N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Mystérieuses disparitions [Kiyoshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 15
Rang : C

Message(#) Sujet: Mystérieuses disparitions [Kiyoshi] Ven 25 Aoû 2017 - 23:28

      Leiko & Kiyoshi ; Mission Rang C :
      Ce matin, un convoi de marchandise a été reçu à la Capitale. Bien qu'étant intacte, il se trouve qu'une grosse moitié de ce qui aurait dû être emmené jusqu'ici a disparu. Votre but ? Comprendre ce qu'il s'est passé et retrouver la marchandise perdue. A savoir que le convoi possédait l’entièreté de sa cargaison à son départ d'un village à quelques bornes à l'Ouest de la Capitale. Ainsi le problème ne peut être survenu que lors du voyage.

C’était un mystère. Leiko contemplait d’un œil sévère ce qui restait de la cargaison livrée un peu plus tôt à la Capitale. Il n’y avait aucun doute, la missive contenant toutes les informations sur sa mission ne se trompait pas. La moitié manquait. Mais un rapide sondage parmi les personnes – marchands ou membres de l’escorte – qui avaient accompagné la caravane laissait supposer que la marchandise s’était tout simplement envolée. A l’évidence, c’était impossible. Du moins, Leiko s’en était facilement convaincue. Les mystères n’existaient pas ; elle était une femme de raison, qui ne croyait qu’en ce qu’elle voyait.

Elle se tourna vers le compagnon qui lui avait été assigné pour cette mission un peu particulière à première vue : son frère. Ils avaient fait la route jusqu’à la Capitale le matin-même et honnêtement elle n’était pas mécontente de sortir un peu de l’atmosphère étouffante de la Citadelle. Qui plus est, elle était contente de faire une nouvelle mission à ses côtés, non pas que ce fut rare mais elle se doutait bien qu’à l’avenir cela allait le devenir de plus en plus. Et elle redoutait cet instant où elle ne serait plus que mélangée à des inconnus, ou au contraire des gens trop connus parmi les shinobis. Elle haussa les épaules tout en se mettant à sa hauteur. « C’est farfelu comme histoire. » Déjà, elle réfléchissait à toutes les possibilités. Déjà, elle s’était faite son opinion. Les gens de la caravane mentaient. Certainement que cette histoire lui apprendrait qu’il ne fallait pas préjuger des choses si facilement. Elle le savait, bien entendu, étant elle-même victime d’un certain nombre de préjugés. Mais aujourd’hui elle semblait l’avoir oublié.

Elle attira son frère un peu en retrait de la caravane afin d’être plus libre d’exprimer le fond de sa pensée et continua sur le même ton. « Je ne vois pas trente-six solutions. Le mieux c’est qu’on se mette au travail le plus vite possible pour avoir une chance de retrouver le reste de la marchandise. Ce qui veut dire qu’il faut refaire le chemin en sens inverse. Mais j’ai un doute. Je sais pas toi, mais je ne crois pas ça possible – que tout disparaisse on ne sait où. Il faudrait que l’un de nous interroge ces types, j’ai pas confiance en eux. Peut-être cachent-ils quelque chose. T’en penses quoi ? » Elle attendit que son frère réfléchisse à ses paroles, incertaine de l’avoir convaincu. Si cela ne tenait qu’à elle, ils se sépareraient pour plus d’efficacité. Mais savait-on jamais, Kiyoshi voyait parfois les choses différemment et proposait des plans plus raisonnables que les siens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 35
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Mystérieuses disparitions [Kiyoshi] Lun 28 Aoû 2017 - 13:35

Une mission avec sa soeur. Voilà bien longtemps qu'il n'en avait pas eu. Ils allaient devoir trouver le pourquoi relié à la disparition d'une cargaison de marchandises arrivé à la Capitale. Enfin... Pas toute la cargaison le problème était là. La moitié de la marchandise avait disparu et les marchands ne s'en étaient rendus compte qu'à l'arrivée, chose des plus étranges. Ils avaient donc été chargés d'enquêter sur cette affaire. C'était sa deuxième enquête en un petit laps de temps et il se rendit compte qu'il appréciait ce genre de missions. C'était sans doute parce qu'il y avait toute une partie de réflexion, de logique qui lui plaisait bien dans l'histoire.

