N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Hé ! T'as pas entendu un bruit ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin d'Iwa
Messages : 117
Rang : S

Message(#) Sujet: Hé ! T'as pas entendu un bruit ?! Sam 26 Aoû 2017 - 6:56





Les conflits se sont faits de plus en plus violents ces dernières décennies. Avec l’émergence d’une grande puissance comme l’Empire, le Monde trouve soudainement un ordre brutal – dont elle avait bien besoin ! Les forces civiles qui s’affrontaient se retrouvent muselées et se voient imposées une paix salvatrice dont personne ne voulait auparavant. Sous ses ordres, le soleil opère une éclaircie en traversant nuages et pluie. Les nations se rallient à cet idéal de paix, fusse-t-elle imposée souvent par la force et la soumission. Tous craignent cet ordre nouveau, et bien peu lui résistent. Mais nombreux sont ceux qui y trouvent leur compte et sont prêts à soutenir cette autorité nouvelle ; jamais le commerce n’a été aussi florissant, et les campagnes tranquilles ! Les villes prospèrent et s’agrandissent, les conflits existent certes, mais restent aux frontières.

L’Empereur Kakeshuou Samui a-t-il apporté une ère de paix sur le Yuukan ? Sur ce point, il existe de nombreux débats et divergences. Assurément, ils ne se font pas en public. Mais ils existent bel et bien ! Certains prônent pour une « indépendance », un retour à la « liberté », à une insurrection totale visant à renverser le pouvoir impérial et son « dictateur ». D’autres croient en une vision unificatrice, la volonté de porter la paix – par le fer s’il le faut – dans le monde entier. Naturellement, ces deux courants sont en conflit, et dans ces heures de débat troublés, certains se voient donner des missions de premier ordre. Le Kamui demeure sur les premières lignes, avec le vétéran Van Hoheinheim. Certains sont chargés de traquer les dissidents, à l’instar de Ryûga Samui ; d’autres se voient confiés des tâches plus étranges … plus obscures … .

Enfoncé dans les hautes montagnes de Tsuchi no Kuni, le Jisetsu avance doucement, et sans se presser. Ce n’est pas la paresse qui le pousse à procéder ainsi, mais plutôt les faits. Bien qu’intégré à l’Empire, le Pays de la Terre n’est pas totalement pacifié, et certains groupes n’hésiteront pas à le prendre pour cible dès qu’ils sauront qui il est. Peu importe les menaces ! Hiyori, jeune combattant dans les rangs impériaux, est déterminé à accomplir sa mission. De là où il se trouve, il voit en contrebas le lac Hissori. Il sait qu’il sera bientôt arrivé à destination. Ne manque plus qu’à localiser précisément le bâtiment mystique qui domine religieusement ces lieux.

Bientôt, dans l’ombre d’une matinée au réveil, une charpente se dessine. D’imposantes tuiles de terre cuites rayonnent sur l’apparition de lumières solaires encore faiblardes, et dévoilent timidement d’énormes piliers de pierre. La structure, qui se révèle façon temple d’Abbou Simbel en plein désert, gagne en puissance, en hauteur et en sérénité au fur et à mesure que le soleil dévoile cette splendeur naturelle et humaine, les dieux privent ce lieu de toute vie pour en conserver la pureté et l’immortalité silencieuse.

Dans ce décor paradisiaque et mortuaire, dépourvu de vie et de présence humaine, Hiyori s’essuie les mains et se rapproche doucement des portes imposantes. Il y applique ses mains. Peu importe la force qu’il y met, elles ne tremblent même pas ! Ce lui est demeuré inviolé depuis plusieurs années, maintenant. Les derniers prêtres sont partis ou ont disparu, personne ne s’en est posé la question. Sans doute la puissance monstrueuse que ce temple est sensé abriter a-t-elle effrayée les habitants les plus proches et les moines les plus téméraires. Forcer l’entrée serait une erreur, le Jisetsu préfère reculer de quelques pas … . Et observer ce colosse sorti de nulle part.

