entre la scientifique et lui. Il avait les foies certes mais, en bon ninja, savait très bien qu'il était inutile de fuir une créature aussi rapide que l'homme sachant nager et grimper aux arbres. Il était prêt à l'affronter et se chiait clairement dessus à l'idée qu'un coup de patte de l'ours le démembre de manière assez facile. Il ne savait pas quoi faire. Fixant la bête dans les yeux, il attendît jusqu'à ce qu'elle lui fonce dessus.

" Kiyoshi, tu veux m'épouser? "

"Hein? Que quoi? Mais fermes-là pauvre conne! Tu vois pas que je..."

Trop tard, l'ours venait de le faucher d'un mouvement de patte, l'éjectant sur le côté et enfonçant sa cage thoracique comme une fourche de vélo lors d'une bonne descente. Les paroles de la scientifique l'avaient totalement paralysé et il ne pût qu'encaisser. Il valsa jusqu'à un arbre plus loin et ne vît pas ce qui se passait. Ayumi... Non! Elle était en danger. Le sang coulait sur une partie de son visage, signe que sa rencontre en 4ème vitesse avec l'arbre avait été peu amicale, et n'y voyait rien. Il eût juste le temps de crier le prénom d'Ayumi et d'entendre un grand bruit sourd. Un gros CHPOK!

Réunissant toutes ses forces, Kiyoshi donna tout ce qu'il pût et entrouvrit les paupières. Il faillit faire une crise de spasmophilie tellement la situation était dingue. Le corps de l'ours était au sol quelques mètres plus loin tandis que la scientifique s'approchait vers lui en courant. Elle avait elle aussi les yeux injectés de sang et un air pas très net.

"Kiyoshi, ça va? J'ai pas très bien entendu ta réponse, tu disais mon chéri?"

Kiyoshi préféra faire semblant d'être inconscient.

____________________________________________

Ailleurs au milieu de la forêt, Spip écoutait le compte rendu de ses éclaireurs semblait se passer comme sur des roulettes. Enfin... Tout avait dégénéré en cinq minutes. Les fourmis étaient passées à l'attaque et un de ses gardins du stock venait de débarquer, blessé pour rendre compte de la perfidie des fourmis. La situation était critique. Rena avait lancé des assauts sur ses hommes et un bout de ses fidèles était en déroute. Quelle sale petite fourmi celle-là. Il avait hâte du moment où il pourrait l'écraser entre ses petites mains! Et dire qu'il lui avait montré les réserves de glands. Quel imbécile... Squik squika squouk!

Avec quelques rapides petits cris, il ordonna à ses troupes de se replier. Il fallait absolument protéger le stock de glands. Pour le double humanoïde et les scientifiques, il n'avait plus le choix. Il fallait utiliser l'arme ultime, Spimbo, l'écureuil commando assassin. Un de ses hommes lui confirma qu'il était déjà en route et Spip sourît. Bon. Avec ça, son petit cerveau d'écureuil était rassuré. D'un côté, le chevelu allait se faire tuer par l'ours et de l'autre Spimbo allait se charger des rebuts. Soit. Il ne lui rester plus qu'à régler le problème de Rena.

Il convoqua sa garde personnelle et ordonna la redirection de toutes les armées vers l'arbre de stockage. S'ils perdaient la réserve, ils ne passeraient pas l'hiver. Rena allait voir de quoi bois le grand Spip se chauffait!
____________________________________

Ryöhei n'avait plus que les fourmis sur les bras. C'est ce qu'il croyait du moins. Dans l'ombre de l'ombre de son ombre, deux petits crocs surgîrent de l'obscurité. Spimbo était déjà dans la place.

LANCERS DE DES - Résultats :
  • Spimbo échoue lamentablement.

Et c'est bien dommage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 173
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Crazy Mushroom [Rang C] Mar 29 Aoû 2017 - 17:43

    Spimbo profitait d'une retraite bien méritée. Etant l'écureuil le plus puissant de la Terre, il avait eu par le passé de nombreuses occasions de faire ses marques, et de prouver sa valeur à tout le peuple Squirk. Il avait survécu aux loups féroces, aux fourmis mangeuses d'écureuils, aux hommes cruels, aux singes fripons, aux renards rusés, et à tous les grands prédateurs de la forêt. Sans oublier les mygales de la Zone Interdite, qu'il était l'un des seuls à avoir eu l'audace de fréquenter, sans finir empoisonné et enroulé dans leur toile, attendant d'être dévoré. Il était aussi réputé pour avoir réussi à voler un oeuf dans un nid d'aigle, quand bien même ce dernier dormait juste à côté de sa progéniture. C'était un héros du temps passé. A présent, il avait décidé de mettre un terme à toutes ses aventures pour couler des jours paisibles dans un vieil arbre plein de noisettes, que ses congénères n'osaient guère approcher du fait de la présence d'une légende sous son écorce.

    Mais quand il apprit du museau de ses copains les Squirks que le chef était au plus mal, il fut envahi par le sentiment du devoir.

    Sans attendre, il s'équipa d'une brindille qu'il fixa dans son dos, en bandouillère, et s'arma de quelques résidus de noisettes qu'il pouvait projeter à la vitesse d'un piqué de rapace. Il griffa l'écorce de sa cachette pour aiguiser ses doigts, et suivît le messager qui était venu le chercher.