En tout cas, ils avaient fait route dans la matinée depuis la Citadelle jusqu'à la Capitale pour retrouver les responsables de la caravane et la cargaison. Leur version était très mystérieuse... La marchandise s'était envolée ! Disparue ! Comme par magie. Pfff. Cela ne tenait pas debout et Kiyoshi suspectait les marchands d'avoir dissimulé une partie de la cargaison pour X raison plus ou moins frauduleuse. Après un tour rapide la situation, Leiko le prît en aparté et lui expliqua son point de vue. Logique. Dîgne de sa soeur. Il en sourît quand elle termina son explication.

"Je pense absolument pareil que toi. Je prends l'interrogatoire. Je te laisse la route. OK?"

Sa soeur hocha la tête. Rapide, précis. Le fait qu'ils soient faux jumeaux les avait naturellement amené à se comprendre de manière quasiment simultanée. Ils n'avaient pas besoin de longs discours et leurs cerveaux marchaient à peu près de la même manière pour tout le raisonnement logique des shinobis. Seule leur vision de la vie différait.

Tandis que sa soeur repartit vers la route, Kiyoshi invita les marchands à le suivre pour poursuivre la discussion et faire un rapport plus détaillé dans un des bureaux des autorités de la cité mis à disposition pour l'occasion. Avec de belles manières et de grands sourires, Kiyoshi les fît s'asseoir sur les trois chaises disposées d'un côté de la table. Quelques feuilles et de quoi noter étaient disposées de son côté.

Claquant brusquement la porte, il fît sursauter les marchands et, tout souriant, se dirigea vers sa chaise. Il lui fît faire un demi-tour et s'assit à califourchon dessus. Bon. De ses deux mains, il déchira les feuilles de papier sous l'air ébahi des marchands.

"Qu'on se le dise très clairement. Je ne suis pas là pour juger. Je veux la vérité. Et il va falloir que vous m'en donniez une très convaincante."

Son sourire se transforma en air mauvais, sans jamais disparaître de son visage et sa mine se fît très sérieuse. L'interrogatoire venait de commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 15
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Mystérieuses disparitions [Kiyoshi] Lun 28 Aoû 2017 - 17:51

Il avait choisi l’interrogatoire. C’était la meilleure option, à tout point de vue. Elle n’était pas à l’aise avec les gens, elle ne savait pas comment dire les choses avec diplomatie. Qui plus est, s’il fallait jouer le rôle du méchant, la carrure de Kiyoshi lui donnait un net avantage. Elle hocha la tête. S’il trouvait le moindre indice, s’il avait le moindre résultat, il la contacterait. Elle se mit en route immédiatement ; il ne fallait pas trainer. Car il était possible aussi que l’interrogatoire ne donne rien et que tout se joue sur le terrain. Rapidement elle se procura l’itinéraire exact de la cargaison, ainsi que la liste de ce qui manquait à la cargaison et quitta la capitale.

Au vu de l’itinéraire de la caravane, Leiko voyait plusieurs explications possibles à la perte d’une partie de la cargaison. Le convoi était parti à quelques kilomètres de là à l’Ouest, d’un petit village dont elle n’avait jamais entendu parler. Il avait ensuite traversé une zone relativement plate et désertique avant de longer l’orée d’une forêt et de rejoindre les montagnes dans lesquelles s’élevait la Capitale du pays. Tout pouvait arriver sur ce genre de trajet, un accident, une embuscade, c’était le genre de chemin sur lequel l’escorte était essentielle. Mais ce qui la dérangeait encore et toujours était cette histoire de disparition mystère. Dans chacun des cas – embuscade ou accident – les marchands s’en seraient rendus compte et n’auraient pas parlé de mystère.