Le Temple de Gobi. Également appelé Temple de la Terre.

En reculant, le jeune combattant sent sous ses pieds une plaque de métal. Mettant un genou à terre, il dépoussière le sol et trouve un imposant sceau de métal et de fonte, enfoncé dans le sol. Laissant ses doigts jouer avec la roche et la poussière, il délivre tel un archéologue les mots et symboles gravés sur cette plaque étrange. Mais rapidement les mots ne l’intéressent plus. Ses doigts balayent rapidement l’icône centrale : une tête allongée de cornes, un corps mêlant équidé et mystère … et une, deux trois … cinq queues.

Le symbole du Bijuu à Cinq Queues !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1870
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Hé ! T'as pas entendu un bruit ?! Mer 30 Aoû 2017 - 22:49

Le vent chargé d’un air frais vint faire glisser une légère ride à la surface de l’eau. Le lac semblait s’animer d’un frisson venu des grands pics. La sérénnité du lieu inspirait le protagoniste qui se tenait aux abords des remous aqueux. D’un habit toujours aussi blanc, l’homme se tenait debout, les yeux fermés, les mains réfugiées l’une dans l’autre à l’intérieur de ses manches jointes devant lui. Il emplit ses poumons de cette bourrasque ayant apporté quelque mouvement sur cette étendue statique. Un air pur des montagnes qui lui vivifia le corps et l’esprit. Lorsqu’il rouvrit les yeux, ce fut pour se mettre en marche.

L’endroit était réputé pour sa beauté et l’Otsutsuki était venu le constater lui-même. Cela faisait déjà quelques jours qu’il était en visite à Tsuchi. Ses affaires l’ayant menés à vouloir rencontrer l’un des impériaux les plus réputés, il en avait profité pour prolonger son séjour. Il ne portait pas l’identité du jeune garçon ayant mis fin aux jours d’impériaux à Shimo. Il ne s’inquiétait donc pas pour son sort. Il avait déjà réussi à passer les frontières sans contrôle violent. De simples interrogations de procédure et l’Immaculé avait pu faire son entrée sur ce territoire qu’il n’avait encore jamais visité à cet instant.

S’apprêtant à quitter les abords du lac, Nikkou se mit à genoux pour déposer sa main sur un rocher qui passait à proximité du sentier. Un peu de chakra circula dans sa paume et un cristal fit son apparition sur la surface rocheuse. A peine plus grand qu’un bâtonnet, cette petite création apportait une touche d’esthétique au caillou morne qui trônait là. Puis il se releva pour continuer son chemin. Une longue ascension l’attendait mais c’était sans crainte qu’il s’y aventurait. Les terrains escarpés des montagnes ne lui étaient pas inconnus vu son pays natal. Il progressait donc avec aisance dans ce décor qui semblait jurer avec sa tenue si impeccable. il déposait de temps à autre une main sur la paroi pour s’aider et s’arrêtait même pour observer le contrebas. Il avait déjà atteint une hauteur considérable depuis le début de sa marche. Elle allait d’ailleurs continuer pour le mener à sa destination finale : le temple de la Terre.

Un lieu abandonné de tous au vu de son éloignement et de la difficulté d’accès. Ce n’était pas pour déplaire à l’Otsutsuki qui, certes n’aurait pas vu de refus à un peu de compagnie, se complaisait à mener sa petite enquête sans interruption. Il y avait évidemment une connotation religieuse à ce bâtiment qu’il appréhenderait de très loin, ayant ses propres convictions religieuses. L’intérêt pour lui était essentiellement dans l’objet de culte qui était dévoué à la bâtisse. Un endroit où l’on vénérait l’un des Bijuus, les démons à queue. Des créatures mythologiques considérées comme des monstres destructeurs. L’Histoire était peuplée d’avis divergents et chacun pouvait y voir une interprétation différente. Ce qui était le cas de l’Immaculé qui ne voyait en ces créatures que de nobles animaux.