    Nul besoin d'aller jusqu'au chef. Il flaira bientôt l'odeur de souffre, puis celle de l'homme. Alors il sauta de branches en branches, convaincu de l'importance de sa mission. Le plus grand des commandos assassins partait en guerre.

    Il arriva au-dessus du territoire hostile en quelques minutes à peine, rapide comme la foudre. Il s'embusqua derrière le feuillage et mis sa main sur son front pour affûter sa perception. Les trois humains étaient en fuite. Il ne fallait pas leur laisser le moindre répit.

    Il poursuivit sa course jusqu'à trouver le promontoire stratégique. L'un des trois portait sur son épaule une femme inconsciente, soutenue par deux bras supplémentaires. Ainsi cet homme était un mutant. Il était, dans ce contexte, à la fois le plus fort et le plus faible, car la dame qu'il tenait au-dessus de lui contrariait certainement ses mouvements, de sorte qu'il ne profiterait pas de toute son adresse. C'était l'occasion idéale.

    Le légendaire Spimbo se faufila comme un lion, puis jaillît comme un fauve, les quatre pattes écartées. Il atterrît directement sur l'inconsciente, avec une telle souplesse que le Jinmenju ne détecta pas sa présence. Puis, comme une ombre, il se glissa sur cette dernière, et finît par bondir sur le visage de son ennemi, lui occultant la vue et tentant de plonger ses griffes dans la chair de celui-ci.

    • "Squiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiirk !"

    Fit-il dans un dernier souffle.


    _______________________________________________________


    Il arracha cette sale bestiole de son visage et maintînt l'étreinte avec fougue, sans la broyer comme la précédente. Il observa qu'au-dessus de lui, quelques écureuils se glissaient comme des fantômes entre les feuillages, se cachant à la moindre occasion, ne laissant comme seule empreinte que quelques bruits de brindilles cassées et de feuilles secouées. Il en avait assez de toutes ses conneries.

    Impitoyable.

    Il posa le corps gisant de la scientifique au sol, prenant de soin d'analyser la présence fortuite ou non de fourmis, ou de quelconques insectes ou rongeurs qui pourraient leur nuire ou non.

    Rien.

    Spimbo tentait de se débattre entre ses mains, mais la poigne du Jinmenju était trop forte pour qu'un simple écureuil puisse le faire lâcher. Il approcha la petite chose de son visage pour l'observer de plus près et remarqua que le rongeur agitait une brindille dans tous les sens, le regardant avec un air de terreur.

    Angoisse.

    Il sourît à l'innocente bestiole et lui fit :


      "Tu veux que j'te dise ? Toi et toutes tes copains, vous me tapez sur le système. Tu sais ce qu'il va se passer maintenant ? On va faire une analyse scientifique et voir si, oui ou non, les petits squirks squirks squirks sont des bons combustibles."



    D'une pichenette, il assomma le rongeur. Puis il sortît son paquet de clope et s'en grilla une. Ensuite, avec une infinie lenteur, il commença à faire flamber l'animal, utilisant son briquet au bout de sa queue. Spimbo commença à prendre feu. Il jeta le commando assassin dans le tas de Bolietus Kiyosus, laissant l'ensemble brûler de manière totalement négligente.

    Il reprît alors la vieille sur son épaule et somma au deuxième de le suivre. Il était grand temps de partir de cette maudite forêt. L'autre l'interrogea sur le destin des deux autres absents, ce à quoi Ryöhei répondît :


      "Sois tranquille avec ça. Kiyoshi craint dégun, comme on dit chez nous."



    Et il termina sa mission sur ce qui était, pour le peuple de la forêt, un début d'apocalypse.


    _______________________________________________


    • "Kkssttsss."

    Fit la reine.

    La forêt flambait comme neige fond au soleil, ce qui est une comparaison tout à fait futile en soi, mais ça reste une comparaison quand même. Cela n'empêchait pas que l'arbre dans lequel les Squirkiens avaient fait leur stock menaçait de prendre feu, aussi dût-elle abandonner sa stratégie d'embuscade à l'égard du peuple ennemi. Elle n'oublierait pas, cependant, l'affront de l'insolent qui avait tué ses propres enfants. D'une colère noire, Rena se promettait une vengeance froide et terrible envers le vil Spip. Pour l'heure cependant, elle dût se replier, dans l'espoir de refonder une fourmilière, car la sienne était probablement partie en fumée.

    Mais qu'advint-il de Spimbo, l'écureuil commando assassin jeté dans les flammes avec les Bolietus Kiyosus ?

    Nul ne le sait à présent. Mais après que l'Association Amazone de Lutte Collective des Espèces Animales Contre les Feux Forestiers et les Délits Humains (dit l'AALCEACFFDF) eut éteint l'incendie qui ravageait la forêt ainsi que les plantations de champignons, on ne retrouva pas son corps. D'aucuns prétendirent, pour avoir vu la scène, qu'il avait su s'extirper du brasier - et que, empli d'une colère noire, ses yeux étaient devenus plus sanguinaires que ceux des félins.

    Allait-il se venger un jour ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Crazy Mushroom [Rang C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays de la Terre :: Tsuchi no Kuni :: Forêts méridionales-