Le trajet durait relativement longtemps, il fallait donc ne pas trainer si elle voulait rejoindre le village du départ avant la tombée de la nuit. Mais d’un autre côté, il fallait enquêter dans le moindre détail, ce qui prenait du temps. Cette situation était quelque peu pénible ; Leiko s’en accommoda, sans ronchonner, et s’appliqua comme à son habitude. Elle gravit la montagne, évaluant la pénibilité et la difficulté des passages rocheux. Une partie du chargement aurait pu tomber dans les ravins qui bordaient la route, mais celle-ci était bien protégée par un rebord en pierre. Son regard se porta tout en bas, au fond de la vallée ; on ne distinguait rien à l’œil nu, il fallait nécessairement y aller à pieds. Elle leva les yeux : le chemin continuait à serpenter jusqu’au sommet. Il était assez raisonnable de penser qu’un chemin semblable permettait de descendre de l’autre côté jusqu’à la forêt. Passer au peigne fin toute la zone était impensable… Leiko eut un pincement au cœur en songeant qu’elle n’avait aucune capacité de détection. Elle était inutile ici. A la limite, l’interrogatoire mené par Kiyoshi leur permettrait de savoir si un événement était survenu au cours de la traversée de la montagne par la caravane. Elle fronça les sourcils. N’ayant pas d’autre choix, elle se remit en route. Elle ne voulait pas perdre son temps à fouiller le fond des ravins pour rien et rater autre chose de plus évident. Il faudrait donc attendre des nouvelles de son frère pour savoir si elle avait fait le bon choix.

Elle rejoignit la plaine et l’orée de la forêt en fin d’après-midi. Là, elle s’arrêta et sorti un en-cas qu’elle posa devant elle avant de se pencher de nouveau sur la carte de l’itinéraire. Elle avait bien réfléchi pendant qu’elle descendait. Mais non, il n’y avait aucune explication qui tenait la route. Elle avait imaginé une histoire dans laquelle ils s’étaient fait prendre dans un Genjutsu et n’avaient donc pas réalisé ce qui leur arrivait. Mais honnêtement, un Genjutsu de cet acabit pour ne voler qu’une moitié de la cargaison… Et puis, d’après la liste des choses manquantes, il y avait des objets et des consommables de toute nature. Elle imaginait mal un voleur s’intéresser à un kilo de pommes. Par contre, le vase peut-être.

Elle était perdue dans ses pensées lorsqu’un bruit discret mais inhabituel la fit sursauter. Elle eut à peine le temps de voir une ombre disparaitre dans la forêt. Elle fronça les sourcils. L’ombre appartenait à quelque chose de grand, plus grand qu’elle, mais qui avait visiblement eu plus peur qu’elle aussi. Leiko en déduisit qu’il s’agissait d’un animal quelconque et ne s’en préoccupa pas. Il était temps de se remettre en route. Elle rangea sa carte et se tourna vers son repas qu’elle avait quelque peu oublié. Disparu. Son sang ne fit qu’un tour ; l’histoire des marchands était-elle vraie ? Mais la raison prit rapidement le dessus. L’animal ? Elle se releva rapidement et bondit vers l’endroit où ce dernier avait disparu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 35
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Mystérieuses disparitions [Kiyoshi] Mar 29 Aoû 2017 - 15:55

Cela faisait quinze secondes et personne n'avait lancé un mot. Kiyoshi était assis et souriait toujours. Les marchands ne voulaient apparemment pas parler. Ils le prenaient sans doute pour un âne. Certes, il était encore en bas dans la hiérarchie des ninjas mais cela ne voulait clairement pas dire que c'était une chiffe molle.