Sa passion pour les légendes de ce monde l’avait poussé à mener son investigation personnelle dans le lieu parfait. Un temple dédié à Gobi, bête à cinq queues. Nikkou s’intéressait intellectuellement à ces animaux fantastiques et il comptait bien en apprendre plus que dans les livres qu’il avait déjà consultés auparavant.

Mais quelle ne fut pas sa surprise et son étonnement lorsque le temple fut en vue. Quelle air interloqué dissimula-t-il lorsqu’il vit que la porte d’entrée était entrouverte. Il fallait croire qu’il ne serait pas seul finalement. Sûrement les prêtres du lieu qui procédaient à quelques rituels ou entretiens. Une aubaine pour l’homme désireux d’en savoir et d’en apprendre un peu plus. Sans presser son pas, il franchit les derniers mètres en quelques secondes. D’une main délicate il poussa le panneau de la porte pour finalement tomber nez à nez avec un homme atypique. En tout cas il n’affichait pas le profil du parfait religieux venant ici pour se recueillir. Nikkou le savait bien : il ne fallait point juger le moine à sa toge. C’est pourquoi il adressa une révérence polie à son hôte à qui il adressa quelques mots :

- Pardonnez-moi je pensais trouver ce lieu vide. Je suis ravi de voir que ce n’est pas le cas. Je me nomme Otsutsuki Koutaku Nikkou. Seriez-vous l’un des prêtres de ce temple ? Voyez-vous je suis venu afin de satisfaire une soif de connaissance sur votre temple et son culte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin d'Iwa
Messages : 117
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Hé ! T'as pas entendu un bruit ?! Lun 4 Sep 2017 - 2:06


Le Jisetsu est certainement pris par surprise ! Il ne s’attendait pas à trouver quelqu’un en ces terres reculées ; encore moins quelqu’un avec une telle allure ! Pourtant, dans l’immédiat, ce n’est pas cette pensée qui vient inonder le cortex préfrontal de notre combattant. Se redressant et faisant face, il courbe légèrement le dos, prêt à bondir : ami ou ennemi ?

Nous sommes dans une région reculée, où l’Empire n’a – soyons honnêtes – aucun admirateur. Qu’on ait remarqué son arrivé ne serait pas une surprise. Qu’on lui ait tendu une embuscade non plus. Pour cette raison, Hiyori est prêt à tout lâcher et se lancer dans la bataille. Il est loin des siens, et aura du mal à réfléchir pour éviter un éventuel piège. Mais il est déterminé à s’en sortir ! Son Dieu vivant lui a donné une mission ; et échouer serait pire qu’un échec. Mais mieux vaut être vivant pour refaire cette mission un autre jour que mort sans rien avoir accompli !

Mais son élan est stoppé net. Et les propos de cet homme à l’apparence étrange le laisse un moment dubitatif. Quoi … c’est lui qui a une tête de moine ?! Sait-il ce qu’est un miroir ?! Peu importe, ses paroles renseignent sur deux points dans l’immédiat : il n’est pas d’ici, et il n’a pas d’intention malveillante affichée à l’encontre du Balafré. Pourtant, son aura dit clairement qu’il ne s’agit pas de n’importe qui. Il sera important de le garder à l’œil pour déjouer toute tromperie à venir … .
D’instinct, le pied de l’homme de l’Empereur glisse subtilement sur le côté, recouvrant le symbole qu’il vient de découvrir à l’instant. Si cet homme est venu se perdre en pleine montagne, ce n’est pas par amour des paysages ! Il a certainement des ambitions personnelles, et pas des petites pour avoir fait un tel voyage !

» Et bien … ce lieu EST vide ! … je suis là depuis quelques minutes seulement, mais les signes d’abandon sont plus qu’évidents … . … Mon nom est Hiyori.