Pourtant, un des marchands eût la folie de "prendre la confiance". Il venait de se lever et s'était mis à hurler sur Kiyoshi. Inadmissible, patati patata. Abus d'autorité etc. Il avait voulu se rendre vers la porte. Haha. Il s'était interposé et le gueux avait osé le pousser. Bien entendu, il avait plus palpé ses pectoraux qu'autre chose. Fwoosh. Salade de doigts. Le marchand venait de faire un joli 360 avant de s'étaler par terre à la sauce Paul le Poulpe, bien plats et les bras et jambes écartés.

Ah. Là, il avait leur attention bizarrement. Les deux autres s'étaient levé en même temps que le premier, leur chef de meute apparemment. Enfin... Pour le moment, il devait compter les étoiles. N'écoutant que leur courage légendaire, ils se rassîrent et, après quelques échanges de regards entre eux, l'un des deux se mît à parler.

"S'il vous plait... Nous nous sommes fait attaquer par des voleurs et ils ont menacé la vie de nos familles. Ils nous ont fait promettre de ne rien dire. Vous comprenez?"

Oui. Tout à fait. Il le comprenait. Bouche de miel le prenait à son tour pour un con. Pourtant, ce n'était pas écrit sur son visage non? Hmpffffff. Un soupir de désespoir filtra à travers sa bouche tandis se rasseyait. Allez. Faisons-lui plaisir, jouons le jeu.

"Ah. Pourquoi ne me l'avez-vous pas dit plus tôt? Nous aurions pu agir rapidement..."

"Nous ne savions pas si vous étiez assez forts pour pouvoir nous aider. Nous avons peur pour nos vies vous savez. C'est bon on peut y aller? Je vous expliquerai tout à l'écrit, j'ai besoin d'aller rassurer ma femme."

Pauvre chou. Même les chiens ne léchaient pas avec autant de vigueur. La moutarde lui piquait agréablement le nez. Et il commençait à entendre la musique. Il se releva et leur tourna le dos un instant.

"Vous entendez?"

Il leva la main à son oreille un instant.

"De?"

"Le song du pipeau pauvre demeuré."

Sa main siffla une nouvelle fois tel un fouet sur la joue de l'apprenti politicien. Il détestait qu'on le caresse dans le sens du poil pour tirer profit de lui. Cela lui rappelait tous les Iwajins qui se croyaient d'appartenance supérieure. Eurk. Et deux KO. Il allait falloir se modérer avec le dernier...
"Une meilleure histoire?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 15
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Mystérieuses disparitions [Kiyoshi] Jeu 31 Aoû 2017 - 13:16

Elle courrait sans être réellement certaine d’aller dans la bonne direction. Heureusement, elle trouvait toujours un petit indice qui l’encourageait dans la voie qu’elle prenait : des traces de pas fraîchement déposées, une ombre furtive qui disparaissait entre deux arbres, un cri étrange dans lequel se mêlait à la fois surprise et inquiétude. Rapidement elle se fit une idée du type d’animal dont il s’agissait. S’il arrivait à se maintenir à distance, elle était toutefois un peu plus rapide que lui. D’après l’ombre qu’elle percevait et sa façon de courir, il était plus grand et plus lourd qu’elle. Toutefois, il avait l’avantage de connaitre la forêt et d’être particulièrement agile – n’hésitant pas parfois à s’agripper aux branches. On sentait que l’animal aurait pu être un prédateur, mais son attitude témoignait d’une grande peur et d’une certaine gentillesse. C’était assez étrange comme rencontre. Elle accéléra le pas ; elle se rapprochait.

D’un coup, son corps se dévoila et Leiko sut enfin de quel animal il s’agissait. Surprise ! Il sauta, elle le suivit immédiatement. Son pied s’accrocha dans une grosse racine qui sortait du sol ; elle ne l’avait pas remarquée, trop occupée à contempler la bête. Très vite elle toucha le sol, tournant sur elle-même dans une tentative d’amortir sa chute. Puis la pente l’entraina, elle roula au sol quelques instant avant de finalement atteindre un creux et d’arrêter là sa course folle. Elle resta quelques instants étendue de tout son long ; la chute avait été rude. Un cri timide se fit entendre non loin. La Genin se redressa lentement et douloureusement, curieuse de savoir d’où provenait le bruit. L’animal se montra, agrippé au tronc d’un arbre. Il paraissait inquiet, mais peut-être était-ce son apparence qui lui donnait cet aspect sympathique. Leiko eut un fou rire incontrôlable. Elle avait perdu face à un panda.