Ramenons un peu de poussière sur le sceau de la façon la plus discrète qui soit – pas évident, mais une part d’ombre lui permet au moins de cacher l’objet mystère, Hiyori se décide à légèrement contourner son interlocuteur, comme pour l’éloigner de ce précieux indice. Il observe des pieds à la tête le personnage. Il n’est clairement pas du coin. Il dégage quelque chose de puissant, et de mystérieux à la fois.

» Et je ne suis pas moine. Je suis justement venu ici pour obtenir des informations de leur part sur la région et son histoire. Mais je serai curieux de savoir ce qui amène quelqu’un aussi loin de chez lui, et dans ces terres abandonnées … .

Il vient bien de répondre à l’interrogatoire ! Chacun son tour, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1870
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Hé ! T'as pas entendu un bruit ?! Lun 4 Sep 2017 - 22:41

L’interlocuteur de l’Immaculé n’avait pas l’apparence ou le comportement d’un prêtre. C’était une évidence. Seulement Nikkou ne pouvait s’inviter dans un lieu où il ne s’était pas annoncé pour fustiger le premier aperçu de ne point être un moine en mesure de l’accueillir. Ses mots avaient été un moyen détourné de briser la glace et ainsi d’en savoir plus sur cet homme balafré qui se présenta sous le nom de Hiyori. Aucun nom de famille apparent. Certainement pas un hasard. Mais l’Otsutsuki s’en moquait éperdument. Il n’était pas là pour jouer aux devinettes ou enquêter. En tout cas pas sur ce fameux Hiyori.

Il avait poliment accueilli le prénom de son hôte d’un signe de tête, comme l’exigeaient les bonnes manières qu’il tâchait de respecter. Une cicatrice de son enfance d’adoption passée parmi les hautes sphères. Aux premiers abords, il ne semblait pas qu’Hiyori était de cette même origine. On aurait plus dit un être né dans la guerre et élevée dans cette dernière. Délit de faciès pur et dur. Nikkou ne se fiait néanmoins pas à ses premières impressions. Il savait écouter son instinct, tout comme il savait se méfier. Même s’il n’avait aucune véritable raison pour l’instant.

Le fait qu’Hiyori mentionne des terres reculées d’où viendraient l’Immaculé attisait la méfiance tout de même. Mais Nikkou ne se laissa pas désarçonner par cette demande plus que justifiée. Avec un peu d’objectivité, il ne fallait pas être un fin limier pour deviner que l’Otsutsuki n’était pas d’ici. Les gens ne s’habillaient pas ainsi pour traverser les montagnes. Cette simple petite déduction primaire fit sourire angéliquement le créateur de cristal. Il écarta grand les bras, ses mains en partie noyées dans les longues manches :

- Je suis démasqué on dirait ! Je suis en effet originaire d’un autre pays que celui-ci. Les légendes parlant de ce lieu m’ont attirés jusqu’ici. Je suis un nomade en quête de richesse spirituelle.

Même si le côté financier n’était pas imputable au Koutaku, il n’était pas guidé par cette faim si impure. La course frénétique à l’argent le débectait. Même s’il avait dû s’y plier pour conserver son train de vie royal, il n’était que dédain vis-à-vis de ce système corrompu par l’argent. Une autre facette de ce monde à changer, lorsqu’il en aurait le temps.

Pour l’heure il était en tête-à-tête avec un autre curieux. De cette rencontre ne pouvait naître qu’une entente cordiale. C’était en tout cas dans les intentions de Nikkou. Mais s’il s’avérait que ce n’était pas réciproque, il ne comptait pas se laisser faire. Étant conscient que ses mains camouflées pouvaient attirer un mauvais œil sur sa personne, il les dégagea pour qu’elles soient bien visibles. Il les joignit devant lui comme l’aurait fait un religieux avant de reprendre la parole :

- Mais je dois en conclure que vous n’êtes pas d’ici non plus puisque vous êtes également en quête de savoir sur ces terres. Se pourrait-il que le hasard nous ait attiré ici pour les mêmes raisons ?! s’étonna faussement l’Immaculé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Hé ! T'as pas entendu un bruit ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Passé & Lettres :: Flashbacks-