Elle riait tellement que des larmes jaillirent de ses yeux. Ou peut-être qu’il y avait un peu de tristesse dans son rire. Elle avait perdu. La jeune fille se releva et s’épousseta, sans plus prêter attention à l’animal. Tant pis pour son repas, il le méritait plus qu’elle. Ce qu’elle ne savait pas, c’est qu’elle était bien loin d’avoir perdu. En regardant autour d’elle, elle s’aperçu qu’elle avait atterri dans une fosse humide où poussaient de nombreux bambous. Pas étonnant qu’on y trouve des pandas. Mais plus intéressant encore, elle découvrit un endroit où la végétation avait été couchée et où trainaient l’un ou l’autre sac de toile. Intriguée, elle en récupéra un. Il était peu probable qu’il ait été abandonné là par un humain. Pour trouver cet endroit il aurait fallu, comme elle, faire la course avec le panda. Ce dernier se balançait joyeusement au-dessus d’elle. Il était chez lui ici. « Je ne suis pas ton amie. » Et disant cela, elle finit de ramasser les sacs. Dans l’un d’eux elle trouva des restes de végétaux divers. Elle identifia un morceau de pomme, d’asperge, de litchi et même de corossol. Oh wait…

Ces denrées figuraient sur la liste des marchandises perdues qu’elle devait retrouver. Le panda descendit de sa branche et renifla les sacs. C’était embêtant comme situation. Elle pouvait parfaitement imaginer que la caravane ait fait une escale non loin de la forêt et que ce drôle d’animal en ait profité pour chaparder un peu de nourriture. Mais il n’y avait pas là tout ce qui manquait à la cargaison ; cela représentait tout au plus un cinquième des choses disparues. Elle attrapa le lourdaud par la gueule. « T’as pas bouffé un vase par hasard, hein ?! » Il poussa un cri et la poussa avec ses pattes avant. Non, les pandas étaient des carnivores qui mangeaient des végétaux – vive la logique. Ils n’étaient pas stupides au point de manger des cailloux.

Elle fouilla encore les environs, récupérant tout ce qui semblait provenir de la cargaison perdue comme preuve de sa trouvaille. Il fallait reprendre la route à présent. Alors, sans un regard pour l’animal, elle quitta les lieux. Elle l’entendit gémir, comme si elle lui brisait le cœur, mais ne se retourna pas.
Cette rencontre ne la laissait pas pour autant de glace. Elle avait un sentiment étrange. C’était un animal très doux, en réalité. Elle avait bien senti qu’il avait été plus effrayé qu’autre chose et qu’il aurait aimé jouer avec elle une fois qu’il avait été rassuré. Et puis, c’était un animal sacrément intelligent pour arriver à voler deux ou trois sacs discrètement. Elle n’avait jamais pensé qu’on puisse s’attacher à un animal sauvage ainsi.

Elle sortit finalement du bois. Deux alternatives s’offraient à elle. Continuer en direction du village à l’ouest ou revenir sur ses pas en direction de la capitale pour faire le point sur ce qu’elle avait trouvé. Elle choisit la seconde option pour deux raisons : premièrement elle avait une chance de croiser son frère sur le chemin et deuxièmement, si ce n’était pas le cas, elle pourrait tout de même faire avancer leur enquête auprès des marchands – il fallait notamment confirmer qu’ils s’étaient bien arrêtés non loin de l’habit de l’animal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Mystérieuses disparitions [Kiyoshi]

Revenir en haut Aller en bas
 

Mystérieuses disparitions [Kiyoshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays de la Terre :: Tsuchi no Kuni :: Capitale-